Les mille et 1 passions de Guyloup

To translate, use the Google button at the top right 

Posté par Guyloup à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2020

Stanstead, particularités et originalités !

Quand je vous dis régulièrement que je suis allée au Vermont, je vous explique que j'habite à une petite trentaine de kilomètres de la frontière.

Et quand je passe la frontière, c'est généralement à Stanstead, parce que c'est le plus proche et pratique pour nous.

Une première particularité de cette petite ville, c'est déjà d'avoir 13 églises différentes pour un total de 3000 habitants ! oui oui, ça, c'est l'Amérique, il y a des tas de pasteurs, prêtres, et autres, qui ouvrent leur propre église ou temple, formant une congrégation de ceci ou de cela.

Mais sa seconde particularité, c'est d'être à cheval sur la frontière Canada-USA.

Il y a même des maisons qui sont à cheval sur la ligne, et la bibliothèque en fait partie.

Pour certains, aller voir leur voisin ou oncle de l'autre côté de la rue, leur fait traverser la frontière. Si ils le font à pied, pas de problème, mais si ils le font en voiture, ils doivent préalablement passer au poste frontière !

Un peu d'histoire :

Le village a été fondé dans les années 1790. La famille Taplin (prononcer Tépline !) fut la première à s’y établir en 1796. Les Taplin ressemblaient à toutes ces autres familles de pionniers dans la région. Ils arrivaient à Stanstead en provenance de la Nouvelle-Angleterre à la recherche de bonnes terres devenues rares dans la nouvelle république américaine.

Pendant un certain temps, Stanstead demeura un coin perdu, et surtout...... un repère de contrebandiers !

Un poste de douanes y fut établi en 1821, ce qui améliora la situation. Toutefois, quelques années plus tard, les officiers rapportaient encore que "Stanstead est un village où la contrebande est répandue ; la population y est astucieuse, sans foi ni loi et elle se montre toujours portée à aider les contrebandiers" !

Quoi qu’il en soit, Stanstead s’est épanouie au 19e siècle. Croissance et prospérité s'installèrent, et là où l’on ne voyait que forêt dans le passé, on trouvait désormais de larges rues bordées de maisons, d’auberges élégantes et de commerces prospères.

ScreenShot03303

La raison de cet essor est que l'économie de la ville reposait sur les diligences qui reliaient  Québec à Boston, et Montréal à Boston, et qui passaient toutes par Stanstead.

ScreenShot03302

Ainsi, tôt dans son histoire, le village joua le rôle de plaque tournante dans les transports entre les deux pays ; rôle qui persiste de nos jours, grâce à la route des diligences qui est devenue l’autoroute 55 avec son poste de douanes.

douane

Je vous invite à lire l'article complet qui est ici : https://www.ledevoir.com/vivre/voyage/55053/a-califourchon-entre-deux-nations et qui vous fera sans doute sourire.

Toutefois, au niveau de l'esthétique de la ville, peut être que mon oeil s'est trop habitué, mais, contrairement  ce que dit l'article ci-dessus, je trouve que la ville n'est pas vraiment "extra super" belle.  Par contre, elle est sympathique, calme, et dépaysante pour les touristes, avec son allure typique de toutes les petites villes nord-américaines, presque directement dérivées d'un style "Far West" :

IMG_0568-1

Bref, tout ceci était pour vous présneter ces quelques photos prises durant une petite promenade autour de Stanstead.

Promenade avec une incroyable et toujours aussi anomale douceur (-2°C) et toujours presque pas de neige sur le sol. Du jamais vu pour une mi-janvier où nous devrions avoir 20°C de moins en journée.

Tout d'abord, l'ancienne route des diligences, devenue l'autoroute 55.

IMG_0869-1

IMG_0870-1

À ce sujet, une autre particularite : cet autoroute est la seule .... qui soit traversée par une route !!!!!!!! 3187183146

En effet, le chemin Curtis (chemin rural mais sur lequel passent une centaine d'automobilistes par jour) traverse carrément l'autoroute à un endroit où il est divisé en deux parties (une montante et une descendante, séparées l'une de l'autre par une petite centaine de mètres)  :

ScreenShot03304100105chemin-curtis-aut-55_6

 

Comme vcus pourrez le lire ici : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/466329/stanstead-a55 , cela occasionne parfois des accidents (non ?... qui s'en douterait ?!).

Et on pouvait lire en 2010 que le Ministère des transports avait ajouté des pellicules réfléchissantes et coupé des arbres, pour une meilleure visibilité, et que la possibilité d'un viaduc "était à l'étude". On est en 2020, et le chemin Curtis continue de traverser l'autoroute. 4006102916 (1)

 

Place aux photos maintenant :

IMG_0874-1

IMG_0877-1

IMG_0879-1

IMG_0882-1

IMG_0884-1

IMG_0888-1

IMG_0889-1

IMG_0892-1

Malgré la douceur et le peu de neige, il est inutile de vous dire que, même si je n'ai pas du tout envie de vieillir plus vite que la normale, j'ai tout de même très hâte de voir arriver le mois de mai pour retrouver lumière et verdure !

J'espère que la visite guidée de Stanstead, son histoire, ses particularités et ses alentours, vous aura plu.

Bon vendredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 14:23 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 janvier 2020

Parle avec le vent raconte la légende de la queue du Lapin

Cette fin d'après-midi, Pluie de printemps et sa grand-mère Parle avec le vent revenaient de soigner un malade dans un tipi du village.

Pluie de printemps a beau avoir 15 ans, elle aime toujours autant quand sa grand-mère lui raconte les légendes traditionnelles qu'elle lui contait dans son enfance (c'est ainsi que les aînés éduquaient les enfants amérindiens : au travers des légendes des animaux).

Et pour oublier leur longue marche dans le froid, elle demande à Parle avec le vent de lui raconter encore une fois pourquoi les lapins ont la queue si courte.

Glissons-nous derrière elles, et écoutons les discrètement...

IMG_0622-1

Parle avec le vent sourit, et commence à raconter :

À l'époque où le monde était jeune, Lapin avait une très longue queue touffue. En fait, sa queue était plus longue et plus touffue que la queue de Renard. 

