21 mai 2020

Croisez les doigts pour moi, merci

Depuis plusieurs années, je vous ai parlé à plusieurs reprise de la sécheresse qui s'installe ici ; chaque année un peu plus. Il ne pleut plus assez, et quand ça tombe, c'est violent, de ce fait, au lieu de rentrer dans le sol, ça file vers les cours d'eau, le fleuve, et la mer.

Les nappes phréatiques baissent, et les cours d'eau sont à sec de plus en plus tôt.

Cette année, en plus, nous avons eu peu de neige, même si elle s'est étirée dans le temps, et il ne pleut pas du tout depuis.

Du reste, certaines pelouses commencent à avoir triste mine, et j'ai vu plusieurs terrains où les arroseurs à balance étaient en route.

La conséquence que je craignais est déjà là :

ScreenShot04200ScreenShot04207

 

Et malgré l'interdiction des feux à ciel ouvert en vigueur depuis le 19 mai, les incendies dus à ces feux sont déjà très nombreux (site de protection incendie de nos forêts : https://sopfeu.qc.ca/ ) parce que des tas d'imbéciles se croient plus intelligents que tout le monde, et continuent à nettoyer leurs terrains en brulant les feuilles et branches à ciel ouvert, même en bordure de forêt. Sans compter les obsédés du "petit feu dehors le soir" autour duquel on boit quelques bières en finissant par ne plus tenir compte des braises qui s'envolent dans le vent.

Du coup, voici la situation à l'heure où je vous écrit :

ScreenShot04205

Comme vous le savez peut être, je vivais dans l'extrême sud de la Gironde, dans la magnifique forêt des Landes,  avant de venir au Canada ; et il m'est arrivé à plusieurs reprises de ne pas dormir pendant certaines nuits où des incendies de forêt étaient très proches (une fois si proche que des brandons arrivaient sur le terrain et le toit portés par le vent, il a été circonscrit à 1,5 km de chez moi).

J'ai conservé de cette époque une peur panique des incendies de forêt, à tel point que je suis incapable de regarder des images à ce sujet aux infos télévisées....

Alors imaginez quand je lis ces alertes, car je vis en lisière de la forêt du parc national, comme vous le voyez sur les photos ci-dessus, et en plus avec une pinède juste à côté, et quand on sait en plus que les toits des maisons québécoises sont en bardeau d'asphalte, et non pas en tuiles, ça n'est pas fait pour arranger les choses. 

C'est clair : j'ai la trouille du geste d'un inconscient, qu'il soit un voisin plus ou moins proche qui va brûler ses déchets à ciel ouvert, ou un touriste dans le parc national qui va vouloir fumer sa clope dans la forêt, ou faire griller ses saucisses sur un feu de camp improvisé.

Soyez gentilles, croisez les doigts pour moi (et les orteils aussi si possible !) ; MERCI.

♥♥♥

Posté par Guyloup à 01:05 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mars 2020

Où nous en sommes à ce jour avec le virus au Canada (+ajout des images manquantes)

Merci à toutes pour vos gentils commentaires sur les aventures de Belle et Ethan pendant cette période de confinement qui risque de leurapporter quelques surprises, agréables et désagréables avec la présence de la petite Zoé et ses copines !

Pour celles d'entre vous qui ont demandé ce qui se passait au Canada avec le COVID-19, voici quelques explications .

Pour cela, je vais vous rappeler que le Canada est une fédération (comme les USA) et que le PAYS CANADA est composé de PROVINCES (Québec, Ontario, Colombie Britannique, Nouveau Brunswick, Terre-Neuve Labrador, Manitoba, Alberta, Saskatchewan, Nouvelle Écosse, Ile du prince Edouard, Yukon, Territoire du Nord Ouest) relativement indépendantes les unes des autres (= les états américains), qui sont  chapeautées par le gouvernement fédéral basé à Ottawa, dans la province de l'Ontario (= Maison Blanche à Washington, aux USA). La fédération du pays Canada a à son sommet un premier ministre (= président), actuellement, il s'agit de Justin Trudeau. Chaque province a aussi un premier ministre (= les gouverneurs d'état, aux USA), au Québec il s'agit de Legault.... le fait qu'ils aient le même titre de premier ministre entre le Canada et les provinces peut porter à confusion, et je n'ai pas trouvé très futé de leur part de ne pas choisir 2 titres différents.

