06 septembre 2019

Anaïs au pays des merveilles - 2 - la grenouille géante - Anaïs in Wonderland - 2 - the giant frog

Anaïs se promenait un soir au bord de l'étang.

Et oui : un soir. Car Anaïs ne vit pas comme nous : elle n'a pas d'heure précise pour faire les choses. Si elle décide d'aller se promener au soleil couchant, elle le fait.

C'est que, voyez-vous, pour elle, il est l'heure d'aller se promener si elle a envie d'aller se promener, ou il est l'heure de s'asseoir et réfléchir si elle a envie de s'asseoir et de réfléchir. Si vous lui demandez "Anaïs, quelle heure est-il ?", elle vous répondra "C'est l'heure d'aller regarder les nuages passer" (uniquement si il y a des nuages ce jour là, sinon elle vous répondra autre chose, bien sur), ou "C'est l'heure d'observer les fourmis", parfois elle dira "C'est l'heure de grignoter un biscuit", ou encore "C'est l'heure de lire la fin de mon livre". Mais jamais elle ne vous répondra qu'il est l'heure de manger parce qu'il est midi, ou que c'est l'heure d'aller se coucher parce qu'il est 21 heures. Non, pour elle, c'est l'heure de faire quelque chose quand elle a envie de faire cette chose là ; c'est tout. Et c'est si logique. Selon la logique d'Anaïs, évidemment.

Donc, ce jour là, c'était l'heure d'aller se promener au bord de l'étang aux dernières lueurs du coleil couchant. Elle était, comme toujours, accompagnée de son ami Caniche.

Anais was walking one evening by the pond.

And yes: one evening. Because Anaïs does not live like us: she does not have a precise schedule to do things. If she decides to go for a walk at sunset, she does it.

You see, for her, it's time to go for a walk if she wants to go for a walk, or it's time to sit down and think if she wants to go sit down and think. If you ask her "Anaïs, what time is it?", She will say "It's time to go watch the clouds go by" (only if there are clouds that day, otherwise she will answer you other) thing, of course), or "It's time to observe the ants," sometimes she'll say "It's time to nibble a cookie," or "It's time to read the end from my book ". But she will never tell you it's time to eat because it's noon, or it's time to go to bed because it's nine o'clock. No, for her, it's time to do something when she wants to do this thing; that's all. And it's so logical. According to the logic of Anais, obviously.

So, that day, it was time to go for a walk on the edge of the pond at the last light of the sunset. She was, as always, accompanied by her friend Poodle.

IMG_6321-1-

Pensive, elle regardait le soir s'installer doucement derrière la forêt.

Elle observait les feuilles des nénuphars que les grenouilles avaient déserté. En effet, il ne serait pas logique de rester sur une feuille de nénuphar à se chauffer au soleil, alors que le soleil est parti se coucher. Même pour une grenouille dont la logique est pourtant tout à fait différente de la notre.

Tout à coup, Anaïs demanda :

- Caniche, tu crois que ça existe les grenouilles géantes ?

Thoughtful, she watched the evening slowly settle behind the forest.

She was watching the leaves of the water lilies that the frogs had deserted. Indeed, it would not make sense to stay on a lily pad to get warm in the sun, while the sun has went to bed. Even for a frog whose logic is quite different from ours.

All at once, Anais asked:

- Poodle, do you think there are giant frogs ?

IMG_6326-1-

Après quelques instant de réflexion, Caniche lui répondit :

- Si tu y crois assez fort, elles doivent exister vraiment. Il suffit de croire à quelque chose très fort pour y arriver.

Anaïs est restée rêveuse lorsqu'ils ont quitté l'étang. Elle se promit d'aller voir tous les étangs, les uns après les autres, pour vérifier si Caniche avait raison.

Elle ainsi avait-elle décidé, ainsi fit-elle.

Caniche la suivait toujours, répondant patiemment aux interrogations de son amie, sur tous les sujets variés et étonnants qui lui passaient par la tête.

Étang après étang, ils se promenèrent chaque jour, à la recherche d'une grenouille géante.

Jusqu'au jour où ils arrivèrent près d'un étang très particulier : les feuilles des plantes qui le bordaient par endroits étaient énormes.

After a few moments of reflection, Poodle answered her :

- If you believe it hard enough, they must really exist. Just believe something very strong to make it happen.

Anais remained dreamy when they left the pond. She promised to go and see all the ponds, one after the other, to check if Poodle was right.

She had decided so, so she did.

Poodle always followed her, patiently answering her friend's questions, on all the varied and astonishing subjects that passed through her mind.

Pond after pond, they walked each day, looking for a giant frog.

Until the day they arrived near a very particular pond: the leaves of the plants which bordered it in places were enormous.

IMG_5893-1--2

- Quelle belle forêt ! s'exclama-t-elle.

- Mais ce n'est pas une forêt, s'écria alors un petit chien roux qui sortait de l'ombre de ces feuilles immenses. Ce sont des feuilles, c'est tout.

