13 septembre 2020

Le camping ; devant et derrière la scène

1955 - Vous vous souvenez peut être que Maryllis voulait aller camper avec son amie Grace pour la fête du travail (voir ICI) mais que, dans sa grande sagesse due à l'expérience, sa mère avait accepté à la condition qu'elles emmènent également sa fille cadette, Claudine, afin d'être sure que les petits copains des deux grandes ne viendraient pas s'inviter le soir sous la tente !

À cette époque, les jeunes étaient plus obéissants et respectueux des interdits parentaux que de nos jours. 

Pour en revenir à Maryllis, sa mère avait posé une condition, ça l'a un peu contrariée, mais elle l'a accepté.

Et les deux grandes et la petite sont parties camper durant 3 jours pour la fête du travail (second lundi de septembre) de cette année 1955. Elles ont passé du bon temps : elles se sont baignées dans le lac, elles se sont gavées de petits fruits sauvages, elles ont randonné dans la montagne et admiré des paysages magnifiques, elles ont même vu des biches avec leurs petits, et le soir elles ont fait des feux de camp et chanté des chansons à la mode qui passaient sur la radio que Maryllis avait emportée.

Les voici installées autour de la nappe posée au sol, mangeant des oeufs durs et des sandwichs en écoutant le hit-parade de la semaine à la radio.

Tout à coup, la jeune Claudine (9 ans) dit à sa soeur :

- Finalement, on est bien toutes les trois ; je sais que vous êtes déçues, mais moi, je pense qu'on n'a vraiment pas besoin des garçons pour être bien !

Maryllis sourie et lui répond :

- Attends d'avoir quelques années de plus, je suis sure que tu verras les choses autrement !

IMG_5172-1

IMG_5178-1

Le dernier jour, les grandes ont rangé les affaires pour repartir à la maison.

Grace remarque :

- Oh, le réservoir de la lanterne est complètement vide, c'est vraiment la preuve qu'il est temps de rentrer !

- Oui, les meilleures choses ont toujours une fin, lui répond Maryllis. C'était vraiment super, on reviendra l'été prochain.

- Oui, sans aucun doute, confirme Grace, mais cette fois, j'espère que les garçons pourront venir avec nous parce que installer la tente n'était vraiment pas facile, et la démonter ne va pas être mieux.

- Tu vois Claudine, s'écrie Maryllis en faisant un clin d'oeil à Grace, tu avais tort : les garçons sont parfois très utiles ! Tu verras quand tu seras plus grande, tu le penseras aussi !

IMG_5162-1

Claudine hausse les épaules, et les interrompt :

- Tu me laisse utiliser ton appareil photo ? Je vais vous photographier toutes les deux pour que vous ayez un souvenir.

Les filles trouvent que c'est une super idée. Maryllis n'hésite pas à confier son appareil photo à sa petite soeur car elle est très soigneuse.

IMG_5194-1

De nos jours, la photo prise par Claudine il y a maintenant 65 ans est toujours dans l'album familial ; elle a un peu vieilli, mais c'est un beau souvenir ; la petite avait eu un bonne idée :

IMG_5208-11

 

--------------

Derrière la scène.....

En réalité, j'ai eu un peu de mal à prendre ces photos car mon "assistante féline" a beaucoup mis son grain de sel durant les poses !! 

D'abord, elle a vérifié si la tente était bien montée :

IMG_5180-1

Ensuite, elle est allée voir si le réflecteur de lumière était bien stable sur son trépied :

IMG_5185-1

Puis elle l'a renversé pour vérifier si la réflexion de la lumière était suffisante :

IMG_5183-1

Elle a alors décidé de camper (faire la sieste) à côté de la tente : 

IMG_5187-1

Pour finalement se relever et partir d'un pas décidé vers Claudine :

IMG_5188-1

Qu'elle a renversé d'un coup de nez, semblant vouloir me dire qu'elle était de trop dans la scène !!

