22 octobre 2020

Le Brave, les Maanwag et le Nibiinaabe (légende "amérindienne")

Pluie de Printemps a beau avoir 16 ans, elle aime toujours entendre les légendes que raconte sa grand-mère Parle-avec-le-Vent, la Midew (femme médecine) de la tribu.

Aujourd'hui, elle marchaient le long du lac, quand arrivée devant une petite ile, elle se sont arrêtées et Parle-avec-le-vent a commencé à raconter la légende que voici.

IMG_6102-1-5

Entre le Fleuve Hurleur et l’endroit où le héron se tient entre les roseaux, il y avait un immense lac sur les bords duquel vivait autrefois un jeune Brave dont les flèches ne rataient jamais leur cible.
Comme ses flèches ne rataient jamais leur cible, il n’avait jamais fait souffrir un animal lorsqu’il chassait.
Et contrairement à d’autres hommes de la tribu qui aimaient montrer leur habilité au tir et faisaient de concours pour prouver qu’ils étaient capables de tuer le plus grand nombre de cerfs ou d’oies, ce Brave ne tuait ou ne pêchait que ce qui était nécessaire pour nourrir et vêtir lui et sa famille, jamais plus, ainsi que l’exigeait le Grand-Esprit qui avait interdit de tuer pour le plaisir.
Un jour qu’il traversait la forêt, le Brave trouva sur son chemin 4 magnifiques flèches, une noire, une rouge, une jaune et une blanche, selon les 4 couleurs de la roue de médecine.
Le Brave sentit qu’il devait les ramasser ; il les mit dans son carquois, mais ne les utilisa pas, il se contentait de les avoir toujours avec lui.
Et la vie continua comme d’habitude.
Quelques temps plus tard, il partit chercher un nouveau lieu de pêche et marcha longtemps autour du lac ; le soir tombant, il décida de dormir sur la plage et alluma un feu bien fumant composé de diverses herbes qui poussaient par là afin d’éloigner les moustiques durant son sommeil. Il mangea une galette de maïs qu’il avait emportée dans son sac de peau de daim frangé et des baies sauvages qui poussaient près de là, puis s’endormit.
Il fut réveillé par un Maang (Plongeon huard) qui criait d'un cri strident.
Le Brave leva la tête et vit que l’oiseau l’appelait. « Que me veux-tu ? demanda-t-il ».
Maang lui dit qu’il avait besoin de l’aide d’un grand chasseur pour protéger le nid où sa femelle couvait car un grand Nibiinaabe (monstre aquatique en forme de serpent à quatre têtes) essayait de dérober les œufs pour les dévorer.
Il expliqua qu’ils étaient les deux seuls Maangwag qui revenaient sur ce lac depuis de nombreuses années parce que le Nibiinaabe avait tué tous les autres Maangwag les uns après les autres quand ils avaient voulu défendre leurs nids. « Nous sommes démunis devant la force et la ruse de cet ennemi qui arrive sous l’eau et nous attaque sans qu’on s’y attende, et le Grand-Esprit t’a donné des flèches qui te permettront de tuer le Nibinaabe ».
Le Brave décida de défendre le bel oiseau courageux et il le suivit. Pour cela, il du nager jusqu’à une petite ile où les Maangwag avaient construit leur nid. Il leur dit de faire comme d’habitude, qu’il serait caché dans les buissons et attendrait le Nibiinaabe pour le chasser.
Au bout de quelques heures, le jour commençait presque à se lever, et le monstre n’était toujours pas venu, mais le Brave attendait sans impatience, conscient de sa mission.
Tout à coup, il entendit un très léger clapotis dans l’eau et vit une tête de serpent grosse comme corps humain émerger doucement et observer le nid. Puis une seconde tête sortit, aussi hideuse que la première, elles encerclaient le nid des deux Maangwag qui s’étaient mis à crier pour tenter de faire peur chacun à une tête. Alors une troisième tête sortit et se glissa lentement vers le nid pour aller gober les œufs, pendant qu’une quatrième tête s’élevait dans les airs pour surveiller la scène.
C’était sans compter sur le Brave qui tira une flèche de son carquois ; c’était la flèche noire, il visa et la flèche s’enfonça droit dans l’œil de la troisième tête qui s’abattit dans l’eau.
Les trois autres têtes se tournèrent vers lui, menaçantes, s’élevant très haut, suivie d’un corps gros comme un tronc d’arbre.
Mais le Brave était investi d’une mission, et il n’eut pas peur : en un clin d’œil il attrapa la flèche rouge et tira dans la tête du haut qui s’abattit dans l’eau, puis en moins de temps qu’il ne t’en faut pour respirer, il attrapa la flèche jaune et tira dans la tête de droite qui s’abattit dans l’eau, puis finalement il attrapa la flèche blanche et tira dans la tête de gauche qui s’abattit dans l’eau à son tour.
Mais il restait le corps qui commença à sortir de l’eau à son tour pour essayer de s’enrouler autour du Brave ; toutefois, rapide comme l’éclair, celui-ci avait déjà dégainé son tomahawk et il coupa l'horrible corps de serpenbt en quatre morceaux qui s’abattirent à leur tour dans l’eau.
Puis épuisé, il s'endormit.
Les Maanwag furent ainsi sauvés, leur œufs on pu éclore, et étés après étés leur descendants ont peuplé à nouveau tous les lacs des alentours. Depuis, ils ont enchanté tous les amérindiens de la tribu par leurs chants nocturnes durant les douces nuit d’été.