- Mais, dit Caniche, les forêts ont des feuilles, elles aussi.

- Ça dépend de la saison, répondit le petit chien roux.

- Justement, nous sommes en été, intervint Anaïs. Donc, ça peut être une forêt. Une forêt avec des feuilles.

- Mais je te dis que ça n'est est pas une, se facha le petit chien roux. C'est juste des grandes feuilles magiques pour cacher la gr.............

Et le petit chien s'arrêta tout net de parler.

- Pour cacher quoi ? s'étonna Anaïs. 

- Ou pour cacher qui ? ajouta Caniche.

Le petit chien roux était bien embêté. Il regardait autour de lui en répétant sans cesse :

- Oh la la, zut zut zut alors.... Qu'est-ce qu'elle va dire ? Oh la la, zut zut zut, alors... Qu'est-ce qu'elle va dire ? Oh la la, zut zut zut, alors... 

- Qui va donc dire quoi ? demanda Anaïs.

- Et bien.... "Elle"....  oui : "Elle"....Qu'est-ce qu'elle va dire ? Oh la la, zut zut zut, alors...  ressassait le petit chien roux.

- Mais enfin, s'énerva-t-elle, de quelle "Elle" parles-tu donc ?

- De moi... dit une belle voix grave qui venait de derrière la forêt de grandes feuilles.

- What a beautiful forest ! she exclaimed.

- It is not a forest, said a little red dog, emerging from the shadow of these immense leaves. They are leaves, that's all.

- But, said Caniche, the forests have leaves, too.

- It depends on the season, answer the little red dog.

- Exactly, and we are in the summer, said Anais, so, it can be a forest. A forest with leaves.

- But I tell you that it is not one, the little red dog cried, pawing on the ground. They are just big magic leaves to hide the fr .............

And the little dog stopped talking.

 -To hide what ? wondered Anais.

- Or to hide who ? added Poodle.

The little red dog was very annoyed. He looked around him, repeating incessantly :

- Oh la la, my gosh .... What's she going to say? Oh la la, my gosh ... what's she going to say? Oh la la, my gosh ...

- Who will say what ? asked Anais.

- Well .... "She" .... yes : "She" .... What is she going to say ? Oh la la, my gosh ... the red dog was still repeating.

- But finally, Anaïs gets angry (kindly), who is "she" you are talking about ?

- About me ... said a beautiful deep voice that came from behind the forest of large leaves.

IMG_5882-1

Anaïs n'en cru pas ses yeux ! Une énorme grenouille sortait doucement de l'eau.

Anaïs did not believe her eyes ! A huge frog was gently coming out of the water.

IMG_5878-1

- Oh... Bonjour, lui dit-elle poliment.

- Bonjour petite fille, répondit l'énorme grenouille en montant sur la rive. Tu n'as pas peur de moi ?

- Non, répondit Anaïs. Pourquoi ? Je devrais avoir peur ? Êtes-vous méchante ?

- Pas du tout, je suis au contraire très gentille. Mais toutes les personnes qui me voient ont peut parce que je suis plus grande qu'elles, et elles s'enfuient en courant. Alors, je suis toute seule, tout à fait toute seule. Personne ne m'aime, dit la grenouille géante en se mettant à pleurer à grosses larmes.

- Oh ... Hello, she told her politely.

- Hello little girl," said the huge frog, climbing up the bank of the pond. You're not afraid of me ?

- No, answered Anais. Why ? Should I be scared ? Are you mean?

- Not at all, I am on the contrary very nice. But all the people who see me are afraid because I am taller than they are, and they run away. So, I'm all alone, quite alone. Nobody loves me, said the giant frog, crying tears.

IMG_5919-1

- Que c'est triste, répondit Anaïs, elle-même au bord des larmes. Mais moi, je vous aime bien, et je ne me sauve pas, vous voyez.

- How sad, answered Anais, herself on the brink of tears. But I love you, and I do not run away, you can see.

IMG_5901-1

 La grenouille n'osait pas y croire. Enfin, quelqu'un lui témoignait de la gentillesse.

- Et je vais vous le prouver, ajouta Anaïs. 

Aussitôt dit, aussitôt fait, la voici qui grimpe jusqu'à la tête de l'énorme grenouille et s'appuie tendrement sur elle.

The frog did not dare believe it. Finally, someone showed him kindness.

- And I will prove it to you, added Anais.

No sooner said than done, here she climbs to the head of the huge frog and leans tenderly on her.

IMG_5905-1

En s'approchant un peu, on entendait la grenouille ronronner. Oh, pas un ronronnement comme un gentil chat qu'on caresse. Non, un ronronnement coassant, ou un coassement ronronnant, comme vous préférez. En tous cas, quelque soit le son qu'elle produisait, ça prouvait que la grenouille géante était heureuse.

