05 mai 2018

Balade de l'autre côté de la frontière - Walk on the other side of the border

Je me permets de re-publier ce message car (sans que je n'ai rien changé aux paramètres), les commentaires étaient désactivés. Si vous avez voulu me laisser un petit mot, vous avez du lire "les commentaires sont désactivés sur ce message". Encore un mystérieux mystère informatique nommé bug, je suppose.

 (for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Suite et fin des photos de notre sortie de mercredi 2 mai au Vermont.

Tout d'abord, je commence par celle-ci, par esprit de rebellion contre la douane ! La raison c'est que la dernière fois que nous avons traversé la frontière, il y a avait un temps d'attente ; pour passer le temps, j'ai pris par la fenêtre une photo du poste de douane que vous voyez ci-dessous. Lorsque notre tour est arrivé, un douanier a exigé que j'efface devant lui les photos qui étaient sur la carte de mon appareil photo. Je ne vois vraiment pas en quoi ça pouvaitgêner, mais bon, c'est la douane américaine, avec leur habituel air suspicieux, et leurs questions douteuses. Cette photo ci est moche car prise vite fait à travers le pare-brise, mais elle est prise !

IMG_3269-1

Comme vous voyez, au niveau de la végétation, ça n'est pas plus avancé au Vermont qu'au Québec :

IMG_3270-1

Passage devant la station de radio locale de Derby line : Moo 92. "Moo" en anglais, c'est "Meuh" en français... d'où la vache qui regarde l'enseigne et la bannière étoilée. Si vous êtes curieux(se) de jeter un oeil à cette station de radio, voici leur lien : http://www.moo92.com/

IMG_3273-1

La plupart des routes américaines ressemblent à celle-ci lorsqu'on traverse un village, du nord au sud, quelque soit l'endroit sur la carte :

IMG_3272-1

Direction Newport, et passage devant la maison de mes rêves :

IMG_3297-1

Arrêt rapide à l'hypermarché Walmart... pour faire un tour au rayon poupées, bien sur, mais aussi à leur grand rayon couture où les prix des tissus et accessoires sont vraiment super intéressants par rapport aux prix québécois (malgré le taux de change qui nous est si défavorable en dollar canadien vs  dollar américain). J'y fait un passage à chaque fois pour cette raison.

IMG_3275-1

Voici la vue depuis le parking de l'hypermarché... c'est cool d'aller faire ses courses là, non ?

IMG_3274-1

Et, qui était avec nous dans la voiture ?

Devinez !

IMG_3288-1

Lea et sa cousine Marisol (American Girl of the year 2005), qui ont absolument voulu descendre de la voiture pour aller voir le paysage. Pas longtemps car il ventait assez fort pour jeter des petites poupettes par terre à plusieurs reprises, et mettre à mal la patience de la photographe qui a fini par les appuyer sur la barrière de sécurité !

IMG_3294-1

Marisol était contente car, à l'hypermarché Walmart, je lui ai acheté un labrador qu'elle a baptisé Buttermilk, c'est à dire Babeurre en français !

Les voici lors de notre retour au Canada où cette photo fut encore pire à prendre car il ventait toujours aussi fort, sinon plus. Malgré le petit bâton piqué dans le sol avec lequel je les cale en cas de vent, j'ai eu droit à un seul essai avant d'abandonner. Dure dure la vie de photographe de poupées !!!

IMG_3329--1

 

♥♥♥


03 mai 2018

Promenade campagnarde, où Lea rencontre Pollux le castor - Country walk, where Lea meets Pollux the Beaver

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Lea nous a accompagné dans une sortie au Vermont. Côté américain, il faisait beau, mais comme souvent, du côté canadien, c'était relativement gris et nuageux.

Comme vous voyez, c'est le 2 mai, et nous n'avons toujours pas de feuilles sur les arbres ; malgré tout, la pluie des jours précédents a permis à l'herbe de reverdir un peu, et cela donne un peu plus de gaité aux décors.