Lapin était très fier de sa queue et il racontait constamment à tous les autres animaux à quel point sa queue était belle.

Un jour, Renard est devenu si fatigué d'entendre Lapin se vanter de sa queue qu'il a décidé de mettre un terme à la vantardise de Lapin une fois pour toutes.

Il attendit que le temps devienne si froid que les eaux du lac et des rivières gèlent. 

Alors, Renard descendit au lac avec quatre superbes gros poissons. Arrivé au lac, il fit un trou dans la glace, attacha les quatre poissons à sa queue, puis s'assit et attendit que Lapin vienne.

Lorsque Renard le vit arriver, il a laissa rapidement tomber sa queue dans l'eau froide.

Lapin sauta en quelques bonds légers jusqu'à Renard et lui demanda : "Qu'est-ce que tu fais ?"

"Je pêche, Lapin", répondit Renard.

"Avec ta queue ?" s’exclaffa Lapin !

"Oh oui, c'est la meilleure façon d'attraper le plus de poisson", dit Renard d’un air de confidence.

Perplexe, Lapin dit: "Depuis combien de temps pêches-tu ?"

Renard mentit et dit: "Oh, seulement une quinzaine de minutes."

"Ah ! et as-tu déjà attrapé du poisson ?" demanda Lapin d’un ton de doute.

Renard releva sa queue et montra les quatre gros poissons accrochés dessus.

"Wow ! et que comptes-tu faire avec ce poisson ?" s’enquit Lapin.

Renard expliqua : "Eh bien, je pense que je vais venir pêcher de temps en temps pendant environ une semaine. Ensuite, je vais emmener tous ces poissons au village voisin et les échanger contre un beau peigne à queue. Il n’en reste plus qu’un seul chez celui qui sait les faire, et je le veux vraiment pour peigner ma superbe queue".

Lapin pensa : "Si je pêchais toute la nuit entière, je parie que j'aurais assez de poisson demain matin pour faire du commerce au village avant Renard. Ensuite, je pourrais avoir moi-même ce peigne de queue. J’en ai plus besoin que lui parce que ma queue est bien plus belle et touffue que la sienne !"

Renard se leva : "Il se fait tard et j'ai froid. Je pense que je reviendrai peut-être pêcher un peu plus demain matin. A bientôt, Lapin." 

Et Renard partit.

Dès qu’il fut hors de vue, Lapin laissa tomber sa queue dans l'eau glacée du lac. 

Brrrrr, c’était froid ! 

Mais Lapin se ressaisit et se dit : "Oh, non. Je veux ce peigne de queue plus que tout au monde, je dois supporter le froid pour pêcher plein de poissons." 

Il s’assit donc sur le trou, avec la queue plongée dans la glace et essaya de "pêcher" toute la nuit.

Le lendemain, juste après que le soleil se soit levé, Renard revint. 

Il dit: "Qu'est-ce que tu fais là, Lapin?" 

Lapin répondit en claquant des dents : "Je pppppêêêchhhhe, Rennnnaarrd."

 "As-tu attrapé du poisson?" s'enquit Renard. 

"Nnnnonn ! les ppppoissoooons ne vvvviennent ppppeut-être pppppas la nnnnnuit.’ répondit Lapin.

Il voulu se lever, mais il ne pouvait pas bouger. 

"Reeennnaaaard, tu pppeux m’aaaaider ?" demanda-t-il.

Renard, avec un grand sourire sur son visage, se mit derrière Lapin, et le poussa tellement énergiquement que Lapin sortit du trou et atterrit de l'autre côté du lac (c'était un tout petit lac).

Mais sa belle queue avait gelé, et elle avait cassé en restant coincée dans l'eau gelée.

Et c'est pourquoi à partir de ce jour, Lapin a eu désormais une queue très courte et que les hommes ne le chassent plus pour sa fourrure mais pour sa viande.

Ce fut sa punition pour avoir été orgueilleux et envieux.

Mais comme le Grand-Esprit est équitable, et que Renard avait malgré tout joué un très mauvais tour à Lapin, à partir de ce jour, les hommes remarquèrent la belle queue de Renard et se mirent à le chasser pour sa fourrure.

 

Bon mardi :-)

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 02:29 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 janvier 2020

À la une du Dollsland Times aujourd'hui !

Sur mon forum, nous avons lancé "la Gazette des poupées" !

Chaque jour, on peut y proposer un article de 3 à 10 lignes, que nous rédigeons à la manière d'un journaliste de gazette locale, du passé ou de notre époque; l'article pouvant être accompagné d'une photo, mais sans obligation.

Les sujets sont très variés jusqu'ici, entre : vol de poulets dans une arrière-cour (avec photo), annonce de mariage, compte-rendu d'animation à la salle des fêtes, rentrée scolaire après les vacances de Noël, publicité pour un centre équestre de Portivy (avec photos), réouverture d'un centre aquatique (testé par une poupée, avec photos)...

Et les rires qui vont avec !

Rosedollhouse (Alexandra) a utilisé un template de journal (sur Word, il y en a à télécharger sur le net), et ça m'a donné envie de ressortir le journal que j'avais commencé l'an dernier (voir http://www.milleet1passions.com/archives/2018/08/06/36611568.html) et de relancer le Dollsland Times !

Vous devez vous souvenir du pays imaginaire, le Dollsland... celui pour lequel il faut un passeport : http://www.milleet1passions.com/archives/2018/08/13/36627585.html

IMG_7279-1-2 Douane Dollsland

La tempête que nous venons d'avoir devait bien sur être en première page ! voici donc la une de ce jour :

Dollsland Times 12-01-20

 Pour mieux le voir, en format réel, cliquez ici : Dollsland_Times_12_01_20 

ou en version anglaise, ici : Dollsland_Times_12_01_20_en

Pour ce qui est de la tempête, juste avant son arrivée, il faisait 12° à Sherbrooke samedi midi, et 21° à Boston, soit une température de mois de mai icon_scratch Il est alors tombé la valeur d'un mois de pluie entier en 24 h (qui a fait fondre presque toute la neige à nouveau, rebelotte pour le gel de la végétation non protégée, encore une fois). 