1) Pour le Canada, le pays où je vis :

Notre premier ministre canadien Justin Trudeau est confiné à domicile car son épouse a le coronavirus depuis quelques jours.

2) Pour le Qubéec, la province où je vis :

Notre premier minsitre québécois (que je ne supporte pas, mais c'est une autre histoire), lui, navige à vue, entre opportunisme, doute et panique ! jeudi, il annonce la fermeture des écoles pour LA JOURNÉE DE VENDREDI, retour à l'école dès lundi. Vendredi, changement de programme : fermeture pour 2 semaines, mais aucune autre mesure.... toutefois les gens paniquent et se précipitent dans les super-marché car ils voient bien se qui se passe ailleurs, ce qui donne lieu à des scènes demandant l'intervention de la police.

Hier dimanche, patatrac, la panique semble avoir rattrapé Legault qui annonce la fermeture des bars, des cinémas, discothèques, centres de ski, bibliothèques, patinoires, cabanes à sucre, salles de danse et de gym, piscines et spas............ mais pas des restaurants, uniquement de ceux qui font "buffet ouvert", les autres doivent se limiter à une capacité de 50% et espacer les tables !! cherchez l'erreur..... Les écoles restent fermées. Avec comme commentaire en annonçant ces mesures : "Je réalise très bien qu’on vous en demande beaucoup, qu’on met beaucoup de restrictions dans votre vie normale, mais dites-vous que ce qu’on est en train de faire actuellement ça va sauver des vies"...! comme si on ne s'en était pas douté ! 

Il a  aussiannoncé que des mesures seront mises en place dans les aéroports, comme l’ajout de pancartes bien en évidence pour renseigner les voyageurs à leur arrivée.

Ensuite Legault s’est fait questionner sur la raison pour laquelle il ne réclame pas la fermeture des tours à bureaux où travaillent des milliers de personnes. Je pense que c’est important que les gens continuent de travailler. C’est juste important qu’on essaie de garder une distance d’un mètre avec les autres personnes avec qui on travaille. , a-t-il répondu..... 

Hum.

Aucune annonce n’a été faite concernant les commerces. Sans doute que le virus veut être sympa et va respecter l'économie québécoise !

Par contre, vous savez comme je vous parle régulièrement de notre pénurie de médecins et personnel soignant (6 mois pour obtenir un RV chez son médecin, quand on en a un, etc, la plupart de nos médecins ayant plus de 70 ans !!! ne riez pas, c'est vrai, voir ICI ce reportage de Radio-Canada).

Comme pour une raison d'emplacement géographique vous pourriez ne pas y avoir accès depuis l'Europe, je vous mets deux captures d'écran d'une partie du texte............. et je vous prie de ne pas rire de nos médecins de plus de 90 ans !!!!

Source: Externe

Source: Externe

Et bien là, Legault a lancé un appel aux retraités du milieu de la santé pour revenir au travail pour prêter main-forte au personnel hospitalier qui, je preprends ses termes "va être débordé dans les jours, semaines et mois à venir".

D'un côté on prend des mesurettes un peu légères, et de l'autre on rappelle les retraités au boulot, alors que le milieu médical est déjà hors d'âge. 

Pour ma part, je pense qu'on ne nous dit pas tout, que nos gouvernements ont peur que l'économie s'effondre, qu'ils ont "le cul entre deux chaises" et qu'ils navigent à vue.

À suivre, on ne peut rien faire d'autre.

Soyez prudentes, restez chez vous, et profitez-en pour bricoler et faire tout ce que vous n'aviez pas le temps de faire !

Bonne fin de soirée,

Bises ♥♥♥

 PS : ajout de 17 h 30 - Je reviens de faire des courses : les gens ne prennent aucune précaution, se pressent les uns contre les autres et bavardent en éclatant de rire sans se protéger, aucun gant, aucun masque, et........ ne riez pas : les supermarchés ne mettent plus de désinfectant car les clients le volent !!! (les supermarchés IGA à Magog, et Walmart à Magog, se sont fait voler les gros flacons distributeurs qui étaient pourtant fixés solidement à l'entrée). Voici un bel exemple de solidarité et de prudence.

Comme on dit ici : On n'est pas sortis du bois ! 

 

Posté par Guyloup à 17:07 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
25 février 2020

Petite balade du jour

Nous avons eu une journée incroyable aujourd'hui, avec 11° en plein après-midi ; du jamais vu ici un 24 février ; d'après la météo, c'est une température de mois d'avril !

