18 septembre 2019

Lumières crépusculaires sur la ville

Pas de photo de poupées aujourd'hui, ça sera pour demain. C'est que je voulais partager avec vous le spectacle que le ciel nous a offert en fin d'après-midi en sortant du supermarché, et en rentrant à la maison :

IMG_6797-1

IMG_6799-1

IMG_6800-1

IMG_6801-1

IMG_6802-1

IMG_6803-1

IMG_6804-1

IMG_6805-1

IMG_6806-1

IMG_6807-1

IMG_6811-1

IMG_6813-1

 Ici, j'ai trouvé joli l'effet des roues éclairantes de ce vélo :

IMG_6816-1

 Et ceci est le bâtiment de ma banque ; sympa, non ?

IMG_6818-1

Ceux d'entre vous qui visitent mon blog sur un PC, (donc avec un écran "normal" qui ne tronque pas la moitié de l'affichage !) auront noté le fond d'étoiles scintillantes qui entoure la partie centrale... je les ai installées hier, c'est sans doute en cet honneur que le ciel m'a offert ce spectacle de la nature à photographier ce soir !

Je vous souhaite une très belle journée de mercredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 01:11 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2019

Les 3 cousines

1860, dans la prairie. Une fois leurs tâches accomplies, les 3 cousines, Mary-Jane, Inge et Kirsten (filles de colons suédois) s'amusent à apprendre des tours à leur chien.

Quelle photo préférez-vous ? Atmosphère chaleureuse aux couleurs chaudes, ou tonalité sépia ?

IMG_6714-1

IMG_6714-1-2

Passez un bon samedi :-)

Le notre sera sous le signe d'une tempête de vent et pluie, avec un max de 14°. J'espère mieux pour vous.

♥♥♥

12 septembre 2019

Vous aimez les granges rouges ?

Comme je suis aussi fan que vous (d'après vos commentaires) des belles granges rouges que je montre parfois dans les photos de nos balades, il y a un monent déjà que je rêvais d'en avoir une pour mes personnages.

Voilà qui est fait :

IMG_6684-1

Petit mari a découpé la typique forme de grange dans une plaque de bois compressé ; puis il a coupé une longue bande en quatre parties pour faire "le toit".

Une fois la peinture rouge sèche et les pièces du toit fixées, j'ai coupé des bandes minces de 1/2 pouce (12 mm) et 1/4 pouce (6 mm) dans du bois de balsa (le bois très léger, spécial pour les modèles réduits, qui se coupe facilement avec un cutter) ;  je les ai peintes en blanc, puis découpées et assemblées pour faire les formes de la porte et les fenêtres, et finalement collé ces formes sur le bois rouge (avec un papier noir sous les fenêtres).

Dans la mesure où nous vivons à 30 km de la frontière, et que ce sont des American girls qui vivent au Canada, c'est Petit mari qui a pensé aux drapeaux !

Il ne faisait pas chaud : 12° au soleil, et il ventait assez fort du plein nord (droit devant sur ces photos). Or, cette façade est maintenue verticalement par un piquet à l'arrière, et lors de ma première photo test (pour vérifier les réglages de l'appareil photo),  il y a eu un petit problème : le vent a poussé la façade de grange qui est tombée jusque quand je déclenchais !!!

IMG_6662-1

 Pas de problème, je l'ai mieux arrimée pour les photos suivantes, dont la première ci-dessus, avec les chevaux !

Bon vendredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:24 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Bateaux au soleil + fond d'écran

Il y a déjà 2 semaines, Belle et Ethan sont allés se promener sur le quai d'un village près de la frontière.

Ethan, à son habitude, a mitraillé Belle.

Mais il vous a aussi rapporté un fond d'écran plein de lumière pour ensoleiller vos journées d'automne !

IMG_5728-1

IMG_5733-1

IMG_5736-1-2

Si ce fond d'écran (wallpaper HD 1920 px) vous intéresse, vous pouvez le regarder, ou le télécharger, ICI : IMG_5736_1920  (n'oubliez pas de dire merci à Ethan !!).

Bon jeudi :-)

♥♥♥

09 septembre 2019

Une simple question d'équilibre ! Simply a good balance !

Alix et Alex sont allés s'amuser à la plage.