Nous avons toutefois eu beaucoup plus de chance que nos voisins américains, chez qui elle a laissé 11 morts (malheureusement 2 de plus que le bilan au moment où j'ai relevé la capture d'écran ci-dessous) dans son sillage en remontant du sud de la Louisiane vers le nord canadien : tornade et pluies torrentielles devenant tempête de neige et verglas au fur et à mesure de la remontée. Pensées sincères pour ces gens qui ont tout perdu, ou sont dans le deuil.

scree948

 

Et actuellement, c'est calmé au niveau du vent, bien que le grésil doivent reprendre dans la nuit :

ScreenShot03278

Alors vous voyez, Belle et Ethan ont été très courageux de braver les éléments pour rapporter un reportage exclusif pour le journal Dollsland Times !!!

Vous noterez que le journal est en vente au prix de 1,50 dollar du Dollsland, c'est à dire le dolllard (avec 3 L), ou son abréviation : le Doll$ icon_biggrin (2)

Bien sur, il coute moins cher avec l'abonnement numérique !!! 2942456260

 

Bon lundi :-)

♥♥♥

 

 

11 janvier 2020

Raquettes dans la neige

Marianne Ducrou et Louis-Waban Blackburn sont passionnés par la faune et la flore sauvage.

Été comme hiver, ces deux étudiants en BEE* de l'université de Sherbrooke ne ratent pas une occasion d'aller observer la nature.

Je les ai aperçus aujourd'hui, se dirigeant en raquettes vers le repaire d'un faucon pélerin pour scruter son comportement en hiver.

IMG_0838-1

* BEE = https://www.usherbrooke.ca/admission/programme/281/baccalaureat-en-etudes-de-lenvironnement/

 

Si ça vous intéresse, voici une photo format wallpaper 1920 pixels (en plan beaucoup plus large), à voir en grand format ou à télécharger, ici : IMG_0839_1920

 

Ils ont bien fait de sortir aujourd'hui car on nous annonce une vraie catastrophe pour ce WE  : une tempête de verglas qui pourrait potentiellement être aussi grave que celle qui a paralysé le QC pendant 2 semaines en 1998 
(pour les curieuses, voir ce lien : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1076279/crise-verglas-montreal-quebec-vingt-ans-electricite-froid-hydro-crise-catastrophe-naturelle ) 

ScreenShot03248

 

Donc ( sauf si le vent tourne et envoie le verglas un peu plus loin que prévu et minimise la quantité qui tombera, et je croise les doigts pour ça), je ne suis pas certaine d'avoir du courant, donc pas d'ordi... La dernière fois, c'était en décembre 2013 : 4 jours sans courant, et sans internet, dur dur !

Alors je vous souhaite dès maintenant de passer un excellent week-end !

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 00:18 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 janvier 2020

Soleil de minuit pour Soleil d'automne

Soleil d'automne est le nom de ce jeune amérindien qui fait courir ses chiens dans la lueur boréale de notre soleil hivernal.

IMG_0562_3_4-2

Ce n'est pas un "soleil de minuit" : il était 15 h 03 lorsque j'ai pris cette photo.

Bon jeudi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:12 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 janvier 2020

L'heure de la sortie...

Il n'y a pas que des grands ados et des jeunes adultes dans ma petite troupe American Girl : il y a aussi les gamins espiègles !

Aujourd'hui ils ont repris l'école, et en descendant de l'autobus scolaire, je les ai entendus qui chantaient un refrain bien connu :

"Lorsqu'on aperçoit le soleil dehors,
Et qu'il faut finir le travail d'abord,
On doit vraiment faire un effort !
L'heure de la sortie,
Tout au long de l'année,
C'est le meilleur moment de la journée !"

IMG_0774-1-2


Pour les nostalgiques, ou les jeunettes qui n'ont pas connu cette époque bénie (et inconsciente) où tout le monde croyait que le futur des enfants ne pouvait être QUE meilleur que le passé des adultes et leurs prédécesseurs : 

Sheila L'heure de la sortie 1966

Passez un bon mercredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:17 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 janvier 2020

Les amies font une galette, et moi aussi ! (+ historique)

Mais que font donc les trois amies dans la cuisine en ce jour d'Épiphanie ?

IMG_0752-1

C'est simple : en ce dernier jour de congés scolaires, les jeunes Lily et Narcisse sont allés manger une galette des rois chez leurs amis Christine (Kirsten) et Eric.

Les trois amies adultes se retrouvent donc toutes les trois dans la maison, avec le bébé.

Alors, Rose a décidé qu'elles allaient se faire une galette aussi, rien que pour elles trois ! 

Joséphine s'est proposée pour faire la garniture de frangipane, parce que Rose a suffisamment de travail avec la pâte.feuilletée.

IMG_0753-1

 Donc, voici Rose qui fait la pâte, qui l'étale, la tourne, ré-étale, etc.

Vu que les congélateur n'existaient pas en 1870, elle a du utiliser une recette de pâte feuilletée rapide, dans le genre de celle qui est ICI !

IMG_0757-1

 et sur la table, voici Joséphine qui fait la frangipane :

IMG_0758-1-2

Pendant ce temps là, Adrienne berce le bébé de Rose pour l'endormir, ce qui est assez difficile car il fait ses dents et il est très grognon.

IMG_0759-1

Ensuite, il reste à placer la frangipane sur une première couche de pâte, et l'enfermer en posant une seconde couche de pâte.

Puis à faire cuire, et laisser tiédir un peu... l'étape la plus longue pour des gourmandes !

Un peu plus tard, voici les trois amies qui s'apprêtent à déguster la galette avec un thé.

IMG_0760-1

- Oh zut, s'écrie Rose, je ne peux pas tricher : je ne me rappelle pas du tout de quel côté j'ai glissé la fève !

IMG_0761-1

Ayant oublié de m'y prendre assez tôt pour que la pâte Model Magic ait le temps de sécher (24 h environ avec le chauffage qui assèche la maison en hiver), j''ai fait rapidement cette galette en pâte FImo.

IMG_0765-1

Et pendant qu'elle cuisait et refroidissait j'ai fait la mienne, la vraie !

