25 janvier 2020

Armes bactériologiques naturelles

ATTENTION, DANGER - Un rapport avec le coronavirus chinois ? pourquoi pas ?

Dans les films, on pense souvent aux éventuelles armes bactériologiques que développeraient des  laboratoires secrets pour le compte d'agences gouvernementales pas toujours très claires. 

Mais pense-t-on aux  armes bactériologiques naturelles qui nous menacent de plus en plus à chaque jour qui passe ?

Des scientifiques chinois et américains ont étudié des carottes de glace dans un glacier du plateau tibétain, dans la région autonome chinoise, et selon
une étude publiée en janvier 2020, des virus potentiellement très dangereux vieux de 15 000 ans y ont été découverts.

On connaissait l'effet dramatique du dégel du permafrost (profond sol gelé de manière permanente dans le grand-nord), ainsi que  de la fonde des glaciers, sur les modes de vie et les écosystèmes. Mais sur l'humain ?

Les habitants de la péninsule de Yamal, au nord-est de la Russie, ont subi une conséquence très concrète de ce dégel : un enfant y est mort et 23 autres personnes ont été infectées par l'apparition de la maladie du charbon, appelée aussi anthrax, pourtant disparue depuis longtemps dans cette région. Raison : un cadavre de renne mort de l'anthrax autrefois s'est retrouvé à l'air libre ; libérée des glaces, la bactérie mortelle, un bacille facilement disséminé sous forme de spores, a ensuite infecté des troupeaux de rennes, nombreux dans la région.

Est-ce qu'un tel processus peut se répéter ? "Bien sûr,  répondent les scientifiques. Un exemple : partis il y a 5 ans pour forer des glaciers en train de fondre dans l'Himalaya, des chercheurs américains et chinois ont mis au jour dans l'analyse des carottes extraites pas moins de 33 virus dont 5 seulement étaient connus du monde scientifique".

Le Canada se réchauffe 2 fois plus vite en moyenne que le reste du monde, la Russie 2,5 fois plus vite, et ce changement climatique est encore plus rapide en Arctique' Alors pour les scientifiques, la menace est loin de se limiter à l'anthrax : Il y a des restes de variole dans le Grand Nord datant de la fin du XIXe siècle et les chercheurs ont découvert des virus géants dans des dépouilles de mammouths, actuellement étudiés.

Les scientifiques déplorent qu'à la place d'investir dans la recherche sur le changement climatique, les autorités réduisent les budgets alloués à la science et ne dépensent pratiquement plus que pour répondre aux situations d'urgence : "On pense que le changement climatique va nous apporter bien des surprises, ont-ils averti, nous devrions y être prêts parce que la fonte de ces glaces pourraient relâcher ces pathogènes dans l'environnement, sans que les conséquences et les impacts qu'ils pourraient avoir soient connus".

"Le danger est réel, insiste Jean-Michel Claverie directeur du laboratoire information génomique et structurale (CNRS/université d'Aix-Marseille). La fonte des glaces en Arctique et celle du permafrost vont rendre accessibles des zones qui ne l'étaient pas auparavant. En creusant pour trouver du pétrole ou du gaz, des hommes pourront bien involontairement entrer en contact avec des microbes et les disséminer dans le monde sans qu'on sache comment il vont muter et s'adapter à notre époque".
Mais les climato-sceptiques restent maitres du monde....
♥♥♥

Posté par Guyloup à 12:41 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 janvier 2020

Le Québec, un exemple en matière d’action climatique ? hum ! (+ humour)

Alors que le Québec se targue partout  d’être un leader en matière de lutte contre les changements climatiques et de transition énergétique, et montre du doigt les autres provinces canadiennes et les autres pays, on peut se demander si il n'applique pas plutôt la politique du "faites ce que je dis, mais pas ce que je fais".

Le Québec, un exemple en matière d’action climatique ? lol ! pas vraiment…

En fait, pas du tout, à en croire l’édition 2020 du rapport /État de l’énergie au Québec/ publié vendredi dernier : http://energie.hec.ca/wp-content/uploads/2020/01/EEQ2020_WEB.pdf

En 2018, les Québécois ont consommé l’équivalent de 365 000 barils de pétrole par jour !! gloups, on n'est pourtant que 8 millions d'habitants quand même !

