22 mai 2018

Vers la frontière, jusqu'au mont Owl's head - To the border, up to mount Owl's head

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Nous sommes descendus tout le long de la rive est du lac Memphrémagog (enfin, pas loin de la rive seulement puisque tous les bords du lacs sont privés, donc inaccessibles, et que la route passe à plusieurs centaines de mètres de l'eau ; tant pis pour les touristes qui voudraient l'admirer !).

Nous sommes allées de chez nous jusqu'à la frontière américaine, mais sans la franchir, et nous sommes remontés.

Près de la frontière, cet endroit est très beau ; c'est le seul qui ait un relief aussi accidenté sur la frontière Canada-Vermont.

On part.

Vue incontournable sur le Mont Orford : de chez moi on ne voit que lui qui encombre le décor !

Les pentes sont toujours enneigées, il fait toujours froid la nuit.

IMG_4019-1

toujours lui, sur l'autre versant :

IMG_4110-1

la promenade continue :

IMG_4115-1

IMG_4116-1

IMG_4118-1

IMG_4124-1

IMG_4136-1

IMG_4146-1

IMG_4150-1

IMG_4151-1

IMG_4153-1

on grimpe, et on voit enfin le lac :

IMG_4159-1-2

mais pas lolngtemps puisque la route nous en éloigne à nouveau :

IMG_4155-1

IMG_4156-1

IMG_4167-1

IMG_4169-1

IMG_4174-1

IMG_4175-1

IMG_4176-1

le mont Owl's head, c'est à dire "tête de hibou" ; ce nom est la traduction du nom donné à ce mont par les indiens Abénakis (tribu qui occupait cette région avant l'arrivée des blancs) en l'honneur d'un de leurs chefs décédé, qui était du clan du hibou, et dont le relief leur rappelait son profil

IMG_4187-1

IMG_4189-1

IMG_4196-1

IMG_4239-1

sur la route du retour, on commence à redescendre :

IMG_4243-1

IMG_4244-1

IMG_4245-1

IMG_4246-1

IMG_4247-1

IMG_4248-1

IMG_4254-1

IMG_4256-1

IMG_4257-1

IMG_4258-1

IMG_4259-1

IMG_4266-1

IMG_4267-1

on commence à ré-apercevoir de nouveau le Mont Orford au loin :

IMG_4270-1

IMG_4272-1

Au retour, on voit un peu lac, avec une vue sur la ville de Magog :

IMG_4279-1

et pour finir, retour vers le Mont Orford :

IMG_4284-1

 

J'espère que cette nouvelle promenade en notre compagnie vous aura plu :-)

♥♥♥

Posté par brico-guyloup à 00:34 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 mai 2018

Dépaysement américain

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

La semaine dernière (9 mai), nous sommes retournés faire un tour au Vermont, histoire de voir si la végétation avançait plus vite que chez nous.

Ne croyez pas qu'il fait chaud, malgré le soleil et le ciel bleu ; il gèle encore la nuit, la preuve :

ScreenShot00061

 

Mais bien qu'il ne pleuve pas, ou presque pas (une demi-journée de crachin par-ci par là), tout reverdit, et c'est bien ça l'essentiel !

Voici les photos que j'en ai rapporté :

IMG_3637-1

 On roule à la vitesse maximum autorisée, mais cela ne gêne pas les immenses camions, lourdement chargés, de nous doubler dans les côtes ! à noter que la Société des Assurances Automobiles du Québec indique sur son site que 24,3 % des  décès de la route en 2015 sont survenus dans un accident impliquant des camions.

IMG_3643-1

 Autoroute 55, droit devant : le Vermont.

IMG_3645-1

 La cime des arbres commence à verdir !

IMG_3655-1

 Pour vous montrer si la végétation a poussé en une semaine, comparez avec la photo du 2 mai au même endroit ( ICI : https://storage.canalblog.com/18/33/1157723/119982327.jpg )

 IMG_3667-1

 Quelques photos de jolies maisons et fermes vermontoises :

IMG_3657-1

IMG_3658-1

IMG_3660-1

IMG_3673-1

IMG_3681-1

 Nous décidons de monter jusqu'à un point de vue qu'on aime bien, vers North Troy (massif de Jay pic que vous apercevez au fond de la photo ci-dessous).

