22 octobre 2019

La partie de golf et le chocolat chaud

Les belles couleurs d'automne sont presque terminées, la tempête de la semaine dernière a vidé de leurs feuilles une bonne partie des arbres.

Mais ce lundi, il faisait très beau, et relativement doux (enfin, doux pour ici, ce qui serait peut être bien frais pour vous !).

Comme il n'y avait pas exceptionnellement pas de cours en ce lundi d'élections nationales (enfin, dans les autres collèges, si, mais pas dans le leur !), Grace et son copain Morgan, accompagné de son jumeau Logan, se sont dit que la pluie étant annoncé pour le reste de la semaine, il fallait en profiter.

Ils ont décidé d'aller faire un petit parcours sur le golf du Mont Orford, dans le parc national.

IMG_9022-1

IMG_9031-1

IMG_2312-1

Ils devaient retrouver ensuite Maylee, la copine de Logan, car elle ne joue pas golf.

Les voici sur le terrain, Morgan en pleine concentration pour son coup d'approche, 

IMG_2324-1-2

Grace qui l'encourage mentalement,

IMG_2318-1

et Logan qui observe son frère qui est en train de le battre !

IMG_9055-1

IMG_2325-1

IMG_2323-1-2

 

IMG_9059-1

J'ai récemment trouvé les mignons petits sacs de golf des jumeaux, et j'ai bien cru que je ne ferais pas cette mise en scène cette année, tant l'automne est vite passé. Ne sont-ils pas mignons ?! ils contiennent un driver, un fer et putter ! 

Image1 

Plus simplement, celui de Grace a été emprunté à un de mes ours en peluche de la collection Bearington.

 514ASFWX9SL 

 Une dernière image...

IMG_9054-1

.... et après leur partie, ils ont donc retrouvé Maylee.

Ils  sont allés se balader un peu sur les bords du lac Stukely dans le parc national.

A bout d'une heure et demie de randonnée, Grace, en vraie citadine qu'elle est, a commencé a en avoir assez de se promener dans la nature.

- On ne va tout de même pas rester ici tout l'après-midi !. Le soleil baisse, si on allait retrouver la civilisation et son confort ? a-t-elle demandé au bout d'un moment.

IMG_9108-1

Maylee étant d'accord, les garçons ont proposé d'aller prendre un chocolat chaud sur la terrasse du bâtiment d'accueil du parc.

IMG_9143-1

IMG_9151-1

IMG_2352-1

Il faut avouer que le décor y est bien agréable. Surtout que, maintenant que les cohortes de touristes sont reparties et, que le calme y est revenu, on peut apprécier pleinement la beauté de cet endroit (en saison touristique, la petite plage que vous voyez sert d'entreposage de canots de location ;  c'est un va et vient permanent, accompagné de conversations à tue-tête, ce qui gache vraiment l'aspect paisible de cet endroit).

IMG_9153-1

Après cela, ils sont tranquillement rentrés chez eux. la tête pleine des souvenirs de cette belle journée au grand air. 

Passez un bon mercredi :-)

♥♥♥


21 octobre 2019

Fabrication d'un évier de cuisine

Gentiment, Rose m'a fait remarquer que dans ma lancée, et n'ayant pas encore rangé le carton-mousse (foamboard, appelé carton-plume en France), il serait intéressant que je fabrique un évier.  Parce que, comme elle l'a dit : une cuisine sans évier pour faire la vaisselle, ça n'est pas très pratique !

Je ne peux rien refuser à cette jeune institutrice courageuse qui s'occupe si bien de sa soeur et de son frère. Alors, je lui ai fait un évier.

Voici donc une scène de dimanche en début d'après-midi.

Grand-tante Erika est passée dire bonjour, et discute du bébé avec Adrienne.

Rose prépare des biscuits pour le thé.

Lilly, la jeune soeur de Rose fait la vaisselle.

Samuel, son jeune frère, rumine dans son coin car les travaux agricoles étant terminés, lui, comme tous les garçons du coin, devront retourner à l'école lundi matin, et ceci jusqu'au printemps, époque où ils seront de nouveau réquisitionnés pour les travaux des champs.

