Les mille et 1 passions de Guyloup

To translate, use the Google button at the top right 

Posté par Guyloup à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 septembre 2022

Petit cafteur !!

- Si tu me donnes ta tablette de chocolat, je dirai pas à M'man que tu as joué à Lego Junior penant que tu faisais tes devoirs.

- Et si tu fais ça, je dirai à P'pa que t'as mouchardé. Pffff... les p'tits frères, c'est vraiment une plaie ! J'aurais pas pu avoir une p'tite soeur à la place ?!

IMG_2953-1

Malgré cette petite scène, Coquelicot adore son petit frère Pistache, qui le lui rend bien.

Bonne journée !

♥♥♥

Posté par Guyloup à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2022

Je vous présente Pistache

Un nouveau lutin est arrivé à la maison ! C'est un tout petit lutin de 25 cm qui s'appelle Pistache.

IMG_2864-1

Comme il est encore tout petit, il va à la maternelle... où il est tombé sous le charme de Cerise :-)

IMG_2870-1

Vous vous rappelez peut-être que Cerise est la petite soeur de Clémentine :

IMG_1425-1-2

En fait, Pistache était une fille à son arrivée, nommée Anni ; elle était ainsi :

2022-09-29 17_38_23-Window(photo de Un bonheur de Colibri où je l'ai acheté)

Comme vous voyez ci-dessus, je l'ai "un peu" customisé... Et je l'aime beaucoup en version "petit coquin" (et, croyez moi, il ne l'est pas à moitié !).

Pistache, les lutins et moi, nous vous souhaitons une bonne journée :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 22:33 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

28 septembre 2022

Jules ronchonne !

Ce matin, Jules quitte la maison en ronchonnant.

IMG_2771-1

 - L'école, les devoirs, l'école, les devoirs, et encore l'école et les devoirs... les parents n'ont plus que ces mots là dans la bouche ! 

IMG_2803-1

Pauvre petit Jules, c'est dur la vie d'enfant ! aller à l'école, jouer, faire ses devoirs, jouer, dormir, et recommencer ! et ceci durant des années en plus !!

Enfin... pas pour tous les enfants...

Car quand on parle du Québec, comme vous pouvez le voir ici (ATTENTION : une fois de plus, je n'ai pas parlé du Canada, j'ai bien parlé du QUÉBEC, c'est à dire une province faisant partie du pays CANADA ... voir la carte tout en bas).

2022-09-28 21_37_38-Window

2022-09-28 21_38_06-Window

Bien sûr, on le sait depuis longtemps, mais avec la pénurie de main-d'oeuvre, le phénomène s'est amplifié au point qu'au printemps les médias l'ont mis au premier plan. Alors le ministre du travail a bien du se prononcer (ICI), et fin mai/début juin il a fait quelques déclarations à ce sujet, estimant (je copie ses déclarations) :

- qu'il est clairement prévu qu’un employeur ne dépasse pas les capacités de l’enfant, et n’ait pas d’impact sur son développement social ou moral.

- que la situation n’était pas normale et qu’il avait sollicité l’avis de groupes, tels que les associations syndicales et patronales.

- que le comité consultatif du travail et de la main-d’œuvre devrait lui remettre ses «recommandations».

- que le Québec impose tout de même des obligations «importantes» aux employeurs, qui doivent assurer la santé et la sécurité des jeunes. 

- que s’il faut intervenir de manière législative, on le fera en temps opportun. 

Le problème, comme souvent avec les politiciens, c'est que le temps ne doit toujours pas être opportun car plus personne n'en a entendu parler ! Et les gamins travaillent toujours plus nombreux chaque jour au Québec...

Bonne journée :-)

♥♥♥

PS 1 : Voici la carte du Canada, constitué de 10 provinces et 3 territoires que vous voyez ici en couleurs. Oui, c'est grand le Canada : bien plus grand que les États-Unis eux-mêmes !

Les provinces du Canada

PS 2 : merci pour vos visites et gentils commentaires :-)

Posté par Guyloup à 22:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

27 septembre 2022

La cueillette des champignons

Ayant fait plusieurs parties de cache-cache endiablées, les lutins se sont souvenu qu'ils devaient rapporter des champignons à Grandma pour le souper du soir. Ils se mirent donc en quête des cèpes attendus par leur aïeule.

Tout à coup, le petit Janot voit des champignons sur un vieux tronc tombé au sol.

- En voilà ! s'exclame-t-il.

- Je ne suis pas sûre que Grandma soit très contente si tu lui en rapportes pour ce soir à la place des cèpes, lui dit Andréa en rigolant.

