13 septembre 2020

Le camping ; devant et derrière la scène

1955 - Vous vous souvenez peut être que Maryllis voulait aller camper avec son amie Grace pour la fête du travail (voir ICI) mais que, dans sa grande sagesse due à l'expérience, sa mère avait accepté à la condition qu'elles emmènent également sa fille cadette, Claudine, afin d'être sure que les petits copains des deux grandes ne viendraient pas s'inviter le soir sous la tente !

À cette époque, les jeunes étaient plus obéissants et respectueux des interdits parentaux que de nos jours. 

Pour en revenir à Maryllis, sa mère avait posé une condition, ça l'a un peu contrariée, mais elle l'a accepté.

Et les deux grandes et la petite sont parties camper durant 3 jours pour la fête du travail (second lundi de septembre) de cette année 1955. Elles ont passé du bon temps : elles se sont baignées dans le lac, elles se sont gavées de petits fruits sauvages, elles ont randonné dans la montagne et admiré des paysages magnifiques, elles ont même vu des biches avec leurs petits, et le soir elles ont fait des feux de camp et chanté des chansons à la mode qui passaient sur la radio que Maryllis avait emportée.

Les voici installées autour de la nappe posée au sol, mangeant des oeufs durs et des sandwichs en écoutant le hit-parade de la semaine à la radio.

Tout à coup, la jeune Claudine (9 ans) dit à sa soeur :

- Finalement, on est bien toutes les trois ; je sais que vous êtes déçues, mais moi, je pense qu'on n'a vraiment pas besoin des garçons pour être bien !

Maryllis sourie et lui répond :

- Attends d'avoir quelques années de plus, je suis sure que tu verras les choses autrement !

IMG_5172-1

IMG_5178-1

Le dernier jour, les grandes ont rangé les affaires pour repartir à la maison.

Grace remarque :

- Oh, le réservoir de la lanterne est complètement vide, c'est vraiment la preuve qu'il est temps de rentrer !

- Oui, les meilleures choses ont toujours une fin, lui répond Maryllis. C'était vraiment super, on reviendra l'été prochain.

- Oui, sans aucun doute, confirme Grace, mais cette fois, j'espère que les garçons pourront venir avec nous parce que installer la tente n'était vraiment pas facile, et la démonter ne va pas être mieux.

- Tu vois Claudine, s'écrie Maryllis en faisant un clin d'oeil à Grace, tu avais tort : les garçons sont parfois très utiles ! Tu verras quand tu seras plus grande, tu le penseras aussi !

IMG_5162-1

Claudine hausse les épaules, et les interrompt :

- Tu me laisse utiliser ton appareil photo ? Je vais vous photographier toutes les deux pour que vous ayez un souvenir.

Les filles trouvent que c'est une super idée. Maryllis n'hésite pas à confier son appareil photo à sa petite soeur car elle est très soigneuse.

IMG_5194-1

De nos jours, la photo prise par Claudine il y a maintenant 65 ans est toujours dans l'album familial ; elle a un peu vieilli, mais c'est un beau souvenir ; la petite avait eu un bonne idée :

IMG_5208-11

 

--------------

Derrière la scène.....

En réalité, j'ai eu un peu de mal à prendre ces photos car mon "assistante féline" a beaucoup mis son grain de sel durant les poses !! 

D'abord, elle a vérifié si la tente était bien montée :

IMG_5180-1

Ensuite, elle est allée voir si le réflecteur de lumière était bien stable sur son trépied :

IMG_5185-1

Puis elle l'a renversé pour vérifier si la réflexion de la lumière était suffisante :

IMG_5183-1

Elle a alors décidé de camper (faire la sieste) à côté de la tente : 

IMG_5187-1

Pour finalement se relever et partir d'un pas décidé vers Claudine :

IMG_5188-1

Qu'elle a renversé d'un coup de nez, semblant vouloir me dire qu'elle était de trop dans la scène !!

IMG_5208-1-2

Je me demande si je dois la garder comme assistante !!

