Les mille et 1 passions de Guyloup

To translate, use the Google button at the top right 

Posté par Guyloup à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2019

Lumières crépusculaires sur la ville

Pas de photo de poupées aujourd'hui, ça sera pour demain. C'est que je voulais partager avec vous le spectacle que le ciel nous a offert en fin d'après-midi en sortant du supermarché, et en rentrant à la maison :

IMG_6797-1

IMG_6799-1

IMG_6800-1

IMG_6801-1

IMG_6802-1

IMG_6803-1

IMG_6804-1

IMG_6805-1

IMG_6806-1

IMG_6807-1

IMG_6811-1

IMG_6813-1

 Ici, j'ai trouvé joli l'effet des roues éclairantes de ce vélo :

IMG_6816-1

 Et ceci est le bâtiment de ma banque ; sympa, non ?

IMG_6818-1

Ceux d'entre vous qui visitent mon blog sur un PC, (donc avec un écran "normal" qui ne tronque pas la moitié de l'affichage !) auront noté le fond d'étoiles scintillantes qui entoure la partie centrale... je les ai installées hier, c'est sans doute en cet honneur que le ciel m'a offert ce spectacle de la nature à photographier ce soir !

Je vous souhaite une très belle journée de mercredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 01:11 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2019

Les 3 cousines

1860, dans la prairie. Une fois leurs tâches accomplies, les 3 cousines, Mary-Jane, Inge et Kirsten (filles de colons suédois) s'amusent à apprendre des tours à leur chien.

Quelle photo préférez-vous ? Atmosphère chaleureuse aux couleurs chaudes, ou tonalité sépia ?

IMG_6714-1

IMG_6714-1-2

Passez un bon samedi :-)

Le notre sera sous le signe d'une tempête de vent et pluie, avec un max de 14°. J'espère mieux pour vous.

♥♥♥

12 septembre 2019

Vous aimez les granges rouges ?

Comme je suis aussi fan que vous (d'après vos commentaires) des belles granges rouges que je montre parfois dans les photos de nos balades, il y a un monent déjà que je rêvais d'en avoir une pour mes personnages.

Voilà qui est fait :

IMG_6684-1

Petit mari a découpé la typique forme de grange dans une plaque de bois compressé ; puis il a coupé une longue bande en quatre parties pour faire "le toit".

Une fois la peinture rouge sèche et les pièces du toit fixées, j'ai coupé des bandes minces de 1/2 pouce (12 mm) et 1/4 pouce (6 mm) dans du bois de balsa (le bois très léger, spécial pour les modèles réduits, qui se coupe facilement avec un cutter) ;  je les ai peintes en blanc, puis découpées et assemblées pour faire les formes de la porte et les fenêtres, et finalement collé ces formes sur le bois rouge (avec un papier noir sous les fenêtres).

Dans la mesure où nous vivons à 30 km de la frontière, et que ce sont des American girls qui vivent au Canada, c'est Petit mari qui a pensé aux drapeaux !

Il ne faisait pas chaud : 12° au soleil, et il ventait assez fort du plein nord (droit devant sur ces photos). Or, cette façade est maintenue verticalement par un piquet à l'arrière, et lors de ma première photo test (pour vérifier les réglages de l'appareil photo),  il y a eu un petit problème : le vent a poussé la façade de grange qui est tombée jusque quand je déclenchais !!!

IMG_6662-1

 Pas de problème, je l'ai mieux arrimée pour les photos suivantes, dont la première ci-dessus, avec les chevaux !

Bon vendredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:24 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Bateaux au soleil + fond d'écran

Il y a déjà 2 semaines, Belle et Ethan sont allés se promener sur le quai d'un village près de la frontière.

Ethan, à son habitude, a mitraillé Belle.

Mais il vous a aussi rapporté un fond d'écran plein de lumière pour ensoleiller vos journées d'automne !

IMG_5728-1

IMG_5733-1

IMG_5736-1-2

Si ce fond d'écran (wallpaper HD 1920 px) vous intéresse, vous pouvez le regarder, ou le télécharger, ICI : IMG_5736_1920  (n'oubliez pas de dire merci à Ethan !!).

Bon jeudi :-)

♥♥♥


09 septembre 2019

Une simple question d'équilibre ! Simply a good balance !

Alix et Alex sont allés s'amuser à la plage.

Alix est très fière de ses talents de gymnaste (elle est championne régionale de sa catégorie), et elle a voulu montrer à Alex comment faire un flip arrière sur la poutre.... sauf que la poutre qu'elle a utilisé pour sa démonstration était juste une borne de stationnement en béton, et qu'elle aurait pu se fracasser le crâne si elle avait raté son saut.

Ces jeunes sont vraiment inconscients du danger !

Alix is very proud of her gymnastic talents (she is a regional champion in her category), and she wanted to show Alex how to make a back flip jump on the beam .... except that the beam she used for her demonstration was just a parking concrete bollard, and that she could have smashed her skull if she had missed her jump. These young people are really unaware of the danger !

IMG_6550-1-2

Comment ai-je fait pour la faire tenir ? c'était une simple question d'équilibre et de patience.... et une absence totale de vent (à mon avis il a tellement soufflé ce week-end avec Dorian qu'il se repose) dont j'ai profité pour faire ce test d'équilibre que je voulais faire depuis longtemps.

How did I do it ? it was a simple matter of balance and patience... and a total absence of wind (in my opinion it blew so much this weekend, with Dorian, that he was resting today !) which I took advantage to do this balance test that I wanted to try for a long time .

IMG_6552-1

Bon mardi ! Have a nice Tuesday !

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:32 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 septembre 2019

Nouveau papier peint pour la cuisine

Morgan et Gabrielle sont venus aider Grace à refaire le papier peint de la cuisine.

(pour qui ne s'en souvient pas, j'ai fabriqué moi-même cette cuisine ; voir ICI et ICI ; du reste, en relisant ces anciens messages, j'ai vu que je n'avais toujours pas fait les fameux torchons de couleur assortie !)

Morgan and Gabrielle came to help Grace to redo the wallpaper of the kitchen.
(For those who do not remember, I made this kitchen myself, see HERE and HERE, and by rereading these old messages, I saw that I still had not made the famous tea towels matching color !)

IMG_6519-1-3

 Auparavant, la cuisine était ainsi :

Previously, the kitchen was like this:

IMG_3079-1

La journée s'est terminée en buvant des jus de fruits tout en admirant leur travail !

Et si vous restiez dîner là ce soir ? propose Grace.

The day ended by drinking fruit juice while admiring their work!
What if you stay here tonight? Grace offers.

IMG_6517-1

Avec plaisir, répondent-ils !

Il faut vous dire que dans le Dollsland (pays imaginaire où vivent mes poupées), la rentrée scolaire n'a lieu qu'en octobre, afin que chacun puisse profiter des belles journées d'automne :-)

With pleasure, they answer!
It must be said that in the Dollsland (imaginary country where my dolls live), the return to school takes place in October, so that everyone can enjoy the beautiful autumn days :-)

IMG_6518-1

Dans la vraie vie, ce papier peint est un rouleau que j'ai trouvé pour 50 cents la semaine passée dans une vente de garage.

J'étais aux anges car il était tellement identique à ce que j'avais imaginé comme papier pour cette cuisine qu'on aurait dit qu'il m'attendait ! 