Anaïs aussi était heureuse, car c'est une petite fille qui voudrait que tout le monde soit heureux, parce quand on est heureux, on est gentil, et Anaïs voulait que tout le monde soit gentil. Partout. Même si elle savait que ce n'était pas possible, parce que Caniche le lui avait dit. 

Approaching a little, we could hear the frog purring. Oh, not a purr like a nice cat being stroked. No, a croaking-purring, or a purring-croaking, as you prefer. In any case, whatever sound it produced, it proved that the giant frog was happy.

Anais was happy too, because she's a little girl who wants everyone to be happy, because when we're happy, we're nice, and Anais wanted everyone to be nice. All over. Even though she knew it was not possible, because Poodle had told her so.

IMG_5910-1

Au bout d'un long moment de câlins et de discussions, Anaïs s'écria :

- Je dois y aller maintenant, je viens de penser que ça doit être l'heure de manger des biscuits parce que j'ai envie de manger des biscuits ! Mais je reviendrai vous voir souvent, je vous le promets.

La grenouille sourit, elle était rassurée, quelqu'un l'aimait maintenant, et ça lui suffisait pour attendre sereinement la prochaine visite de sa nouvelle amie.

At the end of a long moment of hugs and discussions, Anaïs exclaimed:

- I have to go now, I just think it must be time to eat cookies because I want to eat cookies ! But I will come back to see you often, I promise you.

The frog smiled, she was reassured, someone loved her now, and that was enough for her to wait calmly for the next visit of her new friend.

IMG_5923-1

Elle a joyeusement replongé dans l'étang et leur a fait signe avec une de ses énormes pattes pour leur dire "au revoir, à bientôt".

Anaïs et Caniche sont repartis. Ils ont mangé des biscuits, puis en ont écrasé quelques uns pour donner aux petits oiseaux.

Ensuite, ils ont décidé de réfléchir par où ils pourraient aller pour continuer à se promener.

Et ça, c'est une autre histoire.

She happily plunged back into the pond and beckoned with one of her huge paws to say "goodbye, see you soon".

Anaïs and Poodle left. They ate biscuits and then crushed some to give to the little birds.

Then they decided to think about where they could go to continue walking.

And that's another story.

Copyright ©Guyloup de Savigny-Lacoste 2019 - tous droits réservés
Copyright © Guyloup of Savigny-Lacoste 2019 - all rights reserved

 

 

 


03 septembre 2019

Soleil, lumière, fausses jumelles, tricot et espéranto

Après un long week-end de repos pour la Fête du Travail, mes poupées sont en pleine forme !

Vous retrouverez très prochainement Anaïs au Pays des Merveilles, car elle a vécu une aventure peu ordinaire.

Mais en attendant, je vais vous présenter deux jumelles.

TagoNokto

En les regardant, vous comprendrez vite que ce sont des jumelles dizygotes ! (pour qui ne connait pas le terme, voir plus bas).

IMG_6137-1

Elles portent des prénoms un peu particuliers : la blonde s'appelle Tago, et la brune s'appelle Nokto.

Ce qui veut dire respectivement Jour, et Nuit, en langue Espéranto (pour qui ne connait pas, voir plus bas également).

IMG_6136-1

Elles sont un peu originales : elles sont totalement opposées sur tout ! Nokto la brune aime la chaleur, Tago la blonde aime le froid ; l'une aime les sciences, l'autre aime la littérature ; l'une aime le silence, l'autre aime la musique ; l'une aime s'habiller en blanc, l'autre aime s'habiller en noir ; etc.

IMG_6138-1

Mais aujourd'hui, j'ai eu la surprise de les voir tomber d'accord.

IMG_6144-1

Bien sur, Nokto aime l'été, et Tago aime l'hiver.

Mais elles ont conclu que l'une et l'autre aimaient l'automne !

IMG_6146-1

L'une et l'autre sont des American Girl customisées avec des perruques de chez Exquisite Dolls Designs (liens :  Site principal Boutique Etsy  - Facebook ).

Pourquoi leurs prénoms ?

Leurs différences de teint, d'yeux et de cheveux, mais leur ressemblance physique, m'a fait penser à la langue Espéranto, et c'est la raison pour laquelle je l'ai choisie pour leur trouver ces prénoms.

Si vous ne savez pas de quelle langue il s'agit, voici l'explication :

Créée de toutes pièces, l'Espéranto est une langue INTERNATIONALE, proposée en 1887 par un médecin polonais, le docteur Ludwik Zamenhof. Son objectif était de simplifier la communication entre les peuples et faciliter les échanges d’un pays à l’autre. 

L'Espéranto n'appartient à aucun pays ni à aucun peuple, et ne véhicule donc aucune culture dominante ou susceptible de supplanter les autres.

De plus, grâce à sa logique de construction des mots, et à sa grammaire simple, l'espéranto est une des langues les plus faciles à étudier (parait-il : jusqu'à dix fois plus facile à apprendre que les autres langues).