Alix est très fière de ses talents de gymnaste (elle est championne régionale de sa catégorie), et elle a voulu montrer à Alex comment faire un flip arrière sur la poutre.... sauf que la poutre qu'elle a utilisé pour sa démonstration était juste une borne de stationnement en béton, et qu'elle aurait pu se fracasser le crâne si elle avait raté son saut.

Ces jeunes sont vraiment inconscients du danger !

Alix is very proud of her gymnastic talents (she is a regional champion in her category), and she wanted to show Alex how to make a back flip jump on the beam .... except that the beam she used for her demonstration was just a parking concrete bollard, and that she could have smashed her skull if she had missed her jump. These young people are really unaware of the danger !

IMG_6550-1-2

Comment ai-je fait pour la faire tenir ? c'était une simple question d'équilibre et de patience.... et une absence totale de vent (à mon avis il a tellement soufflé ce week-end avec Dorian qu'il se repose) dont j'ai profité pour faire ce test d'équilibre que je voulais faire depuis longtemps.

How did I do it ? it was a simple matter of balance and patience... and a total absence of wind (in my opinion it blew so much this weekend, with Dorian, that he was resting today !) which I took advantage to do this balance test that I wanted to try for a long time .

IMG_6552-1

Bon mardi ! Have a nice Tuesday !

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:32 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 septembre 2019

Nouveau papier peint pour la cuisine

Morgan et Gabrielle sont venus aider Grace à refaire le papier peint de la cuisine.

(pour qui ne s'en souvient pas, j'ai fabriqué moi-même cette cuisine ; voir ICI et ICI ; du reste, en relisant ces anciens messages, j'ai vu que je n'avais toujours pas fait les fameux torchons de couleur assortie !)

Morgan and Gabrielle came to help Grace to redo the wallpaper of the kitchen.
(For those who do not remember, I made this kitchen myself, see HERE and HERE, and by rereading these old messages, I saw that I still had not made the famous tea towels matching color !)

IMG_6519-1-3

 Auparavant, la cuisine était ainsi :

Previously, the kitchen was like this:

IMG_3079-1

La journée s'est terminée en buvant des jus de fruits tout en admirant leur travail !

Et si vous restiez dîner là ce soir ? propose Grace.

The day ended by drinking fruit juice while admiring their work!
What if you stay here tonight? Grace offers.

IMG_6517-1

Avec plaisir, répondent-ils !

Il faut vous dire que dans le Dollsland (pays imaginaire où vivent mes poupées), la rentrée scolaire n'a lieu qu'en octobre, afin que chacun puisse profiter des belles journées d'automne :-)

With pleasure, they answer!
It must be said that in the Dollsland (imaginary country where my dolls live), the return to school takes place in October, so that everyone can enjoy the beautiful autumn days :-)

IMG_6518-1

Dans la vraie vie, ce papier peint est un rouleau que j'ai trouvé pour 50 cents la semaine passée dans une vente de garage.

J'étais aux anges car il était tellement identique à ce que j'avais imaginé comme papier pour cette cuisine qu'on aurait dit qu'il m'attendait ! 

In real life, this wallpaper is a roll that I found for 50 cents last week in a yard sale.
I was thrilled because it was so identical to what I had imagined as paper for this kitchen that it looked like it was waiting for me!

(NB : au Québec, on ne dit pas "être aux anges", mais "être aux oiseaux" !).

Bon début de semaine :-) Have a nice Monday :-)

(NB encore : au Québec, les semaines commencent le dimanche, pas le lundi ; ce qui n'avait pas manqué de me surprendre quand j'avais vu les calendriers locaux pour la première fois !).

♥♥♥

 

 

07 septembre 2019

Pour le plaisir des yeux : quelques images du Vermont, et des fonds d'écrans

Petite balade au Vermont jeudi 5 septembre.

IMG_6249-1

IMG_6275-1

IMG_6277-1

IMG_6278-1

IMG_6304-1

IMG_6308-1

IMG_6259_6

 Un petit traitement graphique, et ...

IMG_6262_3

IMG_6305-1

IMG_6313-1

IMG_6317-1

Et pour clore cette balade, un éclat de rire de ma part !

La traduction de l'enseigne donne : 

LES BOISSONS DE BUZZY

& RÉDEMPTION

La bière la plus froide de la ville


Le patron s'appelle Buzzy, et sa femme s'appelle Rédemption, ce qui parait assez paradoxal pour les tentations que fournit un vendeur d'alcool !!!!

