03 novembre 2018

Mes premiers essais de pâte polymère - My first trials of polymer clay

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda) 

Je ne voulais pas essayer la pâte polymère Fimo jusqu'ici afin de ne pas polluer mon four de cuisine. Ayant eu l'occasion d'avoir un mini-four grille-pain récemment, j'ai testé. En fait, j'utilise la pâte Sculpey, mais c'est du pareil au même.

Mes premiers essais sont pour ma mignonne et rondelette Grace, qui aime tant faire la cuisine : des carottes, des haricots verts et des pommes de terre. Bientôt la suite, c'est trop amusant à faire ces petites choses ! 

IMG_0512-1

Grace était en train de découper ses légumes quand son téléphone a sonné ; c'était sa copine Julie qui l'appelait.

Au bout d'un (très long) moment de discussion entre filles, elle a raccroché.

Et là, elle cherchait partout où était passé son couteau. Le voyez-vous ? 

Ah, ces fichus téléphones, ils font perdre la tête à bien du monde.

IMG_0505-1

 Passez un très bon dimanche

♥♥♥


Nouveau pull pour Bastien - New sweater for Bastien

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda) 

Bastien est venu voir Grace pour lui montrer son nouveau pull.

IMG_0519-1

Au moment il allait s'asseoir sur une chaise, Grace s'écrie : 

- non mais ça va pas ? regarde donc avant de t'asseoir, tu allais écraser mon téléphone.

Et vous vous rappelez de ce défaut de ma petite Grace : du matin au soir, dedans et dehors, elle a son téléphone avec elle.

Je pense que Bastien en aurait entendu parler si elle n'avait pas réagi à temps !!

 

Je continue à tricoter, mais je ne vous montre pas souvent ce que je fais, simplement parce que je tricote pour des copines américaines qui ont aimés certains de mes pulls et vestes et me les ont commandés ; comme je leur refais le modèle à l'identique, je ne vois pas l'intérêt de vous montrer à nouveau les dits pulls.

♥♥♥

 

02 novembre 2018

La légende du mélèze - The legend of larch

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda) 

À cette époque de l'année, en dehors de quelques feuilles de bouleau qui tentent encore de s'accrocher, les décors seraient bien tristes sans la beauté majestueuse des mélèzes qui éclairent le paysage de leur jaune éclatant.

IMG_0411-1

Durant tout l'été, on ne les distingue pas des sapins, ils ont sensiblement la même forme et la même couleur... mais arrivé en octobre, le mélèze devient jaune et se distingue de ses autres frères résineux pour le plaisir de nos yeux.

IMG_0414-1

IMG_0451-1

IMG_0461-1

Toutefois, le mélèze a une particularité par rapport aux autres résineux : ses aiguilles sont souples et douces, et il les perd en fin d'automne lorsqu'elles atteignent l'apogée de leur chaude couleur.

Savez-vous pourquoi ?

Écoutons donc Charlotte qui, passant devant des mélèzes en rentrant de l'école, raconte justement à son ami Nicolas la légende contée par les indiens Algonquins sur ce sujet :

IMG_0420-1

L’automne était déjà bien avancé ; il commençait à faire froid. 

Un petit oiseau qui devait retourner dans des contrées plus chaudes se retrouva les ailes cassées.

Il ne pouvait plus voler et pour comble de malheur, la neige commençait à tomber.

En sautillant il entra dans une grande forêt pour demander refuge aux arbres, pour y passer l’hiver, se réchauffer et se soigner.

Chemin faisant, il rencontra un mélèze.

Il lui demanda : 

- S'il te plait, puise trouver refuge parmi tes branches afin de passer l’hiver, car j’ai les ailes cassées, je ne peux pas retourner chez moi et j’ai besoin de me soigner.

Le majestueux mélèze, très fier de son "ramage" automnal lui répondit en secouant ses branches délicatement étoilées de jaune :

- Je ne peux pas, tu risques de salir mes branches et mes jolies aiguilles, alors vas-t-en, je n’ai pas besoin de toi. 

Déçu, le petit oiseau s’en alla sautillant.

Il y avait de plus en plus de neige et il avait froid.

Il rencontra un bouleau, puis un tremble, et leur demanda si ils pouvaient l'héberger pour l'hiver, mais ceux-ci avaient entendu le mélèze, et fiers eux aussi de leur beau feuillage jaune d'automne répondirent non au petit blessé.

Le pauvre petit oiseau avait de plus en plus froid, et de plus en plus de mal à sautiller dans la neige qui s'épaississait, mais il continua son chemin.

