12 mars 2020

Livre des patrons de couture pour poupée (à télécharger gratuitement)

Je republie cet article que j'avais déjà posté ici-même le 9 janvier 2013, car je pense qu'il pourrait intéresser quelques unes de mes lectrices.

-----------------------------------------------------------------------------------

En 1913, un adorable livre est sorti aux USA, destiné aux petites et plus grandes filles, fait pour leur donner le gout des travaux d'aiguille et leur apprendre à coudre sur des vêtements de poupée (de 16 pouces de haut, c’est à dire 40 cm), afin de les initier aux premières bases de la couture et même au point de croix.

ScreenShot02698[1] 82673936

C'est le est “le livre de couture de Mary Frances” ou “aventures parmi le petit monde du dé à coudre” !!! il est conçu comme un conte : la petite Mary-Frances est en vacances chez sa grand-mère, et durant l'absence de celle-ci, la paire de ciseaux de broderie en forme d'oiseau de sa grand-mère lui parle, or comme elle s'ennuie, elle lui demande si elle pourrait apprendre à coudre des vêtements pour sa poupée... et là commence le conte merveilleux où tout un petit monde va se mettre en route, avec même une fée,  pour initier la petite fille aux passionnants moments de création qui vont l'enchanter tout au long du livre.

Ce livre a été réédité et se vend assez cher ; toutefois, la librairie du Congrès des USA a décidé de mettre l’édition originale en téléchargement libre sous forme de PDF.

Il pèse 19 Mo et se trouve ici : http://archive.org/download/maryfrancessewin00frye/maryfrancessewin00frye.pdf ; il contient plein de modèles et leurs patrons , des sous-vêtements aux manteaux !

Suzanne McBrayer, de BisqueBeauties.com (ICI ; elle a même une page pour les Bleuettes pour celles qui regarderont son site),  a testé la couture de plusieurs des modèles proposés dans ce livre, vous pouvez les voir ici : http://www.bisquebeauties.com/maryfrances.htm ; en voici un exemple :

mf-stands[1]

Voici sur une poupée de l'époque :

mf-undiesmf-coat

J’ai pensé que cela pourrait vous intéresser :-)

Bon vendredi :-)

♥♥♥


Regards de Wellie Wishers

Les AG Wellie Wishers, les petites soeurs des grandes American Girl, sont vraiment mignonnes et photogéniques. Il est donc difficile de résister quand un rayon de lumière passe ainsi sur leurs yeux.

IMG_1897-1

IMG_1905-1

IMG_1911-1

IMG_1912-1

Plusieurs d'entre vous m'ont demandé des précisions sur ces  adorables petites poupées au visage ouvert, épanoui et sympathique, ce qui n'est pas le cas de toutes les poupées de cette taille.

Elles sont de la marque American Girl, comme mes grandes, mais mesurent 37 cm (14 pouces 1/2) contre 46 cm (18 pouces) pour les grandes.

6969a143295a2f9dcf0fac6c3189af33

Les patrons de vêtements pour Chérie ou Paola Reina leur vont (les chaussures des PR également).

Vous pouvez les trouver chez l'importateur européen de la marque American Girl, basé en Angleterre (ICI), mais.... bon.... hum..... les prix pratiqués sont.... hum.

De plus, je suis totalement contre l'achat de poupées NEUVES afin de ne pas augmenter encore plus la pollution que crée le vinyle lors de sa production ; de ce fait, si vous êtes intéressée par des AG ou des WW, c'est comme pour les chiens et les chats, au lieu d'aller acheter chez un éleveur, il est bien plus sage d'aller à la SPA où des centaines de braves animaux attendent que quelqu'un leur donne une seconde chance dans leur vie en venant les adopter.... et ma SPA à moi pour les poupées, c'est eBay et les petites annonces, que je vous conseille également de vérifier régulièrement.

