15 janvier 2016

De la fausse rouille qui sent bon !

J'ai déjà vu (et testé) plusieurs méthodes pour faire de la fausse rouille sur des éléments de scrap, mais aucune ne m'a vraiment plu ; la plus réaliste se faisant avec de la laine d'acier que l'on fait oxyder pour récupérer la poussière de rouille... mais je ne trouvais pas ça très sain, alors j'avais fini par abandonner et optr pour de simples effets de couleurs.

Mais là, en refaisant un gâteau aux pommes (dont j'avais donné la recette récemment ICI, j'ai fait des taches sur mon tablier... taches dont l'effet m.a donné une idée : faire de la rouille avec de la poudre de cannelle.......... et....  essai concluant ! regardez ça :

Image7_thumb[2]Image9_thumb[2]Image10_thumb[2]IMG_5147_thumb[2]

et le gros avantage c'est que ça sent super bon dans la pièce de bricolage !!

Les découpes sont faites sur du bristol 260 g que j'ai ensuite peint avec des peintures acryliques métallisées Folkart, puis poncé, et encré aux encres Distress pour le vieillissement), ensuite j'ai mis quelques touches de tacky glue (elle devient invisible une fois sèche) ou de colle blanche à glitters par-ci par-là et saupoudré la cannelle ; l'effet "vert-de-gris" du cuivre est fait avec de la peinture acrylique "vert pâle" de DecoArt.

J'aime mêler mes loisirs, mais habituellement c'est plutôt le scrap que je mêle avec la broderie.... pour le cas présent, c'est bien la première fois que j'y ajoute la cuisine !

Guyloup 

Posté par brico-guyloup à 18:27 - - Commentaires [18] - Permalien [#]


16 novembre 2013

♥ Carte chevalet brodée + tutoriel

Pour répondre à un défi sketch de mon forum, j'ai fait cette carte chevalet recouverte de soie sauvage brodée.

Le seul hic est que j'ai utilisé pour la première fois de la colle Mod Podge tissu, et que ce sera la dernière fois : hier soir mon tissu collé était encore parfaitement tendu sur le carton, et aujourd'hui, un fois bien séchés (et pourtant entre 2 livres) le carton et le tissu ont gondolé autour des broderies, j'en déduis donc que la colle a fait rétrécir le fil utilisé (pourtant en rayonne).... j'aurais mieux fait d'utiliser ma colle habituelle (Quilter choice) avec laquelle je n'ai jamais encore eu cet inconvénient.

En fait, le gondolage se voit moins dans la réalité, mais il se voit particulièrement sur les photos ! et ce n'est pas le seul défaut de ces photos : les petits nœuds sont de la même couleur que la broderie, mais 10 fois plus brillants et leur reflet les fait paraitre presque blancs ici.... grrrrr !

IMG_0505IMG_0507

 

là, vous me direz que j'aurais du prendre du carton bazzil de couleur bordeaux et non pas beige.... je suis bien  d'accord avec vous !!! mais je dois avouer qu'en fait, je n'étais pas du tout partie sur ce projet là quand j'ai commencé mes découpes, alors j'ai continué avec...IMG_0508

 

Si vous voulez essayer de faire une carte avec le même principe, voici ce qu'il vous faut découper (le grand cercle de droite fait 15 cm de diamètre, ceux de gauche font 14 cm de diamètre.

carte

Collez votre tissu brodé sur le grand cercle :

IMG_0492

et découpez-le tout autour (j'ai collé de la percale thermocollante derrière ma soie sauvage brodée fin d'éviter l'effilochage une fois découpée) :

IMG_0494

Pliez de cette manière le double cercle, et collez le grand sous la partie pliée que vous voyez à gauche :

IMG_0491

Décorez la partie droite (je l'ai recouverte de tissu identique, ajouté un bouton pour tenir la carte ouverte en chevalet, et un nœud décoratif).

Votre texte sera à écrire dans la partie intérieure ; de cette manière, on ne voit pas ce texte lorsque la carte est en position de chevalet, ce qui lui conserve aspect décoratif et discrétion.

