08 novembre 2023

C'est de la faute aux applis météo (+ tricot)

(english below)

Qanik et Ukpik sur le chemin de l'école. Comme tous les Inuits, ils ne sont pas frileux, et +1°C seulement ne les gêne pas. Mais cela n'empêche pas Qanik de faire une réflexion qui intrigue son grand frère :

- S'il ne fait pas beau et pas chaud, c'est de la faute aux applis météo.

- ????

- Ben oui, c'est simple, regarde : quand les applis annoncent qu'il va faire beau et chaud, il fait beau et chaud. Mais quand elles annoncent qu'il va faire moche et froid, il fait moche et froid. Alors, si elles annonçaient toujours qu'il va faire beau et chaud, il ferait toujours beau et chaud, non ?

IMG_2140-1-2

Ukpik est resté sans voix devant cette logique !!!

J'ai tricoté les pulls des deux frères juste à temps pour l'arrivée du froid ; ils ont beau être Inuits et pas frileux, il y a des limites quand même !

Bonne journée :-)

♥♥♥

Logic!
On the way to school, Qanik makes a thought that intrigues his big brother:
- If the weather isn't nice and warm, it's the fault of the weather apps.
- ????
- Well yes, it's simple, look: when the apps announce that it's going to be nice and hot, it's nice and hot. But when they say it's going to be bad and cold, it's bad and cold. So, if they always announced that it will be sunny and warm, it would still be sunny and warm!
Ukpik was left speechless by this logic.
(I knitted the two brothers' sweaters just in time for the arrival of the cold; they may be Inuit and not chilly, but there are still limits!)

Posté par Guyloup à 18:26 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Jeunes photographes...

Après l'école, Prune est allée goûter chez Ukpik qui est devenu son meilleur ami parmi tous ses camarades de classe. 

Le père d'Ukpik collectionne les vieux appareils photos, alors il les montre à Prune et lui explique qu'autrefois (c'était il y a TRÈS longtemps, précise-t-il !!), les gens devaient mettre des pellicules dans les appareils et ensuite, ils devaient aller les faire développer quelque part pour pouvoir, seulement ensuite, voir les photos qu'ils avaient prises.

- Les pauvres gens ! Ça devait être affreux de devoir attendre pour voir ses photos, dit Prune. Moi, quand j'avais mon téléphone, quand j'en prenais, je les voyais tout de suite.

Ukpik lui montre alors l'appareil photo que lui prête souvent son père, car le jeune garçon aime photographier les animaux et les gens. 

Ce qui donne une idée à Prune, qui, on s'en souvient, aimait elle aussi faire des photos avant que Maïa casse son téléphone : elle va emprunter l'appareil photo de son père elle aussi !

IMG_2131-1

En attendant, c'est elle qu'Ukpik a prise en photo aujourd'hui. Il la trouve très jolie en photo. Et en vrai aussi d'ailleurs !

Au sujet des enfants et de la photo, je vous invite à lire cet intéressant article sur l'avantage qu'il y a à développer l'intérêt des jeunes enfants pour la photographie ; c'est ICI. 

Bonne journée :-)

♥♥♥

25 octobre 2023

Benjamin et les arbres

(english below)

Aujourd'hui, la maitresse a expliqué aux enfants le principe de la photosynthèse dans ces termes :

"La photosynthèse est le processus par lequel la plante ou l'arbre fabrique sa nourriture, une sève sucrée,grâce aux feuilles vertes qui absorbent la lumière du soleil et du gaz carbonique. En même temps, ces feuilles rejettent de l'oxygène dans l'air, ce qui nous permet, à nous, de respirer ; sans l'oxygène de cette photosynthèse, personne ne pourrait vivre sur la Terre.

Dans la leçon sur les saisons, nous avons vu qu'à l'automne, les jours raccourcissent. Comme il n'y a plus assez d'heures de soleil, les feuilles ne peuvent plus fabriquer de nourriture pour l'arbre, alors elles sèchent et tombent. Quand l'hiver arrive, l'arbre ou la plante vont se mettre à "dormir" en attendant le retour du printemps, avec plus d'heure de lumière du soleil, ce qui les "réveillera" et leur fera fabriquer de nouvelles feuilles vertes.

Ainsi le cycle annuel recommencera, c'est ainsi que l'arbre ou la plante grandiront grâce à la nourriture qu'ils fabriquent chaque année, et qu'en même temps ils nous donneront de l'oxygène à respirer.

