18 août 2020

I am a poor lonesome cowgirl - histoire sans paroles

Contrairement à Naomie, l'amérindienne étudiante en droit, qui aime avoir du monde autour d'elle et discuter, sa soeur Abigail aime la solitude et les grands espaces.

Elle a donc sellé son étalon préféré et laissé tout le monde rire et bavarder au ranch, pour aller faire une grande balade dans la prairie.

Et cette balade sera une histoire sans paroles..... juste en musique !

IMG_4344-1bis

IMG_4341-1

IMG_4308-1

IMG_4330-1

IMG_4339-1

 

IMG_4300-1

IMG_4300-1-1

IMG_4302-1

IMG_4306-1-2

IMG_4304-1

IMG_4311-1

IMG_4314-1

IMG_4317-1

IMG_4318-1

IMG_4344-1

Je vous invite à écouter la version originale de "I am a poor lonesome cowboy" ici, si le coeur vous en dit :

et différente, "Lonesome cowboy", chantée par le King Elvis :

 

 

Et voici un fond d'écran en grand format, à regarder ou à télécharger, ici : IMG_4300_1920

Bon mardi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 01:21 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 juin 2020

Visite aux chevaux et nouveaux petit hauts tricotés

Naomie et Debbie sont allés voir le poulain ; la jument les connait bien maintenant, et laisse la petite fille le caresser sans s'en préoccuper.IMG_3991-1-2

Mais au bout de quelques instants, elle a finalement décidé qu'elle voulait sa part de câlins aussi, et elle est venue la réclamer à Naomie !IMG_3996-1

Et voici ces mêmes photos, mais en plan cadrage plus large, ce que je préfère, avec plus d'espace, plus "d'air" autour des sujets.

IMG_3991-1

IMG_3997-1-2

Personnellement, je préfère ce cadrage qui donne plus d'ambiance "naturelle", même si "la mode" est aux images carrées (la mode instagram !), avec cadrage serré et étouffant autour les sujets.

Et si, comme moi, vous aimez  les grands formats pour avoir l'impression "d'y être", je vous propose cette version en 1920 pixels , à regarder, ou à télécharger pour votre écran, en cliquant ici : IMG_3997_1920

Vous noterez que les deux filles portent un débardeur semblable à celui de leur amie Malia (voir ICI), c'est bien sur elle qui les leur a tricotés ! "Elle" a encore suivi le tutoriel de Vaniline qui est ICI , mais "elle" a commencé avec 44 mailles seulement pour la petite Wellie Wishers, avec des aiguilles 2 mm.

Bonne journée :-)

♥♥♥

06 mai 2020

Félicité et Elisabeth au grand galop

En attendant le retour de la neige, Félicité et Elisabeth se sont bien couvertes avec leurs tenues d'amazone, et sont allées galoper.

IMG_2676-1-3

 

Felicity Merriman et Elizabeth Cole sont deux poupées American Girl qui "vivent" en 1774. Comme je vous l'avais expliqué l'an dernier dans un message où je vous présentais Felicity (ICI) : "Ses parents sont patriotes, c'est à dire qu'ils sont pour l'indépendance des treize colonies américaines, idée qu'elle prône également. En contre-partie, sa meilleure amie, Elisabeth Cole a des idées loyalistes à l'Angleterre. Leur amitié sera souvent malmenée durant les années où les colonies seront en guerre (1775 à 1783) mais elle perdurera malgré tout, traversant les rancoeurs et les méfiances de chacun en cette époque troublée. C'est un bel exemple de compréhension mutuelle et de tolérance".

IMG_2676-1-2

Si un plan plus large du décor en grand format vous intéresse (1920 pixels), je vous offre de la regarder en détails ou de la télécharger ici : IMG_2676_1920

En ce qui concerne le retour de la neige, il n'a rien de très surprenant ici, aussi désagréable soit-il ; comme je vous l'ai déjà dit, j'ai vu neiger le 25 mai, et il y a pire, puisqu'on voit des dates allant jusqu'au 20 juin sur ce relevé de Météo Média :

ScreenShot04090

Mais c'est terriblement déprimant je l'avoue, surtout quand je vois les photos vertes et fleuries des copines du forum ; alors profitez-en doublement, pour vous, et pour moi !

