08 mai 2010

Images originales !

Quelques photos originales, juste pour le coup d'oeil....

1

2

3

4

5

Posté par brico-guyloup à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 mai 2010

Les incohérences du système :-(

Vu dans un journal qui traînait sur une table en allant prendre un café à Sherbrooke.

Posté par brico-guyloup à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Des outils anciens retrouvés dans les glaces

Lu sur RCI (radio canada international) :

LA FONTE DES GLACIERS MET AU JOUR DES OUTILS ANCIENS
La fonte des glaciers dans les montagnes du nord-ouest du Canada a révélé au grand jour des outils de chasse anciens. Parmi les découvertes faites figurent notamment un outil vieux de 2.400 ans qui permettait de projeter des lances, et des arcs et des flèches datant de 850 ans. Ces armes rudimentaires fabriquées par des chasseurs nomades ont été découvertes près de glaciers dans la chaîne des monts Mackenzie, au Yukon, où des caribous se rassemblent l'été depuis des millénaires pour échapper à la chaleur et aux insectes piqueurs. Tom Andrews, un archéologue rattaché au Centre du patrimoine nordique de Yellowknife, a commencé ces fouilles en l'an 2000 après que des chercheurs eurent trouvé par hasard une pointe de fléchette vieille de 4.300 ans près d'un glacier en recul. Les chercheurs comptent retourner rapidement sur ces sites pour collecter le plus d'objets possibles avant qu'ils ne soient piétinés par les caribous ou décomposés par l'acidité des sols.

Posté par brico-guyloup à 22:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bravo Marie-Pierre !

Une histoire belle comme je les aime.... Marie-Pierre est membre du groupe de photo de mon mari, elle vit en France, en Loire-Atlantique ; l'an dernier elle est passée nous voir avec son mari et sa fille lors de ses vacances au Québec, elle est vraiment une super fille sympa ; il y a peu d'années, elle a vaincu la saleté de maladie qu'on cible avec un petit ruban rose...

Et a elle voulu vaincre encore plus que la maladie.... et elle s'est lancée dans la course. Et voilà qu'elle a fini son premier marathon.... BRAVO MARIE-PIERRE ; dimanche soir elle nous a écrit ceci sur le groupe : J’ai vaincu le marathon, distance mythique en 4h33’…avec un classement de 1579/1705 tout le monde confondu, et dans ma catégorie : 49/63. Donc je savoure la réussite de ce nouveau défi !

Je vous livre ici le compte-rendu de sa course, on a l'impression de courir avec elle.... quel magnifique exemple de volonté sur l'adversité... voilà pourquoi je voulais partager ceci avec vous, pour vous donner du courage si vous en avez besoin.