Ce n'est pas mon amie Tigrette (Les poupons de Marie) qui vous dira le contraire puisqu'elle vient d'adopter ainsi une adorable petite coquine WW comme vous pourrez le voir dans la mignonne histoire qu'elle publié aujourd'hui sur son blog !

Bon jeudi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 02:16 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,
10 mars 2020

Balade imprévue au Vermont et surprise bien agréable

Lundi 9/03, en regardant du côté sud, on voyait que le ciel était plus clair que chez nous, alors nous sommes allés nous balader côté USA, au Vermont. Ce n'est pas loin, puisque nous sommes à une trentaine de kilomètres de la frontière, mais c'est toujours agréable de se dire qu'on s'en va "dans le sud au soleil" !!!

Quelle ne fut pas notre surprise de voir que l'expression était presque justifiée car il y faisait beaucoup plus beau que chez nous, et surtout, beaucoup plus "chaud".

Et même tout à fait anormalement chaud pour un 9 mars : 15°C à 16 h !! C'était trop bon : on enlève le manteau et on se promène en pull... le rêve que je fais depuis plus de 5 mois !

J'ai voulu en rapporter un souvenir, voici donc une photo de l'ordinateur de bord de la voiture, prise lorsque nous étions sur la route 105 dans le village de Derby, juste avant que nous décidions qu'il était l'heure de rentrer :

IMG_1878-1

Par voie de conséquence, les routes et les rues n'ont déjà plus beaucoup de neige. Encore une fois, c'est anormal à cette date :

IMG_1847-1

IMG_1857-1

IMG_1858-1

Chemin faisant, nous avons rencontré Nanea et Gabrielle, qui comme moi (c'est curieux !) se promenaient en pull le long du lac à la sortie du boulot (contrairement à plusieurs autres de mes personnages, ces deux là n'ont pas voulu faire d'études, elles ont rejoint le marché du travail) :

IMG_1862-1-2

"Que c'est bon de pouvoir à nouveau sortir sans manteau" me disait Gabrielle pendant que je les photographiais !

Ensuite, elles sont allées chez Belle pour récupérer Zoé, la jeune soeur de Gabrielle, et sont passées à l'hyper-marché Walmart faire quelques courses.

IMG_1831-1

Pour nous, il était temps de rentrer.

Et le retour au Canada ne fut pas très enthousiasmant :-(

Pour témoin .... une température nettement moins agréable : 5°C seulement chez nous !

IMG_1895-1

et des rues nettements plus enneigées, sans parler du ciel beaucoup moins joyeux :

IMG_1890-1

IMG_1893-1

Question : le soleil avait-il oublié son passeport et était-il resté bloqué de l'autre côté de la frontière ?!  icon_biggrin (2)

Aujourd'hui, c'était mieux, il a fait 7°C chez nous, et on a même eu quelques gouttes de pluie, c'était trop bien ! OK, les changements climatiques me désolent, mais pour une fois, je mets mon mouchoir par dessus et je profite un peu de cette douceur anormale.

ScreenShot03708

Toutefois, ce soir, il va regeler à nouveau, et les nuits seront fraiches encore toute la semaine, -8 cette nuit et demain, - 12 samedi, et -15° dimanche. 

De quoi avoir envie de retourner au Vermont !

Bon mercredi :-)

♥♥♥

 

Posté par Guyloup à 18:42 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 mars 2020

La chambre de Rose et les chatons coquins

Rose est occupée dans la cuisine quand elle réalise que les deux chatons n'étaient pas là.

- Je crois savoir où ils sont, pense-t-elle en souriant.

Elle allume la bougie du chandelier et se dirige sans bruit vers sa chambre, puis pousse  doucement la porte qui n'était que entrebâillée.

IMG_1819-1

- Mais que vois-je là ? un petit chat coquin sur mon lit !...

IMG_1813-1

- Mais non : deux petits chats coquins !!

IMG_1816-1

Les chatons sont bien installés sur le quilt et n'ont pas l'air de vouloir descendre.

