05 février 2013

Prévisions météo à l'américaine... on fait parler les marmottes !!!

En Amérique du nord, le principe du "jour de la marmotte" est simple : l'animal, tiré de son sommeil hivernal le 2 février, sort de son terrier. Si la marmotte ne voit pas son ombre et demeure à l’extérieur, c'est signe que l’hiver se terminera bientôt. Si, au contraire, elle prend peur en voyant son ombre, elle retournera se cacher sous terre, indiquant que l’hiver durera six semaines supplémentaires.

IMG_4670-naturelimages.com

Les origines : La tradition du jour de la marmotte s'inspire de la Chandeleur, une fête religieuse chrétienne également célébrée le 2 février. Selon la coutume, une Chandeleur ensoleillée annonce encore six semaines d’hiver, et une journée grise signifie un printemps hâtif.

Mais l'idée de se fier au comportement d'un animal pour prédire l'arrivée du printemps se rapporte également à d’anciennes croyances populaires européennes : les agriculteurs observaient la fin de l'hibernation d'un animal, que ce soit l’ours, le blaireau ou le hérisson, selon les régions, afin de déterminer le meilleur moment pour ensemencer leurs champs. Ces croyances ont été importées en Amérique du Nord par les colons germaniques, qui se sont  principalement installés en Pennsylvanie. Ne trouvant pas de blaireaux en Amérique, ils ont attribué des pouvoirs divinatoires à un animal plus commun sur le nouveau continent : la marmotte.

Les marmottes les plus célèbres : Une dizaine de villes possèdent leur marmotte devineresse, mais quelques-unes d'entre elles ont acquis une plus grande notoriété.

- Punxsutawney Phil: Phil, qui réside à Punxsutawney, en Pennsylvanie-USA, est la marmotte «officielle» des États-Unis, et sans doute la plus connue. L'organisation qui prend soin du rongeur durant toute l’année, affirme que les autres marmottes oracles sont des imposteurs; seul Phil peut réellement prédire l'arrivée du printemps, et sa prédiction est toujours exacte! Même si l’espérance de vie d’une marmotte est d'environ 10 ans, la légende veut qu’il n’y a eu qu’un seul Phil, et que celui-ci tiendrait sa longévité d’un élixir magique. La ville de Punxsuatawney et son célèbre rongeur apparaissent dans le film Groundhog Day, mettant en vedette Bill Murray.

- Wiarton Willie : Willie, une marmotte albinos de Wiarton, en Ontario-Canada, tiendrait son don de clairvoyance du fait qu’elle soit née exactement sur le 45e parallèle, à mi-chemin entre l’Équateur et le Pôle Nord. Elle aurait un taux de précision de 90 %, selon ses curateurs. Contrairement à son cousin pennsylvanien, Willie n’est pas immortel ; il est d’ailleurs décédé en 1999, deux jours avant la date de sa prédiction annuelle, à l’âge vénérable de 22 ans. Heureusement, le rongeur a eu le temps de livrer sa prédiction annuelle avant son décès... du moins, c'est ce que les responsables de l'événement ont voulu faire croire! Son successeur, Wee Willie, n’a pas eu la même longévité ; il est mort en 1996, pour être remplacé par Wee Willie 2, qui assure toujours la relève à ce jour.

- Shubenacadie Sam : Sam est annuellement la première marmotte à effectuer sa prédiction en Amérique du Nord, puisque la ville de Shubenacadie, en Nouvelle-Écosse-Canada, se situe dans un autre fuseau horaire. Sam effectue sa prédiction depuis 1987. Contrairement aux autres marmottes, Sam n'hiberne pas : il est nourri et passe l'année dans une maison spécialement chauffée, ce qui l'empêche de s’endormir pour l’hiver.

- Fred de Val-d'Espoir : la marmotte Fred, dans la petite ville de Val-d'Espoir, dans la région de la Gaspésie au Québec-Canada, est le seul rongeur à effectuer une prévision printanière au Québec. L’évènement se tient sur le perron de l’église de la petite municipalité. Elle est toutefois moins expérimentée que ses congénères; il ne s'agira en 2012 que de sa troisième prédiction (au cours des trois premières années, Fred ne s’est trompé que lors de la première édition de l'évènement).

Et la météo dans tout ça ?! : Bien que les responsables des différentes cérémonies prétendent le contraire, les prédictions des rongeurs sont loin d'être toujours exactes ! des météorologues ont évalué les données des 40 dernières années pour en venir à la conclusion que le taux de réussite des marmottes est en fait de... 37 %, soit à peine plus d'une bonne prédiction sur trois. Évidemment, le résultat de la prévision dépendra grandement de l'état du ciel au 2 février : si le ciel est nuageux, les chances que la marmotte voit son ombre seront plus faibles que lors d'une journée ensoleillée !

