18 mai 2018

Léa et le petit vison curieux (visite au parc national)

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Le 14 mai, Léa et Gabriella sont allées faire un tour tout près d'ici, juste derrière chez nous : dans le parc national.

Bien sur, elles s'en sont donné à coeur joie pour photographier les magnifiques paysages et observer le développement du printemps.

Mais tout à coup, pendant qu'elle photographiait des bernaches, Léa a eu la sensation d'être observée. Elle a baissé les yeux, et découvert un petit vison qui l'observait, caché dans les branchages du bord de l'étang aux Cerises.

Voici la scène, et le détail de la mignonne frimousse de ce mignon petit vison curieux !

IMG_4057-1-5

IMG_8354-1

IMG_8354-1-5

 

Quoique ses pattes ne soient pas palmées,  le vison d'Amérique est un excellent nageur et plongeur. Sa fourrure dense et lustrée constitue un bon isolant même dans l'eau. Le mâle peut atteindre une masse corporelle de 1,8 kg et une longueur de 60 cm, alors que la femelle pèse moins de 1 kg. Il se nourrit de poissons variés, d'invertébrés, de petits mammifères et d'amphibiens. il se reproduit en mai ou en juin, et la mise bas a lieu en juillet. Le nombre de petits varie de 1 à 10, bien qu'une portée en compte habituellement 5. Ceux-ci prennent de 4 à 10 mois (femelles et mâles respectivement) pour atteindre leur taille adulte.

Par contre, ce qui va sans doute vous choquer autant que moi, c'est que cet adorable petit animal  représente la plus grande valeur économique au Canada : cette année ont été piégés près de 34 000 visons et il en a été élevé plus de 788 000 dans des fermes d'élevage d'animaux à fourrure.

HONTE AU CANADA POUR CONTINUER LE PIÉGEAGE DES ANIMAUX SAUVAGES ET L'ÉLEVAGE DANS DES FERMES À FOURRURE.

ÇA AJOUTÉ AU MASSACRE ANNUEL DES BÉBÉS PHOQUES EST UNE HONTE POUR UN PAYS DIT CIVILISÉ.

http://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/fourrure-elevage-danimaux-a/

http://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/trappage-danimaux-a-fourrure/

 

 

Maintenant, pour se changer les idées, voici quelques décors printaniers qui vous montreront à quel point la végétation avance lentement chez nous par rapport au Vermont que je vous montrais hier.

IMG_4034-1-4

IMG_4046-1

IMG_4048-1

IMG_4067-1

IMG_4068-1

Des bernaches qui surveillent l'emplacement de leur nid :

IMG_8345-1

 

un Plongeon huard ; l'emblème de la pièce de 1 $ canadien :

1-dollar-2015

IMG_8326-1

 

deux canards colvert (appelés ici canards mallard) dans un joli rayon de soleil :

IMG_8366-1

 

Un Urubu à tête rouge ; le vautour de nos contrées. Il possède une envergure de 1,80 m pour un poids moyen de 1,4 kg. Sa couleur varie du brun foncé au noir ; sa tête et son cou sont rouges et sans plumes, et son court bec crochu est de couleur ivoire. Grâce à ses longues et larges ailes, il place, ne battant que rarement de ses ailes, afin de repérer les carcasses d'animaux morts. Son cri consiste en des grognements et des sifflements.

IMG_8340-1

 

Et quelques vues de la route qui traverse le parc et mène aux emplacements destinés aux campeurs et caravanes ; bien sur, actuellement, nous étions presque les seuls à rouler dessus, mais d'ici quelques semaines, les voitures y rouleront à toute allure, musique à fond, au détriment des petits animaux qui auront le malheur de traverser au mauvais moment... Même nous, nous arrêterons d'y aller en vélo car cela devient trop dangereux. Pourtant, c'est normalement limité à 50 km/h, et clairement indiqué, mais les "consommateurs de nature" qui viennent camper ou visiter le parc semblent s'en moquer totalement.

 

IMG_4072-1

 

De plus en plus d'arbres ont désormais des petites feuilles, mais il reste du travail encore pour les autres !

IMG_4074-1

IMG_4078-1

 

Pour terminer sur une note plus amusante, voici un Moqueur polyglotte ; la particularité de cet oiseau est d'imiter le chant des autres, d'où nom  !

 

IMG_8051-1

 

♥♥♥