- Et bien restez là si vous voulez ; après tout, je suis au moins certaine qu'il n'y aura pas de souris dans ma chambre, leur dit-elle en repartant après les avoir caressé.

IMG_1812-1-2

J'ai fabriqué le lit de Rose (en bois de balsa que j'ai teinté) et cousu la literie ; il me reste maintenant à faire la table de toilette et installer définitivement le décor de la chambre avec une fenêtre et l'écritoire sur lequel elle va écrire son journal intime.

Le lit est un lit de couple puisque Rose est une jeune veuve. Je me suis basée sur les dimensions de lits doubles des années 1850, et pour moi qui suis habituée à un lit en taille king size, je trouve que ça devait être vraiment très étroit pour dormir à deux dans un lit de 1,35 m de large ( 4 pieds 5 pouces) !

Si la dernière image vous plait, je vous l'offre en grand format wallpaper 1920 pixels, à regarder ou à télécharger ici : IMG_1812_1920

Bon lundi :-)

♥♥♥

06 mars 2020

Je suis triste, même Incredimail nous quitte

J'ai longtemps utilisé Incredimail, avec son plugin Letter Creator, qui me permettait de faire des papiers à lettres personnalisés que je créais sur mon logiciel Corel Paint Shop Pro (quand je donnais des cours de graphisme, j'apprenais aux gens, entre autres choses, à faire des papiers à lettres personnalisés, à l'époque pour Outlook Express et Incredimail ensuite ; je préférais Outlook car on pouvait faire des animations avec le codage HTML, comme des pluies d'étoiles ou de cœurs, ajouter de la musique, des signatures animées, utiliser la police d'écriture "manuscrite" de son choix comme si la lettre était écrite à la main, etc).

J'ai du l'abandonner avec tristesse car il ne fonctionnait plus sur W10 ; avec regret j'ai du me résoudre à prendre Thunderbird pour le remplacer, mais cette messagerie a si peu de possibilités de personnalisation des courriels que ça en est bien décevant (je n'aime pas les minables applications si tristes et vides comme Courrier de Microsoft).

Et aujourd'hui, j'ai reçu un message dont voici une partie :

ScreenShot03681



Traduction de la partie qui me fait une boule dans la gorge :

Aujourd'hui, le courrier électronique n'est plus ce qu'il était il y a 20 ans. À l'époque, il n'y avait pas de plateformes sociales, de messagerie instantanée ou de téléphones intelligents - le courrier électronique était vraiment la principale source de communication numérique. Il existe désormais d'innombrables façons de rester connecté en déplacement, en faisant évoluer entièrement le marché et ses besoins. Ainsi, après mûre réflexion et réflexion, nous avons décidé de retirer notre bien-aimé IncrediMail pour nous concentrer sur des domaines plus pertinents pour l'utilisation actuelle de la technologie.

À partir du 20 mars 2020, nous fermerons nos serveurs et l'application de bureau IncrediMail ne sera plus disponible.

Je suis triste de voir partir quelque chose qui enjolivait si bien les échanges par courriels.
Quand les gens prenaient le temps de vivre et faire de jolis papiers à lettres pour écrire, avec des vraies phrases, des vrais mots, des belles lettres, et non pas des petites conneries en abrégé pleines de fautes d'orthographe écrites avec les pouces.

Oui, j'assume, je fais partie des dinosaures : je n'aime pas Facebook, je déteste Messenger (la plupart du temps je ne réponds pas quand on m'écrit avec ; je donne mon email et on m'y écrit ou on se passe de moi !), je n'ai pas de téléphone intelligent... je prends le temps de vivre...... et j'aimais envoyer des messages personnalisés à mes correspondants.

Posté par Guyloup à 16:17 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :

02 mars 2020

Coralie la canaille !

Il y a quelques jours, je vous ai présenté Zoé, la petite soeur de Belle  (celle qui a troué ses jeans avec des ciseaux, ICI ).