In real life, this wallpaper is a roll that I found for 50 cents last week in a yard sale.
I was thrilled because it was so identical to what I had imagined as paper for this kitchen that it looked like it was waiting for me!

(NB : au Québec, on ne dit pas "être aux anges", mais "être aux oiseaux" !).

Bon début de semaine :-) Have a nice Monday :-)

(NB encore : au Québec, les semaines commencent le dimanche, pas le lundi ; ce qui n'avait pas manqué de me surprendre quand j'avais vu les calendriers locaux pour la première fois !).

♥♥♥

 

 

07 septembre 2019

Pour le plaisir des yeux : quelques images du Vermont, et des fonds d'écrans

Petite balade au Vermont jeudi 5 septembre.

IMG_6249-1

IMG_6275-1

IMG_6277-1

IMG_6278-1

IMG_6304-1

IMG_6308-1

IMG_6259_6

 Un petit traitement graphique, et ...

IMG_6262_3

IMG_6305-1

IMG_6313-1

IMG_6317-1

Et pour clore cette balade, un éclat de rire de ma part !

La traduction de l'enseigne donne : 

LES BOISSONS DE BUZZY

& RÉDEMPTION

La bière la plus froide de la ville


Le patron s'appelle Buzzy, et sa femme s'appelle Rédemption, ce qui parait assez paradoxal pour les tentations que fournit un vendeur d'alcool !!!!

IMG_6302-1

Retour au Canada ;  comme vous l'aurez remarqué plus, le Vermont porte bien son nom, malgré le mois de septembre, tout y est encore très vert. Alors que sur cette photo, vous pouvez voir chez nous les couleurs de l'automne s'installer doucement dans la tête des arbres

IMG_6362-1-2

 

Quelques fonds d'écran Wallpaper HD 1920 pixels, à regarder en grand ou à télécharger :

La photo de la rivière : IMG_6317_1920

La grange en photo classique : IMG_6262_1920

La grande en traitement graphique : IMG_6262_1920_2

Dorian passe dans notre secteur en fin de journée et cette nuit : il faisait relativement beau et doux ce midi, à 16 h c'est devenu froid et gris. La "bête" a beau avoir régressé, et passer le long de la côte seulement, on nous annonce malgré tout  du vent et de la pluie. J'espère que les arbres ne seront pas trop "déplumés" afin qu'on ne soit pas pénalisés pour les couleurs d'automne à venir.

Passez un bon dimanche :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 17:46 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
06 septembre 2019

Anaïs au pays des merveilles : la grenouille géante - Anaïs in Wonderland : the giant frog

Anaïs se promenait un soir au bord de l'étang.

Et oui : un soir. Car Anaïs ne vit pas comme nous : elle n'a pas d'heure précise pour faire les choses. Si elle décide d'aller se promener au soleil couchant, elle le fait.

C'est que, voyez-vous, pour elle, il est l'heure d'aller se promener si elle a envie d'aller se promener, ou il est l'heure de s'asseoir et réfléchir si elle a envie de s'asseoir et de réfléchir. Si vous lui demandez "Anaïs, quelle heure est-il ?", elle vous répondra "C'est l'heure d'aller regarder les nuages passer" (uniquement si il y a des nuages ce jour là, sinon elle vous répondra autre chose, bien sur), ou "C'est l'heure d'observer les fourmis", parfois elle dira "C'est l'heure de grignoter un biscuit", ou encore "C'est l'heure de lire la fin de mon livre". Mais jamais elle ne vous répondra qu'il est l'heure de manger parce qu'il est midi, ou que c'est l'heure d'aller se coucher parce qu'il est 21 heures. Non, pour elle, c'est l'heure de faire quelque chose quand elle a envie de faire cette chose là ; c'est tout. Et c'est si logique. Selon la logique d'Anaïs, évidemment.

Donc, ce jour là, c'était l'heure d'aller se promener au bord de l'étang aux dernières lueurs du coleil couchant. Elle était, comme toujours, accompagnée de son ami Caniche.

Anais was walking one evening by the pond.

And yes: one evening. Because Anaïs does not live like us: she does not have a precise schedule to do things. If she decides to go for a walk at sunset, she does it.

You see, for her, it's time to go for a walk if she wants to go for a walk, or it's time to sit down and think if she wants to go sit down and think. If you ask her "Anaïs, what time is it?", She will say "It's time to go watch the clouds go by" (only if there are clouds that day, otherwise she will answer you other) thing, of course), or "It's time to observe the ants," sometimes she'll say "It's time to nibble a cookie," or "It's time to read the end from my book ". But she will never tell you it's time to eat because it's noon, or it's time to go to bed because it's nine o'clock. No, for her, it's time to do something when she wants to do this thing; that's all. And it's so logical. According to the logic of Anais, obviously.

So, that day, it was time to go for a walk on the edge of the pond at the last light of the sunset. She was, as always, accompanied by her friend Poodle.

IMG_6321-1-

Pensive, elle regardait le soir s'installer doucement derrière la forêt.

Elle observait les feuilles des nénuphars que les grenouilles avaient déserté. En effet, il ne serait pas logique de rester sur une feuille de nénuphar à se chauffer au soleil, alors que le soleil est parti se coucher. Même pour une grenouille dont la logique est pourtant tout à fait différente de la notre.

Tout à coup, Anaïs demanda :

- Caniche, tu crois que ça existe les grenouilles géantes ?

Thoughtful, she watched the evening slowly settle behind the forest.

She was watching the leaves of the water lilies that the frogs had deserted. Indeed, it would not make sense to stay on a lily pad to get warm in the sun, while the sun has went to bed. Even for a frog whose logic is quite different from ours.

All at once, Anais asked:

- Poodle, do you think there are giant frogs ?

IMG_6326-1-

Après quelques instant de réflexion, Caniche lui répondit :

- Si tu y crois assez fort, elles doivent exister vraiment. Il suffit de croire à quelque chose très fort pour y arriver.

Anaïs est restée rêveuse lorsqu'ils ont quitté l'étang. Elle se promit d'aller voir tous les étangs, les uns après les autres, pour vérifier si Caniche avait raison.

Elle ainsi avait-elle décidé, ainsi fit-elle.

Caniche la suivait toujours, répondant patiemment aux interrogations de son amie, sur tous les sujets variés et étonnants qui lui passaient par la tête.

Étang après étang, ils se promenèrent chaque jour, à la recherche d'une grenouille géante.

Jusqu'au jour où ils arrivèrent près d'un étang très particulier : les feuilles des plantes qui le bordaient par endroits étaient énormes.

After a few moments of reflection, Poodle answered her :

- If you believe it hard enough, they must really exist. Just believe something very strong to make it happen.

Anais remained dreamy when they left the pond. She promised to go and see all the ponds, one after the other, to check if Poodle was right.

She had decided so, so she did.

Poodle always followed her, patiently answering her friend's questions, on all the varied and astonishing subjects that passed through her mind.

Pond after pond, they walked each day, looking for a giant frog.

Until the day they arrived near a very particular pond: the leaves of the plants which bordered it in places were enormous.

IMG_5893-1--2

- Quelle belle forêt ! s'exclama-t-elle.

- Mais ce n'est pas une forêt, s'écria alors un petit chien roux qui sortait de l'ombre de ces feuilles immenses. Ce sont des feuilles, c'est tout.