IMG_6302-1

Retour au Canada ;  comme vous l'aurez remarqué plus, le Vermont porte bien son nom, malgré le mois de septembre, tout y est encore très vert. Alors que sur cette photo, vous pouvez voir chez nous les couleurs de l'automne s'installer doucement dans la tête des arbres

IMG_6362-1-2

 

Quelques fonds d'écran Wallpaper HD 1920 pixels, à regarder en grand ou à télécharger :

La photo de la rivière : IMG_6317_1920

La grange en photo classique : IMG_6262_1920

La grande en traitement graphique : IMG_6262_1920_2

Dorian passe dans notre secteur en fin de journée et cette nuit : il faisait relativement beau et doux ce midi, à 16 h c'est devenu froid et gris. La "bête" a beau avoir régressé, et passer le long de la côte seulement, on nous annonce malgré tout  du vent et de la pluie. J'espère que les arbres ne seront pas trop "déplumés" afin qu'on ne soit pas pénalisés pour les couleurs d'automne à venir.

Passez un bon dimanche :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 17:46 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
06 septembre 2019

Anaïs au pays des merveilles - 2 - la grenouille géante - Anaïs in Wonderland - 2 - the giant frog

Anaïs se promenait un soir au bord de l'étang.

Et oui : un soir. Car Anaïs ne vit pas comme nous : elle n'a pas d'heure précise pour faire les choses. Si elle décide d'aller se promener au soleil couchant, elle le fait.

C'est que, voyez-vous, pour elle, il est l'heure d'aller se promener si elle a envie d'aller se promener, ou il est l'heure de s'asseoir et réfléchir si elle a envie de s'asseoir et de réfléchir. Si vous lui demandez "Anaïs, quelle heure est-il ?", elle vous répondra "C'est l'heure d'aller regarder les nuages passer" (uniquement si il y a des nuages ce jour là, sinon elle vous répondra autre chose, bien sur), ou "C'est l'heure d'observer les fourmis", parfois elle dira "C'est l'heure de grignoter un biscuit", ou encore "C'est l'heure de lire la fin de mon livre". Mais jamais elle ne vous répondra qu'il est l'heure de manger parce qu'il est midi, ou que c'est l'heure d'aller se coucher parce qu'il est 21 heures. Non, pour elle, c'est l'heure de faire quelque chose quand elle a envie de faire cette chose là ; c'est tout. Et c'est si logique. Selon la logique d'Anaïs, évidemment.

Donc, ce jour là, c'était l'heure d'aller se promener au bord de l'étang aux dernières lueurs du coleil couchant. Elle était, comme toujours, accompagnée de son ami Caniche.

Anais was walking one evening by the pond.

And yes: one evening. Because Anaïs does not live like us: she does not have a precise schedule to do things. If she decides to go for a walk at sunset, she does it.

You see, for her, it's time to go for a walk if she wants to go for a walk, or it's time to sit down and think if she wants to go sit down and think. If you ask her "Anaïs, what time is it?", She will say "It's time to go watch the clouds go by" (only if there are clouds that day, otherwise she will answer you other) thing, of course), or "It's time to observe the ants," sometimes she'll say "It's time to nibble a cookie," or "It's time to read the end from my book ". But she will never tell you it's time to eat because it's noon, or it's time to go to bed because it's nine o'clock. No, for her, it's time to do something when she wants to do this thing; that's all. And it's so logical. According to the logic of Anais, obviously.

So, that day, it was time to go for a walk on the edge of the pond at the last light of the sunset. She was, as always, accompanied by her friend Poodle.

IMG_6321-1-

Pensive, elle regardait le soir s'installer doucement derrière la forêt.

Elle observait les feuilles des nénuphars que les grenouilles avaient déserté. En effet, il ne serait pas logique de rester sur une feuille de nénuphar à se chauffer au soleil, alors que le soleil est parti se coucher. Même pour une grenouille dont la logique est pourtant tout à fait différente de la notre.

Tout à coup, Anaïs demanda :

- Caniche, tu crois que ça existe les grenouilles géantes ?

Thoughtful, she watched the evening slowly settle behind the forest.

She was watching the leaves of the water lilies that the frogs had deserted. Indeed, it would not make sense to stay on a lily pad to get warm in the sun, while the sun has went to bed. Even for a frog whose logic is quite different from ours.

All at once, Anais asked:

- Poodle, do you think there are giant frogs ?