Passez un bon dimanche:-)

♥♥♥


22 août 2020

Maryllis voudrait aller camper

Été 1955

Maryllis et sa petite soeur Claudine ont accompagné leur mère, Arlette, pour faire quelques courses à l'épicerie. Chemin faisant, Maryllis explique  que son amie Grace et elle aimeraient bien aller essayer de camper.

Elle explique :

-  la tente de son frère est trop petite, il en acheté une plus grande et il lui a donné l'ancienne. On pourrait aller dans le parc national camper pendant le week-end de la fête du travail (* premier lundi de septembre en Amérique du nord).

IMG_4374-1

 Arlette regarde sa fille :

- pourquoi pas ; mais à condition que vous soyez vraiment seulement toutes les deux. Aucun de vos deux petits copains ne sera avec vous j'espère ?

IMG_4377-1

Maryllis proteste : 

- non M'man, Grace a parlé de la tente pour nous deux seulement.

IMG_4372-1

Claudine se met à rire :

-  je ne crois pas que Bob et Richard iraient camper dans une forêt, ça n'est pas leur genre !

IMG_4369-1

Arlette réfléchit un instant et répond :

- je suis d'accord, mais à la condition que vous emmeniez aussi Claudine camper avec vous.

- super ! s'exclame Claudine avec enthousiasme.

IMG_4380-1-2

Maryllis est bien ennuyée, parce qu'en fait les deux filles ont bel et bien pensé à proposer à leurs copains de venir les rejoindre avec une tente que quelqu'un peut leur prêter.  

IMG_4365-1

- et bien, tu sais M'man, je ne sais pas si la tente de Grace sera assez grande pour y dormir à trois... objecte-t-elle.

- il faudra bien, sinon tu resteras à la maison, répond fermement Arlette.

IMG_4375-1-2

Ira... ira pas.... à suivre !

Bon samedi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 00:34 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 août 2020

C'est sympa une famille nombreuse !

Zoé a demandé à sa grande soeur Belle si elle pouvait proposer à Mia et à Louise de venir voir le petit hérisson que Coraline et elle avaient trouvé (voir ICI ), dont la cage a finalement été sagement mise à l'ombre sur le balcon  en attendant qu'il guérisse et soit relâché dans la nature. 

Bien sur, elle a dit oui, mais après l'expérience des semaines de confinement avec ces coquines, Ethan et elle ont prévu une grande promenade en plein air pour que les petites puissent se dépenser sans mettre la pagaille dans l'appartement.

Donc, après que les fillettes se soient extasiées sur le petit hérisson (dont elles n'ont aperçu que le bout du nez car en les voyant arriver, le petit animal s'était caché dans son abri au fond de la cage), les voici qui se promènent en parlant comme de vraies pipelettes, pendant que Belle et Ethan fermaient tranquillement la marche.

IMG_4188-1

Lorsque je me suis approchée, j'ai entendu Belle dire à Ethan : 

- c'est quand même sympa d'avoir une famille nombreuse, qu'en penses-tu ?

IMG_4197-1-2

Je n'ai pas entendu la réponse..... et je le regrette.

Bon jeudi :-)

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 23:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 août 2020

Le petit hérisson

Zoé est encore une fois hébergée chez sa grande soeur, Belle, et elle a invité Coraline a y passer le week-end.

Ils sont allés la chercher à pied car les deux immeubles ne sont pas très éloignés. En revenant près de l'entrée de immeuble, le chien Cachou s'est mis à aboyer en sautant autour d'un point fixe dans l'herbe.

Intriguées, Coraline et Zoé se sont approchées.

IMG_4079-1

Elles ont découvert un petit hérisson. Ce qui expliquait pourquoi le chien aboyait en tournant autour, mais sans y mettre le nez !

IMG_4080-1

La petite bête semblait avoir du mal à se déplacer.

IMG_4082-1

Belle et Ethan se sont consultés, et ont pris une décision : ils ne pouvaient rien faire d'autre que le récupérer et le faire soigner.

Ethan a remis la laisse à Cachou qui continuait à vouloir s'approcher du hérisson, et Belle a enveloppé la petite bête dans son blouson en jeans.

Puis ils ont pris la direction de la clinique vétérinaire.

IMG_4096-1-2

................. 

Trois heures et 250 $ plus tard, les voici de retour à la maison.