IMG_7510-1

Ça en était fini du Nibiinaabe ; toutefois, certains disent en avoir vu encore récemment dans divers lacs de la planète, que ce soit le lac Memphrémagog ici au Canada, ou bien au Loch Ness en Écosse, ou d'autres encore.

Si j'ai mis des guillemets au titre de cet article, c'est que c'est moi qui ai inventé et écrit cette légende "presque aussi vraie que les vraies" !

Ce qui me rappelle la célèbre réplique de Grey Owl (Wash-quonasinil s’est fait connaître dans les années trente en tant qu’écrivain et comme l’un des tout premiers défenseurs de la nature, précurseur du courant écologique moderne) lorsqu'il dansait avec des hommes de sa famille d'adoption Ojibwas dans le parc d'un hôtel pour touristes, et qu'un client l'interpella en lui demandant si les danses qu'ils dansaient étaient vraiment traditionnelles et authentiques ; Grey Owl lui répondit avec humour : "plus vous paierez, et plus elles seront authentiques" !!

Passez un bon vendredi (et soyez prudents).

♥♥♥

Posté par Guyloup à 22:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 octobre 2020

Ce n'est pas parce que tout le monde fait quelque chose

Marianne et sa petite soeur vivent dans une "zone rouge" ; les universités y ont décrété l'enseignement à distance, et certaines écoles ne reçoivent les élèves en présentiel que un jour sur deux pour diminuer la fréquentation des lieux.

De ce fait, en fin d'après-midi, leur travail scolaire étant à jour, elles avaient l'une et l'autre du temps libre.

Profitant que la pluie avait cessé, elles ont décidé d'aller se promener sur la plage du lac Memphrémagog dont l'accès était gratuit en raison des travaux d'hivernage qui s'y font actuellement.

En arrivant, elles ont constaté que les goélands à bec cerclé se réunissaient, ce qui est signe d'une arrivée prochaine du froid.

IMG_7403-1

Tout à coup, Adèle s'est mise à courir vers les goélands, ce qui les a affolés et en a fait envoler une partie.

Marianne s'est fâchée :

- Peux-tu m'expliquer pourquoi tu fais peur à ces oiseaux qui étaient tranquillement installés là sans te déranger ?

IMG_6087-1

La petite répond :

- Parce que c'est drôle de les voir s'envoler.

Marianne s'exclame :

- Depuis quand est-ce "drôle" de voir quelqu'un avoir peur et s'enfuir ?

IMG_6086-1

La petite Adèle est penaude, elle n'avait pas pensé à ça. Elle ajoute :

- Tu sais, tout le monde fait ça, je vois les parents qui les laissent faire.

Marianne dit à sa petite soeur :

- Ce n'est pas une excuse ! cela prouve uniquement que ces parents sont des idiots qui ne respectent pas la peur que ressentent les animaux. Rappelle toi toujours que ce n'est pas parce que tout le monde fait quelque chose que c'est la bonne chose à faire.