IMG_6326-1-

Après quelques instant de réflexion, Caniche lui répondit :

- Si tu y crois assez fort, elles doivent exister vraiment. Il suffit de croire à quelque chose très fort pour y arriver.

Anaïs est restée rêveuse lorsqu'ils ont quitté l'étang. Elle se promit d'aller voir tous les étangs, les uns après les autres, pour vérifier si Caniche avait raison.

Elle ainsi avait-elle décidé, ainsi fit-elle.

Caniche la suivait toujours, répondant patiemment aux interrogations de son amie, sur tous les sujets variés et étonnants qui lui passaient par la tête.

Étang après étang, ils se promenèrent chaque jour, à la recherche d'une grenouille géante.

Jusqu'au jour où ils arrivèrent près d'un étang très particulier : les feuilles des plantes qui le bordaient par endroits étaient énormes.

After a few moments of reflection, Poodle answered her :

- If you believe it hard enough, they must really exist. Just believe something very strong to make it happen.

Anais remained dreamy when they left the pond. She promised to go and see all the ponds, one after the other, to check if Poodle was right.

She had decided so, so she did.

Poodle always followed her, patiently answering her friend's questions, on all the varied and astonishing subjects that passed through her mind.

Pond after pond, they walked each day, looking for a giant frog.

Until the day they arrived near a very particular pond: the leaves of the plants which bordered it in places were enormous.

IMG_5893-1--2

- Quelle belle forêt ! s'exclama-t-elle.

- Mais ce n'est pas une forêt, s'écria alors un petit chien roux qui sortait de l'ombre de ces feuilles immenses. Ce sont des feuilles, c'est tout.

- Mais, dit Caniche, les forêts ont des feuilles, elles aussi.

- Ça dépend de la saison, répondit le petit chien roux.

- Justement, nous sommes en été, intervint Anaïs. Donc, ça peut être une forêt. Une forêt avec des feuilles.

- Mais je te dis que ça n'est est pas une, se facha le petit chien roux. C'est juste des grandes feuilles magiques pour cacher la gr.............

Et le petit chien s'arrêta tout net de parler.

- Pour cacher quoi ? s'étonna Anaïs. 

- Ou pour cacher qui ? ajouta Caniche.

Le petit chien roux était bien embêté. Il regardait autour de lui en répétant sans cesse :

- Oh la la, zut zut zut alors.... Qu'est-ce qu'elle va dire ? Oh la la, zut zut zut, alors... Qu'est-ce qu'elle va dire ? Oh la la, zut zut zut, alors... 

- Qui va donc dire quoi ? demanda Anaïs.

- Et bien.... "Elle"....  oui : "Elle"....Qu'est-ce qu'elle va dire ? Oh la la, zut zut zut, alors...  ressassait le petit chien roux.

- Mais enfin, s'énerva-t-elle, de quelle "Elle" parles-tu donc ?

- De moi... dit une belle voix grave qui venait de derrière la forêt de grandes feuilles.

- What a beautiful forest ! she exclaimed.

- It is not a forest, said a little red dog, emerging from the shadow of these immense leaves. They are leaves, that's all.

- But, said Caniche, the forests have leaves, too.

- It depends on the season, answer the little red dog.

- Exactly, and we are in the summer, said Anais, so, it can be a forest. A forest with leaves.

- But I tell you that it is not one, the little red dog cried, pawing on the ground. They are just big magic leaves to hide the fr .............

And the little dog stopped talking.

 -To hide what ? wondered Anais.

- Or to hide who ? added Poodle.

The little red dog was very annoyed. He looked around him, repeating incessantly :

- Oh la la, my gosh .... What's she going to say? Oh la la, my gosh ... what's she going to say? Oh la la, my gosh ...

- Who will say what ? asked Anais.

- Well .... "She" .... yes : "She" .... What is she going to say ? Oh la la, my gosh ... the red dog was still repeating.

- But finally, Anaïs gets angry (kindly), who is "she" you are talking about ?

- About me ... said a beautiful deep voice that came from behind the forest of large leaves.

IMG_5882-1

Anaïs n'en cru pas ses yeux ! Une énorme grenouille sortait doucement de l'eau.

Anaïs did not believe her eyes ! A huge frog was gently coming out of the water.

IMG_5878-1

- Oh... Bonjour, lui dit-elle poliment.

- Bonjour petite fille, répondit l'énorme grenouille en montant sur la rive. Tu n'as pas peur de moi ?