Il rencontra alors un érable, puis un chêne, et leur demanda à leur tour si ils pouvaient l'héberger pour l'hiver, mais ceux-ci avaient entendu le mélèze, le bouleau et le tremble, et fiers eux aussi de leur beau feuillage orange d'automne flamboyant répondirent non au pauvre oiseau.

Le petit petit était désespéré.

S’il ne pouvait s’abriter et se réchauffer, il allait mourir de froid et de faim. Il avança péniblement encore un peu, et épuisé, se reposa au pied d’un grand arbre. C’était un sapin bien vert, dont les hautes branches se mêlaient au sommet avec les basses branches d'un grand pin, bien vert lui aussi.

Mais il ne leur demanda rien car les réponses des autres arbres de la forêt l’avaient découragé.

Il abandonnait la lutte, commençait à s’endormir en pensant qu’il n’allait pas se réveiller et qu’il allait rejoindre le Grand Manitou, quand il entendit deux voix qui l'interpelaient : 

- Que fais-tu là, petit oiseau, tu as l'air d'avoir besoin d'aide ?

- Qu'est-ce qui t'arrive, petit oiseau, es-tu blessé ?

C’était le sapin et le pin, inquiets de le voir si mal en point, qui s'adressaient à lui.

- Oh beau sapin, Oh grand pin, je voulais trouver refuge dans les branches d’un arbre de la forêt afin de passer l’hiver, car j’ai les ailes cassées, je ne peux pas retourner chez moi et j’ai besoin de me soigner, mais pas un arbre n’a voulu de moi, alors je crois que je vais mourir ici, si tu m'autorise à rester à ton pied, sapin. 

Le sapin lui répondit :

- Mais voyons, monte vite dans mes branches épaisses, abrite-toi et réchauffe-toi. Je vais te tenir protégé de la neige tout l'hiver, et soigner tes ailes avec ma sève, ainsi tu pourras attendre le printemps. 

Et le pin lui dit :

- Tu pourras aussi venir dans mes branches quand tu voudras profiter des rares rayons du soleil, ça fera du bien à tes ailes. Tu pourras profiter de notre aide durant toute la mauvaise saison.

Alors le petit oiseau grimpa du mieux qu’il put et se blottit au cœur du sapin, entouré de ses branches protectrices bien touffues.

Le sapin soigna ses ailes et l’hiver passa.

Il allait de mieux en mieux, ses ailes étaient guéries et il voletait du sapin au pin, et du pin au sapin, heureux de la protection de ses nouveaux amis.

Le printemps arriva et le petit oiseau entendit tout à coup le chant d'autres petits oiseaux de sa famille ; ils étaient revenus pour la migration d'été.

Alors il dit au sapin et au pin :

- Sapin, pin, je vous remercie de m’avoir abrité et soigné. Je vous aime beaucoup, mais l’heure est venue pour moi de partir retrouver ma famille. Je n'oublierai jamais votre générosité et j'espère que le Grand Manitou vous en récompensera.

Et il s’envola.

Le printemps, puis l'été passèrent. Et l’automne arriva.

Dans la forêt, comme toujours, le tremble et le bouleau perdirent leur belles feuilles jaunes, l'érable et le chêne perdirent leurs belles feuilles oranges.

Mais alors, il se passa une chose étrange qui n’était jamais arrivée : le mélèze se mit à perdre ses belles aiguilles jaunes ! une par une elles tombaient sur le sol... à son grand désespoir, il se dénudait petit à petit, comme un arbre ordinaire.

Mais le sapin et le pin, eux, restaient bien verts.

- Mais je suis un résineux, s'écria le mélèze en s'adressant au Grand Manitou. Qu'est-ce qui se passe ? je dois conserver mes belles aiguilles, pas les perdre comme un arbre ordinaire perd ses feuilles ! 

Alors, la voix du Grand Manitou se fit entendre :

- Mélèze, tu as été orgueilleux, égoïste, indifférent au malheur d'autrui, et tu as donné le mauvais exemple aux autres. Pour cela je te punis : désormais, tu seras le seul résineux à te dénuder durant tout l'hiver, et tu perdras chaque année à l'automne les belles aiguilles dont tu es si fier.

IMG_0438-1

Plus prosaïquement, Mélèze est un nom vernaculaire donné aux résineux (conifères) du genre Larix de la famille des pins (Pinacées). Douze espèces de Larix poussent dans l'hémisphère Nord, dont trois au Canada. 

Le mélèze peut devenir très grand, 20 à 45 mètres de hauteur selon la géographie de son emplacement de naissance.