IMG_5587-1-2

Le vétérinaire a réussi à les convaincre de garder eux-mêmes le hérisson blessé : il a soigné ses deux pattes blessées, lui a  mis du produit anti-puces, administré un vermifuge, et fait un vaccin. Puis il leur a vendu de la nourriture spéciale, et leur a prêté une cage.

Mais Cachou veut toujours voir le hérisson, et saute pour tenter de voir ce nouvel arrivant dans la maison !

- bon, et bien maintenant, il va falloir trouver où le mettre,. Peut être sur le balcon, dans l'angle de la loggia, je crois qu'il y serait bien, et à l'abri du soleil et de la pluie, et surtout de Cachou, suggère-t-elle.

IMG_5585-1-2

- on pourrait le mettre dans ma chambre, dit Zoé.

Coraline est un peu stupéfaite de la proposition faite par sa copine ; c'est que, elle aussi, elle dort dans la chambre de Zoé !!

- tu en a beaucoup d'autres des bonnes idées comme ça ? s'exclame Belle !

Comme on peut le voir sur la droite, Ethan a beaucoup de mal à garder son sérieux. Les idées saugrenues de sa jeune belle-soeur le font toujours tellement rire !

IMG_5595-1

Bon lundi !

♥♥♥

J'adresse à chacun et chacune d'entre vous un grand MERCI  pour vos visites et pour vos commentaires sur mes précédents messages, ça me fait toujours beaucoup de plaisir de les lire (et de répondre lorsque vous posez une question).

27 juillet 2020

Robes pour Naomie et Debbie

Tout d'abord : un grand merci pour  vos gentils commentaires sur mon précédent message.

Cette année, à cause de la Covid, il n'y a pas de pow-wow malheureusement (pour qui ne se rappelle pas de quoi il s'agit : c'est une réunion annuelle de diverses nations amérindiennes sur le territoire de l'une d'entre elles ; on y voit des danses en costumes tribaux accompagnées de chants traditionnels, divers types d'artisanat amérindien, etc. Vous pouvez aller voir mon message avec photos et vidéos sonores que j'avais rapportée du territoire Mohawk ICI ).

Naomie est déçue, car elle aime ces réunions où elle retrouve cdes membres éloignés de sa famille qui vivent parfois à des centaines de kilomètrs de là, des joyeuses heures de retrouvailles, où tout le monde échange des nouvelles, puis danse, chante, et partage de grands repas (plus ou moins) traditionnels.

Toutefois, pour compenser un peu, les parents de Naomie et Debbie ont décidé de faire une fête (rappelez vous, ils élèvent des chevaux, voir ICI , ICI, et encore ICI ), avec le personnel du ranch et leur famille (tous amérindiens puisque le ranch est sur une réserve).... pas de grand repas : chacun apportera sa nourriture et respectera la distanciation sociale malgré tout, avec obligation de porter un maque.

Naomie et Debbie sont quand même contentes : leurs grands-parents chanteront, les amis joueront du tambour, tout le monde va danser (en gardant ses distances, ce qui est facile dans les danses traditionnelles), et elles passeront sans le moindre doute une belle journée. 

Pour l'occasion, il leur fallait une robe neuve ont-elles décidé !

Ls deux soeurs sont allée voir leur cousine Malia, qui coud si bien, et lui ont apporté un joli tissu aux motifs traditionnels qui plaira à la famille, et leur fera comprendre que ce n'est pas parce que Naomie a quitté la réserve et vit désormais en ville (pour aller à l'université) qu'elle a oublié ses origines.

Aussitôt la robe enfilée, Debbie s'est exclamé :

- j'ai hâte d'aller à la fête, dommage que ça ne soit pas dès demain, je suis si impatiente !

Naomie lui a répondu :

- plus ta patience sera grande, plus ce jour là te réjouira ; et puis, chaque nouveau matin t'en rapproche un peu plus, penses-y en t'endormant chaque soir.

IMG_5566-1-2

Passez un bon lundi, plein de patience !