366_85Marathonienne ? pourquoi pas moi ? il y a 1 an à peine je jurais que ce n’était pas pour moi… Mad et sans l’aide des amis je n’aurais jamais tenté de peur de ne pas y arriver ! au bout de ces 10 semaines de prépa j’ai passé mon temps à douter de mes capacités à franchir la ligne. Hier encore en voyant que certains programmes faisaient des sorties de 3heures j’ai été prise de panique ! Mais inscrite j'étais alors au départ je serai!
Hier avant de me coucher tout était prêt, comme au temps des compets de patins des filles ! le petit-dej, la ceinture, les fruits à mettre dans la potion magique, jusqu’à la juste dose sucre/sel !!!! La tenue posée prête à être enfilée ! j’ai opté pour le maillot manche courte de la planète avec par-dessus mon maillot du club : ainsi je sentirai le vent de la souffler ! lever à 5h45 après une nuit courte ! (réveil à 3h00), du coup je suis prête bien avant l’heure forcément…et le stress monte,monte,mooonnnte !!! affraid HALTE ! je sors mes fleurs de Bach qui ont peut-être un effet placebo mais c’est déjà ça ! enfin on quitte la maison et contrairement à hier l’accès est assez facile. Mon mari me dépose et je retrouve les copains. Tout de suite le stress retombe. J’ai enfilé mon super sac poubelle car la météo est fraiche !!! shaking
Enfin chacun se place dans son temps «espéré ». Je ferai équipe avec ma copine Dany, même objectif, même foulée et mêmes douleurs mais aussi même « rage » rambo de passer la ligne alors nous comptons l’une sur l’autre. Nous nous mettons derrière le ballon rose 4h30. c’est parti maintenant on y est….les dernières consignes du chef : restez prudentes, pendant au moins 5kms restez en dessous de votre vitesse puis allez y doucement, attention jusqu’au 38 car il y aune côte. » OKI on a compris le message on veut la ligne donc ballon rose s’en va à fond de train et nous restons tranquilou derrière ! c’est super le départ, il fait beau, les gens nous encourage, nous foleyons un peu, savourons, mais attention au chrono alors des que l’on se laisse embarquer oups, rectif. Sur le parcours 6 passages de ponts, (le dernier au 40ème !) et deux côtes. Les kilomètres défilent nous sommes à l’aise, nous répondons aux encouragements des gens, papotons de bêtises, repérons des groupes qui sont comme nous : « des débutants ». Sur le parcours il y a de nombreux C'est vraiment grisant cette ambiance..1er ravito : on prend notre verre d’eau au vol , et on file puis on repasse au point de départ avant de partir pour de bon …cette fois on est vraiment dedans….Il nous faudra 5 bons kms pour nous réchauffer et moins sentir nos muscles. Nous faisons des coucous à nos copines réparties sur le parcours pour nous encourager, c’est sympa. Tous les 5 kms je contrôle nos temps de passage et nous tenons la « route ». Nous traversons notre 3ème pont via Trentemoult ! les copains nous croisent ils sont sur le retour ! Pierrick notre président vient même nous taper la main pour nous encourager. C’est très joli comme coin et les gens super sympa, je suis impressionnée car beaucoup connaissent l’ACC, notre club ! même les cyclistes que nous croisons nous lancent des « ALLEZ les filles de l’ACC ». Florence nous fait l’immense plaisir d’être là bouffée d’oxygène. Puis direction St sébastien, là ce n’est pas drôle ! une ligne droite de trop plein de kms ! c’est ch.. ! mais bon mais bon on passe le 21 sur le boulevard des pas enchantés , joli nom, en 2h17 tps officiel, 2h15 temps gps.: 2 de + que ce que nous avons prévu… Dany commence à souffrir du genou, je lui file ½ ibuprofene pour tenir. La douleur passe, moi les mollets commencent à devenir durs, je les détend en essayant de modifier la foulée, le souffle est là, habituellement sur un semi nous sommes complètement nazzes à ce stade, là ça va et on s’étonne d’entendre les bips du GPS qui annonce le passage des kms qui déroulent. Par contre toujours prudentes les filles : on reste à notre foulée, on boit aux ravitos, (à partir de là nous décidons d’attraper les verres au vol et de s’éloigner pour ne pas avoir de mauvaises tentations), et entre la potion magique du dieteticien du club. Disciplinées les nanas. AIE ! maintenant les choses se corsent : plus de terrain plat on commence à monter…on passe le 25, les jambes s’alourdissent mais le moral est là, on commence à dépasser des gens par ci par là, on se prend le pont de Bellevue, c’est beau ok cette vue mais quel vent !!! et puis pas glop la montée…on va arriver au 28 sur Ste Luce, une longue côte nous attend, on la prend prudemment, on n’accélère pas, sous une pluie battante, le vent et le froid !!!