C'est parti, voici quelques photos prises le long du trajet :

 IMG_3683-1

IMG_3685-1

IMG_3687-1

IMG_3691-1

IMG_3692-1

 IMG_3693-1

IMG_3694-1

IMG_3696-1

IMG_3698-1

IMG_3699-1

IMG_3700-1

IMG_3701-1

IMG_3703-1

IMG_3704-1

IMG_3705-1

 IMG_3709-1

IMG_3714-1

 J'aime l'attachement à leur drapeau qu'on les américains, il représente leur union nationale, et leur fierté des USA, quelques soient les dissensions. Du reste, il est amusant de voir qu'à l'intérieur des USA, si vous discutez avec un américain, il vous dira "je suis originaire de tel état, et ma famille vient de tel pays" (et cela peut être n'importe lequel dans le monde, tant les USA sont formés sur un brassage incroyable d'ethnies) ; toutefois, si vous rencontrez le même américain hors de son pays, par exemple si il est en vacances en Europe, il vous dira fièrement "je suis américain des USA". Et j'admire beaucoup cette fierté de leur pays, matérialisée par tous les drapeaux qu'on voit un peu partout, sur les terrains ou sur les maisons, comme celle-ci :

IMG_3715-1

IMG_3717-1

 Attention, on commence à grimper :

 IMG_3718-1

 IMG_3719-1

 Et on se rend compte qu'à peine un peu plus haut en altitude il n'y a pas du tout de feuilles sur les arbres...

en effet, si il gèle encore la nuit chez nous, ici, ça doit être carrément frisquet pour dormir  la belle étoile !

IMG_3721-1

 Voici le point de vue que nous voulions revoir ; un à-pic impressionnant droit devant :

IMG_3746-1

 On a assez admiré, on redescend :

IMG_3749-1

 Retour dans la vallée :

IMG_3754-1

 IMG_3757-1

IMG_3759-1

IMG_3760-1

IMG_3767-1

 IMG_3771-1

IMG_3772-1

IMG_3773-1

IMG_3775-1

IMG_3776-1

IMG_3777-1

IMG_3779-1

IMG_3780-1

 IMG_3791-1

 IMG_3795-1

IMG_3797-1

IMG_3801-1

IMG_3802-1

IMG_3804-1

IMG_3805-1

IMG_3809-1

IMG_3811-1

IMG_3813-1

IMG_3814-1

On repasse la frontière, retour au Canada :

IMG_3822-1

IMG_3824-1

IMG_3831-1

IMG_3845-1

 Et nous voici chez nous, j'habite là :

IMG_3848-1

 

J'espère que cette petite promenade vous aura été agréable et dépaysante :-)

♥♥♥

Posté par brico-guyloup à 23:08 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

08 mai 2018

Campagne autour de St Denis de Brompton et gâchis de paysage - Campaign around St Denis de Brompton and landscape mess

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

7 mai ; temps magnifique mais plus frais qu'il ne faisait durant la prise des photos d'hier. 

Avec un ciel aussi bleu, une petite sortie s'imposait ; elle a eu lieu vers St Denis de Brompton, à l'ouest de Sherbrooke.

IMG_3476-1

 

Le brouillard vert sur les arbres (sortie des premières petites feuilles) est encore plus marqué qu'hier ; c'est normal avec cette journée de plein soleil, la végétation explose de joie (et moi aussi !)

IMG_3479-1

 

Une misère typique du Québec : un bel endroit gâché... cette boucle de la rivière St François aurait pu être un régal pour les yeux, mais non, on y a autorisé la construction d'une usine de pâte à papier, la Kruger :-( Ce genre d'erreur d'urbanisme est présent partout, c'est vraiment dommage de gaspiller des paysages aussi sublimes.

En fait, dans toute la région (et ailleurs), on croirait parfois que cela a été fait exprès car à d'innombrables endroits, on voit nettement qu'il aurait suffit de planter l'édifice, l'usine, ou l'échangeur routier juste 300 m plus loin pour préserver la beauté d'un lieu. Ce genre de gâchis n'existe pas de l'autre côté de frontière où, au contraire, les Vermontois ont tout fait pour préserver la beauté et l'aspect de leur état, et s'en ressentent avec les milliers de touristes qui y viennent été comme hiver (même les tournages de films vont se faire au Vermont car, chez eux, ils enterrent les lignes électriques dans les secteurs où ils estiment indispensable de préserver la beauté naturelle du décor).

IMG_3483-1

 

Joli coin de campagne (mais photo coupée sur la droite... on y aperçoit au loin une autre usine de pâte à papier, la Domtar).

IMG_3487-1

 

Même endroit plus à gauche :

IMG_3489-1

 

Deux jolies vieux bâtiments agricoles (élevage) en bois. Je les photographie tant qu'elles sont debout car elles deviennent rares (remplacées par les bâtiments en tôle).