Le petit est tout déçu quand Qanik lui explique gentiment que ce ne sont pas ces champignons-là que Grandma leur a demandés de rapporter mais une autre variété qui n'a pas la même forme ni le même goût. C'est que Janot est encore trop jeune pour s'y connaitre en champignons comme ses aînés : à son âge, c'est surtout les manger qui compte, plus que de savoir quel est leur nom.

IMG_9144-1-5

- Je vais quand même en rapporter, insiste Janot.

Angela arrive. Toujours sérieuse, la grande soeur s'exclame :

- Pas question ! Grandma a dit qu'elle voulait des cèpes, et ceux-là n'en sont pas.

IMG_9145-1

Mélissa et son copain les rejoignent.

- C'est des polypores des brebis, je les aime bien, moi : ça a le goût des noisettes, précise Mélissa.

- C'est vrai que c'est bon. Et puis, si on ne trouve pas de cèpes, vous aurez au moins ça à rapporter à votre grand-mère, conseille Caillou.

IMG_9146-1

C'est au tour de Gribouille de rejoindre le groupe. Il s'assoit en poussant un grand soupir dramatique, juste pour taquiner la sérieuse Angela :

- Je vois que grande soeur est encore en train de chicaner ses petites soeurs et son petit frère... Finalement, je suis bien content d'être un enfant-lutin unique à la maison !

IMG_2673-1-2

Au bout du compte, ils ont fini par trouver des cèpes, mais Janot a tenu a rapporter plein de polypores des brebis et Grandma l'en a chaleureusement remercié car elle les aime beaucoup. Le petit lutin était très fier de lui :-)

Précision : les 3 premières photos ont été prises par Petit Mari pendant que je mettais au fur et à mesure les lutins en place sur la souche.

Pour en revenir aux champignons qui poussent sur les souches d'arbres, beaucoup d'entre eux sont comestibles bien que leur aspect ne soit pas toujours engageant.

Je vous en ai déjà présenté sous le nom d'escalier de lutins (ICI) ; dans la réalité ce sont Polypores soufrés (Laetiporus sulphureus). Ils ont un léger goût de poulet. 

Dans l'histoire de ce jour, ce sont des Polypores des brebis (Scutiger ovinus) et ils ont effectivement un léger gout de noisettes comme le dit Mélissa.

Il ne faut récolter que les jeunes car ils deviennent trop durs en vieillissant. Une fois les champignon cueillis, vous pourrez les conserver 1 à 2 jours au réfrigérateur avant de les consommer, mais pas plus.  

Bonne journée :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 18:54 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,


26 septembre 2022

Promenade au parc national

Pendant que les lutins jouaient à cache-cache, de mon côté, je prenais des photos de la nature qui commence à bien revêtir ses couleurs d'automne dans le parc national, près de chez nous.

IMG_2653-1

Toutefois, habituellement, les couleurs rouge et orange foncé arrivent en premier, et les jaunes éclatent ensuite, persistant alors que les précédentes ont totalement disparu. Mais cette année, pour continuer dans le "bizarre", les jaunes arrivent en même temps, et même avant les autres couleurs dans bien des endroits, alors que beaucoup d'autres feuilles restent bien verte au lieu se se colorer. Bizarre, vous avez bizarre ? Ben quoi, c'est 2022 !

IMG_2657-1

IMG_2725-1

IMG_7302-1

Ces mignons champignons ne sont pas des Vesses de Loup, qui sont comestibles lorsqu'elles sont jeunes, mais des Sclérodermes communs (Scleroderma  aurantium) qui sont TRÈS toxiques.

IMG_7305-1

Une jolie amanite phalloïde en train de se faire manger par une petite limace. Comme elle était bien jolie avec des reflets pailletés irisés sur le "cou" (si tant est qu'une limace ait un cou !), je l'ai photographiée en gros plan rapproché, mais malheureusement ceux-ci ne paraissent pas du tout sur le cliché alors je ne vous mets pas la photo.

IMG_7307-1

Vous avez parlé de couleurs d'automne ??????!

IMG_7312-1

Un héron qui se gave avant de prendre son envol migratoire.

IMG_7335-1

Retour à la maison ; l'érable devant la cuisine, lui, au moins, il respecte les traditions colorées !! Mais les autres ne le suivent pas encore... peut-être font-ils la grêve ?

IMG_7342-1

Bonne journée, et à demain avec les lutins  :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 22:23 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Une dangereuse partie de cache-cache

Aujourd'hui, à la demande de Grandma qui veut faire une omelette aux champignons, les lutins des bois sont allés dans la forêt pour trouver des cèpes.

Mais avant de se mettre à la recherche de ces précieuses gourmandises, ils ont commencé par faire une grande partie de cache-cache.