Et.... finalement, le résultat du 2 février 2013 : Au cours d’une cérémonie qui a réuni des centaines de personnes, tôt samedi matin, à Val-d’Espoir, en Gaspésie, Fred est sortie de son terrier et a vu son ombre. L’hiver devrait donc se poursuivre pour au moins six autres semaines.

Mais.... le problème est que cette année, Fred ne s'entend pas avec ses collègues ontarienne et américaine !!!! :

- En Ontario, Wiarton Willie a prédit un printemps hâtif...

- Et la plus célèbre des marmottes, Punxsutawney Phil, en Pennsylvanie, n'a pas vu son ombre non plus, ce qui signifie que la fin de l'hiver approcherait à grands pas....

Qui croire ?!!

Posté par Guyloup à 03:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 février 2013

La chandeleur et ses crêpes

La Chandeleur (Fête des chandelles) est une fête populaire d'origine païenne liée à la lumière, elle correspond aussi à une fête religieuse chrétienne autrement appelée la Présentation du Christ au Temple. On disait aussi autrefois Hypapante.

Aujourd’hui, on connait surtout la Chandeleur en tant que jour des crêpes. On raconte que c’est ce même pape Gélase Ier qui faisait distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome.

CrêpesOn dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l’hiver sombre et froid.

Il existe encore de nos jours toute une symbolique liée à la confection des crêpes :
- On fait ainsi parfois sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d'or, (par exemple un Louis d’or) ou à défaut une monnaie, et ce dans la main gauche afin de connaître la prospérité pendant toute l’année, il s'agit de faire en sorte que la crêpe atterrisse correctement dans la poêle.
- On dit aussi que la première crêpe confectionnée doit être gardée dans une armoire et qu’ainsi les prochaines récoltes seront abondantes6. Il est parfois précisé qu'il s'agit du sommet d'une armoire et que la crêpe est alors réputée ne pas moisir et éloigner la misère et le dénuement.

À l'occasion de la Chandeleur, toutes les bougies de la maison devraient être allumées.
La tradition demande aussi de ne ranger la crèche de Noël qu'à partir de la Chandeleur, qui constitue la dernière fête du cycle de Noël.

Mais d'où vient donc cette Chandeleur ????

Longtemps en Europe, l’ours fut l’objet d’un culte qui s’étendit de l’Antiquité jusqu’au cœur du Moyen Âge. Les peuples germains, scandinaves, et dans une moindre mesure celtes, célébraient la sortie d’hibernation de l’ours vers la fin du mois de janvier ou le tout début du mois de février.

Mais la date faisant l’objet des plus importantes célébrations était le 24 janvier dans la majeure partie de l’Europe. Il s’agissait du moment où l’ours sortait de sa tanière pour voir si le temps était clément. Cette fête était caractérisée par des déguisements ou travestissements en ours, et des simulacres de viols ou d’enlèvements de jeunes filles.

L’Église catholique chercha pendant longtemps à éradiquer ce culte païen. Pour ce faire, elle institua la Fête de la Présentation de Jésus au Temple qui est célébrée le 2 février et qui correspond à la Fête de la Purification de la Vierge Marie.

Cependant, les célébrations de l’ours et du retour de la lumière continuaient lors de feux de joie et autres processions de flambeaux. Le pape Gélase Ier institua donc au Ve siècle la fête des chandelles.

Du XIIe au XVIIIe siècle, la chandeleur fut appelée « chandelours » dans de nombreuses régions françaises où le souvenir du culte de l'ours était encore très présent.
Il est indéniable qu’il subsista longtemps des cultes païens en Europe que les souverains chrétiens et les Églises ont cherché à éradiquer.

Mais pour que « l’hypothèse de l’ours » soit ici éclairante, il faudrait, selon certains, qu’elle soit opérante à Rome au milieu du ve siècle, là où la fête de Noël a été fixée au 25 décembre, et à Jérusalem, là où l’usage liturgique s’est établi de fêter la Présentation. En fait il n'y a pas besoin de cet éclairage, le calendrier chrétien lui-même s'en chargeant. En effet on y voit que la Chandeleur y est fixée au 2 février, et la Sainte-Brigitte au 1er février (Brigitt étant le nom de la Déesse celtique, célébrée à date équivalente). Il y a également la Saint-Ours d'Aoste, la Saint-Blaise (qui signifie "ours"). De plus la Chandeleur est l'ouverture de la période carnavalesque ; or l'ours est l'animal carnavalesque par excellence.

Reste que la "festa candelarum" à Rome commémorait la recherche de la Déesse de la Lumière Perséphone enlevée par le Roi de l'Autre Monde Hadès, par sa Mère la déesse de la Vie Déméter. Perséphone n'étant plus dans notre monde les ténèbres étaient omniprésentes, sa mère a alors éclairé sa recherche avec une torche, et a fini par obtenir que sa fille serait sur Terre et sur l'Olympe pendant 2/3 de l'année (période claire), et dans l'Autre Monde (les Enfers) durant 1/3 du temps (saison hivernale).