Arrivent Kirsten et Erik, leurs amis, qui leur proposent d'aller se promener.

Rose dit oui, mais il faut d'abord finir la vaisselle.

Pour accélérer les choses, Kisten attrape un torchon et essuie tout ce que Lily a lavé, tout en bavardant avec elle de leurs rêves d'avenir.

Rose les entend, et se dit que ce sont vraiment de gentilles filles, et qu'il est à espérer que leur vie sera à la hauteur de leurs attentes.

Dans leur coin, les garçons chuchotent en mangeant une tranche de pain beurré (ils sortent de table, mais ils ont toujours faim à cet âge là !).

Par chance, Rose n'entend pas ce qu'ils disent : Narcisse propose de cacher une grenouille dans le pupitre de Lily, et Erik dit qu'il est d'accord, mais il faut faire pareil dans le pupitre de sa soeur.... 

Toutefois, Adrienne, elle, les a entendus. Gageons qu'elle va avertir les filles et que, demain à l'école, les garçons seront bien vexés que leur farce n'ait pas eu de succès !!

IMG_9009-1-2

IMG_9008-1

IMG_9010-1-2

IMG_9011-1-2

 Voici l'évier. 

IMG_8996-1

 Les pieds sont des pièces de bois de bricolage prédécoupés (dans les magasins de hobby bricolage), le bac est fait avec une barquette de Whiskas, et les robinets récupérés sur un porte-trombones magnétique :

IMG_8998-1

whiskas-whiskas-saumon-100-gWash-Basin-Magnetic-Paper-Clip-Holder-Mini-Sink-Faucet-Desk-Organize-Office-Giftunfinished_wood_wavy_paddle_fan_sticks

 

 

J'ai mis DEUX robinets.... or, en 1860, l'eau chaude au robinet de la cuisine, ça n'existait pas !

Déjà, bienheureux étaient ceux, comme Rose, qui avaient de l'eau dans la maison sans avoir besoin d'aller la chercher au puits.

Rose est chanceuse d'avoir une bonne maison confortable héritée de ses parents qui tenaient la gérance du magasin général de Nils et Erika depuis leur retraite . Sans être riches, les commerçants de l'époque étaient tout de même  relativement plus aisés que beaucoup d'autres. 

Mais bon, si historiquement, deux robinets, c'est douteux, esthétiquement, c'est plus joli. 

À ce sujet, savez-vous de quand datent les premiers chauffe-eau solaires pour les maisons ? de 1902 aux USA ... pas jeune ! et regardez le prix !!

50779193b8a07f2ef54ff174394d1575

b6960b65151d29b85761a206b3835ecd

 

Ça laisse rêveur sur le fait que l'énergie solaire n'a pas plus progressé que cela depuis plus d'un siècle.

D'ailleurs, savez-vous que dès le 19e siècle, un savant français avait travaillé dessus ??? en effet dès 1860, le chercheur français également professeur de mathématiques et de sciences physiques Augustin Mouchot s’intéresse à des formes possibles d’énergie alternative, notamment l’énergie solaire. Parmi ses recherches, il développe un concentrateur à énergie solaire. Dans les premiers temps, son projet suscite l’enthousiasme de ses pairs ainsi que de personnages publics. En 1878, à l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris, Mouchot présente à l’empereur Napoléon III son concentrateur alimentant une chaudière à vapeur solaire, pour laquelle il reçoit la médaille d’or de l’Exposition. Le moteur solaire, dit “insolateur”, est également issu de ses recherches. Il trouve son origine dans une première petite machine à vapeur créée en 1866 et alimentée par un réflecteur parabolique chauffant une chaudière cylindrique.
Si Augustin Mouchot est si intéressé par l’énergie solaire, c’est qu’il est conscient des limites d’extraction des ressources de charbon, qui commencent à manquer à cette époque. Malheureusement pour ses inventions, la découverte de nouveaux gisements de charbon en Lorraine met fin à ses recherches. Les recherches de Mouchot, qui avaient séduit Louis-Napoléon Bonaparte, cessent d’être financées. 

1862-concentrateur-mouchot_Paleo_Energetique

Ça ne vous rappelle pas quelque chose ? dans le cas de Mouchot, au 19e siècle, c'est l'industrie du charbon qui a sapé ses recherches... et à notre époque, c'est l'industrie du pétrôle qui fait tout depuis 75 ans pour saper les recherches sur les énergies renouvelables... l'histoire des humains est un perpétuel recommencement dans la stupidité la plus profonde....

 

Si vous aimez la scène familiale ci-dessus, je vous l'offre en fond d'écran (wallpaper HD 1920 pixels), à voir en grand ou à télécharger ici : IMG_9009_1920

 

J'espère que votre dimanche a été aussi agréable que celui de mes petits personnages.

Bon lundi :-)

♥♥♥

 

19 octobre 2019

Une nouvelle cheminée pour Rose

Vous vous souvenez peut être que l'an dernier, j'avais fait une cheminée "moderne" en briques blanches (voir ici)

Je voulais également en faire une autre, de style plus ancien, en briques rouges ; mais je ne trouvais plus de papier à motif de briques. 

Rose-Marie, dite Rose, commençait à s'impatienter !

J'ai enfin retrouvé ce type de papier, et j'ai donc enfin pu faire la cheminée de la cuisine de Rose.

(Pour celles qui auraient noté la tête de cerf sur la cheminée, ne pensez pas que c'est un trophée de chasse ; non, loin de là : je hais et méprise toujours autant les chasseurs ! Vous lirez d'ici quelques jours la raison pour laquelle il est là, et ce qu'il représente pour la famille de Rose).

Dans la foulée, je lui ai fait un balai afin qu'elle puisse balayer les cendres !

Dans la scène ci-dessous, Rose est en train de dire à son jeune frère Narcisse que les récoltes étant terminées, il va retourner à l'école dès lundi matin.

IMG_8953-1

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Narcisse n'a pas l'air vraiment heureux de cette nouvelle ! Mais comme Rose est l'institutrice du village, il n'a pas beaucoup de chances de réussir à la faire changer d'avis.

Il ne peut que dire oui... et regretter les heures passées à travailler à l'air libre dans les champs de la ferme voisine des Larson.

- N'oublie pas que tes deux amis Erik et Emmanuel vont y retourner aussi ; vous allez encore avoir du bon temps ensemble, ajoute Adrienne.

- Surement oui, répond Narcisse... d'un ton peu enthousiaste !

IMG_8955-1

 Tout à coup, Rose regarde le chien caché sous la table.

- Quelle idée d'avoir peur des balais ; un gros chien comme toi, tu devrais avoir honte ! lui dit-elle.

IMG_8956-1

Pour faire la cheminée, je me suis inspirée de ce tutoriel, mais il est modifié pour les dimensions et la forme :

DIY American Girl Doll Fireplace

Il me reste à faire des chenets et une rotissoire. À suivre.

 

Je vous souhaite un excellent samedi, et un très bon week-end.

♥♥♥

17 octobre 2019

La nostalgie, ça fait grandir un peu...

Alix et Alex sont venus dire au revoir à un endroit où ils ont passé des heures merveilleuses cet été.

IMG_8904-1

Mais ça a tellement changé.

IMG_8901-1

Tout leur semble un peu triste, malgré les teintes vives des arbres.

IMG_8903-1

Ils essaient de retrouver leurs jeux de l'été, lorsqu'ils s'imaginaient être des explorateurs dans la jungle... Mais le coeur n'y est pas.

IMG_8910-1

Est-ce la fin des vacances qui est triste ? ou bien la nature qui s'apprête à s'endormir pour les longs mois d'hiver ?

Ils ne sauraient le dire, mais ils le ressentent tellement qu'ils vont simplement s'asseoir sur le banc sur lequel ils ont tant ri cet été.

IMG_8888-1

Ils restent là, en silence, à tout observer comme si ils voulaient enregistrer ces instants dans leur mémoire.

IMG_8882-1

Et tout à coup, Alix dit doucement :

- Tu sais, je crois que c'est de la nostalgie qu'on ressent. Et j'ai l'impression que ça nous fait grandir un peu...

IMG_8894-1

Ne grandissez pas trop vite Alix et Alex, vivez encore des années heureuses, pleines de vos pitreries juvéniles qui nous font sourire.

Retenez le temps. Il passe bien assez vite.

 

Bon jeudi à tous :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 00:18 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 octobre 2019

Il est important de conserver les traditions familiales !!! (1860/2019)

Scène de vie en 1870

Grand-oncle Nils et Erik sont allés ramasser des feuilles pour protéger du gel nocturne les végétaux qui restent encore dans le potager de grand-tante Erika.

Les trois ados ayant terminé leurs devoirs, elles les ont rejoints, et Kirsten a tenté d'enfouir le chien sous les feuilles qui les ré-étalait aussitôt.

"Si tu continue comme ça, on n'aura jamais terminé ce soir" s'exclame Erik.

"Allons donc, il faut bien qu'elles s'amusent", répond Erika avec indulgence. 

"Avoue plutôt que tu aimerais bien en faire autant" dit Nils en riant dans sa moustache.

"Allez, prenez tous un moment de jeu ensemble. Pendant ce temps, votre grand-tante et moi, on va aller boire un bon thé chaud" ajoute-il.

IMG_8718-1-2

IMG_8723-1

IMG_8724-1

IMG_8725-1

IMG_8727-1

IMG_8730-1

IMG_8732-1

IMG_8744-1

Cette série de photo a été réalisée pour participer au défi de la semaine sur le groupe Facebook American Girl Historical Doll Crafts ( https://www.facebook.com/groups/275351796261597/ )

 

Scène de vie en 2019

Belle et Ethan ramassent quelques feuilles aux endroits qui ne craignent  pas d'être dénudées, pour aller les étaler sur le pieds des plantations les plus fragiles, afin de les protéger du gel.

Tout en travaillant, Belle dit : "il parait qu'à la fin du 19e siècle, mon aïeule, qui s'appelait Kirsten, aimait jouer avec son chien, et un jour, elle l'avait complètement recouvert de feuilles mortes".

"Ça devait être amusant, surtout qu'à l'époque, ils ne devaient pas avoir beaucoup de loisirs" répond Ethan.

Belle semble rêveuse.... et regarde son chien Cachou.

IMG_8747-1

IMG_8753-1

IMG_8755-1-2

IMG_8758-1

IMG_8759-1

Elle attrape tout à coup le chien et l'enfouit dans les feuilles.

"Tu sais, Ethan, je crois qu'il est important de conserver les bonnes traditions familiales !" déclare-t-elle en éclatant de rire.

IMG_8760-1

IMG_8764-1-2

IMG_8767-1-2

 Et oui, Belle est la descendante de Kisten. Un des ces jours, je vous montrerai l'arbre généalogique de tout ce petit monde :-)

Maintenant, un dernier détail : si vous êtes une maniaque du ratissage des feuilles mortes, lisez ceci : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1133350/feuilles-morte-pelouse-gazon-terrain-jardin-ramasser  et faites autre chose avec le temps gagné (par exemple, visiter mon blog ou faire du bricolage !), en ayant bonne conscience car vous aurez fait un geste pour l'environnement.

Passez un bon mercredi :-)

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 octobre 2019

Couleurs d'automne à North Hatley

Aujourd'hui, c'est Belle, et son frère Ludovic, accompagnée bien sur de son chéri Ethan avec sa soeur Émilie, qui vont vous faire visiter un autre bel endroit de ma région.

Quand je leur ai laissé le choix, ils hésitaient....

IMG_8593-1

Puis ayant réfléchi, discuté, et regardé à 360° autour d'eux, ils avaient trop d'idées ! Alors ils ont finalement laissé la décision à Belle, qui a choisi de vous faire découvrir le secteur de North Hatley. 

IMG_8591-1-2

North Hatley est une charmante petite bourgade, située au bord de l'immense lac Massawippi, qui a l'avantage de posséder une jolie jetée en bois sur laquelle on peut se promener au dessus de l'eau (sur la première photo), et un petit bout de pelouse publique (que vous voyez à l'extrème droite sur la seconde photo) avec des bancs et un mignon kiosque où on peut s'asseoir au bord du lac, ce qui, comme je vous l'ai souvent dit, est fort rare au Québec, les rives étant privées et inaccessibles.

IMG_8620-1

IMG_8622-1

La pelouse publique :

IMG_8618-1

Toutefois, à mon avis, la réputation de North Hatley est un peu surfaite, car on fait le tour du village en lui même en nettement moins de 10 mn à pied, et, en dehors de quelques jolies maisons anciennes, il n'y a rien de franchement délirant à voir en dehors de la jetée mentionnée ci-dessus.

Je pense que sa renommée est surtout appuyée sur une solide publicité internationale faite pour un hôtel de luxe, "Le Manoir Hovey" (classé Relais & Châteaux ; endroit où Jacques Chirac était venu y passer quelques jours en 2003, ainsi que le couple Clinton en 2017). Ce manoir est lui-même pourtant assez éloigné du village, comme l'étaient d'ailleurs toutes les résidences aristocratiques au 18e siècle ; mais sa renommée rejallit sur les petits restaurants, commerces et B&B qui s'y sont ouvert grace à l'afluence touristique.

Maintenant que vous savez dans quel secteur nous partons, je vous laisse admirer le décor automnal. Les photos ont été prises entre 15 h 30 et 17 h, le soleil descendant de plus en plus (il fait nuit environ à 18 h 30 actuellement), vous verrez en bas de page les paysages devenir encore plus "dorés" qu'ils ne le paraissent sur les premières photos prises en plein après-midi avec les couleurs de l'automne : rien n'est trafiqué, c'est naturel.

IMG_8566-1

IMG_8567-1

IMG_8571-1

IMG_8573-1

IMG_8576-1

IMG_8581-1

IMG_8582-1

IMG_8583-1

IMG_8586-1

IMG_8587-1

IMG_8588-1

IMG_8596-1

IMG_8597-1

IMG_8600-1

IMG_8603-1

IMG_8610-1

IMG_8612-1

IMG_8614-1

IMG_8617-1

IMG_8624-1

IMG_8625-1

IMG_8626-1

IMG_8629-1

IMG_8630-1

IMG_8636-1

IMG_8648-1

IMG_8650-1

IMG_8651-1

IMG_8655-1

IMG_8658-1

IMG_8659-1

IMG_8660-1

IMG_8661-1

IMG_8668-1

Alors ici, je fais une parenthèse.... Et une parenthèse "ronchonneuse" !

Voyez-vous, notre région est superbe. Mais elle est gérée par des gens qui ont les yeux bouchés et un esprit uniquement porté sur le porte-monnaie. Résultat, aucun plan pour protéger les beaux endroits : le seul but est que ça soit pratique, et surtout rentable "now", à l'américaine, comprenez "rentable immédiatement" sans investir en attendant les retombées touristiques qui ne viendraient que petit à petit.

Deux exemples. Le premier, comme vous voyez ici, un endroit avec une vue magnifique.... sert de décharge !!!

IMG_8672-1

IMG_8674-1

Le second, encore plus en hauteur, avec une vue tout aussi magnifique, sert d'espèce de chantier, et il doit y avoir du Propane stocké car cela sentait si dangereusement fort (ainsi qu'une autre odeur chimique que je ne saurais préciser), à tel point que nous avons préféré ne pas y rester, j'ai donc pris ces 3 photos "à la volette" pendant que nous faisions demi-tour.

IMG_8675-1

IMG_8678-1

IMG_8679-1

On repart.

Ici, une grange que je vous ai déjà montrée lorsque mes deux affreux, Alix et Alex étaient partis en vélo au bord du lac (voir ICI) ; si vous comparez, vous verrez que les couleurs ont bien changé !

IMG_8686-1

Un autre exemple de manque de vision des gestionnaires de la région : sur les trois photos suivantes, ce point de vue dégagé sur 180° est absolument à couper le souffle, autant en été qu'en hiver... mais n'est occupé que par une route limitée à 90 km/h, donc sur laquelle tout le monde descend à 110 environ... Il pourrait y avoir ici, par exemple, un joli restaurant panoramique et des aires de stationnement (gratuites de préférence, mais la gratuité touristique est très rare au Québec !) pour que les touristes puissent admirer et photographier le décor (à noter que tout près de là, côté américain, au Vermont, il y a des aires de stationnement gratuites dans les beaux endroits de ce genre). 

IMG_8690-1

IMG_8691-1

IMG_8692-1

IMG_8693-1

Encore un exemple : ce bel endroit. Sur la droite, c'est un lieu de stockage de caravanes (hors d'usage et à vendre). 

IMG_8694-1

À mon sens, c'est du gâchis de beaux décors ; du gaspillage pur et simple de beautés de la nature. Je comprends les réflexions de touristes américains et européens qui venaient à ma boutique et me disaient parfois : "c'est dommage, on doit faire du tourisme sur route car on ne peut par s'arrêter".

IMG_8695-1

Il se faisait tard, le soleil descendait, il était temps de reprendre la direction du Mont Orford et de rentrer chez nous.

IMG_8701-1

J'espère que le choix de Belle vous aura plu !

À bientôt pour la prochaine promenade :-)

Bon lundi.

♥♥♥

12 octobre 2019

La légende amérindienne de l'étang de l'ours

Voici comment naissent les légendes.

En tant qu'écolos convaincus de l'urgence de la situation environnementale, Marianne et Waban appuient l'action de Greta Thunberg et participent à la grêve scolaire du vendredi (Youth for Climate : France.  Canada).

Mais aujourd'hui, après avoir quitté leurs camarades manifestants, ils ne sont pas rentrés directement car Waban voulait montrer quelque chose à Marianne.

Il lui avait dit : n'oublie pas ton appareil photo surtout.

Comme si on avait déjà vu Marianne se déplacer sans son appareil !

Le soleil était encore fort, mais il descendait rapidement ; reflétés par les feuillages jaunes et orange, ses rayons nimbaient tout d'une couleur chaude et créait des contrastes d'ombres très fortes.

Waban dit : Je vais te montrer un endroit magnifique en automne : l'étang de l'ours. Sans doute l'endroit le plus coloré de la région, a-t-il ajouté.

Marianne sourit : Y a-t-il vraiment un ours ?! 

Waban répond en riant : Il y en a au moins eu un car c'était là où était le campement d'été des mes ancêtres il y a 6 générations de cela, et le nom de l'étang provient de cette époque.  Attends que nous y arrivions, et je te raconterai l'histoire.

Les voici partis.

IMG_8231-1

Ils s'enfoncent dans l'épais sous-bois et suivent le sentier que le passage des tribus amérindiennes a tracé il y a des décennies et des décennies de cela, devenu depuis une large allée empruntée par les promeneurs, les cyclistes, les randonneurs et les touristes au fil du temps.

IMG_8234-1

IMG_8236-1

IMG_8238-1

IMG_8240-1

Tous deux avancent en silence, communiant avec cette nature qui offre une dernière fois sa beauté avant de s'endormir pour les longs mois d'hiver à venir.

Tout à coup Waban dit doucement : La lumière revient, le sous-bois s'éclaircit, nous approchons de la clairière de l'étang.

IMG_8233-1

Finalement, il s'exclame d'un ton joyeux : Nous y voici. Alors, qu'en penses-tu ?

Marianne ouvre grand ses yeux et admire l'éclatant décor dans lequel tous les tons d'ors et de carmins explosent littéralement.

[Group IMG_880_4-2

Pour le voir tel que Marianne l'a vu, cliquez ICI : _Group_IMG_880_4  et cliquez encore une fois sur l'image quand elle s'affichera, puis faites défiler !!!!

Waban sourit : Voilà, c'est ici que mes ancêtres passaient leur été. L'étang était bien plus haut à l'époque, car les amérindiens laissaient travailler les castors pour eux, dans la mesure où les castors leur faisaient des étangs grands comme des lacs, dans lesquels il suffisait d'attraper les poissons pour faire les repas.

IMG_8251-1

Il ajoute : assieds-toi sur cette souche, je vais maintenant te raconter l'histoire du nom de l'étang.

Écoutons-le nous aussi :

Mon aïeul s'appelait Soleil d'automne, il venait d'avoir 17 ans et il était parti chasser dans la montagne, quand il est tombé sur un ours blessé qui était épuisé et ne se débattait même pas. Personne ne sait ce qui lui a pris : au lieu de l'achever, et ainsi de terminer rapidement sa chasse, il a décidé de le soigner. Il a appliqué sur les blessures de l'ours le baume (antiseptique et cicatrisant que sa mère préparait avec des herbes), qu'il transportait toujours dans son sac-medecine. Puis il lui a donné à manger sa ration de viande séchée. Ensuite, il est reparti continuer à chasser et a laissé la nature suivre son cours pour l'ours.

Quelques jours plus tard, il accompagna les  jeunes filles qui ramassaient des baies. Il était fiancé à une jeune demoiselle nommée Sourire tranquille, et comme il était très amoureux, il s'arrangeait toujours pour la voir dès qu'il pouvait, donc il se portait volontaire pour les accompagner afin d'être avec elle. Voici alors qu'un ours s'approche du groupe. Soleil d'automne regretta de ne pas avoir emporté son fusil, mais seulement son arc, et il commençait a prendre une flèche dans son carquois quand il a remarqué le comportement de l'ours : celui-ci n'était absolument pas nerveux ni agressif. Même les filles ont arrêté d'avoir peur et l'ont regardé tout étonnées : l'ours leur "parlait" ! Il grognait doucement, et piétinait des pattes avant, puis tournait sur lui-même et s'asseyait, puis tout à coup, il a battu l'air de la patte en direction de Soleil d'automne, en penchant la tête de côté et il s'est couché sur le dos. 

Est-ce que tu penses que c'est l'ours que tu as soigné la semaine dernière ? a demandé Pluie de printemps, la soeur de Soleil d'automne. Si c'est le cas, il semble vouloir te remercier !

Les filles avaient toujours un peu peur, mais elles ont recommencé à ramasser leurs baies sous la surveillance de Soleil d'automne qui ne quittait pas l'ours des yeux, et peu à peu, elles se sont senties moins inquiètes.  Quand il a été temps de rentrer, l'ours s'est levé et les a suivis. Arrivés au camp, ils ont calmé les gens qui paniquaient, et ont empêché qu'on tue l'ours ; le chef est sorti de son tipi et a appelé le chamane. Ce dernier a dit que l'esprit de Soleil tranquille était entré dans l'ours quand il lui avait sauvé la vie, et qu'ils semblait qu'ils étaient devenus frères. Alors tout le monde a fini par accepter cet ours qui restait près du tipi où vivaient Soleil d'automne et Pluie de printemps avec leur famille.

Quand ils ont levé le camp pour rejoindre l"emplacement du camp d'hiver, plus à l'abri dans les bois, l'ours ne les a pas suivi. Mais quand ils sont revenus au printemps suivant, l'ours était là. Quand Soleil d'automne a épousé Sourire tranquille, et qu'ils ont eu leur propre tipi, l'ours est venu dormir près de son tipi, et on dit qu'il a éloigné les coyotes des enfants un été où le nombre des coyotes avait été très important et qu'ils étaient devenus agressifs même avec les humains.

Voici pourquoi depuis, on appelle cet étant "l"étang de l'ours" (https://hikster.com/hikes/2812/), et qu'on appelle "le pic de l'ours" ( https://www.cantonsdelest.com/blogue/250/paddle-et-pic-de-l-ours-a-orford ) la montagne où Soleil d'automne a rencontré l'ours blessé quand il avait été chasser.

Ferme les yeux, ajoute Waban. Je suis sure que tu vas les voir dans ta tête.

Marianne ferme les yeux, et effectivement elle se croit retournée en 1860, au même endroit :

IMG_8269-2

Marianne est rêveuse, elle a du mal à se lever de sa souche pour repartir. Mais il faut rentrer, le soleil descendra bientôt derrière la montagne et la lumière baissera trop pour bien voir les embuches du chemin sous les feuilles.

IMG_8302-1

IMG_8308-1

IMG_8312-1

Si vous avez aimé cette randonnée en compagnie de Marianne et Waban, je vous offre un fond d'écran (wallpaper HD 1920 px) à voir pour le plaisir en grand format, ou à télécharger pour votre ordinateur, ici : IMG_8231_1920 pour que vous puissiez les accompagner "presque pour de vrai" !