Andréa faisait équipe avec son petit frère, Janot.

Elle choisit une souche que le gel a fait éclater, dans laquelle elle pouvait s'accroupir pour ne pas être vue.

IMG_2707-2

Mais aussi grande était cette souche, elle ne suffisait pas pour les cacher tous les deux.

IMG_2710-1

Alors Janot aperçut tout près un tronc creux assez grand pour qu'il s'y faufile.

Sa soeur s'est exclamée :

- Arrête, ça pourrait être la tanière d'un animal qui se fâcherait de te voir rentrer chez lui sans permission.

IMG_2701-1

Elle avait bien raison, car lorsqu'ils furent partis à la fin de la partie de cache-cache, voici ce que j'ai vu sortir du fond du tronc creux....

IMG_2716--1

À demain pour la suite de la journée des lutins en forêt !

Bon mardi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 21:47 - Commentaires [24] - Permalien [#]

25 septembre 2022

Une seconde cape pour une promenade

Marie-Félicité avait promis à Jane de l'emmener voir Montréal autrement qu'enfermée dans une calèche comme elle doit le faire habituellement. Cet après-midi, elle lui a rendu visite et lui a proposé d'aller profiter du soleil pour se promener et découvrir la ville.

Jane a facilement trompé la vigilance de la gouvernante (qui ne l'aurait jamais laissée sortir seule à pied dans les rues sans chaperon) et les deux nouvelles amies sont allées faire une  promenade aux alentours.

Au bout d'un moment, après avoir observé le va-et-vient continuel des voitures et des habitants dans les rues, Jane s'exclama :

- Moi qui pensais que Montréal était ennuyeuse comme un gros bourg de la province anglaise, je suis ravie de voir que c'est aussi animé qu'à Londres.

Marie-Félicité en était ravie car elle aime beaucoup sa ville natale.

IMG_2650-1

Pour celles ou ceux qui ne le savent pas, la ville de Montréal est en fait une ile (je ne vous raconte pas les embouteillages monstres qu'il y a matin et soir, aux heures de pointe, pour entrer et sortir de l'ile par les seuls quatre ponts - Champlain, Victoria, Concorde, Jacques Cartier - et le seul tunnel - Louis-Hyppolite Lafontaine-  qui la desservent, surtout qu'il y en a toujours alternativement un ou deux d'entre eux en travaux).

Cette ile a été nommée Ile de Montréal par les blancs à cause de la montagne située en son milieu : le Mont Royal. La ville elle-même a été appelée Ville Marie lors de sa fondation en 1642 et ne prendra le nom de Montréal que bien plus tard. 

À l'arrivée de Jacques Cartier, il y avait à cet endroit un village fortifié amérindien nommé Hochelaga (de nos jours, un quartier de Montréal se nomme encore Hochelaga-Maisonneuve ; le raccourci de HoMa lui est souvent attribué). 

Cette photo était juste l'occasion pour vous montrer la cape bleu marine que j'ai cousue pour Jane, identique à la rouge de Marie-Félicité.

Bon lundi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 18:42 - Commentaires [13] - Permalien [#]

23 septembre 2022

Il faisait frais en 1764...

En ce premier jour d'automne canadien de 1764, Marie-Félicité et Madeline sont allées faire une course.

Il faisait déjà frais et elles ont du mettre leurs capes pour la première fois de l'année.

Marie-Félicité racontait à Madeline sa rencontre avec Jane, la jeune anglaise et lui a confié :

- Elle est une jeune fille gâtée et capricieuse, mais, en même temps, elle est aimable et amusante. Et par dessus tout, elle avait l'air si solitaire, que je n'ai pas pu faire autrement que lui accorder mon amitié lorsqu'elle me l'a demandée et lui promettre de revenir la visiter dès que je le pourrai.

IMG_2634-1

 Si cette photo vous plaït, vous pouvez la voir en plan plus large, en grand format détaillé1920 px, ou la télécharger, en cliquant ici : IMG_2636_1920

Quand je vous disais qu'il ne faisait pas chaud le 23 septembre 1764, ça n'était pas le cas non plus en 2022 : voici la météo que nous avions à 14 heures :

2022-09-23 14_44_41-Orford, Québec - Vos Prévisions locales - MétéoMédia – Avast Secure Browser

Et ce soir, comme vous le voyez, nous attendons le passage de Fiona dans la nuit.

Rendez-moi l'été !

Bonne journée,

♥♥♥

22 septembre 2022

Gepetto et l'automne !

C'est demain vendredi que commencera l'automne. La maîtresse a expliqué à la classe le principe de l'inclinaison de la terre, des saisons et de leurs solstices et équinoxes. 