♥♥♥


24 juillet 2020

La robe de Zoé

Les parents de Belle ne changent pas : leurs carrières et leurs affaires passent d'abord, et leurs filles ensuite. Ils payent  à Belle et Ethan un bel appartement près de l'Université, et n'hésitent pas à confier leur cadette à l'aînée à chaque fois qu'ils doivent s'absenter. 

Et de ce fait, la jeune Zoé passe une partie de ses vacances chez sa soeur, pendant que leurs parents se sont encore absentés afin d'aller négocier de nouveaux contrats pour leur chaîne de magasins.

Un soir de la semaine dernière, Zoé a dit à sa soeur : 

- Maman ne m'achète que des jeans, j'en ai assez. En hiver, ça va, mais en été, j'ai l'impression de ressembler à un garçon ! Je voudrais bien avoir une robe comme Coraline, c'est sa mère qui lui a cousue ; tu sais coudre, alors pourrais-tu m'en faire une aussi ? Dis, s'il te plait Belle, tu pourrais ?

IMG_5461-1

Effectivement, un des passe-temps de Belle, quand elle a un peu de temps libre (ce qui est rare pour une étudiante), c'est la couture. Comme elle a vu un patron de robe pour fillettes dans un magazine auquel elle est abonnée, elle décide de faire plaisir à sa petite soeur : elle va lui coudre sa robe.

Elle est allée acheter un coupon de tissu fleuri, et elle s'est mise à l'ouvrage.

IMG_5524-1

IMG_5527-1-3

IMG_5527-1

Le lendemain matin, Zoé était tellement heureuse en voyant la robe que Belle ressentait autant de joie que sa cadette !

Dans l'après-midi, Zoé a eu envie de sortir pour se montrer avec sa nouvelle robe ; il faisait très beau et chaud, elle a donc proposé qu'ils aillent faire un tour près de la plage du lac (mais pas sur la plage, car Belle et Ethan sont très prudents à cause du virus, et ils ne s'approchent pas des gens qui se pressent là-bas sans tenir compte de la distanciation sociale). 

IMG_5477-1

Ils se sont acheté des glaces ; les grands les dégustaient lentement, mais la petite a littéralement englouti la sienne.

Zoé se comportait comme une princesse, elle était inhabituellement sage et marchait tranquillement auprès des grands. L'effet de la robe, sans aucun doute : après tout, quand on est habillée en robe, on ne marche pas comme on marche quand on est habillée en jeans, semblait-elle penser !

Tout à coup, elle a vu une branche par terre et n'a pas résisté :

- tu veux jouer Cachou ? a-t-elle demandé au chien qui la suivait comme son ombre.

Le joyeux aboiement qu'elle a reçu en réponse lui a suffit : le dalmatien commençait à se demander si sa petite amie l'avait oublié ! 

IMG_3899-1

Pendant que Zoé lançait la branche et que Cachou la lui rapportait sans qu'ils semblent s'en lasser l'un ou l'autre, Belle et Ethan se sont adossé à l'ombre d'un grand saule et les ont regardé jouer ensemble.

IMG_3917-1

- je trouve que ma petite soeur grandit vite ; elle deviendra une jolie jeune fille je crois, dit Belle. 

- c'est vrai, elle va être mignonne, mais elle ne sera jamais aussi jolie que sa grande soeur, lui a tendrement répondu Ethan !

IMG_3912-1

Indifférente à leurs discussions, Zoé a passé un bon moment à jouer avec son copain Cachou, tout en s'interrompant par moment pour vérifier que sa belle robe n'était pas salie ou froissée !

IMG_3904-1

En rentrant, elle a dit à Belle qu'elle aimerait bien avoir des boucles d'oreilles comme elle ; pour cela, il faut se faire percer les oreilles, et ça fait un peu mal, l'a avertie sa soeur.... ce qui a nettement fait hésiter Zoé. À suivre !

(la planche à repasser est fabriquée maison, en tiges de bois et cure-dents, collés et peints, le dessus est une plaque de carton recouverte de ouatine et de tissu collé en dessous ; les bobines de fil miniature en bois sont des décorations de scrapbooking sur lesquelles j'ai embobiné du fil ; la machine à coudre est de la marque MyLifeAs ; et la robe de Zoé a été cousue "au pifomètre")

Bon samedi :-)

♥♥♥ 

Posté par Guyloup à 23:49 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 juin 2020

Le mystère des sirènes

Il y a quelques jours, nous sommes allés près la rivière Richelieu. J'avais emporté quelques poupées avec moi, comme toujours... "au cas où" une occasion de photo se présenterait.

