Alice a mis Alex au défi de grimper dans le vieux cèdre.

Elle sait qu'il est prudent, et elle compte en profiter. 

- J'arriverai en haut avant toi ! lui lance-t-elle.

Et ils commencent à grimper.

Arrivée au passage difficile, Alice est certaine qu'elle va gagner car Alex est plus bas qu'elle.

IMG_0238-1

Elle regarde bien où elle pose les pieds, elle avance... et quand elle relève la tête, elle découvre Alex qui est arrivé !

- Mais comment as-tu fait ? lui demande-t-elle, stupéfaite.

IMG_0254-1

- Peut être bien que, tout compte fait, je suis moins froussard que tu l'imaginais, lui répond-il avec un sourire taquin ! 

IMG_0244-1

Ils se sont assis sur les branches et ont partagé les bonbons qu'ils avaient dans leurs poches.

---

J'ai cherché l'origine du mot "froussard", ou même du mot "frousse", qui me semblait être de l'argot.  J'ai été étonnée de voir qu'on ne trouve pas de précisions sur Google. Le dictionnaire de l'Académie Française lui-même indique ici : https://dictionnaire-academie.fr/article/A9F1783 et https://dictionnaire-academie.fr/article/A9F1782

Frousse, nom féminin - XIXe siècle. D’origine obscure - Fam. Très grande peur. Avoir la frousse. Expr. Une sainte frousse, une peur extrême.

Froussard, froussarde, adjectif  - XIXe siècle. Dérivé de frousse. Fam. Qui est d’une nature peureuse. Cet enfant est froussard. Subst. On n’a jamais vu pareil froussard.

Toutefois, ici :  https://www.cnrtl.fr/etymologie/frousse (centre national de recherchers textuelles et lexicales)  j'ai tout de même trouvé cette explication qui me semble peu convaincante : 1858 (LarcheyRev. anecdot., p. 523 ds Fr. mod., p. 203 : Frousse : Peur). Dér. du rad. onomatopéique frou- (v. frou-frou), allongé par une sifflante qui traduit l'effroi suscité par un bruit soudain; cf. prov. mod. frous « bruit strident » (Mistral).

Voilà donc un mot qui serait arrivé "de nulle part"... Sans doute inventé un jour par un inconnu du 19e siècle ; le mot a plu à son/ses interlocuteur(s), qui l'ont répété et réutilisé, et il est entré dans le langage courant. Un peu comme certaines de nos expressions modernes qui sont issues de pubs télé ("bonjour les dégats" ; "j'ai les mêmes à la maison", etc).

Ce qui n'empêche pas Alex de nous avoir démontré qu'il n'était pas froussard !

Bon mercredi :-)

♥♥♥