Gepetto et sa voisine Sakura rentrent de l'école ensemble. Avec galanterie, il lui a offert une de ses nombreuses tablettes de chocolat, dont il a toujours un stock dans son sac à dos.

En cheminant, ils discutent de ce qu'ils ont principalement retenu de l'automne, c'est à dire le rafraichissement des températures, les feuilles qui rougissent ou brunissent puis tombent au sol, et les jours qui raccourcissent. 

Tout à coup, Gepetto fait une constatation tout à fait digne du gourmand qu'il est :

- Moi, je vois un avantage à cet automne là : c'est que si la température baisse, le chocolat fondra moins vite !

IMG_2605-1

 Je vous souhaite à toutes et tous un excellent automne, gourmand ou pas !1319936_fc897 

Bonne journée :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 22:24 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2022

Pourquoi en retard le matin ?

Les jumeaux rentrent de l'école.

- Pourquoi c'est toujours le matin qu'on est retard ? demande Nicolas.

- C'est facile : qui voudrait être en retard pour le goûter ? répond Capucine.

IMG_2602-1

Si cette photo vous plaït, vous pouvez la voir en grand format plan large (avec plein de feuilles rouges de notre érable de devant la maison qui est en train de se "déplumer" avec le vent), ou la télécharger, en cliquant ici : IMG_2602_1920

Bonne journée,

♥♥♥

Posté par Guyloup à 16:04 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

20 septembre 2022

Voulez vous devenir mon amie ?

Retour en 1764 en Nouvelle-France . Voici comment la Canadienne Française Marie-Félicité Mercier est devenue l'amie de la jolie anglaise Jane-Elizabeth Hamilton. 

Les Britanniques ont reçu le Canada par le traité de Paris de 1763 (revoir ICI) et ils en ont pris le contrôle. Toutefois, nous allons revenir quelques instant en 1760 pour savoir pourquoi cette jeune anglaise s'est retrouvée à Montréal.

Durant la guerre de 7 ans, dans la Nouvelle-France Canadienne, l'objectif des Anglais était essentiellement la prise de Montréal car la possession de cette ville était la clé pour démanteler la colonie française du Canada. 

Pour cela, le commandant en chef Amherst ordonna au lieutenant-colonel James Murray (qui avait déjà participé à la victoire contre la ville de Québec l'année précédente), de remonter le fleuve Saint Laurent avec ses troupes, des grenadiers et des rangers, jusqu'à Varennes et d'y établit un avant-poste.

Les milices canadiennes françaises n’opposèrent qu’une faible résistance éparse et décidèrent par centaines de rendre leur armes et de prêter  un serment de fidélité au roi d'Angleterre (voir ICI). La jonction de l'armée de James Murray avec celles de Amherst et de Haviland devant Montréal entraîna la capitulation de la ville le 8 septembre 1760. 

(pour la suite, jusqu'à la cession du Canada français aux Britannique en 1763, je vous renvoie aux explications que je vous avais données dans le message où je vous présentais Marie-Félicité).

En 1763 donc, la Proclamation Royale que fit le roi George III (voir ICI) réorganisa le territoire et donna un nouveau nom à la Nouvelle France canadienne qui devint alors "la Province de Québec".

Et James Murray en fut désigné gouverneur.

Ce ne fut pas vraiment un mauvais gouverneur ; après des débuts un peu durs, si j'ose dire, par lesquels il fit emprisonner et pendre des Canadiens français qui résistaient en refusant d'admettre que l'Angleterre avait bel et bien "gagné" le territoire lors de son abandon par Louis XV lors du traité de Paris de 1763, il tenta d'administrer l'ancienne Nouvelle-France en respectant la majorité canadienne-française qui formait quand même la presque totalité de la population.

Mais il avait reçu de Londres des directives concernent la disparition de la langue française, et de la religion catholique afin de parvenir à établir l'Église anglicane et les écoles anglaises, et là, ça coinçait parce que les Canadiens "dits français" voulaient continuer à parler leur langue et rester papistes.

Il fit ce qu'il put et il essaya d'appliquer une politique de conciliation dans le but de s'assurer de la fidélité des Canadiens français  envers les conquérants et d'éviter la confrontation, mais il en était empêché par la loi britannique que son gouvernement avait mise en place et qui était fort discriminatoire envers les catholiques, ceux-ci étant écartés de toutes fonctions civiles ou judiciaires. Par chance, il fut aidé par les curés et les ordres religieux, qu'il respectait, pour la préservation de l'ordre dans les paroisses, en échange de son assistance financière ou autre.