Lorsque nous sommes allés nous promener au bord de la rivière, l'une d'entre elle s'est bruyamment manifestée :

- De l'eau, je sens de l'eau, je t'en supplie emmène moi prés de l'eau !

J'étais bien étonnée, mais je l'ai écoutée, je l'ai prise et je l'ai emmenée auprès des flots toujours un peu tumultueux à cet endroit, surtout en cette journée où le vent semblait vouloir jouer à l'ouragan. 

Arrivée à quelques mètres de la rive, elle s'est tenue droite, visage dans le vent, et s'est écriée :

- Enfin... je revis.

Morenea

Pour tout vous dire, je ne comprenais pas grand chose à ce qui se passait.

Elle l'a vu, et m'a dit :

- Assieds-toi, et je vais t'expliquer mon histoire.

Elle a commencé ainsi :

- Je m'appelle Morenea. Je suis née il y a longtemps, à l'Époque de Réformation, dans les profondeurs émeraudes des Abysses d'Angoumart, dans le fond du lac. Je ne suis pas ce que tu crois : je suis une sirène. 

- Mais non, lui ai-je répondu, c'est impossible : tu es une poupée !

- C'est ce que tu crois, a-t-elle dit en souriant ; mais je peux te dire que nous sommes nombreuses à nous être ainsi transformées en poupées, et parmi toute ta collection, tu en as même deux autres comme moi. 

Bien sur, je ne la croyais pas.

IMG_4889-1

Après avoir fait quelques photos de la rivière, je l'ai remise dans le sac avec les autres poupées, et nous avons continué notre route.

Mais tout de même cela m'intriguait.

Alors, ce matin, je l'ai prise et je lui ai demandé qui étaient les deux autres "sirènes" qui se trouvaient dans ma collection.

- Je vois bien que tu ne me crois pas, m'a-t-elle dit d'un air déçu. Pourtant, si tu le voulais, nous pourrions vivre en paix chez toi, car nous savons qu'on peut te faire confiance.

J'étais ennuyée, vous le comprenez bien. Devais-je vraiment croire de telles histoires ? surtout quand elles sont racontées par une poupée !

Mais j'ai craqué ! 

- D'accord, je veux bien te croire, lui ai-je finalement dit. Mais tu dois me dire qui sont les deux autres, et ce que vous voulez.

- Les deux autres sont Dalanise, que tu appelle Léane, et Anaxie, ma jeune soeur, que tu appelle Sophie. Si tu promets que tu nous garderas toujours avec toi, en sécurité, nous nous montrerons à toi sous notre véritable aspect.

Que pouvais-je faire d'autre ? j'ai promis.

Puis, de toutes manières, je n'ai pas l'intention de me séparer de mes poupées, donc je ne craignais rien de lui promettre que je les garderais toujours avec moi.

Et ce soir, après que quelques gouttes de pluie soient tombées, j'ai cru que j'avais la berlue en regardant dans le jardin ! il y avait 3 sirènes qui se prélassait dans l'herbe mouillée...

IMG_4986-1-3

- Tu vois, je ne t'avais pas menti, m'a dit Morenea en souriant.

- Merci de nous garder auprès de toi et de nous faire confiance, a ajoutée Dalanise.

IMG_4983-1-4

Ensuite, je le ai regardées s'amuser dans le jardin.

La jeune Amaxie a tout de suite trouvé de l'eau dans un des abreuvoirs à oiseaux : comptez sur les sirènes pour trouver le moindre point d'eau où qu'elles aillent !

IMG_4990-1-2

Pendant que les grandes se reposaient sur une barrière de cèdre :

IMG_4987-1

IMG_4989-1-2

 

Lorsqu'elles ont regagné l'endroit où dorment les poupées, Dalanise m'a timidement demandé si je pourrai les emmener au bord du lac un de ces jours, car elle aimerait revoir l'endroit où elle est née.