J'ai négligé d'en photographier 3 superbes très anciennes l'an dernier, je disais toujours "la prochaine fois qu'on passe par là" car la lumière n'était jamais bonne, ou il pleuvait, ou on n'avait pas le temps, etc, et c'est trop tard car elles se sont effondrées cet hiver.

C'est encore une fois la preuve qu'il faut faire ou dire quelque chose TOUT DE SUITE quand on en a envie, car "plus tard", nul ne peut dire ce qui se passera...

 

IMG_3494-1

 

J'ai l'impression que ce saule pleureur a bénéficié de l'engrais des vaches qui vivent dans le bâtiment car il est très anormalement en avance par rapport à toute la végétation que j'ai vue durant cette promenade ! 

IMG_3496-1

 

À bientôt

♥♥♥

Posté par brico-guyloup à 15:46 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

25 avril 2018

Tout, tout, vous saurez tout sur les castors avec Callie et Lea ! - You'll know everything about beavers with Callie and Lea !

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Mardi, Lea et Callie ont décidé d'aller faire un petit tour à l'entrée du parc national avant que la pluie s'installe.

Callie a montré une cabane de castor à Lea et lui a expliqué leur mode de vie :

IMG_3222-1

Callie explique :

Le castor est une espèce-ingénieur, le seul mammifère (avec l'Homme) qui aménage et construise à ce point son habitat : il fabrique des barrages qui peuvent atteindre plus de 75 mètres de long et plus de 1 mètre de haut. Le plus grand barrage découvert mesure 850 mètres de long, il se situe dans le Parc national Wood Buffalo, dans le nord de l'Alberta au Canada.
Il construit ces barrages afin de retenir l'eau.
 
Ces retenues d’eau aménagent ainsi une zone dans laquelle il peut se déplacer presque en toute sécurité. Le castor n'est pas à l'aise sur terre, mais il doit malgré tout s'y rendre afin d'y chercher sa nourriture. Cette "mare à castor" lui permet de se rendre à la nage sur les divers sites de son territoire. Elle lui permet également de ramener vers sa hutte les branches et le bois dont il mangera l'écorce et/ou qu'il utilisera pour la construction ou l'entretien de la hutte, du barrage ou comme provisions d'hiver (le castor se crée des réserves alimentaires constituées de branches plantées dans le sédiment, sous l'eau, souvent près de l'entrée de sa hutte en prévision des grands froids. Il y aura accès même sous une épaisse couche de glace. Il a besoin d'un minimum de 30 cm d'eau pour se déplacer aisément, et d'au moins 60 cm à l'endroit de l'entrée de son terrier ou de sa hutte.
 
Le castor vit dans une hutte, qui est généralement appuyée à la berge. Elle est construite avec des branches de bois et de la terre. Cette hutte est en général composée d'une entrée et de deux chambres. L'accès s'y fait essentiellement sous l'eau, mais la chambre principale est sous terre. Afin de renouveler l'air et de sécher la litière qu'il y amène, le castor intègre à sa hutte des conduits d'aération.
 
Sur un même site, on trouve parfois plusieurs huttes de tailles différentes, et dont la fonction varie selon les périodes de l'année. En hiver, c'est la hutte la plus proche d'une zone d'abattage qui sera le plus souvent utilisée, tandis qu'au printemps, certaines huttes seront plus occupées lors de la reproduction. Les castors vivent en famille sur un territoire bien déterminé.  
Voici l'aspect extérieur d'une hutte de castors (elle se trouve derrière Callie et Lea, au fond) :
IMG_0010-1
Les castors  sont surtout connus pour les barrages, les digues et les huttes qu'ils construisent sur les cours d'eau et les rivières. Ce sont les seules espèces à produire et entretenir des zones humides ; ils contribuent ainsi à la diversification de l'habitat. Ils ont été sur-chassés pour leur fourrure depuis l'arrivée des blancs sur le continent ce qui a conduit les deux espèces encore vivantes au bord de l'extinction. Les populations se reconstituent peu à peu grâce aux plans de conservation.

Dans des conditions favorables, les castors produiront leur première portée à deux ou trois ans. La durée de vie moyenne d'un castor dans la nature est de 10 à 20 ans. Bien que sa taille le protège de la plupart des prédateurs, la durée de vie d'un castor peut être réduite par les prédateurs, le plus souvent les humains, les loups et les coyotes.