Bien que la fameuse Proclamation royale ait prévu la création d'une Chambre d'assemblée, le gouverneur James Murray ne mit jamais à exécution cette création car les lois britanniques excluaient les catholiques de toute fonction s’exerçant sous l’autorité de la couronne, et James Murray imaginait mal 200 propriétaires anglais (estimation de 1764) qui auraient alors légiféré d'autorité pour une population de plus de 70 000 Canadiens "français"catholiques.

Et ce qui devait arriver arriva : il perdit l'appui du gouvernement britannique et fut rappelé à Londres en 1766 (où il continua sa carrière militaire et finit gouverneur de Minorque). 

Quittons un peu la vérité historique ci-dessus, et entrons dans la fiction "poupesque" qui commence, comme je vous l'avais déjà précisé, en 1764.

Donc, notre gouverneur James Murray nouvellement nommé avait plusieurs aides de camps, dont un dénommé Jeffrey Hamilton qui avait une nièce, Jane-Elizabeth, dont il était le tuteur car les parents de la jeune fille étaient morts lorsqu'elle étaient encore une toute petite enfant. Jane avait été TRÈS gâtée par son oncle, qui, rarement présent, lui accordait tout ce qu'elle voulait quand il revenait dans sa belle maison londonienne. Avec les années, Jane était devenue ce qu'on appelait à l'époque "une jeune fille accomplie", sachant parler le français et l'italien, ayant de solides bases en histoire et en géographie, sachant broder, danser, chanter, jouer du piano et de la mandoline, tourner de jolies lettres, et monter à cheval comme une vraie amazone.... mais surtout, ayant un fort caractère volontaire tout en étant parfaitement aimable !

Lorsqu'il fut question que Jeffrey Hamilton s'en aille assister le nouveau gouverneur James Murray au Canada, il décida que sa nièce resterait à Londres en compagnie de sa grand-mère. Mais Jane, qui s'ennuyait fermement dans sa vie de "jeune fille accomplie" ne l'entendait pas de cette oreille, et rêvant d'aventures, elle fit le siège de son oncle durant des jours et des jours, employant alternativement le charme, le désespoir ou même parfois la menace de s'enfuir ! Et tonton Jeffrey finit par céder et emmener Jane à Montréal.

Mais voilà, ne pas pouvoir sortir d'une grande belle maison à Londres, ou d'une grande belle maison à Montréal, ça ne changeait pas grand chose, et au bout de quelques semaines de vie au Canada, Jane commençait à en avoir assez. Alors elle faisait venir des couturières pour faire retoucher ses ravissantes robes, et soupirait sur son ouvrage de broderie en rêvant d'aller se promener seule dans les rues, voir les "sauvages" de près, ou galoper jusque dans les profondes forêts qu'elle apercevait au loin.

Un jour, elle demanda à l'intendante de la maison de son oncle de faire venir une vendeuse avec des rubans car elle avait décidé de changer tous les rubans de ses jupons.

Et c'est ainsi que les parents de Marie-Félicité, dont on se rappelle qu'ils tenaient un très grand magasin général à Montréal, ont envoyé leur fille présenter un plein panier de ruban dans la demeure de Jeffrey Hamilton.

Dès son arrivée, l'intendante introduisit Marie-Félicité dans le salon de musique où se trouvait Jane. Lorsque cette dernière vit une jeune fille de son âge, elle fut ravie et lui acheta tout le stock de rubans qu'elle avait dans son panier.

Puis elle discutèrent un peu, d'abord avec distance mais devenant rapidement familières et spontanées après quelques échanges.

Marie-Félicité était étonnée que Jane parle parfaitement le français mais celle-ci lui expliqua qu'elle avait eu une gouvernante française durant toute son enfance et qu'elle ne lui parlait qu'en français ce qui lui avait permis de le maitriser autant que l'anglais.

Au bout d'un moment, Jane s'écrie :

- Que je suis heureuse de vous voir, si vous saviez comme je m'ennuie ici où je ne connais personne de mon âge. Je passe mes journées à jouer de cette stupide mandoline en chantant des chansons que personne n'entend, ou à broder des fleurs que personne ne voit ! J'ai l'impression d'avoir 80 ans et non pas 15 !! Voulez-vous être mon amie et venir souvent me voir ?

Marie-Félicité est amusée par cette jeune anglaise fougueuse et sympathique et lui accorde aussitôt la promesse de devenir son amie et de l'aider à s'habituer à sa nouvelle vie.

IMG_2580-1

 Nous verrons bientôt à quel point leurs vies seront embellies par cette amitié.

Bonne journée :-)

♥♥♥

19 septembre 2022

Plus jamais en retard !

À l'heure de la récréation, Mademoiselle Alexandra a retenu Nicolas et Benjamin pour qu'ils lui remettent leur petite "rédaction-punition" (c'est plus court que "production d'écrit-punition" !).