C'est un peu comme vous, qui grandissez grâce à la nourriture que vous mangez durant la journée, et qui allez ensuite dormir chaque nuit et vous réveiller avec la lumière. Tout ça vous fait grandir. La différence, c'est que pour vous, c'est tous les jours, alors que pour l'arbre ou la plante, c'est tous les ans !!".

Une fois rentré chez lui, quand Benjamin eut terminé son goûter, sa mère l'a envoyé jouer dehors un moment avant qu'il ne commence à faire ses devoirs.

Il est allé voir les plantes et les arbres derrière la maison, les a observés et les a remerciés de faire faire de l'oxygène à leurs feuilles pour que Papa, Maman, lui, et ses copains, puisse respirer.

IMG_1763-1

Ensuite il leur a dit :

- Je vous souhaite de passer une bonne nuit. Même si je trouve que dormir pendant tout l'hiver, c'est drôlement long !

IMG_1760-1

Une fois rentré à la maison, Benjamin a commencé son devoir : il devait écrire un petit texte pour raconter ce qu'il n'aimerait pas être. Il a tout de suite trouvé son sujet et il a commencé à écrire : "je n'aimerais pas être une plante ou un arbre parce qu'il faudrait que je dorme tout l'hiver, et qu'à cause de ça, je n'aurais pas de cadeaux à Noël."

Bonne journée :-)

♥♥♥

Benjamin and trees, and Christmas gifts
Today, the teacher explained to the children the principle of photosynthesis in these terms:
"Photosynthesis is the process by which the plant or tree produces its food, a sweet sap, thanks green leaves which absorb sunlight and carbon dioxide. At the same time, these leaves release oxygen in the air, which allows us to breathe; without the oxygen from this photosynthesis, no one could live on Earth.
In the lesson on seasons, we had saw that in the fall, the days get shorter. Since there aren't enough hours of sunlight, the leaves can no longer make food for the tree, so they dry out and fall off. When winter comes, the tree or plant will begin to "sleep" while waiting for the return of spring, with more hours of sunlight, which will "wake up" them and make them produce new green leaves.
Thus the annual cycle will begin again, this is how the tree or plant will grow thanks to the food they produce each year, and at the same time they will give us oxygen to breathe.
It's a bit like you, who grow from the food you eat during the day, and then go to sleep each night and wake up with the light. All this makes you grow. The difference is that for you, it's every day, while for the tree or the plant, it's every year!!
Once back home, when Benjamin had finished his snack, his mother sent him outside to play for a while before he started doing his homework.
He went to the plants and trees behind the house, observed them and thanked them for making oxygen so that Dad, Mom, him, and his friends could breathe.
Then he said to them:
- I wish you a good night. Even though I find that sleeping all winter is really long!
Once home, Benjamin began his homework: he had to write a short text to tell what he would not like to be. He immediately found his subject and began to write: "I wouldn't like to be a plant or a tree because I would have to sleep all winter, and because of that, I don't I wouldn't have any presents at Christmas."

Posté par Guyloup à 22:41 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 octobre 2023

Rêves d'étoiles

(english below)

Ukpik aime emprunter le télescope de son père pour observer les étoiles et la lune. C'est un grand rêveur.

- Un jour, j'irai là-haut et je les verrai de près, dit-il souvent.

IMG_1937-1

Photo prise sans éclairage dans la pénombre (ISO 100, mode manuel, pause lente 13 sec (objectif 50 mm f/1,2 - appareil sur trépied, réglé sur déclenchement 2 secondes pour éviter les vibrations). 

J'avais fabriqué ce télescope il y a un moment déjà, à partir du tutoriel vidéo qui est ici : https://youtu.be/FvX1qSQ5LkI ; le trépied est fait avec 3 piques à brochettes sur lesquelles j'ai enfilé des perles, reliées en haut dans un bouchon de bouteille d'eau dans lequel j'ai mis de la pâte à modeler sèche à l'air, puis peint le tout en noir. Ce tutoriel, ainsi que celui des jumelles, qui est sur la même vidéo, est très facile à suivre (je les avais faites également).

IMG_2385-1 

Peut-être qu'un jour, dans le futur, nous entendrons parler d'un astronaute nommé Ukpik... les rêves se réalisent parfois, quand on y croit très fort.