J'utilise toujours la recette de galette à la frangipane que j'avais donné ici même en 2012 (voir : http://www.milleet1passions.com/archives/2012/01/06/27913543.html )

La voici tout juste sortie du four, pas encore posée dans un joli plat :

IMG_0769-1

C'était délicieux (mais il en reste pour demain).

Avez-vous mangé de la galette vous aussi ? avez-vous eu la fêve ?!

Savez-vous que cette tradition remonte à l'époque des romains ?

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, son origine ne vient pas des rois mages venus visiter Jésus, et non : la galette des rois tire son origine des fêtes romaines nommées Saturnales,  qui avaient lieu entre la fin de décembre  et le commencement de janvier, durant lesquelles les Romains désignaient unesclave comme « roi d’un jour ». 

En effet, au sein de chaque grande familia, les Romains utilisaient la fève d’un gâteau comme pour tirer au sort le « Saturnalicius princeps » (Prince des Saturnales). Le « roi d’un jour » disposait du pouvoir d’exaucer tous ses désirs pendant la journée (comme donner des ordres à son maître !) avant de retourner à sa vie servile. Cela permettait parait-il de resserrer les affections domestiques.

Par la suite, bien sur, et comme toujours, la chrétienté a récupéré cette célébration païenne à son compte, et partage de la galette (ou du gâteau, selon les pays ou régions) a été associée à la célébration des  rois mages à l'Épiphanie.

Cette tradition a perduré au travers des siècles, et bien que la révolution ait tenté de supprimer les terme "galette des rois" en "galette de l'Égalité", l'appellation est vite revenue dès le retour de la monarchie et du clergé.

Depuis lors, nous mangeons toujours chaque année cette galette, sans toujours savoir à quand remonte son origine... 

Bon mardi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 22:52 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 janvier 2020

Gabrielle, ses cheveux et l'hiver

Hier je parlais de l'absence anormale du froid à cette époque de l'année, mais je n'aurais jamais cru voir monter à 8°C le thermomètre de l'ordinateur de bord un 3 janvier (pluvieux).

On est au Canada quand même, et en plein hiver !

(du reste, pour répondre à un commentaire de Monique sur mon post d'hier : contrairement à la France, ici l'hiver commence habituellement dès le mois d'octobre, ou au plus tard en novembre ; donc il ne commence pas actuellement, normalement nous sommes en plein milieu).

IMG_0673-1

Du coup, Gabrielle et Logan se promenaient en pull (moi aussi, et je n'étais pas seule dans les rues).

Et j'ai entendu Gabrielle (16 ans) poser cette question légitime à son copain :

- Crois-tu vraiment que ça va s'arrêter de se réchauffer un jour, ou bien est-ce qu'il finira par ne plus jamais y avoir d'hiver pour nous ?

IMG_0688-1

Pour vous laisser y réfléchir et pour passer à quelque chose de moins "lourd" pour la pensée, voici du plus léger et futile :  

Avez-vous vu le nouveau look de Gabrielle ? comme beaucoup de jeunes femmes noires, elle a voulu d'abord se faire défriser les cheveux, puis finalement, elle a voulu les décolorer.

GabrielleGabrielle (2)

Ah, ces jeunes qui se cherchent !

Bon samedi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 19:13 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 janvier 2020

Première promenade de l'année... et absence anormale du froid

Il ne faisait pas super beau, mais ras le bol d'être dans la maison, une balade s'imposait !

Après une chute notable des températures il y a 2 semaines, avec des ressentis de -32°C, nous sommes remontés au point d'avoir de la pluie verglaçante.

Verglaçante peut être, mais pluie également : la neige s'effondrait et fondait et tout le monde ici craignait d'avoir un 'Noël vert". 

Pour ma part, ça ne me gênerait pas, dans la mesure où j'ai vécu quasiment 45 Noël sans neige avant de venir ici, je ne relie pas l'un à l'autre ! mais par contre, ça semble être une idée catastrophique pour les québécois, au vu du nombre d'articles sur le net, dans les journaux, et à la télé, où tout le monde s'inquiétait de ça et ne parlait plus que de ça : on était "sur la pelouse" comme ça se dit ici quand on voit plus de surface de sol nu que de sol enneigé !

Personnellement, ce qui m'inquiétait plus, c'était de voir que le sol n'avait plus de couverture protectrice de neige afin de préserver les racines du froid lorsqu'il allait revenir (janvier-février-mars sont traditionnellement les mois des grands froids, des très grands froids même, ceux où on a -35°C RÉELS en journée, avec un ressenti de -45 ou -48).

Par chance, nous avons eu un saupoudrage de neige juste avant Noël, les québécois étaient contents : ils avaient leur Noël blanc !

Et pour les plantes, je dis ouf,  car nous avons 10 bons centimètres qui sont tombés avant-hier et hier ; je croise les doigts pour que ça continue, sinon je ne donne pas cher de mes plantations du jardin après les grands gels. (ma foi, c'est bien la première fois de ma vie que je suis contente qu'il neige, comme quoi, tout arrive !).

Mais à ce jour, toujours pas de froid. Nous tournons avec des journées dites "chaudes" pour ici, c'est à dire aux alentours de zéro et plus.

Et c'est du jamais vu, et du très inquiétant d'après les climatologues car nous vivons apparemment un effet de spirale infernale sur le Canada, qui, comme je vous l'avais déjà montré, se réchauffe deux fois plus vite que le reste du monde, et où, d'ores et déjà il est prévu que même si une hausse du réchauffement planétaire, dû aux émissions de gaz à effet de serre, arrive à être limitée à 2 °C mondialement, le Canada, lui, connaîtra une augmentation de 4 °C .

Et c'est déjà commencé : les changements sont déjà évidents dans de nombreuses provinces du Canada (= départements) : acidité des côtes océaniques, appauvrissement des sols, fonte du pergélisol, inondations, sécheresse, etc.

Mais il y a plus visible, et plus étonnant : des lilas sont en bourgeon à Montréal et dans plusieurs autres grandes villes... du JAMAIS vu (rappel, le lilas fleurit ici de fin mai à mi juin, normalement).

