31 août 2019

Amérindiens dans la prairie, et explications sur la Fête du Travail nord-américaine (1er lundi de septembre)

Après Felicity hier, ce sont des amérindiens qui chevauchent dans la prairie : Soleil d'automne et ses sœurs Pluie de printemps et Feuille dans le vent.

Avec quelques effets graphiques en plus.. Lequel préférez-vous ?

IMG_6008-1

IMG_6006-1

IMG_6006-c

IMG_6006-b

IMG_6006-e

IMG_6006-a

IMG_6006-d

Si la première photo vous plait, je vous l'offre en format Wallpaper (1920 px), à voir ou télécharger ici : IMG_6008_1920

 

Ici, c'est un long week-end car lundi c'est la Fête du Travail. Et oui, elle n'est pas à la même date qu'en France.

Explications :

Il faut savoir que la fête du travail du 1er mai, telle que nous la célébrons de nos jours partout dans le monde nous vient des combats du mouvement ouvrier aux États-Unis pour obtenir la journée de travail de huit heures.

Elle se déroule chaque année le 1er mai, et dans la plupart des pays, il s’agit d’un jour chômé. C’est en effet le 1er mai 1886 que les syndicats anarchistes américains ont commencé à militer pour obtenir la journée de huit heures pour tous.

La date du 1er mai avait été choisie parce qu’il s’agissait du jour où les entreprises américaines entamaient leur année comptable et par la même occasion, le jour où le contrat des ouvriers arrivent à son terme. La grève générale sera suivie de manifestations et d’une violente répression policière qui feront de très nombreux morts à Chicago.

En hommage à ces évènements tragiques, l’Internationale Socialiste décida en 1889 d’organiser désormais en souvenir une manifestation sur le thème de la Fête des Travailleurs le 1er mai de chaque année.

Mais contrairement à plusieurs pays qui ont fait du 1er mai un jour férié pour la Fête des Travailleurs, cela n’a pas été le cas aux États-Unis et au Canada parce que les patrons nord-américains craignaient un danger s’ils autorisaient aux travailleurs de célébrer ce fameux jour "socialiste". Ils voyaient d’un mauvais œil le fait de célébrer des idées vues comme radicales et transformatrices. Ainsi, en accord avec les gouvernements des deux pays, ils se sont mis d’accord pour que la Fête du Travail, et non pas des Travailleurs, soit célébrée début septembre.

La fête des Travailleurs du 1er mai exite aussi dans la mesure où c'est une date quasiment internationale, mais ce jour n’est surtout pas férié ! il est juste discrètement célébré par les syndicats ainsi que les (rares) partis de gauche, puisqu'elle elle est vue comme une journée de célébration de la classe ouvrière. Du reste, traditionnellement, lorsqu’il y a une augmentation du salaire minimum au Québec, cela a lieu le 1er mai.

Quant à la fête du Travail, elle n’a donc aucun rapport avec les journées de mai 1886 à Chicago, et elle est célébrée le premier lundi de septembre, pour marquer à la fois la fin des vacances d’été et la rentrée scolaire. C'est un jour férié chômé faisant remarquer la chance qu'on a d'avoir du travail. Elle n’a aucune signification politique particulière, en dehors de faire remarquer qu'on devrait dire merci aux gros et gras patrons de nous faire bosser... vive l'Amérique !

Donc, ce lundi étant le premier de septembre, lundi aura lieu la Fête du Travail nord-américaine. 

Il était de tradition ici que les propriétaires de "chalets" (appellation québécoise pour une maison de campagne) aillent la fermer pour l'année, jusqu'au printemps suivant, et..... détail amusant : à partir de cette date, les dames "comme il faut" ne devaient plus porter de chaussures et sacs à main blancs, ceux-ci étant remisé jusqu'à la date de Pâques où ils pourraient ressortir à nouveau !

Pour moi, cette date a une autre signification : il y a traditionnellement des ventes de garage durant ce long week-end (la précédente datant de la fête québécoise des Patriotes fin mai), et pour rien au monde (sauf pluie !) je ne les raterais... toujours l'espoir de trouver "la chose miraculeuse". Je suis sure que vous connaissez ça aussi !!

Passez un bon samedi :-)

♥♥♥

 


30 août 2019

Trois crinières blondes

Elle s'appelle Hannelore.

Elle a une crinière blonde comme les chevaux palominos...

IMG_5984-1-2

IMG_5993-1-3

Vous connaissez sans doutes les chevaux palominos, ces beaux chevaux de couleur dorée avec une crinière quasiment blond platine.

Et je suppose que vous pensez qu'il s'agit d'une race de chevaux. La race Palomino.

Et bien, vous faites erreur !

Le palomino est une couleur de robe (= la couleur d'un cheval) d'apparence dorée avec les crins blonds très pâle, presque proche du blanc.

C'est l'inverse de la robe dite isabelle, d'apparence dorée également, mais avec les crins noirs.

téléchargement (2) téléchargement (1)

Le terme “palomino” viendrait de Don Juan de Palomino, seigneur espagnol et compagnon d'armes de Cortez (1485 - 1547), qui laissa son nom à cette couleur de chevaux qu'il aimait particulièrement.