La fête des chandelles symbolise donc le retour de la Lumière.

Février par ailleurs tire son nom de "februar": purifications (depuis l'Antiquité). Le christianisme a donc placé la fête de la Purification de la Vierge à ce moment. La purification dont il s'agit est celle de la sortie de la "ténèbre hivernale". Les mythes de la Belle au Bois dormant ou de Thésée et Ariane (par exemple) narrent la libération de la lumière (l'Aurore de l'année) par le "chevalier solaire".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chandeleur

Posté par Guyloup à 03:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2013

Carte brodée à la machine

Une carte brodée à la machine.

2

Posté par Guyloup à 02:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 janvier 2013

Deux petits cadres abandonnés qui revivent

Voilà 2 petits cadres qui avaient été mis à poubelle de recyclage, laquelle s'est renversée avec les forts coups de vent du jour ; je passais par là, je les ai vu et je les ai emportés pour leur trouver un nouveau foyer à ces petits jumeaux là... et les voici une fois bien nettoyés, une heure après leur entrée à la maison ils avaient repris vie : je les avais garnis avec 2 petites broderies faites à l'automne dernier.  Ne sont-ils pas mignons ces petits jumeaux ?

1

Posté par Guyloup à 02:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2013

Facile à faire : une boite de conserve, un vieux jeans, un bout de dentelle, une machine à coudre (pour coudre la petite poche), un pistolet à colle ; à noter, pour protéger la pointe des ciseaux, j'ai fait un fond ultra-rembourré. Mon seul regret est de ne pas avoir fait la poche dans la version verticale du jeans, afin de contraster avec les rayures horizontales du tissu en dessous.

Sur la première photo, la paire de ciseaux qui a inspiré le motif que j'ai brodé (à la machine à broder) faisait sa fière en admirant son image brodée !!!  IMG_4442

mais regardez cette seconde photo, elle a sagement intégré sa future place dans la poche destinée aux petits ciseaux :IMG_4445

La boite est intégralement recouverte, intérieur compris.IMG_4447

À noter pour les brodeuses que je n'ai pas utilisé de fil argent et or pour broder ces ciseaux, mais les numéros gris 917 et jaune 768 de Thread Delight, des fils à broder en polyester qui ont un brillant digne des meilleurs fils de rayonne ; je les achète  sur Ebay, à 124$ les 100 bobines de 1000 m, livrés en 8 jours à travers le monde, je donne des détails sur mon blog de broderie, ici :http://brodamaryllis.canalblog.com/archives/2013/01/18/26188186.html ; je n'ai pas d'actions chez eux, je préfère le préciser ! lol !

Posté par Guyloup à 02:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2013

Voici le résultat du travail de mon week-end... et non ! il n'y en a pas deux, c'est juste réversible selon l'humeur du jour !

12

détails :

34

Brodé en rouge sur lin écru : j'avais une petite envie de rétro campagnard, juste pour me consoler de ça :ScreenShot02747heureusement qu'il y a le bricolage, la broderie, le scrap, la cuisine.... même pas la photo, parce que honnêtement à -30°c je préfère rester au chaud à la maison ! mais si vous voulez voir quand même à quoi ressemble notre hiver un jour de soleil (denrée rare !), vous pouvez cliquez ici :http://naturelimages.canalblog.com/archives/2013/01/08/26094688.html

Posté par Guyloup à 02:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2013

Comment je range mes échevettes de fils mouliné

Articlée précédemment paru sur mon ancien blog 2009-2013 : http://bricoguyloup.canalblog.com/ 

Je sais que cet article ne servira à rien pour la majorité d'entre vous, mais peut être que cela aidera pour un débutante en broderie main qui passerait par là, comme l'est une membre de mon forum Mille et 1 passions ; donc voici comment je range mes échevette de fil.

Je les mets dès leur achat sur un petit carton, où j'indique le numéro de la couleur, puis je les range dans un panier contenants de grands casiers superposés (grands, car j'en ai beaucoup beaucoup beaucoup !), ce qui me permet de les trier en suivant les couleurs de la planche DMC carte-couleur-mouline-special-dmc (si j'ai une échevette Anchor, je lui attribue le numéro correspondant en DMC, mais en indiquant les 2 numéros sur le carton) : IMG_4029

Utilisation : je débobine une longueur d'aiguillée, et je re-coince le fil dans une des encoches, et là de la longueur des 6 brins coincés, je sépare le nombre de brins nécessaires, je coupe ces brins, et les brins restants non coupés seront rembobinés autour du carton et coincés dans l'autre encoche :IMG_4034ici, on voit que j'ai déjà prélevé 2 fois 2 brins, et il reste une aiguillée de 2 brins à prendre, qui va être rembobinée jusqu'au prochain besoin de cette couleur.