Les ventes totales de produits pétroliers raffinés ont progressé dans la province de Québec de 22%, et celles d’essence de 47%. 

L’objectif de la province de Québec annoncé ? réduire notre consommation de 40% d’ici 2030… hum, dans 10 ans ? ça va être sacrément dur dur !!!  2261254778

La soif de pétrole québécoise s’explique par 2 principales choses :

- l’engouement des Québécois pour les SUV (au Québec, des VUS) en est une ; ils composent maintenant 41% du parc automobile québécois, contre 25% il y a 15 ans,

- l'écrasante popularité de la voiture comme moyen de transport pour un oui ou un non (j'ai vu un reportage sur quelqu'un qui prenait sa voiture pour aller chercher le courrier à la boite à lettre, plutôt que marcher) en est une autre : entre 1990 et 2017, le nombre de voitures a augmenté trois fois plus vite que la population de la province !!!!

Et pourtant, les transports en commun existent, les voitures électriques aussi, les bornes de rechargement sont même gratuites.

Quant à Montréal, selon une étude présentée ce matin, le parc automobile de la métropole a augmenté de 15% depuis 2013, pendant que le transport en commun n’a progressé que de 4%.

Quant à la consommation de gaz naturel, comme la production non traditionnelle de gaz de schiste s’accroît en Amérique du Nord, la proportion de cette source dans le réseau québécois va en grandissant, avec tout ce que cela entraine comme désastre écologique ( https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/672277/petrole-gaz-schiste-pollution-environnement  et https://reporterre.net/L-exploitation-du-gaz-de-schiste-devaste-les-Etats-Unis ).

Bref, "à défaut d’un virage majeur, le Québec fonce dans le murconcluent les chercheurs de HEC Montréal.  

Et pendant ce temps là, juste un peu plus au sud, un abruti un peu débile, prénommé Donald T. a dit : 'Nous devons rejeter les éternels prophètes de malheur et leurs prédictions d’apocalypse", en parlant de la courageuse et visionnaire Greta Thunberg.

On n'est pas prêts de s'en sortir...

d7b99881-edd9-4e2e-b8c9-29b7470d8505_JDX-2x1_WEB

 

 

Mais pour terminer sur une note plus légère, bien qu'aussi épouvantable sur un point de vue de pollution, voici un résumé des pires embouteillages connus au monde ! 

Embouteillage à Beijing1. Beijing, août 2010

Ça dépasse l'entendement. Un embouteillage monstre sur la route qui conduit à la frontière entre la Chine et le Tibet. Imaginez : une file d'attente d'automobiles et de camions qui s'étend sur près de 100 kilomètres. Les villageois sont même allés porter eau et nourriture aux conducteurs et aux passagers. Il aura fallu quelques jours pour tout dégager ! 

 

Embouteillage à Bethel2. Bethel, août 1969

Le pire embouteillage de l'histoire des États-Unis. Durant trois jours, des automobiles immobilisées sur l'accotement et les voies de circulation, sur 32 kilomètres et des dizaines de milliers de personnes qui se faufilent entre elles, en direction de la ferme de Max Yasgur pour assister au Woodstock Music & Art Festival. Pratiquement une scène de guerre à l'époque du Peace and Love. 

 

Embouteillage à Chicago3. Chicago, février 2011

Sorties de route, accrochages, accidents majeurs, Chicago se souvient du 1er février 2011. Ce jour-là, il est tombé pas moins de 50 centimètres de neige, paralysant la ville et ses accès routiers. Une fois les précipitations terminées, il a fallu 12 heures pour dégager la voie de la neige qui s'accumulait à la hauteur des parebrises. 

 

Embouteillage en Allemagne4. Allemagne, avril 1990

La chute du mur de Berlin a entraîné une congestion monstre entre l'Allemagne de l'Est et l'Allemagne de l'Ouest, en ce week-end de Pâques. Le 12 avril, une autoroute sur laquelle circulaient quelque 500 000 véhicules par jour a été littéralement envahie par 18 millions de véhicules. Certains automobilistes ne se sont jamais rendus à destination… 

 

Embouteillage au Texas5. Texas, septembre 2005

Pas moins de 2,5 millions d'habitants de Houston ont choisi d'évacuer la ville, le 21 septembre, à l'approche de l'ouragan Rita. Résultat : un bouchon de circulation long de 100 kilomètres sur l'autoroute 45. Certains y sont demeurés prisonniers durant 48 heures. 

