06 décembre 2020

Les larmes de joie d'Adrienne

En voyant que sa vieille robe était usée, Rose et Joséphine ont décidé d'offrir un cadeau de Noël en avance à Adrienne. Rose a acheté un joli coupon de tissu vichy et de la dentelle ; Joséphine a cousu une robe.
Aujourd'hui, elle l'ont déposé sur son lit, avec une petite carte ; puis elles sont allées bavarder dans la cuisine.
Adrienne est bientôt arrivée avec sa nouvelle robe ; elle ne savait comment remercier ses amies.

IMG_7923-1

- Toutes pour une, et une pour toutes, lui ont dit Rose et Joséphine.

IMG_7938-1

Adrienne a les larmes qui lui sont montées aux yeux comme vous le voyez sur la photo ci-dessus.
C'est qu'elle n'a pas souvent eu l'habitude d'être aimée comme cela (née de parents esclaves qui s'étaient enfuis au Canada, jusqu'à ce qu'elle rencontre Rose, qui est à la fois sa logeuse et sa patronne, et Joséphine qui l'a prise sous son aile pour lui apprendre le métier de couturière, elle a plus souvent été victime de mauvais mots que "victime" d'amitié : rappelez-vous comment elle a été renvoyée de son travail de vendeuse au magasin général parce que trois personnes "bien pensantes" et influentes de la petite ville ne voulaient pas être servies par une femme noire).
Mais une fois le moment d'émotion passé, regardez la joie de Adrienne 🙂

IMG_7935-1

J'ai cousu cette robe dans un coupon de tergal "infroissable" que j'avais depuis des lustres ; je hais ce tissu, froid de contact, à la fois raide et souple, refusant de faire des plis. Mais Adrienne semble contente malgré tout !
C'est parti pour la neige... 

ScreenShot05295

ScreenShot05296

avec un mois de retard ; c'est toujours ça de gagné !

J'espère que c'est mieux chez vous :-)

Bon dimanche,

♥♥♥


30 novembre 2020

Une tenue pour Joséphine la couturière

Il y a un moment que je voulais faire une nouvelle tenue à Joséphine, la couturière amie et locataire de Rose.

Mais j'avais une idée bien arrêtée pour le devant du chemisier : je voulais en copier un qui m'avait particulièrement plu dans ceux que porte parfois Julia Ogden dans les Enquêtes de Murdoch, avec une fausse ferneture garnie de petits plis froncés sur les côtés.

J'ai découvert en faisant des recherches que les corsages élégants de l'époque fermaient pour la plupart derrière, même si ils semblent avoir une fermeture à l'avant. Ceci venait du fait que les dames élégantes avaient généralement une femme de chambre pour les aider à s'habiller ; de ce fait, les corsages ouvrant par devant étaient plutôt pour les dames de condition inférieure qui devaient s'habiller elles-mêmes. Ce type de fermeture à l'avant a peu à peu remplacé la fermeture à l'arrière durant la guerre de 14-18 quand les femmes se mirent à aller travailler et abandonnèrent corsets et complications en s'émancipant.

Inutile de dire que les petits plis m'ont fait copieusement râler et que j'ai cousu une grande longueur avant de pouvoir obtenir les 15 cm bien réguliers dont j'avais besoin !

Mais le visible plaisir de Joséphine dans son atelier de couture m'a récompensée de mes efforts :-)

IMG_7829-1

IMG_7830-1

IMG_7828-1

IMG_7827-1

Les deux tissus, ainsi que les minuscules boutons de nacre, proviennent d'un magasin d'occasions comme il en existe beaucoup en Amérique du Nord (des Thrift Stores : magasins situés dans d'immenses hangars, vendant des vêtements, livres, meubles, outils, disques, bibelots, etc, qui ont été déposés par les personnes qui n'en voulaient plus ; certains sont à but non lucratif, comme l'Armée du Salut, les Comptoirs familiaux, mais d'autres sont à but mi-commercial, comme Le Village des Valeurs, Savers, Value Village, etc).