Je viens de regarder les prévisions à 14 jours, en dehors d'une journée froide, jusqu'au 16 janvier, on tournera toujours aux alentours de zéro en journée.

Inquiétant. Très inquiétant. La seule chose qui me console, c'est que cela donne un répit météorologique aux animaux sauvages qui n'ont pas eu à pâtir du froid ni à manquer trop de nourriture jusqu'ici.

Bref, pour en revenir à aujourd'hui, voici quelques images rapportée de notre balade.

IMG_0525-1-3

IMG_0527-1

IMG_0533-1

IMG_0534-1

IMG_0539-1

IMG_0546-1

IMG_0548-1

IMG_0551-1

Bon, pour cette maison là, vous allez dire que je me répète... mais je la trouve tellement belle que je ne peux pas me retenir de la photographier à chaque fois que je passe devant !

IMG_0607-1

IMG_0611-1

IMG_0652-1

Le ciel s'est dégagé sur la fin de l'après-midi, un plaisir pour les yeux :

IMG_0542-1

IMG_0545-1

IMG_0550-1

IMG_0580_1_2-1

IMG_0589-1

IMG_0606-1

IMG_0610-1

IMG_0613-1

IMG_0614-1

IMG_0649-1

IMG_0657-1

IMG_0658-1

IMG_0666-1

J'espère que cette balade vous a plus autant qu'à nous :-)

Bon vendredi :-)

♥♥♥

Si vous souhaitez me laisser un petit commentaire ci-dessous, sachez que je le lirai avec le plus grand plaisir, et que je vous en remercie par avance  ☼ (NB : je répondrai à toutes questions que vous poserez, demandes de précision, etc. Ne vous formalisez pas si je ne vous remercie pas  individuellement et systématiquement, bien que j'essaie de le faire autant que je le peux ). 

Posté par Guyloup à 23:38 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 janvier 2020

Question de cuisinière...

2 janvier.

La vie reprend son cours normal.

Et Rose se pose une question que connaissent toutes les cuisinières :

- qu'est ce que je vais cuisiner comme accompagnement du poulet de ce soir ?

IMG_0451-1

IMG_0450-1-2

Bonne journée, en cuisine ou ailleurs :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:28 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
31 décembre 2019

BONNE ANNÉE 2020 ! HAPPY NEW YEAR 2020 !

De 1870 à nos jours, voici un petit message de Rose, complété par un autre des Mini-nous et leurs amis, pour vous souhaiter la Bonne Année :-)

Bonne Année ! Happy New Year 2020

IMG_0493-2020

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 19:29 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

FINISSEZ BIEN 2019

Ce n'est pas encore le moment des voeux, nous ne sommes que le 31 décembre.

Mais dans un premier temps, je vous souhaite de bien terminer 2019 !

Ici, il y a aura une soirée karaoké chez les poupées, et c'est Émilie qui est chargée de l'animer.

La voici qui s'entraine ! (karaoké et micro fabriqués spécialement pour l'occasion). 

31 décembre

Bonne soirée, 

Bon réveillon !

(avec, comme toujours, une douce pensée pour ceux qui seront seuls ce soir).

 

On se retrouve mercredi pour les voeux :-)

♥♥♥ 

img_0437

Posté par Guyloup à 00:58 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 décembre 2019

Ma tribu amérindienne, et le pouvoir des femmes

Je ne vous ai pas encore présenté tous les membres du clan Miskwaadesi, de la tribu des  Minode'e.

Miskwaadesi veut dire Tortue peinte, et Minode'e veut dire gentil, et/ou généreux, dans la lange anishinaabemowin, ou plus simplement en ojibwe, une langue algonquienne qui a survécu, et qui est quasiment identique à l'algonquin que parlait la famille de mon mari autrefois (avant l'intégration forcée dont je parlerai bientot).

Voici donc les membres du clan, que vous retrouverez au fil du temps dans diverses aventures, vous faisant ainsi découvrir mode de vie, rites, traditiones et légendes de ce monde qui fait souvent rêver, parfois à tort, et parfois à raison. 

Notez bien que ce clan et cette tribu sont purement imaginaires, de manière volontaire, car cela va me permettre de vous raconter certaines pratiques traditionnelles de diverses nations amérindienne d'Amérique du nord, mais sans mettre aucune nation en cause quand ces pratiques ne seront pas obligatoirement plaisantes pour notre regard d'occidentaux du XXIe sièce .

 

Commençons d'abord par Parle avec le vent, c'est la Midew de la tribu, c'est à dire une femme médecine, entre guérisseur et guide spirituel.

IMG_0433-1-2

Elle est la grand-mère de Soleil d'automne et de Pluie de printemps.

Pluie de printemps a 15 ans, elle est calme, observatrice, mais assez impatiente, ce qui lui joue parfois quelques tours. Elle a des vues sur l'ami de son frère, Ours debout, qui lui plait bien.

IMG_0431-1-3

Soleil d'automne a 16 ans, c'est un jeune brave, mais il est très posé, sage et calme.

IMG_0427-1-2

Il est fiancé avec Sourire tranquille, 15 ans, une demoiselle au caractère taquin, et un peu tête en l'air.

IMG_0443-1

Ours debout, est le frère de Sourire tranquille, et le meilleur ami de Soleil d'automne.

IMG_0441-1

Cheval fougueux est le frère aîné de Sourire tranquille et Ours debout ; c'est un jeune guerrier impulsif .

IMG_0436-1

Lune d'argent est la soeur aînée de Ours debout, Sourire tranquille et Cheval fougueux ; elle est veuve d'un jeune guerrier qui était le meilleur ami de Cheval fougueux. Elle a une fille, nommee Deux plumes blanches. Très indépendante de caractère, elle n'a pas du tout envie de prendre un nouvel époux, malgré les traditions de la tribu.

IMG_0440-1

Biche craintive est l'amie de Lune d'argent ; elle étudie les secrets de la guérison auprès de Parle avec le vent. 

IMG_0439-1

Lumière du matin a été rapportée par les guerriers quand elle était bébé, trouvée pataugeant dans la rivière, auprès du corps de sa mère, à la suite à une bataille inter-tribale. Elle a été adoptée par une femme du clan qui avait perdu son propre bébé. Elle espère que Cheval fougueux va s'assagir car elle aimerait bien se marier avec lui. 

