30 janvier 2014

♥ Broder à la machine avec n'importe quel fil, et sans stabilisateur ♥

Cet article va peut-être surprendre certaines brodeuses machine, ou choquer les revendeurs, mais tant pis !

Sur mon forum, nous voyons souvent des brodeuses qui arrivent en nous disant que leurs revendeurs leur ont affirmé qu'il fallait ABSOLUMENT qu'elles utilisent du fil SPÉCIAL pour machine à broder (allant jusqu'à leur déconseiller le polyester, qui ferait parait-il "chauffer" la machine, et leur conseiller bien sur le fil rayonne qui est largement plus cher), leur affirmant que le fil de la canette doit ABSOLUMENT être de l'ultra-fin 80 de Brother... et pour finir, leur affirmant qu'elles doivent ABSOLUMENT toujours utiliser du stabilisateur (renfort) sous le tissu, leur disant que 2 épaisseurs c'est encore mieux, et allant même pour certains, jusqu'a leur conseiller d'entre mettre aussi dessus ! 

Bon, c'est un sujet qu'on aborde parfois sur mon forum, et nous voyons des brodeuses ahuries quand des filles qui sont connues et ne sont pas des débutantes, comme Claudie de La Libellule enchantée, ou Katryn de Arsenic et Vitriol, leur annoncent, tout comme moi, qu'on brode sans stabilisateur dès qu'on le peut, et avec n'importe quel fil sans problème !! bien sur, il y a certaines conditions, mais elles ne sont pas très nombreuses.

 

1) le fil supérieur :

Vos chers revendeurs ont tendance à vous faire peur  lorsqu'ils vous parlent de l'utilisation de votre machine à broder (genre : "vous risquez de tout casser", "vous risquez de dérégler la machine", "on n'assure pas la garantie dans ce cas là", etc etc), .................. oui ? mais ce qu'ils semblent tenter de vous faire oublier, tout simplement, c'est que votre machine à broder, avant tout : c'est juste une machine à coudre !!!  une machine à coudre sur laquelle on monte une unité de broderie, ce bras sur lequel se déplace le support du cadre pour que la partie machine à coudre couse le plus normalement du monde.....  vous feriez pareil si vous mettiez du tissu dans un cadre et que vous utilisiez votre machine à coudre en débrayant les griffes d'entrainement et en déplaçant le cadre à la main.............. or, quand vous cousez à la machine à coudre, vous utilisez n'importe quel fil selon le cas : du polyester, fin ou épais, du fil de coton, de la rayonne, etc : tout dépend alors de 2 choses :

1 - l'aiguille, que vous adaptez au fil et au tissu,

2 - la vitesse à laquelle vous cousez.

C'est pareil pour votre machine quand vous la mettez en version machine à broder.

 

Voici un exemple en images ; vous savez que j'aime broder du point de croix à la machine à broder.... or, si on utilise du fil à broder, c'est trop fin, c'est trop brillant, le résultat est moche car on voit du tissu entre les croix et ça ne ressemble absolument pas du tout à du point de croix à la main, et pourtant c'est l'illusion qu'on voulait donner...... alors, habituellement, j'utilisais du gros fil de couture bien ordinaire "tout usage", et ça rendait bien, mais Katryn a eu une encore meilleure idée : du fil de surjeteuse, en vitesse très lente ! vous savez ces énormes cônes qu'on paye seulement 2 $ le cône !! j'ai adopté son idée et voilà ce que ça donne :

IMG_1514Image5

Pas mal, hein ? avouez que ça fait vraiment "brodé main".... et pour bien moins cher que le fil "spécial machine à broder".

 

Bien entendu, ceci n'est valable que pour le point de croix ; si vous vouliez broder une initiale en point satin, ça n'irait pas du tout.....! mais rien ne vous empêche de la broder avec du fil de couture par contre, c'est juste que ça ne brillera pas comme avec du fil à broder Thread Delight, Isacor ou Brother, etc.

La seule astuce : vous réduisez votre vitesse. en fonction de la qualité du fil, c'est tout, exactement comme lorsque vous cousez.

 

 

2) le fil de canette

C'est vrai que je brode sur Husqvarna Topaz, et non pas sur d'autres marques, mais je peux vous dire que si j'utilise du fil de canette spécial pour machine à broder, je ne prends pas du 80 comme le Brother qui coute la peau des fesses... je prends selon les cas :

- pour les broderies ordinaires, et même les denses, du fil Coats Bobbin qui est du 70 ( ici ),  à 3 $ la bobine de 1600 m ;

- pour la FSL car ils ont du fil de canette en couleur, ce qui permet d'avoir les 2 côtés identiques, je prends du Thread Delight Bobbin qui est du 60 ( ici ), à 2,60 $ la bobine de 1000 m

Et je passe d'une dimension de fil de canette à une autre sans aucun souci ni réglage à faire ; j'ai juste à changer de canette et choisir le fil que je veux selon ce que je brode.