Si cela vous intéresse d'en savoir plus, cliquez ici : http://esperanto.net/fr/

IMG_6147-1

En ce qui concerne l'expression "jumelles dizygotes", il s'agit du contraire des jumelles (ou jumeaux) monozygotes ; c'est à dire que dans le ventre de la maman, les jumeaux monozygotes (ou "vrais jumeaux") sont issus d'un seul ovule, fécondé par un seul spermatozoïde, qui se divise ensuite en deux embryons de même sexe qui ont exactement le même patrimoine génétique. Alors que pour les jumeaux dizygotes (ou "faux jumeaux") , il s'agit de deux ovules fécondés par deux spermatozoïdes ; ils ont un patrimoines génétique commun mais pas identique, peuvent être de sexe différent, et ne pas se ressembler.

Donc dans le cas de Nokto, la brune au teint mat et yeux marron chocolat, et de Tago, la blonde au teint clair et yeux bleu saphir, il n'y a aucun doute sur l'option dizygote.

Elles portent l'une et l'autre un pull que j'ai tricoté selon mon tutoriel "pull-gilet facile pour débutante", mais sur lequel j'ai fait des variations avec des petits trous (1 jeté, 2 mailles ensemble). Ça se voit bien sur le blanc, mais sur les photos, on ne voit pas du tout les petits trous sur le pull noir, dommage, mais sachez qu'ils sont identiques... mais opposés, comme les jumelles !!

Je termine ce message en vous offrant 2 wallpapers 1920 pixels pour mettre de la lumière dans votre écran. À voir pour le plaisir, ou à télécharger, en cliquant ici : IMG_6138_1920  et ici : IMG_6137_1920

Bonan Merkredon

euh... pardon : Passez un beau mercredi :-)

♥♥♥

(PS : il ne s'agit pas d'achat de nouvelles poupées, mais simplement de customisations de certaines ; voir la liste modifiée ICI ).

 

31 août 2019

Amérindiens dans la prairie, et explications sur la Fête du Travail nord-américaine (1er lundi de septembre)

Après Felicity hier, ce sont des amérindiens qui chevauchent dans la prairie : Soleil d'automne et ses sœurs Pluie de printemps et Feuille dans le vent.

Avec quelques effets graphiques en plus.. Lequel préférez-vous ?

IMG_6008-1

IMG_6006-1

IMG_6006-c

IMG_6006-b

IMG_6006-e

IMG_6006-a

IMG_6006-d

Si la première photo vous plait, je vous l'offre en format Wallpaper (1920 px), à voir ou télécharger ici : IMG_6008_1920

 

Ici, c'est un long week-end car lundi c'est la Fête du Travail. Et oui, elle n'est pas à la même date qu'en France.

Explications :

Il faut savoir que la fête du travail du 1er mai, telle que nous la célébrons de nos jours partout dans le monde nous vient des combats du mouvement ouvrier aux États-Unis pour obtenir la journée de travail de huit heures.

Elle se déroule chaque année le 1er mai, et dans la plupart des pays, il s’agit d’un jour chômé. C’est en effet le 1er mai 1886 que les syndicats anarchistes américains ont commencé à militer pour obtenir la journée de huit heures pour tous.

La date du 1er mai avait été choisie parce qu’il s’agissait du jour où les entreprises américaines entamaient leur année comptable et par la même occasion, le jour où le contrat des ouvriers arrivent à son terme. La grève générale sera suivie de manifestations et d’une violente répression policière qui feront de très nombreux morts à Chicago.

En hommage à ces évènements tragiques, l’Internationale Socialiste décida en 1889 d’organiser désormais en souvenir une manifestation sur le thème de la Fête des Travailleurs le 1er mai de chaque année.

Mais contrairement à plusieurs pays qui ont fait du 1er mai un jour férié pour la Fête des Travailleurs, cela n’a pas été le cas aux États-Unis et au Canada parce que les patrons nord-américains craignaient un danger s’ils autorisaient aux travailleurs de célébrer ce fameux jour "socialiste". Ils voyaient d’un mauvais œil le fait de célébrer des idées vues comme radicales et transformatrices. Ainsi, en accord avec les gouvernements des deux pays, ils se sont mis d’accord pour que la Fête du Travail, et non pas des Travailleurs, soit célébrée début septembre.

La fête des Travailleurs du 1er mai exite aussi dans la mesure où c'est une date quasiment internationale, mais ce jour n’est surtout pas férié ! il est juste discrètement célébré par les syndicats ainsi que les (rares) partis de gauche, puisqu'elle elle est vue comme une journée de célébration de la classe ouvrière. Du reste, traditionnellement, lorsqu’il y a une augmentation du salaire minimum au Québec, cela a lieu le 1er mai.

Quant à la fête du Travail, elle n’a donc aucun rapport avec les journées de mai 1886 à Chicago, et elle est célébrée le premier lundi de septembre, pour marquer à la fois la fin des vacances d’été et la rentrée scolaire. C'est un jour férié chômé faisant remarquer la chance qu'on a d'avoir du travail. Elle n’a aucune signification politique particulière, en dehors de faire remarquer qu'on devrait dire merci aux gros et gras patrons de nous faire bosser... vive l'Amérique !