Bien sur, nous ne sommes pas restés enfermés et nous avons vite été en profiter, avec une petite virée jusqu'à la ville frontière de Stanstead dont je vous avais mentionné les amusantes particularités ICI

Voici quelques  images de cette petite virée.

IMG_1606-1

IMG_1608-1

IMG_1610-1

Ce qui est moins drôle, par contre, ce sont les routes qui dégèlent en surface (pas en profondeur, ça ne sera pas avant la mi-mai), et qui forment une gadoue sur la glace, sur laquelle on dérape régulièrement parmi les ornières.

IMG_1629-1

Et je ne vous parle pas de l'état de la voiture !

IMG_1633-1

IMG_1651-1

Je me suis tant habituée à ces vastes paysages "de bout du monde" que j'ai du mal à imaginer de retourner vivre une ville un jour.

IMG_1653-1

IMG_1658-1

IMG_1660-1

IMG_1662-1

IMG_1664-1

IMG_1665-1

IMG_1671-1

IMG_1674-1

IMG_1689-1

IMG_1693-1

IMG_1702-1

IMG_1711-1

On a bien fait d'en profiter car la météo redevient maussade pour quelques jours :

ScreenShot03574 

mais toujours avec des températures malgré tout fort agréables par rapport aux normes habituelles des années passées où nous avions entre -10 et -20° en journée à ces dates.

D'après ce que racontent les copines du forum ou ma famille en France, c'est pareil chez vous et la végétation se croit déjà au printemps bien avancé puisque certaines ont mêmes déjà montré des arbres fruitiers qui commençaient à fleurir.

Je croise les doigts pour qu'il n'y ait pas un retour de bâton avec le froid, car j'ai remarqué que les pieds des arbres, en forêt et en bords de route, ne sont pas du tout dégagés, or, habituellement, lorsque les températures sont définitivement en train de s'adoucir au printemps, les arbres "libèrent leurs pieds" de la neige, formant un cercle "aéré" autour d'eux, qui s'élargit petit à petit, comme si leur réveil dégageait une énergie qui fait fondre la neige. Et ce c'est pas le cas actuellement, leurs pieds sont encore enneigés assez haut.

Mais bon, on verra bien, et on prendra ce qui vient.

Nous étions accompagnés de Marianne et Waban, qui sont allés observer la nature et ont rapporté une petite surprise que vous verrez prochainement en images, ainsi que de Kirstine et Karen, qui elles aussi feront l'objet d'un autre message-reportage.... à suivre !

Bon mardi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 01:50 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,
21 février 2020

Un peu d'anthropomorphisme !

Anthropomorphisme, nom masculin. Définition : tendance à attribuer aux animaux et aux choses des réactions humaines.

Alors ça, de l'anthropomorphisme, j'en fais, et sans réserve, puisque je fais parler les poupées et les animaux !

Du reste, quand j'étais photographe naturaliste, sur les forums qui étaient consacrés à cette activité, on m'a souvent reproché de mettre des légendes anthropomorphiques sur certaines de mes photos.

Exemple :

78310545

78540575

78540599

Les photographes se la pètent souvent, et avec eux, il faut être "sérieux", voire coincé, ne parler que technique et matos... c'est si triste ! 

En attendant la préparation d'une nouvelle mise en scène et de son histoire de découverte d'un mystérieux amoureux de la St Valentin pour Joséphine la couturière (sans doute demain si j'ai le temps de terminer les mises en scène !), j'ai décidé de vous montrer quelques photos de nos locataires poilus de la maison.

Voici donc quelques photos de nos chats "anciens sauvages" ! 

Comme vous pouvez le voir, pour des anciens chats sauvages, ils semblent bien s'être acclimatés à l'intérieur de la maison !

On commence par Misstigris la petite timide ; petit gabarit, recherche les caresses, mais point trop n'en faut quand même :

IMG_1343-1

puis sa soeur, Lapuce ; coquine et espiègle, toujours prête à fouiner et pousser quelque chose avec sa patte, elle a des mimiques très parlantes et assez irrésitibles :

IMG_1360-1

IMG_1358-1

IMG_1356-1

Puis "le gros", c'est à dire Tigrou ; un gros mâle qui fait presque deux fois le volume et la longueur de Misstigris, et dont le ronronnement rappelle assez un semi-remorque en plein effort !