La meilleure copine de Zoé s'appelle Coraline, elle a 8 ans depuis le mois dernier et elle a autant de caractère que son amie. Elle est la petite soeur de Vincent, 12 ans, un des garnements de la bande de Alice et Alex (vous savez, les coquins à vélo qui ne ratent pas une bétise !).

Aujourd'hui, c'est le début des vacances scolaires (ici, on dit "relache", pas vacances scolaires, et aux USA, on dit "spring break")..

Coraline est déçue car sa copine Zoé n'est pas disponible ; leur mère lui conseille donc d'aller passer la journée avec son grand frère car il doit aller à la patinoire avec ses copains.

Mais Vincent ne l'entend pas comme ça ; dès qu'ils sont en bas de l'immeuble, il s'écrie : 

- Pas question que tu me suives à la patinoire, on n'a pas besoin d'un microbe de ton espèce dans les jambes !

IMG_1750-1

 Coraline a des larmes plein les yeux, elle est déçue. Elle se tourne et s'apprête à rentrer passer la journée toute seule devant la télé. 

IMG_1754-1

Puis, très rapidement, son esprit frondeur et combatif reprend le dessus, elle se retourne et dit à son frère :

- C'est Maman qui m'a dit d'aller avec toi, je te rappelle...IMG_1753-1

- Elle te l'a dit à toi, mais elle ne me l'a pas dit à moi ! donc si j'ai pas envie que tu viennes, tu ne viens pas, point final, rétorque son frère. Tu n'as qu'à aller à la ludothèque si tu t'ennuie, je vais t'y accompagner, j'irai à la patinoire après.

- C'est ça, va-t-en, va t'amuser tout seul à la patinoire avec tes copains, mais je te préviens, je dirai à maman que tu m'a laissée toute seule, et tu seras puni, na...!

IMG_1755-1

À votre avis, Vincent a-t-il cédé au chantage de sa petite soeur ?!!

 

Coraline est une poupée de la marque American Girl, comme son grand-frère, mais dans la série Wellie Wishers ; c'est le modèle Kendall que vous voyez ci-dessous.

6969a143295a2f9dcf0fac6c3189af33

 

Elle est déjà très gâtée (sans doute trop, peut être est-ce à cause de ça qu'elle est si capricieuse !), car je lui ai cousu un leggins, tricoté un joli gilet rose, et cousu un manteau (celui des photos ci-dessus, à partir du patron qui est ICI ).

IMG_1731-1-2

Voici la canaille en gros plan :IMG_1731-1

 Bon mardi :-)

♥♥♥

01 mars 2020

Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire (appel de 1000 scientifiques + pétition)

Face à l'urgence climatique, 1000 scientifiques appellent à la "désobéissance civile"
 
Texte de l’appel :
Nous, soussignés, représentons des disciplines et domaines académiques différents. Les vues que nous exprimons ici nous engagent et n’engagent pas les institutions pour lesquelles nous travaillons. Quels que soient nos domaines d’expertise, nous faisons tous le même constat : depuis des décennies, les gouvernements successifs ont été incapables de mettre en place des actions fortes et rapides pour faire face à la crise climatique et environnementale dont l’urgence croît tous les jours. Cette inertie ne peut plus être tolérée.
 
Les observations scientifiques sont incontestables et les catastrophes se déroulent sous nos yeux. Nous sommes en train de vivre la 6e extinction de masse, plusieurs dizaines d’espèces disparaissent chaque jour, et les niveaux de pollution sont alarmants à tous points de vue (plastiques, pesticides, nitrates, métaux lourds…).
 