IMG_5208-1-2

Je me demande si je dois la garder comme assistante !!

Passez un bon dimanche:-)

♥♥♥


14 août 2020

Maryllis et Bob se promènent + histoire des scooters et Vespa

En faisant un petit saut dans le temps, me voici retournée en 1955, où j'ai vu passer Maryllis et Bob sur une Vespa.

IMG_4251-3

 

IMG_4244-1

IMG_4245-1-3

Ils profitaient du beau temps, durant les quelques jours de congé de Bob, pour se promener dans notre magnifique région des Cantons de l'Est (Eastern Township).

IMG_4251-1

L'histoire du scooter est intimement liée à celle de la Vespa, le plus emblématique des scooters, presque un symbole des années 50.

fb92c40a

Qui ne se souvient pas de Gregory Peck et Audrey Hepburn sur leur Vespa dans "Vacances romaines" (1953) ?!

3969cf6a0956cccf68e4c31718db917a unnamed

 

IMG_4245-1-4

IMG_4245-1-5

Pourtant la Vespa n'est apparue sur le marché que quarante ans après les premiers scooters. En effet, le premier véhicule s'apparentant à un scooter a été fabriqué en 1902 par la marque française Auto-Fauteuil ; le voici :

Autofauteuil_490_cc_side_valve_1908Photo Par Yesterdays Antique Motorcycles 

Après divers engins construits dans le même genre au cours des années suivantes, il y eu le modèle Cushman, ramassé et peu pratique, très utilisé par les mécaniciens durant la seconde guerre mondiale sur les tarmacs des aérodromes militaires américains, surnommé Scooter (argot américain voulant dire "qui file vite").

Celui-là même qui a inspiré les ingénieurs de la société  Piaggio qui entretenaient les avions américains basés en Italie. Car six mois après la fin de la guerre, la société Piaggio produisit la célèbre Vespa, construite à base de pièces d'avions, mais différents des modèles précédents, puisque Piaggio a supprimé la courroie de transmission indispensable sur les anciens modèles (voir ci-dessus) en installant le moteur au centre, dans l'axe de la roue.

La Vespa eut un succès immédiat, et a rapidement popularisé le scooter à moteur en tant que moyen de locomotion économique et pratique. 

Avec sa Vespa, la société Piaggio avait créé le scooter tel qu'on le verrait pour de nombreuses décennies.

 

Bien sur, Bob et Maryllis n'ont pas une véritable Vespa modèle réduit !! Leur scooter est de la marque Our Generation, mais il était horriblement "plastique rose" :-( BD37023Z-Ride-in-Style-pink-and-green-MAIN Alors Petit Mari l'a entièrement démonté (pour ma part, je n'osais pas trop essayer de faire sauter les tiges des axes de roues, mais par cette occasion, j'ai appris comment faire cet exercice périlleux !), et je l'ai repeint dans une couleur verte très classique pour les années 50.

IMG_4251-2

Voilà qui permet à mes petits amoureux de faire de belles promenades.

Si vous voulez mieux voir l'image en grand format 1920 px ou la télécharger pour votre écran, cliquez ici : IMG_4251_1920

Bon samedi :-)

♥♥♥

 

20 juin 2020

Le petit agneau de Claudine

Maryllis a emmené sa petite sœur voir les animaux primés à la foire annuelle.

Ses amis sont venus aussi, et ils ont tous passé du bon temps à visiter les kiosques.

Arrivés devant la brebis et ses agneaux qui ont gagné le premier prix, l'éleveur a gentiment mis un agneau dans les bras de la petite Claudine pour que sa grande sœur puisse la photographier.

Avec un regard plein d'espoir, la petite a demandé à sa sœur si elle pouvait l'acheter avec son argent de poche, elle le trouve si mignon !!

Bob, le boyfriend de Maryllis a du mal à ne pas rire, il se demande comment elle va pouvoir dire non à son adorable petite sœur.