IMG_6088-1

Ensuite la grande soeur a montré à la petite comment s'approcher doucement des goélands, sans aller trop près pour ne pas les effrayer, et elle lui a fait observer le comportement de chacun, leur mimiques, leurs déplacements, leurs battements d'ailes.

La petite Adèle a trouvé ça tellement sympa qu'elle s'est mise à donner des noms à chaque goéland qu'elle observait ! Hubert le criard, Quentin le boudeur, Ernest le batteur d'ailes, Henri le chicaneur, etc !

En repartant, elle a dit à Marianne :

- Je suis bien contente que tu m'ais appris à les regarder au lieu de leur courir après, c'était beaucoup plus amusant. J'ai hâte de recommencer, et je vais apprendre à faire ça à tous mes copains. On va bien s'amuser !

Bon mercredi :-)

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 21:54 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 octobre 2020

Le temps file si vite ; même chez les poupées

Les saisons passent, mais le plaisir reste.... que ça soit pour nous, ou pour les poupées ; ou pour les deux.

Rappelez-vous :

Avril 

IMG_1766-1

 Juillet

IMG_3708-1-2

 Octobre

IMG_6012-1-2

Le temps file si vite.... profitez à fond de chaque instant.

Bon lundi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 22:11 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 octobre 2020

Naomie est triste

Voici quelques photos de ma belle Naomie, mon amérindienne étudiante en droit, à qui j'ai tricoté un petit gilet pour aller avec la robe et le sac que je lui avais faits cet été.... c'est que ma belle n'est pas frileuse, et elle a voulu profiter d'une après-midi d'automne exceptionnellement ensoleillée et chaude pour la saison, mais il y a des limites tout de même !

IMG_5981-1-2

Vous vous souvenez peut-être que Naomie milite pour les droits bafoués des femmes amérindiennes ? si non, cliquez ICI

Et aujourd'hui, Naomie est triste, et se demande quand ça finira ...

Ce qui la rend triste, c'est que après la mort de l’Amérindienne Joyce Echaquan qui a quitté cette terre il y a deux semaines sous les insultes racistes proférées par deux infirmières de l’hôpital québécois de Joliette où elle était allée se faire soigner (voir ICI), voici maintenant que deux enfants ont été assassinés dans la réserve des Hurons Wendat de Wendake, près de Québec-ville : les services sociaux devaient s’occuper de ces enfants depuis des mois (et plus), mais ils avaient surement tant à faire "ailleurs" qu'ils n'ont pas perdu de temps avec ça  "juste pour des indiens" dans une réserve.

IMG_5979-1

Connaissez-vous la Loi sur les Indiens du Canada ?

La Loi sur les Indiens (Indian Act, en anglais ; si vous êtes curieux, vous pouvez  la voir ici : https://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/I-5/) a été adoptée…. en 1876 ! Elle donne au gouvernement l’autorité exclusive de légiférer sur les Amérindiens et les terres des réserves.

La loi définit même qui est ou n’est pas Indien (par exemple, si un Amérindien épouse une blanche, ses enfants peuvent être enregistrés comme Indiens, mais si une Amérindienne épouse un blanc, leurs enfants perdront le statut d’Indien) et prévoit certains droits (très peu, le principal étant de ne pas payer de taxe sur les achats faits à l’intérieur du territoire des réserves !) et incapacités (beaucoup…par exemple : un Indien ne peut ouvrir un compte en banque sans autorisation  du bureau des affaires autochtones car il est considéré comme un mineur !).

On pourrait penser que ces idées de 1876 sont archaïques et dépassées.... mais non : ces droits et incapacités des Indiens du Canada ont été confirmés par l’article 35 de la loi constitutionnelle de 1982.

En bref, c’est une loi qui paralyse totalement leur développement, tant personnel qu’économique, qui les prive de droit de propriétés sur leurs propres réserves, et qui les considère comme des perpétuels mineurs qui ne peuvent rien faire sans préalablement demander l’autorisation (quand ils l’obtiennent).  

C’est une LOI D’APARTHEID qui perpétue les inégalités et légitime une des pires formes de racisme : prendre les Amérindiens pour des incompétents et des inférieurs.

Un  changement ne s’accomplira jamais tant que le système sera régi par cette loi raciste et archaïque qu’est la Loi sur les Indiens.