IMG_3336-1

IMG_3339-1

Toutefois, il n'a pas assez plu encore pour compenser le niveau bas des nappes phréatiques, et les rivières sont bien basses :

IMG_3347-1

Mais cela a suffit pour que les vaches de boucherie soient enfin mises au pré (ici, les vaches laitières ne voient jamais la prairie, elles restent toute leur vie enfermées dans les étables) :

IMG_3348-1

Les chevaux sont également heureux de cette jeune herbe qui les change du foin :

IMG_3350-1

Lea et moi avons voulu passer faire un tour à l'étang-sanctuaire Knight (où je faisais beaucoup de photos animalières par le passé).

Nous n'avons pas été déçues : les castors sont toujours là (malgré des voisins qui tentent de les traper pour protéger leurs jardins arborés)... et ils travaillent toujours, Lea en a la preuve devant elle !

En voyant la taille du copeau qu'elle tient dans la main, cela vous donne une idée de la puissance de la dentition d'un castor :

IMG_3344-1

Et devinez qui arrive à ce moment là ? mais oui, c'est Pollux le castor.

- Eh, toi.......... l'interpelle-t-il, veux-tu bien lâcher mon copeau, c'est à moi !!

IMG_3342-1-2

- Mais, si tu coupes tous les arbres, où les oiseaux vont-ils se poser ? lui demande Lea.

- Je ne les coupe pas TOUS ! et si je ne coupe pas d'arbres pour faire des barrages et créer des zones humides pour renforcer la nappe phréatique, comment d'autres arbres pousseront-ils pour que tes oiseaux puisse se poser dans le futur ? lui répond Pollux.

- Ah oui, c'est juste, concède Lea. Mais je suis quand même un peu triste pour les arbres, ajoute-t-elle.

- Si tu as bien écouté ce que ton amie Callie t'a expliqué, tu te rappelleras que souvent, la coupe qu'on fait dans ces arbres leur permet de repartir de plus belle avec un enracinement plus profond. Tu sais, on est un peu les jardiniers de la forêt, il faut nous faire confiance car depuis de milliers d'années, comme beaucoup d'autres animaux, on sait très bien ce qu'on a à faire pour préserver notre (et votre) environnement.

- Merci Pollux, bon courage alors... et à la prochaine fois !

Je vous dis moi aussi à la prochaine,

où vous verrez pourquoi Lea est allée au Vermont.

♥♥♥

Lea, les fleurs de tussilage et l'écureuil - Lea, coltsfoot flowers and squirrel

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Mercredi 2 mai, Lea est allée se promener ; elle espérait trouver enfin quelques fleurs, et éventuellement croiser un animal.

Au niveau des fleurs, elle a découvert la première fleur sauvage qui fleurit ici au printemps : le tussilage (ou pas d'âne).

J'ai un nombre étonnant de fois des gens qui confondait les fleurs de tussilage avec des fleurs de pissenlit... bizarre car elles ne se ressemblent pas, et en plus le tussilage pousse sur une grosse tige grasse. Leur seul point commun est d'être jaune et d'avoir des "cheveux blanc" en vieillissant.

Image9

Cette plante pousse le long des routes et dans les terrains vagues.

Méconnue, elle a pourtant des vertus intéressantes : les fleurs de tussilage s'emploient pour soigner l'inflammation des bronches, la toux sèche, les irritations du pharynx et de la bouche. La fleur de  tussilage est calmante, adoucissante, apaise la toux, expectorante, dilatatrice des bronches, fluidifiante des sécrétions bronchiques et antiseptique (grâce à ses tanins), donc indiquée pour les bronchites aiguës et chroniques, catarrhes bronchiques, asthme, emphysème pulmonaire, bronchopneumonie, grippe, trachéite, laryngite, pharyngite angines, et exctintions de voix.

Bref, signe incontestable du printemps : les hirondelles viennent d'arriver, et Lea a vu des fleurs de tussilage.

Je l'ai photographiée pendant qu'elle admirait les fleurs... et.............qu'un petit visiteur venait la voir.

IMG_3353-1-5

Je n'ai pas résisté à en faire mon nouveau bandeau de blog :

bandeau

 

À bientôt pour les nouvelles observations de Lea qui est ensuite allé voir de près le travail des castors... à suivre !

♥♥♥