Mais Maryllis a trouvé la bonne réponse : "c'est un agneau qui a gagné le premier prix, il est beaucoup trop cher, tu n'as pas assez d'argent".

La petite est déçue, mais elle comprend.

Bob admire encore plus sa belle Maryllis, si gentille, qui prend toujours garde à ne blesser personne.


3 versions : couleurs normales, couleurs vieillies et couleurs très vieillies (après tout, la photo a 65 ans !).

IMG_4238-1

IMG_4238-2

IMG_4238-1-3

Bon samedi :-)

♥♥♥

18 juin 2020

Passionnées de photos à travers le 20e siècle

Quelque soit l'époque où elles vivent, certaines de mes poupées sont aussi passionnées de photo que moi.... est-ce normal ?

IMG_4147-1-2

De gauche à droite, les voici à travers les décennies du 20e siècle, chacune avec l'appareil photo de son époque :

Kat (Kit Kittredge) en 1934 avec son appareil à soufflet pliant, modèle Kodak Kodex folding Six-20 (https://blog.jimgrey.net/2010/12/13/kodak-six-20/) ; la miniature se replie réellement comme le vrai.

IMG_4147-1-6

Maryllis (Maryellen Larkin), en 1955 avec son Kodak Brownie (http://www.milleet1passions.com/archives/2020/06/06/38352006.html)

IMG_4147-1-7

Juliette (Julie Allbright) en 1972 avec son appareil 35 mm dont je n'ai pu trouver exactement le modèle répliqué dans la miniature (Olympus, Canon, Leica ?).

IMG_4147-1-8

Marianne (Blaire Wilson) qui pourrait aussi bien être dans les années 90 que de nos jours, puisque les appareils reflex EOS de Canon ont quasiement toujours eu la même allure depuis leur création en 1987 jusqu'à maintenant  (https://fr.wikipedia.org/wiki/Canon_EOS 

IMG_4167-1-2

Leur point commun ?

IMG_4167-1-3

Elles adorent toutes prendre des photos !

IMG_4163-1

Et quand on les réunit...

IMG_4176-1-2

de quoi parlent-elle ?

IMG_4176-1

des mérites comparés de leurs appareils photos à travers le temps, bien sur :-)

IMG_4174-1-2

Bon vendredi !

♥♥♥

06 juin 2020

L'appareil photo Brownie de Maryllis et la robe de bal de Grace

Pour son anniversaire, Maryllis a reçu en cadeau l'objet dont elle rêvait depuis très longtemps : un appareil photo très en vogue dans les années 50, le Brownie Hawkeye de Kodak.

01

J'ai fabriqué pour elle une réplique en bois découpé, sculpté et peint en noir.

La façade est imprimée d'après une photo de l'appareil, et collée.

La parabole du flash est découpée dans le couvercle d'une petite casserole en plastique métallisé, fixée sur la tige du flash, en bois également.

Les assemblages du bois sont faits avec un cure-dent collé à la colle à bois dans un trou percé avec mon Dremel.

IMG_3767-1-2

Cet appareil est à lui tout seul une véritable légende du 20e siècle : en effet, ces appareils photos instantanés (en opposition aux appareils précédents qui nécessitaient de garder la pose plusieurs secondes) était des modèles tout simples et bon marché qui furent fabriqués par Kodak de 1900 à 1980 !! ils font partie la mémoire collective de toute personne née avant les années 80 (qui n'en a pas vu un dans sa famille ou chez des amis, un jour ou l'autre ?), et sont à l'origine de la popularité de la photo dans le grand public.

Le premier modèle, lancé en février 1900, était constitué d’un boîtier en carton et d’un objectif à ménisque ; on ne fait pas plus simple ! commercialisé au prix de UN DOLLAR (ne souriez pas !), et on pouvait faire développer la pellicule pour DEUX DOLLARS

007_1900905354afb2ee8872f7522f2fa45488da

La conception de l'appareil Brownie est l'oeuvre d'un dénommé George Eastman qui a ainsi littéralement révolutionné le monde de la photographie. Grace à lui, tout le monde pouvait devenir photographe ; du reste, le slogan publicitaire de lancement était : "vous appuyez sur le bouton, nous faisons le reste".