Voici à quoi il ressemble en été, mêlé parmi ses frères sapins et aussi vert qu'eux :

IMG_2678-1

On dit du mélèze que c'est une espèce pionnière car il pousse là où la forêt n'existe pas encore : ses aiguilles, douces au toucher, poussent en faisceaux sur de très courtes ramilles, en tombant à terre à l'automne, elle se transforment en humus riche où graines et plantes vont pouvoir se développer. 

IMG_0427-1

- Alors, qu'as-tu tiré comme conclusion de la légende du mélèze ? demande Charlotte à Nicolas.

Après un instant de réflexion, Nicolas lui répond :

- Je pense que cela veut dire que nous devons partager avec les plus démunis quand ils ont besoin d'être aidés, même si d'autres disent qu'il ne faut pas les aider et les recevoir chez soi.

- C'est bien mon avis aussi, a conclu Charlotte.

IMG_0426-1

C'est bien le mien aussi, les enfants.

J'espère que cette légende du mélèze vous aura plu,

et que vous remarquerez désormais plus ce bel arbre, si majestueux, mais si sévèrement puni,

lorsque vous le verrez vert, identique à ses frères sapins durant l'été,

et si éclatant dans sa robe jaune à l'automne.

♥♥♥

01 novembre 2018

Le lit dans la boite - The bed in the box

- Mamounette, qu'est-ce que c'est que cette grosse boite dans ma chambre ?

- Mummy, what is this big box in my room ?

IMG_0380-1

- Ouvre et regarde ce qui est dedans ; alors, à ton avis, c'est quoi ?

- Je ne sais pas, on dirait un matelas, répond Belle, perplexe.

- Open and look what's inside; so what do you think is what ?

- I do not know, it looks like a mattress, answers Belle, perplexed.

IMG_0381-1

- Mais oui jolie poupette, c'est bien un matelas, et en dessous, tu as toute la literie qui va avec.

- Waouh ! s'exclame Belle, ça a l'air tellement joli !

- But yes pretty baby, it's a mattress, and below, you have all the bedding that goes with it.

- Wow ! exclaims Belle, it looks so pretty !

IMG_0382-1

- Maintenant, tu vois, on a tout sorti de la boite, on la referme, et on la pousse dans un coin de ta chambre.

- Now, you see, we've taken everything out of the box, closed it, and pushed it into a corner of your room.

 

IMG_0384-1

- On met la "jupe de lit" (appelée aussi cache-sommier).

- We put the "bed skirt".

IMG_0385-1

- Puis on pose le matelas dessus.

- Super ! il a l'air vraiment confortable.

- Then we put the mattress on it.

- Great ! it looks really comfortable.

IMG_0386-1

- Descends de là, coquinette ! puisque tu veux mettre t'en occuper, tiens : voilà le drap housse, installe le sur le matelas.

- Come down from there, mischievous baby ! since you want to take care of it, here's the fitted sheet, install it on the mattress.

 

IMG_0387-1

- Oh, Mamounette, tu m'as même cousu un joli traversin assorti au drap housse !

- Oh, Mummy, you even sewed me a pretty bolster matching the fitted sheet !

IMG_0388-1

- Et des jolis oreillers bien rembourrés.

- And pretty well stuffed pillows.

IMG_0390-1

- Et une superbe couette bien épaisse !

- And a beautiful thick duvet !

IMG_0394-1

- Puisque tu es si pressée d'essayer ton nouveau lit, vas donc faire ta toilette et mettre ton pyjama !

- Voilà, c'est fait. Merci Mamounette pour ce beau lit douillet.

- Since you're so eager to try your new bed, go make your evening toilet and put on your pajamas !

- There it's done. Thank you Mamounette for this beautiful cozy bed.

IMG_0397-1

Quelques minutes plus tard, Belle dormait déjà, bien au chaud avec ses amis Nours et Babie.

Chuuuutttt.... ne la réveillons pas !

A few minutes later, Belle was already sleeping, warm with her friends Nours and Babie.

Chuuuutttt .... do not wake her !

IMG_0398-1

J'ai eu l'idée de faire ce lit "dans une boîte" parce que la place commence à se faire rare sur les étagères de ma pièce de bricolage, à force d'empiler tous les accessoires des poupées.

Au départ, je voulais faire un beau lit en bois, mais finalement, ce système est tout aussi joli, et il permet, une fois les photos terminées, de tout remettre dans la boite, qui, elle, se range très facilement sans encombrer.