Bon jeudi :-)

♥♥♥

15 avril 2020

Pull pour Debbie, caresse au poulain, fond d'écran

Sur le ranch des parents de Naomie et Debbie, un poulain est né il y a deux semaines, et il a été promis à Debbie.

Celle-ci ne se prive pas d'aller le voir autant qu'elle le peut, et il est déjà bien habitué à elle.

Ce soir encore, avant que le soleil ne soit complètement couché, elle est allée dans le pré, accompagnée de sa grande soeur Naomie.

Elle le caresse, il a confiance, mais on voit que la jument surveille ce qu'elle fait au poulain... et on voit que Naomie surveille également la scène, pour protéger sa petite soeur si la jument s'inquiétait et devenait nerveuse.

IMG_2355-1

Le blanc que vous voyez dans l'herbe, c'est du gel... les filles ne sont pas frileuses, mais heureusement qu'elles portent un bon pull bien chaud !

J'ai tricoté le même pull pour Debbie que celui que j'avais fait pour Naomie il y a quelques semaines (ICI), et je lui ai également fait le même leggins dans ce qui restait de tissu.

Voici la météo du jour, quelques minutes après que j'ai pris cette photo :

ScreenShot03946

Comme vous voyez, on a encore un peu de neige prévue pour cette nuit. Mais les crocus sont sortis, c'est bon signe, encore un peu de patience et il ne gèlera plus.

Si cette photo vous plait, je vous l'offre en grand format wallpaper 1920 pixels, à voir en détails ou à télécharger ici : IMG_2355_1920

Bon jeudi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 19:46 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 avril 2020

Naomie et Debbie sortent sur Geronimo et Fortune

En temps normal, lorsque l'université est ouverte, Naomie vit dans un minuscule appartement qu'elle loue avec son frère Waban et son amie Marianne.

Marianne et Waban sont fiancés, de ce fait, quand le temps du confinement est arrivé, Naomie a préféré leur laisser l'appartement pour eux deux, et repartir au ranch familial où ses parents élèvent des chevaux de selle, son père et son oncle étant connus dans tout le pays pour la qualité de leur dressage.

Naomie passe donc ses journées à aider à panser les chevaux, dans la mesure où le ranch manque de personnel, puisque les employés habituels restent chez eux.

Mais il y a de bons moments malgré tout : surtout ceux où il faut sortir les chevaux en leur faisant faire une grande promenade sur les terres du ranch ; ce qu'elle fait souvent en compagnie de sa petite soeur, Debbie qui, à 9 ans, est déjà bonne cavalière.

Voici donc Naomie sur Geronimo, et Debbie sur Fortune.

IMG_2282-1-2

IMG_2282-1

IMG_2283-1-2

IMG_2284-1

IMG_2285-1

Si j'avais été un oiseau, et que je les avais survolées, je les aurais sans doute vues ainsi :

IMG_2281-1

... et j'aurais entendu Debbie dire à sa grande soeur : "je déteste quand le sol est détrempé comme ça, la neige devrait s'évaporer au lieu de fondre" !

Si les photos de grands espaces vous plaisent, je vous offre deux fonds d'écrans en grand format wallpaper, à voir ou à télécharger ici : IMG_2283_1920  et ici : IMG_2284_1920

Bon lundi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 19:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 septembre 2019

Au grand galop

De retour des cours, Léanne et Maureen s'amusent à galoper et franchir des obstacles.

IMG_7198-1

IMG_7192-1-5

IMG_7192-1-4

 

Si cette dernière photo vous plait, la voici en wallpaper HD 1920 pixels, à voir en détails ou à télécharger ici : IMG_7192_1920

Heureusement que j'ai un peu de stock de photo, car ce samedi, ça sera encore pluie au programme !

Bon week-end :-)

♥♥♥

31 août 2019

Amérindiens dans la prairie, et explications sur la Fête du Travail nord-américaine (1er lundi de septembre)

Après Felicity hier, ce sont des amérindiens qui chevauchent dans la prairie : Soleil d'automne et ses sœurs Pluie de printemps et Feuille dans le vent.