- Mais, dit Caniche, les forêts ont des feuilles, elles aussi.

- Ça dépend de la saison, répondit le petit chien roux.

- Justement, nous sommes en été, intervint Anaïs. Donc, ça peut être une forêt. Une forêt avec des feuilles.

- Mais je te dis que ça n'est est pas une, se facha le petit chien roux. C'est juste des grandes feuilles magiques pour cacher la gr.............

Et le petit chien s'arrêta tout net de parler.

- Pour cacher quoi ? s'étonna Anaïs. 

- Ou pour cacher qui ? ajouta Caniche.

Le petit chien roux était bien embêté. Il regardait autour de lui en répétant sans cesse :

- Oh la la, zut zut zut alors.... Qu'est-ce qu'elle va dire ? Oh la la, zut zut zut, alors... Qu'est-ce qu'elle va dire ? Oh la la, zut zut zut, alors... 

- Qui va donc dire quoi ? demanda Anaïs.

- Et bien.... "Elle"....  oui : "Elle"....Qu'est-ce qu'elle va dire ? Oh la la, zut zut zut, alors...  ressassait le petit chien roux.

- Mais enfin, s'énerva-t-elle, de quelle "Elle" parles-tu donc ?

- De moi... dit une belle voix grave qui venait de derrière la forêt de grandes feuilles.

- What a beautiful forest ! she exclaimed.

- It is not a forest, said a little red dog, emerging from the shadow of these immense leaves. They are leaves, that's all.

- But, said Caniche, the forests have leaves, too.

- It depends on the season, answer the little red dog.

- Exactly, and we are in the summer, said Anais, so, it can be a forest. A forest with leaves.

- But I tell you that it is not one, the little red dog cried, pawing on the ground. They are just big magic leaves to hide the fr .............

And the little dog stopped talking.

 -To hide what ? wondered Anais.

- Or to hide who ? added Poodle.

The little red dog was very annoyed. He looked around him, repeating incessantly :

- Oh la la, my gosh .... What's she going to say? Oh la la, my gosh ... what's she going to say? Oh la la, my gosh ...

- Who will say what ? asked Anais.

- Well .... "She" .... yes : "She" .... What is she going to say ? Oh la la, my gosh ... the red dog was still repeating.

- But finally, Anaïs gets angry (kindly), who is "she" you are talking about ?

- About me ... said a beautiful deep voice that came from behind the forest of large leaves.

IMG_5882-1

Anaïs n'en cru pas ses yeux ! Une énorme grenouille sortait doucement de l'eau.

Anaïs did not believe her eyes ! A huge frog was gently coming out of the water.

IMG_5878-1

- Oh... Bonjour, lui dit-elle poliment.

- Bonjour petite fille, répondit l'énorme grenouille en montant sur la rive. Tu n'as pas peur de moi ?

- Non, répondit Anaïs. Pourquoi ? Je devrais avoir peur ? Êtes-vous méchante ?

- Pas du tout, je suis au contraire très gentille. Mais toutes les personnes qui me voient ont peut parce que je suis plus grande qu'elles, et elles s'enfuient en courant. Alors, je suis toute seule, tout à fait toute seule. Personne ne m'aime, dit la grenouille géante en se mettant à pleurer à grosses larmes.

- Oh ... Hello, she told her politely.

- Hello little girl," said the huge frog, climbing up the bank of the pond. You're not afraid of me ?

- No, answered Anais. Why ? Should I be scared ? Are you mean?

- Not at all, I am on the contrary very nice. But all the people who see me are afraid because I am taller than they are, and they run away. So, I'm all alone, quite alone. Nobody loves me, said the giant frog, crying tears.

IMG_5919-1

- Que c'est triste, répondit Anaïs, elle-même au bord des larmes. Mais moi, je vous aime bien, et je ne me sauve pas, vous voyez.

- How sad, answered Anais, herself on the brink of tears. But I love you, and I do not run away, you can see.

IMG_5901-1

 La grenouille n'osait pas y croire. Enfin, quelqu'un lui témoignait de la gentillesse.

- Et je vais vous le prouver, ajouta Anaïs. 

Aussitôt dit, aussitôt fait, la voici qui grimpe jusqu'à la tête de l'énorme grenouille et s'appuie tendrement sur elle.

The frog did not dare believe it. Finally, someone showed him kindness.

- And I will prove it to you, added Anais.

No sooner said than done, here she climbs to the head of the huge frog and leans tenderly on her.

IMG_5905-1

En s'approchant un peu, on entendait la grenouille ronronner. Oh, pas un ronronnement comme un gentil chat qu'on caresse. Non, un ronronnement coassant, ou un coassement ronronnant, comme vous préférez. En tous cas, quelque soit le son qu'elle produisait, ça prouvait que la grenouille géante était heureuse.

Anaïs aussi était heureuse, car c'est une petite fille qui voudrait que tout le monde soit heureux, parce quand on est heureux, on est gentil, et Anaïs voulait que tout le monde soit gentil. Partout. Même si elle savait que ce n'était pas possible, parce que Caniche le lui avait dit. 

Approaching a little, we could hear the frog purring. Oh, not a purr like a nice cat being stroked. No, a croaking-purring, or a purring-croaking, as you prefer. In any case, whatever sound it produced, it proved that the giant frog was happy.

Anais was happy too, because she's a little girl who wants everyone to be happy, because when we're happy, we're nice, and Anais wanted everyone to be nice. All over. Even though she knew it was not possible, because Poodle had told her so.

IMG_5910-1

Au bout d'un long moment de câlins et de discussions, Anaïs s'écria :

- Je dois y aller maintenant, je viens de penser que ça doit être l'heure de manger des biscuits parce que j'ai envie de manger des biscuits ! Mais je reviendrai vous voir souvent, je vous le promets.

La grenouille sourit, elle était rassurée, quelqu'un l'aimait maintenant, et ça lui suffisait pour attendre sereinement la prochaine visite de sa nouvelle amie.

At the end of a long moment of hugs and discussions, Anaïs exclaimed:

- I have to go now, I just think it must be time to eat cookies because I want to eat cookies ! But I will come back to see you often, I promise you.

The frog smiled, she was reassured, someone loved her now, and that was enough for her to wait calmly for the next visit of her new friend.

IMG_5923-1

Elle a joyeusement replongé dans l'étang et leur a fait signe avec une de ses énormes pattes pour leur dire "au revoir, à bientôt".

Anaïs et Caniche sont repartis. Ils ont mangé des biscuits, puis en ont écrasé quelques uns pour donner aux petits oiseaux.

Ensuite, ils ont décidé de réfléchir par où ils pourraient aller pour continuer à se promener.

Et ça, c'est une autre histoire.

She happily plunged back into the pond and beckoned with one of her huge paws to say "goodbye, see you soon".

Anaïs and Poodle left. They ate biscuits and then crushed some to give to the little birds.

Then they decided to think about where they could go to continue walking.

And that's another story.

Bon vendredi :-) Have a nice day :-)

♥♥♥

 

 

 

03 septembre 2019

Soleil, lumière, fausses jumelles, tricot et espéranto

Après un long week-end de repos pour la Fête du Travail, mes poupées sont en pleine forme !

Vous retrouverez très prochainement Anaïs au Pays des Merveilles, car elle a vécu une aventure peu ordinaire.

