06 septembre 2019

Anaïs au pays des merveilles - 2 - la grenouille géante - Anaïs in Wonderland - 2 - the giant frog

Anaïs se promenait un soir au bord de l'étang.

Et oui : un soir. Car Anaïs ne vit pas comme nous : elle n'a pas d'heure précise pour faire les choses. Si elle décide d'aller se promener au soleil couchant, elle le fait.

C'est que, voyez-vous, pour elle, il est l'heure d'aller se promener si elle a envie d'aller se promener, ou il est l'heure de s'asseoir et réfléchir si elle a envie de s'asseoir et de réfléchir. Si vous lui demandez "Anaïs, quelle heure est-il ?", elle vous répondra "C'est l'heure d'aller regarder les nuages passer" (uniquement si il y a des nuages ce jour là, sinon elle vous répondra autre chose, bien sur), ou "C'est l'heure d'observer les fourmis", parfois elle dira "C'est l'heure de grignoter un biscuit", ou encore "C'est l'heure de lire la fin de mon livre". Mais jamais elle ne vous répondra qu'il est l'heure de manger parce qu'il est midi, ou que c'est l'heure d'aller se coucher parce qu'il est 21 heures. Non, pour elle, c'est l'heure de faire quelque chose quand elle a envie de faire cette chose là ; c'est tout. Et c'est si logique. Selon la logique d'Anaïs, évidemment.

Donc, ce jour là, c'était l'heure d'aller se promener au bord de l'étang aux dernières lueurs du coleil couchant. Elle était, comme toujours, accompagnée de son ami Caniche.

Anais was walking one evening by the pond.

And yes: one evening. Because Anaïs does not live like us: she does not have a precise schedule to do things. If she decides to go for a walk at sunset, she does it.

You see, for her, it's time to go for a walk if she wants to go for a walk, or it's time to sit down and think if she wants to go sit down and think. If you ask her "Anaïs, what time is it?", She will say "It's time to go watch the clouds go by" (only if there are clouds that day, otherwise she will answer you other) thing, of course), or "It's time to observe the ants," sometimes she'll say "It's time to nibble a cookie," or "It's time to read the end from my book ". But she will never tell you it's time to eat because it's noon, or it's time to go to bed because it's nine o'clock. No, for her, it's time to do something when she wants to do this thing; that's all. And it's so logical. According to the logic of Anais, obviously.

So, that day, it was time to go for a walk on the edge of the pond at the last light of the sunset. She was, as always, accompanied by her friend Poodle.

IMG_6321-1-

Pensive, elle regardait le soir s'installer doucement derrière la forêt.

Elle observait les feuilles des nénuphars que les grenouilles avaient déserté. En effet, il ne serait pas logique de rester sur une feuille de nénuphar à se chauffer au soleil, alors que le soleil est parti se coucher. Même pour une grenouille dont la logique est pourtant tout à fait différente de la notre.

Tout à coup, Anaïs demanda :

- Caniche, tu crois que ça existe les grenouilles géantes ?

Thoughtful, she watched the evening slowly settle behind the forest.

She was watching the leaves of the water lilies that the frogs had deserted. Indeed, it would not make sense to stay on a lily pad to get warm in the sun, while the sun has went to bed. Even for a frog whose logic is quite different from ours.

All at once, Anais asked:

- Poodle, do you think there are giant frogs ?

IMG_6326-1-

Après quelques instant de réflexion, Caniche lui répondit :

- Si tu y crois assez fort, elles doivent exister vraiment. Il suffit de croire à quelque chose très fort pour y arriver.

Anaïs est restée rêveuse lorsqu'ils ont quitté l'étang. Elle se promit d'aller voir tous les étangs, les uns après les autres, pour vérifier si Caniche avait raison.

Elle ainsi avait-elle décidé, ainsi fit-elle.

Caniche la suivait toujours, répondant patiemment aux interrogations de son amie, sur tous les sujets variés et étonnants qui lui passaient par la tête.

Étang après étang, ils se promenèrent chaque jour, à la recherche d'une grenouille géante.