IMG_1352-1

IMG_1349-1

Ici, Misstigris fait un bisou à son copain :

IMG_1353-1

Ici, elle lui dit : ", tends l'oreille, j'ai un secret à te confier" ; "vas-y, je t'écoute" répond Tigrou :

IMG_1354-1

Mais Lapuce l'espiègle arrive aussitôt : "je veux savoir aussi" s'exclame-t-elle :

IMG_1345-1

Et pendant ce temps, la quatrième, la douce et calme Arlequine, indifférente aux bavardages des trois autres, dort à pattes fermées sur le vieux "fauteuil à chats" :

IMG_1364-1

Tous ces chats étaient des pauvres abandonnés, devenus sauvages ; nous les avons fait opérer, et... voilà !

Bon vendredi :-)

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 01:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,
20 février 2020

Oubliez vos espoirs : il faut employer la force !

Suite au message d'hier (ICI), sur la cérémonie de purification amérindienne, et à mon commentaire sur les chefs héréditaires qui s'opposent (justement) au passage de cette cochonnerie d'oléoduc pour le pétrole sale du Canada, j'ai vu que plusieurs d'entre vous espéraient qu'ils seraient entendus.

Oubliez ça ! ce soir, notre premier sinistre ministre de la province de Québec, un facho déguisé en brave homme (que je ne peux pas blairer), estime lui aussi qu'il va falloir "rentrer dans le tas" et EMPLOYER LA FORCE !

ScreenShot03548

 

Il a parlé des québécois et des canadiens qui "souffrent" actuellement !!!!!!! pourquoi ? parce qu'ils vont manquer quelques approvisionnements, parce que des trains sont bloqués ?

ScreenShot03552

Et qu'en est-il alors des nations amérindiennes qui souffrent VRAIMENT, elles depuis 417 ANS, depuis les premières colonisations des rives du St Laurent en 1603 ? les enfermements dans les réserves ?  les pensionnats autochtones (ICI) "pour tuer l'indien dans l'enfant" ? 

Ce qui me fait sourire, c'est que les québécois ne supportent pas que les amérindiens revendiquent leurs droits ancestraux, sous prétexte qu'ils ont été colonisés et doivent désormais se la fermer..... mais ils sont les premiers à gueuler quand des étrangers arrivent et veulent vivre à leur manière sans se plier au comportement des québécois !! les québécois jouent sur les deux tableaux : ils veulent être les conquérants des amérindiens, mais en même temps ils veulent être les autochtones des temps modernes qui refusent "l'étranger différent d'eux" parce qu'ils étaient là avant son arrivée au pays !! mais les amérindiens aussi étaient là avant l'arrivée des québécois !

Enfin bref, comme toujours pour les autochtones (indigènes natifs) de tous les pays du monde, on s'enrichit sur leur dos, en ponctionnant leurs ressources naturelles, leurs terres, leurs forêts, leurs sous-sol, et on ne leur laisse que le mépris en retour.... c'est une habitude de longue date, on a pratiqué de même en amérique du sud, en afrique, en asie... nous les pays "riches" qui nous sommes toujours enrichis en appauvrissant les indigènes.

Pour conclure, le grand chef de la réserve des Mohawks a répondu :

ScreenShot03553

 

Et j'espère bien qu'ils le feront si la force est employée contre eux.

Bon jeudi :-)

♥♥♥

PS : les notifications refonctionnent, je vais pouvoir répondre à vos derniers commentaires.

Posté par Guyloup à 01:06 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

25 janvier 2020

Armes bactériologiques naturelles

ATTENTION, DANGER - Un rapport avec le coronavirus chinois ? pourquoi pas ?

Dans les films, on pense souvent aux éventuelles armes bactériologiques que développeraient des  laboratoires secrets pour le compte d'agences gouvernementales pas toujours très claires. 

Mais pense-t-on aux  armes bactériologiques naturelles qui nous menacent de plus en plus à chaque jour qui passe ?

Des scientifiques chinois et américains ont étudié des carottes de glace dans un glacier du plateau tibétain, dans la région autonome chinoise, et selon
une étude publiée en janvier 2020, des virus potentiellement très dangereux vieux de 15 000 ans y ont été découverts.

On connaissait l'effet dramatique du dégel du permafrost (profond sol gelé de manière permanente dans le grand-nord), ainsi que  de la fonde des glaciers, sur les modes de vie et les écosystèmes. Mais sur l'humain ?