Donc, ce lundi étant le premier de septembre, lundi aura lieu la Fête du Travail nord-américaine. 

Il était de tradition ici que les propriétaires de "chalets" (appellation québécoise pour une maison de campagne) aillent la fermer pour l'année, jusqu'au printemps suivant, et..... détail amusant : à partir de cette date, les dames "comme il faut" ne devaient plus porter de chaussures et sacs à main blancs, ceux-ci étant remisé jusqu'à la date de Pâques où ils pourraient ressortir à nouveau !

Pour moi, cette date a une autre signification : il y a traditionnellement des ventes de garage durant ce long week-end (la précédente datant de la fête québécoise des Patriotes fin mai), et pour rien au monde (sauf pluie !) je ne les raterais... toujours l'espoir de trouver "la chose miraculeuse". Je suis sure que vous connaissez ça aussi !!

Passez un bon samedi :-)

♥♥♥

 

30 août 2019

Trois crinières blondes

Elle s'appelle Hannelore.

Elle a une crinière blonde comme les chevaux palominos...

IMG_5984-1-2

IMG_5993-1-3

Vous connaissez sans doutes les chevaux palominos, ces beaux chevaux de couleur dorée avec une crinière quasiment blond platine.

Et je suppose que vous pensez qu'il s'agit d'une race de chevaux. La race Palomino.

Et bien, vous faites erreur !

Le palomino est une couleur de robe (= la couleur d'un cheval) d'apparence dorée avec les crins blonds très pâle, presque proche du blanc.

C'est l'inverse de la robe dite isabelle, d'apparence dorée également, mais avec les crins noirs.

téléchargement (2) téléchargement (1)

Le terme “palomino” viendrait de Don Juan de Palomino, seigneur espagnol et compagnon d'armes de Cortez (1485 - 1547), qui laissa son nom à cette couleur de chevaux qu'il aimait particulièrement.

Dans l'ancienne Californie, les palominos étaient extrêmement appréciés des chevaliers et de la famille royale Espagnole ; ils étaient fiers de ces belles montures et organisaient des parades et des courses

Le palomino a donc une grande diversité morphologique, allure et taille, puisqu'il peut se rencontrer chez beaucoup de races de chevaux et poneys à travers le monde. Toutefois, on estime que la moitié des palominos du monde appartiennent à la race Quarter Horse (race américaine, cheval puissant, vif et énergique, très utilisé en agriculture ainsi que pour la monte western, le rodéo, et malheureusement également pour la boucherie).

La couleur étonnante des palominos leur a parfois valu le surnom de "chevaux magiques", allant du cheval porte-bonheur (croyance amérindienne) au cadeau des dieux (croyance scandinave) ou à l'animal porte malheur (selon un conte écossais). C'est que, à l'époque où le mécanisme génétique donnant la couleur d'un poulain était inconnu, la difficulté d'obtenir un palomino, même par le croisement de deux palominos entre eux, rendait cette robe d'autant plus mystérieuse !!! 

Ont été fondées aux USA la "Palomino Horse Association" en 1932, puis la palomino Horse Breeder's, en 1941.

Cette robe avait tant de succès que d'autres pays ont suivi : l'Angleterre avec la British palomino Society, etl'Australie avec la Australian Horse Breeder's en 1948. puis la Belgique avec la Royal Belgian palomino en 1974, et.... finalement la France avec l'Association Française du Cheval palomino et isabelle, fin 1993 !

Ces associations ont créé des "stud-books" (répertoire dans lequel sont inscrits tous les reproducteurs et poulains comportant les critères d'une race) non pas pour fixer une “race Palomino”, mais pour réaliser un meilleur compromis.

Donc, la photo ci-dessus de Hannelore avec une jument et son poulain, tous deux de couleur palominos serait très rare, puisqu'un palomino n'aura quasiment aucune chance d'avoir un poulain palomino, en voici un exemple : la mère est palomino, mais vous voyez aux crins du poulain qu'il ne le sera pas :

Mare_and_foal_(Kvetina-Marie)

Comme l'imaginait les anciens, c'est presque un cheval magique !

Bon vendredi,

♥♥♥

28 août 2019

Galopade dans le passé avec Felicity Merriman

Felicity Merriman (surnommée Lissie) est une jeune fille rousse très active, indépendante, presque à la limite du garçon manqué : elle a appris à monter en toute liberté dans la plantation de son grand-père, et elle aime les chevaux plus que tout. Elle est tenace, audacieuce, dit ce qu'elle pense, et elle est très contrariée par son manque de liberté du à l'éducation féminine de l'époque. Elle aime également aider dans le magasin général tenu par ses parents, en Viriginie, où elle rêve de voyages en imaginant d'où proviennent les articles qu'elle voit sur les rayonnages.