- Non, répondit Anaïs. Pourquoi ? Je devrais avoir peur ? Êtes-vous méchante ?

- Pas du tout, je suis au contraire très gentille. Mais toutes les personnes qui me voient ont peut parce que je suis plus grande qu'elles, et elles s'enfuient en courant. Alors, je suis toute seule, tout à fait toute seule. Personne ne m'aime, dit la grenouille géante en se mettant à pleurer à grosses larmes.

- Oh ... Hello, she told her politely.

- Hello little girl," said the huge frog, climbing up the bank of the pond. You're not afraid of me ?

- No, answered Anais. Why ? Should I be scared ? Are you mean?

- Not at all, I am on the contrary very nice. But all the people who see me are afraid because I am taller than they are, and they run away. So, I'm all alone, quite alone. Nobody loves me, said the giant frog, crying tears.

IMG_5919-1

- Que c'est triste, répondit Anaïs, elle-même au bord des larmes. Mais moi, je vous aime bien, et je ne me sauve pas, vous voyez.

- How sad, answered Anais, herself on the brink of tears. But I love you, and I do not run away, you can see.

IMG_5901-1

 La grenouille n'osait pas y croire. Enfin, quelqu'un lui témoignait de la gentillesse.

- Et je vais vous le prouver, ajouta Anaïs. 

Aussitôt dit, aussitôt fait, la voici qui grimpe jusqu'à la tête de l'énorme grenouille et s'appuie tendrement sur elle.

The frog did not dare believe it. Finally, someone showed him kindness.

- And I will prove it to you, added Anais.

No sooner said than done, here she climbs to the head of the huge frog and leans tenderly on her.

IMG_5905-1

En s'approchant un peu, on entendait la grenouille ronronner. Oh, pas un ronronnement comme un gentil chat qu'on caresse. Non, un ronronnement coassant, ou un coassement ronronnant, comme vous préférez. En tous cas, quelque soit le son qu'elle produisait, ça prouvait que la grenouille géante était heureuse.

Anaïs aussi était heureuse, car c'est une petite fille qui voudrait que tout le monde soit heureux, parce quand on est heureux, on est gentil, et Anaïs voulait que tout le monde soit gentil. Partout. Même si elle savait que ce n'était pas possible, parce que Caniche le lui avait dit. 

Approaching a little, we could hear the frog purring. Oh, not a purr like a nice cat being stroked. No, a croaking-purring, or a purring-croaking, as you prefer. In any case, whatever sound it produced, it proved that the giant frog was happy.

Anais was happy too, because she's a little girl who wants everyone to be happy, because when we're happy, we're nice, and Anais wanted everyone to be nice. All over. Even though she knew it was not possible, because Poodle had told her so.

IMG_5910-1

Au bout d'un long moment de câlins et de discussions, Anaïs s'écria :

- Je dois y aller maintenant, je viens de penser que ça doit être l'heure de manger des biscuits parce que j'ai envie de manger des biscuits ! Mais je reviendrai vous voir souvent, je vous le promets.

La grenouille sourit, elle était rassurée, quelqu'un l'aimait maintenant, et ça lui suffisait pour attendre sereinement la prochaine visite de sa nouvelle amie.

At the end of a long moment of hugs and discussions, Anaïs exclaimed:

- I have to go now, I just think it must be time to eat cookies because I want to eat cookies ! But I will come back to see you often, I promise you.

The frog smiled, she was reassured, someone loved her now, and that was enough for her to wait calmly for the next visit of her new friend.

IMG_5923-1

Elle a joyeusement replongé dans l'étang et leur a fait signe avec une de ses énormes pattes pour leur dire "au revoir, à bientôt".

Anaïs et Caniche sont repartis. Ils ont mangé des biscuits, puis en ont écrasé quelques uns pour donner aux petits oiseaux.

Ensuite, ils ont décidé de réfléchir par où ils pourraient aller pour continuer à se promener.

Et ça, c'est une autre histoire.

She happily plunged back into the pond and beckoned with one of her huge paws to say "goodbye, see you soon".

Anaïs and Poodle left. They ate biscuits and then crushed some to give to the little birds.

Then they decided to think about where they could go to continue walking.

And that's another story.