Les habitants de la péninsule de Yamal, au nord-est de la Russie, ont subi une conséquence très concrète de ce dégel : un enfant y est mort et 23 autres personnes ont été infectées par l'apparition de la maladie du charbon, appelée aussi anthrax, pourtant disparue depuis longtemps dans cette région. Raison : un cadavre de renne mort de l'anthrax autrefois s'est retrouvé à l'air libre ; libérée des glaces, la bactérie mortelle, un bacille facilement disséminé sous forme de spores, a ensuite infecté des troupeaux de rennes, nombreux dans la région.

Est-ce qu'un tel processus peut se répéter ? "Bien sûr,  répondent les scientifiques. Un exemple : partis il y a 5 ans pour forer des glaciers en train de fondre dans l'Himalaya, des chercheurs américains et chinois ont mis au jour dans l'analyse des carottes extraites pas moins de 33 virus dont 5 seulement étaient connus du monde scientifique".

Le Canada se réchauffe 2 fois plus vite en moyenne que le reste du monde, la Russie 2,5 fois plus vite, et ce changement climatique est encore plus rapide en Arctique' Alors pour les scientifiques, la menace est loin de se limiter à l'anthrax : Il y a des restes de variole dans le Grand Nord datant de la fin du XIXe siècle et les chercheurs ont découvert des virus géants dans des dépouilles de mammouths, actuellement étudiés.

Les scientifiques déplorent qu'à la place d'investir dans la recherche sur le changement climatique, les autorités réduisent les budgets alloués à la science et ne dépensent pratiquement plus que pour répondre aux situations d'urgence : "On pense que le changement climatique va nous apporter bien des surprises, ont-ils averti, nous devrions y être prêts parce que la fonte de ces glaces pourraient relâcher ces pathogènes dans l'environnement, sans que les conséquences et les impacts qu'ils pourraient avoir soient connus".

"Le danger est réel, insiste Jean-Michel Claverie directeur du laboratoire information génomique et structurale (CNRS/université d'Aix-Marseille). La fonte des glaces en Arctique et celle du permafrost vont rendre accessibles des zones qui ne l'étaient pas auparavant. En creusant pour trouver du pétrole ou du gaz, des hommes pourront bien involontairement entrer en contact avec des microbes et les disséminer dans le monde sans qu'on sache comment il vont muter et s'adapter à notre époque".
Mais les climato-sceptiques restent maitres du monde....
♥♥♥

Posté par Guyloup à 12:41 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 janvier 2020

Le Québec, un exemple en matière d’action climatique ? hum ! (+ humour)

Alors que le Québec se targue partout  d’être un leader en matière de lutte contre les changements climatiques et de transition énergétique, et montre du doigt les autres provinces canadiennes et les autres pays, on peut se demander si il n'applique pas plutôt la politique du "faites ce que je dis, mais pas ce que je fais".

Le Québec, un exemple en matière d’action climatique ? lol ! pas vraiment…

En fait, pas du tout, à en croire l’édition 2020 du rapport /État de l’énergie au Québec/ publié vendredi dernier : http://energie.hec.ca/wp-content/uploads/2020/01/EEQ2020_WEB.pdf

En 2018, les Québécois ont consommé l’équivalent de 365 000 barils de pétrole par jour !! gloups, on n'est pourtant que 8 millions d'habitants quand même !

Les ventes totales de produits pétroliers raffinés ont progressé dans la province de Québec de 22%, et celles d’essence de 47%. 

L’objectif de la province de Québec annoncé ? réduire notre consommation de 40% d’ici 2030… hum, dans 10 ans ? ça va être sacrément dur dur !!!  2261254778

La soif de pétrole québécoise s’explique par 2 principales choses :

- l’engouement des Québécois pour les SUV (au Québec, des VUS) en est une ; ils composent maintenant 41% du parc automobile québécois, contre 25% il y a 15 ans,

- l'écrasante popularité de la voiture comme moyen de transport pour un oui ou un non (j'ai vu un reportage sur quelqu'un qui prenait sa voiture pour aller chercher le courrier à la boite à lettre, plutôt que marcher) en est une autre : entre 1990 et 2017, le nombre de voitures a augmenté trois fois plus vite que la population de la province !!!!

Et pourtant, les transports en commun existent, les voitures électriques aussi, les bornes de rechargement sont même gratuites.

Quant à Montréal, selon une étude présentée ce matin, le parc automobile de la métropole a augmenté de 15% depuis 2013, pendant que le transport en commun n’a progressé que de 4%.