…par contre jusque là nous étions toutes les deux, une nana à 500mètres devant nous, elle est à allure constante mais nous avons repéré qu’elle ne s’arrête pas aux ravitos. Pourtant elle a l’air de bien mener sa barque. on la rattrape entre les ravitos et elle nous lâche ensuite mais ce n’est pas grave. On ne nous double pas donc nous respectons notre allure ! Le 30ème arrive, on a peur du mur, on s’y prépare, un coup de potion magique, et on détourne l’attention…et là MAGIE ! une copine de l’acc est là et nous traversons la route pour lui toper la main, ca fait du bien au moral depuis Florence il n’y avait plus personne, et qqs mètres plus loin la petite famille de Dany : elle en est toute émue !! il faudra que je la retienne car elle a des ailes maintenant !!!! ça aide à passer le cap ! Tiens notre copine s’est arrêté au ravito et elle a dû avoir du mal à en repartir ! au ravito suivant nous serons dans le jardin des plantes et là ce sont les cop’ de l’ACC qui seront là ! mais faut bien avouer que là on commence à être fatiguées…muscles très durs, un petit caillou m’agace sous la plante des pieds, il sort d’où celui là ?? ce 35ème il ne finit pas d’arriver ! Nous passons quand même beaucoup de personnes, enfin voilà l’équipe ! ca fait plaisir à voir ! du coup des ailes nous poussent, une copine nous accompagne en
vélo un bout de chemin et nous « ordonne » d’être affichées sur les résultats du club !!! donc d’aller au bout ! oui maintenant malgré la douleur des jambes, des mollets, les chevilles qui tirent nous irons au bout nous le savons. Attention on ne lâche pas les chevaux non plus n’oublions pas la côte de 38ème…Tiens cette fois ce sont mes petits loups qui sont là qui nous encouragent, je ne verse pas ma larmichette mais je suis vachement touchée !! Je sais qu’ils sont fiers et du coup j’oublie tout, les doutes sont loin derrière moi, de toutes façons je la franchirai cette P..de ligne et en courant ! 39ème cette fois c’est mon mari qui est là, lui aussi est heureux de voir que je suis encore là, on file, dernier pont, en vue, Marie nous accompagne en courant (elle était de trail hier !!) elle pleure de nous voir tenir notre défi et vivra avec nous ces derniers kilomètres les plus longs et les plus beaux. Nous passons à côté la ligne d’arrivée mais nous avons encore 2 kilomètres à parcourir…Dany s’arrête pour prendre un verre, moi je n’ai pas vu et je commence à lancer l’accélération…oups, je ne la lâche pas donc je ralentis qu’elle me rattrape. Et on repart mais d’avoir coupé l’accélération j’ai un peu de mal à repartir, Dany est dans le rouge, je lui propose de ralentir encore pour franchir la ligne elle passe devant moi et je repère les « dangers » estrades, pavés et je lui sert de poisson pilote : elle est au bout, moi les douleurs sont là et bien là, mais elle est où cette arrivée ? je lève le nez je savoure, le quai les anneaux…et dire qu’en partant ce matin je n’y croyais pas !!! une arche, on appelle notre cop au podium :1ère VF2 !!! je crie de joie, encore 100m,50, on franchit la ligne en se tenant par la main. Marathonienne nous sommes ENSEMBLE ! -))).
Une fois la médaille autour du cou nous rejoignons l’équipe, nos familles, fières de notre défi, demain nous allons payer notre effort mais demain est un autre jour et refaire le marathon nous aidera à passer la journée !
Nous n’avons pas connu de vrai coups durs, mal oui mais on s’y attendait mais ce fut moins dur que mon premier Orvault, moins dur que St André..moins rapide aussi ! nous aurions sans doute pu mettre moins de temps mais nous voulions la ligne et n’étant pas sûres de nous nous avons opté pour la prudence !
Maintenant place à la récup en faisant du
vélo piscine.
Merci aux amis qui étaient là sur le parcours, et à ceux qui étaient dans ma tête et me soufflaient la marche, la course à suivre -))))