Mais je ne pense pas que cette loi soit supprimée un jour ; c’est qu’elle permet tant de magouilles… et que tant d’argent passe de poche en poche grâce à elle, mais sans jamais profiter aux Indiens de bases, ceux qui vivent dans la pauvreté dans les réserves.

Et oui, la pauvreté dans les réserves….. à tel point que Canada est devenu un abonné des remontrances de l’ONU concernant les mauvaises conditions de vie des Amérindiens. Notamment, des femmes, puisque aucune enquête n'est faite sur les disparitions et assassinat ; mais ça, je vous en avais déjà parlé ICI.

En octobre 2019, l’ONU critiquait sévèrement à propos des conditions de misère qui subsistent dans les réserves : la promiscuité dans les logements, leur insalubrité, et surtout cette incohérence inexplicable en 2020, l’absence d’eau potable dans bien des cas ( plus de 75% des réserves ont de l’eau contaminée).

Et que dire du rapport de l’ONU, encore, sur les stérilisations forcées de femmes Amérindiennes ?

Le bilan en matière de traitement des nations Amérindiennes est si sombre qu’on pourrait continuer longtemps.

Mais ça, presque tout le monde le sait déjà, et ce n'est pas ça qui rend spécialement Naomie triste aujourd'hui.

IMG_7279-1

Ce qui la rend triste, c'est que ici, dans cette province canadienne qu’est le Québec (ce qui correspondrait en France à un département), le premier ministre québécois François Legault refuse toujours de parler de racisme systémique à l’égard des amérindiens.

Et que ça va donc continuer...

Bien sur, le fait que mon mari soit métis Algonquin me fait ressentir ces choses plus que beaucoup ne les ressentent, mais malgré cela, je pense qu'au bout de 3 500 000 ans que le singe que nous étions est devenu un bipède, il serait temps qu'on évolue, et qu'on se rende compte qu'on est tous PAREILS et ÉGAUX devant l'adversité.... qu'on soit blanc, noir, jaune ou rouge, on est tous embarqués sur la même galère appelée Terre, et on est tous identiques face à la faim. au froid et à la maladie.

Alors bon sang de bonsoir, qu'est-ce qu'on attend pour sortir de cet état d'esprit archaïque qui nous fait trier "l'importance" des humains en fonction des origines et croyances de leurs parents ? 

IMG_7281-1

Malgré tout Naomie continuera à se battre et pour cela, elle va étudier sans relâche pour devenir avocate et défendre les gens de son peuple. Et vu sa persévérance et son courage, je suis sure que dans un prétoire, ses plaidoyers seront écoutés avec attention.

Gardons espoir.

Naomie est une poupée American Girl, modèle Kaya (poupée qui a été conçue par American Girl en collaboration  avec la tribu Amérindienne Nez Perce, ou Nimiipuu, voir le site de la tribu ici : https://nezperce.org/), mais je précise que je l'ai customisée un peu en la maquillant légèrement.

Ona niijkiwenhyig !

Bon samedi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 00:24 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 octobre 2020

Une robe-pull et son tutoriel

Vous avez du remarquer que je n'aime pas particulièrement les vêtements tricotés pour mes poupés ; c'est que, en dehors des pulls, gilets, bonnets, gants et châles, je trouve que ce n'est pas réaliste du tout (vous avez déjà vu beaucoup de monde se promener dans la rue en leggins et chaussures tricotés ?). Or, ce que je cherche dans mes mises en scène, c'est justement le réalisme. Donc pas de robes, jupes, pantalons, leggins, sacs ou chaussures tricotés pour mes personnages.

Alors, quand début octobre,  sur mon forum (j'en profite pour vous donner les nouvelles coordonnées : https://milleet1passions.forum-canada.com/), notre amie Rosedollhouse a lancé le défi de faire une robe tricotée, je me suis demandé quoi faire pour y répondre afin que le résultat soit aussi réaliste que possible.

J'avais une vague idée en tête, et je suis partie un peu au hasard, comme je le fais souvent.

Ça a donné ça, porté par Marie-Chantal Machère, une American Girl rescapée de très mauvais traitements et barbouillages qui lui avaient été infligés par une enfant peu respectueuse des cadeaux qu'elle reçoit. Pour compenser, j'ai décidé de donner à ce personnage une seconde vie très BCBG, d'où le prénom et le nom que je lui ai attribués !