 

Embouteillage Paris-Lyon6. Paris-Lyon, février 1980

Ce qui fut décrit comme un des plus longs embouteillages de l'histoire de la France : un stationnement long de 175 kilomètres entre les villes de Paris et de Lyon. La cause : les vacanciers amateurs de ski qui retournaient à Paris au terme des vacances hivernales jumelées à de mauvaises conditions climatiques en région. 

 

Embouteillage à Moscou7. Moscou, novembre 2012

Neige et vent sont à l'origine d'un immense bouchon de circulation sur l'autoroute M-10, entre Moscou et Saint-Pétersbourg, le 30 novembre 2012. Certains sont restés bloqués durant trois jours. Les autorités ont même installé des tentes, sur le bas-côté de la route, pour offrir des provisions et de l'aide psychologique aux automobilistes prisonniers. 

 

Embouteillage à New York8. New York, septembre 2001

Ponts et tunnels fermés, accès en véhicule interdits sauf aux véhicules d'urgence, tous se souviennent du 11 septembre 2001 à New York. Des milliers d'automobilistes ont été pris au piège lors des attentats. 

Embouteillage de piétons à New YorkEt c'est sans compter les marcheurs qui, pour rentrer à la maison, ont envahi les ponts de la ville.

 

Embouteillage à Sao Paulo9. Sao Paulo, juin 2009

Une des villes du monde où la circulation est difficile. Selon le magazine Times, les habitants passent, en moyenne, 4 heures par jour dans les bouchons. Mais, le 10 juin 2009, la ville a enregistré un record avec un bouchon long de 292 kilomètres… Fallait être patient!

 

Embouteillage au Japon10. Japon, août 1990

Un retour de vacances difficile combiné à un ordre d'évacuation en raison d'une alerte au typhon, voilà tous les ingrédients pour un bel embouteillage entre les villes de Hyogo et Shiga, au pays du Soleil Levant. Le 12 août 1990, plus de 15 000 véhicules ont été abandonnés, causant un bouchon de circulation long de 143 kilomètres.

Et dire que certains pestent pour un retard de… 30 minutes !! (source : https://www.canald.com/decouvertes/tops/le-top-des-embouteillages-1.1440993 )

Bon mercredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 00:32 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
07 janvier 2020

L'heure de la sortie...

Il n'y a pas que des grands ados et des jeunes adultes dans ma petite troupe American Girl : il y a aussi les gamins espiègles !

Aujourd'hui ils ont repris l'école, et en descendant de l'autobus scolaire, je les ai entendus qui chantaient un refrain bien connu :

"Lorsqu'on aperçoit le soleil dehors,
Et qu'il faut finir le travail d'abord,
On doit vraiment faire un effort !
L'heure de la sortie,
Tout au long de l'année,
C'est le meilleur moment de la journée !"

IMG_0774-1-2


Pour les nostalgiques, ou les jeunettes qui n'ont pas connu cette époque bénie (et inconsciente) où tout le monde croyait que le futur des enfants ne pouvait être QUE meilleur que le passé des adultes et leurs prédécesseurs : 

Sheila L'heure de la sortie 1966

Passez un bon mercredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:17 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2020

Gabrielle, ses cheveux et l'hiver

Hier je parlais de l'absence anormale du froid à cette époque de l'année, mais je n'aurais jamais cru voir monter à 8°C le thermomètre de l'ordinateur de bord un 3 janvier (pluvieux).

On est au Canada quand même, et en plein hiver !

(du reste, pour répondre à un commentaire de Monique sur mon post d'hier : contrairement à la France, ici l'hiver commence habituellement dès le mois d'octobre, ou au plus tard en novembre ; donc il ne commence pas actuellement, normalement nous sommes en plein milieu).

IMG_0673-1

Du coup, Gabrielle et Logan se promenaient en pull (moi aussi, et je n'étais pas seule dans les rues).

Et j'ai entendu Gabrielle (16 ans) poser cette question légitime à son copain :

- Crois-tu vraiment que ça va s'arrêter de se réchauffer un jour, ou bien est-ce qu'il finira par ne plus jamais y avoir d'hiver pour nous ?