http://www.skytopic.com/12534414739-1er-marathon-nantes-2010

Posté par brico-guyloup à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2010

Digi, secret et hommage

Mes chatounes pour définir le mot "secret" !

Un autre montage que j'ai fait pour rendre hommage à un mon grand-père qui aurait eu 100 ans la semaine dernière si il n'était pas parti bien vite en 1976....

Posté par brico-guyloup à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 avril 2010

Réalisations récentes, sachets et cartes brodées

17042010 026 Pochette précieuse pour la belle-fille : de la soie sauvage rose thyrien et dentelle chantilly noire.

17042010 033 17042010 031

17042010 028 

 

14042010 006-Edit 14042010 009-Edit 14042010 010-Edit 14042010 011-Edit 14042010 013-Edit 14042010 014-Edit 14042010 015-Edit

Posté par brico-guyloup à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2010

Les aventures du pied de biche fronceur et du couvre lit !

25 février 2010

TERMINÉ !

Le voilà fini. Bon, j'ai lavé le couvre-lit avant de poser le volant de dentelle, mais il a besoin d'un bon coup de fer à repasser... que j'aurais du passer avant de faire la photo, je l'avoue !

075

 

 

19 février 2010

CONTENTE !!

Et voilà, j'ai réussi à trouver un pied fronceur (ruffler, comme on dit ici, pour parler en bon français !).

Pour la petite histoire, je suis allée à Sherbrooke, je ne citerai pas le magasin, où on m'a dit "ah ben, vous savez, on n'en a pas parce que ces pieds là sont tous fabriqués en Chine maintenant, c'est pas solide, ça casse vite, si vous y tenez vraiment on va vous en faire venir un, mais c'est entre 25 et 75 $ et si ça casse, on ne peut rien faire".

Ça donnait à réfléchir.... je suis repartie. Puis mon mari m'a dit : "si on passait voir le gars sympa qui répare des machines à coudre dans la boutique au fond de Club Tissu ?".... j'avais des doutes... mais bon.... pourquoi pas, puisque c'était sur notre route. Et là, ce fort sympathique monsieur me sort un tiroir plein de pieds de biche qu'il a là, attendant sagement des nouveaux propriétaires ! un rêve, surtout pour moi qui voudrait tous les avoir :-) et j'ai trouvé chez lui mon "ruffler" pour l'énorme somme de .... 5 $ !! je vais y retourner avec mon stock, et lui prendre tout ce que je n'ai pas qui sera compatible avec ma Singer.... et oui, je suis une boulimique de pieds de biche ! riez si vous voulez, mais quand on a un besoin précis, on est bien content de les trouver, même si ce n'est qu'une fois tous les 10 ans !

Donc, voici l'engin :9022010_004

et voici le résultat :9022010_005

maintenant, il me restera à monter la dentelle froncée sur le bord du couvre-lit (demain normalement).

Et oui, je suis contente !!!!

 

 

18 février 2010

FRUSTRÉEEEEEE !!

Depuis longtemps je prévoyais d'ajouter un volant de dentelle anglaise beige à mon couvre-lit patch afin qu'il recouvre les montants de bois du lit : explications en photo :

18022010_002le patch du couvre-lit

18022010_004le niveau où il arrive (c'est un lit "King" comme on dit au Québec, c'est à dire en 180 de large, et j'ai fait avec ce que j'avais comme tissu, mais j'ai calculé un peu juste).

Le tissu, je le prends depuis des années au Comptoir Familial de Magog dès que je peux en trouver là qui soit suceptible de m'intéresser (en plus c'est une bonne oeuvre, puisque le comptoir familial est un organisme à but non lucratif, un peu dans le genre d'Emmaüs, où les gens déposent des choses usagées mais en bon état dont ils ne veulent plus, des bénévoles trient et revendent, et distribuent les bénéfices à des gens dans le besoin, comme récemment à une jeune fille de la région ayant besoin d'une grave opération de la machoire mais dont les parents sans assurance maladie ne pouvaient en assumer le coût).

Donc, voilà, je trouve enfin ma dentelle anglaise, hauteur 30 cm, longueur 25 mètres (j'avais fait 2 taies d'oreillers décoratifs et je veux les "volanter de dentelle" aussi, mais avec une plus petite hauteur de dentelle bien sur).... et je commence à la volanter, en utilisant pour cela un des vieux pieds de biche séculaires Singer que j'avais 44699526_p44700147_p(voir posts de octobre 2009)mais.... oh rage, oh désespoir, mon vieux pied à volanter (pied fronceur réglable) a décidé de rendre l'âme juste en cours de route :-((((

Il me reste à m'en trouver un autre... mais en attendant, je me retrouve avec le tas de 25 mètres de dentelle sur ma table de travail !

8022010_007 je n'ose pas la ré-enrouler car la partie déjà volantée risque alors de prendre des allures de vieille guenille.... espérons que je vais vite trouver mon pied de biche ! première étape, voir chez Singer à Sherbrooke, sinon, on verra ailleurs et il faudra que je range ma dentelle quelque part en attendant :-)

À suivre ! 

Posté par brico-guyloup à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2010

Sac à pyjama brodé

J'ai fait un sac à pyjama pour mon mari avec motifs brodés assortis à la frise de papier peint de sa salle de bain (pour qu'il pense à y mettre son pyjama au lieu de le laisser traîner sur la porte de la cabine de douche !).

J'ai pris des photos de la frise et j'ai créé des fichiers de motifs de broderie à la machine à broder à partir des petites maisons de cette frise, puis je les ai brodés sur un velours vert sombre que j'ai ensuite transformé en sac suspendu.

Voici un aperçu de la frise de papier peint :11

Voici un aperçu du motif numérisé (fichier dessiné à la main avec un logiciel pour le rendre lisible par la machine à broder) : Screen_Shot003

et voici le résultat brodé 2 sur un infernal tissu de velours strech, l'horreur à broder, même avec le tissu de support placé en dessous, il m'a fallu mettre un film fin sur le dessus pour éviter l'étirement dû à l'élasticité du tissu.

Bref, le résultat final est là, un sac avec rabat brodé, fini par un biais, avec un pompon pour l'ouverture facile, le tout monté sur une tringle pour le suspendre :

sac (toujours pas plus douée pour les photos d'intérieur au flash.... vivement que je retrouve les beaux jours et la photos animalière en pleine nature, je m'y sens nettement plus à l'aise !).

Posté par brico-guyloup à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2010

Une astuce

Aujourd'hui, je vais vous montrer un petit truc qui me permet de broder à la machine pour un peu moins cher ! Bien sur, il y avait l'astuce des carrés non-tissés d'assouplissant textiles pour sèche-linge comme tissu de renfort, et maintenant, j'ai trouvé ceci en plus :

habituellement, sur tout tissu pelucheux ou fibreux, on met de l'hydrosoluble (qu'on appelle communément du "fusible"), soit dessus et dessous, soit dessus et avec un renfort dessous. Et bien j'ai trouvé que l'hydrosoluble que j'utilisais habituellement ressemblait pas mal au film alimentaire de ma cuisine ! alors j'ai essayé, je je vous assure que c'est parfaitement concluant. J'ai testé sur les deux variétés ci-dessous (ce sont des marques du Québec, ne cherchez pas les mêmes en France !). Le film plastique est indiqué "`très épais" pour le micro-ondes, mais en réalité je ne vois pas de différence avec le film alimentaire normal, par contre celui à presser est plus proche de l'hydrosoluble spécial pour la free standing lace (la dentelle sur le cadre).2

Vous voyez ici le tissu éponge (ratine pour le Québec), monté sur le cerceau avec une feuille de film alimentaire dessus et une dessous (ne regardez pas l'état du tissu éponge, je ne fais pas mes tests sur du tissu de première qualité, question d'économie ; s'amuser avec la brodeuse est une chose, se ruiner en est une autre !).3

Avantage : pour couper les fils, c'est super car les ciseaux ne s'accrochent dans rien et glissent à merveille sur le film plastique4

Ça se déchire en un clin d'oeil en tirant dessus et la brillance fait qu'on voit très bien si il reste un petit morceau désobéissant qui fait de la résistance5

Bref, un nouvel essai que je juge aussi concluant que celui que j'avais fait il y a quelques jours ; je n'avais pas voulu encore vous en parler, préférant tester une fois de plus, mais là, je le fais, car ça marche très bien.

Un dernier détail, ce motif comporte une partie appelée points de "point de croix" dans PE-Design, bien que j'appelle cela un point de quadrillage en réalité ; toutefois, le film alimentaire brillant (la boîte du haut sur la photo ci-dessus) reste sous le quadrillage brodé, et donne un effet de brillance délicat absolument superbe, je regrette que cette photo ne lui rende pas hommage, mais je vous conseille de l'essayer vous-même pour vous en rendre compte 6

Bonnes broderies :-)

Posté par brico-guyloup à 13:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

28 novembre 2009

Jour de pluie = couture d'une jupe

Il pleuvait, j'avais du lainage écossais et une jupe droite, longueur aux genoux, que j'aime bien porter, j'ai repris les pièces composant la jupe et j'en ai fait un patron, mais plus long, pour utiliser mon tissu écossais. Elle est fendue à l'arrière, et doublée pour ne pas faire de poches aux fesses ou genoux. En fait, je rêve de me faire un kilt, mais il faut beaucoup de tissu, un bon patron, et surtout la méthode pour faire des plis permanents, et là, je ne sais pas comment m'y prendre.

Voilà le résultat, la jupe a l'air cabossée car il vente à décorner un boeuf !!

jupe281109

Posté par brico-guyloup à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]