Posté par brico-guyloup à 16:22 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

10 avril 2012

Différence entre tampons Magnolia et tampons Hanglar

Je vois régulièrement des personnes qui utilisent des étampes de la marque Hanglaren pensant utiliser des étampes de la marque Magnolia.

Je vais donc vous montrer la différence avec quelques tamponnages de mes propres étampes (j'en ai.... pas mal ! une vraie ruine, mais quand on commence, on a du mal à s'arrêter !) :

Voici des personnages Hanglar ; notez les visages ronds, et le style un peu tonique et moderne :ScreenShot01690

Vous pouvez acheter des étampes Hanglar à partir de ce lien : http://www.hanglar.com/en-us/index.html ; ils livrent dans le monde entier. Lorsque je commande les miens, je les reçois très rapidement, entre 8 et 10 jours (j'avais d'ailleurs fait un article à ce sujet il y a quelques mois :http://bricoguyloup.canalblog.com/archives/2011/12/06/22903667.html).

Maintenant, voici des personnages Magnolia : notez les visages très larges, et le style s'adressant à une présentation plus "vintage" ou "shabby" :ScreenShot01691Vous pouvez les trouver à la boutique Art du Scrapbooking, ou encore chez Magnolia-licious ou Simon say stamps(99 pages pour 1445 étampes, bonne visite !).

Voilà, j'espère que cette petite mise au point vous permettra de savoir quel marque vous utilisez sur vos créations.

Posté par brico-guyloup à 18:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 mars 2012

Comment faire soi-même ses pads d'encre distress

Je ne sais pas si vous utilisez les encres Distress, mais moi oui, je les adore... je vieillis mes documents et éléments avec elles, bien sur, mais surtout je colorise les étampes avec ces encres, et de ce fait j'ai une bonne vingtaine de flacons rechargesScreenShot002, mais seulement deux padsScreenShot003.

J'hésitais toujours à acheter d'autres pads, j'utilisais un bout de mousse pour distresser avec les couleurs de flacons quand j'en avais besoin, mais je préfère le principe de l'applicateur ScreenShot001plus pratique.

J'ai donc fabriqué mes propres pads pour la somme d'environ 30 cents chacun. Vous connaissez surement déjà le principe, mais comme une de mes copines m'a dit qu'elle le découvrait au travers de ce que je lui racontais, et bien je vous explique ici ma méthode.

Vous connaissez ces flacons vissables empilables qui servent à ranger des petites choses : 7, j'en utilise beaucoup, pour les poudres à embosser, les perles, etc, ici on en trouve en 2 tailles, les plus gramds sont à 1 $ pour une pile de 5 + le couvercle ; j'ai également acheté pour 1 $ un sac plein d'éponges à maquillage en mousse qui rentrent dedans. Et voilà le principe que j'ai appliqué :

11) je moulle l'éponge en la trempant dans l'eau ; j'ai utilisé de l'eau déminéralisée pour fer à repasser (si vous mettez peu d'eau la couleur est plus foncée, plus d'eau la couleur est plus claire, mais n'allez pas trop détremper tout de même) ; puis j'applique une quinzaine de gouttes d'encre distress.

22) l'encre se répand dans la mousse par principe de capillarité.

3 3) j'ai rajouté alors une pipette complète d'encre pour certaines teintes, ou deux pour d'autres, selon la densité de la couleur que je recherchais (attention car certaines teintes suprennent : le victorian velvet semble vert au lieu de violet tant qu'on n'en a pas mis assez), puis j'ai touillé et retouillé, pour ne pas dire ratatouillé, en malaxant l'éponge en tous sens avec le bout d'un stylo.

64) puis j'ai retourné l'éponge car elle est plus belle en dessous parce que le dessus reste tout barbouillé avec la trace des premières gouttes ; j'ai finalement posé une recharge de mousse à velcro qui se fixe à l'applicateur de bois, ainsi chaque couleur aura son applicateur.

45) pour finir, j'ai tapé et imprimé le nom des couleurs, et j'ai passé le papier dans la machine Xyron (ici la 2½" de large, la petite en forme de X n'était pas assez large), et j'ai collé le nom sur chaque contenant.

Voici le résultat :

5

Les 8 couleurs m'ont coûté bien moins cher qu'un seul des deux "vrais" pads qui sont à coté.... mais je vous confirme que le résultat est identique lorsque je les utilise.