La boite mesure 53 x 36 cm sur une hauteur de 10 cm ; c'est une boîte cadeau d'un grand magasin. Le matelas est une plaque de carton mousse (carton plume) avec du molleton, et un tissu rayé par dessus. Le reste de la couture bien ordinaire, jupe de lit, drap housse, oreillers et traversin, couette.

I had the idea to make this bed "in a box" because the place starts to be scarce on the shelves of my DIY room, by stacking all the accessories of the dolls.

Initially, I wanted to make a beautiful wooden bed, but finally, this system is just as pretty, and it allows, once the photos are completed, to put everything in the box, which, it is easy to store without cluttering.

The box measures 21 x 14 in on a height of 4 in; it's a gift box from a department store. The mattress is a cardboard foam board with fleece, and a striped fabric from above. The rest of the ordinary seam, bed skirt, fitted sheet, pillows and bolster, duvet.

♥♥♥

24 octobre 2018

Neige et négociations

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda) 

Charlotte et Nicolas rentrent de l'école. 

Charlotte dit : "Tu fais mon devoir de maths, et je te fais ta dissertation, d'accord ?".

IMG_0294-1

IMG_0299-1-2

À noter que ce midi encore, le décor derrière eux ressemblait à ceci :

IMG_0275-1

Nous allons avoir droit à 4 jours sans neige avant son retour dimanche,

espérons que mes minis amis et nous pourrons profiter d'un peu de soleil.

Et vous aussi :-)

♥♥♥


C'est sain et vivifiant ! It's healthy and invigorating !

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda) 

Aujourd'hui, 23 octobre, j'ai croisé Belle et Ethan qui se promenaient près de la rivière à Sherbrooke.

Ils avaient sorti les manteaux chauds.

Ethan a commencé par dire à Belle que c'était sain et vivifiant de se promener dans l'air "frais"...

IMG_0256-1

Mais au bout d'un moment, je les ai vu revenir beaucoup moins enthousiastes.

Tu m'en reparleras de la promenade de santé, a dit Belle. J'espère ne pas avoir attrapé de rhume !!

IMG_0258---1

Ce n'est pas demain qu'ils iront se promener à nouveau car voici le programme :

ScreenShot00826

de quoi décourager les plus courageuses de poupées !

 

♥♥♥

19 octobre 2018

J'aime Kaya - I love Kaya

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda) 
Kaya'aton'my, dite Kaya, jeune amérindienne de la tribu Nimíipuu (Nez Perce, nation indienne du nord de l'Oregon et de l'Idaho.) est le huitième personnage historique des poupées American Girls.
Les Nez-Percés sont les éleveurs des célèbres chevaux apaloosas.
Conduits par Chef Joseph, traqués par l’armée, ils ont accompli une des marches vers la liberté parmi les plus héroïques de l’Histoire.
En savoir plus sur cette nation et cet évènement ICI : http://nationsindiennes.over-blog.com/2015/08/nez-perce.html

IMG_0147-1

IMG_0143-1

IMG_0065-1

Bonne fin de semaine à toutes

♥♥♥

18 octobre 2018

Première chute de neige... First snowfall...

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda) 

Hier, à la maison, en début d'après-midi :

IMG_9721-1

Hier soir :

IMG_9733-1

Cet après-midi, Marianne a voulu voir ce qu'il en était, et bien couverte, en compagnie de Vanille, bien couvert également, elle est sortie de la maison :

IMG_9737-1

Curieuse, elle a continué sa promenade pour voir ce qu'il en était en bas. Il y faisait zéro à 15 h, et la neige y avait déjà totalement fondu, mais pas sur les pistes du Mont Orford. 

IMG_9759-1-2

Chaque année, je rêve, j'espère, je prie, pour que l'hiver nous oublie ; je pense que je ne le fais pas assez fort !!

♥♥♥

Posté par Guyloup à 21:45 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Si ça pouvait durer toujours... If it could last forever ...

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda) 

Retour sur des photos d'il y a quelques jours, dans la lumière d'un (presque) chaud soleil d'automne début octobre : 

IMG_1091-1-3

IMG_9543-1

♥♥♥

Marianne et la nature - Marianne and nature

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda) 

Se promener dans la forêt...

IMG_1095-1

 découvrir ses secrets...

IMG_9549-1-2

 ressentir la force des arbres...

IMG_1089-1

 admirer le décor...

IMG_1080-1-4

méditer dans le silence...

IMG_9538-1-2

 Voilà tout ce qu'aime Marianne... ce qui nous fait beaucoup de points communs.

Et vous ? aimez-vous vous ressourcer dans le silence de la nature ?

♥♥♥