IMG_0437-1 

Comme la plupart des peuples amerindiens du nord de l'Amerique du nord, comme le Canada, par exemple les Iroquois (dont je décris les réelles traditions ci-dessous), notre tribu des Minode'e est essentiellement matriarcale.

Au temps des premiers contacts (autour de 1650), la femme occupait une position sociale très enviable si on la compare aux sociétés occidentales de nos jours.

La fonction procréatrice y est valorisée et les mères exercent une forte autorité sur leurs filles et fils.

La femme occupe une place centrale dans le discours religieux, ses connaissances en matière médicale sont reconnues et elle détient souvent un droit de vie ou de mort sur les prisonniers de guerre.

La terre est propriété des femmes.

Elles ont un droit de véto sur toutes les décisions des hommes. 

Ce rôle leur donnait même le pouvoir d’inciter les chefs de guerre à organiser des expéditions pour venger la mort des membres de leur famille.

La descendance se fait par le lien maternel. 

L’usage d’un objet entraînant sa possession chez les nations amerindiennes, la mère, qui a charge de la demeure et de ses provisions, est maîtresse du tipi et de ce qu’il renferme ; l’homme ne possède que ses armes et ses instruments de pêche et de chasse.

Les enfants appartiennent à la mère, qui les a engendrés, nourris, élevés et logés.

La fille ainee, lorsqu’elle se marie, ne quitte pas le tipi maternel ; le mari est un hôte, qui doit lui procurer des vivres.

Le foyer servant à la préparation des aliments est propriété de la mère et devient celle de sa fille aînée, quand elle meurt. 

Les matrones du clan contrôlaient la répartition de la nourriture et des autres marchandises qui assurent le bien-être du groupe.

Une précision importante : toutes les nations amérindiennes n'étaient pas de régime matriarcal comme les Iroquois, loin s'en faut. Dans beaucoup de nations, la femme était un objet qui pouvait être vendu ou échangé, et plusieurs nations était polygames.

Mais pour ce qui concerne le clan de Parle avec le vent,  c'est bien ce régime matriarcal qui s'applique. Voilà pourquoi Soleil d'automne a proposé le mariage à Sourire tranquille en lui offrant deux chevaux (ceux qui s'étaient échappés ICI ) qui deviendront sa propriété à elle exclusivement.

Pour en revenir à ce principe matriarcal, il est à regretter qu'il ait volé en éclat lorsque les blancs et la religion ont pris le contrôle des nations amérindiennes du nord, les obligeant à devenir patriarcales comme cela se faisait dans les pays colonisateurs venus d'Europe.

Bon jeudi :-)

♥♥

 

 

 

Préparation du réveillon de Noël 2019 vs 1870

Comme l'an dernier, Belle a été aidée par sa meilleure amie Émilie pour préparer le repas de réveillon.

Elles ont fait cuire les homards (surgelés) pour l'entrée ; ils refroidissent sur le plan de travail.

Elles ont fait la buche (chocolat noir- noix de coco) pour le dessert.

Elles ont préparé la dinde farcie, il n'y a plus qu'à l'enfourner dès que les bonhommes en pain d'épices auront tous été cuits. Ils sont  décorés par Émilie dès qu'ils sont refroidis, pendant que Belle en préparer une nouvelle fournée.

IMG_0417-1

Belle utilise une recette de famille pour le pain d'épices ; elle l'a trouvée dans le cahier de recettes que sa cousine Marianne a découvert dans une vieille malle dans le grenier de l'ancienne maison de leur aïeule Rose, en compagnie du journal intîme de celle-ci.

IMG_0410-1

Leur demi-journée de travail en cuisine terminée, Belle et Émilie se sont servi un verre de Chardonnay frais pour trinquer à leur amitié ! 

Et elles pensent à Rose, l'arrière-arrière-arrière-arrière-arrière grand-mère de Belle et de Marianne. Elles ont été bouleversées en lisant son journal intime lorsque Marianne l'a confié à sa cousine ; les tribulations de cette courageuse jeune institutrice de 19 ans qui s'est retrouvée veuve, en charge de son bébé de 6 mois, ainsi que de son frère et de sa soeur, dans le monde difficile de 1870, les ont beaucoup émues.

- As-tu remarqué qu'il y a des menus de fêtes, mais n'y a pas de "menu de réveillon" dans son cahier de recettes, dit Belle.

- C'est normal, répond Émilie qui a justement lu récemment quelque chose à ce sujet sur internet. Sauf les gens riches qui faisaient une grande réception, les autres ne faisaient pas de réveillon au repas du soir du 24 décembre, comme on le fait maintenant. Ils faisaient un repas de fin d'après-midi normal ou léger, selon les cas, ensuite ils veillaient, puis allaient à la messe de minuit qui malgré son nom, commençait à 22 h et quelques et duraient jusqu'à après minuit. Ensuite, ils rentraient, et ils prenaient une collation "améliorée'" avec un thé et des petits pains au lait, de la brioche, du pudding, du pain d'épices, des crèmes et des confitures, des fruits confits, des tartes, et autres douceurs, qu'ils appelaient réveillon.

- Alors, le pain d'épice qu'on vient de faire d'après son cahier de recettes a surement fait partie de la joie de leurs réveillons, dit Belle d'un air rêveur.

- Sans aucun doute, affirme Émilie. D'ailleurs, tu as vu qu'elle les a mis dans une partie spéciale de son cahier.

Et voilà Belle partie à imaginer son aïeule qui venait de faire des petits pains et une brioche en prévision du retour de la messe de minuit, seule dans la cuisine pendant que son jeune frère et sa jeune soeur, Lily et Narcisse jouaient dehors avec leurs amis.

IMG_0424-1

- Pourquoi l'imagines-tu seule dans la cuisine, demande Émilie ?.......... 

IMG_0422-1

- .........Ma propre aÎeule, Joséphine, qui louait une partie de la maison de Rose a peut être même préparé des brioches avec elle, et puis ensuite elles ont prit le thé ensemble, comme nous venons de trinquer toutes les deux, ajoute-t-elle.