Bonne journée :-)

♥♥♥

Ukpik likes to borrow his father's telescope to observe the stars and the moon. He's a big dreamer.
- One day, I will go up there and see them up close, he often says.
Maybe in the future we will hear about an astronaut named Ukpik... dreams sometimes come true, when you believe in them very strongly.
(homemade telescope and tripod)

Posté par Guyloup à 22:22 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 octobre 2023

Citrouilles et espoirs

(english below)

Dans un coin du jardin, les enfants ont fait pousser des citrouilles qu'ils vont décorer pour Halloween et les vendre pour gagner de l'argent de poche.

Aujourd'hui, ils sont venus les ramasser.

IMG_1863-1

- Vous avez vu celles-là ? elles sont énormes.

IMG_1862-1-2

- On va pouvoir les vendre plus cher que les autres.

IMG_1865-1-2

- Quand on aura tout vendu, on sera riches. 

- Oui, tellement qu'on aura peut-être besoin de mettre notre argent à la banque, comme papa et maman.

IMG_1870-1

Bonne journée :-)

♥♥♥

The children have grown pumpkins which they will decorate for Halloween and sell them to earn pocket money.
Today they came to collect them.
- Have you seen these? they are huge.
- We will be able to sell them more expensive than the others.
- When we have sold everything, we will be rich.
- Yes, so much so that we might need to put our money in the bank, like mom and dad.

Posté par Guyloup à 22:37 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 octobre 2023

Lequel ?

(english below)

- Il est bon aussi, au lait....

- Oui, mais j'ai bien aimé aussi le noir...

- Il va falloir qu'on échange encore une fois, parce que je n'arrive pas à me décider.

- Moi non plus.

IMG_1682-1

Je les ai entendus discuter sur le sujet jusqu'à ce qu'ils soient hors de portée. 

Pour moi, ça serait noir !  Et vous ?

Bonne journée :-)

♥♥♥

PS :  pour celles ou ceux qui ne seraient pas encore convaincus (s'il y en a !) par le chocolat, ET pour celles et ceux qui voudraient se convaincre qu'ils ont raison d'être déjà convaincus, je vous invite à lire ou relire ces deux articles :

http://www.milleet1passions.com/archives/2013/11/09/28395389.html

http://www.milleet1passions.com/archives/2013/04/01/27884022.html

----------

Which?
- It's good too, milk....
- Yes, but I also liked dark...
- We're going to have to swap again, because I can't make up my mind.
- Me neither.
I heard them arguing about it until they were out of earshot.
For me, that would be dark! And you ?

Posté par Guyloup à 22:37 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 octobre 2023

Tout sur les pommes de......

(english below)

Juste pour le plaisir de retrouver notre enfance durant quelques instants avec cette comptine... 

IMG_1736-11

Maintenant, écoutez ça, et j'espère que vous aurez l'air dans la tête pour un bon moment !!

Connaissez-vous les paroles originales au complet ? Les voici :

Pomme de Reinette et Pomme d’Api
D'api, d'api rouge,
Pomme de reinette et Pomme d’Api
D'api, d'api gris.

C’est à la halle
Que je m’installe
C’est à Paris
Que j'vends mes fruits
C’est à Paris la capitale de France
C’est à Paris
Que j'vends mes fruits.

Cache ton poing derrière ton dos
Ou je te donne un coup de marteau ! 

Pomme de Reinette et Pomme d’Api
D'api, d'api rouge,
Pomme de reinette et Pomme d’Api
D'api, d'api gris.

Sur "Cache ton poing derrière ton dos", le chanteur devait cacher un de ses poings derrière le dos puis le sortir le frapper l'autre main juste sur la dernière syllabe comme si c'était un coup de marteau. Ne me demandez pas pourquoi, je n'ai trouvé aucune explication malgré les recherches faites ce soir sur internet.

On entend souvent la substitution du vers "D'api, d'api rouge" qui est difficilement compréhensible pour les petits enfants, par le plus simple, mais assonant, "Tapis, tapis rouge" ou "Petit tapis rouge", tous les deux ayant une lecture/compréhension facilitées pour les petits chanteurs.

Maintenant, revenons en au sujet de la comptine : les pommes de reinette et les pommes d'api.

1) les pommes de reinette :

- ce que nous nommons "reinette du Canada" est en fait une variété qui serait originaire, non pas du Canada, mais de Grande-Bretagne, où elle serait apparue vers 1800 sous le nom de Golden Russett.

2) les pommes d'api :

Les spécialistes de la "pomologie" considèrent qu'il existe deux variétés de pommes d'api. 