La denture du castor est typique des rongeurs. Il ne possède pas de canines et ses incisives particulièrement développées, à croissance continue et taillées en biseau, lui permettent efficacement de ronger le bois des arbres. La mâchoire et la denture du castor sont parfaitement adaptées à la fois à l'écorçage et à la coupe du bois. C'est unique dans le monde des mammifères. 
Ses incisives poussent en permanence et il les aiguise en frottant celles du haut contre celles du bas, comme tous les rongeurs.
Le castor est exclusivement herbivore. Selon les saisons, il se nourrit d'écorces tendres (en hiver, essentiellement à partir de branches qu'il a accumulées dans une réserve sous l'eau) puis (à partir de la fin du printemps) de pousses, de fruits, d'herbe, de feuilles… Il peut aussi consommer des lentilles d'eau et des plantes aquatiques immergées ou leurs rhizomes. Il abat les arbres (parfois jusqu'à 1 m de diamètre environ) pour accéder aux feuilles en utilisant ses incisives très tranchantes, et utilise les troncs pour créer ou consolider les barrages.
Voici une série de photos de castors, papa, maman et bébé (dans la gueule de maman) prises en 2012-2013 quand j'étais encore photographe naturaliste (sous le nom de Naturelimages) :

IMG_8554-naturelimages

IMG_7118-naturelimages

IMG_7123-naturelimages

IMG_7123-naturelimages

IMG_7124-naturelimages

IMG_7255-naturelimages

IMG_7258-naturelimages

76980236

 

Il est important de savoir que le castor est un bienfait pour l'écosystème et pour le futur de nos nappes phréatiques , voici pourquoi :

En "ouvrant" à la lumière les ripisylves, les forêts galeries, et les fonds de vallées, et en inondant certains terrains, les familles de castors recréent et entretiennent des chapelets de zones humides s'alimentant gravitairement de l'amont vers l'aval. Ces milieux sont propices à l'épuration de l'eau (grâce notamment au pouvoir désinfectant des UV). Ils sont aussi facteurs d'hétérogénéisation et de complexification des cours d'eau et de leurs écotones, et au développement de la faune et de la flore (fleurs sauvages, insectes, batraciens, oiseaux, algues, poissons…). Ces barrages, s'ils sont assez nombreux et importants et si le fond est percolant (ceci ne vaut pas sur les rivières entamant un socle granitique) renforcent fortement l'alimentation des nappes phréatiques (Cf. Loi de Darcy) et favorisent une remontée du niveau de sources périphériques et une alimentation plus régulière des sources (moins d'à sec de ruisseaux en été, et débits d'étiage plus réguliers et importants). Si les ressources en écorce viennent à manquer localement, la famille de castors cherche un autre endroit où s'installer en aval ou en amont, laissant le temps aux arbres de repousser avant un nouveau retour. Si une famille disparait (déplacement, prédation, maladie…), le barrage se dégrade rapidement entrainant une baisse du plan d'eau qui laisse un nouvel espace ensoleillé ouvert à la colonisation des plantes pionnières. Ces cycles sont favorables à l'entretien d'une biodiversité plus élevée que s'il n'était pas présent et à un cycle biogéochimique plus complexe.

Toutes les essences autochtones européennes et nord-américaines d'arbres poussant dans les zones humides ont co-évolué avec le castor : coupées par le castor, elles recèpent facilement et produiront des taillis et des racines qui continueront à stabiliser les berges, tout en laissant plus de lumière éclairer la zone du barrage. Dans leur milieu, les populations naturelles de castor ne font donc pas de dégâts dans l'écosystème forestier.
IMG_3228-1

 Et voilà, le soleil s'en va, le ciel se couvre, la pluie va arriver... tant mieux, toute la végétation va pouvoir renaître...

À bientôt !

♥♥♥

Crocus et paysages d'avril au Canada vus par Lea - Crocus and April landscapes in Canada seen by Lea

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Lundi, il a fait encore beau, on a eu 15° à l'ombre, c'était GÉNIAL ! le résultat fut que les crocus ont enfin fleuri, le vrai symbole de la fin de l'hiver est enfin là :

IMG_3198-1

 Bien sur, nous sommes repartis en promenade : pas question de perdre la moindre miette de soleil après autant de mois de grisaille et de froid.

Nous ont accompagnées ma petite amérindienne Calikawaaya (abrévitation Callie), et son amie Lea, passionnée de nature, d'écologie, et de photo, à qui elle a fait visiter la région, en lui expliquant fièrement que ses ancêtres étaient là sur ces terres bien avant que le premier homme blanc n'y pose le bout du pied.