Mais en attendant, je vais vous présenter deux jumelles.

TagoNokto

En les regardant, vous comprendrez vite que ce sont des jumelles dizygotes ! (pour qui ne connait pas le terme, voir plus bas).

IMG_6137-1

Elles portent des prénoms un peu particuliers : la blonde s'appelle Tago, et la brune s'appelle Nokto.

Ce qui veut dire respectivement Jour, et Nuit, en langue Espéranto (pour qui ne connait pas, voir plus bas également).

IMG_6136-1

Elles sont un peu originales : elles sont totalement opposées sur tout ! Nokto la brune aime la chaleur, Tago la blonde aime le froid ; l'une aime les sciences, l'autre aime la littérature ; l'une aime le silence, l'autre aime la musique ; l'une aime s'habiller en blanc, l'autre aime s'habiller en noir ; etc.

IMG_6138-1

Mais aujourd'hui, j'ai eu la surprise de les voir tomber d'accord.

IMG_6144-1

Bien sur, Nokto aime l'été, et Tago aime l'hiver.

Mais elles ont conclu que l'une et l'autre aimaient l'automne !

IMG_6146-1

L'une et l'autre sont des American Girl customisées avec des perruques de chez Exquisite Dolls Designs (liens :  Site principal Boutique Etsy  - Facebook ).

Pourquoi leurs prénoms ?

Leurs différences de teint, d'yeux et de cheveux, mais leur ressemblance physique, m'a fait penser à la langue Espéranto, et c'est la raison pour laquelle je l'ai choisie pour leur trouver ces prénoms.

Si vous ne savez pas de quelle langue il s'agit, voici l'explication :

Créée de toutes pièces, l'Espéranto est une langue INTERNATIONALE, proposée en 1887 par un médecin polonais, le docteur Ludwik Zamenhof. Son objectif était de simplifier la communication entre les peuples et faciliter les échanges d’un pays à l’autre. 

L'Espéranto n'appartient à aucun pays ni à aucun peuple, et ne véhicule donc aucune culture dominante ou susceptible de supplanter les autres.

De plus, grâce à sa logique de construction des mots, et à sa grammaire simple, l'espéranto est une des langues les plus faciles à étudier (parait-il : jusqu'à dix fois plus facile à apprendre que les autres langues).

Si cela vous intéresse d'en savoir plus, cliquez ici : http://esperanto.net/fr/

IMG_6147-1

En ce qui concerne l'expression "jumelles dizygotes", il s'agit du contraire des jumelles (ou jumeaux) monozygotes ; c'est à dire que dans le ventre de la maman, les jumeaux monozygotes (ou "vrais jumeaux") sont issus d'un seul ovule, fécondé par un seul spermatozoïde, qui se divise ensuite en deux embryons de même sexe qui ont exactement le même patrimoine génétique. Alors que pour les jumeaux dizygotes (ou "faux jumeaux") , il s'agit de deux ovules fécondés par deux spermatozoïdes ; ils ont un patrimoines génétique commun mais pas identique, peuvent être de sexe différent, et ne pas se ressembler.

Donc dans le cas de Nokto, la brune au teint mat et yeux marron chocolat, et de Tago, la blonde au teint clair et yeux bleu saphir, il n'y a aucun doute sur l'option dizygote.

Elles portent l'une et l'autre un pull que j'ai tricoté selon mon tutoriel "pull-gilet facile pour débutante", mais sur lequel j'ai fait des variations avec des petits trous (1 jeté, 2 mailles ensemble). Ça se voit bien sur le blanc, mais sur les photos, on ne voit pas du tout les petits trous sur le pull noir, dommage, mais sachez qu'ils sont identiques... mais opposés, comme les jumelles !!

Je termine ce message en vous offrant 2 wallpapers 1920 pixels pour mettre de la lumière dans votre écran. À voir pour le plaisir, ou à télécharger, en cliquant ici : IMG_6138_1920  et ici : IMG_6137_1920

Bonan Merkredon

euh... pardon : Passez un beau mercredi :-)

♥♥♥

(PS : il ne s'agit pas d'achat de nouvelles poupées, mais simplement de customisations de certaines ; voir la liste modifiée ICI ).

 

31 août 2019

Amérindiens dans la prairie, et explications sur la Fête du Travail nord-américaine (1er lundi de septembre)

Après Felicity hier, ce sont des amérindiens qui chevauchent dans la prairie : Soleil d'automne et ses sœurs Pluie de printemps et Feuille dans le vent.

Avec quelques effets graphiques en plus.. Lequel préférez-vous ?

IMG_6008-1

IMG_6006-1

IMG_6006-c

IMG_6006-b

IMG_6006-e

IMG_6006-a

IMG_6006-d

Si la première photo vous plait, je vous l'offre en format Wallpaper (1920 px), à voir ou télécharger ici : IMG_6008_1920

 

Ici, c'est un long week-end car lundi c'est la Fête du Travail. Et oui, elle n'est pas à la même date qu'en France.

Explications :

Il faut savoir que la fête du travail du 1er mai, telle que nous la célébrons de nos jours partout dans le monde nous vient des combats du mouvement ouvrier aux États-Unis pour obtenir la journée de travail de huit heures.

Elle se déroule chaque année le 1er mai, et dans la plupart des pays, il s’agit d’un jour chômé. C’est en effet le 1er mai 1886 que les syndicats anarchistes américains ont commencé à militer pour obtenir la journée de huit heures pour tous.

La date du 1er mai avait été choisie parce qu’il s’agissait du jour où les entreprises américaines entamaient leur année comptable et par la même occasion, le jour où le contrat des ouvriers arrivent à son terme. La grève générale sera suivie de manifestations et d’une violente répression policière qui feront de très nombreux morts à Chicago.

En hommage à ces évènements tragiques, l’Internationale Socialiste décida en 1889 d’organiser désormais en souvenir une manifestation sur le thème de la Fête des Travailleurs le 1er mai de chaque année.

Mais contrairement à plusieurs pays qui ont fait du 1er mai un jour férié pour la Fête des Travailleurs, cela n’a pas été le cas aux États-Unis et au Canada parce que les patrons nord-américains craignaient un danger s’ils autorisaient aux travailleurs de célébrer ce fameux jour "socialiste". Ils voyaient d’un mauvais œil le fait de célébrer des idées vues comme radicales et transformatrices. Ainsi, en accord avec les gouvernements des deux pays, ils se sont mis d’accord pour que la Fête du Travail, et non pas des Travailleurs, soit célébrée début septembre.

La fête des Travailleurs du 1er mai exite aussi dans la mesure où c'est une date quasiment internationale, mais ce jour n’est surtout pas férié ! il est juste discrètement célébré par les syndicats ainsi que les (rares) partis de gauche, puisqu'elle elle est vue comme une journée de célébration de la classe ouvrière. Du reste, traditionnellement, lorsqu’il y a une augmentation du salaire minimum au Québec, cela a lieu le 1er mai.

Quant à la fête du Travail, elle n’a donc aucun rapport avec les journées de mai 1886 à Chicago, et elle est célébrée le premier lundi de septembre, pour marquer à la fois la fin des vacances d’été et la rentrée scolaire. C'est un jour férié chômé faisant remarquer la chance qu'on a d'avoir du travail. Elle n’a aucune signification politique particulière, en dehors de faire remarquer qu'on devrait dire merci aux gros et gras patrons de nous faire bosser... vive l'Amérique !