Ses parents sont patriotes, c'est à dire qu'ils sont pour l'indépendance des treize colonies américaines, idée qu'elle prône également. En contre-partie, sa meilleure amie, Elisabeth Cole a des idées loyalistes à l'Angleterre. Leur amitié sera souvent malmenée durant les années où les colonies seront en guerre (1775 à 1783) mais elle perdurera malgré tout, traversant les rancoeurs et les méfiances de chacun en cette époque troublée. C'est un bel exemple de compréhension mutuelle et de tolérance.

Vivant sa passion à fond dès qu'elle le peut, elle enfourche sa jument Penny à chaque occasion, et elle va galoper.

Je l'ai suprise quand elle partait en promenade...

IMG_5950-1

et quand elle galopait dans le vent...

IMG_5962-1

Je crois même qu'un peintre a fait son portrait, 18e siècle oblige :

IMG_5950-1peinture

Felicity porte une ancienne tenue qui était vendue par American Girl, mais retirée il y a longtemps : un tissu épais de très belle qualité, un montage impecable identique à une véritable tenue "humaine", un chapeau en feutre véritable, ce sont des vêtements de poupée comme on n'en trouve plus de nos jours.

Si cela vous intéresse, voici un petit film de seulement 3 minutes qui vous montrera quelques images de la vie de Felicity Merriman : 

Meet Felicity Merriman | American Girl | Mattel

Et si Felicity au galop vous plait, voici un fond d'écran (wallpaper) 1920 pixels, à regarder, ou à télécharger ici : IMG_5962_1920

Bon jeudi,

♥♥♥


24 août 2019

Kirsten et la poupée de maïs (les plus anciennes poupées du monde)

Kirsten est allée au devant de son frère Erik, qui revenait du champ de maïs avec son copain Eugène.

- Regarde, lui dit Erik, pendant la pause, je t'ai fait une poupée de maïs.

IMG_5675-1-2

IMG_5677-1

IMG_5677-1-2

 - Oooooh ! s'exclame Kirsten avec ravissement. Cent fois merci, Erik, je l'adore !!! 

- Quelque chose me dit que je vais devoir en faire une pour ma soeur ausi ! ironise Eugène.

- Ça, je crois bien que tu ne vas pas y échapper, répond Erik en riant.

IMG_5681-1

Les "corn husk doll", ou poupées en feuilles de maïs sont sont une très ancienne tradition amérindienne.

Elles sont parmi les plus anciennes poupées du monde.

L’histoire du maïs commence il y a plus de 9 000 ans, au Mexique. Une plante locale, la téosinte,  ancêtre du maïs actuel, y était cultivée par les premières civilisations amérindiennes ; les grains récoltés étaient broyés pour obtenir de la farine.

La téosinte était une plante adaptée au climat chaud. L'évolution de la téosinte s’est faite à la fois de manière naturelle par des mutations génétiques au fil du temps et de son déplacement par les Amérindiens qui emportaient des grains dans leurs traditionnels périples annuels. Ceci a eu pour conséquence d'acclimater la plante à la météo plus rigoureuse du centre, puis du nord de l'Amérique, jusqu'à ce qu'elle devienne, au fil du temps, le maïs que nous connaissons.

Chaque partie du maïs était utilisée : les femmes tressaient les balles pour obetnir de la ficelle, les enveloppes déchiquetées constituaient un bon allumage, la soie faisait un bon rembourrage, le coeur des épis de maïs servaient à récurer et de carburant pour le feu.

Avec les feuilles, entre autres utilisations, il était donc de tradition de faire des "corn husk doll", selon le schéma en bas de ce message. Il en existaient plusieurs types, certaines étaient tout simplement réalisées pour servir de jouet aux enfants, mais d'autres, un peu différentes, servaient lors de cérémonies .

La fabrication de poupées en feuilles de maïs a été rapidement adoptée par les premiers colons pour faire des poupées à leurs filles. Elle est toujours pratiquée aux États-Unis, en tant que tradition, formant un lien entre la culture amérindienne et l'artisanat des colons.

Si vous avez un champ de maïs près de chez vous, vous pouvez vous y essayer. Inutile que les feuilles soient encore vertes : même si elles sont sèches et cassantes, il suffit alors de les tremper un bon moment dans l'eau pour qu'elles retrouvent leur souplesse.

Les poupées peuvent rester simples, ou peuvent être colorées, recevoir des cheveux, des foulards, des chapeaux, des tabliers, etc ; on peut même leur tracer un visage.