D'abord, le lac Memprhémagog, toujours gelé :

IMG_3051-1

 Ici, Callie explique la région à Lea, et lui dit :

- on va aller se promener le long du lac. Pas du lac en entier car il fait 42 km de long et traverse la frontière, mais juste dans les alentours. On ira plus loin la prochaine fois.

IMG_3076-1

 IMG_3091-1

IMG_3093-1

IMG_3098-1

 IMG_3097-1

Lea est en admiration devant les paysages :

IMG_3099-1

 et s'émerveille devant une grange si bien entretenue (c'est malheureusement rare) :

IMG_3113-1

IMG_3118-1

 Ma maison préférée dans la région, je ne me lasse pas de la photographier !

IMG_3119-1

 Petite maison timide se cachant derrière un arbre :

 IMG_3123-1

 Soleil dans l'air, mais glace au sol :

IMG_3124-1

IMG_3131-1

 Un centre équestre :

IMG_3132-1

 Une savonnerie :

IMG_3133-1

 Futur centre communautaire :

 IMG_3135-1

 Une boucherie privée (abattage/vente) :

 IMG_3171-1

Retour à Magog.

Les filles s'installent sur le panneau touristiques expliquant les origines de la ville de Magog et le nom du lac Memphrémagog.

- ce sont mes ancêtres amérindiens qui sont à l'origine de ce nom, explique Callie. Ici c'était un campement d'été de la nation des Abénakis, et le  nom signifiait « lac de la truite saumonée ». 

IMG_3143-1

IMG_3143-1-2

 En rentrant à la maison, les filles ont fait une halte sur le chemin de la Concession, qui fait la frontière entre le parc national et les terrains privés.

Callie dit à Lea :

- la neige n'est pas encore fondue, il va falloir attendre un peu pour aller se promener pour photographier la faune et la flore. Mais on s'en fiche : on a tout l'été  pour ça !

IMG_3180-1

 À bientôt pour les prochaines sorties avec les filles ! 

♥♥♥


22 avril 2018

Promenade ensoleillée dans la campagne, de Magog à Stanstead - Sunny walk in the countryside, from Magog to Stanstead

(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Il faisait beau en ce dimanche, super beau même... donc mon mari et moi sommes partis nous promener, en compagnie de Julie, Nanea, Charlotte, Taryn, Danette, Thomas et Jonathan, pour vous faire voir à quel point c'était bon de se promener dans la nature qui sort doucement de ses 6 mois de sommeil.

Tout d'abord, passage par Magog pour s'arrêter chez McDo récupérer 2 très grands cafés déca (actuellement à 1 $ seulement jusqu'au 29/04... non, je ne suis pas sponsorisée, je le signale juste parce que ça vaut le coup !). 

(après avoir lu les explications, n'oubliez pas de cliquer sur les photos pour les voir en taille correcte, non endommagées par le redimensionnement du blog ;

pour naviguez, cliquez sur les flèches qui apparaitront en bas à gauche des photos) 

IMG_2948-1

Comme vous voyez, les gens, lassés des 6 mois de neige, se précipitent sur les terrasses réouvertes pour l'occasion de ce jour ensoleillé, même si le gros pull ou le blouson sont encore de mise (il ne faisait que 10°C / 50°F).

IMG_2949-1

 On sort de la ville, et c'est parti pour la balade que nous avons faite aux alentours de Stanstead, ville située "à cheval" sur la frontière Canado-Américaine du Vermont.

Notez que je ne vous montre que des photos où on ne voit plus du tout de neige (au bout de 6 mois, je fais vraiment une overdose !) :

IMG_2953-1

IMG_2954-1

IMG_2955-1

IMG_2956-1

IMG_2957-1

IMG_2962-1

 Le lac Massawippi commence à dégeler ; les oies blanches (oies des neiges) et les bernaches viendront bientôt s'y poser :

IMG_2967-1

IMG_2968-1

IMG_2972-1

 C'est là que nous avons vu Charlotte et Thomas en grande discussion :

IMG_2981-1

 IMG_2989-1

IMG_2991-1

IMG_2992-1

IMG_2994-1

 Cette fois, la rivière Tomifobia est totalement dégelée, un vrai plaisir pour les yeux !