Et Katryn, de Arsenic et Vitriol, qui est en France, utilise avec bonheur le fil Bistoma, qu'elle trouve chez Brin, à 6 euros pour 5000 m ( ici ) sur sa machine à broder, pour toutes les sortes de broderies.

 

 

3) le stabilisateur

 Katryn et moi, nous avons des Husqvarna, la Diamond pour elle, la Topaz pour moi... et Claudie a une Brother Innovis V3,  l'avantage c'est que lorsqu'on choisit notre motif, nos machines nous disent, en fonction de la taille du motif sélectionné, quelle est la taille de cadre qu'elle nous conseille pour un meilleur résultat. ; oui, c'est clair, on a plusieurs tailles de cadres, et ceci nous permet de ne pas stabiliser dès qu'on peut. , ..... et nous toutes, dès qu'on peut ne pas stabiliser, on en profite.

 

Voici un exemple en photo, j'ai brodé ce joli motif de style toile de Jouy sans aucun stabilisateur, la machine m'a conseillé un petit cadre 200 x 200 mm, c'est celui qui était le plus proche des dimensions du motif :

IMG_0702

Comme vous pouvez voir, le résultat est excellent :IMG_0712

 

 

Bien sur, ce n'est pas à faire si vous brodez sur un tissu mou ou fin, mais si vous brodez sur un tissu suffisamment ferme, bien tendu dans votre cadre très serré, et que  la taille du cadre est en rapport avec le motif, vous n'aurez pas de problème, et ce n'est pas non plus à faire si vous utilisez des grands cadres du genre 360 x 200 mm ou plus, car là, la surface de tissu devient difficile à maintenir en place et il vous faudra mettre un stabilisateur en dessous (mais juste 1, et juste en dessous).

 

Pour ce qui est du stabilisaeur à mettre sur le dessus, en réalité, ce n'est que pour broder sur du tissu éponge ou du velours, pour éviter de "noyer" votre broderie dans l'épaisseur, alors si on vous conseille d'en mettre pour n'importe quoi d'autre..... n'y croyez pas trop.

Ne vous laissez pas influencer non plus par celles qui vous conseilleront de stabiliser, d'épingler, de coller, de mettre de l'adhésif autour de votre cadre, etc etc, non : ça marche très bien tout simplement comme ça ! la seule astuce : serrez, serrez, tirez le tissu, resserez, retirez, et resserrez, il faut que votre tissu soit assez tendu pour qu'il fasse un bruit de tambour quand vous tapez dessus avec le doigt ! et puis, si une vis casse, pas de souci, la plupart du temps elles sont remplacées sous garantie (certaines peuvent même être remplacées par une vis bien ordinaire trouvée dans l'atelier de votre mari).

 

Voilà, quelques économies à faire sur le fil et le stabilisateurs, par les temps qui courent, et vu le prix de nos brodeuses, ça ne peut pas faire de mal...

Sourire ♥ ♥ ♥

Posté par brico-guyloup à 23:42 - - Commentaires [93] - Permalien [#]


01 avril 2013

Les tissus stabilisateurs pour la machine à broder

Ayant reçu une nouvelle fois une demande d'information sur les stabilisateurs que j'utilise et la manière dont je fixe le tissu dans le cadre, je préfère donner une bonne fois les indications suivantes qui pourront sans doute renseigner de futures visiteuses ; voici donc quelques informations et idées d'économies, notamment sur les stabilisateurs que j'utilise, après de nombreux essais divers :

1 - un stabilisateur non tissé moyen, qui va sur tous les types de tissus de moyen à épais ; il n'est pas cher (je dois payer quelque chose comme 2,99 $ le mètre en 1,60m de large) ; je l'achète au mètre au rayon des entoilage de tissu pour la couture à Club-Tissu ; attention si vous en achetez au mètre, il faut le rapporter roulé, ne pas le plier, car il forme des rigoles au niveau des pliures et les défauts se voient à la broderie. C'est aussi celui que j'utilise pour les écussons ; au travers des divers témoignages de déception que j'ai eu de brodeuses, je n'ai même pas essayé le "spécial écusson".