Dans l'ancienne Californie, les palominos étaient extrêmement appréciés des chevaliers et de la famille royale Espagnole ; ils étaient fiers de ces belles montures et organisaient des parades et des courses

Le palomino a donc une grande diversité morphologique, allure et taille, puisqu'il peut se rencontrer chez beaucoup de races de chevaux et poneys à travers le monde. Toutefois, on estime que la moitié des palominos du monde appartiennent à la race Quarter Horse (race américaine, cheval puissant, vif et énergique, très utilisé en agriculture ainsi que pour la monte western, le rodéo, et malheureusement également pour la boucherie).

La couleur étonnante des palominos leur a parfois valu le surnom de "chevaux magiques", allant du cheval porte-bonheur (croyance amérindienne) au cadeau des dieux (croyance scandinave) ou à l'animal porte malheur (selon un conte écossais). C'est que, à l'époque où le mécanisme génétique donnant la couleur d'un poulain était inconnu, la difficulté d'obtenir un palomino, même par le croisement de deux palominos entre eux, rendait cette robe d'autant plus mystérieuse !!! 

Ont été fondées aux USA la "Palomino Horse Association" en 1932, puis la palomino Horse Breeder's, en 1941.

Cette robe avait tant de succès que d'autres pays ont suivi : l'Angleterre avec la British palomino Society, etl'Australie avec la Australian Horse Breeder's en 1948. puis la Belgique avec la Royal Belgian palomino en 1974, et.... finalement la France avec l'Association Française du Cheval palomino et isabelle, fin 1993 !

Ces associations ont créé des "stud-books" (répertoire dans lequel sont inscrits tous les reproducteurs et poulains comportant les critères d'une race) non pas pour fixer une “race Palomino”, mais pour réaliser un meilleur compromis.

Donc, la photo ci-dessus de Hannelore avec une jument et son poulain, tous deux de couleur palominos serait très rare, puisqu'un palomino n'aura quasiment aucune chance d'avoir un poulain palomino, en voici un exemple : la mère est palomino, mais vous voyez aux crins du poulain qu'il ne le sera pas :

Mare_and_foal_(Kvetina-Marie)

Comme l'imaginait les anciens, c'est presque un cheval magique !

Bon vendredi,

♥♥♥

05 septembre 2017

Promenade dans la belle région de Iron Hill et chevaux coquins - Walk in the beautiful Iron Hill area and rascally horses

For an English translation, or any other language, use the Google "select a language" button at the top of the left column.

Kyla aime les chevaux, c'est normal, elle a grandi dans un élevage de la superbe région de Iron hill, que vous pouvez situer sur la carte ci-dessous, là où et le carré rouge :

ScreenShot02499

L’origine du toponyme choisi pour désigner le village d’Iron Hill reste somme toute obscure. Un récit ancien veut que lors d’une tournée de reconnaissance, dans les années 1850, es arpenteurs du comté auraient remarqué la présence d’un champ magnétique brouillant les indications de leur boussole. Ils auraient attribué ce phénomène à la présence de minerai de fer et donc jugé propice de changer le nom de l’endroit, nommé jusque là Brome Woods, pour Iron Hill.

Kyla a décidé de faire visiter Iron Hill et son élvage à ses copines Callie et Meredith, et d'aller dire bonjour aux chevaux de l'élevage.

Elle a même emporté le cheval dont elle dispose ici à la maison !

IMG_5938-1

IMG_5945-1

 

mais elle a vite voulu aller voir les autres :

IMG_5953-1

 

Allez les copains, venez me voir, vous me reconnaissez ?

IMG_5956-1

 

- Mais oui, c'est moi, tu es content de me retrouver mon grand , moi aussi !

IMG_5958-1

 

- Je suis contente de vous retrouver tous les deux !

IMG_5961-1

 

- Allez Guyloup, viens les caresser toi aussi !

- Mais comment veux-tu que je te tienne, que je te photographie, et que je les caresse en même temps ?

IMG_5964-1

 

- Ah oui, j'avais pas pensé à ça !!

IMG_5965-1

 

- Oh, il veut que je le caresse encore !

IMG_5966-1

 

- Tu vois, ils sont gentils mes copains !

IMG_5968-1

 

 

 

Voici quelques images de la suite de la promenade dans cette très jolie région verdoyante où on trouve des élevages de chevaux pur-sang et demi-sang, ainsi que des élevages de vaches Longhorn, superbes avec leurs immenses cornes.

IMG_5910-1

IMG_5918-1

IMG_5926-1

IMG_5927-1

 

IMG_5817-1-3

IMG_5928-1

IMG_5932-1

IMG_5971-1

IMG_5978-1

IMG_5985-1

 

 

Demain, les filles vous emmèneront à Knowlton, un village qui a été plusieurs fois nommé comme "plus joli village du Québec.

À bientôt,

Guyloup ♥