Changement de sujet : la neige n'est toujours pas arrivée à s'installer chez nous (je ne m'en plains pas !!), parce qu'on joue aux montagnes russes : il fait froid, la neige tombe, puis la température remonte, il pleut, tout fond et prend des allures de printemps. Cela fait 3 fois de suite qu'on a cette séquence, avec des descentes à -7° et ensuite des montées  à + 10/12°. 

Et ça continue : il faisait -4° hier, et regardez ci-dessous la suite de la semaine 131199310

ScreenShot05260

Mais ce n'est pas grave : dans 26 jours, c'est Noël !

J'installe mon sapin demain, youpi :-) et je pense même mettre des décos un peu partout, dans toutes les pièces, et jusque dans les toilettes ... oui oui !! Ça sera "ambiance fêtes" dans la maison : que les mauvaises nouvelles restent dehors, à l'intérieur, chez moi, ça sera avec un regard d'enfant que j'admirerais mes décos, bien au chaud, et avec le sourire.

Passez un bon lundi :-)

♥♥♥

25 novembre 2020

Tenue des années 80 + photo de neige

J'ai un problème avec Coline ; depuis qu'elle est allée voir Flashdance, elle n'arrête pas de passer la musique du film à tue-tête et de danser dessus, ça me dérange pour bricoler !!

IMG_7812

Comme Coline est sensée être une poupée des années 80, je l'ai finalement habillée exactement comme j'étais en 1985, même pull ample rose, même jean étroit (que nous n'appelions pas encore "skinny"; c'est Jordache qui avait lancé la mode si ma mémoire est bonne, c'était la marque des miens en tous cas), baskets et jambières.

Pour le pull et les jambières, j'ai sacrifié un vieux gilet que j'aimais bien, mais dont les coudes à la limite d'être percés commençaient à devenir un peu trop usés pour qu'il vive encore une vie de gilet.

Le sac banane va être refait : j'ai été timide dans les proportions de mes découpes et je le trouve trop petit.

IMG_7816_

Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, je n'ai jamais aimé les pantalons à pinces, pourtant très en vogue à cette époque, dans le genre de celui-ci que j'avais tenté de coudre à Coline la semaine dernière ; 35 ans plus tard, je trouve ça toujours aussi moche, alors je le lui ai vite enlevé, c'est une copine à elle qui le portera. J'avais pris un patron de jeans ordinaire, et simplement élargi la taille pour faire des pinces.

img_7731

Demain (si j'arrive à trouver le temps), je vais lui faire un blouson doudoune blanc comme j'en portais également à cette époque ; c'était la marque Cocotier, totalement disparue dans les oubliettes, dommage, ils faisaient des trucs sympas, et c'était français. Quelqu'un se souvient-il de cette marque ?

Elle a également fait comme moi à cette époque là : elle s'est fait percer des trous supplémentaires aux oreilles, ce qui fait 5 clous d'oreille en tout, 3 à gauche et 2 à droite (je ne m'étais pas fait percer le 3e à droite parce que je n'aime pas les nombres pairs).

J'ai aussi cousu quelques trucs pour son copain... genre Marty McFly (Retour vers le futur), c'est l'époque ! À suivre :-)

Et pour terminer sur un autre thème, voici une petite photo de neige pour celles qui aiment la voir ; par chance pour nous, elle a encore refondu presque en entier.

IMG_7614-1

Pour vous faire apprécier votre météo, voici la notre à l'heure où je vous écrit :

ScreenShot05249

Bon mercredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 02:13 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 novembre 2020

Les chapeaux neufs de Rose et Liliane + bla bla

Au 19e siècle, les femmes ne sortaient pas tête nue (seules les femmes de mauvaise vie sortent "en cheveux", comme on disait autrefois)..