Voici quelques exemples :

 

IMG_3381_2NDU2ZWY0M2RhODJiOTBhZWVlNjEwN2Q3NjFkNTJhNWMAx1S623rvtUEBSIM4duilaHR0cDovL21lZGlhLmFkc2ltZy5jb20vNmZhYmU1Zjc2MDg5ZDdlYjA3NDFiYmMyYjQzM2I1NGEwZWI5OTljNDdhNjA2NDM3MzYxZmZjNTNhY2ZmZTk1Ni5qcGd8fHx8fHw3MDB4NTI1fG

 51hAJbuONHL4815706-traditional-slovak-historical-toy-corn-husk-doll

ScreenShot02413 a6344c5676bda7a62c3fbf978fdebcc1

Le mode d'emploi (image 9, version femme en robe ; image 10, version garçon en pantalon) :

67747584_10156188319755836_4045313246654103552_n

 

Passez un bon dimanche :-)

♥♥♥

23 août 2019

Le cadeau de Rose

Rose a reçu un magnifique cadeau : deux petits pots anciens en étain véritable.

Elle est émerveillée et ne se lasse pas de les admirer.

IMG_5687-1

"Que vais-je bien pouvoir offrir à cette bonne amie en retour d'un cadeau aussi somptueux ?" se demande-t-elle.

Merci Mirguette :-)

Carte-de-souhaits-Merci-2650

Posté par Guyloup à 19:19 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 août 2019

Alix et Alex partent à la plage

Aujourd'hui, je suis allée voir ce que les deux cousins "affreux jojos" faisaient... c'est à dire Alice, dite Alix, et Alex.

Vous connaissez les jeunes.... ils ne trouvent jamais rien à faire si ils n'ont pas une tablette entre les mains ! Mais comme ils avaient fait des bêtises (quoi de neuf avec ces deux là ?!), ils étaient punis et privés de tablette pour la journée.

Ils trainaient sur le terrain, cherchant "quelque chose" à faire.

"Tiens des champignons bizarres", a remarqué Alex en voyant des nouveaux champignons décoratifs.

IMG_5555-1

 "Un truc est sur, vu leur couleur, je ne les mangerais pas !" a répondu Alix.

IMG_5559-1

'Descends de là, tu sais bien qu'on n'a pas le droit de marcher sur les bancs" !

"OK, mais alors trouve une idée, je m'ennuie trop. La rentrée scolaire approche et on n'aura presque rien fait de l'été" répond Alex.

IMG_5551-1

 "Si on prenait les vélos et qu'on allait jusqu'à la plage du voisin ?", propose Alix.

"Tu sais bien qu'on n'a pas le droit, c'est privé'. répond Alex

"Pffff.... chicken !! (poulet, = trouillard). Si il n'est pas là, il ne verra rien", rétorque Alix !

IMG_5545-1

Et les voilà partis !

Comme vous pouvez voir, rouler sur la "piste cyclable", sur bas-côté, (la route est interdite aux vélos) n'est pas toujours chose aisée, mais ils sont jeunes et ont des bons mollets !

IMG_5590-1

IMG_5586-1

 Voici le décor dans lequel ils étaient :

IMG_5571_5580_1024

 Si vous voulez le voir "presque comme si vous y étiez", en très très grand format (mais qualité moindre car assemblage de 8 photos horizontales) cliquez  ici  : IMG_5571_5580  , puis  cliquez à nouveau sur l'image (avec l'icone de loupe + qui s'affichera).

Au bout d'un bon moment, et quelques kilomètres de pédalage, les voici arrivés au bord du lac.

"Youpii, son bateau est là, donc il doit être là bas dans sa maison : il ne nous verra pas", s'exclame Alix ! 

Immédiatement, ils ont lâché leurs vélos sur la plage et ont enlevé leurs chaussures pour se précipiter dans l'eau.

IMG_5627-1

 "On a passé une super journée", ont-ils conclu en rentrant (affamés !).

IMG_5629-1

J'espère que cette journée à la campagne en compagnie d'Alix et Alex vous aura plu !!

Passez un bon vendredi :-)

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 22:51 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 août 2019

Été, la saison des bonnes occasions

Au moment des vacances, beaucoup de fillettes se débarrassent de leurs poupées car elles veulent "grandir" prématurément. J'ai vu des fillettes de 10 ans à peine (certaines ne les avaient même pas) vendre leurs poupées sans regret aucun dans des ventes de garage, et quand on leur demandait ce qu'elles allaient faire des sous, elles répondaient : "acheter des vêtements", "acheter de la musique", "aller au cinéma", etc.  Je trouve cela terriblement triste.

Par contre, j'ai aussi rencontré des jeunes filles de 14 ou 15 ans qui conservaient leurs poupées, et disaient ne pas avoir honte d'avoir encore du plaisir à les habiller et les installer en décoration... ouf !

Quoiqu'il en soit, cette période où des fillettes se débarrassent de leurs poupées est vraiment une aubaine pour une collectionneuse comme moi, car c'est le moment de faire des bonnes affaires, dans la mesure où ces petites vendeuses indiquent plus les prix qui les intéressent que les prix en relation avec le cadeau reçu des grands-parents ou de la famille, montant dont elles n'ont aucune idée et se moquent totalement. 