IMG_2999-1

 Ces montagnes sont côté USA, de l'autre côté de la frontière qui est vraiment toute proche ; on appelle les Appalaches "les montagnes bleues", elles portent bien leur surnom :

 IMG_3031-1

De nouveau la rivière Tomofobia ; en provenance des USA, elle serpente sur des dizaines de kilomètres. Et j'ai vu là 3 copines qui se promenaient au soleil, Julie, Taryn et Nanéa ; cette dernière semble bien s'être acclimatée au Canada puisqu'elle ne portait pas de manteau (à moins que ça soit juste pour faire comme les copines) :

IMG_3001-1

IMG_3007-1

 Un peu plus loin, l'étang sanctuaire Knight, encore gelé.... et qui y voit-on ? Danette et Jonathan en train de chercher à faire une bétise, bien sur !

- crois-tu qu'on puisse grimper dans cet arbre ? demande Danette.

- pas sur, j'ai l'impression que les branches sont trop fragiles, répond Jonathan.

Finalement, j'ai l'impression que c'est elle qui entraine son copain à faire des bétises ! n'avez-vous pas cette impression aussi ?

IMG_3012-1

IMG_3013-1

 Demain et après-demain, le temps sera plus nuageux, dommage, mais bon, c'est toujours mieux que la neige !

Ensuite, la pluie va arriver, cela fera du bien et va permettre à la nature de reverdir enfin :-)

♥♥♥

26 mars 2018

Parc des nations, Sherbrooke - Park of Nations, Sherbrooke

Aujourd'hui, mon mari avait besoin d'aller chez l'ophtalmo à Sherbrooke ; nous en avons profité pour aller faire un tour dans le parc public de la ville, où passe un élargissement de la rivière Magog, baptisé pour l'occasion "lac des nations".
Comme vous voyez, ce bras de rivière (lac) est dégelé, mais bien que le parc soit en pleine zone urbaine (212 000 habitants), le parc en lui-même est encore bien enneigé.

Today, my husband needed to go to the ophthalmologist in Sherbrooke; we took the opportunity to go for a walk in the public park of the city, where passes an enlargement of the Magog River, baptized for the occasion "lake of nations".
As you can see, this arm of the river (lake) is thawed, but although the park is in full urban area (212 000 inhabitants), the park itself is still well snow-covered.

IMG_2548-1

Et qui y avons-nous croisé ? mais oui, c'est bien Charlotte, qui est partie promener son chien Groseille après les cours, en compagnie de son copain Thomas.

And who did we meet ? but yes, it is Charlotte, who went to walk his dog Currant after class, with his boyfriend Thomas.

IMG_2557-1

IMG_2564-1

 

Ici, dans la rue derrière le parc, voici une photo qui montre comme la neige urbaine peut être sale et enlaidir le décor :

Here, in the street behind the park, here is a photo that shows how urban snow can be dirty and ugly the scenery :

IMG_2566-1

 

Ici, vous remarquerez que le côté des rues qui ne reçoit pas le soleil aux heures les plus chaudes restent encore bien enneigé :

Here, you will notice that the side of the streets that do not receive the sun at the hottest hours are still snow-covered :

IMG_2568-1

 

Et ici (chez moi), vous remarquerez qu'à la campagne, c'est encore très enneigé :

And here (at home), you will notice that in the countryside, it is still very snowy :

IMG_2582-1

Désolée pour les contre-jour des deux dernières photos, mais je n'ai pas encore réussi à modifier l'orientation de la planète pour le temps d'une photo !!!

Sorry for the backlight of the last two photos, but I have not managed to change the orientation of the planet for the time of a photo !!!

♥♥♥

Posté par brico-guyloup à 22:48 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Promenade photos (avec et sans poupées) - Photos of a ride (with and without dolls)

For a translation of this article, use the automatic translation button at the top of the left column ; thank you.

Du soleil ? vite, on programme une promenade dans la région, ça fait du bien au moral, il faut en profiter car si on en croit la météo, ça n'est que pour quelques jours.

Il ne faisait par contre très chaud, seulement +1°C ; mais ne nous plaignons pas, on a vu bien pire pour cette même date (les seuls qui se plaignent chez nous, ce sont les pauvres ours blancs, qui payent malheureusement le prix fort pour ce réchauffement printanier précoce).

IMG_2456-1

 

Bref, j'étais en pull et sans manteau (il fait chaud dans la voiture quand le soleil brille), ceci explique que je n'ai pas plus pris le temps pour des réglages lors des prises, et que ces photos ne sont pas au top de la qualité... je n'avais pas envie de faire comme Charlotte et attraper un rhume !

Les photos que vous verrez ci-dessous ont été prise dans la région située dans le rectangle rouge sur cette carte, c'est à dire à quelques 25 kilomètres de chez moi, près de la frontière des USA.