On peut dire sans aucun doute qu'au fil des décennies, de 1900 à 1980, le Brownie de Kodak a démocratisé la photo, et que, sans lui, nous ne serions peut être pas aussi amateurs d'images que nous le sommes devenus.

Voici à quoi ressemblait ce premier modèle à 1 dollar : 

541-600x350

L'appareil a évolué au fil des années, voici des modèles des années 1910, 1920, 1930 et 1940 :

ScreenShot04328unnamed (1)ScreenShot04327target620

Si l'entreprise Kodak est aujourd'hui perçue comme une entreprise n'ayant pas su s'adapter au nouveau monde de l'image, il est tout d emême intéressant de rappeler qu'elle est la première à avoir fabriqué un appareil photo numérique. 

Bref, revenons-en à Maryllis et son appareil photo, qui était une version très évoluée de son ancètre ci-dessus, et valait plus cher : 6,95 dollars, et le flash (en supplément !) pour 4 $... mais avec l'inflation durant 50 ans, je me demande si il ne coutait pas en fait moins cher en valeur absolue que son ancêtre à 1 dollar en 1900.

970cea2fcec8d326310d4f5359daa3ae

Pour moi, c'est ce modèle qui représente beaucoup des souvenirs de mon enfance, j'ai si souvent vu ma grand-mère avec son Brownie dans les mains, durant nos sorties avec le groupe des "anciens combattants" où mon grand-père et elles étaient affiliés, ou simplement à la maison, et ceci pendant plus des décennies ; il y a beaucoup d'événements, sorties ou fêtes de famille, dont j'ai gardé le souvenir grace aux photos prises par cet appareil là, et que j'aurais surement oubliés si il n'avait pas été là pour les immortaliser.

IMG_3773-1

Maryllis aime beaucoup faire des photos, et il semble qu'une partie de l'argent qu'elle va gagner cet été en travaillant au restaurant de sa mère va surement être dépensé en pellicule et en développement.

Mais aujourd'hui, c'était vraiment l'occasion de faire des photos : son amie Grace participe au concours de beauté de la foire annuelle de la ville.

IMG_3772-1

Grace a enlevé ses lunettes et mis sa robe de bal de promotion (ici, on dit le "bal de finissants") ; elle est si belle que Maryllis espère de tout coeur que son amie va gagner.

IMG_3772-1-3

Si la photo des deux demoiselles vous plait, je vous invite à la voir en très grand format, ou à la télécharger pour votre fond d'écran, ICI : IMG_3771_1920 (une fois affichée, cliquez à nouveau dessus pour l'agrandir totalement).

Passez un bon dimanche :-)

♥♥♥


31 mai 2020

Une histoire d'amour (digi-scrap)

Une page de digi-scrap avec une de mes photos, juste pour changer un peu, parce je crois qu'on a besoin de beaucoup d'amour et de tendresse pour le moment, à travers le monde entier.

page 310520

Avec en prime la photo d'un touriste assez inattendu à Montréal (photo de l'édition numérique du journal Le Devoir) :

ScreenShot04300

Bon lundi :-)

♥♥♥

Cette musique qui vient du coeur

Bob joue du saxophone alto. Il l'emporte souvent lorsqu'il va voir Maryllis.
Aujourd'hui, ils sont allés dans le jardin, il s'est adossé à un arbre et a joué pour elle.

IMG_3599-1

Elle l'écoute, fascinée par la beauté de cette musique qui semble venir directement du coeur.