- Peut-être, lui ai-je répondu ; je vais y réflechir.

Parce que tout ceci demande réflexion, vous ne croyez pas ?

Bon dimanche :-)

♥♥♥

 

20 juin 2020

Le petit agneau de Claudine

Maryllis a emmené sa petite sœur voir les animaux primés à la foire annuelle.

Ses amis sont venus aussi, et ils ont tous passé du bon temps à visiter les kiosques.

Arrivés devant la brebis et ses agneaux qui ont gagné le premier prix, l'éleveur a gentiment mis un agneau dans les bras de la petite Claudine pour que sa grande sœur puisse la photographier.

Avec un regard plein d'espoir, la petite a demandé à sa sœur si elle pouvait l'acheter avec son argent de poche, elle le trouve si mignon !!

Bob, le boyfriend de Maryllis a du mal à ne pas rire, il se demande comment elle va pouvoir dire non à son adorable petite sœur.

Mais Maryllis a trouvé la bonne réponse : "c'est un agneau qui a gagné le premier prix, il est beaucoup trop cher, tu n'as pas assez d'argent".

La petite est déçue, mais elle comprend.

Bob admire encore plus sa belle Maryllis, si gentille, qui prend toujours garde à ne blesser personne.


3 versions : couleurs normales, couleurs vieillies et couleurs très vieillies (après tout, la photo a 65 ans !).

IMG_4238-1

IMG_4238-2

IMG_4238-1-3

Bon samedi :-)

♥♥♥

16 juin 2020

Visite aux chevaux et nouveaux petit hauts tricotés

Naomie et Debbie sont allés voir le poulain ; la jument les connait bien maintenant, et laisse la petite fille le caresser sans s'en préoccuper.IMG_3991-1-2

Mais au bout de quelques instants, elle a finalement décidé qu'elle voulait sa part de câlins aussi, et elle est venue la réclamer à Naomie !IMG_3996-1

Et voici ces mêmes photos, mais en plan cadrage plus large, ce que je préfère, avec plus d'espace, plus "d'air" autour des sujets.

IMG_3991-1

IMG_3997-1-2

Personnellement, je préfère ce cadrage qui donne plus d'ambiance "naturelle", même si "la mode" est aux images carrées (la mode instagram !), avec cadrage serré et étouffant autour les sujets.

Et si, comme moi, vous aimez  les grands formats pour avoir l'impression "d'y être", je vous propose cette version en 1920 pixels , à regarder, ou à télécharger pour votre écran, en cliquant ici : IMG_3997_1920

Vous noterez que les deux filles portent un débardeur semblable à celui de leur amie Malia (voir ICI), c'est bien sur elle qui les leur a tricotés ! "Elle" a encore suivi le tutoriel de Vaniline qui est ICI , mais "elle" a commencé avec 44 mailles seulement pour la petite Wellie Wishers, avec des aiguilles 2 mm.

Bonne journée :-)

♥♥♥

29 mai 2020

Pique-nique avant l'orage

Il faisait très chaud et très lourd en ce 29 mai 2020 1955 ; nos amis sont allés s'installer sur une table de pique-nique, avec le BBQ portable et le panier de pique-nique que la mère de Maryllis et Claudine avait copieusement rempli de saucisses et pains à hot-dogs.

IMG_3560-1

C'est Richard qui faisait cuire les saucisses.IMG_3538-1-2

La joyeuse bande était tellement affamée, comme tous les jeunes de leur âge, que le pauvre garçon n'avait pas le temps de se reposer !IMG_3563-1

Mais il a eu sa récompense quand Maryllis et Grace l'ont félicité pour sa technique de cuisson : ces hot-dogs sont un vrai délice, lui ont-elles dit.IMG_3566-1

Ça c'est vrai, je n'en ai jamais mangé d'aussi bons que ceux-là ! a ajouté la petite Claudine.

Le jeune Angelo ne disait rien, mais sa bouche pleine parlait pour lui !IMG_3567-1

Ils ont passé un bon moment a rire et à s'amuser ensemble.

La table de pique-nique avait été fabriquée par mon adorable petit mari il y a 2 ans.

Les hot-dogs ont été fabriqués avec de la pâte Model Magic de Crayola (blanche, sèche à l'air), que je colore avant utilisation avec des colorants alimentaires ; je termine la coloration avec de la poudre de pastels secs. Le filet de moutarde est fait avec de la peinture relief jaune (puffy paint).

Il était temps d'en profiter, car après ces quelques jours de "canicule" à la québécoise (quand le thermomètre atteint 30°C pendant 3 jours consécutifs), les orages de ce soir vont nous faire perdre VINGT DEGRÉS d'un coup !! en effet, dimanche il fera 11° seulement en journée, et le soir nous allons frôler le gel au sol avec une nuit à 1 ou 2° seulement. Qu'on ne se plaigne pas ici dans le sud, car plus au nord, il vont même voir quelques flocons !

ScreenShot04254

ScreenShot04255ScreenShot04259

Avouez que, si on se rappelle qu'on avait encore de la neige qui tombait fort les 9, 10 et 11 mai, avoir une canicule, puis revenir au gel nocturne, ça demande d'avoir une sacrée dose de bonne humeur pour ne pas râler !!! icon_biggrin Mais tout comme les amis de Maryllis, j'ai super bien profité de cette belle chaleur pendant 4 jours, avec toute la verdure enfin installée dans les arbres...c'est si bon l'été !

Et vous, allez-vous faire comme Maryllis et aller pique-niquer avec le déconfinement qui réouvre toutes les possibilités d'évasion dans la nature ? D'ailleurs, connaissez-vous l'origine du pique-nique ?

Le mot « pique-nique » vient de piquer, synonyme du verbe « picorer » utilisé au 17e siècle (par allusion aux oiseaux ou aux poules qui picorent des graines de-ci de-là) et de nique, « chose sans valeur » en ancien français. L’expression pique-niquer consisterait donc à grignoter des petites choses "par ci, par là", de manger un peu de chacun des plats. Il se disait sous la forme de « faire un repas à pique-nique », ce qui signifiait « faire un repas où chacun, soit apporte quelque chose à manger, soit paye sa quote-part ». Ces repas pouvaient se faire aussi bien en extérieur, chez quelqu’un, voire dans une auberge. 

Les anglais ont ensuite emprunté ce mot qu’ils ont transformé phonétiquement en picnic, et au 19 siècle, il commence à apparaître en France avec la même signification qu’en Angleterre, à savoir un « repas collectif pris à la campagne ».

hogue-14-picnic-tableen 1912

Quoi qu'il est vrai que le pique-nique sur table est moins traditionnel en France qu'en Amérique du nord, où des tables de pique-nique sont présentes partout, dans le moindre espace vert ou halte routière. Le pique nique est une tradition très américaine : dès qu'il fait beau, on voit les gens venir s'installer avec leurs BBQ portatifs pour prendre le repas en famille (l'apogée étant le 4 juillet, jour de la fête nationale américaine, où on a presque l'impression que tout le pays est dehors avec son BBQ, partout et dans le moindre parc).

Picnic_in_Columbusen 1950

ScreenShot04277de nos jours

La première table de pique-nique a été décrite dans un journal new-yorkais en 1903, elle était basée sur une simple table de sciage à laquelle on avait ajouté deux bancs ; le concept a plu, a été reproduit, puis amélioré, à tel point qu'on voit partout maintenant le modèle moderne "en A", appelé "table Lassen", normalisé en 1926, qui est devenu l'équipement populaire de plein-air par excellence.

Source: Externe 

Il s'en vend même des modèles pliants, qui se rangent dans le coffre de la voiture, mais sont bien sur moins grands que les modèles normalisé pour les espaces verts.

Aux USA, on reconnait les endroits où on en trouve à ce panneau situé sur le bord de la route pour indiquer leur présence aux alentours :

Source: Externe

Mais malheureusement, ces tables de pique-nique sont également des cibles courantes du vandalisme : elles sont régulièrement brulées, cassées, défoncées.... c'est tellement dommage, mais on ne refera pas les humains.

Bon samedi :-)

♥♥♥