Donc, ce lundi étant le premier de septembre, lundi aura lieu la Fête du Travail nord-américaine. 

Il était de tradition ici que les propriétaires de "chalets" (appellation québécoise pour une maison de campagne) aillent la fermer pour l'année, jusqu'au printemps suivant, et..... détail amusant : à partir de cette date, les dames "comme il faut" ne devaient plus porter de chaussures et sacs à main blancs, ceux-ci étant remisé jusqu'à la date de Pâques où ils pourraient ressortir à nouveau !

Pour moi, cette date a une autre signification : il y a traditionnellement des ventes de garage durant ce long week-end (la précédente datant de la fête québécoise des Patriotes fin mai), et pour rien au monde (sauf pluie !) je ne les raterais... toujours l'espoir de trouver "la chose miraculeuse". Je suis sure que vous connaissez ça aussi !!

Passez un bon samedi :-)

♥♥♥

 

30 août 2019

Trois crinières blondes

Elle s'appelle Hannelore.

Elle a une crinière blonde comme les chevaux palominos...

IMG_5984-1-2

IMG_5993-1-3

Vous connaissez sans doutes les chevaux palominos, ces beaux chevaux de couleur dorée avec une crinière quasiment blond platine.

Et je suppose que vous pensez qu'il s'agit d'une race de chevaux. La race Palomino.

Et bien, vous faites erreur !

Le palomino est une couleur de robe (= la couleur d'un cheval) d'apparence dorée avec les crins blonds très pâle, presque proche du blanc.

C'est l'inverse de la robe dite isabelle, d'apparence dorée également, mais avec les crins noirs.

téléchargement (2) téléchargement (1)

Le terme “palomino” viendrait de Don Juan de Palomino, seigneur espagnol et compagnon d'armes de Cortez (1485 - 1547), qui laissa son nom à cette couleur de chevaux qu'il aimait particulièrement.

Dans l'ancienne Californie, les palominos étaient extrêmement appréciés des chevaliers et de la famille royale Espagnole ; ils étaient fiers de ces belles montures et organisaient des parades et des courses

Le palomino a donc une grande diversité morphologique, allure et taille, puisqu'il peut se rencontrer chez beaucoup de races de chevaux et poneys à travers le monde. Toutefois, on estime que la moitié des palominos du monde appartiennent à la race Quarter Horse (race américaine, cheval puissant, vif et énergique, très utilisé en agriculture ainsi que pour la monte western, le rodéo, et malheureusement également pour la boucherie).

La couleur étonnante des palominos leur a parfois valu le surnom de "chevaux magiques", allant du cheval porte-bonheur (croyance amérindienne) au cadeau des dieux (croyance scandinave) ou à l'animal porte malheur (selon un conte écossais). C'est que, à l'époque où le mécanisme génétique donnant la couleur d'un poulain était inconnu, la difficulté d'obtenir un palomino, même par le croisement de deux palominos entre eux, rendait cette robe d'autant plus mystérieuse !!! 

Ont été fondées aux USA la "Palomino Horse Association" en 1932, puis la palomino Horse Breeder's, en 1941.

Cette robe avait tant de succès que d'autres pays ont suivi : l'Angleterre avec la British palomino Society, etl'Australie avec la Australian Horse Breeder's en 1948. puis la Belgique avec la Royal Belgian palomino en 1974, et.... finalement la France avec l'Association Française du Cheval palomino et isabelle, fin 1993 !

Ces associations ont créé des "stud-books" (répertoire dans lequel sont inscrits tous les reproducteurs et poulains comportant les critères d'une race) non pas pour fixer une “race Palomino”, mais pour réaliser un meilleur compromis.

Donc, la photo ci-dessus de Hannelore avec une jument et son poulain, tous deux de couleur palominos serait très rare, puisqu'un palomino n'aura quasiment aucune chance d'avoir un poulain palomino, en voici un exemple : la mère est palomino, mais vous voyez aux crins du poulain qu'il ne le sera pas :

Mare_and_foal_(Kvetina-Marie)

Comme l'imaginait les anciens, c'est presque un cheval magique !

Bon vendredi,

♥♥♥

28 août 2019

Galopade dans le passé avec Felicity Merriman

Felicity Merriman (surnommée Lissie) est une jeune fille rousse très active, indépendante, presque à la limite du garçon manqué : elle a appris à monter en toute liberté dans la plantation de son grand-père, et elle aime les chevaux plus que tout. Elle est tenace, audacieuce, dit ce qu'elle pense, et elle est très contrariée par son manque de liberté du à l'éducation féminine de l'époque. Elle aime également aider dans le magasin général tenu par ses parents, en Viriginie, où elle rêve de voyages en imaginant d'où proviennent les articles qu'elle voit sur les rayonnages.

Ses parents sont patriotes, c'est à dire qu'ils sont pour l'indépendance des treize colonies américaines, idée qu'elle prône également. En contre-partie, sa meilleure amie, Elisabeth Cole a des idées loyalistes à l'Angleterre. Leur amitié sera souvent malmenée durant les années où les colonies seront en guerre (1775 à 1783) mais elle perdurera malgré tout, traversant les rancoeurs et les méfiances de chacun en cette époque troublée. C'est un bel exemple de compréhension mutuelle et de tolérance.

Vivant sa passion à fond dès qu'elle le peut, elle enfourche sa jument Penny à chaque occasion, et elle va galoper.

Je l'ai suprise quand elle partait en promenade...

IMG_5950-1

et quand elle galopait dans le vent...

IMG_5962-1

Je crois même qu'un peintre a fait son portrait, 18e siècle oblige :

IMG_5950-1peinture

Felicity porte une ancienne tenue qui était vendue par American Girl, mais retirée il y a longtemps : un tissu épais de très belle qualité, un montage impecable identique à une véritable tenue "humaine", un chapeau en feutre véritable, ce sont des vêtements de poupée comme on n'en trouve plus de nos jours.

Si cela vous intéresse, voici un petit film de seulement 3 minutes qui vous montrera quelques images de la vie de Felicity Merriman : 

Meet Felicity Merriman | American Girl | Mattel

Et si Felicity au galop vous plait, voici un fond d'écran (wallpaper) 1920 pixels, à regarder, ou à télécharger ici : IMG_5962_1920

Bon jeudi,

♥♥♥

27 août 2019

Anaïs au pays des merveilles

Je suis désolée de ne pas répondre à tous vos commentaires, mais c'est la rentrée aussi pour mes clientes de numérisation de fichiers de broderie machine, et c'est un peu la bousculade dans mon emploi du temps. Beaucoup de projets en cours, et peu de temps pour y travailler, et peu de temps pour papoter sur le net. Mais sachez que vos commentaires me font un très grand plaisir, et que j'y répondrai prochainement.

Maintenant, passons aux choses sérieuses.

Et surtout aux choses pas sérieuses, car ce sont  souvent elles qui apportent de la joie dans nos journées.

Même un petit grain de folie fait du bien par moments. Après tout, ne faut-il pas être un peu fou de temps en temps, sinon comment pourrions-nous savoir quand on est sage ?!

Il y a quelques temps, je vous présentais mes 3 dernières "petites nouvelles" (ICI) en vous précisant qu'il y en avait une dont je n'avais pas encore trouvé la personnalité.