Du reste, durant une bonne partie du 20e siècle non plus : jamais ma grand-mère ne serait sortie sans son foulard (à l'époque on disait un fichu) sur la tête durant les mois de mauvaise saison, ou son chapeau de soleil en paille durant l'été, pas plus que ses amies, souvent plus jeunes qu'elle, et ce jusqu'à la fin des années 60 au moins. Et de nos jours encore, la reine d'Angleterre ne sort jamais sans son fichu pour une tenue décontractée, ou un chapeau lorsqu'elle est habillée élégamment.

Donc, je voulais que Rose et Liliane aient un chapeau, et je savais comment je le voulais : une capote avec le joli noeud sous le menton, si commune à cette époque.

Alors, une fois encore j'ai fait mon patron sur papier avec quelques essais, puis un test sur une toile, et je me suis lancée sur une matière ressemblant à de la paille.

Comme vous pouvez le constater, Rose a semblé ravie quand je le lui ai offert !

IMG_7728-1-2

Elle m'en a gentiment demandé un autre, pour sa jeune soeur Liliane (14 ans). Je ne pouvais refuser ! J'en ai donc fait un second, mais un peu plus court, car en faisant des recherches sur la mode de l'époque, j'ai constaté que les fillettes et jeunes filles portaient des capotes moins "profondes" que les adultes.

Les deux soeurs n'ont pas résisté à profiter de de la douceur ensoleillée de ce beau dimanche après-midi d'automne pour étrenner leurs nouveaux chapeaux en se promenant autour du lac.

IMG_6362-1

IMG_6362-3

Pour les faire, j'ai utilisé un "coupon" d'une espèce de toile enduite assez épaisse, mais très souple ; difficile de définir précisément la matière : de la jute cirée, de la paille enduite, ou une bâche toilée imitation paille ou jute !! quand on la coupe, il y a réellement des brins de tissu filandreux dans la matière de type plastique ou vinyle. Le motif et la couleur ne sont pas identiques sur les deux faces, ce qui m'arrangeait pour faire ces deux chapeaux sans qu'ils se ressemblent trop.

Voici un gros plan (mon tapis de découpe est en pouces, donc chaque carré fait 1/2 pouce, soit 1,25 cm) :

IMG_6389-1

La matière étant souple, elle s'est très bien cousue à la machine (aiguille 80/12, vitesse lente) tant pour la double épaisseur que pour le biais de la finition.

Pour conclure, si vous aimez l'image des deux belles durant leur promenade, je vous invite à la voir en détail en grand format, ou à la télécharger pour votre fond d'écran, en cliquant ici : IMG_6362_1920

À mes visiteurs : un très grand merci pour vos visites et vos gentils commentaires sur mes précédents messages, ça me fait très plaisir et je vous en remercie du fond du coeur.

J'espère que vous gardez le moral, et surtout le sourire, malgré la situation actuelle ; bien que j'avoue avoir presque perdu ma zénitude et avoir même eu carrément envie de gifler un couple de connaissances de mon mari que nous avons rencontré cet après-midi (en gardant de grandes distances), car ces deux ABRUTIS, sans masques, ont eu l'imbécilité de nous dire qu'ils ne croient pas à la pandémie, que ce sont des inventions et des faux-chiffres parce qu'il n'y a pas pas plus de morts que d'habitude (allez dire ça à deux de mes copines du forum, dont une a perdu son père et l'autre son mari, les deux pour cause de Covid).............. Je vous jure que la main m'a démangée, mais que je n'ai pas osé la laisser partir.... par contre, c'est ma langue qui est partie pour leur dire ce que je pensais de leur comportement, notamment quand la femme, Inge, nous a sorti que c'était son droit de ne pas y croire et de refuser les contraintes obligatoires, et que je lui ai répondu que par contre, ce n'était pas son droit de mettre la vie des autres en péril. Pauvres connards qui devraient tout de même avoir l'âge de raison puisqu'ils ont environ 70 ans...

Restons autant qu'on le peut à l'abri des imbéciles, et profitons de nos loisirs créatifs, et pour celles qui en ont, de nos poupées, au moins, elles, elles ne nous contamineront pas ! 