Pour ne parler que du climat, nous avons déjà dépassé le 1°C de température supplémentaire par rapport à l’ère préindustrielle, et la concentration de CO2 dans l’atmosphère n’a jamais été aussi élevée depuis plusieurs millions d’années. Selon le rapport de suivi des émissions 2019 du Programme des Nations unies pour l’environnement et le développement (PNUE), les engagements pris par les pays dans le cadre de l’accord de Paris de 2015 nous placent sur une trajectoire d’au moins +3°C d’ici 2100, et ce à supposer qu’ils soient respectés. L’objectif de limiter le réchauffement sous les +1,5°C est désormais hors d’atteinte à moins de diminuer les émissions mondiales de 7,6% par an, alors qu’elles ont augmenté de 1,5% par an au cours des dix dernières années. Chaque degré supplémentaire renforce le risque de dépasser des points de basculement provoquant une cascade de conséquences irréversibles (effondrement de la banquise, dégel du pergélisol, ralentissement des courants océaniques…). Les études préparatoires au prochain rapport du GIEC (CNRS-CEA-Météo France) suggèrent que les rapports précédents ont sous-estimé l’ampleur des changements déjà enclenchés. Un réchauffement global de plus de 5°C ne peut plus être exclu si l’emballement actuel des émissions de gaz à effet de serre se poursuit. À ces niveaux de température, l’habitabilité de la France serait remise en question par des niveaux de température et d’humidité provoquant le décès par hyperthermie.
 
Les sociétés humaines ne peuvent continuer à ignorer les conséquences de leurs activités sur la planète sans en subir les conséquences, comme l’ont montré de longue date et chaque jour plus clairement de nombreuses études reflétant le consensus scientifique. Si nous persistons dans cette voie, le futur de notre espèce est sombre.
 
Notre gouvernement se rend complice de cette situation en négligeant le principe de précaution et en ne reconnaissant pas qu’une croissance infinie sur une planète aux ressources finies est tout simplement une impasse. Les objectifs de croissance économique qu’il défend sont en contradiction totale avec le changement radical de modèle économique et productif qu’il est indispensable d’engager sans délai. Les politiques françaises actuelles en matière climatique et de protection de la biodiversité sont très loin d’être à la hauteur des enjeux et de l’urgence auxquels nous faisons face. Loin de confirmer une prétendue opposition entre écologie et justice sociale, le mouvement des gilets jaunes a dénoncé à juste titre l’inconséquence et l’hypocrisie de politiques qui voudraient d’un côté imposer la sobriété aux citoyens tout en promouvant de l’autre un consumérisme débridé et un libéralisme économique inégalitaire et prédateur. Continuer à promouvoir des technologies superflues et énergivores comme la 5G ou la voiture autonome est irresponsable à l’heure où nos modes de vie doivent évoluer vers plus de frugalité et où nos efforts collectifs doivent être concentrés sur la transition écologique et sociale.
 
L’absence de résultats de cette politique est patente : comme l’a relevé le Haut Conseil pour le climat, le budget d’émissions de gaz à effet de serre fixé par la Stratégie nationale bas carbone française n’a pas été respecté entre 2015 et 2018. En dépit des déclarations de bonnes intentions, l’empreinte carbone par habitant de la France (incluant les émissions importées) reste aujourd’hui encore supérieure à son niveau de 1995, à 11 tonnes d’équivalent CO2 par habitant et par an, alors qu’elle doit descendre à 2 tonnes d’ici 2050.
 
La prochaine décennie sera décisive pour limiter l’ampleur des dérèglements à venir. Nous refusons que les jeunes d’aujourd’hui et les générations futures aient à payer les conséquences de la catastrophe sans précédent que nous sommes en train de préparer et dont les effets se font déjà ressentir. Lorsqu’un gouvernement renonce sciemment à sa responsabilité de protéger ses citoyens, il a échoué dans son rôle essentiel.
 