Avec quelques effets graphiques en plus.. Lequel préférez-vous ?

IMG_6008-1

IMG_6006-1

IMG_6006-c

IMG_6006-b

IMG_6006-e

IMG_6006-a

IMG_6006-d

Si la première photo vous plait, je vous l'offre en format Wallpaper (1920 px), à voir ou télécharger ici : IMG_6008_1920

 

Ici, c'est un long week-end car lundi c'est la Fête du Travail. Et oui, elle n'est pas à la même date qu'en France.

Explications :

Il faut savoir que la fête du travail du 1er mai, telle que nous la célébrons de nos jours partout dans le monde nous vient des combats du mouvement ouvrier aux États-Unis pour obtenir la journée de travail de huit heures.

Elle se déroule chaque année le 1er mai, et dans la plupart des pays, il s’agit d’un jour chômé. C’est en effet le 1er mai 1886 que les syndicats anarchistes américains ont commencé à militer pour obtenir la journée de huit heures pour tous.

La date du 1er mai avait été choisie parce qu’il s’agissait du jour où les entreprises américaines entamaient leur année comptable et par la même occasion, le jour où le contrat des ouvriers arrivent à son terme. La grève générale sera suivie de manifestations et d’une violente répression policière qui feront de très nombreux morts à Chicago.

En hommage à ces évènements tragiques, l’Internationale Socialiste décida en 1889 d’organiser désormais en souvenir une manifestation sur le thème de la Fête des Travailleurs le 1er mai de chaque année.

Mais contrairement à plusieurs pays qui ont fait du 1er mai un jour férié pour la Fête des Travailleurs, cela n’a pas été le cas aux États-Unis et au Canada parce que les patrons nord-américains craignaient un danger s’ils autorisaient aux travailleurs de célébrer ce fameux jour "socialiste". Ils voyaient d’un mauvais œil le fait de célébrer des idées vues comme radicales et transformatrices. Ainsi, en accord avec les gouvernements des deux pays, ils se sont mis d’accord pour que la Fête du Travail, et non pas des Travailleurs, soit célébrée début septembre.

La fête des Travailleurs du 1er mai exite aussi dans la mesure où c'est une date quasiment internationale, mais ce jour n’est surtout pas férié ! il est juste discrètement célébré par les syndicats ainsi que les (rares) partis de gauche, puisqu'elle elle est vue comme une journée de célébration de la classe ouvrière. Du reste, traditionnellement, lorsqu’il y a une augmentation du salaire minimum au Québec, cela a lieu le 1er mai.

Quant à la fête du Travail, elle n’a donc aucun rapport avec les journées de mai 1886 à Chicago, et elle est célébrée le premier lundi de septembre, pour marquer à la fois la fin des vacances d’été et la rentrée scolaire. C'est un jour férié chômé faisant remarquer la chance qu'on a d'avoir du travail. Elle n’a aucune signification politique particulière, en dehors de faire remarquer qu'on devrait dire merci aux gros et gras patrons de nous faire bosser... vive l'Amérique !

Donc, ce lundi étant le premier de septembre, lundi aura lieu la Fête du Travail nord-américaine. 

Il était de tradition ici que les propriétaires de "chalets" (appellation québécoise pour une maison de campagne) aillent la fermer pour l'année, jusqu'au printemps suivant, et..... détail amusant : à partir de cette date, les dames "comme il faut" ne devaient plus porter de chaussures et sacs à main blancs, ceux-ci étant remisé jusqu'à la date de Pâques où ils pourraient ressortir à nouveau !

Pour moi, cette date a une autre signification : il y a traditionnellement des ventes de garage durant ce long week-end (la précédente datant de la fête québécoise des Patriotes fin mai), et pour rien au monde (sauf pluie !) je ne les raterais... toujours l'espoir de trouver "la chose miraculeuse". Je suis sure que vous connaissez ça aussi !!

Passez un bon samedi :-)

♥♥♥

 

30 août 2019

Trois crinières blondes

Elle s'appelle Hannelore.