Passez un bon mardi :-)

♥♥♥

08 novembre 2020

Les dessous de Rose

Il y a quelques jours, vous avez vu comment ma douce Rose s'habillait pour dormir lorsque je vous ai présenté sa chemise de nuit.

Maintenant, je vais vous montrer ce qu'elle fait le matin.

Tout d'abord, elle se lève dès qu'elle entend sa fille remuer : la petite chambre du bébé est juste à côté de la sienne, et comme toutes les mamans Rose a le sommeil léger quand il s'agit de son enfant.

Ensuite elle va réveiller son jeune frère et sa jeune soeur, pour qu'ils se préparent pour l'école.

Lorsqu'elle revient dans sa chambre, elle fait sa toilette avec l'eau de la cruche.

Elle enfile son "pantalon" (autrefois, les femmes portaient aussi des pantalons : que ça soit pour les hommes ou pour les femmes, c'était le nom donné au vêtement qui couvrait les jambes dans leur totale longueur (ou presque), alors que les hommes de la bonne société portaient la "culotte", celle-ci s'arrêtant serrée sous le genoux, portées avec des bas. Du reste, le nom de "sans culottes", donné aux révolutionnaires français en 1789, venait du fait que les hommes du peuple portaient des pantalons - longs - alors que les aristocrates portaient des culottes - sous les genoux). 

Puis elle met sa chemise de jour.

IMG_7669-1

Et elle se coiffe.

IMG_7670-1

Elle enfile ses bas.

IMG_7673-1

Et là, pas moyen d'y échapper à cette époque : elle met son corset.

IMG_7675-1

Même en tirant les liens autant qu'elle peut,  elle se demande si elle arrivera un jour à retrouver son tour de taille d'avant sa grossesse.

IMG_7674-1

Vient maintenant le moment d'enfiler le jupon..

- vous avez de la chance de ne pas avoir à porter tout ça, dit-elle à ses chats !

IMG_7677-1

Enfin, arrive le temps de mettre sa tenue de maitresse d'école.

IMG_7678-1

La journée de Rose peut commencer. Heureusement qu'il ne fait pas trop chaud, sinon porter tout ce linge quand la température grimpe au thermomètre, ça doit être assez pénible ; c'est là que j'apprécie mes t-shirts et leggins de 2020 !

Gros plan sur le corset :

IMG_6351-1

Il y avait longtemps que je regardais cet ensemble de sous-vêtements du passé qui étaient vendus par Pleasant Compagny/American Girl il y a près de 30 ans de cela ; en raison de leur rareté et ancienneté, ils se vendent entre collectionneurs 75 $ US et plus sur eBay ; donc, pas question d'y mettre un tel prix.

Image1  Image2 ScreenShot05183 https://americangirl.fandom.com/wiki/Colonial_Undergarments

Alors, j'ai récupéré plein de photos par-ci et par-là sur les annonces de ventes (merci à ceux qui font des gros plans), et j'ai créé moi-même un patron. 

preview corset tissu - fabric preview coset garnissage - padding

Voici le matériel utilisé : toile épaisse (coton non blanchi pour moi) + biais + rivets + ruban + rembourrage ; notez que je ne montre pas le rembourrage car je n'ai pas utilisé la plaque de ouate de polyester que j'utilise habituellement pour faire du quilting, mais..... du voile d'hivernage pour les arbustes du jardin, tout aussi efficace !

IMG_6345-1-6

IMG_6350-1

C'est ainsi que dans la foulée j'avais fait la chemise de jour et le jupon (le pantalon était fait depuis longtemps car je ne laisserais pas mes pensionnaires se promener les fesses à l'air !).

Profitez bien de vos vêtements modernes, souples et léger, et ayez une pensée pour les femmes du passé qui n'avaient pas la chance d'avoir les matières et vêtements que nous portons de nos jours.