Posté par brico-guyloup à 22:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

29 décembre 2010

Comment faire ses propres Flower-soft

On peut se fabriquer des Flower-Soft, pour un prix dérisoire. en utilisant du polystyrène de bricolage et en le déchirant puis en le teintant. J'avais oublié cette idée et j'y ai repensé en passant devant des boules de polystyrène à décorer qui étaient en vente dans un magasin où je suis allée acheter un des cadeaux pour mon mari ; il faut une texture précise et j'avoue avoir gratté une boule à travers le sachet pour vérifier qu'elle s'effritait bien en espèces de paillettes et non pas en petites boules qui n'auraient pas fait l'affaire.

J'ai acheté un paquet de 6 boules de 3" de diamètre (8 cm) pour 3,50 $ + taxes. En rentrant, j'en ai patiemment dépiautées 3 en les frottant l'une sur l'autre.... je me suis retrouvée avec un tas de "miettes" toutes fines, j'en ai mis la valeur d'un bonne cuillère à café dans plusieurs contenants chacun, et j'ai ajouté 3 à 4 gouttes d'encre à alcool Adirondak de Ranger et touillé énergiquement jusqu'à ce que la couleur soit parfaitement répartie ; depuis j'ai essayé avec du colorant alimentaire, ça fonctionne aussi très bien.

Voici ce que j'ai obtenu avec environ la valeur d'une boule et demie :

IMG_1288à noter que je me suis tout de même acheté un vrai tube de colle pour Flower-Soft, que je remplirai par la suite avec une colle ordinaire blanche genre Tacky glue, mais j'ai bien aimé la forme de l'embout très précis et long, et je trouvais que vu l'économie que j'ai faite sur l'achat des Flower-Soft, je pouvais bien me le permettre !! elles sont vendues chaque petit pot d'une couleur pour la somme de 8,99 $ + taxes à Sherbrooke... avec les 6 boules de polystyrène, j'ai environ de quoi me faire 35 pots de 35 couleurs différentes pour 3,50 $ + taxes, une "petite" différence qui compte !!

Ce soir, j'ai enfin trouvé le temps d'en essayer sur une image vite colorisée aux feutres Promakers pour vous montrer le résultat :

Image2

IMG_1279

sympa, non ? j'ai mélangé des roses pâles et des mauves.

Posté par brico-guyloup à 21:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 septembre 2010

Ma Cricut aime écrire

J'ai vu sur un site américain qu'il se vendait des porte-stylos gel pour la Cricut.... pour la modique somme de 40 à 70 $ selon les cas ou les sites. Ben voyons ! avouons que les fabricants nous prennent un peu pour des poires, non ? (et avouons aussi  qu'on doit aimer ça quelque part, parce que ça marche : on achète !!).

Bref, pour ma part, j'ai réglé le problème : mon porte-stylo gel ou autre mine m'a coûté 2 $ taxes incluses et la mine m'a coûté 25 ¢ environ.

J'ai simplement utilisé le corps d'un feutre pour Cricut (acheté la semaine dernière à WallMart : 9 $ + taxes pour 5 feutres) et la mine d'un stylo gel (acheté à Dollarama : 1 $ + taxes pour 5 stylos).

Il faut retirer le capot de couleur du haut, puis enlever la pointe feutre et la recharge, puis avec une mèche quelconque (j'ai pris une mèche dans l'atelier brico de mon mari), rogner la bordure intérieure qui bloquait la recharge de feutre afin de laisser descendre la pointe du stylo (on rogne petit à petit jusqu'à ce que la pointe sorte à la même hauteur que la pointe feutre originale) ; ensuite il reste juste à remettre le capot de couleur pour que la mine ne remonte pas, et le tour est joué.

Voilà en image ce que ça donne :

111

2

et le pilotage par mon amour de logiciel Make The Cut avec lequel j'ai écrit le texte avec la police d'écriture Saginaw de mon ordinateur, et créé les deux offset de forme successifs (Ctrl + H), celui du trait qui entoure le texte et celui de la découpe finale.

3

Amusez-vous bien à écrire maintenant !

Posté par brico-guyloup à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]