En conséquence, nous appelons à participer aux actions de désobéissance civile menées par les mouvements écologistes, qu’ils soient historiques (Amis de la Terre, Attac, Confédération paysanne, Greenpeace…) ou formés plus récemment (Action non-violente COP21, Extinction Rebellion, Youth for Climate…). Nous invitons tous les citoyens, y compris nos collègues scientifiques, à se mobiliser pour exiger des actes de la part de nos dirigeants politiques et pour changer le système par le bas dès aujourd’hui. En agissant individuellement, en se rassemblant au niveau professionnel ou citoyen local (par exemple en comités de quartier), ou en rejoignant les associations ou mouvements existants (Alternatiba, Villes en transition, Alternatives territoriales…), des marges de manœuvre se dégageront pour faire sauter les verrous et développer des alternatives.
 
Nous demandons par ailleurs aux pouvoirs publics de dire la vérité concernant la gravité et l’urgence de la situation : notre mode de vie actuel et la croissance économique ne sont pas compatibles avec la limitation du dérèglement climatique à des niveaux acceptables. Nous appelons les responsables politiques nationaux comme locaux à prendre des mesures immédiates pour réduire véritablement l’empreinte carbone de la France et stopper l’érosion de la biodiversité. Nous exhortons également l’exécutif et le Parlement à faire passer les enjeux environnementaux avant les intérêts privés en appliquant de manière ambitieuse les propositions issues de la Convention citoyenne pour le climat et en prolongeant son mandat pour lui donner un pouvoir de suivi de leur mise en œuvre.
 
Tribune initiée par :
Joana Beigbeder, Enseignant-chercheur en science des matériaux, Institut Mines-Télecom – Mines Alès (IMT Mines Alès)
Frédéric Boone, Chercheur en astrophysique, Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP)
Milan Bouchet-Valat, Chercheur en sociologie, Institut national d’études démographiques (Ined)
Julian Carrey, Enseignant-chercheur en physique, Institut national des sciences appliquées de Toulouse (INSA Toulouse)
Agnès Ducharne, Chercheuse en climatologie, CNRS – Institut Pierre-Simon-Laplace (IPSL)
Tanguy Fardet, Chercheur post-doctorant en neurosciences computationnelles, Max Planck Institute for Biological Cybernetics – Université de Tübingen
Kévin Jean, Enseignant-chercheur en épidémiologie, Conservatoire national des arts et métiers (Cnam)
Jérôme Mariette, Ingénieur d’études en bioinformatique, Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE)
Françoise Roques, Chercheuse en astrophysique, Observatoire de Paris
 
Texte original complet + lien de pétition ici : https://rebellionscientifiques.wordpress.com/

1280x680_080_hl_acornu_946319

Posté par Guyloup à 22:18 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

Le mystère de la carte de Saint Valentin (1870)

Liliane (14 ans) et Narcisse (15 ans) discutent en prenant leur gouter dans la cuisine, en compagnie de leur soeur aînée, Rose, la maitresse d'école de la petite ville.

Elle les écoute distraitement, lorsque tout à coup ce dont ils parlent attire son attention. Ils viennent de mentionner son amie Joséphine, la jeune couturière qui loue une chambre, et la pièce du Rez-de-Chaussée où elle a installé son atelier de couture.

- Pouvez-vous répéter ce que vous avez dit ? leur demande-t-elle.

- Joséphine a un amoureux secret, il lui a envoyé une carte pour la Saint Valentin. répond Narcisse avec un grand sourire.

Comme c'est elle qui les élève, et qu'en plus elle est leur maitresse d'école, elle se doit de reprendre son frère :

- Ce sont des choses qui ne te regardent pas, , ce n'est pas bien d'en parler, le réprimande-t-elle gentiment.

IMG_1564-1

Liliane garde le silence ; elle n'a pas envie de se faire disputer aussi. 

- Si, ça nous regarde un peu, parce que je trouve que Joséphine a l'air toute bizarre depuis ça, insiste Narcisse.

- Ça c'est vrai, elle a l'air bizarre depuis quelques jours, confirme Liliane.

- Allons, allons, les enfants, on parle d'autre chose s'il vous plait, leur ordonne Rose, gentiment, mais fermement.