Quant à la consommation de gaz naturel, comme la production non traditionnelle de gaz de schiste s’accroît en Amérique du Nord, la proportion de cette source dans le réseau québécois va en grandissant, avec tout ce que cela entraine comme désastre écologique ( https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/672277/petrole-gaz-schiste-pollution-environnement  et https://reporterre.net/L-exploitation-du-gaz-de-schiste-devaste-les-Etats-Unis ).

Bref, "à défaut d’un virage majeur, le Québec fonce dans le murconcluent les chercheurs de HEC Montréal.  

Et pendant ce temps là, juste un peu plus au sud, un abruti un peu débile, prénommé Donald T. a dit : 'Nous devons rejeter les éternels prophètes de malheur et leurs prédictions d’apocalypse", en parlant de la courageuse et visionnaire Greta Thunberg.

On n'est pas prêts de s'en sortir...

d7b99881-edd9-4e2e-b8c9-29b7470d8505_JDX-2x1_WEB

 

 

Mais pour terminer sur une note plus légère, bien qu'aussi épouvantable sur un point de vue de pollution, voici un résumé des pires embouteillages connus au monde ! 

Embouteillage à Beijing1. Beijing, août 2010

Ça dépasse l'entendement. Un embouteillage monstre sur la route qui conduit à la frontière entre la Chine et le Tibet. Imaginez : une file d'attente d'automobiles et de camions qui s'étend sur près de 100 kilomètres. Les villageois sont même allés porter eau et nourriture aux conducteurs et aux passagers. Il aura fallu quelques jours pour tout dégager ! 

 

Embouteillage à Bethel2. Bethel, août 1969

Le pire embouteillage de l'histoire des États-Unis. Durant trois jours, des automobiles immobilisées sur l'accotement et les voies de circulation, sur 32 kilomètres et des dizaines de milliers de personnes qui se faufilent entre elles, en direction de la ferme de Max Yasgur pour assister au Woodstock Music & Art Festival. Pratiquement une scène de guerre à l'époque du Peace and Love. 

 

Embouteillage à Chicago3. Chicago, février 2011

Sorties de route, accrochages, accidents majeurs, Chicago se souvient du 1er février 2011. Ce jour-là, il est tombé pas moins de 50 centimètres de neige, paralysant la ville et ses accès routiers. Une fois les précipitations terminées, il a fallu 12 heures pour dégager la voie de la neige qui s'accumulait à la hauteur des parebrises. 

 

Embouteillage en Allemagne4. Allemagne, avril 1990

La chute du mur de Berlin a entraîné une congestion monstre entre l'Allemagne de l'Est et l'Allemagne de l'Ouest, en ce week-end de Pâques. Le 12 avril, une autoroute sur laquelle circulaient quelque 500 000 véhicules par jour a été littéralement envahie par 18 millions de véhicules. Certains automobilistes ne se sont jamais rendus à destination… 

 

Embouteillage au Texas5. Texas, septembre 2005

Pas moins de 2,5 millions d'habitants de Houston ont choisi d'évacuer la ville, le 21 septembre, à l'approche de l'ouragan Rita. Résultat : un bouchon de circulation long de 100 kilomètres sur l'autoroute 45. Certains y sont demeurés prisonniers durant 48 heures. 

 

Embouteillage Paris-Lyon6. Paris-Lyon, février 1980

Ce qui fut décrit comme un des plus longs embouteillages de l'histoire de la France : un stationnement long de 175 kilomètres entre les villes de Paris et de Lyon. La cause : les vacanciers amateurs de ski qui retournaient à Paris au terme des vacances hivernales jumelées à de mauvaises conditions climatiques en région. 

 

Embouteillage à Moscou7. Moscou, novembre 2012

Neige et vent sont à l'origine d'un immense bouchon de circulation sur l'autoroute M-10, entre Moscou et Saint-Pétersbourg, le 30 novembre 2012. Certains sont restés bloqués durant trois jours. Les autorités ont même installé des tentes, sur le bas-côté de la route, pour offrir des provisions et de l'aide psychologique aux automobilistes prisonniers. 

 

Embouteillage à New York8. New York, septembre 2001

Ponts et tunnels fermés, accès en véhicule interdits sauf aux véhicules d'urgence, tous se souviennent du 11 septembre 2001 à New York. Des milliers d'automobilistes ont été pris au piège lors des attentats. 