2 - un déchirable moyen-fin qui va sur tous les tissus de moyen à fins ; Économie : on déchire délicatement autour de la broderie pour récupérer les parties intactes, et on les coud ensemble pour refaire des grands morceaux de stabilisateurs (ce qui n'est pas faisable sur celui de la ligne précédente car il est un peu trop épais quand on le double)....

3 - un spécial FSL (free standing lace) hydro-fusible pour la dentelle ; attention, prendre de la qualité, ceux qui donnent l'aspect d'une sorte de gaze à pansement raide, les autres moins chers sont de la m.... vous allez le regretter quand vous allez tenter de le faire fondre sous l'eau. Économie : on peut récupérer les parties intactes, et les recoller ensemble en les humectant pour refaire des grands morceaux de stabilisateurs.

4 - un hydro-soluble que je mets par dessus pour broder sur du tissu éponge ou des tissus mous.... Économie : quand je le peux, je le remplace simplement par du film alimentaire! ça se déchire très bien, ça ne se voit pas sous la broderie et ça coûte beaucoup moins cher !

C'est tout ce que j'ai conservé après avoir essayé pas mal de stabilisateurs.

Par contre, j'utilise presque systématiquement la touche "fix" de ma Husqvarna Topaz, elle fait un bâti automatique très facile à retirer tout autour de la broderie ; auparavant, avec ma Brother qui n'avait pas cette fonction, j'épinglais le tissu très près du cadre avec des longues épingles à tête minuscules, puis je retendais un coup de plus le tissu (je tire et je visse très fort dans le cadre, le tissu ne bouge vraiment plus ! j'ai même cassé une vis d'un cadre Brother un jour !).

Pour les tissus mous, genre soie, jersey ou tee-shirts, je brode hors cadre, fixé sur du déchirable (qui lui est dans le cadre, bien sur) avec un coup de spray d'adhésif temporaire + stabilisateur du point 4 par dessus + fix (ou épinglage).

Pour le jersey, si il est très ferme, une aiguille de couture à jersey est intéressante (bout arrondi) pour ne pas le marquer.

Par ailleurs, je voudrais signaler à celles d'entre vous qui utilisent le terme "viseline" qu'il n'est pas approprié ; le vrai nom est VLIESELINE , voir ici : http://www.vlieseline.de/?load=Francais et ici : http://www.spimo.com/vlieseline/ , le vrai mot à utiliser étant simplement "stabilisateur" pour la broderie, et "entoilage" pour la couture.

Voilà, j'espère que les prochaines visiteuses de mon blog qui auront besoin de ces renseignements n'auront désormais plus à attendre que je leur réponde (ce qui selon les jours, et la bonne volonté de mes tendinites aux bras, peut demander un petit laps de temps).

Posté par brico-guyloup à 05:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

31 mars 2013

Les stabilisateurs et modes de fixation du tissu

Ayant reçu une nouvelle fois une demande d'information sur les stabilisateurs que j'utilise et la manière dont je fixe le tissu dans le cadre, je préfère donner une bonne fois les indications suivantes qui pourront sans doute renseigner de futures visiteuses ; voici donc quelques informations et idées d'économies, notamment sur les stabilisateurs que j'utilise, après de nombreux essais divers :

1 - un stabilisateur non tissé moyen, qui va sur tous les types de tissus de moyen à épais ; il n'est pas cher (je dois payer quelque chose comme 2,99 $ le mètre en 1,60m de large) ; je l'achète au mètre au rayon des entoilage de tissu pour la couture à Club-Tissu ; attention si vous en achetez au mètre, il faut le rapporter roulé, ne pas le plier, car il forme des rigoles au niveau des pliures et les défauts se voient à la broderie. C'est aussi celui que j'utilise pour les écussons ; au travers des divers témoignages de déception que j'ai eu de brodeuses, je n'ai même pas essayé le "spécial écusson".

2 - un déchirable moyen-fin qui va sur tous les tissus de moyen à fins ; Économie : on déchire délicatement autour de la broderie pour récupérer les parties intactes, et on les coud ensemble pour refaire des grands morceaux de stabilisateurs (ce qui n'est pas faisable sur celui de la ligne précédente car il est un peu trop épais quand on le double)....

3 - un spécial FSL (free standing lace) hydro-fusible pour la dentelle ; attention, prendre de la qualité, ceux qui donnent l'aspect d'une sorte de gaze à pansement raide, les autres moins chers sont de la m.... vous allez le regretter quand vous allez tenter de le faire fondre sous l'eau. Économie : on peut récupérer les parties intactes, et les recoller ensemble en les humectant pour refaire des grands morceaux de stabilisateurs.