- la plus connue qui est la variété nommée "api" (ou "apis" ou encore 'gros api") qui est toujours cultivée en Normandie. Elle remonte au début du 16e siècle. Un peu aplatie puisque plus large que haute, dont la forme rappelle une étoile à cinq branches. Elle a une peau lisse et brillante, blanchâtre et teintée de rouge foncé. Sa chair est très blanche, croquante, ferme, juteuse, délicieuse et parfumée, et son arôme s'amplifie pendant la conservation.

- une variété de pomme qu'Appius Claudius Caecus avait découverte dans le Péloponnèse (Grèce) et rapportée à Rome. Pline l'Ancien (écrivain-naturaliste romain du 1er siècle) décrivait cette petite pomme rouge comme ayant une saveur de coing. (ajout personnel : si elle goûte le coing, il me semble qu'elle est jplutôt bonne pour les confitures... n'en déplaise à ce vénérable romain du passé).

Voilà, vous savez presque tout sur les pommes de reinette et pommes d'api entre lesquelles, sur la photo, Misty semble vraiment hésiter pour son goûter !

Bonne journée :-)

♥♥♥

Just for the pleasure of rediscovering our childhood for a few moments with this french nursery rhyme... Now click on the video, and I hope you'll be in the head for a good time!!
Do you know the original lyrics of this nursery rhyme in full? Here they are :
Reinet apple and Api apple
Api api red
Reinet apple and Api apple
Api api gray
It's at the hall
That I settle down
It's in Paris
That I sell my fruit
Paris is the capital of France.
It's in Paris
That I sell my fruit.
Hide your fist behind your back
Or I'll hit you with a hammer!
Reinet apple and Api apple
Api api red
Reinet apple and Api apple
Api api gray
On "Hide Your fist behind your back", the singer had to hide one of his fists behind his back and then take it out and hit the other hand right on the last syllable as if it were a hammer blow. Don't ask me why, I haven't found any explanation despite searching this evening on the internet.
We often hear the substitution of the verse "D'api, d'api rouge" which is difficult to understand for small children, by the simpler, but assonant, "Tapis, tapis rouge" (= carpet, carpet red) or "Petit tapis rouge" (Little carpet red), both having easier reading/comprehension for little singers.
Now, let's get back to the subject of the nursery rhyme: pippin apples and api apples.
1) pippin apples:
- what we call "Canadian Pippin" is in fact a variety which originated, not from Canada, but from Great Britain, where it appeared around 1800 under the name Golden Russett.
2) api apples:
Specialists in "pomology" consider that there are two varieties of api apples.
- the best known which is the variety called "api" (or "apis" or even 'gros api") which is still cultivated in Normandy. It dates back to the beginning of the 16th century. A little flattened since it is wider than it is tall, whose shape reminiscent of a five-pointed star. It has a smooth and shiny skin, whitish and tinged with dark red. Its flesh is very white, crunchy, firm, juicy, delicious and fragrant, and its aroma amplifies during storage.
- a variety of apple that Appius Claudius Caecus had discovered in the Peloponnese (Greece) and brought back to Rome. Pliny the Elder (1st century Roman writer-naturalist) described this small red apple as having a quince flavor. (personal addition: if it tastes like quince, it seems to me that it is rather good for jams... no offense to this venerable Roman of the past).
There you go, you know almost everything about pippin apples and api apples between which, in the photo, Misty really seems to be hesitating for her snack!

06 octobre 2023

Allez, on partage ?

(english below)

Épisode précédent ICI

On se souvient sans doute qu'Andréb a toujours été gentil avec Maïa, même si elle passe son temps à l'envoyer sur les roses en retour. Toutefois, depuis que Prune est arrivée à l'école, le garçon délaisse Maïa au profit du petit groupe qui s'est formé autour de leur nouvelle camarade.

Mais cette fois, quand il a vu Maïa partir toute seule, les mains dans les poches et donnant des coups de pieds rageurs dans les feuilles mortes, Andréb l'a suivie et l'a rattrapée près de chez elle.

- Pourquoi tu n'as pas voulu de glace ? Je sais que tu aimes ça pourtant. Tiens, tu veux un peu de la mienne ?

IMG_1503-1

- Pourquoi tu n'es pas plutôt restée avec la grande niaiseuse ? Elle se moquait de nous parce qu'on était de la campagne et elle de la "grande ville moderne", et maintenant elle vous achète des glaces et vous êtes tous amis avec elle ! Alors reste avec elle et mange sa glace.

IMG_1499-1

- Je ne suis pas resté avec elle, je suis là avec toi. Et puis, j'aurais été bête de refuser qu'on m'offre une glace, non ? 

- Ma mère dit que les gens comme son père et elle, ils ont de l'argent et qu'il faut se méfier d'eux.

- Je ne sais pas si c'est vrai, mais je m'en fiche parce que ce qui compte, c'est que c'est MA glace, et qu'elle va fondre. Allez, on partage ? Tu n'as qu'à pas le dire à ta mère.

Maïa est très tentée.

- Bon d'accord, mais un petit peu seulement !

IMG_1492-1-2

Bonne journée :-)

♥♥♥

We remember that Andréb has always been kind to Maïa, even if she spends her time blowing him off in return. However, since Prune arrived at school, the boy has abandoned Maïa in favor of the small group that has formed around their new friend.
But this time, when he saw Maïa leaving alone, her hands in her pockets and angrily kicking the dead leaves, Andréb followed her and caught up with her near her house.
- Why didn't you want ice cream? I know you like it though. Here, do you want some of mine?
- Why didn't you stay with the big fool girl instead? She made fun of us because we were from the country and she from the "modern big city", and now she buys you ice cream and you're all friends with her! So stay with her and eat her ice cream.
- I didn't stay with her, I'm here with you. And then, I would have been stupid to refuse someone to offer me an ice cream, right?
- My mother says that people like her and her father, who have money, that you should be wary of them.
- I don't know if that's true, but I don't care because what matters is that it's MY ice cream, and it's going to melt. Come on, shall we share? Just don't tell your mother, and that's all.
Maïa is very tempted.
- Okay, but only a little!

Posté par Guyloup à 22:51 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 septembre 2023

La gifle - suite

(english below)

Le docteur Corbin était de repos aujourd'hui. Il avait décidé ce matin en se levant qu'il ferait quelques réparations nécessaires dans cette vieille maison qu'il venait d'acheter pour y vivre avec sa fille, Prune.

La vie dans ce petit village sympathique leur changerait les idées à tous les deux, s'était-il dit, lorsqu'il avait accepté un poste dans le petit hôpital de la ville voisine. Et des réparations, il y en avait beaucoup à faire dans cette jolie vielle maison, mais c'était un défi qu'il aurait plaisir à relever pour se créer un nouvel univers et oublier le drame qui avait bouleversé leur vie à tous les deux trois ans plus tôt.

Ces premières réparations finies, il décida qu'il tondrait la pelouse devant la maison seulement et qu'il laisserait pousser l'arrière, qui ne se voyait pas, pour protéger la biodiversité ; quand on est un nouveau venu, autant ne pas se mettre à dos les voisins, s'était-il dit en voyant autour de lui leurs carrés d'herbe bien tondus et plus verts qu'un terrain de golf.

IMG_1490-1

À peine venait-il de terminer la tonte qu'une voiture déboula à toute vitesse et freina brutalement devant la maison. Une femme à l'allure négligée en descendit d'un pas décidé, tirant par l'épaule une fillette qui traînait les pieds.

- Je viens vous voir pour exiger des excuses de votre part et de celle de votre fille. Vous savez pourquoi je suppose, l'aborda-t-elle d'un ton agressif.

- Bonjour Madame et Mademoiselle. Non, je suis désolé, je ne vois pas du tout à quoi vous faites allusion,

- N'essayez pas de m'embobiner avec vos grands airs de toubib, hein, j'ai été infirmière et je vous ai connus, vous et vos semblables, tous des beaux parleurs. D'ailleurs, celle-là (et elle désigna d'un pouce désinvolte la fillette qui l'accompagnait) est le résultat des belles paroles d'un de vos congénères ! Alors, nous attendons des excuses pour le comportement de votre fille, de votre part et de la sienne.

- Madame, je vous assure que je ne sais absolument pas de quoi vous parlez !

IMG_1491-1

- Allez Maïa, raconte lui ce qui s'est passé. Allez ! ordonne-t-elle alors à la fillette en lui donnant une tape sur l'arrière de la tête parce que la petite ne répondait pas assez vite.

- Prune m'a giflée, lance Maïa d'un air arrogant.

IMG_1495-1

- Voilà ! Alors nous attendons des excuses, mais en plus j'exige que vous corrigiez correctement votre fille. C'est inadmissible qu'elle frappe une de ses camarades de cette manière. Et tout ça pour une simple histoire de téléphone. D'abord, comme si c'était normal que votre fille ait un téléphone à son âge ! Je me demande bien comment vous l'élevez. On sait bien que vous êtes tout seul, mais ce n'est pas une excuse pour la laisser faire n'importe quoi,

Le docteur Corbin est un peu désarçonné, à la fois par la découverte du comportement de sa fille, mais en plus par le flot de paroles agressives déversé à toute vitesse par cette harpie.

Toutefois, il lui vient un soupçon, il se souvient vaguement qu'hier soir, pensant le souper, Prune lui a expliqué qu'une camarade avait fait tomber son téléphone et qu'il ne fonctionnait plus très bien, une histoire d'écran ou quelque chose comme ça. Mais elle n'a pas parlé de gifle. Ou bien alors il n'y a pas fait attention ? Serait-ce possible ? Il faut reconnaitre qu'il n'écoute parfois sa fille que d'une oreille distraite, l'autre oreille étant souvent "ailleurs" ! Et encore plus actuellement où la mise en route du nouveau service hospitalier l'occupe presque à plein temps. 'Voyons voir, qu'est-ce qu'elle m'a raconté au sujet de ce téléphone ?" essaye-t-il de se souvenir.

Finalement, il dit :  

- On va tirer cette histoire au clair : j'appelle Prune et on va voir de quoi il s'agit.

- Ben oui, faites donc ça ! répond la femme d'un ton ironique.

IMG_1497-1

Prune arrive et son père lui demande des explications.

- Mais oui Papa, c'est la fille dont je t'ai parlé hier soir ! C'est celle qui a cassé mon téléphone.

- Et tu l'as giflée pour ça ?

- Oui, Papa, confirme Prune, sans sembler en avoir le moindre remord.

IMG_1502-1

- Il me semble que je t'ai déjà expliqué que la violence ne règle aucun problème. Puisque que tu ne sembles pas l'avoir compris, en guise de punition, tu n'accompagneras pas ta camarade à la fête foraine dimanche, et tu resteras toute la journée dans la maison à faire des corvées de ménage, lui annonce son père. Maintenant, présente tes excuses à cette petite fille et à sa mère.

- Je vous prie de m'excuser, murmure Prune en retenant ses larmes.

- Rentre dans la maison maintenant, lui intime son père.

Prune ne se retient plus : elle rentre en pleurant. Elle est triste parce qu'elle était tellement heureuse d'aller à la fête foraine avec sa nouvelle amie Andréa et ses parents.

Mais la mère de Maïa n'est pas satisfaite du tout !

- Comment ça ? C'est tout ? Juste faire du ménage comme punition ? Mais ma fille fait du ménage tous les jours, ce n'est pas une punition, c'est normal qu'elle bosse elle aussi, elle doit mériter sa place dans la maison comme tout le monde ! Comment élevez-vous donc votre fille ?!  On sait tous ce qui est arrivé à sa mère, mais ça n'excuse pas tout. On voit que vous êtes tout seul : elle vous mène par le bout du nez. Elle mérite une bonne correction pour lui apprendre à ne pas recommencer.

Le docteur Corbin commence à en avoir assez de cette harpie. Il ne veut pas faire d'esclandre et se contient, et se contente de lui répondre sèchement :

- Madame, j'élève ma fille comme je le décide. Les "corrections" ne font pas partie de son éducation et n'en feront jamais partie. La punition que j'ai décidé de lui infliger me semble tout à fait suffisante. 

- Eh bien, décidément, c'est bien ce que je pensais : vous, les toubibs, vous savez tout mieux que tout le monde ! s'exclame la femme d'un ton sarcastique.

- Maintenant je vous prie de m'excuser, mais je dois finir de tondre ma pelouse. J'oubliais un détail important malgré tout : vous noterez que je ne vous ai pas demandé de rembourser le téléphone que votre fille a cassé... Je ne vous retiens pas plus : au revoir Madame.

IMG_1505-1

Le docteur Corbin a tranquillement tourné le dos et s'est remis à tondre sa pelouse pendant que Maïa et son excitée de mère remontaient en voiture.