IMG_0423-1

- Oui, et leur amitié a duré toute leur vie, ça sera aussi le cas de la notre, conclut Belle en souriant et en trinquant à nouveau avec son amie.

IMG_0418-1-3

J'espère que vous avez passé un bon réveillon, peut être aussi gourmand que celui qui s'est déroulé chez Belle, peut être aussi simple que celui qui s'était déroulé autrefois chez Rose.

J'espère aussi que le Père Noël aura estimé que vous avez été très sage et que vous aurez trouvé vos souhaits exaucés, bien emballés dans de jolis paquets sous le sapin !

JOYEUX NOËL !

♥♥♥

21 décembre 2019

Nous vous souhaitons un Joyeux Noël !

🎄Nous vous souhaitons un Joyeux Noël 🎄 

🎄Merry Christmas to all 🎄Frohe Weihnachten 🎄God Jul 🎄Hyvää joulua🎄Glædelig Jul 🎄Feliz Navidad 🎄 Buon Natale 🎄Feliz Natal🎄Wesołych Świąt🎄 Vrolijk kerstfeest🎄Veselé Vánoce 🎄 Καλά Χριστούγεννα 🎄С рождеством!🎄聖誕快樂🎄メリークリスマス🎄성탄을 축하드려요🎄

IMG_0379-1

 Avec une tendre pensée pour ceux ou celles qui seront seuls en ce jour : mes petits amis et moi serons avec vous par l'esprit.

 

Si cette image vous plait, la voici en grand format en plan large  1920 px : IMG_0379_1920

Amitiés à tous :-)

♥♥♥

19 décembre 2019

Je vous présente : Parle avec le vent (par -30° !)

Je vous présente la grand-mère de Pluie de printemps (Spring rain) et de Soleil d'automne (Autumn sun).

Son nom est Parle avec le vent (Speaks with the wind), du clan de la Tortue.

Dans sa tribu, c'est une midew très respectée, c'est à dire une femme médecine..

IMG_0366-1

Un homme médecine, ou une femme médecine, est un guérisseur traditionnel et un guide spirituel dans une communauté autochtone (apprellation canadienne correspondant au terme "native" utilisé aux USA pour parler des amérindiens). 

Les différentes nations autochtones ont chacune leurs propres mots pour désigner ces personnes, dans leurs langues respectives (nombreuses comme je vous l'ai montré il y a quelques jours !), pour nommer les personnes médecine..
Or, "ma" tribu amérindienne vit ici, dans le nord de la Nouvelle Angleterre américaine, et à l'ouest des provinces maritimes canadiennes, et ici, le terme pour parler de ce qui entoure les cérémonies et rituels de guérison est Midewiwin.  

Ses pratiquand sont appelés Midew, et les pratiques du Midewiwin sont appelées Mide. Le mot Mide peut être traduit par mystère, spirituel, sanctifié sacré ou même cérémoniel, selon le contexte de l'utilisation du mot. Il a souvent été traduit en anglais par medicine, d'où désormais le terme homme médecine ou femme médecine qui est employé, bien que Mide transmette l'idée d'une médecine spirituelle, contrairement à Mashkiki qui véhicule l'idée d'une médecine physique.

Parle avec le vent, est donc à la fois un guide spirituel et une guérisseuse. car elle pratique le mide dans les Andaa'iwewin (cérémonies traditionnelles), et le mashkiki (médecine traditionnelle, par les plantes, entre autres).

 

Quelques clics sur Corel Paint Shop Pro (la version 2020 est un régal de rapidité), et voici une autre version de cette pĥoto ; qu'en pensez-vous ? je crois que j'aime mieux la version classique précédente, même si celle-ci est plus originale :

IMG_0366-2

Maintenant, pour l'anecdote :

Pour aller prendre ces photos, j'ai presque du m'emmitoufler dans des peaux de bison ou de loup moi aussi ! en effet, voici la température ce matin à 10 h :

ScreenShot01211

mais ça s'est réchauffé : regardez, à 13 h, nous n'avions plus qu'un ressenti de -30° au lieu de -32 comme ce matin !! 1051737111

ScreenShot03154

Comme j'ai cru comprendre que plusieurs d'entre vous les appréciait, je vous offre un nouveau fond d'écran grand format 1920 pixels, à voir pour le plaisir des détails, où à télécharger, :

IMG_0368-1920 ici : IMG_0368_1920 

IMG_0366-1920ici : IMG_0366_1920

(n'ayez pas peur, le froid n'est pas en pièce jointe avec la photo !).

 

Bon vendredi à tous :-)

♥♥♥

18 décembre 2019

Ça y est, on est en vacances !

À la sortie de l'école ce soir, j'ai entendu Alice et Alex avoir ce surprenant dialogue :
- Youpi, ça y est, on est en vacances !
- Oui, et je pense déjà à toutes les bêtises qu'on va pouvoir faire en 2 semaines !

IMG_0338-1

Quoi que, avec ces deux là, rien n'arrive plus à me surprendre !  icon_biggrin (2)

Bon jeudi :-)

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 22:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 décembre 2019

Cuisine ENFIN TERMINÉE ! (1870 vs de nos jours)

Je vous invite à visiter la cuisine de Rose, enfin complètement TERMINÉE, ouf !

Sa dernière demande, que j'ai d'aileurs trouvée fort judicieuse,  fut pour un plan de travail, situé entre l'évier et le poêle, avec une étagère au dessus.

Voici de gauche à droite :

IMG_0314-1

IMG_0315-1

IMG_0316-1

 

Et Rose est contente, et maintenant, elle va pouvoir cusiner pour Noël, avec ses amies Joséphine et Adrienne.

IMG_0313-1-6

(si celle image vous plait, je vous l'offre en grand format Wallpaper HD 1920 px, à voir pour le plaisir des détails, ou à télécharger ici : IMG_0313_1920 ).

 

Quelle différence avec la cuisine de sa descendante, 6 générations plus tard :

IMG_9375-1920

 

 

Bon mardi à tous :-)

♥♥♥

16 décembre 2019

Les jeunes décorent le sapin

Erika et Nils sont passés chez Rose pour lui apporter la commande qu'elle a faite dans leur magasin général.