4 - un hydro-soluble que je mets par dessus pour broder sur du tissu éponge ou des tissus mous.... Économie : quand je le peux, je le remplace simplement par du film alimentaire ! ça se déchire très bien, ça ne se voit pas sous la broderie et ça coûte beaucoup moins cher !

C'est tout ce que j'ai conservé après avoir essayé pas mal de stabilisateurs.

Par contre, j'utilise presque systématiquement la touche "fix" de ma Husqvarna Topaz, elle fait un bâti automatique très facile à retirer tout autour de la broderie ; auparavant, avec ma Brother qui n'avait pas cette fonction, j'épinglais le tissu très près du cadre avec des longues épingles à tête minuscules, puis je retendais un coup de plus le tissu (je tire et je visse très fort dans le cadre, le tissu ne bouge vraiment plus ! j'ai même cassé une vis d'un cadre Brother un jour !).

Pour les tissus mous, genre soie, jersey ou tee-shirts, je brode hors cadre, fixé sur du déchirable (qui lui est dans le cadre, bien sur) avec un coup de spray d'adhésif temporaire + stabilisateur du point 4 par dessus + fix (ou épinglage).

Pour le jersey, si il est très ferme, une aiguille de couture à jersey est intéressante (bout arrondi) pour ne pas le marquer.

Par ailleurs, je voudrais signaler à celles d'entre vous qui utilisent le terme "viseline" qu'il n'est pas approprié ; le vrai nom est VLIESELINE , voir ici : http://www.vlieseline.de/?load=Francais et ici : http://www.spimo.com/vlieseline/ , le vrai mot à utiliser étant simplement "stabilisateur" pour la broderie, et "entoilage" pour la couture.

 

Voilà, j'espère que les prochaines visiteuses de mon blog qui auront besoin de ces renseignements n'auront désormais plus à attendre que je leur réponde (ce qui selon les jours, et la bonne volonté de mes tendinites aux bras, peut demander un petit laps de temps).

Image52

Posté par brico-guyloup à 14:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 février 2010

Une astuce

Aujourd'hui, je vais vous montrer un petit truc qui me permet de broder à la machine pour un peu moins cher ! Bien sur, il y avait l'astuce des carrés non-tissés d'assouplissant textiles pour sèche-linge comme tissu de renfort, et maintenant, j'ai trouvé ceci en plus :

habituellement, sur tout tissu pelucheux ou fibreux, on met de l'hydrosoluble (qu'on appelle communément du "fusible"), soit dessus et dessous, soit dessus et avec un renfort dessous. Et bien j'ai trouvé que l'hydrosoluble que j'utilisais habituellement ressemblait pas mal au film alimentaire de ma cuisine ! alors j'ai essayé, je je vous assure que c'est parfaitement concluant. J'ai testé sur les deux variétés ci-dessous (ce sont des marques du Québec, ne cherchez pas les mêmes en France !). Le film plastique est indiqué "`très épais" pour le micro-ondes, mais en réalité je ne vois pas de différence avec le film alimentaire normal, par contre celui à presser est plus proche de l'hydrosoluble spécial pour la free standing lace (la dentelle sur le cadre).2

Vous voyez ici le tissu éponge (ratine pour le Québec), monté sur le cerceau avec une feuille de film alimentaire dessus et une dessous (ne regardez pas l'état du tissu éponge, je ne fais pas mes tests sur du tissu de première qualité, question d'économie ; s'amuser avec la brodeuse est une chose, se ruiner en est une autre !).3

Avantage : pour couper les fils, c'est super car les ciseaux ne s'accrochent dans rien et glissent à merveille sur le film plastique4

Ça se déchire en un clin d'oeil en tirant dessus et la brillance fait qu'on voit très bien si il reste un petit morceau désobéissant qui fait de la résistance5

Bref, un nouvel essai que je juge aussi concluant que celui que j'avais fait il y a quelques jours ; je n'avais pas voulu encore vous en parler, préférant tester une fois de plus, mais là, je le fais, car ça marche très bien.

Un dernier détail, ce motif comporte une partie appelée points de "point de croix" dans PE-Design, bien que j'appelle cela un point de quadrillage en réalité ; toutefois, le film alimentaire brillant (la boîte du haut sur la photo ci-dessus) reste sous le quadrillage brodé, et donne un effet de brillance délicat absolument superbe, je regrette que cette photo ne lui rende pas hommage, mais je vous conseille de l'essayer vous-même pour vous en rendre compte 6

Bonnes broderies :-)

Posté par brico-guyloup à 13:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]