Je crois que c'est fait...

Dans notre monde en pleine dérive d'égocentrisme et de folle cupidité, j'avais envie d'oublier le futur incertain et de rêver un peu.

Alors est apparue "Anaïs au pays des merveilles"... de son vrai nom Anne-Alice, jolie rousse flamboyante, douce et intrépide à la fois, curieuse et observatrice. Elle vit hors du temps, venue du passé mais vivant dans le présent, elle traverse  notre quotidien sans logique apparente... tout au moins sans notre logique, car la sienne est tout à fait logique, ce qui est normal pour de la logique d'ailleurs.

IMG_5821-1-4

Anaïs est généralement accompagnée par son ami chien, nommé Caniche. 

Elle chemine, elle s'assoit, elle repart, elle observe, elle apprend, elle commente, et le plus étonnant, c'est que Caniche lui répond.

Et ce cheminement l'amène à faire des rencontres parfois extraordinaires.... tout au moins, extraordinaire pour nous, car pour elle, rien ne semble vraiment suprenant.

IMG_5821-1-3

Aujourd'hui, je l'ai vu assise sur un banc qui n'est pas à moi, devant une maison bleue qui n'est pas à elle, occupée à discuter avec un caniche qui n'est à personne.

Et curieusement, j'ai entendu ce dialogue dont le début avait comme un petit air de "déjà lu", mais dont la suite inattendue m'a surprise :

- Caniche, voudrais-tu me dire, s'il te plaît, par où on doit s'en aller d'ici ? 

- Cela dépend beaucoup de l'endroit où tu veux aller. 

- Peu importe l'endroit... 

- En ce cas, peu importe la route que tu prendras. 

- .Pourvu qu'elle arrive quelque part...

- On ne manquera pas d'arriver quelque part.... si tu marches assez longtemps. 

- On risque de se perdre quand la nuit viendra.

- Aucune inquiétude, avec tes cheveux flamboyants, on verra toujours clair même dans le noir.

- Cela risque d'attirer les moustiques.

- Et bien, si nous nous perdons, nous leur demanderons notre chemin.

- Alors, allons-y, décida Anaïs.

IMG_5821-1

L'impression de "déjà lu" venait du fait que les 5 premiers lignes du dialogue ci-dessus apparaissent dans "De l'autre côté du miroir" de Lewis Carroll.... qui ne m'en voudra pas, je l'espère, si Anaïs a quelque peu modifié la fin du dialogue d'Alice !

Je vous souhaite un excellent mardi, où que vous mène la route que vous prendrez (si vous vous trompez, demandez le chemin aux moustiques que vous croiserez !).

♥♥♥

24 août 2019

Kirsten et la poupée de maïs (les plus anciennes poupées du monde)

Kirsten est allée au devant de son frère Erik, qui revenait du champ de maïs avec son copain Eugène.

- Regarde, lui dit Erik, pendant la pause, je t'ai fait une poupée de maïs.

IMG_5675-1-2

IMG_5677-1

IMG_5677-1-2

 - Oooooh ! s'exclame Kirsten avec ravissement. Cent fois merci, Erik, je l'adore !!! 

- Quelque chose me dit que je vais devoir en faire une pour ma soeur ausi ! ironise Eugène.

- Ça, je crois bien que tu ne vas pas y échapper, répond Erik en riant.

IMG_5681-1

Les "corn husk doll", ou poupées en feuilles de maïs sont sont une très ancienne tradition amérindienne.

Elles sont parmi les plus anciennes poupées du monde.

L’histoire du maïs commence il y a plus de 9 000 ans, au Mexique. Une plante locale, la téosinte,  ancêtre du maïs actuel, y était cultivée par les premières civilisations amérindiennes ; les grains récoltés étaient broyés pour obtenir de la farine.

La téosinte était une plante adaptée au climat chaud. L'évolution de la téosinte s’est faite à la fois de manière naturelle par des mutations génétiques au fil du temps et de son déplacement par les Amérindiens qui emportaient des grains dans leurs traditionnels périples annuels. Ceci a eu pour conséquence d'acclimater la plante à la météo plus rigoureuse du centre, puis du nord de l'Amérique, jusqu'à ce qu'elle devienne, au fil du temps, le maïs que nous connaissons.

Chaque partie du maïs était utilisée : les femmes tressaient les balles pour obetnir de la ficelle, les enveloppes déchiquetées constituaient un bon allumage, la soie faisait un bon rembourrage, le coeur des épis de maïs servaient à récurer et de carburant pour le feu.

Avec les feuilles, entre autres utilisations, il était donc de tradition de faire des "corn husk doll", selon le schéma en bas de ce message. Il en existaient plusieurs types, certaines étaient tout simplement réalisées pour servir de jouet aux enfants, mais d'autres, un peu différentes, servaient lors de cérémonies .

La fabrication de poupées en feuilles de maïs a été rapidement adoptée par les premiers colons pour faire des poupées à leurs filles. Elle est toujours pratiquée aux États-Unis, en tant que tradition, formant un lien entre la culture amérindienne et l'artisanat des colons.

Si vous avez un champ de maïs près de chez vous, vous pouvez vous y essayer. Inutile que les feuilles soient encore vertes : même si elles sont sèches et cassantes, il suffit alors de les tremper un bon moment dans l'eau pour qu'elles retrouvent leur souplesse.

Les poupées peuvent rester simples, ou peuvent être colorées, recevoir des cheveux, des foulards, des chapeaux, des tabliers, etc ; on peut même leur tracer un visage.

Voici quelques exemples :

 

IMG_3381_2NDU2ZWY0M2RhODJiOTBhZWVlNjEwN2Q3NjFkNTJhNWMAx1S623rvtUEBSIM4duilaHR0cDovL21lZGlhLmFkc2ltZy5jb20vNmZhYmU1Zjc2MDg5ZDdlYjA3NDFiYmMyYjQzM2I1NGEwZWI5OTljNDdhNjA2NDM3MzYxZmZjNTNhY2ZmZTk1Ni5qcGd8fHx8fHw3MDB4NTI1fG

 51hAJbuONHL4815706-traditional-slovak-historical-toy-corn-husk-doll

ScreenShot02413 a6344c5676bda7a62c3fbf978fdebcc1

Le mode d'emploi (image 9, version femme en robe ; image 10, version garçon en pantalon) :

67747584_10156188319755836_4045313246654103552_n

 

Passez un bon dimanche :-)

♥♥♥

23 août 2019

Le cadeau de Rose

Rose a reçu un magnifique cadeau : deux petits pots anciens en étain véritable.

Elle est émerveillée et ne se lasse pas de les admirer.

IMG_5687-1

"Que vais-je bien pouvoir offrir à cette bonne amie en retour d'un cadeau aussi somptueux ?" se demande-t-elle.

Merci Mirguette :-)

Carte-de-souhaits-Merci-2650

Posté par Guyloup à 19:19 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 août 2019

Alix et Alex partent à la plage

Aujourd'hui, je suis allée voir ce que les deux cousins "affreux jojos" faisaient... c'est à dire Alice, dite Alix, et Alex.

Vous connaissez les jeunes.... ils ne trouvent jamais rien à faire si ils n'ont pas une tablette entre les mains ! Mais comme ils avaient fait des bêtises (quoi de neuf avec ces deux là ?!), ils étaient punis et privés de tablette pour la journée.