Bien sur, ces poupées sont parfois en piteux état..... à se demander si les fillettes savent encore jouer, et surtout si les parents leur ont appris à respecter leurs affaires, ainsi que respecter les cadeaux qu'on leur a fait. 

De ce fait, sur eBay.com (USA), il y a eu une multitude de poupées American girl d'occasion à vendre cet été, parfois pour des prix si bas qu'elles étaient  déjà vendues dans les 30 minutes qui suivaient la parution de l'annonce (je me suis fait piéger 2 fois !). Certaines étaient en parfait état, et d'autres étaient en piteux état.

J'avais dit que j'arrêtais là ma collection, mais quand j'ai vu ces occasions, j'ai fait une offre (les ventes de l'été sont plus en vente directe qu'aux enchères) et j'ai eu ces 3 demoiselles pour un prix très très très très doux.

Oh, elles n'avaient pas cette allure là, et je ne vous parle pas de leurs cheveux ! Mais un bon nettoyage, un changement d'élastiques d'articulation des membres pour l'une, et une remise en place d'un oeil pour l'autre. le tout additionné du choix d'une nouvelle perruque dans mon stock (ça aussi j'achète sur eBay, aux enchères, à chaque fois que j'en vois une qui me plait, ça me permet de modifier mes poupettes si leur tête ne me revient plus, ou si leur personnalité ne colle pas à ce que j'en attends), et voilà le résultat :

IMG_5340-1-2

Zoé ; la première de mes poupées fille à avoir les cheveux courts. Dessinatrice talentueuse.

IMG_5347-1-2

Maureen, passionnée d'équitation et de grands espaces

IMG_5348-1

Anaïs, rêveuse, mais dont je n'ai pas encore cerné la personnalité.

 

Et puis, il y a eu un changement : grace à une jolie nouvelle perruque, voici la transformation de Matt en fée.du lac. 

IMG_5344-1

IMG_5344-1-2

Cette magnifique harpe a été fabriquée il y a quelques années déjà par mon adorable Petit mari pour mes Barbie. Il avait fait ce superbe cadre en bois, sur lequel j'avais planté les clous pour retenir les "cordes" (du fil que j'ai passé à la peinture dorée). Avec les American girl, elle a juste la bonne taille pour que Viviane  nous charme d'une douce balade celte.

Ele porte un prénom de fée, bien sur. La fée Viviane, surnommée la Dame du Lac, était la préceptrice de Lancelot et la gardienne d'Excalibur (ainsi que l'amante de Merlin, parait-il, mais je n'étais pas là pour vérifier !). 

Je me suis amusée à faire un petit travail graphique avec une photo que j'ai prise des 3 demoiselles à cheveux longs :

IMG_5339_1

Après tout cela, je vous souhaite de passer un week-end féérique !!

Bon samedi,

♥♥♥

 

 

Posté par Guyloup à 02:48 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 août 2019

Belle change de coiffure

Belle  a décidé de laisser repousser sa frange.

"Ça n'était plus de mon âge", a-t-elle dit. (15 ans).

Comme vous l'aviez vu ICI, elle vérifiait chaque jour si sa frange était devenue suffisamment longue pour qu'elle puisse l'attacher, afin de dégager son (joli) front.

Ethan a voulu la rassurer, et lui a dit : "ma Belle, quelque soit ta coiffure, pour moi, tu es la plus belle".

Mmmmm.... regardez son sourire discret ! C'est que... une fille aime toujours s'entendre dire de telles choses, non ?!

IMG_5305-1-2

 Vu le regard d'adoration de son chien Cachou, il semblerait bien d'ailleurs qu'il pense la même chose que Ethan de sa petite maitresse !

Malgré tout, elle espérait toujours pouvoir attacher ses cheveux, et elle essayait, essayait....

Jusqu'à aujourd'hui !

Ta da da ....  et voilà, s'est-elle écrié toute joyeuse.

Ethan est arrivé, l'a regardée et lui a dit :

- waouh ! tu es trop jolie, attends, je prends une photo !!!

IMG_5308-1

Voici donc la photo prise par Ethan : 

IMG_5309-1

Le avant-après. Il est clair que Belle avait raison, la frange lui conservait un air enfantin qui ne correspondait plus à une jeune fille amoureuse !

BELLE (Isabelle Palmer custom)

IMG_5312-1

J'espère que vous aimerez vous aussi le changement de coiffure de ma petite mini-moi !

En réalité, je n'ai fait que remettre à Belle sa perruque originale (Belle est le modèle Isabelle Palmer - Girl of the year 2014 - de American Girl).

Bon jeudi :-)

♥♥♥

 PS : comme le disait une copine sur son blog : je crois que Canalblog nous fait tester tour à tour toutes les possibilités de bugs existantes ! cette fois, c'est ma photo de profil qui refuse de se changer : que je la supprime, ou que j'en enregistre une autre, c'est toujours l'ancienne qui réapparait. Ça finirait presque par être drôle.