Jusqu'au jour où ils arrivèrent près d'un étang très particulier : les feuilles des plantes qui le bordaient par endroits étaient énormes.

After a few moments of reflection, Poodle answered her :

- If you believe it hard enough, they must really exist. Just believe something very strong to make it happen.

Anais remained dreamy when they left the pond. She promised to go and see all the ponds, one after the other, to check if Poodle was right.

She had decided so, so she did.

Poodle always followed her, patiently answering her friend's questions, on all the varied and astonishing subjects that passed through her mind.

Pond after pond, they walked each day, looking for a giant frog.

Until the day they arrived near a very particular pond: the leaves of the plants which bordered it in places were enormous.

IMG_5893-1--2

- Quelle belle forêt ! s'exclama-t-elle.

- Mais ce n'est pas une forêt, s'écria alors un petit chien roux qui sortait de l'ombre de ces feuilles immenses. Ce sont des feuilles, c'est tout.

- Mais, dit Caniche, les forêts ont des feuilles, elles aussi.

- Ça dépend de la saison, répondit le petit chien roux.

- Justement, nous sommes en été, intervint Anaïs. Donc, ça peut être une forêt. Une forêt avec des feuilles.

- Mais je te dis que ça n'est est pas une, se facha le petit chien roux. C'est juste des grandes feuilles magiques pour cacher la gr.............

Et le petit chien s'arrêta tout net de parler.

- Pour cacher quoi ? s'étonna Anaïs. 

- Ou pour cacher qui ? ajouta Caniche.

Le petit chien roux était bien embêté. Il regardait autour de lui en répétant sans cesse :

- Oh la la, zut zut zut alors.... Qu'est-ce qu'elle va dire ? Oh la la, zut zut zut, alors... Qu'est-ce qu'elle va dire ? Oh la la, zut zut zut, alors... 

- Qui va donc dire quoi ? demanda Anaïs.

- Et bien.... "Elle"....  oui : "Elle"....Qu'est-ce qu'elle va dire ? Oh la la, zut zut zut, alors...  ressassait le petit chien roux.

- Mais enfin, s'énerva-t-elle, de quelle "Elle" parles-tu donc ?

- De moi... dit une belle voix grave qui venait de derrière la forêt de grandes feuilles.

- What a beautiful forest ! she exclaimed.

- It is not a forest, said a little red dog, emerging from the shadow of these immense leaves. They are leaves, that's all.

- But, said Caniche, the forests have leaves, too.

- It depends on the season, answer the little red dog.

- Exactly, and we are in the summer, said Anais, so, it can be a forest. A forest with leaves.

- But I tell you that it is not one, the little red dog cried, pawing on the ground. They are just big magic leaves to hide the fr .............

And the little dog stopped talking.

 -To hide what ? wondered Anais.

- Or to hide who ? added Poodle.

The little red dog was very annoyed. He looked around him, repeating incessantly :

- Oh la la, my gosh .... What's she going to say? Oh la la, my gosh ... what's she going to say? Oh la la, my gosh ...

- Who will say what ? asked Anais.

- Well .... "She" .... yes : "She" .... What is she going to say ? Oh la la, my gosh ... the red dog was still repeating.

- But finally, Anaïs gets angry (kindly), who is "she" you are talking about ?

- About me ... said a beautiful deep voice that came from behind the forest of large leaves.

IMG_5882-1

Anaïs n'en cru pas ses yeux ! Une énorme grenouille sortait doucement de l'eau.

Anaïs did not believe her eyes ! A huge frog was gently coming out of the water.

IMG_5878-1

- Oh... Bonjour, lui dit-elle poliment.

- Bonjour petite fille, répondit l'énorme grenouille en montant sur la rive. Tu n'as pas peur de moi ?

- Non, répondit Anaïs. Pourquoi ? Je devrais avoir peur ? Êtes-vous méchante ?

- Pas du tout, je suis au contraire très gentille. Mais toutes les personnes qui me voient ont peut parce que je suis plus grande qu'elles, et elles s'enfuient en courant. Alors, je suis toute seule, tout à fait toute seule. Personne ne m'aime, dit la grenouille géante en se mettant à pleurer à grosses larmes.