Copyright ©Guyloup de Savigny-Lacoste 2019 - tous droits réservés
Copyright © Guyloup of Savigny-Lacoste 2019 - all rights reserved

 

 

 

03 septembre 2019

Soleil, lumière, fausses jumelles, tricot et espéranto

Après un long week-end de repos pour la Fête du Travail, mes poupées sont en pleine forme !

Vous retrouverez très prochainement Anaïs au Pays des Merveilles, car elle a vécu une aventure peu ordinaire.

Mais en attendant, je vais vous présenter deux jumelles.

TagoNokto

En les regardant, vous comprendrez vite que ce sont des jumelles dizygotes ! (pour qui ne connait pas le terme, voir plus bas).

IMG_6137-1

Elles portent des prénoms un peu particuliers : la blonde s'appelle Tago, et la brune s'appelle Nokto.

Ce qui veut dire respectivement Jour, et Nuit, en langue Espéranto (pour qui ne connait pas, voir plus bas également).

IMG_6136-1

Elles sont un peu originales : elles sont totalement opposées sur tout ! Nokto la brune aime la chaleur, Tago la blonde aime le froid ; l'une aime les sciences, l'autre aime la littérature ; l'une aime le silence, l'autre aime la musique ; l'une aime s'habiller en blanc, l'autre aime s'habiller en noir ; etc.

IMG_6138-1

Mais aujourd'hui, j'ai eu la surprise de les voir tomber d'accord.

IMG_6144-1

Bien sur, Nokto aime l'été, et Tago aime l'hiver.

Mais elles ont conclu que l'une et l'autre aimaient l'automne !

IMG_6146-1

L'une et l'autre sont des American Girl customisées avec des perruques de chez Exquisite Dolls Designs (liens :  Site principal Boutique Etsy  - Facebook ).

Pourquoi leurs prénoms ?

Leurs différences de teint, d'yeux et de cheveux, mais leur ressemblance physique, m'a fait penser à la langue Espéranto, et c'est la raison pour laquelle je l'ai choisie pour leur trouver ces prénoms.

Si vous ne savez pas de quelle langue il s'agit, voici l'explication :

Créée de toutes pièces, l'Espéranto est une langue INTERNATIONALE, proposée en 1887 par un médecin polonais, le docteur Ludwik Zamenhof. Son objectif était de simplifier la communication entre les peuples et faciliter les échanges d’un pays à l’autre. 

L'Espéranto n'appartient à aucun pays ni à aucun peuple, et ne véhicule donc aucune culture dominante ou susceptible de supplanter les autres.

De plus, grâce à sa logique de construction des mots, et à sa grammaire simple, l'espéranto est une des langues les plus faciles à étudier (parait-il : jusqu'à dix fois plus facile à apprendre que les autres langues).

Si cela vous intéresse d'en savoir plus, cliquez ici : http://esperanto.net/fr/

IMG_6147-1

En ce qui concerne l'expression "jumelles dizygotes", il s'agit du contraire des jumelles (ou jumeaux) monozygotes ; c'est à dire que dans le ventre de la maman, les jumeaux monozygotes (ou "vrais jumeaux") sont issus d'un seul ovule, fécondé par un seul spermatozoïde, qui se divise ensuite en deux embryons de même sexe qui ont exactement le même patrimoine génétique. Alors que pour les jumeaux dizygotes (ou "faux jumeaux") , il s'agit de deux ovules fécondés par deux spermatozoïdes ; ils ont un patrimoines génétique commun mais pas identique, peuvent être de sexe différent, et ne pas se ressembler.

Donc dans le cas de Nokto, la brune au teint mat et yeux marron chocolat, et de Tago, la blonde au teint clair et yeux bleu saphir, il n'y a aucun doute sur l'option dizygote.

Elles portent l'une et l'autre un pull que j'ai tricoté selon mon tutoriel "pull-gilet facile pour débutante", mais sur lequel j'ai fait des variations avec des petits trous (1 jeté, 2 mailles ensemble). Ça se voit bien sur le blanc, mais sur les photos, on ne voit pas du tout les petits trous sur le pull noir, dommage, mais sachez qu'ils sont identiques... mais opposés, comme les jumelles !!

Je termine ce message en vous offrant 2 wallpapers 1920 pixels pour mettre de la lumière dans votre écran. À voir pour le plaisir, ou à télécharger, en cliquant ici : IMG_6138_1920  et ici : IMG_6137_1920

Bonan Merkredon

euh... pardon : Passez un beau mercredi :-)

♥♥♥

(PS : il ne s'agit pas d'achat de nouvelles poupées, mais simplement de customisations de certaines ; voir la liste modifiée ICI ).