Rose leur offre le thé avant qu'ils repartent dans le vent glacé. 

Nils demande à voir Lily, et lui dit : "j'ai appris que toi et ton frère, et vos amis, aviez tous très bien travaillé à l'école, alors je vous ai apporté un beau ruban rouge pour décorer le sapin que vous êtes allés chercher".

Lily est très contente, et remercie chaleureusement Nils et Erika.

IMG_0295-1

Le lendemain, Kirsten, Erik et Karen viennent pour décorer le sapin qui a été installé dans le salon.

Salon qui, comme vous vous en souvenez peut-être, est aussi l'atelier de couture de Joséphine.

Joséphine a ronchonné qu'elle avait du travail de couture à finir pour une cliente, mais c'était juste pour la forme, car elle est bien contente de voir les enfants si heureux, et puis, le sapin sera bien joli auprès d'elle quand elle va coudre demain. Donc, elle est partie se promener avec Adrienne et Rose à la ferme des parents de Kirsten et Erik pendant que les jeunes décorent leur sapin.

C'est la plus jeune, Karen, qui n'a que 13 ans, à qui revient l'honneur de mettre le ruban dans l'arbre.

IMG_0299-1

Les autres accrochent ensuite des pommes rouges et des pommes de pin sur les branches, puis l'étoile en papier doré que Lily a fabriquée.

IMG_0309-1-1

Quand ils ont terminé, ils s'exclament : "on n'a jamais vu un plus beau sapin de Noël de toute notre vie" !

IMG_0309-1

Connaissez-vous l'historique du sapin de Noël ? cela remonte très très loin, bien avant la naissance du Christ.

Au plus loin qu'on le sache, les celtes avaient adopté un calendrier basé sur les cycles lunaires, auxquels étaient associé un arbre à chacun. 

L’épicéa (appelé épinette ou pruche au Québec), était celui qui correspondant au 24 décembre. Notez bien que l’épicéa était appelé « arbre de l’enfantement » par les celtes… curieux, non ?! 

Pour le rite celte du solstice d’hiver, c'est-à-dire la renaissance du soleil (date où les jours cesseront de raccourcir) l’épicéa, arbre symbole d’enfantement, était décoré avec des fruits, des fleurs et du blé. 

Vint ensuite la naissance de Jésus, et de la religion chrétienne. 

En 354 après JC, l’Église institue la célébration de la naissance du Christ, le 25 décembre, pour rivaliser avec la fête païenne du solstice d’hiver. 

À cette époque, la célébration de Noël se résumait à la messe de la nativité. 

Un peu plus tard,  un moine évangélisateur allemand, Saint Boniface, voulant convaincre les derniers druides germains que le chêne n’était pas un arbre sacré comme ils le pensaient, en fit abattre un gigantesque auprès duquel se déroulait toutes sortes de cérémonies druidiques depuis des siècles, justement  le jour du 24 décembre. Or, en tombant, l’énorme chêne arbre écrasa et tua absolument tout ce qui se trouvait sur son passage… à l’exception d’un jeune tout petit jeune sapin. 

A partir de là, la légende fait son œuvre :  ayant vu un signe dans cet évènement, qui devait pourtant être un pur hasard, et qui se déroulait un 24 décembre, Saint Boniface l’a qualifié de miracle, et déclaré : « désormais, nous appellerons cet arbre, l’arbre de l’Enfant Jésus ». 

La légende se répandant, on a planté alors chaque année des jeunes sapins, en Allemagne, puis ailleurs dans les divers pays saxons, pour célébrer la naissance du Christ.

Ces jeunes sapins étaient mis en pots (avec les racines), rentrés dans les maisons et décorés, avant d’être replantés en extérieur après les fêtes. 

À cette époque, les décorations étaient composées de pommes, de confiseries et de petits gâteaux, et l’étoile au sommet de l’arbre, symbole de l’étoile de Bethleem commença à se répandre. 

On voyait plutôt ces arbres de Noël dans les pays saxons, jusqu'en Alsace-Lorraine. Ce sont les protestants, vers 1560, qui développèrent la tradition du sapin de Noël, essayant de l'instaurer dans la France entière, pour se démarquer des catholiques 

Au XVIIème et XVIIIème siècle apparaissent les premiers sapins illuminés. On utilisait des coquilles de noix remplies d’huile à la surface desquelles des mèches flottaient, ainsi que des chandelles souples nouées autour des branches…. Avec tous les risques que cela comportait ! 

En 1738,  Marie Leszczynska, épouse de Louis XV, roi de France, fit  installer un sapin de Noël dans le château de Versailles. 

En 1837, la duchesse d’Orléans Hélène de Mecklembourg, d’origine Allemande, en fit décorer un aux Tuileries.

Cette tradition se généralisa après la guerre de 1870 dans tout le pays grâce aux immigrés d’Alsace-Lorraine qui firent largement connaître la tradition de l’arbre de Noël aux Français des régions qui ne la connaissaient pas encore. 

C’est à partit de cette période que la France adopta cette tradition.

En ce qui concerne l'Amérique du nord, majoritairement protestante, ce sont les colons scandinaves et anglo-saxons qui ont introduit cette tradition.

Pour le Canada, c'est à Sorel au Québec, que l'arbre de Noël fait sa première apparition, la veille de Noël de 1781, chez la baronne Riedesel, de naissance allemande, qui reçoit un groupe d'officiers britanniques et allemands. Le pouding anglais est au menu, mais le clou de la soirée est le sapin aux branches décorées de fruits et de chandelles allumées, dressé dans un coin de la salle à manger. 

À la fin du XIXe siècle, la plupart des caractéristiques familières du Noël moderne, y compris la figure du père Noël, la bûche de Noël, le houx et le  gui, les chants de Noël et les sapins de Noël devinrent populaires., notamment en raison du mariage de la reine Victoria au Prince Albert, né en Allemagne,  qui amena les immigrants britanniques à introduire ces coutumes au Canada. 

Et vous, avez-vous déjà installé votre sapin de Noël ? le mien est installé depuis le début du mois, autant profiter longtemps de l'esprit des Fêtes:-)

Bon lundi !

♥♥♥