IMG_0688-1

Pour vous laisser y réfléchir et pour passer à quelque chose de moins "lourd" pour la pensée, voici du plus léger et futile :  

Avez-vous vu le nouveau look de Gabrielle ? comme beaucoup de jeunes femmes noires, elle a voulu d'abord se faire défriser les cheveux, puis finalement, elle a voulu les décolorer.

GabrielleGabrielle (2)

Ah, ces jeunes qui se cherchent !

Bon samedi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 19:13 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mai 2019

Soleil, couture, et météo

Quand il y fait beau, il faut vite en profiter.

C'est ce qu'on fait Gabrielle et Rémi en allant se balader au bord du lac.

J'ai cousu la tenue de Rémi pour lui faire plaisir car c'est un fan de base-ball, dont il espère d'ailleurs faire son métier.

La tenue de Gabrielle est plus ancienne, je vous l'ai déjà montrée il y a quelques semaines.

IMG_0661-1

IMG_0663-1

Toutefois, ne croyez pas qu'il fasse aussi chaud que ces photos semblent le montrer... voici notre météo actuellement, 14 mai, à 14 heures :

ScreenShot01977

Toutefois, ça va mieux que la semaine dernière où il gelait encore certaines nuit ; cette fois, il fera 2°.

ScreenShot01979

J'espère que c'est un peu mieux chez vous.

♥♥♥

24 mars 2019

Couture : chemise et pantalon à bretelles..... et histoire vraie, mais dure

Quand on est coincée par la neige, on s'occupe. J'en ai profité pour coudre une chemise et un pantalon à bretelles à Narcisse.

Ce soir, j'ai entendu ce dialogue :

- Courir dans la prairie me manque tellement ... nous avons des amis très chanceux parce que le printemps est déjà arrivé chez eux, disait Narcisse.
- Encore un mois de patience, la neige sera enfin fondue et ce sera aussi le printemps avec nous, a répondu Lily.

IMG_3724-1

Pour coudre la tenue de Narcisse, je me suis inspirée d'images de "la petite maison dans la prairie".

Mais indépendamment du joli petit feuilleton tourné d'après l'oeuvre de Laura Ingalls (née en 1867), connaissez-vous l'histoire de ces romans ???

Laura Ingals a 60 ans, quand sa fille Rose lui demande si elle voudrait bien écrire l'histoire de sa famille, et ses souvenirs d'enfance.

Alors Laura se met à écrire en toute franchise tous ses souvenirs.

Sur les conseils de sa fille encore, elle donne un titre à ses écrits : Pionner girl, et propose le manuscrit à un éditeur.... qui le refuse immédiatement car trop réaliste, trop violent, trop vrai sur la vie des pionniers, on y trouve la pauvreté, la famine, les enfants morts en bas âge, l'alcoolisme, le viol... mais aussi des jeux d'enfants, bien sur.

Par contre, on lui dit que si elle édulcore ses écrits, et en fait une jolie histoire sur la vie des enfants de pionniers, son roman sera tout à fait intéressant. 

On connait la suite... son roman a été publié, il a plu, et on lui a demandé d'écrire des suites. Puis, il y a eu le feuilleton tourné presque 100 après sa naissance, enrichissant beaucoup de monde, alors qu'elle a vécu dans la pauvreté presque toute sa vie !!!

MAIS... en 2015, le manuscrit original, Pioneer girl, a été enfin publié aux USA, où il a eu un immense succès. Il est vrai que nous sommes beaucoup moins prudes et hypocrites que par le passé, et que nous nous voilons moins la face sur la réalité de la vie de nos prédécesseurs (bien qu'il y ait encore beaucoup de crétins pour affirmer que "c'était mieux avant, c'était le bon temps" !!!).

De là à imaginer un nouveau feuilleton ? pourquoi pas.... mais gageons qu'il ne sera pas pour enfants cette fois ci.

Pour un rapide aperçu de sa vie chaotique, de l'enfance à l'âge adulte, voir ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Laura_Ingalls_Wilder et ici : https://www.iowasource.com/2017/11/28/laura-ingalls-wilder/

220px-Laura_Ingalls_Wilder Laura-on-Porch-1117-768x494

Pour celles que cela intéresserait de les lire, ou relire, ou faire lire à vos enfants et petits-enfants, vous pouvez télécharger gratuitement la série des 8 romans de La petite maison dans la prairie ICI en format epub et PDF.