Elle a rapidement parcouru leurs proses respectives (avec une petite envie de rire qu'elle a bien réprimée lorsqu'elle a lu dans le texte de Nicolas que "tout le monde serait en retard si il voyait un escalier de lutin en partant travailler") et leur a dit que c'était bien. Elle n'a pas relevé les fautes d'orthographe car elle estime que c'était une punition, pas un devoir ; maintenant que la faute est réparée, on n'en parle plus.

IMG_2591-1-2

Toutefois, avant de les laisser sortir de la classe, elle leur dit :

- J'espère que vous ne serez plus jamais en retard.

- Oh non, ça c'est sûr ! s'exclame Nicolas.

IMG_2588-1

Benjamin lui lance un regard dubitatif. Plus jamais en retard, voilà un engagement bien difficile à tenir, se dit-il. Mais il sait que son copain est tellement sous le charme de leur jolie maîtresse qu'il serait bien prêt à lui promettre n'importe quoi.

IMG_2591-1-3

Et vous, arriviez vous parfois en retard à l'école ? si oui, étiez vous disputé(e) ou puni(e) ?

Bonne journée,

♥♥♥

Mademoiselle Alexandra est une poupée American Girl GOTY 2019 Blaire Wilson, customisée avec une perruque trouvée sur le net.

Posté par Guyloup à 18:17 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

18 septembre 2022

La punition ; suite

Il fallait s'y attendre : Nicolas manquait totalement de courage et d'idées pour écrire ses quelques lignes de punition à rendre lundi matin (revoir pourquoi ICI et ICI).

En fin de matinée, pendant que Maman commençait à préparer le repas, il est arrivé dans la cuisine avec son cahier et ses crayons et il lui a demandé si elle pouvait l'aider.

Maman a dit qu'elle allait un peu l'aider, mais pas trop, car c'est à lui de faire sa punition, pas à elle, parce que ce n'est pas elle qui était arrivée en retard. Ils ont un peu parlé et tout à coup Nicolas s'est exclamé :

- Ça y est, je sais ce que je vais écrire. Merci M'man, t'es super !

IMG_2584-1

Il s'est mis à écrire, il a réfléchi, relu, et recopié au propre dans son cahier.

punition Nicolas

 C'est peut-être écrit trop petit pour que vous puissiez bien lire sa jolie prose enfantine, alors voilà un agrandissement :

punition Nicolas 2

Je suis certaine que la maîtresse va apprécier ! Qu'en pensez-vous ? 

Bonne journée :-)

(en vous souhaitant de ne pas voir d'escalier de lutin en partant travailler, afin de ne pas être en retard !).

♥♥♥

Le texte a été écrit au moyen du logiciel Corel Paint Shop Pro avec la police Milana Rose appliquée sur une photo de cahier.

Si la première photo vous plaît, vous pouvez la voir en plan plus large grand format 1920 px, ou la télécharger, en cliquant ici : IMG_2584_1920

Posté par Guyloup à 18:33 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

16 septembre 2022

L'heure de la sortie : devoirs ou jeu ?

À l'heure de la sortie en ce vendredi après-midi, Sakura rentre à la maison en folâtrant le long de la haie.

La première semaine d'école est terminée et deux grandes journées de liberté l'attendent. Enfin, presque deux journée car elle a des devoirs à faire. 

- Est-ce que je fais mes devoirs tout de suite ou est-ce que je commence par jouer ? se demande-t-elle.

IMG_2552-1 

Bonne question !

Que feriez-vous à sa place ?!

Bonne journée :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 21:14 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

15 septembre 2022

La punition

Quand Nicolas et Benjamin sont arrivés à l'école avec un copieux retard, ils s'attendaient bien à ce que Mademoiselle Alexandra les dispute.

Mais ils ne s'attendaient pas à la punition qu'elle allait leur donner pour ça : écrire une petite rédaction (pardon : production d'écrit) de 5 à 10 lignes sur les champignons appelés "escalier de lutins" qui les avaient tellement fascinés au point de les faire arriver avec une demi-heure de retard, à rendre pour lundi.

Avouez que ce n'est pas une grosse punition !

Toutefois, au retour de l'école, Capucine cheminait avec sa copine Clémentine quand celle-ci lui dit :

- C'est quand même pas juste qu'ils n'aient pas eu une vraie punition pour avoir été autant en retard. Mon père m'aurait bien plus punie que ça.

- Si tu savais à quel point mon frère jumeau déteste écrire, tu ne penserais pas ça. Je ne sais pas comment la maîtresse a pu le deviner, mais crois moi, pour lui, ça va être une très grosse punition ! a répondu Capucine en riant.