Bon lundi :-)

♥♥♥

 


04 novembre 2020

La chemise de nuit de Rose

Après une longue journée de maîtresse d'école, de jeune maman, et de tutrice de ses jeunes frère et sœur, ma douce Rose mérite une bonne nuit de repos en compagnie de ses chats.

Pour cela, je lui ai cousu une romantique chemise de nuit en plumetis de coton.

IMG_7662-1-2

IMG_7662-1-3

IMG_7662-1-4 

IMG_7662-1-5

Ce fut long, avec les petits plis, mais j'aime le résultat.

(le lit et le linge de lit sont également de ma fabrication).

Passez un bon jeudi :-)

♥♥♥

25 octobre 2020

La mère de la peste vient se plaindre

Comme on s'en doutait, Melly s'est plainte à sa mère d'avoir (encore) eu une note inférieure à celles des autres élèves (voir message d'hier, ICI ).
Aussi à la fermeture de l'école le lendemain, Mme McGill est-elle allé voir Rose qui s'apprêtait à rentrer chez elle, et lui demanda tout de go :
- Pouvez-vous m'expliquer pourquoi ma fille a toujours de mauvaises notes alors que vos frères et sœurs et leurs amis ont toujours de bonnes notes ? cela me semble indiquer du favoritisme, et nous ne pouvons pas le tolérer.

IMG_7545-1

On se rappellera que Mme McGill est la femme du maire, et que l'emploi de Rose dépend en partie de lui.
Mais cela ne lui fait pas peur, et elle répond fermement et poliment :
- Votre fille pourrait avoir d'excellentes notes car elle est intelligente ; malheureusement, elle n'apprend pas suffisamment ses leçons, de ce fait, lorsque vient le moment des interrogations, elle ne sais pas répondre aux questions. Croyez-moi, je ne fais pas de favoritisme, et je dirais même que je suis plus sévère avec mon jeune frère et ma jeune sœur, car je veux qu'ils réussissent dans leur vie. Mais si je donne de bonnes notes à votre fille alors qu'elle ne sait pas ses leçons, il arrivera un moment où elle sera dépassée et va être incapable de continuer ses études. Je crois savoir que vous avez fait des études supérieures vous-même, peut être pourriez-vous l'aider en lui en parlant, et en l'incitant à mieux apprendre ses leçons.

IMG_7544-1

Bien sur, Rose ne dit rien sur le mauvais caractère de Melly, ni sa jalousie permanente sur le moindre petit fait qui arrive aux autres, mais elle est vraiment obligée de retenir sa langue pour ne pas dire carrément à Mme McGill que sa fille est une vraie peste !
Merci aux copines profs et institutrices du forum qui m'ont un peu guidée pour la réponse de Rose.
Pour l'occasion de ces photos, Rose porte sa tenue d'institutrice que je lui ai cousue hier ; je me suis basée sur le même modèle que la robe, mais en faisant un corsage et une jupe séparés.
Mme McGill et elle portent des corsets sous leurs robes et jupon... la bienséance l'obligeait en 1870. Le patron est ICI

victorian_unmentionables_2

Passez un bon lundi :-)
♥♥♥

30 septembre 2020

Les doutes de Maryllis (tenue de rentrée 1955)

Ce soir, Bob est venu attendre Maryllis à la sortie des cours à l'hôpital.

IMG_5702-1

Au moment de se séparer pour rentrer chez eux, elle lui dit : "je me demande si je vais y arriver".

Il lui répond avec tendresse : "oui, tu vas y arriver, car tu es non seulement la plus belle, mais aussi la plus forte des filles que j'ai rencontrées".

Stimulée par ce vote de confiance et d'amour, elle rentre chez elle en relevant la tête et en marchant d'un pas assuré : oui, elle réalisera son rêve, et un jour, elle recevra fièrement son diplôme d'infirmière.

IMG_5706-1

J'ai cousu la jupe et le corsage, et tricoté le gilet, en m'inspirant de la tenue d'une étudiante aperçue dans le film American Graffiti.

