Comme vous le savez peut-être déjà, j'habite le long d'un parc national dans l'extrême sud du Québec ; il s'agit du Parc National du Mont Orford..... presque un peu un genre Yellowstone, mais en beaucoup beaucoup beaucoup plus petit ; vous pouvez voir ICI leur site concernant le camping, le canoë-kayak, la randonnée, etc, qui sont proposés EN ÉTÉ dans les parcs nationaux du réseau SEPAQ (l'organisme qui gère les réserves fauniques des parcs nationaux).

ScreenShot03990

http://www.sepaq.com/

Bien sur, quand on pense "vacances au Québec" on pense tout de suite qu'on va aller voir un parc national, peut-être même y camper quelques nuits.... et surtout, on espère de tout cœur y apercevoir des orignaux, des cerfs, des biches avec leurs petits, des ours, un lynx, ou plus simplement des jolis ratons-laveurs, mouffettes, renards, porc-épics, perdrix, oiseaux divers, etc... comme je vous en montre souvent sur mon site de photo 

Donc. les animaux voient passer des millions de touristes durant tout l'été...  voici les chiffres des dernières années :

ScreenShot03984

vous comprenez donc bien que les animaux s'habituent à voir passer tous ces humanoïdes de tous styles, locaux ou étrangers, jeunes et vieux, discrets et bruyants.....

MAIS...

et c'est là que le bât blesse............. la Sepaq, c'est aussi la chasse de ces mêmes animaux dès que les touristes ont tourné le dos pour rentrer chez eux..... !!

En voici la preuve : un dépliant publicitaire pour la chasse dans les parcs de la Sepaq pour l'automne 2015 :

Image3

Image2

 

Il est évident que des animaux qui ont vu passer 6 millions de visiteurs n'ont plus très peur de l'homme, et que les pauvres bêtes vont se faire canarder comme au stand de foire....

Donc, touristes des parcs nationaux québécois, sachez-le, si vous venez ici durant l'été. et que vous admirez un superbe animal qui vous a fait rêver, pensez à lui avec angoisse : il a peu de chances de survivre aux chasseurs assoiffés de sang bien planqués derrière leur fusil à lunette (comme vous pouvez le voir sur la photo de couverture du dépliant ! quelle chance croyez-vous que peut avoir l'original de la photo devant un fusil à lunette ??????!).

Attention, ceci n'est pas que pour les parcs nationaux et la Sepaq.... certains touristes iront camper, excursionner, canoter, etc, dans un autre type de parc naturel québécois : les pourvoiries  ( http://www.pourvoiries.com/activites-plein-air/ ).... et là, bien déguisées sous des activités "de plein air", vous aller retrouver le même principe : des milliers de touristes en été et en hiver (motoneige, raquette, etc), et la chasse dès que ces touristes seront rentrés chez eux :

ScreenShot03987

ScreenShot03989

 

Quand je parle de cela à mes amis européens, ils ne veulent pas me croire ! j'ai à chaque fois la réponse : "mais voyons donc, c'est comme si on voulait aller chasser dans le parc du Mercantour en France" !!!!!!! et oui : la chasse est interdite dans les parcs naturels chez vous, mais pas chez nous, car rien que pour les Québecois eux-mêmes (on ne parle pas des touristes là) ces personnages que je hais pour leur plaisir à tuer (chasseurs, piégeurs, trappeurs, etc) génèrent 1,6 milliards de dollars de retombées économiques !................

ScreenShot03991

http://www.mffp.gouv.qc.ca/faune/statistiques/nature-chiffres.jsp (chiffres du ministère)

 

Il y a un certain temps de cela, mon mari a essayé d'intervenir pour demander qu'une zone d'interdiction de chasse soit réservée jusqu'à 500 mètres autour des parcs, afin que les fameux animaux qui ont "connu" l'humain de près ou de loin ne soient plus pris comme cible à la foire..... il est évident que face à de pareils monceaux de dollars, tout le monde lui a rit au nez............

 

Voilà, ce message était juste à titre informatif si par hasard vous, ou vos amis, aviez envisagé de venir admirer nos magnifiques chevreuils, cerfs, biches, faons, orignaux, et autres merveilleux animaux ..... pour vous, c'est de la beauté vivante, pour nous ici, c'est de la viande qui rapporte beaucoup d'argent dès que vous avez le dos tourné.

ON MESURE LE DEGRÉ DE CIVILISATION D'UN PEUPLE À LA MANIÈRE DONT IL TRAITE SES ANIMAUX....

 

S'il vous plait : faites circuler ce message autour de vous ; utilisez les liens ci-dessous (Facebook, Twitter, emial, etc). ; merci.