Bon dimanche :-)

♥♥♥

22 mars 2019

Aurai-je à nouveau des cadeaux ?!!

Photos prises ce vendredi midi à la maison (22 mars..... pas 22 décembre !).

Question : dois-je ressortir le sapin de Noël de son placard ?

Si oui, aurai-je à nouveau des cadeaux ?!!!! 😄

IMG_3668-1

IMG_3669-1

Ces photo datent donc de ce vendredi midi (hier pour l'Europe). Depuis, on a déjà reçu plus de neige que ce qui était prévu... et les infos comparent avec une autre tempête de 22/23 mars, mais en 2001 cette fois, où 50 CM étaient tombés d'un coup à Montréal :

ScreenShot01728

Je croise les doigts pour que ça s'arrête et qu'on ne batte pas le record de 2001 !! 

On l'aura bien mérité notre printemps... daisy

 

 

Bon samedi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 22:38 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :
24 février 2019

Visite à l'abbaye Saint Benoit du lac - Visit to the abbey Saint Benoit du lac

(for translation, use the button at the top right / para traducción, use el botón en la parte superior derecha)

Dans toute ma tribu, il y a un futur historien. En tous cas, c'est le métier qu'il rêve de faire. Il s'agit de Ludovic.

Le voici qui a profité de quelques heures de soleil samedi après-midi pour emmener sa soeur et leurs amis visiter l'abbaye Saint Benoit du lac, à Magog.

Il était intarissable sur l'histoire de l'abbaye, racontant même des anecdotes dignes des merveilleuses histoires d'Alain Decaux, les tenant en haleine aussi bien que le faisait ce merveilleux historien lorsque je l'écoutais (souvenirs....). 

À tel point les trois autres l'écoutaient de manière quasiment fascinée :

IMG_3191-1

Je ne sais pas pour vous, mais moi, j'adorais l'histoire. Les cours étaient si mal donnés par mes pauvres profs d'histoire pas très doués pour le sens théatral que la quasi totalité des élèves trouvaient ça barbant. Mais lorsque je rentrais à la maison, mon grand-père était une mine d'informations et d'anecdotes qui rendaient passionnant le sujet qui avait été abordé en classe ce jour là.

Toutefois, lors de ma dernière année de collège, en 3e, on a eu un super prof d'histoire, qui savait raconter de manière vivante et ... parfois savoureuse ! il nous a conseillé d'acheter des bouquins de Guy Breton, qui venaient de sortir : "Histoires d'amour de l'histoire de France" (ce qui avait choqué des parents "coincés" et le pauvre prof s'était fait réprimander). Même mes deux meilleures copines, qui détestaient pourtant ça, se sont mises à trouver l'histoire très amusante quand je leur ai prêté le bouquin que j'avais acheté.

Voici d'autres vues de l'abbaye :

IMG_3196-1

IMG_3198-1

Ne croyez pas que c'est une abbaye ancienne, comme celles d'Europe... non, il faut voir les choses à la façon nord-américaine avec ses 400 ans d'histoire seulement. Cette abbaye est considérée comme TRÈS ANCIENNE pour le pays, mais en réalité elle date de 1912, ce qui paraitrait fort récent en Europe. 

Infos ici : https://www.abbaye.ca/comprendre-labbaye/histoire/ (cliquez sur les années pour faire défiler l'histoire et les photos)

Cela m'a toujours amusé de voir des objets datant des années 80 baptisées "antiquités" ici.... étant moi-même née en novembre 1955, je reconnais que je préfère la notion européenne du mot "antiquité" !!

En tous cas, ils ont bien fait d'en profiter car dès le soir la neige était de retour, aujourd'hui dimanche, c'était du verglas, et demain soir lundi nous aurons un joli -20°C.... (soupir).

Bon lundi que je vous souhaite ensoleillé et agréable :-)

♥♥♥

14 décembre 2018

Pour le sourire :-)

Une petite blague pour le sourire :

47348474_723375951378563_2339185209699729408_n

 

Bon vendredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 02:05 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,