Je vous propose la première photo en grand format plan large, pour mieux voir les détails ou pour télécharger en fond d'écran ; cliquez ici : IMG_5702_1920

Bon jeudi :-)

♥♥♥

(Un très grand MERCI pour vos visites et surtout pour vos gentils commentaires sur mes précédents messages)

29 juillet 2020

Perdus en forêt sans GPS + nouveau pantalon

Tout d'abord : petit mari et moi vous disons un grand merci pour  vos gentils commentaires sur mon précédent message.

Marianne et Waban sont partis faire leur randonnée quotidienne en forêt, mais ils se sont perdus, et comme il n'y a pas de réseau, ils ne peuvent même se répérer avec le GPS du téléphone. 

Par chance, ce matin, Waban avait mis une carte dans une des poches de son nouveau pantalon cargo.

IMG_4039-1

- les bonnes vieilles méthodes, ça a du bon, dit-il.

- oui, mais c'est bien parce que le téléphone a une application boussole, sinon, la carte ne servirait pas à grand chose, répond Marianne.

IMG_4034-1

- il ne reste plus qu'à espérer que la batterie ne nous lâchera pas ! conclut Waban.

IMG_4037-1

J'ai cousu le pantalon cargo de Waban dans le tissu d'un de mes miens, en me basant sur le patron qui est ici : https://www.pixiefaire.com/products/cropped-cargo-pants-18-doll-clothes , que j'ai légèrement modifié en allongeant les jambes et diminuant leur largeur.

IMG_5568-1

Bon jeudi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:05 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 juillet 2020

Robes pour Naomie et Debbie

Tout d'abord : un grand merci pour  vos gentils commentaires sur mon précédent message.

Cette année, à cause de la Covid, il n'y a pas de pow-wow malheureusement (pour qui ne se rappelle pas de quoi il s'agit : c'est une réunion annuelle de diverses nations amérindiennes sur le territoire de l'une d'entre elles ; on y voit des danses en costumes tribaux accompagnées de chants traditionnels, divers types d'artisanat amérindien, etc. Vous pouvez aller voir mon message avec photos et vidéos sonores que j'avais rapportée du territoire Mohawk ICI ).

Naomie est déçue, car elle aime ces réunions où elle retrouve cdes membres éloignés de sa famille qui vivent parfois à des centaines de kilomètrs de là, des joyeuses heures de retrouvailles, où tout le monde échange des nouvelles, puis danse, chante, et partage de grands repas (plus ou moins) traditionnels.

Toutefois, pour compenser un peu, les parents de Naomie et Debbie ont décidé de faire une fête (rappelez vous, ils élèvent des chevaux, voir ICI , ICI, et encore ICI ), avec le personnel du ranch et leur famille (tous amérindiens puisque le ranch est sur une réserve).... pas de grand repas : chacun apportera sa nourriture et respectera la distanciation sociale malgré tout, avec obligation de porter un maque.

Naomie et Debbie sont quand même contentes : leurs grands-parents chanteront, les amis joueront du tambour, tout le monde va danser (en gardant ses distances, ce qui est facile dans les danses traditionnelles), et elles passeront sans le moindre doute une belle journée. 

Pour l'occasion, il leur fallait une robe neuve ont-elles décidé !

Ls deux soeurs sont allée voir leur cousine Malia, qui coud si bien, et lui ont apporté un joli tissu aux motifs traditionnels qui plaira à la famille, et leur fera comprendre que ce n'est pas parce que Naomie a quitté la réserve et vit désormais en ville (pour aller à l'université) qu'elle a oublié ses origines.

Aussitôt la robe enfilée, Debbie s'est exclamé :

- j'ai hâte d'aller à la fête, dommage que ça ne soit pas dès demain, je suis si impatiente !

Naomie lui a répondu :

- plus ta patience sera grande, plus ce jour là te réjouira ; et puis, chaque nouveau matin t'en rapproche un peu plus, penses-y en t'endormant chaque soir.

IMG_5566-1-2

Passez un bon lundi, plein de patience !

♥♥♥