IMG_7076-1-3

OK, on ne regarde pas trop l'irrégularité des points ! c'est mon gros défaut et je n'arrive pas à y remédier. Comme je ne tricote que le soir en regardant  écoutant notre film quotidien auprès de mon mari, et bien, selon l'intrigue ou le moment du film, je tricote plus ou moins serré !!

Bref, deux internautes à qui j'ai montré cette photo m'ont demandé un tutoriel ; je viens de le faire, et je vous l'offre en PDF avec plaisir en échange d'un petit commentaire ci-dessous (une fois que vous l'avez posté et qu'il apparait, relisez-le pour vérifier que votre adresse email est bien active dans le commentaire).

Bon jeudi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:55 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 octobre 2020

Thanksgiving canadien 🍁

La fête du Thanksgiving canadien 🍁 (appelée Action de grâce au Québec francophone) a lieu le second lundi d'octobre (contrairement au Thanksgiving américain qui a lieu le 3e jeudi de novembre).

À cette occasion, Rose et sa jeune sœur Lily, aidées par Adrienne, préparent le copieux repas qu'elles partageront avec leurs invités.

IMG_7111-1

En cuisinant ces mets, elles remercient mentalement pour tous les bienfaits qu'elles ont eu la chance d'avoir durant l'année écoulée, car c'est l'origine de cette fête, bien avant  les réunions familiales et amicales et leurs copieux repas.

IMG_5913-1

IMG_5920-1

IMG_5922-1

IMG_5929-1

IMG_5917-1

IMG_5914-1

IMG_5916-1

IMG_5918-1

IMG_5919-1

IMG_5925-1

IMG_5926-1

La plupart des aliments de cette scène ont été créés par mes soins en pâte Model Magic (sèche à l'air, non toxique ; blanche mais facile à colorer avec des colorants alimentaires) ou en pâte Fimo (la dinde et les pommes de terre). 

Pour qui souhaite avoir plus de détails sur l'origine de cette sympathique et chaleureuse fête, tant aux USA qu'au Canada (ainsi qu'un aperçu du pantagruélique menu traditionnel de ce jour là !!). je vous invite à cliquer ICI.

Si vous voulez voir la photo d'ensemble en grand format, ou la télécharger comme fond d'écran, cliquez ici : IMG_7111_1920

Historiquement c'est donc un jour de fête durant lequel on remercie Dieu par des prières et des réjouissances pour les bonheurs que l’on avait pu recevoir pendant l’année.... toutefois, je vous propose, quelque soit votre croyance, même si vous ne croyez en rien: profitez-en, n'oubliez pas de réaliser tout ce que vous avez, il est important de se rappeler qu'il y a pire que nous, il y a des gens qui n'ont rien du tout.... 

Toutefois, cette année, avec la Covid (nos chiffres ont retrouvé le niveau de début avril), le gouvernement ayant partiellement reconfimé des régions entières (qui à elles seules représentent plus de la moitié de la population du Québec), il a donc été demandé à tous de ne pas se réunir pour célébrer Thanksgiving. Espérons que l'an prochain, nous pourrons remercier pour la disparition de cette calamité.

 

À tous les canadiens qui passeraient par ici : 

120-1209173_click-to-edit-feuille-d-rable-canada

 

et à tout le monde qui souhaite dire "merci pour ce que nous avons" :

HAPPY THANKSGIVING - JOYEUSE ACTION DE GRACE 

Bon dimanche :-)

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 23:50 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 octobre 2020

Souvenirs, souvenirs !

DONNE MOI TA MAIN ET PRENDS LA MIENNE
La cloche a sonné ça signifie
La rue est à nous que la joie vienne
Mais oui Mais oui l'école est finie
Nous irons danser ce soir peut-être
Ou bien chahuter tous entre amis
Rien que d'y penser j'en perds la tête
Mais oui Mais oui l'école est finie
Donne-moi ta main et prends la mienne
♫♪♫♫♪♫♪

IMG_5889-2

Ça vous rappelle quelque chose ? j'ai eu 8 ans fin 63, peu de temps après la sortie de cette chanson ; et ma cousine et moi la chantions à tue-tête au point de casser les pieds de toute la famille ! souvenirs, souvenirs !!
Et pour vous mettre l'air en tête et le chantonner toute la journée,  je vous propose la vidéo originale !