ScreenShot03752

On y va !

Du soleil, du vent et une température positive (même de +1 seulement !) = neige qui s'affaise et fond ; les rivières sont les premiers endroits où on ressent les variations de température car dès que la température monte un peu, la glace craque commence à fondre sur le dessus, et se retrouve poussée en dessous par l'eau qui recommence à couler.

C'est ce qu'on appelle la débacle.

Au printemps, elle peut se passer en douceur, comme ça, lorsque la température remonte très progressivement et lentement sur plusieurs semaines :

Image1

Mais elle peut aussi être dramatiquement brutale lorsque la température monte rapidement en quelques jours comme cela arrive souvent ; l'eau se met alors à briser d'énormes morceaux de glace, qui, poussés par le courant, vont s'empiler sur les côtés, et vont tout ravager sur leur passage... comme ça :

Image3

brisant notamment les terrains et les maisons des idiots qui s'obstinent à contruire trop près de l'eau (nombreux ! chacun veut sa petite plage à lui, et sa zone de pêche privée..... Il est à noter qu'au lieu de se débrouiller avec leur propre assurance, ce qui semble normal puisque ce sont eux qui veulent avoir "les pieds dans l'eau", ces gens intentent chaque année des actions auprès du pays pour être indemnisés avec les fonds publics, c'est à dire NOS impôts, et tous les ans : ça marche ! ils sont indemnisés par le gouvernement........ or, durant l'été, ces mêmes personnes bloquent l'accès aux plans d'eau, rivières et lacs, puisque les terrains sont privés et interdits d'accès à ce même public qui leur aura payé les réparations de leurs dégâts. Ça fait partie des choses imcompréhensibles pour mon petit cerveau !!! exemple, pour avoir le droit de mettre notre canot à l'eau sur le lac Massawippi pour aller photographier des hérons et bernaches, l'asso des riverains nous demandede payer un droit de mise à l'eau de 35 $ !!!!! et c'est dans toute la province comme ça, à tel point que les associations de pêcheurs font des recours collectifs pour contester ces sommes débiles que les riverains et municipalités font payer pour avoir le droit de se tremper les pieds dans l'eau. (voir : http://www.apsq.ca/Accueil.aspx ... même si je ne suis pas une fan de la pêche où des poissons sont tués pour le plaisir, mais non consommés pour cause de pollution de l'eau).

Bref, cette année, les températures remontent très lentement, et ça se passe (pour le moment) en douceur car tant qu'il ne pleut pas, ça fond tranquillement....

Ici, vous voyez la rivière Tomifobia (une rivière qui vient des USA), encore gelée en partie :

IMG_2425-1

 

toutefois, un peu plus loin, on voit nettement que certains tronçons sont déjà bien dégelés :

IMG_2428-1

 

la voici encore un peu plus loin vers la frontière :

IMG_2433-1

 

Maintenant, place aux photos, elles sont un peu en désordre par rapport à la promenade, mais je pense que vous ne m'en voudrez pas :

IMG_2429-1

IMG_2438-1

 

IMG_2449-1

IMG_2450-1

IMG_2458-1

IMG_2459-1

IMG_2465-1

IMG_2467-1

IMG_2469-1

 

Devinez qui j'ai rencontré de l'autre côté de cette colline ???????? mais oui ! Taryn (Journey Girl), Charlotte (American Girl), et Ivan (Our Generation) :

IMG_2488-1

Vous remarquerez que Charlotte a remis des vêtements chauds après son épisode rhume de la semaine dernière ! Quant à Ivan, je lui ai demandé si il n'avait pas froid, et il m'a répondu avec son accent russe roucoulant : "je ne pas crrrrraindre le frrrroid, je suis né à Saint Peterrrrsbourrrg, il y fait bien plus frrrroid qu'ici" !! et Charlotte l'a repris : "Ivan, la prof de français te l'a expliqué : on dit "je ne crains pas", mais pas "je ne pas craindre", fais attention, applique toi sinon tu vas redoubler et on ne sera plus ensemble l'année prochaine !! ................. hum... elle semble y tenir, non ?!!!

On continue :

IMG_2500-1

IMG_2501-1

IMG_2507-1

IMG_2510-1

 

Tiens ??? qui je rencontre cette fois ??? mais oui : mini-Guyloup et ti-Drew qui regardent si les oiseaux migrateurs commencent à arriver !