Toutefois, dès qu'ils sont partis faire leurs devoirs , Rose va voir son amie.

IMG_1735-1-3

Elle la trouve en plein travail car Joséphine coud si bien qu'elle a de plus en plus de commandes et envisage même de prendre une apprentie quelques heures par semaine.

- Je te rapporte la dernière revue de "La mode illustrée" que je t'avais empruntée, dit Rose en entrant dans l'atelier.

IMG_1739-1

- Ce n'était pas urgent, répond Joséphine. Je l'ai déjà lue en entier et j'ai pris tous les patrons qui étaient dedans.

- Et bien, je voulais aussi te parler d'autre chose, avoue Rose d'une air un peu gêné . Voilà, depuis quelques jours, tu as l'air préoccupée ; mêmes les enfants l'ont remarqué. J'espère que tu n'as pas d'ennuis.

IMG_1740-1

- Pas d'ennuis, non, mais un mystère ! répond Joséphine en souriant et en rougissant.

Elle se tourne vers l'armoire, et l'ouvre en ajoutant :

- Je vais te montrer de quoi il s'agit.

IMG_1742-1

Elle tire un tiroir et ajoute encore :

- Ne parle à personne de ce que je vais te montrer surtout.

IMG_1743-1

Elle sort une superbe carte de Saint Valentin et un pendentif en forme de coeur, au bout d'une jolie chaine en or.

- Voilà, j'ai reçu ceci pour la Saint Valentin, mais je ne sais pas qui l'a envoyé. Le pendentif était dans la carte, avec des petits coeurs tout mignons.

IMG_1744-1-2

Rose déplie la carte.

IMG_1745-1

- Elle est magnifique, s'exclame-t-elle. L'homme qui a fait ça pour toi doit vraiment être très amoureux.

IMG_1745-1-3

- Peut-être bien, mais je voudrais bien savoir qui c'est, s'exclame Joséphine. À ton avis, a-t-il oublié de signer, ou bien est-il timide ?

IMG_1746-1

- Je pense qu'il n'a pas osé signer, dit Rose, il a peut être peur que tu le repousses, et va doucement se manifester encore jusqu'à ce que tu comprennes de qui il s'agit. C'est si romantique !

- J'espère vite découvrir qui c'est, dit Joséphine en remettant la carte et le pendentif dans le tiroir de l'armoire. Parce qu'un homme qui a de si délicates attentions doit avoir un grand coeur.

IMG_1747-1

- Je te le souhaite mon amie, dit Rose.  Si il convient à ton coeur, je vous souhaite autant de bonheur que j'en ai eu durant nos fiançailles et notre année de mariage avec Laurenzo, ajoute-elle en refoulant les larmes qui lui montent aux yeux, comme à chaque fois qu'elle évoque son tendre mari disparu l'hiver dernier durant un terrible blizzard. 

IMG_1748-1

Elle serre tendrement son amie dans ses bras, et la quitte pour retourner dans la cuisine.

IMG_0755-1

Et là, tout en préparant la pâte pour la quiche de ce soir, elle commence à passer en revue tous les hommes célibataires de la ville et des alentours !  Qui peut bien avoir envoyé cette carte à son amie Joséphine ?!!!!

Dans la réalité, cette superbe carte à l'ancienne manière m'a été envoyée lors de l'échange de Saint Valentin qui a eu lieu sur le groupe American Girl Dolls Historical Crafts, et c'est la talentueuse Donna Oerlheim qui me l'a envoyée.

Ces cartes, très courantes au 18e et 19e siècle, et réalisées aussi bien par les hommes que par les femmes lors de la Saint Valentin, s'appelaient des "puzzle purse cards", c'est à dire une "carte bourse en puzzle". Le nom est justifié par la forme de la carte, qui se replie deux fois sur elle même, et contient à l'intérieur une ou des petites choses en guise de cadeau. À chaque étape de repliage, une phrase et dessin en 4 parties se complètent.