Bonne journée :-)

♥♥♥ 

The slap - continued
Doctor Corbin was off today. He had decided this morning when he got up that he would make some necessary repairs to this old house that he had just bought to live in with his daughter, Prune.
Life in this friendly little village would change all for them, he had said to himself, when he accepted a position in the small hospital in the neighboring town. There were a lot of repairs to be done in this pretty old house, but it was a challenge that he would enjoy taking on to create a new world for himself and forget the tragedy that had turned their lives upside down three years earlier.
These first repairs finished, he decided that he would mow the lawn in front of the house only, but that he would let the back grow, which was not visible, to protect biodiversity; When you're a newcomer, you might as well not alienate your neighbors, he said to himself as he saw their well-mowed patches of grass around him, greener than a golf course.
He had barely finished mowing when a car came speeding down the road and suddenly braked in front of the house. A woman with a neglected appearance came down with a determined step, pulling a little girl by the shoulder who was dragging her feet.
- I have come to see you to demand an apology from you and your daughter. You know why I suppose, she said him in an aggressive tone.
- Hello Madam and Miss. No, I'm sorry, I don't see what you're referring to at all.
- Don't try to fool me with your doctor's airs, eh, I was a nurse and I hd knew you and your ilk, all smooth talkers. Besides, this one (and she gestured with a casual thumb to the little girl who accompanied her) is the result of the beautiful words of one of your peers! So, we expect an apology for your daughter's behavior, from you and hers.
- Madam, I assure you that I have absolutely no idea what you are talking about!
- Come on, Maïa, tell her what happened. Come on ! she then orders the little girl, slapping her on the back of the head, because the little girl wasn't responding quickly enough.
- Prune slapped me, says Maïa arrogantly.
- Yes ! So we expect an apology, but in addition I demand that you correct your daughter properly. It is unacceptable that she would hit one of her comrades like this. And all this for a simple telephone story. First of all, as if it was normal for your daughter to have a phone at her age! I wonder how you raise him. We know you're all alone, but that's no excuse to let her do anything,
Doctor Corbin is a little disconcerted, both by the discovery of his daughter's behavior, but also by the flood of aggressive words poured out at full speed by this harpy.
However, he has a suspicion, he vaguely remembers that last night, during dinner, Prune explained to him that a classmate had dropped her phone and that it was no longer working very well, something about the screen or something like that. But she didn't say anything about slapping. Or maybe he didn't pay attention to it? Would that be possible ? It must be recognized that he sometimes only listens to his daughter with only one ear distracted, the other ear often being "elsewhere"! And even more so currently where the launch of the new hospital service for which he is responsible is occupying him almost full time. 'Let's see, what did she tell me about that phone?', he tries to remember.
Finally he said:
- We're going to get to the bottom of this story: I'll call Prune and we'll see what it's about.
- Well yes, do that! replies the woman in an ironic tone.
Prune arrives and his father asks him for explanations.
- Yes, Dad, it’s the girl I told you about last night! She's the one who broke my phone.
- You slapped her for that?
- Yes, Dad, confirms Prune, without seeming to have the slightest remorse.
- It seems to me that I have already explained to you that violence does not solve any problem. Since you don't seem to have understood this, as punishment, you will not accompany your friend to the funfair on next Sunday, and you will stay in the house all day doing cleaning chores, her father tells her. Now apologize to that little girl and her mother.
- Please forgive me, murmurs Prune, holding back tears.
- Come back into the house now, his father tells him.
Prune no longer holds back: she comes home crying. She is sad because she was so happy to go to the funfair with her new friend Andréa and her parents.
But Maïa's mother is not satisfied at all!
- How so ? That's all ? Just cleaning as punishment? But my daughter does housework every day, it's not a punishment, it's normal that she works too, she must earn her living in the house like everyone else! How are you raising your daughter?! We all know what happened to her mother, but that doesn't excuse everything. We see that you are all alone: she is leading you by the tip of her nose. She deserves a good correction to teach her not to do it again.
Doctor Corbin is starting to have enough of this harpy. He doesn't want to make a scene and restrains himself, and is content to respond curtly:
- Madam, I am raising my daughter as I decide. “Corrections” are not part of his education and never will be. The punishment I have decided to inflict on him seems quite sufficient to me.
- Well, that's definitely what I thought: you doctors know everything better than everyone else! the woman exclaims sarcastically.
- Now please excuse me, but I have to finish mowing my lawn. I forgot one important detail despite everything: you will note that I did not ask you to reimburse the phone that your daughter broke... I will not hold you back any longer: goodbye Madam.
Doctor Corbin quietly turned his back and went back to mowing his lawn while Maïa, and her excited mother, got back in their car.