Quand j'ai fini avec une couleur, et qu'il reste du fil sur l'aiguille, je ne défais pas mon aiguille, je la coince dans les brins, ainsi elle est toute prête pour la prochaine fois, et il n'y a pas de gâchis de fil (je dois avoir pas loin de 150 ou plus d'aiguilles dormantes sur les cartons, toutes prêtes pour une utilisation rapide) :IMG_4036

Voilà, c'était juste pour partager ceci avec celles d'entre vous qui ne savent pas encore comment ranger leurs échevettes et risquent de se retrouver avec des paquets de fils désespérants à utiliser si ils s'emmêlent....

Posté par Guyloup à 17:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 janvier 2013

Des yaourts très fermes

Ma yaourtière ayant lâché, j'ai profité d'une occasion pour en acheter une autre, c'est une marque Donvier, d'une excellente qualité, que voici :

d.Yogurt( http://frozentreats.cuisipro.com/en/Yogurt-cat59.html )

Lorsque j'ai lu le mode d'emploi (parce que je lis TOUJOURS les modes d'emploi, même si je fais des yaourts depuis 30 ans avec une traditionelle Seb, je voulais le lire, par principe !), j'ai été fort étonnée de voir qu'ils disent de mettre les couvercles fermés sur les pots pour lancer la procédure ..... ????????? me disant qu'il y avait surement un truc spécial avec cette yaourtière là, j'ai essayé : et les yaourts n'ont pas pris, ils étaient super liquide ! j'ai donc refait une fournée avec la méthode habituelle : 1 litre de lait (bio) entier + 3 cs de lait en poudre écrémé  + 2 cs de sucre de canne roux, sans mettre les couvercles, et là, pas de problème, ils sont bien fermes.... en voici la preuve :

IMG_4246plus ferme que ça, c'est le béton !!

La condensation que vous voyez dans les pots s'est faite lorsque j'ai mis les couvercles après la fin du cycle, car contrairement aux SEB comme mon ancienne, qui chauffent avec une consommation de 160 W quelques heures et s'arrêtent, celle-ci maintient la température tout le long du cycle avec un consommation de 13 W, donc les yaourts sont tièdes à la fin du cycle, et mettre les couvercles crée une petite condensation un peu amplifiée visuellement sur cette photo car elle est moins visible que ça en réalité ; je le précise pour vous dire que ce n'est pas du tout de l'eau qu'on voit sur le yaourt à l'arrière.

Donc, si vous avez un jour une yaourtière Donvier qui vous indique de mettre les couvercles pour faire vos yaourts, sautez cette ligne d'instructions là !

Posté par Guyloup à 02:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2013

Un peu de douceur

...voici une petite image pour les amateurs de tendresse, vintage bien sur, comme j'aime en voir dans mon logiciel Sourire

V1_zpsa3826dd1

Posté par Guyloup à 03:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2013

J'aimerais payer des gros impôts, ça prouverait que je gagne beaucoup d'argent

Tant que nous accepterons que les friqués se servent de l’argent de la planète exclusivement pour s’enrichir encore plus, eux, c'est que nous accepterons de laisser détruire notre terre, notre avenir, et celui de nos enfants....

Tant que des gens comme les républicains américains, qui étaient capables d'accepter de faire faire faillite à leur propre pays, ou encore qu’un gros c.. d’acteur sera capable de sortir du pays avec son argent et aller se vendre au pays le plus offrant, comme une simple p....., dans les deux cas, les uns comme les autres pour ne pas payer plus d’impôt, on verra des images comme celles ci-dessous, alors que payer des impôts est le geste le plus citoyen qu’une personne puisse avoir : participer à la survie de l’économie de son pays en nos temps qui se détraquent......

Sans compter que moi-même, j’aimerais bien devoir en payer des gros impôts, ça prouverait que je gagne beaucoup d’argent....!!!

Pour mettre en image ce que donnent ces mentalités, voici des photos prises (mais les tortues pondent dans plusieurs autres pays pauvres) au Costa Rica, sur une plage où viennent pondre les tortues ; ils ont ramené ces tristes photos... elles parlent d'elles même, non ?

Ces photos sont destinées à tous les naïfs qui pensent que la disparition des espèces est uniquement due au changement climatique : non, elle est aussi due aux pays riches qui laissent les pays pauvres mourir de faim, obligeant ainsi les habitants à faire ce genre de chose pour nourrir leur famille : détruire une espèce pour vendre les oeufs et avoir un peu d’argent.... c’est un peu comme pour les orang-outangs et la déforestation, et bien d’autres millions d’espèces qui disparaissent de plus en plus vite chaque année....

1

2

4

6

3

Posté par Guyloup à 03:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]