Ils trainaient sur le terrain, cherchant "quelque chose" à faire.

"Tiens des champignons bizarres", a remarqué Alex en voyant des nouveaux champignons décoratifs.

IMG_5555-1

 "Un truc est sur, vu leur couleur, je ne les mangerais pas !" a répondu Alix.

IMG_5559-1

'Descends de là, tu sais bien qu'on n'a pas le droit de marcher sur les bancs" !

"OK, mais alors trouve une idée, je m'ennuie trop. La rentrée scolaire approche et on n'aura presque rien fait de l'été" répond Alex.

IMG_5551-1

 "Si on prenait les vélos et qu'on allait jusqu'à la plage du voisin ?", propose Alix.

"Tu sais bien qu'on n'a pas le droit, c'est privé'. répond Alex

"Pffff.... chicken !! (poulet, = trouillard). Si il n'est pas là, il ne verra rien", rétorque Alix !

IMG_5545-1

Et les voilà partis !

Comme vous pouvez voir, rouler sur la "piste cyclable", sur bas-côté, (la route est interdite aux vélos) n'est pas toujours chose aisée, mais ils sont jeunes et ont des bons mollets !

IMG_5590-1

IMG_5586-1

 Voici le décor dans lequel ils étaient :

IMG_5571_5580_1024

 Si vous voulez le voir "presque comme si vous y étiez", en très très grand format (mais qualité moindre car assemblage de 8 photos horizontales) cliquez  ici  : IMG_5571_5580  , puis  cliquez à nouveau sur l'image (avec l'icone de loupe + qui s'affichera).

Au bout d'un bon moment, et quelques kilomètres de pédalage, les voici arrivés au bord du lac.

"Youpii, son bateau est là, donc il doit être là bas dans sa maison : il ne nous verra pas", s'exclame Alix ! 

Immédiatement, ils ont lâché leurs vélos sur la plage et ont enlevé leurs chaussures pour se précipiter dans l'eau.

IMG_5627-1

 "On a passé une super journée", ont-ils conclu en rentrant (affamés !).

IMG_5629-1

J'espère que cette journée à la campagne en compagnie d'Alix et Alex vous aura plu !!

Passez un bon vendredi :-)

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 22:51 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 août 2019

Belle et Ethan joignent l'utile à l'agréable (+ explications sur le système scolaire québécois) - 2e PUBLICATION

Seconde publication.

Aujourd'hui, Belle et Ethan sont allés à Sherbrooke pour valider leur inscription au Cégep pour la rentrée.

Ils ont joint l'utile à l'agréable en allant se promener ensuite autour du lac des Nations en dégustant une boisson glacée menthe-chocolat, surmontée de crème fouettée (hum.... Belle, attention aux calories !).

IMG_5479-1

Comme vous pouvez le voir, leur discussion était passionnée !

IMG_5484-1

C'est que l'entrée au Cegep est une étape dans la vie des ados.

Si vous êtes française, vous vous demandez peut être : "qu'est-ce que c'est donc que ce Cégep" !! 

Alors, pour vous qui ne connaissez pas le système scolaire du Québec, voici comment il se déroule.

D'abord, il est composé de 4 niveaux dont les appellations peuvent porter à confusion pour les français.... car en effet, ici, le collège, c'est le lycée en France ; et le baccalauréat ne se passe pas à la fin du collège (lycée), mais à 21 ou 22 ans, après 2 ans d'université !! De quoi s'emmêler les idées entre les deux continents, non ?!

  • L’enseignement primaire = primaire en France, de 6 à 12 ans (à noter qu'ici, on compte à l'envers : le CP correspond à la 1re, le CE1 correspond à la 2e, etc, car on compte en années, c'est à dire 1re année, 2e année, etc)
  • L'enseignement secondaire, de 12 à 17 ans en moyenne = les collèges en France 
  • L’enseignement collégial, (Cégep), de 17 à 19/20 ans = les lycées en France ;
  • L’enseignement universitaire (à partir de 20 ans).

Les collèges sont nommés Cégeps si ils sont publics, et Collèges si ils sont privés. Ils offrent ces programmes :

  • formation de 2 ans, qui prépare aux études universitaires (comme je vous le disais plus haut, ici, le baccalauréat se passe à l'Université, et non pas à la fin du Cégep).
  • lormation technique de 3 ans, qui prépare au marché du travail et qui mène à l’obtention du diplôme d’études collégiales (DEC)

Pour les curieuses, voici le lien du Cégep de Sherbrooke : https://www.cegepsherbrooke.qc.ca/

Petite précision qui surprendra peut être encore plus les françaises :  je viens de vous parler du système scolaire québécois, c'est à dire celui de la province de Québec (province = ce que vous appelez un département en France). Or, au Canada, le système scolaire varie d’une province à l’autre car, en vertu de la Constitution canadienne, l’éducation relève des gouvernements provinciaux, et n'est donc pas uniforme d'un bout du pays à l'autre. Donc, au Canada, il n’y a pas de ministère national de l’Éducation, et chacune des 10 provinces (+ des 3 territoires du Grand-nord) est responsable de sa propre politique en matière d’enseignement. Ajoutez à cela des provinces francophones, des provinces bilingues, et des provinces anglophones, dont une a presque autant de ressortissants parlant le chinois mandarin que l'anglais, et vous imaginerez la belle pagaille que cela représente pour qui voudrait déménager dans une autre province en ayant des enfants scolarisés. Mais bon, ça fonctionne quand même bien, et le résultat n'est pas "si tant pire" comme disent (bizarrement) les québécois pour dire que quelque va bien.

Bref, Belle et Ethan ont 16 ans, et ils sont un peu en avance sur la moyenne des étudiants car ils entrent au Cégep dès cette année. Lui, comme vous vous en rappelez peut être, veut devenir chirugien, et elle veut devenir diététicienne. Beaucoup de rêves et d'espoirs...

Bon mercredi :-)

♥♥♥

Test de publication

J'ai publié le 21/08 à 1:04 un article dont vous avez du avoir la notification. Toutefois cet article était impossible à lire ou afficher.

J"ai sur que ne suis pas la seule à qui cela arrive. 

Cette publication est donc uniquement un test.

En cas de fonctionnement, je republierai une seconde fois l'article à problème.

 

Posté par Guyloup à 21:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
20 août 2019

Pourquoi et comment des poupées American girl - à lire absolument pour celles que ces poupées intéressent, et même les autres !

Depuis quelques temps, je vois un engouement pour les poupées American girl se répandre parmi les amatrices de poupées en France.

Toutefois, je pense que ces dernières ne réalisent pas ce que représentent les poupées American girl, et elles les prennent pour de banales poupées, comme n'importe quelles autres marques.

Cela n'a rien à voir.

Et je vais même dire que je suis agacee par certaines personnes qui se mettent à acheter et parader avec leurs poupées AG sans même s'intéresser à connaitre la raison de leur existence et l'histoire de la création de ces poupées américaines. Sans même s'intéresser à leurs différences et à la raison de ces différences. Se contentant de les acheter, voire de les empiler pour certaines, sans prendre le temps de tout apprendre sur elles.

Or, ce ne sont pas des poupées ordinaires.

Ces poupees representent l'histoire et l'âme d'une nation.

