17 janvier 2019

Pourquoi je n'achète plus de tissu en magasin de tissus - Why do not I buy more tissue in a fabric store

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Il y a longtemps que je voulais faire un article à ce sujet, en sachant que la plupart de mes visiteuses (et quelques visiteurs masculins) font de la couture, soit pour les poupées, soit en patchwork (quilt, courtepointe, selon les pays), soit pour des vêtements personnels ou familiaux.

Pour ma part, il y a un bon moment que je n'achète pour ainsi dire plus aucun tissu en magasin de tissus ; sauf si je cherche un tissu bien particulier.

J'achète en magasin de "déjà porté", genre Emmaüs, Armée du salut, Comptoirs familiaux, etc (appelés thrift stores en anglais).

Et je pense que pour les deux premières utilisations (poupées et patchwork), cette idée devrait faire son chemin parmi vous.

Voici pourquoi :

1) pour les poupées, deux raisons :  la première est que cela évite d'encourager la pollution due à la production de tissu et à son transport, et la seconde est que le tissu a été porté et lavé, et qu'il est donc devenu très souple, parfait pour coudre pour les poupées.

2) pour le patchwork (quilt, courtepointe) : vous copiez des techniques qui datent du passé, que ce soit pour refaire un Dear Jane, ou pour simplement faire des mini-quilts ou appliqués avec des dessins plus modernes. Or, à l'origine, le patchwork ne servait qu'à une seule chose : réutiliser des tissu usés provenant de vêtements, draps, torchons, etc. On ne parlait pas de recyclage à l'époque, mais tout bêtement de ne pas gaspiller des parties du vêtements ou de la pièce qui étaient encore bons ; alors, on découpait la partie encore bonne, on la gardait pour un usage ultérieur (et on se servait du restant pour bourrer les coussins). De nos jours, on en est arrivés à l'aberration de copier un mode de recyclage d'autrefois en en faisant un loisir super polluant !!!!!

Super polluant, pourquoi ? voici quelques chiffres qui vous diront pourquoi je n'achète pour ainsi dire plus jamais de tissu neuf :

* 10 % de la consommation mondiale de pesticides sont engloutis pour la production du coton

* 2500 litres d'eau sont nécessaires pour produire 250 grammes de tissu de coton

Au total, l’industrie textile engloutit chaque année 98 millions de tonnes de ressources non renouvelables, comme du pétrole pour fabriquer les fibres synthétiques, des pesticides pour produire le coton, des produits chimiques pour la coloration et le traitement des textiles. Sans oublier les 93 milliards de mètres cubes d’eau nécessaires au processus de fabrication.

Maintenant, ajoutez à cela la transport du tissu jusqu'à votre magasin préféré ; quelques chiffres encore :

* 1 cargo de transport de marchandises, tout comme un bateau de croisière, pollue autant que 50 millions de voitures.... vous voulez mieux visualiser ? imaginez votre propre voiture et multipliez là par 50 000 000 clones identiques, à la queue leu leu sur une autoroute....

Et jusqu'ici, je n'ai parlé que du COTON !

Pour les tissus synthétiques, ajoutez encore 70 millions de barils d'essence utilisés pour produire les polyesters et dérivés chaque année.

Pour mémoire : 12 kilos de vêtements sont jetés chaque année par les francais, et 29 kilos par les nord-américains.

Et pour finir, je ne parlerai pas des enfants qui travaillent dès le plus jeune âge dans les usines de production textile ; quoi que là, mon coeur balance, car dans certains pays, ne vaut-il pas mieux qu'un enfant travaille en industrie textile de longues heures quotidiennes plutôt qu'être vendu pour la prostitution ? c'est un autre débat qui n'a rien à voir dans le sujet que j'aborde ici, mais qui n'est tout de même pas négligeable.

Donc, voilà, j'espère que cet article vous aura un peu fait hésiter lors de votre prochaine envie de craquage de tissu (ou même de vêtements).

N'oubliez pas d'aller faire un tour régulièrement dans les magasins d'occasions, trocs, échanges, Emmaüs et autres thrift stores....  en sachant que vous y trouverez également des tas de boutons, fermetures éclairs, boucles, sacs, laine, et objets divers, pour quelques sous, que vous aurez participé à recycler plutôt qu'à polluer. Soyez assurée que votre poupée ou votre patchwork ne vous le reprocheront pas !

Bon vendredi

♥♥♥

Discharge_water-pollution url 

textile_dye textile-fast-fashion

tri-du-textile-soex-wolfen images