IMG_3603-1

Si vous voulez écouter ce qu'il a joué pour elle, c'est ici, et c'est beau : 
Bon dimanche :-)
♥♥♥

Posté par Guyloup à 00:27 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 mai 2020

Pique-nique avant l'orage

Il faisait très chaud et très lourd en ce 29 mai 2020 1955 ; nos amis sont allés s'installer sur une table de pique-nique, avec le BBQ portable et le panier de pique-nique que la mère de Maryllis et Claudine avait copieusement rempli de saucisses et pains à hot-dogs.

IMG_3560-1

C'est Richard qui faisait cuire les saucisses.IMG_3538-1-2

La joyeuse bande était tellement affamée, comme tous les jeunes de leur âge, que le pauvre garçon n'avait pas le temps de se reposer !IMG_3563-1

Mais il a eu sa récompense quand Maryllis et Grace l'ont félicité pour sa technique de cuisson : ces hot-dogs sont un vrai délice, lui ont-elles dit.IMG_3566-1

Ça c'est vrai, je n'en ai jamais mangé d'aussi bons que ceux-là ! a ajouté la petite Claudine.

Le jeune Angelo ne disait rien, mais sa bouche pleine parlait pour lui !IMG_3567-1

Ils ont passé un bon moment a rire et à s'amuser ensemble.

La table de pique-nique avait été fabriquée par mon adorable petit mari il y a 2 ans.

Les hot-dogs ont été fabriqués avec de la pâte Model Magic de Crayola (blanche, sèche à l'air), que je colore avant utilisation avec des colorants alimentaires ; je termine la coloration avec de la poudre de pastels secs. Le filet de moutarde est fait avec de la peinture relief jaune (puffy paint).

Il était temps d'en profiter, car après ces quelques jours de "canicule" à la québécoise (quand le thermomètre atteint 30°C pendant 3 jours consécutifs), les orages de ce soir vont nous faire perdre VINGT DEGRÉS d'un coup !! en effet, dimanche il fera 11° seulement en journée, et le soir nous allons frôler le gel au sol avec une nuit à 1 ou 2° seulement. Qu'on ne se plaigne pas ici dans le sud, car plus au nord, il vont même voir quelques flocons !

ScreenShot04254

ScreenShot04255ScreenShot04259

Avouez que, si on se rappelle qu'on avait encore de la neige qui tombait fort les 9, 10 et 11 mai, avoir une canicule, puis revenir au gel nocturne, ça demande d'avoir une sacrée dose de bonne humeur pour ne pas râler !!! icon_biggrin Mais tout comme les amis de Maryllis, j'ai super bien profité de cette belle chaleur pendant 4 jours, avec toute la verdure enfin installée dans les arbres...c'est si bon l'été !

Et vous, allez-vous faire comme Maryllis et aller pique-niquer avec le déconfinement qui réouvre toutes les possibilités d'évasion dans la nature ? D'ailleurs, connaissez-vous l'origine du pique-nique ?

Le mot « pique-nique » vient de piquer, synonyme du verbe « picorer » utilisé au 17e siècle (par allusion aux oiseaux ou aux poules qui picorent des graines de-ci de-là) et de nique, « chose sans valeur » en ancien français. L’expression pique-niquer consisterait donc à grignoter des petites choses "par ci, par là", de manger un peu de chacun des plats. Il se disait sous la forme de « faire un repas à pique-nique », ce qui signifiait « faire un repas où chacun, soit apporte quelque chose à manger, soit paye sa quote-part ». Ces repas pouvaient se faire aussi bien en extérieur, chez quelqu’un, voire dans une auberge. 

Les anglais ont ensuite emprunté ce mot qu’ils ont transformé phonétiquement en picnic, et au 19 siècle, il commence à apparaître en France avec la même signification qu’en Angleterre, à savoir un « repas collectif pris à la campagne ».

hogue-14-picnic-tableen 1912

Quoi qu'il est vrai que le pique-nique sur table est moins traditionnel en France qu'en Amérique du nord, où des tables de pique-nique sont présentes partout, dans le moindre espace vert ou halte routière. Le pique nique est une tradition très américaine : dès qu'il fait beau, on voit les gens venir s'installer avec leurs BBQ portatifs pour prendre le repas en famille (l'apogée étant le 4 juillet, jour de la fête nationale américaine, où on a presque l'impression que tout le pays est dehors avec son BBQ, partout et dans le moindre parc).