Aux USA, elles sont "une institution" à elles seules, elles se transmettent dans les familles, entre générations, et sont très respectées. Il n'y a pour ainsi dire pas une seule américaine depuis près de 40 ans qui n'ait pas eu une ou plusieurs AG.... et les collectionneuses adultes sont innombrables, certaines ayant jusqu'à 150 poupées AG.

Voici pourquoi

Au départ, les poupées AG ont été créées par Pleasant Rowland, une éducatrice qui trouvait anormal que les enfants ne connaissent pas mieux l'histoire de leur pays, et qu'en plus, ils ne lisent pas suffisamment.

Elle a fondé sa compagnie, sous le nom de Pleasant Company, et elle a décidé de faire des poupées "historiques" MAIS ludiques, c'est à dire avec laquelle l'enfant pourrait jouer, ET S'INSTRUIRE en même temps, car ces poupées seraient accompagnées de romans à péripéties passionnantes, avec des histoires qui donnent envie de lire la suite (mais oui, même pour des adultes d'ailleurs !) et de recréer leurs aventures, et même mieux : en inventer d'autres au moyen des accessoires qui seraient vendus à la demande.

Et cette gamme de poupées s'appellerait  : "UNE FILLE AMÉRICAINE" (An American Girl), dont chacune représenterait UNE ÉPOQUE importante de l'histoire américaine, depuis la guerre d'indépendance, jusqu'à la seconde guerre mondiale. (Par la suite, la gamme historique a été continuée jusqu'aux années 70, fin de l'âge d'or de notre histoire occidentale).

Elle les voulait avec le corps en tissu et membres durs, comme l'etaient autrefois les poupees anciennes ou de porcelaine. Pleasant Rowland a vite vu que la tâche était trop importante pour elle seule (elle voulait les fabriquer elle-même pour les parties en tissu et les costumes), alors elle a confié la fabrication de la première ligne de poupées à une société ouest-allemande, qui n'était autre que .... Gotz, que les collectionneuses européennes connaissent bien.

Je ne m'étalerai pas sur les détails. Sa gamme de poupée a tellement eu de succès qu'elle a ajouté d'autres poupées "actuelles", sous l'appellation "American girl of today" : soit  "FILLES AMÉRICAINES D'AUJOURD'HUI", devenue depuis la gamme Truly Me, dont je parlerai plus bas.

Le succès l'a tellement dépassée qu'elle a du chercher des investisseurs, et a finalement revendu en 1998 la fabrication et diffusion de la ligne de poupées complète à Mattel, et la marque "Pleasant Compagny" est alors devenue "AMERICAN GIRL", tout simplement. C'est la raison pour laquelle vous trouverez des poupées dont le cou iest marqué Pleasant Company, et d'autre dont le cou est marqué American Girl.

Voici la première série de poupées historiques d'origine avec les dates importantes de l'histoire américaine qu'elles représentent :

American_Girl_Doll_Camp

 et voici les couvertures des premiers romans qui les accompagnaient (pas des mini-livres, ce sont vraiment de vrais bouquins) :

d697d6ab2c96f7b7879f6c115a5d1317

Ensuite, d'autres poupées historiques ont été ajoutées.

20180814-beforeverlanding-kaya20180814-beforeverlanding-felicity

20180814-beforeverlanding-josefina20180814-beforeverlanding-addy 

20180814-beforeverlanding-samantha20180814-beforeverlanding-rebecca

20180814-beforeverlanding-kit20180814-beforeverlanding-maryellen

20180814-beforeverlanding-melody20180814-beforeverlanding-julie

Puis chacune des poupées ci-dessus s'est vu ajouter une poupée "best friend" par Mattel, en s'appuyant sur les personnages des divers romans qui accompagnaient chaque poupée.

 

Mais ceci n'est qu'une partie des poupées AG !!! car vous avez trois autres gammes sur le marché :

1) les Truly Me (TM), anciennement appelées Just like You (JLY), et plus anciennement encore "American girl of today" (AGT),  dont le nombre de formes de visages, couleurs d'yeux et cheveux et type de coiffure offre un choix très important ; garçons et filles. Je ne vous mets pas d'images, il y en a trop, vous pouvez voir une charte visuelle ICI si vous le souhaitez, ou ICI sur le site AG.

2) les Create your Own (CYO), ce qui veut dire "Créez la votre", qui sont des poupées que l'on peut composer à la demande, en choisissant la forme de visage, la couleur de la peau, des yeux et cheveux, et la coiffure (des poupées filles, et des poupées garçons).  Voir le service interactif de composition ICI

 3) les Girl of the Year (GOTY), car chaque année au premier janvier, une nouvelle poupée est dévoilée, et ne sera en vente que durant 365 jours !!! et elles sont particulièrement soignées, et vraiment belles, avec une histoire et des accessoires vraiment intéressants, ludiques, moraux, épanouissants et très positifs dans leur message vis à vis des enfants. Cette année, c'est ma jolie rousse que vous voyez faire du camping et nourrir les ratons laveurs dans certaines de mes photos !

GOTY (1)

 

Et pour terminer, on peut réparer et modifier ces poupées autant qu'on veut, puisque TOUT SE CHANGE dessus, toutes les parties existent en pièces détachées (même pour les plus anciennes) :

- que ce soit en cas de besoin pour reparer (tête, membres, corps, rembourrage, articulations élastiques et leurs coupelles, yeux, cheveux.... ce qui est un paradoxe au pays de la société de consommation américaine !), 

- ou que ce soit pour le plaisir de customiser sa poupée. Et là, c'est l'infini des possibilités... des perruques incroyables, des yeux aux couleurs surprenantes, des maquillages adhésifs amovibles, et tout ce qu'on peut imaginer !  ( voir https://www.exquisitedolldesigns.com/ par exemple, parmi bien d'autres). 

s-l1600 (7) 

Et je ne parle pas des accessoires, meubles et vetements.... ni des supers magasins AG, avec restaurant où on peut amener ses poupées qui auront alors une assiette aussi qu'elles pourront même emporter en fin de repas ! et le salon de coiffure pour la poupée, et meme l'hôpital pour les restaurer quand elles ont tres abimées (d'ou on vous la rendra avec son bracelet et sa chemise d'hopital !)... ces magasins sont une visite de rêve pour petits et pour grands tout autant ! Si seulement on avait ça aussi au Canada...

J'espère que ce message vous aura fait un peu mieux connaire le monde de ces magnifiques poupées que j'aime tant.

Bon mardi :-)

♥♥♥

PS : ajout du 21/08 au message ci-dessus : en raison du nombre invraisemblable de poupées AG en circulation depuis des décennies, il est évident que le marché de l'occasion est immense. Donc, si vous n'êtes pas une obsédée de la poupée "neuve dans sa boite et jamais touchée par personne", vous pouvez vous procurer ces superbes poupées d'occasion à prix très sage (en tous cas, largement plus sage que si vous les achetiez neuves) en allant faire un tour sur eBay.com  en tapant American girl doll dans le moteur de recherche... .c'est ainsi que j'ai adopté la plupart des (actuellement !) 44 miennes.

PS 2 : Si vous voulez plus de détails et chiffres sur le marketing entourant ces poupées, cliquez ICI

PS3 : 

Reportage sur les poupées "American Girl" - M6 - 100% Mag

Posté par Guyloup à 02:39 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :