14 décembre 2018

Chien et décorations de Noël ! Dog and Christmas decorations !

Belle sent qu'elle va être obligée de se fâcher : son chien n'arrive pas à comprendre que les choses qui bringuebalent au bout des branches du sapin ne sont pas des jouets mis spécialement là à son intention !!

- Arrête, Cachou, ça en fait encore deux que tu fais tomber ! s'exclame-t-elle en raccrochant à nouveaux deux décorations !

IMG_1613-1

 Détails du sapin et de la mini-crèche :

IMG_1613-1-2

 Que pensez-vous du nom que Belle a choisi pour son chien ? aimez-vous ces petites pastilles toulousaines dans leur célèbre petite boite jaune ? je ne me souviens pas en avoir revu depuis que je suis ici, sans doute que la composition n'est pas assez chimique pour l'Amérique du nord ! ha ha ha !!

280px-CACHOU_Lajaunie_Toulouse

 Pour qui ne connait pas : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cachou_Lajaunie

Cachou_Lajaunie_c1890

 

Bon samedi :-)

♥♥♥


12 décembre 2018

Le meilleur ami de la femme ????? ou presque...

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Avant l'arrivée des blancs, le seul animal domestiqué de l’Amérique du Nord était le chien. Cet animal avait accompagné les premiers asiatiques qui ont traversé depuis la Sibérie par le détroit de Bering à la fin de la dernière glaciation, il y a 16 500 à 13 000 ans, pour s'installer ensuite dans les deux Amériques, devenant le peuple Amérindien. 

ScreenShot01046

Pour comprendre ce qui suit, on se rappellera que les chevaux n'étaient présents que dans les tribus de l'extrème sud des USA. En effet, le cheval n'étant pas originaire d'Amérique, mais introduit par les conquistadors lors de leur conquête en Amérique du sud, les chevaux ne sont arrivés en Amérique du nord que très tard, et sont restés cantonnés aux endroits occupés par les Espagnols. Quelques uns de ces chevaux s'échappaient, c'est ce qui a donné les fameux Mustangs sauvages dans les montagnes Rocheuses. 

Selon les premiers colons, les chiens qui se trouvaient dans les campements indiens, bien que différents en taille et couleurs, avaient les caractéristiques communes suivantes : ils hurlaient plus qu’ils ne jappaient, leurs oreilles étaient courtes et droites, et ceux du nord étaient pourvus d’une très épaisse fourrure. 

Ces chiens étaient indispensables à la vie des Amérindiens : comme traqueur pour débusquer les animaux pour la chasse, pour repérer les ours, les loups, carcajous et autres animaux dangereux, mais aussi pour servir de nourriture en temps de pénurie de viande et utiliser leur fourrure. 

Mais ils ne les utilisaient pas comme chiens de traits.

Apparemment, il n'y avaient tout simplement pas pensé.

Porter et tirer les objets lourds, c'était....... le travail des femmes

6db6606e8526ebe2aa1ac1fadd2eabf5

Curieusement, et contrairement à ce qu'on imaginerait, cette pratique du chien de trait (tirant un travois ou un traîneau) a été introduite par les Européens avec leurs propres chiens (principalement des dogues, selon le naturaliste Louis Nicolas, 1634-1664 ; voir ICI) !

Ce sont en effet les premiers colons, autant anglais sur le territoire américain, que français au Canada, qui, en l’absence prolongée de chevaux et de carrioles, toujours promis par les officiels du roi, mais n'arrivant pas souvent, charriaient leur bois, leur eau et leurs provisions sur des traîneaux et des travois qu'ils faisaient tirer par leurs chiens. 

Pour qui ne sait pas ce qu'est un travois, voici de quoi il s'agit :

 ScreenShot01047

Les Amérindiens, admiratifs de cette pratique, se mirent à dresser leurs chiens et à se fabriquer travois et traineaux.

En conséquence, cela libéra les femmes amérindiennes du port des fardeaux ! 

Ou tout au moins partiellement........

..... car en 1724, le commandant Bourgmont décrit dans un rapport à ses supérieurs la migration de printemps de 600 indiens adultes et leurs enfants près de la rivière Missouri, accompagnés de près de 300 chiens attelés à des travois, traînant chacun pour environ trois cents livres de peaux pour leurs tipis et tous autres ustensiles nécessaires à l'installation du nouveau campement d'été. Mais dans le même rapport, rédigé avec toute la rigueur et le sérieux militaire nécessaires, le Cdt Bourgmont, sans doute galant, s’étonnait également des charges que portaient les femmes sur leur dos.

Je crois que les mauvaises habitudes machistes ont la vie dure, quelque soit le peuple ou l'époque.

 ---------------------------

Mais à la maison, pas de machisme autorisé.... et on voit ci-dessous le frère de Kaya la transporter en traineau à chiens, chaudement couverte par des fourrures.

Bien sur, on a plusieurs époques, le sépia pour les annés 1920, le noir et blanc pour les années 60, et la couleurs pour plus récent !

IMG_1454_2

IMG_1454_1

IMG_1469_2

IMG_1469_1

Bonne journée

♥♥♥

08 décembre 2018

Fond d'écran des amérindiennes : mise à jour

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Je viens de mettre à jour le message précédent avec une seconde version du fond d'écran que je vous offrais hier soir (ou ce matin pour vous en Europe, et oui, de notre côté de l'océan, on a dormi depuis !).

Vous pouvez voir et enregistrer cette seconde version ici : IMG_1439_1920 ; personnellement, je la préfère à la première car l'angle de prise de vue est à mon avis meilleur.

Une très vieille photo + la nourriture des amérindiens en hiver - Very old photo + native winter food

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

J'ai rencontré Kaya et ses 3 amies de la tribu qui se déplaçaient avec difficulté dans la neige, accompagnées d'un groupe de chien de traineau.

Elles étaient emmitouflées dans des fourrures jetées par dessus leurs robes de peau de daim, pour tenter de lutter contre le froid.

La vie n'était pas facile durant l'hiver pour les amérindiens de la moitié nord des USA et du Canada.

Ici, une photo "d'époque" :

IMG_1431-1-old

 et ici, une version plus colorée :-)

IMG_1431-1-2

Si cela vous intéresse, voici une autre version avec un cadrage beaucoup plus large du décor et des arbres, en fond d'écran 1920 x 1080 pixels : cliquez ici  IMG_1431_1920  ou avec un angle légèrement différent, cliquez ici IMG_1439_1920

 

Savez-vous que dans la culture des amérindiens du nord, il y avait 6 saisons, et non pas 4 comme c'est la règle dans notre calendrier ? Les voici, avec les appellations de chacun des mois (pas les mois du calendrier, mais en fonction des cycles de la lune) :

La saison du grand sommeil, celle de la haute neige et des grands froids.

Janvier = Mois le plus long

Février = Mois où les pierres se fendent

La saison du réveil, avec la fonte des neige et "le temps des sucres" (récolte de l'eau d’érable).

Mars = Mois des grandes tempêtes de neige

Avril = Mois où la glace craque

La saison du renouveau, quand la neige ne recouvre plus le sol et que les oiseaux migrateurs reviennent.

Mai = Mois des feuilles

Juin = Mois des fraises

La saison de l'épanouissement, la saison de la pêche et de la cueillette.

Juillet = Mois des baies

Août = Mois des récoltes

La saison des provisions, la saison de la chasse.

Septembre = Mois du chevreuil (cerf de Virginie)

Octobre = Mois de l'orignal (élan)

La saison du l'endormissement, saison de la trappe pour la fourrure

Novembre = Mois où le silence se fait

Décembre = Mois des temps long

Et je vous confirme que cela correspond vraiment à ce que nous vivons ici, je suis entièrement d'accord avec leur découpage en 6 saisons.

Comment survivaient-ils à ces hivers ?

Durant la belle saison, ils tentaient de faire des réserves de vivres et fourrures suffisantes pour passer à travers de 5 à 6 longs mois d’hivers rigoureux, tant pour la nourriture que pour les couvertures pour se protéger du froid.

Ils faisaient des provisions de poissons et viande que les hommes chassaient et pêchaient, et que les femmes dépeçaient, puis fumaient ou séchaient. La viande séchée était aussi souvent conservée dans la graisse. Elles conservaient les peaux qu'elles tannaient, ainsi que les tendons qu'elles effilaient et les os qu'elles nettoyaient afin que les hommes les travaillent pour en faire couteaux et objets divers.

Les femmes et les enfants ceuillaient les fruits et les baies, ainsi que des plantes racines, puis les séchaient. Ils ramassaient aussi les noix de pin (pignons) qu'ils conservaient en creusant des trous où ils les enfouissaient pour éviter qu’elles ne gèlent trop (la terre peut geler jusqu'à 80 cm de profondeur dans ma région, et pourtant je suis tout au sud du Canada !).

Quand ils la mangeaient fraiche, durant la belle saison, la viande comme l’ours, le lièvre,la perdrix, l'écureuil, le porc-épic, la marmotte, etc, était rôtie ou préparée dehors, en un ragoût collectif qui était "rallongé" à chaque fois qu'un chasseur du clan rapportait une nouvelle viande quelconque à rajouter dans la marmite, on rajoutait alors de l'eau et des racines sauvages (carottes, etc). 

Durant la mauvaise saison, ces provisions étaient consommées à nouveau sous forme de ragout confectionnés sur le feu dans le centre du tipi, avec le poisson et la viande séchés dans la graisse, ou fumée ; ragout qu'on rallongeait sans cesse en faisant fondre de la neige et en rajoutant du poisson, de la viande, des fruits et racines séchés.

Ils donnaient du gout à leur nourriture en ajoutant des herbes sauvages comme l'ail des bois et la menthe sauvage, mais aussi les baies de genévrier et les fruits séchés. Ils brûlaient également certaines feuilles afin d’obtenir une cendre au gout un peu salé.

Les fruits séchés et les noix servaient de coupe-faim car il fallait économiser la nourriture dans la mesure où on ne sait jamais si le printemps sera précoce où tardif, même parfois très tardif.

Bien sur l'espérance de vie n'était pas longue (environ 40 ans lors de l'arrivée de blancs), et les carences diverses dues à cette alimentation limitée et à l'hivernage provoquait de nombreux problèmes (dents, etc).... sans compter les tueries perpétuelles entre tribus.

La vie était donc vraiment rude pour les amérindiens... rien à voir avec l'idéalisation des films, romans et fausses histoires et légendes qui se propagent sur le net. 

Peut être l'ignoriez-vous, mais il y a de la neige un peu partout en amérique du nord durant l'hiver... bien sur, au Canada, mais voici une carte où vous verrez tous les endroits où il tombe de la neige aux USA, avec les mois des premières chutes :

ScreenShot01023

 

 

Curieusement, les états qui n'ont que très rarement de la neige (en brun) sont en partie ceux qui ont fait sécession lors de la guerre du même nom... bizarre !

Une dernière image pour clore ce message :

native-americans-winter

Bon samedi :-)

♥♥♥

30 novembre 2018

Adoptions à la SPA - Adoptions at the SPCA

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Aujourd'hui, les enfants ont eu une partie de leurs cadeaux de Noël avec un peu d'avance : comme ils en rêvaient en voyant ceux de leurs amis, je les ai envoyés adopter chacun un chien dont ils seront responsables à 100 %. Avoir un animal est tellement important et nécessaire pour un enfant, à tant de niveaux (ICI). 

Les voici revenus à la maison avec leurs nouveaux compagnons : un dalmatien pour Belle, un basset Hound pour son frère Ludovic, un scottish terrier pour Émilie, un bouledogue pour Ethan.

Je vous laisse observer leur plaisir !

IMG_1337-1-3

IMG_1341-1-2

IMG_1343-1

IMG_1348-1

IMG_1350-1

IMG_1352-1

IMG_1353-1

Les sacs de croquettes sur la table sont un peu petits ; je vais en imprimer d'autres un peu plus grands, car je pense qu'avec ces 4 lascars, des petits sacs ne dureront pas longtemps n'est-ce pas ?!