Picnic_in_Columbusen 1950

ScreenShot04277de nos jours

La première table de pique-nique a été décrite dans un journal new-yorkais en 1903, elle était basée sur une simple table de sciage à laquelle on avait ajouté deux bancs ; le concept a plu, a été reproduit, puis amélioré, à tel point qu'on voit partout maintenant le modèle moderne "en A", appelé "table Lassen", normalisé en 1926, qui est devenu l'équipement populaire de plein-air par excellence.

Source: Externe 

Il s'en vend même des modèles pliants, qui se rangent dans le coffre de la voiture, mais sont bien sur moins grands que les modèles normalisé pour les espaces verts.

Aux USA, on reconnait les endroits où on en trouve à ce panneau situé sur le bord de la route pour indiquer leur présence aux alentours :

Source: Externe

Mais malheureusement, ces tables de pique-nique sont également des cibles courantes du vandalisme : elles sont régulièrement brulées, cassées, défoncées.... c'est tellement dommage, mais on ne refera pas les humains.

Bon samedi :-)

♥♥♥

18 mai 2020

Glace à la fraise... et gourmandise

À la sortie des cours, Grace dit à Maryllis qu'il faut absolument qu'elle se mette au régime parce qu'elle a l'impression de prendre du poids.

Maryllis lui explique que sa mère a suivi le régime Pennington l'an dernier, qui est vraiment simple, puisqu'il s'agit seulement de supprimer le sucre, et que ça a bien fonctionné pour sa mère qui a perdu les quelques kilos qu'elle estimait avoir en trop.

- C'est génial, répond Grace, c'est un régime très simple, c'est tout à fait ce qu'il me faut. Je vais le faire, et ça sera facile parce que je n'aime pas manger du sucre.

IMG_3074-1

Elles passent alors devant le marchand de glace ambulant qui a repris sa place habituelle près du lycée dès que la belle température s'est installée.

Comme souvent, Grace craque pour sa douceur préférée : une glace à la fraise.

Sur le chemin du retour, Maryllis lui demande :

- Tu ne m'avais pas parlé de faire un régime ? 

- Bien sur, répond Grace, je te l'ai dit, je ne mangerai pas de sucre.

IMG_3052-1-2

- Mais... il y a du sucre dans ta glace à la fraise, objecte Maryllis.

- Et bien, ce n'est tout de même pas de ma faute si les fraises ne sont pas assez sucrées et qu'il faut en ajouter pour faire la glace ! répond Grace en éclatant de rire.

IMG_3051-1

Maryllis regarde son amie avec stupéfaction, et éclate de rire à son tour en voyant son visage taquin ; elle sait que Grace va désormais se priver de sucre partout, mais pas de glace à la fraise ! 

Le régime dont parle Maryllis au sujet de sa mère a bien existé : c'est le Docteur AW Pennington (https://www.dietdoctor.com/a-low-carb-high-fat-diet-from-1953) qui l'a mis au point en 1953, en découvrant le mauvais effet hormonal de la consommation de glucides. Ce régime fut repris quelques années plus tard par un autre médecin , le Docteur Robert Atkins, qui en fit un régime toujours en vogue à ce jour (https://fr.atkins.ca/how-it-works/atkins-20).

Savez-vous que de tous temps, et encore de nos jours dans de nombreux pays du monde, être "bien en chair" a toujours été signe de bonne santé et/ou de richesse ? autant dans l'Antiquité que dans notre ère judéo-chrétienne. 

