30 août 2019

Trois crinières blondes

Elle s'appelle Hannelore.

Elle a une crinière blonde comme les chevaux palominos...

IMG_5984-1-2

IMG_5993-1-3

Vous connaissez sans doutes les chevaux palominos, ces beaux chevaux de couleur dorée avec une crinière quasiment blond platine.

Et je suppose que vous pensez qu'il s'agit d'une race de chevaux. La race Palomino.

Et bien, vous faites erreur !

Le palomino est une couleur de robe (= la couleur d'un cheval) d'apparence dorée avec les crins blonds très pâle, presque proche du blanc.

C'est l'inverse de la robe dite isabelle, d'apparence dorée également, mais avec les crins noirs.

téléchargement (2) téléchargement (1)

Le terme “palomino” viendrait de Don Juan de Palomino, seigneur espagnol et compagnon d'armes de Cortez (1485 - 1547), qui laissa son nom à cette couleur de chevaux qu'il aimait particulièrement.

Dans l'ancienne Californie, les palominos étaient extrêmement appréciés des chevaliers et de la famille royale Espagnole ; ils étaient fiers de ces belles montures et organisaient des parades et des courses

Le palomino a donc une grande diversité morphologique, allure et taille, puisqu'il peut se rencontrer chez beaucoup de races de chevaux et poneys à travers le monde. Toutefois, on estime que la moitié des palominos du monde appartiennent à la race Quarter Horse (race américaine, cheval puissant, vif et énergique, très utilisé en agriculture ainsi que pour la monte western, le rodéo, et malheureusement également pour la boucherie).

La couleur étonnante des palominos leur a parfois valu le surnom de "chevaux magiques", allant du cheval porte-bonheur (croyance amérindienne) au cadeau des dieux (croyance scandinave) ou à l'animal porte malheur (selon un conte écossais). C'est que, à l'époque où le mécanisme génétique donnant la couleur d'un poulain était inconnu, la difficulté d'obtenir un palomino, même par le croisement de deux palominos entre eux, rendait cette robe d'autant plus mystérieuse !!! 

Ont été fondées aux USA la "Palomino Horse Association" en 1932, puis la palomino Horse Breeder's, en 1941.

Cette robe avait tant de succès que d'autres pays ont suivi : l'Angleterre avec la British palomino Society, etl'Australie avec la Australian Horse Breeder's en 1948. puis la Belgique avec la Royal Belgian palomino en 1974, et.... finalement la France avec l'Association Française du Cheval palomino et isabelle, fin 1993 !

Ces associations ont créé des "stud-books" (répertoire dans lequel sont inscrits tous les reproducteurs et poulains comportant les critères d'une race) non pas pour fixer une “race Palomino”, mais pour réaliser un meilleur compromis.

Donc, la photo ci-dessus de Hannelore avec une jument et son poulain, tous deux de couleur palominos serait très rare, puisqu'un palomino n'aura quasiment aucune chance d'avoir un poulain palomino, en voici un exemple : la mère est palomino, mais vous voyez aux crins du poulain qu'il ne le sera pas :

Mare_and_foal_(Kvetina-Marie)

Comme l'imaginait les anciens, c'est presque un cheval magique !

Bon vendredi,

♥♥♥