 

31 août 2019

Amérindiens dans la prairie, et explications sur la Fête du Travail nord-américaine (1er lundi de septembre)

Après Felicity hier, ce sont des amérindiens qui chevauchent dans la prairie : Soleil d'automne et ses sœurs Pluie de printemps et Feuille dans le vent.

Avec quelques effets graphiques en plus.. Lequel préférez-vous ?

IMG_6008-1

IMG_6006-1

IMG_6006-c

IMG_6006-b

IMG_6006-e

IMG_6006-a

IMG_6006-d

Si la première photo vous plait, je vous l'offre en format Wallpaper (1920 px), à voir ou télécharger ici : IMG_6008_1920

 

Ici, c'est un long week-end car lundi c'est la Fête du Travail. Et oui, elle n'est pas à la même date qu'en France.

Explications :

Il faut savoir que la fête du travail du 1er mai, telle que nous la célébrons de nos jours partout dans le monde nous vient des combats du mouvement ouvrier aux États-Unis pour obtenir la journée de travail de huit heures.

Elle se déroule chaque année le 1er mai, et dans la plupart des pays, il s’agit d’un jour chômé. C’est en effet le 1er mai 1886 que les syndicats anarchistes américains ont commencé à militer pour obtenir la journée de huit heures pour tous.

La date du 1er mai avait été choisie parce qu’il s’agissait du jour où les entreprises américaines entamaient leur année comptable et par la même occasion, le jour où le contrat des ouvriers arrivent à son terme. La grève générale sera suivie de manifestations et d’une violente répression policière qui feront de très nombreux morts à Chicago.

En hommage à ces évènements tragiques, l’Internationale Socialiste décida en 1889 d’organiser désormais en souvenir une manifestation sur le thème de la Fête des Travailleurs le 1er mai de chaque année.

Mais contrairement à plusieurs pays qui ont fait du 1er mai un jour férié pour la Fête des Travailleurs, cela n’a pas été le cas aux États-Unis et au Canada parce que les patrons nord-américains craignaient un danger s’ils autorisaient aux travailleurs de célébrer ce fameux jour "socialiste". Ils voyaient d’un mauvais œil le fait de célébrer des idées vues comme radicales et transformatrices. Ainsi, en accord avec les gouvernements des deux pays, ils se sont mis d’accord pour que la Fête du Travail, et non pas des Travailleurs, soit célébrée début septembre.

La fête des Travailleurs du 1er mai exite aussi dans la mesure où c'est une date quasiment internationale, mais ce jour n’est surtout pas férié ! il est juste discrètement célébré par les syndicats ainsi que les (rares) partis de gauche, puisqu'elle elle est vue comme une journée de célébration de la classe ouvrière. Du reste, traditionnellement, lorsqu’il y a une augmentation du salaire minimum au Québec, cela a lieu le 1er mai.

Quant à la fête du Travail, elle n’a donc aucun rapport avec les journées de mai 1886 à Chicago, et elle est célébrée le premier lundi de septembre, pour marquer à la fois la fin des vacances d’été et la rentrée scolaire. C'est un jour férié chômé faisant remarquer la chance qu'on a d'avoir du travail. Elle n’a aucune signification politique particulière, en dehors de faire remarquer qu'on devrait dire merci aux gros et gras patrons de nous faire bosser... vive l'Amérique !

Donc, ce lundi étant le premier de septembre, lundi aura lieu la Fête du Travail nord-américaine. 

Il était de tradition ici que les propriétaires de "chalets" (appellation québécoise pour une maison de campagne) aillent la fermer pour l'année, jusqu'au printemps suivant, et..... détail amusant : à partir de cette date, les dames "comme il faut" ne devaient plus porter de chaussures et sacs à main blancs, ceux-ci étant remisé jusqu'à la date de Pâques où ils pourraient ressortir à nouveau !

Pour moi, cette date a une autre signification : il y a traditionnellement des ventes de garage durant ce long week-end (la précédente datant de la fête québécoise des Patriotes fin mai), et pour rien au monde (sauf pluie !) je ne les raterais... toujours l'espoir de trouver "la chose miraculeuse". Je suis sure que vous connaissez ça aussi !!

Passez un bon samedi :-)

♥♥♥