Et chez nous aussi. Enfin, uniquement jusqu'au 13e siècle, quand l'église "grâce" à Saint Thomas d'Aquin, a créé la notion des 7 péchés capitaux : l’orgueil, l’avarice, l’envie, la colère, la luxure, la paresse et, enfin, la gourmandise. Dès lors, il fallait "faire maigre, et être maigre car être "bien en chair" signifiait qu'on ne plaisait pas au bon Dieu dans la mesure où ne faisait pas assez pénitence et qu'on mangeait trop ou trop bien ; je cite : "la gourmandise rabaisse au stade de l’animal et pousse à bafouer le principe de charité chrétienne et de partage" ; vous me direz qu'il vaut mieux lire ça et en rire que de ne pas savoir lire du tout ! 

Je pense que tous ces réactionnaires bien-pensants confondaient la gourmandise avec la goinfrerie....du reste, par son étymologie, le mot "gourmand" signifie seulement "qui aime les bons morceaux".

La gourmandise est loin d'être un péché, c'est juste l'art de bien et bon manger, de savourer, et ça apporte tant de plaisir.... pourquoi s'en priver ? en restant dans une sage limite, bien sur, pour ne pas faire d'excès néfastes pour notre santé.

Et j'espère bien que la mignonne Grace saura rester raisonnable en ne se trouvant pas trop d'excuses pour ne pas suivre son régime !!!

Bon mardi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:26 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 mai 2020

Promenade en forêt et souvenir du passé

Quelques clichés de notre promenade sur le chemin forestier qui représente la lisière du parc national près de chez nous, en ce 16 mai 2020, par une température de 16° avec un ciel un peu couvert..... et beaucoup d'insectes piqueurs totalement déjantés et excités qui n'ont pas tardé à éclore dès que les gelées nocturnes ont cessé. Ils étaient hyperactifs cet après midi, sans doute affamés après ce long hiver. J'avoue que je les avais oubliés, et que je m'en serais volontiers passée !

IMG_2842-1

IMG_2843-1

IMG_2845-1

IMG_2854-1

IMG_2855-1

IMG_2856-1

Quand je vous disais que j'étais inquiète du manque de pluie, après un hiver aux quantités de neige anormalement basses, je ne pensais pas que c'était à ce point là.... voici un extrait d'un article de Météo Média qui dit que nous avons reçu 8 FOIS MOINS de pluie que la normale:

ScreenShot04177

et quand je regarde les prévisions pour les 2 semaines à venir, il n'y a toujours pas vraiment de pluie au programme. Inquiétant pour nos forêts et les risques qui vont avec en été.... à moins qu'après un hiver sans fin et un demi mois de mai glacial, nous nous retrouvions avec un mois de juin ou de juillet pourri. À suivre.

Lorsque j'étais sur ce chemin forestier, j'ai fermé les yeux, et je me suis trouvée transportée le 16 mai 1955 (qui était un lundi, et non pas un samedi comme en notre an de grâce 2020). 

À cette époque, les gens marchaient bien plus que nous aujourd'hui ; c'est essentiellement la raison pour laquelle, malgré une alimentation beaucoup plus riche en graisses et en sucres, les gens étaient beaucoup plus minces que de nos jours.
Ici, la jeune Claudine raccompagne son ami Angelo chez lui, après avoir vu un match de base-ball. Ils prennent un raccourci à travers la forêt. Ce raccourci leur permet de faire seulement 3 km au lieu de 5 km s'ils prenaient la route. Et oui, 3 km aller et 3 km retour, à pied, il n'y avait rien d'inhabituel à l'époque.
Et à cette époque également, une fillette de 9 ans ne sortait pas seule dans des rues isolées, ni en forêt, c'est pourquoi Maryllis et son ami Bob les accompagnent.

IMG_2850-1-3

J'ai mentalement pris une photo de ce sympathique moment du passé. Quand j'ai ré-ouvert les yeux, surprise : je l'avais dans les mains ! Je l'ai regardée, et j'ai été encore plus surprise de voir que les couleurs avaient vieilli, alors qu'il me semblait ne l'avoir prise que quelques instants plus tôt.... bizarre !

Passez un bon dimanche :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 22:55 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,