Embouteillage de piétons à New YorkEt c'est sans compter les marcheurs qui, pour rentrer à la maison, ont envahi les ponts de la ville.

 

Embouteillage à Sao Paulo9. Sao Paulo, juin 2009

Une des villes du monde où la circulation est difficile. Selon le magazine Times, les habitants passent, en moyenne, 4 heures par jour dans les bouchons. Mais, le 10 juin 2009, la ville a enregistré un record avec un bouchon long de 292 kilomètres… Fallait être patient!

 

Embouteillage au Japon10. Japon, août 1990

Un retour de vacances difficile combiné à un ordre d'évacuation en raison d'une alerte au typhon, voilà tous les ingrédients pour un bel embouteillage entre les villes de Hyogo et Shiga, au pays du Soleil Levant. Le 12 août 1990, plus de 15 000 véhicules ont été abandonnés, causant un bouchon de circulation long de 143 kilomètres.

Et dire que certains pestent pour un retard de… 30 minutes !! (source : https://www.canald.com/decouvertes/tops/le-top-des-embouteillages-1.1440993 )

Bon mercredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 00:32 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
07 janvier 2020

L'heure de la sortie...

Il n'y a pas que des grands ados et des jeunes adultes dans ma petite troupe American Girl : il y a aussi les gamins espiègles !

Aujourd'hui ils ont repris l'école, et en descendant de l'autobus scolaire, je les ai entendus qui chantaient un refrain bien connu :

"Lorsqu'on aperçoit le soleil dehors,
Et qu'il faut finir le travail d'abord,
On doit vraiment faire un effort !
L'heure de la sortie,
Tout au long de l'année,
C'est le meilleur moment de la journée !"

IMG_0774-1-2


Pour les nostalgiques, ou les jeunettes qui n'ont pas connu cette époque bénie (et inconsciente) où tout le monde croyait que le futur des enfants ne pouvait être QUE meilleur que le passé des adultes et leurs prédécesseurs : 

Sheila L'heure de la sortie 1966

Passez un bon mercredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:17 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2020

Gabrielle, ses cheveux et l'hiver

Hier je parlais de l'absence anormale du froid à cette époque de l'année, mais je n'aurais jamais cru voir monter à 8°C le thermomètre de l'ordinateur de bord un 3 janvier (pluvieux).

On est au Canada quand même, et en plein hiver !

(du reste, pour répondre à un commentaire de Monique sur mon post d'hier : contrairement à la France, ici l'hiver commence habituellement dès le mois d'octobre, ou au plus tard en novembre ; donc il ne commence pas actuellement, normalement nous sommes en plein milieu).

IMG_0673-1

Du coup, Gabrielle et Logan se promenaient en pull (moi aussi, et je n'étais pas seule dans les rues).

Et j'ai entendu Gabrielle (16 ans) poser cette question légitime à son copain :

- Crois-tu vraiment que ça va s'arrêter de se réchauffer un jour, ou bien est-ce qu'il finira par ne plus jamais y avoir d'hiver pour nous ?

IMG_0688-1

Pour vous laisser y réfléchir et pour passer à quelque chose de moins "lourd" pour la pensée, voici du plus léger et futile :  

Avez-vous vu le nouveau look de Gabrielle ? comme beaucoup de jeunes femmes noires, elle a voulu d'abord se faire défriser les cheveux, puis finalement, elle a voulu les décolorer.

GabrielleGabrielle (2)

Ah, ces jeunes qui se cherchent !

Bon samedi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 19:13 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mai 2019

Soleil, couture, et météo

Quand il y fait beau, il faut vite en profiter.

C'est ce qu'on fait Gabrielle et Rémi en allant se balader au bord du lac.

J'ai cousu la tenue de Rémi pour lui faire plaisir car c'est un fan de base-ball, dont il espère d'ailleurs faire son métier.

La tenue de Gabrielle est plus ancienne, je vous l'ai déjà montrée il y a quelques semaines.

IMG_0661-1

IMG_0663-1

Toutefois, ne croyez pas qu'il fasse aussi chaud que ces photos semblent le montrer... voici notre météo actuellement, 14 mai, à 14 heures :

ScreenShot01977

Toutefois, ça va mieux que la semaine dernière où il gelait encore certaines nuit ; cette fois, il fera 2°.

ScreenShot01979

J'espère que c'est un peu mieux chez vous.

♥♥♥