Bon samedi :-)

♥♥♥


28 novembre 2018

On peut faire ça pour aider Papounet - We can do this to help Daddy

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Je suis vraiment toujours amusée de lire les commentaires enthousiastes sur la neige, du genre "comme je t'envie" !!

Voyez-vous, par exemple, Petit mari a passé exactement 5 heures (cumulées) entre hier après-midi et aujourd'hui pour déblayer la neige autour de la maison et sur le chemin qui mène à la route. Il est pourtant bien équipé : pick-up avec chasse-neige, et souffleuse à neige... et pelle à neige "à main" pour le restant, ce restant étant énorme si on veut préserver sa végétation et décoration paysagère pour le printemps prochain.

Indépendamment des dangers et inconvénients divers de la neige, il faut effectivement ajouter quelque chose que les personnes n'ayant jamais habité en montagne de manière permanente ne connaissent pas : la corvée de déblayage. 

En effet, quand vous allez passer 8 jours "au ski", tout est fait pour vous dans les stations ; vous n'avez qu'à sortir et profiter.

Mais quand vous habitez là, c'est autre chose, c'est à vous de déblayer la neige, soit vous-même, soit en payant un déneigeur pour le faire (de 500 à 1500 $ la saison, selon la surface). 

Pensez donc à toutes les personnes qui rentrent chez elles d'une journée de boulot, et qui doivent pelletter pour rentrer chez elle et pour rentrer la voiture dans le garage, et pour déblayer toutes les ouvertures de la maison (obligatoire par la loi pour raisons de sécurité en cas d'incendie ou d'appel au centre de secours 911). ET... pensez à nouveau à ces mêmes personnes qui devront se lever une heure plus tôt le lendemain matin pour recommencer, afin de pouvoir libérer les ouvertures de la maison et ressortir la voiture du garage.

Attention : je ne reproche rien à personne ! c'est juste que j'aimerais bien que plus personne ne se fasse d'illusions, comme je m'en suis faite sur "la belle neige blanche du Canada", avant de devoir découvrir ce que c'est que la supporter pendant 6 mois de suite avec toute la poisse d'inconvénients qui vient avec.

D'ailleurs, je vous invite à lire ceci : http://www.tele-meteo.com/index888.htm pour en rire un bon coup ! icon_biggrinicon_biggrinicon_biggrin

OK, cela a un avantage : selon le compteur de My Fitness, pelleter la neige brûle environ 500 calories à l'heure et serait un excellement moyen de garder la ligne !!!! 

Bref, les adorables Ethan et Ludovic sont allés, eux aussi, chercher une pelle à neige à main.

J'ai entendu ce dialogue :

- Avec tout le travail qu'il a, on peut quand même bien faire ça pour aider un peu le pauvre Papounet, a dit Ludovic.

- C'est sur, a répondu Ethan, le pauvre, il est fatigué ; mais si ça continue à tomber, on n'en finira jamais ? 3937292512

- Mais si, rétorque Ludovic, j'ai entendu dire que vers la mi-avril, ça commence à s'arrêter.

... Je vous laisser trouver quelle a été la réponse de Ethan icon_biggrin

IMG_1308_1

Les petites pelles ont été fabriquées avec de l'aluminium de bricolage (épaisseur 36 gauges, très pratique pour créer des éléments métalliques) et des tiges de bois, fendues en bas, dans lesquelles j'ai glissé l'aluminum fixé par un point de colle, puis courbé.

Pour les amateurs de neige, et le pelletage, je vous offre la version format large pour fond d'écran de cette photo (1920 x 1080 pixels) à télécharger ici : IMG_1308_1920

Bon jeudi :-)

♥♥♥

25 novembre 2018

Nouveau trépied pour le studio photo de... New tripod for the photo studio of ...

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda) 

Celles d'entre vous qui suivent les aventures de mes petits pensionnaires depuis longtemps se souviennent peut être que la jeune Peony avait gagné un concours photo en juillet dernier, et que suite à cela, elle avait été nommée animatrice du club photo local, section "junior".

Depuis, elle s'est installé un mini-studio photo chez elle et tire le portrait à ses amies qui le désirent.

Mais il lui manquait un trépied.

Elle m'en réclamait un depuis un bon moment, alors cet après-midi, j'ai cédé et je lui en ai fait un :-)

IMG_0156-1-2

Montage très simple : 3 baguettes à brochettes en bois, un bouchon de bouteille d'eau minérale en plastique, 6 perles, un pistolet à colle, de la peinture noire. Comment faire : pour obtenir un écartement identique entre les 3 jambes du trépied, fixez temporairement 3 cure-dents avec un élastique entre chacun ; versez de la colle dans le creux du bouchon et plantez le haut des piques à brochettes dedans en maintenant jusqu'à ce que la colle ait refroidi ; rajoutez de la colle pour niveler et bien solidifier ; retirez élastiques et cure-dents ; enfilez et collez les perles ; peignez en noir.

IMG_0158-1-2 IMG_1222-1-2

L'appareil photo est une miniature porte-clés à laquelle j'ai retiré la chaine et l'anneau, puis ajouté une sangle de cou. Il existe aussi un appareil photo plus simple dans la même gamme de porte-clés (vous pouvez le voir ICI).

Et Peony est contente !

Passez un bon lundi :-)

♥♥♥

 

23 novembre 2018

Anniversaire de Belle, et son nouveau pull jacquard en cadeau

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda) 

Mercredi, c'était l'anniversaire de Belle.

Son frère Ludovic avait suspendu une guirlande de coeur au mur en son honneur.

Elle avait invité leur meilleurs amis, Emilie et son frère Ethan à rester dormir à la maison.

IMG_1095-1

Après la remise des cadeaux, ils se sont régalés avec des pâtisseries, du chocolat chaud et du jus d'orange, puis ils sont allés faire un tour dehors pour digérer ! 

IMG_1101-1

IMG_1109-1-2

IMG_1121-1

 

Ensuite ils ont fini tranquillement la soirée devant un film sympa au coin du feu avant d'aller dormir.

De mon côté, j'ai offert à Belle un nouveau pull-tunique.

IMG_1125-1

IMG_1125-1-2

J'avoue que j'ai du faire preuve de patience pour détricoter et retricoter les rangs où je m'étais trompée lorsque je faisais l'étoile ! je n'ai jamais mis aussi longtemps pour finir le corps d'un pull de poupée...

Je crois que la prochaine fois, je broderai les motifs par dessus la maille jersey, ça me prendra moins la tête.

Bon samedi :-)

♥♥♥

20 novembre 2018

Un bon feu dans la cheminée - A good fire in the fireplace

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda) 

Quoi de mieux qu'une cheminée pour mettre de l'ambiance dans une pièce ? cela manquait dans le salon de mes American girls, et j'ai profité d'un souci d'internet cet après-midi pour leur en fabriquer une.

IMG_1001-1

Elle est en carton-mousse (foamboard en anglais), qui est appelé carton-plume en France ; les briques sont du papier de scrapbooking.

IMG_1003-1

Les bougies sont faites avec des tees de golf que j'ai peints.

IMG_1004-1

IMG_1000-1-2

Comme vous le voyez, Marianne et Logan ont ensuite décidé de commencer à instaler le sapin et les décorations de Noël ; je suis certaine que d'autres petits amis vont continuer dans les semaines qui viennent.

Cette cheminée était vraiment nécessaire pour les réchauffer : on nous annonce -18°C demain soir (réels, le ressenti sera aux alentours de -25 à -27).

Et puis, du feu dans cette cheminée là, ça ne polluera pas au moins ! voir : https://www.lapresse.ca/environnement/pollution/200901/27/01-821178-les-poeles-a-bois-plus-polluants-que-les-autos.php , et plus officiel : http://www.environnement.gouv.qc.ca/air/chauf-bois/  .... ce qui a amené depuis cette année l'interdiction du chauffage au bois à Montréal : https://pq.poumon.ca/montreal-a-finalement-dit-non-aux-foyers-et-aux-poeles-a-bois/  tant l'association pulmonaire du Québec avait répertorié de gens souffrants de problèmes respiratoires et complications bronchites à rallonge dans la ville tous les hivers, dès que les chauffages étaient remis en route.

Mais mes poupettes n'auront pas de problème là dans leur cheminée, elles. Elles sont bien chanceuses, non ? c'est beau, la vie de poupée...

Bonne journée :-)

♥♥♥

18 novembre 2018

Soleil sur neige et chiens fous - Sun on snow and crazy dogs

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda) 

Aujourd'hui était un de ces superbes jours, malheureusement si rares en hiver ici : le ciel était dégagé et le soleil brillait. 

À la la maison, le décor ressemblait à ça :

IMG_0897-1-3

...une nette différence avec cette photo prise hier à la même heure :

IMG_0894-1-2

Comme nous devions aller faire quelques courses à Sherbrooke, c'est le coeur enthousiaste, et l'appareil photo à la main, que nous sommes partis. Sans oublier bien sur d'emporter quelques petites copines et leurs chiens.

Voici deux images de la route (qualité pas top : prises en roulant et à travers le pare-brise).

IMG_0900-1-2

IMG_0902-1-2

Arrivés à Sherbrooke, nous nous sommes arrêtés chez McDo pour prendre un chocolat chaud (il est tellement bon avec son capuchon de crème fouettée décoré de vermicelles de chocolat... mais je suis sage, je le prends au lait écrémé, il faut bien compenser un peu les dégats de la crème fouettée sur les hanches !!).

Quand nous nous sommes arrêtés pour le déguster, les filles sont descendues de la voiture pour faire courir leurs chiens (càd quand il est devenu moins chaud. Mais comment font-ils pour servir des cafés et des chocolats aussi chauds ? ça en est débile, on ne peut même pas les tenir avec les mains sans un carton de protection).

Nous avions emmené Julie Albright, Grace Thomas et Nanea Mitchel, accompagnées respectivement de leurs chiens Ratatouille, Bonbon et Coconut.

Nanea sait que Coconut est sage (et paresseux) et ne s'éloigne pas, mais elle a conseillé à ses amies de ne pas lâcher les leurs car ils aiment courir.

Mais Julie et Grace ne l'ont pas écoutée.

Et voilà Ratatouille et Bonbon qui trouvent très amusant de grimper sur un tas de neige.

- Attention, dit Nanea, ils risquent de grimper encore plus haut et vous devrez attendre qu'ils redescendent.

IMG_0910-1

Alors Julie grimpe pour demander aux chiens de descendre "TOUT DE SUITE". 

Aucune réaction ; ils remuent la queue et ne bougent pas. 

IMG_0914-1

Grace décide de grimper à son tour pour obliger Bonbon à descendre.

- Tu auras peut-être plus d'autorité que moi, dit Julie.

IMG_0919-1

 Mais les deux lascars grimpent encore plus haut !!

IMG_0920-1

Et les deux filles se lancent à leur poursuite !

IMG_0921-1

Une fois les coquins récupérés, Julie et Grace les ont "sévèrement" réprimandés, et leur ont dit qu'elles ne détacheraient plus leurs laisses (ce en quoi j'ai des doutes... à suivre !).

Nanea était très fière de son Coconut.

IMG_0926-1

En sortant des magasins, ce spectacle nous attendait : le ciel se chargeait à nouveau de nuages de neige (1/250e - f/5 - ISO 100) 

IMG_0933-1

En arrivant près de chez nous, le Mont Orford s'assombrissait dans le soleil couchant. (1/125e - f/4,5  ISO 100)

IMG_0937-1

Il ne faisait pas très chaud, pour preuve, voici une photo de l'ordinateur de bord de la voiture, prise une minute après la photo ci-dessus. Il était temps de rentrer.

IMG_0944-1

 Merci de m'avoir suivie dans cette sortie à Sherbrooke :-)

Bon lundi.

♥♥♥