 

Même si cette chanson est sortie 8 ans plus tard que ne sont sensés "vivre" Maryllis et Bob (en 1955), j'ai immédiatement pensé à elle quand j'ai vu la position de leurs mains en photographiant sous cet angle :-)

Si vous voulez voir la photo en décor d'arrière-plan large, ou la télécharger en fond d'écran, cliquez ici : IMG_5889_1920

Bon samedi en chanson !

♥♥♥

07 octobre 2020

Les suites de la question idiote

Le mardi, les cours de l'école d'infirmière où va Maryllis sont uniquement théoriques, ils se déroulent en classe, et se terminent un peu plus tôt que les autres jours : Bob finissant son travail plus tard et il ne peut pas venir la chercher.

Grace l'a attendue et elles sont allées chercher la petite Claudine à la sortie de son école, puis se sont dirigées vers la maison de Maryllis pour prendre un gouter ensemble.

Sur le chemin, Claudine dit :

- Grace, tu es courant ? Bob a dit à ma soeur qu'ils allaient se marier !

Grace s'exclame :

- Wow, c'est vrai ça ? il t'a fait une demande en mariage ? et ta mère, elle en dit quoi ?

IMG_5815-1

Maryllis essaie d'expliquer les choses :

- Oh, du calme. Il n'y a rien de ça. C'était juste une question idiote posée par mon idiote de petite soeur. Bob était aussi embêté que moi par la question, et il a laissé entendre que "peut-être dans le futur"... mais c'est tout.

Grace sourit :

- Et bien Claudine, je suis sure qu'un jour, on portera toutes les deux une robe de demoiselle d'honneur au mariage de ta soeur !

Maryllis est gênée, et leur demande de changer de sujet.

- Bien sur, on arrête et on parle d'autre chose, a répondu Grace, en faisant un clin d'oeil à a petite Claudine !

Ah, les petites soeurs, quelles bavardes !

Espérons qu'elle ne gaffera pas plus...

 

Pour qui aurait raté "la question idiote", c'était ICI  !!

Les photos ont quelques jours déjà ; depuis, avec le vent et le crachin, il reste de moins en moins de feuilles .

Les tenues des 3 filles sont cousues et tricotées par mes soins.

Bon jeudi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 21:45 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 octobre 2020

Le métier de maîtresse d'école est parfois épuisant

Le métier de maîtresse d'école est valorisant, mais souvent épuisant, chacun le sait.

Aujourd'hui, la journée de Rose a été un peu difficile : avec l'ambiance de tempête automnale qui soufflait à l'extérieur, les enfants avaient beaucoup de mal à rester calmes et attentifs dans la classe.

Pour se détendre, pendant que son frère et sa soeur faisaient leurs devoirs sous la surveillance de Adrienne, l'employée de maison qui s'occupe du bébé de Rose et du ménage, elle est allée faire une grande promenade avec son chien, admirant les dernières couleurs de cet automne qui s'éteignent peu à peu au gré du vent qui effeuille les arbres.

IMG_5883-1

 À marcher dans la nature, ne plus entendre que le vent et le craquement des feuilles mortes sous ses pieds, Rose a vite retrouvé son habituelle sérénité.

IMG_5883-1920

Si cette photo vous plait, je vous propose de la voir en grand format ou de la télécharger comme fond d'écran en cliquant ici : IMG_5883_1920

Inutile de préciser que mon assistante féline était encore là pour me prodiguer ses conseils de prises de vues :

IMG_5885-1

Bon mercredi !

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 21:32 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 octobre 2020

Erika et Nils se promènent

Le magasin général étant fermé le dimanche, Erika et Nils ont profité d'un rayon de soleil d'automne pour sortir de la maison et aller se promener dans le quartier.

IMG_5756-1

IMG_5757-1

IMG_6827-1-2

IMG_6827-1

IMG_6827-1024

Si vous aimez cette dernière photo, je vous propose de la voir en grand format, ou de la télécharger, en cliquant ici : IMG_6827_1920

Bon mardi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 22:21 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,