IMG_2531-1

Et pour vous ? c'était quoi la pire des punition à l'école primaire ?

Bonne journée :-)

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 19:38 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

14 septembre 2022

Très en retard à l'école !!!

Ce matin en partant à l'école, les jumeaux, Capucine et Nicolas, ont fait le chemin avec leur voisin, Benjamin.

Au bout de quelques minutes de marche, Benjamin dit à son copain :

- Zut, je crois que j'ai oublié mon devoir à la maison ; tu veux bien regarder si je l'ai dans mon sac ?

IMG_2479-1

- Désolé mon vieux, mais je ne le trouve pas...

IMG_2480-1

- Zut, zut et re-zut, il faut que je retourne vite le chercher.

- Mais tu vas être en retard.

- Tant pis, ça vaut mieux qu'avoir l'air d'un idiot qui oublie tout !

IMG_2481-1

 De bonne foi, le petit Benjamin rebrousse chemin en courant. Mais.... chemin faisant, il passe à côté d'un gros arbre sur lequel poussent des superbes champignons.

- Waouh... un escalier à lutins ! s'exclame-t-il en jetant son sac à dos par terre pour aller explorer sa trouvaille.

IMG_2512-1

Tout à coup il voit Nicolas arriver.

- Qu'est-ce que tu fais là ?

- Je ne voulais pas que tu sois tout seul à être en retard, alors je t'ai suivi. Hé, c'est quoi ça, c'est super ?

- On appelle ça un "escalier des lutins", c'est amusant, hein ? je voulais voir si on est des vrais lutins en essayant de grimper dessus.

IMG_2517-1

- Attends, je vais essayer aussi, s'exclame Nicolas en grimpant. Super, ça marche, on est des vrais lutins !!

IMG_2526-1-2

Hum, hum.... je ne préfère pas vous dire à quel point ils ont été en retard à l'école ce matin !

Bonne journée :-)

♥♥♥

PS : les escaliers de lutins sont de leur véritable nom des Polypores souffrés (Polyporus sulphureus ou Laetiporus sulphureus). Ils sont comestibles et ont un goût de poulet (une alternative à la viande pour ceux qui en veulent le goût sans en manger ?). Il se consomme surtout jeune et bien cuit ; vieux, la chair du polypore soufré devient trop ferme et difficile à manger. Une fois le champignon cueilli, vous pourrez le conserver 1 à 2 jours au frigo avant de le consommer. Vous trouverez ici une recette pour le cuisiner pâné : https://www.chasseursdechampignons.com/blog/comment-trouver-des-champignons/polypore-soufre-tout-savoir/

Posté par Guyloup à 23:14 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

13 septembre 2022

La patinette de Capucine

Capucine est contente, elle a bien travaillé à l'école et, contrairement à Nicolas qui lambine sur son cahier, elle vite fini ses devoirs.

Elle a pris sa patinette et elle est sortie s'amuser dans le jardin en attendant que son frère termine son travail et la rejoigne.

IMG_2472-1

 

Si cette photo vous plait, vous pouvez la voir ou la télécharger, en grand format plan large 1920 px, en cliquant ici : IMG_2472_1920

Patinette ou trottinette ????

Patinette et trottinette sont, selon le dictionnaire, des synonymes désignant le même moyen de locomotion, il est communément admis qu'on utilise le mot patinette pour l'engin non motorisé pour enfant, et le mot trottinette pour l'engin des adultes, motorisé ou non.

Je suppose que vous connaissez l'histoire des patinettes

Il semble que la première patinette a été conçue par un gamin débrouillard, à la fin du 19e siècle, qui aurait fixé des patins à roulettes sous une planche avec un manche à balai pour faire un guidon. L'idée a été immédiatement reprise par les enfants qui adoraient ce moyen de locomotion en bois dont le bruit de roulement les enchantait. Puis, il a été modifié au fil du temps, pour devenir un modèle à 2 roulettes, toujours en bois dans les années 30, puis en métal dans les années 50.

history_01_o 2022-09-13 17_15_07-Window 

Avec tant de succès qu'il existait même des compétitions de patinettes :

histoire-de-la-trottinette-4

Puis le prix des vélos a baissé, il a mieux répondu aux besoins de déplacement des enfants, ensuite les planches à roulettes sont devenues populaires et les patinettes ont perdu leur place privilégiée, avant de redevenir à la mode depuis peu.

Et les trottinettes pour adultes alors ?

D'abord, leur nom : il provient des anciennes employées de maison, de bureau ou de magasin, qui allaient faire des courses en ville pour leur patron. Pour aller le plus vite possible, ces employées marchaient à petits pas pressés, ce qu'on appelait alors "trottiner". Comme elles étaient nombreuses à trottiner sur les trottoirs des villes on a fini par les a appeler des "trottins".  et voilà l’origine du nom trottinette !