Elle a une crinière blonde comme les chevaux palominos...

IMG_5984-1-2

IMG_5993-1-3

Vous connaissez sans doutes les chevaux palominos, ces beaux chevaux de couleur dorée avec une crinière quasiment blond platine.

Et je suppose que vous pensez qu'il s'agit d'une race de chevaux. La race Palomino.

Et bien, vous faites erreur !

Le palomino est une couleur de robe (= la couleur d'un cheval) d'apparence dorée avec les crins blonds très pâle, presque proche du blanc.

C'est l'inverse de la robe dite isabelle, d'apparence dorée également, mais avec les crins noirs.

téléchargement (2) téléchargement (1)

Le terme “palomino” viendrait de Don Juan de Palomino, seigneur espagnol et compagnon d'armes de Cortez (1485 - 1547), qui laissa son nom à cette couleur de chevaux qu'il aimait particulièrement.

Dans l'ancienne Californie, les palominos étaient extrêmement appréciés des chevaliers et de la famille royale Espagnole ; ils étaient fiers de ces belles montures et organisaient des parades et des courses

Le palomino a donc une grande diversité morphologique, allure et taille, puisqu'il peut se rencontrer chez beaucoup de races de chevaux et poneys à travers le monde. Toutefois, on estime que la moitié des palominos du monde appartiennent à la race Quarter Horse (race américaine, cheval puissant, vif et énergique, très utilisé en agriculture ainsi que pour la monte western, le rodéo, et malheureusement également pour la boucherie).

La couleur étonnante des palominos leur a parfois valu le surnom de "chevaux magiques", allant du cheval porte-bonheur (croyance amérindienne) au cadeau des dieux (croyance scandinave) ou à l'animal porte malheur (selon un conte écossais). C'est que, à l'époque où le mécanisme génétique donnant la couleur d'un poulain était inconnu, la difficulté d'obtenir un palomino, même par le croisement de deux palominos entre eux, rendait cette robe d'autant plus mystérieuse !!! 

Ont été fondées aux USA la "Palomino Horse Association" en 1932, puis la palomino Horse Breeder's, en 1941.

Cette robe avait tant de succès que d'autres pays ont suivi : l'Angleterre avec la British palomino Society, etl'Australie avec la Australian Horse Breeder's en 1948. puis la Belgique avec la Royal Belgian palomino en 1974, et.... finalement la France avec l'Association Française du Cheval palomino et isabelle, fin 1993 !

Ces associations ont créé des "stud-books" (répertoire dans lequel sont inscrits tous les reproducteurs et poulains comportant les critères d'une race) non pas pour fixer une “race Palomino”, mais pour réaliser un meilleur compromis.

Donc, la photo ci-dessus de Hannelore avec une jument et son poulain, tous deux de couleur palominos serait très rare, puisqu'un palomino n'aura quasiment aucune chance d'avoir un poulain palomino, en voici un exemple : la mère est palomino, mais vous voyez aux crins du poulain qu'il ne le sera pas :

Mare_and_foal_(Kvetina-Marie)

Comme l'imaginait les anciens, c'est presque un cheval magique !

Bon vendredi,

♥♥♥

28 août 2019

Galopade dans le passé avec Felicity Merriman

Felicity Merriman (surnommée Lissie) est une jeune fille rousse très active, indépendante, presque à la limite du garçon manqué : elle a appris à monter en toute liberté dans la plantation de son grand-père, et elle aime les chevaux plus que tout. Elle est tenace, audacieuce, dit ce qu'elle pense, et elle est très contrariée par son manque de liberté du à l'éducation féminine de l'époque. Elle aime également aider dans le magasin général tenu par ses parents, en Viriginie, où elle rêve de voyages en imaginant d'où proviennent les articles qu'elle voit sur les rayonnages.

Ses parents sont patriotes, c'est à dire qu'ils sont pour l'indépendance des treize colonies américaines, idée qu'elle prône également. En contre-partie, sa meilleure amie, Elisabeth Cole a des idées loyalistes à l'Angleterre. Leur amitié sera souvent malmenée durant les années où les colonies seront en guerre (1775 à 1783) mais elle perdurera malgré tout, traversant les rancoeurs et les méfiances de chacun en cette époque troublée. C'est un bel exemple de compréhension mutuelle et de tolérance.