24 septembre 2023

Les filles, c'est pas un cadeau (la gifle)

(english below)

Dès le lendemain matin, Andréa et Andréb se sont dépêchés d'expliquer discrètement à leurs camarades de classe les malheurs qu'a vécu Prune, tels que leur maman les leur a expliqué durant le goûter de la veille (revoir ICI).

Ils se sont concertés et ils ont (presque) tous décidé de faire comme si Prune n'était pas désagréable, comme s'ils n'entendaient absolument pas ses réflexions pleines de prétention. J'ai mis "presque" entre parenthèse parce que Maïa a dit qu'elle n'avait pas à faire d'efforts pour se rendre agréable auprès d'une fille désagréable, quels que soient ses problèmes.

Le bon coeur des enfants a fait son oeuvre : au bout de deux jours, la jolie Prune jouait et bavardait avec ses camarades de classe comme si elle les avait toujours connus.

En ce beau dimanche soir d'automne, plusieurs d'entre eux étaient réunis dans le jardin des parents d'Andréa, qui racontait une histoire drôle à Prune : 

- Une petite fille dit à sa maman : "Maman, j'ai battu un record !" "Ah oui ? Lequel ?" lui répond sa mère. "J'ai réussi à terminer en 15 jours un puzzle sur lequel il était écrit "de 3 à 5 ans" !

Prune est morte de rire en écoutant Andréa qui semble avoir un répertoire de blagues infini et en raconte encore une autre :

- Une maman dit à son fils : "si tu es sage, tu iras au paradis. Mais si tu n'es pas sage, tu iras en enfer." Il lui répond : "et qu'est-ce que je dois faire pour aller au zoo ?".

IMG_1429-1

Mais Maïa n'apprécie pas du tout que "la nouvelle" soit devenue aussi populaire.

IMG_1436-1

Alors, avant que quiconque ait le temps de réagir, elle se précipite sur Prune et prend le téléphone que celle-ci garde dans sa poche.

IMG_1440-1

- Hééééééééé.... Rends-moi mon téléphone, s'écrie Prune en riant, car elle pense que c'est une farce que lui fait Maïa.

Mais ce n'était pas une farce : Maïa lance le téléphone de toutes ses forces de l'autre côté de la clôture du jardin.

IMG_1446-1

Furieuse, Prune gifle Maïa.

IMG_1450-1

- Oh, celle-là, tu ne l'as pas volée, s'écrie Andréa.

IMG_1452-1

De leur côté, les trois garçons regardent la scène, médusés.

- Eh bien dis-donc, les filles, ce n'est pas un cadeau ! s'écrie Benjamin.

IMG_1454-1

Ça promet pour demain dans la cour de récréation.....!

Bonne journée :-)

♥♥♥

Grils are not a gift (the slap)

The next morning, Andréa and Andréb hurried to discreetly explain to their classmates the misfortunes that Prune experienced, as their mother explained them to them during snack time the day before.
They talked together and (almost) all decided to act as if Prune was not unpleasant, as if they absolutely did not hear his pretentious reflections. I put "almost" in parentheses because Maïa said that she didn't have to make an effort to make herself pleasant to an unpleasant girl, regardless of her problems.
The children's good hearts did their work: after two days, pretty Prune was playing and chatting with her classmates as if she had always known them.
On this beautiful autumn Sunday evening, several of them were gathered in the garden of Andréa's parents, who was telling a funny story to Prune:
- A little girl said to her mother: “Mom, I broke a record!” "Oh yes? Which one?" his mother replies. “I managed to complete a puzzle on which it was written “from 3 to 5 years” in 15 days!
Prune died of laughter listening to Andréa who seems to have an infinite repertoire of jokes and tells yet another:
- A mother said to her son: "If you are good, you will go to heaven. But if you are not good, you will go to hell." He replies: “And what should I do to go to the zoo?”
But Maïa doesn't appreciate at all that "the news" has become so popular.
So, before anyone has time to react, she rushes towards Prune and takes the phone that she keeps in her pocket.
- Hey... Give me back my phone, cries Prune, laughing, because she thinks it's a prank that Maïa is playing on her.
But it wasn't a prank: Maïa threw the phone with all her might to the other side of the garden fence.
Furious, Prune slaps Maïa.
- Oh, you didn't steal that one, cries Andréa.
For their part, the three boys look at the scene, stunned.
- Well, girls, it's not a gift! exclaims Benjamin.
It looks promising for tomorrow in the playground.....!

Posté par Guyloup à 19:10 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,