Donc, en voyant les patinettes des enfants, les adultes aussi ont trouvé l'idée très bonne et ils l'ont vite reprise en motorisant une trottinette qui a connu un immense succès : l'Autoped, qui a été créée en 1913 et brevetée en 1916 par l'inventeur Arthur Hugo Cecil Gibson. Malgré sa qualification de "jouet pour les riches", l'Autoped fut tout autant conduite par des bourgeois aisés que par des livreurs, des postiers et des agents de la circulation de New York.

 Image1 2022-09-13 16_57_02-Window

L'Autoped étant arrivé à une époque de réformes importantes et de mobilité croissante pour les femmes, elle devint un symbole de l’autonomisation des femmes. La suffragette Florence Priscilla fut  photographiée sur son Autoped et l'image féministe conférée à la trottinette persista longtemps par la suite, alors même qu'elle évoluait pourtant vers un usage spécialisé dans les bases militaires, les aéroports ou les studios hollywoodiens.

2022-09-13 16_53_27-Window

Depuis, la trottinette a fait du chemin, au travers de nombreuses modifications, pour en arriver aux modèles actuels, bien sympas pour se déplacer, mais qui pourrissent  souvent la vie des piétons sur les trottoirs de nos villes en créant de nombreux accrochages, au point que certaines villes nord-américaines ont été obligées de légiférer sur leur circulation.

Pour en revenir à la patinette de Capucine, il s'agit d'un acessoire de la marque Our Generation ; il était prévu pour des poupées 18 pouces, donc de 15 cm de plus que ma petite Wichtel, j'ai simplement raccourci la tige du guidon pour l'adapter à sa taille.

BD30377_Owl_Be_Crusin_deluxe_scooter_outfit-package04

Bonne journée :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 17:42 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

11 septembre 2022

Un grand parapluie

Cet après-midi, les jumeaux jouaient au bout du jardin, quand Capucine a vu des plants de "rhubarbe du diable" (bardane sauvage), une plante dont les feuilles sont très très grande par rapport à des petits lutins de 30 cm.

Comme le temps était menaçant et orageux, et qu'il aurait mieux valu qu'ils reviennent à la maison, une idée lui est venue : elle a coupé une grande feuille et dit à son frère

- Regarde, on n'a pas besoin de se presser pour rentrer parce que si il se met à pleuvoir, on aura qu'à s'abriter dessous.

Nicolas regarde la feuille d'un air perplexe.

IMG_2456-1-2

- À mon avis, il vaudrait mieux que tu en trouve une autre, répond-il. 

IMG_2466-1

- Pourquoi, elle n'est pas assez grande ?

- Oh si, elle est grande. Mais s'il pleut dessus, toi tu seras à l'abri, mais de mon côté ça fera une douche et je serai juste en dessous du jet !

IMG_2464-1-2

Capucine a cherché d'autres grandes feuilles, mais elles avaient toutes cette forme là, alors elle était un peu déçue que son idée "géniale" ne l'ait pas été tant que ça.

Par chance, ils sont rentrés avant l'orage.

Bonne journée,

♥♥♥

Posté par Guyloup à 19:14 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

10 septembre 2022

Le tennis, ça fait courir

Une école de tennis pour enfants s'est ouverte dans la municipalité.

Sakura et Gepetto y ont été inscrits par leurs parents respectifs et ils ont eu leur première leçon ce matin.

Sakura a beaucoup aimé son premier essai et elle est impatiente de jouer encore.

N'y tenant plus, en fin d'après-midi, elle va jusque chez Gepetto et lui demande :

- Tu veux bien qu'on joue entre nous ? 

- Mouai... pourquoi pas... si tu y tiens vraiment, répond Gepetto, qui, lui qui n'aime pas se presser, et qui déteste encore plus courir, n'a pas du tout été emballé par la leçon de tennis du matin.

(on se rappellera que Gepetto est un grand consommateur de chocolat !)

- Super ! Bon, c'est moi qui engage et si tu n'arrives pas à rattraper la balle, tu vas la chercher et tu me la redonnes pour que je recommence.

- Ah non alors ! Parce que si je n'arrive pas à rattraper la balle, c'est que c'est toi qui l'auras mal envoyée, alors c'est toi qui iras la chercher.

- Ben non voyons, si tu la rates, tu cours après pour la rattraper, c'est logique.

- Oh, eh bien, si c'est comme ça, je crois que je vais choisir un autre sport !

IMG_2451-1

Bonne journée :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 19:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,