Et si vous vous demandez comment j'emporte des poupées pour mes randonnées, voici la réponse : j'ai un sac à dos dans lequel il en rentre quatre debout ; dans le cas présent, Marianne et Waban + Pluie de printemps et Soleil d'autome. Photo prise par Petit mari bien sur.  J'ajoute que je suis en t-shirt, car pas frileuse du tout, mais Petit mari, comme la plupart des gens croisés, avaient enfilé pulls ou sweats !

IMG_2152-1-2

Pour finir, je précise que j'ai inventé la légende de l'ours de Soleil d'automne (sans doute l'imagination d'Anaïs au pays des merveilles déborde-t-elle sur moi !). En effet, personne ne connait l'origine du nom de l'étang ni de la montagne, tous deux situés dans le parc national du Mont Orford, et j'ai pensé que cette petite histoire en valait bien un autre pour expliquer leur origine :-)

Passez un bon samedi.

♥♥♥

 

10 octobre 2019

Deux nouveaux personnages : des poupées du 3e âge

Il y a longtemps que je voulais faire des poupées "du 3e âge", voilà qui est fait.

Je vous présente donc deux nouveaux personnages de ma série "dans la prairie canadienne en 1860".

Il s'agit de Erika et Nils Olsson, deux colons d'origine suédoise, les grands parents de Inge, et grand-tante et grand-oncle de Kirsten et Erik, que vous pouviez voir dans de précédentes photos.

IMG_7962-1

IMG_7964-1

Erika est une poupée Kit Kittredge, Nils est une poupée Truly Me #57 ; les deux sont customisés avec une perruque et légèrement maquillés.

Ils ont volontiers posé pour vous.

La robe, le tablier et la charlotte ont été cousus aujourd'hui, spécialement pour Erika, mais le pull, la chemise et le pantalon de Nils datent de mes productions de l'hiver dernier.

IMG_7960-1

 Comme vous le voyez, ils vivent déjà ici comme si il y avaient toujours vécu.

D'ailleurs, en tendant l'oreille, j'ai entendu Erika dire à Nils :

- Qu'est-ce qu'on est bien ici, et les enfants semblent heureux aussi.

- Oui, a-t-il répondu. Nous avons de la chance d'être arrivés dans une aussi bonne maison.

IMG_7958-1-2

Et pourquoi pas cette scène de paisible bonheur domestique en version "photo d'époque" sépia ? (puisque, lorsque je vous ai posé la question il y a quelques semaines, vos réponses ont été 50/50 pour les versions couleurs ou les versions sépia sur les photos "anciennes")..

IMG_7958-1

 Passez un bon jeudi :-)

♥♥♥

 

 

 

06 octobre 2019

Le jardin imaginaire d'Anaïs

La vie selon Anaïs.

- Vois-tu, Caniche, comme je te l'ai déjà expliqué, l'avantage de l'imaginaire, c'est qu'on y vit comme on veut. Ainsi, notre jardin imaginaire passera à la saison d'été dès que l'automne sera terminé !

- Pourquoi pas au printemps d'abord ? demande Caniche.

- Les chiens aiment-ils plus le printemps ? s'étonne-t-elle.

- Non, c'est juste parce que c'est normal que le printemps vienne avant l'été, répond Caniche.

- Alors si c'est normal, ça n'a pas sa place ici, s'exclame Anaïs.

- Mais pourquoi donc ? demande à nouveau le chien, perplexe.

- Parce que si tout était normal ici, nous ne nous parlerions pas, conclut Anaïs. Donc, on passera à l'été ! 

IMG_7874-1-3

IMG_7875-1

Passez un doux lundi :-)

♥♥♥

04 octobre 2019

Les foins... souvenirs d'été

Ces photos ont plus de 3 semaines déjà...

Depuis la météo a bien changé, il pleut, il gèle déjà, et les foins sont rentrés à l'abri de la pluie.

Il reste juste le souvenir des beaux jours, de la douceur de l'air tiède sur la peau, et de la caresse du soleil sur le visage.

Et aussi le souvenir du travail des garçons pour ramasser le foin dans la prairie canadienne !

IMG_7046-1

IMG_7047-1-2

IMG_7047-1

Passez un doux samedi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 14:15 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,