IMG_2497-1

 

Vous remarquerez que mini-Guyloup a troqué son long chaud manteau rose contre un blouson de cuir, et ses bottes contre des tennis :

IMG_2493-1-2

 

et on continue encore :

IMG_2511-1

IMG_2517-1

IMG_2521-1

IMG_2522-1

IMG_2524-1

IMG_2526-1

 

Deux panoramiques pour terminer ; normalement elles font 900 pixels de haut et sont trèèèèès larges (4000 pixels environ), cliquez sur le lien en dessous de la photo, puis lorsqu'elle est affichée, cliquez à nouveau dessus.

IMG_2443_2446-1

 http://pimg.imagesia.com/fichiers/1g3/img-2443-2446-1_imagesia-com_1g3d0.jpg

 

IMG_2476_2484-1

 http://pimg.imagesia.com/fichiers/1g3/img-2476-2484-1_imagesia-com_1g3d1.jpg

 

Voilà, c'était notre balade sous le soleil du 25 mars 2018... mais ce n'est pas encore gagné pour le printemps, regardez les prévisions à 14 jours pour notre secteur : toutefois, une poussée de 7 et 8° avec pluie et pluie verglaçante, accompagnée de vents de 60 km/h annoncés, c'est déjà ça, mais le retour de la neige les jours suivants est loin de signer l'arrivée du vrai printemps, c'est à dire pour moi, quand les jeunes feuilles sortiront sur les arbres. Vivement que ça arrive !

ScreenShot03754

 

À bientôt :-)

♥♥♥

26 décembre 2017

Ça fait du bien de rentrer au chaud ! It feels good to get warm !

Quelques photos prises ce jour entre Sherbrooke et chez moi ; mettez un pull et une écharpe avant de les regarder, sauf si -20°C ne vous fait pas peur ;  mais ça n'est encore rien, puisque demain après-midi nous aurons un ressenti de -31° !

Some photos taken today between Sherbrooke and my home; put on a sweater and scarf before looking at them unless -4°F do not scare you! but it's still nothing, since tomorrow afternoon we will have a feeling of -24 ° !

IMG_8140-1

IMG_8141-1

IMG_8142-1

IMG_8143-1

IMG_8144-1

IMG_8145-1

IMG_8148-1

IMG_8150-1

IMG_8152-1

IMG_8153-1

IMG_8154-1

IMG_8155-1

IMG_8159-1

 

ScreenShot03291

 Au retour,  Ilee était très contente de rentrer se mettre au chaud avec son chien, un chocolat chaud, des cookies et un bon bouquin.

"C'est ça, la vie : c'est dehors comme dans le coeur, il y a des moments froids et des moments chauds" a-t-elle commenté !!

On the way back, Ilee was very happy to go home with her dog, hot chocolate, cookies and a good book.

"That's it, life: it's outside as in the heart, there are cold moments and hot moments" she commented !!

IMG_8165-1

À bientôt, See you soon,

♥♥♥

Posté par brico-guyloup à 16:44 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

11 décembre 2017

PETIT CADEAU : FOND D'ÉCRAN SOLEIL D'HIVER - LITTLE GIFT : WINTER SUN WALLPAPER

🎄PETIT CADEAU POUR VOUS : un fond d'écran hivernal 1920 x 1080 pixels pour votre ordinateur  :-)

À télécharger ici : http://pimg.imagesia.com/fichiers/1fc/img-0831-ecran_imagesia-com_1fc4s.jpg

🎄LITTLE GIFT FOR YOU : a winter wallpaper 1920 x 1080 pixels for your computer :-)

Download herehttp://pimg.imagesia.com/fichiers/1fc/img-0831-ecran_imagesia-com_1fc4s.jpg

aperçu / préview :

IMG_0831-écran

 

Meredith s'est dépêchée d'aller faire courir ses chiens car les passages de soleil en hiver ne durent jamais longtemps...... et comme il fait -10°C / ressenti -17, avec un taux d'humidité de 83% et du vent, ce n'était pas très agréable de la suivre pour la photographier ! mais cela fait une petite sortie au grand air, et de la gymnastique pour tout installer et photographier (accroupie, debout, recule, avance, et on recommence !)... qui dira que la photo de poupées n'est pas une activité sportive ?!


Meredith hastened to run her dogs because the sun passes in winter never last long ...... and as it is 14 ° F / felt 1.4 °, with a humidity rate of 83% and wind, it was not very nice to follow her to shoot! but it makes a small outing in the open air, and gymnastics to install everything and photograph (squatting, standing, backwards, ahead, and we start again!) ... who will say that the picture of dolls is not a sporting activity ?!

IMG_0843-1

À bientôt, see you soon,

♥♥♥