11bbc7ea35d4de541a33d8521ccb4bbd puzzlepurse1-copy

Alors, à votre avis, qui peut bien avoir envoyé cette carte à Joséphine ???? aurons-nous droit à un mariage un jour ?!

Bon dimanche :-)

♥♥♥

PS : quelques images de la revue "La mode illustrée" de 1870, année où "vivent" mes personnages :

ScreenShot03622

ScreenShot03624

ScreenShot03625

ScreenShot03626

mode-illustree-1870-36-p283

ScreenShot03630

ScreenShot03627

ScreenShot03637

ScreenShot03629

et bien sur, des patrons de tous les modèles présentés dans chaque revue.

ScreenShot03636

 

29 février 2020

La conception du "zéro déchets" vue par les québécois !

En vente dans des supermarchés (ici un supermarché de la chaîne IGA, à Trois-Pistoles au nord de Québec), des sacs "zéro déchets" pour prendre les légumes au lieu de les mettre dans les sacs en plastiques (toujours offerts) ....

MAIS ...... 

des sacs en nylon vendus emballés dans des barquettes de polystyrène et du plastique alimentaire !

84256845_10217431552842213_1713743984632791040_n

 

Doit-on en rire ? 676979274

ou en pleurer ? 4006102916 (1)

 

 

 

Bon samedi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 00:51 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,
28 février 2020

Spécial country music pour Chantal et Paul

Peut-être vous souvenez-vous des 3 poupées AG en triste état que j'avais trouvées pour 18,70 $ sur eBay, dont je vous parlais ICI il y a quelques semaines, sur lesquelles quelqu'un s'était visiblement essayé à faire un maquillage avec du feutre.

Après un minimum de restauration, j'en avais obtenu ceci :

AméthysteTopaze

Pour la troisième, ça allait, les dégats étaient minimes,  mais pour les deux autres, aussi mignonnes soient-elles, leur maquillage trop forcé me chicotait vraiment.

Comme je ne pouvais pas obtenir de  peroxyde de  Benzoyle (Cutacnyl) sans prescription, j'avais abandonné l'idée de les nettoyer. 

Mais je me suis souvenue de cette vidéo : Fixing an old AG Doll!

Alors j'ai tenté la peinture acrylique. J'ai bien aimé le résultat. J'ai ensuite mis une perruque blonde de Julie Allbright sur la tête de Tenney Grant, afin de lui rendre sa blondeur originale en attendant de trouver sa vraie perruque, et une perruque de Léa Clark sur la tête de.... (pas encore trouvé qui elle était), puis je leur ai un peu épaissi les sourcils parce que je n'aime pas quand ils sont trop fins, et  voilà le résultat :

IMG_1725-1 

IMG_1722-1

 

Mais oui, ce sont bien celles des 2 médaillons du haut de message ! et celles que vous voyez sans corps sur le message dont je donnais le lien en début de texte.

Depuis, elles ont trouvé leur place : elles sont devenues deux musiciennes de country, nommées Melody et Harmony.IMG_1721-1

 Avec leur copain Johnny,  ils ont monté un groupe qu'ils ont nommé "The three gray hats" (Les trois chapeaux gris).... original, non ? 

Ils préfèrent le country "Bluegrass", le vrai, le traditionnel, mais aiment aussi le country blues, ainsi que le country western et le country rock à l'occasion.

IMG_1734-1

Je sais que, en plus de Chantal et Paul à qui je dédie ce message,  il y a pas mal d'amateurs de musique country parmi les internautes de ma connaissance, alors voici une vidéo qui vous fera entendre ces trois instruments joués avec virtuosité par.des jeunes de 10, 14 et 15 ans assez sympas : Bluegrass virtuosity from ... New Jersey? | Sleepy Man Banjo Boys

Bon vendredi :-)

♥♥♥