30 mars 2019

(SECONDE PUBLICATION) Il parait que quelqu'un a inventé une machine qui lave le linge à notre place !

Plusieurs internautes m'ayant signalé qu'il était impossible de mettre un commentaire sur ce message (pourquoi la case "autoriser les commentaires était-elle décochée encore une fois ? mystère), je le republie, avec mes excuses si cela vous oblige à revenir ici une seconde fois. 

♥♥♥

 

1875. Jour de lessive dans la prairie.

Rose dit à Hortense : "savais-tu qu'un dénommé James King aurait inventé une machine qui lave le linge à notre place ?"

IMG_3806-1

Mais oui, elle a raison cette jeune fille.

D'ailleurs, connaissez-vous l'histoire des machines à laver ?

Depuis la nuit des temps, le lavage était effectué à la main en tapant et en frottant le linge dans tous les sens afin d’en retirer les taches. Les lavandières étaient accroupies des journées entières, en été comme en hiver, sur le bord des fleuves, des rivières, puis plus tard, des lavoirs de chaque ville et village (à noter que les lavoirs étaient un point de rencontre pour ces femmes qui profitaient de ce travail très long pour se raconter les potins des environs !).

En 1767, l’inventeur allemand Jacob Christian Schäffer réalise la première machine à laver. Toutefois, le premier brevet a été déposé le 31 mars 1797 par l’américain Nathaniel Briggs.

En Angleterre, vers 1830, apparaissent les premières machines à laver mécaniques qui fonctionnaient à manivelles. 

Puis une machine à rouleaux fut inventée durant l’année 1843, par John E. Turnbul aux USA.

Finalement, la machine à laver à tambour fut créée par James King en 1851 ; l’appareil était encore manuel mais l’effort physique à fournir était largement diminué.

Le même James King créa ensuite une essoreuse qui diminuait le poids du linge à étendre.

C'est de cette machine que parle May :-) 

En 1870, François Proust propose en Europe une machine à laver qui est un grand seau métallique à double fond que l’on remplissait d’eau que l’on mettait à bouillir sur un feu.

Durant l’année 1898, le constructeur français Flandria fabrique la “Barboteuse”. Cette machine est un simple tonneau en bois muni d’un mécanisme actionné par une manivelle pour permettre au linge de frotter sur les parois de la machine. 

En 1907, l’ingénieur américain Alva John Fischer met au point “Thor”, la première machine automatique et dépose un brevet en 1910. Les mouvements du linge étaient réalisés par un moteur électrique... mais le moteur n’est pas étanche et les courts-circuits arrivaient souvent !! ce modèle n’essore pas le linge.

Il faut attendre 1920 pour voir de nouvelles machines équipées d’un moteur à deux vitesses. Une vitesse lente pour le lavage et la seconde vitesse plus rapide pour l’essorage. En France, le premier "lave-linge motorisé" est présentée lors de la foire de Paris de 1921.

En 1937, John Chamberlain crée aux USA la première machine multi-fonctions, pour la société Bendix Aviation Corporation qui a déposé un brevet de cette machine qui pouvait accomplir plusieurs tâches : lavage, rinçage, essorage en un seul cycle de lavage. C’est avec ce concept que les machines à laver sont devenus automatiques. 

Durant l’année 1940 en Amérique, près de 15 000 000 de maisons possèdent une machine à laver électrique !

Après la guerre et durant les années 1950, de nouveaux constructeurs se sont intéressé aux machines à laver et ont commencé à se spécialiser dans le domaine. Leur rivalité et la concurrence qui est née de cette nouvelle ère a conduit à la création de plusieurs méthodes et techniques intégrées dans les machines à laver. 

En 1967, près de 50% des foyers français sont équipés d’un lave-linge. 

Dix ans plus tard, en 1977, près de 75% des ménages possèdent leur lave-linge en France. Cette même année, le premier lave-linge et sèche-linge intégré est créé.

Si les détails du passé, et la suite, vous intéressent, vous pourrez lire l'histoire des machines à laver à ce lien : https://lavelinges.com/histoire-lave-linge/

 

Pour en revenir à Rose et Hortense, elles vivent en 1875, dans la prairie, et je crains malheureusement qu'elles n'aient pas trop d'autre choix que d'utiliser la planche à laver, le savon et la brosse.

C'est mon adorable mari qui a fabriqué la planche à laver en bois et carton ondulé ; j'ai collé dessus un texte d'une véritable planche à laver américaine de l'époque. 

IMG_3807-1

Le pain de savon provient d'un véritable savon de marseille dont j'ai prélevé un morceau, et la brosse est faite avec le support d'une étampe (tampon à encrer) en bois.

J'espère que cette rétrospective vous a fait apprécier le confort de nos machines à laver actuelles, dont nous aurions bien du mal à nous passer !

Bon samedi à toutes, et bonnes lessives si c'est le cas.... et je vous souhaite d'avoir assez beau temps pour étendre le linge dans votre jardin (je suis totalement anti sèche-linge, un appareil si peu écologique). Chez nous, ça n'est pas encore le cas, mais ça s'approche doucement, comme vous le montrent nos prévisions de la semaine à venir : on passe dans les températures positives le jour 

ScreenShot01765

Ça va faire du bien au moral !

À bientôt :-)

♥♥♥