Vivant sa passion à fond dès qu'elle le peut, elle enfourche sa jument Penny à chaque occasion, et elle va galoper.

Je l'ai suprise quand elle partait en promenade...

IMG_5950-1

et quand elle galopait dans le vent...

IMG_5962-1

Je crois même qu'un peintre a fait son portrait, 18e siècle oblige :

IMG_5950-1peinture

Felicity porte une ancienne tenue qui était vendue par American Girl, mais retirée il y a longtemps : un tissu épais de très belle qualité, un montage impecable identique à une véritable tenue "humaine", un chapeau en feutre véritable, ce sont des vêtements de poupée comme on n'en trouve plus de nos jours.

Si cela vous intéresse, voici un petit film de seulement 3 minutes qui vous montrera quelques images de la vie de Felicity Merriman : 

Meet Felicity Merriman | American Girl | Mattel

Et si Felicity au galop vous plait, voici un fond d'écran (wallpaper) 1920 pixels, à regarder, ou à télécharger ici : IMG_5962_1920

Bon jeudi,

♥♥♥

09 mai 2019

Capture d'une jument pinto + éducation des enfants (+ fond d'écran) - Capture of a mare pinto + wallpaper

Soleil d'automne est un jeune homme maintenant. Il doit commencer à penser à son avenir.

Il est parti capturer une belle jument pinto suivie d'un poulain.

Il va patiemment la dresser, et pense offrir le poulain à Sourire tranquille quand il a demandera en mariage l'an prochain pour ses 15 ans.

IMG_0786-1-3

Ne soyez pas surpris de l'âge, les amérindiens se mettaient en couples très jeunes.

Certaines nations étaient monogames, d'autres étaient polygames. 

Certaines nations étaient patriarcales, d'autres étaient matriarcales.

Dans tous les cas, les enfants étaient le but d'une vie car ils étaient considérés comme la richesse de la tribu, c'est à dire son avenir. Ils étaient particulièrement entourés et éduqués, notammment par les aînés dont c'était une des principales occupations (c'est là l'origine des légendes amérindiennes, basées sur les animaux dotés de comportement humains, donnant ainsi des leçons aux enfants "en douceur"). Les mères et les femmes de la tribu les gardaient près d'elles jusqu'à l'âge où les garçons rejoignaient les hommes pour apprendre leurs futurs devoirs : chasse, guerre, défense de la tribu et attaque de la tribu ennemie voisine, puis étaient considérés comme homme à part entière, avec l'attribution d'un nouveau nom vers l'âge de 14 ans.

Bien que les amérindiens aient été frustres et assez primitifs (contrairement à ce qui se raconte depuis les années 70, où des rêveurs tripeux essaient de les faire passer pour des grands philosophes écologistes et ouverts à tout, ce qui est vraiment très loin de la vérité), ils avaient toutefois une sagesse que nous avons perdue : les enfants sont notre avenir, et on doit s'occuper d'eux soi-même pour leur apprendre sagesse et justice, pas s'en débarasser du matin au soir, week-ends et vacances compris, comme d'objets encombrants, en attendant que ce soit la société qui les éduque. Je repense notamment à la réflexion d'une collectionneuse de poupées américaine, professeur, qui, un soir, à écrit en gros caractères sur Facebook : "Si je suis professeur, je suis là pour apprendre à votre enfant les maths, la géographie ou la littérature, mais absolument pas pour lui apprendre à dire S'il te plait ou Merci".

Bref, pour en revenir à mes petits personnages, voici donc pourquoi le jeune Soleil d'automne pense déjà à se marier avec Sourire tranquille !

Si la photo ci-dessus vous plait, je vous l'offre en fond d'écran 1920 pixels plan large :

IMG_0786-1920à télécharger ici : IMG_0786_1920

Pour celles qui se demandent pourquoi je parle si souvent des amérindiens, je vous rappelle, si vous ne le saviez pas encore, que mon mari est métis algonquin !

Bon vendredi :-)

Bises