- Oh ... Hello, she told her politely.

- Hello little girl," said the huge frog, climbing up the bank of the pond. You're not afraid of me ?

- No, answered Anais. Why ? Should I be scared ? Are you mean?

- Not at all, I am on the contrary very nice. But all the people who see me are afraid because I am taller than they are, and they run away. So, I'm all alone, quite alone. Nobody loves me, said the giant frog, crying tears.

IMG_5919-1

- Que c'est triste, répondit Anaïs, elle-même au bord des larmes. Mais moi, je vous aime bien, et je ne me sauve pas, vous voyez.

- How sad, answered Anais, herself on the brink of tears. But I love you, and I do not run away, you can see.

IMG_5901-1

 La grenouille n'osait pas y croire. Enfin, quelqu'un lui témoignait de la gentillesse.

- Et je vais vous le prouver, ajouta Anaïs. 

Aussitôt dit, aussitôt fait, la voici qui grimpe jusqu'à la tête de l'énorme grenouille et s'appuie tendrement sur elle.

The frog did not dare believe it. Finally, someone showed him kindness.

- And I will prove it to you, added Anais.

No sooner said than done, here she climbs to the head of the huge frog and leans tenderly on her.

IMG_5905-1

En s'approchant un peu, on entendait la grenouille ronronner. Oh, pas un ronronnement comme un gentil chat qu'on caresse. Non, un ronronnement coassant, ou un coassement ronronnant, comme vous préférez. En tous cas, quelque soit le son qu'elle produisait, ça prouvait que la grenouille géante était heureuse.

Anaïs aussi était heureuse, car c'est une petite fille qui voudrait que tout le monde soit heureux, parce quand on est heureux, on est gentil, et Anaïs voulait que tout le monde soit gentil. Partout. Même si elle savait que ce n'était pas possible, parce que Caniche le lui avait dit. 

Approaching a little, we could hear the frog purring. Oh, not a purr like a nice cat being stroked. No, a croaking-purring, or a purring-croaking, as you prefer. In any case, whatever sound it produced, it proved that the giant frog was happy.

Anais was happy too, because she's a little girl who wants everyone to be happy, because when we're happy, we're nice, and Anais wanted everyone to be nice. All over. Even though she knew it was not possible, because Poodle had told her so.

IMG_5910-1

Au bout d'un long moment de câlins et de discussions, Anaïs s'écria :

- Je dois y aller maintenant, je viens de penser que ça doit être l'heure de manger des biscuits parce que j'ai envie de manger des biscuits ! Mais je reviendrai vous voir souvent, je vous le promets.

La grenouille sourit, elle était rassurée, quelqu'un l'aimait maintenant, et ça lui suffisait pour attendre sereinement la prochaine visite de sa nouvelle amie.

At the end of a long moment of hugs and discussions, Anaïs exclaimed:

- I have to go now, I just think it must be time to eat cookies because I want to eat cookies ! But I will come back to see you often, I promise you.

The frog smiled, she was reassured, someone loved her now, and that was enough for her to wait calmly for the next visit of her new friend.

IMG_5923-1

Elle a joyeusement replongé dans l'étang et leur a fait signe avec une de ses énormes pattes pour leur dire "au revoir, à bientôt".

Anaïs et Caniche sont repartis. Ils ont mangé des biscuits, puis en ont écrasé quelques uns pour donner aux petits oiseaux.

Ensuite, ils ont décidé de réfléchir par où ils pourraient aller pour continuer à se promener.

Et ça, c'est une autre histoire.

She happily plunged back into the pond and beckoned with one of her huge paws to say "goodbye, see you soon".

Anaïs and Poodle left. They ate biscuits and then crushed some to give to the little birds.

Then they decided to think about where they could go to continue walking.

And that's another story.

Copyright ©Guyloup de Savigny-Lacoste 2019 - tous droits réservés
Copyright © Guyloup of Savigny-Lacoste 2019 - all rights reserved