27 juillet 2021

Les filles à la plage et la fumée des feux de forêt

Chapitre 45 des Aventures de Fleur au Canada

Les incendies de forêt se rapprochent et aujourd'hui, la journée fut sous le signe du "smog" dû à leur fumée apportée par le fort vent qui souffle en quasi-permanence depuis des jours.

ScreenShot06532

ScreenShot06533

 

Fleur et Elsa se sont dit que si elles allaient au bord du lac, l'air serait peut-être plus respirable parce que les particules fines contenues dans cette fumée sont très irritantes.

Elles sont donc parties en vélo, bien que Santé-Canada ait déconseillé aujourd'hui de faire la moindre activité physique en extérieur, pour limiter justement le volume de particules fines inspirées, mais bon.... les jeunes n'en font qu'à leur tête, c'est connu.

Quand elles ont emprunté la route habituelle, elles ont été étonnées de voir à quel point l'intensité de la fumée embrumait le paysage.

IMG_1932-1

À tel point que le mont Orford avait disparu !

IMG_4764-1

Normalement, c'est ça qu'on voit à cet endroit !! (photo prise il y a 3 semaines) :

IMG_3877-1

Courageusement, elles ont continué leur chemin, malgré leur gorge qu'elles sentaient irritée.  

IMG_1930-1

IMG_4782-1

Arrivées au bord du lac, elles sont restées stupéfaites de découvrir que c'était presque pire qu'en campagne :

IMG_4784-1

IMG_4799-1

Malgré tout, elles étaient venues jusque-là, elles ont décidé d'en profiter ; elles ont retiré short et t-shirt et se sont installées sur la plage.

Elles ont commencé par s'enduire de crème solaire parce que le soleil voilé par la fumée était quand même fort et qu'elles n'avaient pas envie de prendre un coup de soleil. 

IMG_1940-1

- Je ne pensais vraiment pas qu'on aurait autant de fumée au bord de l'eau, s'est exclamé Elsa.

- C'est bizarre, j'ai l'impression que l'eau la retient, a répondu Fleur. 

IMG_1951-1

- Dis, tu n'as pas peur que ça vienne jusqu'ici ? a timidement demandé Elsa.

- De quoi ? la fumée ? elle est déjà là ! a rétorqué Fleur en riant.

IMG_1950-1

- Non, les feux de forêts...

- Eh bien, il faut croiser les doigts pour que quelque chose les arrête, soit la pluie, soit le vent qui change de direction.

IMG_1952-1

- Il y a des orages prévus ce soir, peut-être qu'il y aura enfin de la vraie pluie ; tout est si sec, ça me fait peur.

- Moi aussi j'ai peur et comme ça n'y change rien, je pense qu'on ferait mieux de penser à autre chose, a sagement conclu Fleur. Par exemple, on pourrait penser à aller se tremper les pieds dans l'eau, non ? 

IMG_1954-1-2

Aussitôt dit, aussitôt fait, elles sont allées se tremper, mais sans nager parce qu'elles n'ont pas confiance dans la qualité de l'eau des lacs, souvent contaminés aux cyanobactéries, les fameuses algues bleu-vert si mauvaises pour la santé (le nombre de signalements de cyanobactéries a plus que doublé en 2020, mais seulement 6 lacs ont reçu la visite d’inspecteurs qui ont d’ailleurs confirmé la présence de l’algue bleu-vert), beaucoup étant en train de s'eutrophiser sans que personne ne fasse rien pour arrêter ce massacre (voir ICI  et  ICI ). 

- C'est quand même triste d'être dans un pays si beau, mais si peu respecté, dit Fleur.

- Oui, ça m'étonnait toujours quand je venais chaque année en vacances voir mon père, répond tristement Elsa. On dirait que les gens d'ici pensent que, comme il y a beaucoup de forêts et beaucoup de lacs, ce n'est pas grave s'ils sont en mauvais état parce qu'il en reste encore d'autres un peu plus loin ; alors ils ne se gênent pas pour les polluer, comme si ce n'était pas grave.

IMG_1969-1

- C'est un peu fou de voir qu'on vient d'un pays où les gens sont 10 fois plus nombreux sur une surface 5 fois plus petite, mais malgré leur "empilage", ils sont bien plus attentifs à la nature.

- C'est surement parce qu'en France en ont moins qu'ici, alors ils se rendent compte qu'il faut préserver le peut qu'ils ont.

IMG_1966-1

- Écoute le boucan de tous ces gros moteurs de hors bords et de wake boats polluants qui foncent et déglinguent les rives et brassent les sédiments des fonds de lacs, c'est vraiment honteux de les autoriser sur des lacs qui n'ont que 5 à 10 mètres de profondeur, ajoute Fleur.

- Oh, attends, tu vas voir quand on va sortir les deux kayaks qu'on utilisait avec mon père, ceux qui sont rangés dans l'abri de jardin chez Grand-maman Nadette, tu n'as pas fini de pester contre ces fous qui viennent exprès essayer de nous faire chavirer en passant près de nous pour nous faire de la vague, s'exclame Elsa.

- Heu.... je commence à me dire que ce n'est peut-être pas une si bonne idée que ça que tu m'inities au kayak, alors !

Et là, Elsa a raison : les hors bords et les wake boats sont une calamité sur nos lacs, indépendamment du fait qu'ils sont dangereux pour les nageurs, kayaks, les canots et les petits bateaux à voiles tranquilles (voir ICI ), ils sont extrèmement polluants avec leurs moteurs à essence (voir ICI )

IMG_1960-1

Les filles se sont séchées et rhabillées, et ont repris la route, constatant que la fumée était toujours là. 

IMG_4771-1

IMG_4778-1

IMG_4803-1

 

IMG_4805-1

IMG_4811-1

En rentrant, elles se sont précipitées sous la douche, pour bien nettoyer leur peau et leurs cheveux de tout ce qu'elles auraient pu ramasser dans l'eau du lac. Ici, on voit Fleur qui voudrait sortir de la douche..... OK, vas-y Fleur, on ne regarde pas !

IMG_4831-1

Bon mardi :-)

♥♥♥


25 juillet 2021

Fleur, Elsa, Natasha et Marysol se rencontrent

Chapitre 44 des Aventures de Fleur au Canada

Fleur et Elsa ayant aperçu Natasha dans le jardin voisin, elles l'ont interpellée et l'ont invitée à venir faire connaissance autour d'un rafraîchissement.

La jeune voisine a accepté mais les filles ont eu l'impression que c'était sans véritable conviction.

Une fois assise, Elsa lui a proposé un smoothie ou une limonade ; Natasha a répondu que n'aimant ni les fruits ni les produits laitiers, elle prendrait la limonade. Elle a demandé si elle pouvait fumer, mais Elsa lui a demandé de s'abstenir si elle le pouvait car elle fait de l'asthme et même dehors, la fumée lui cause une gêne respiratoire.

Au début, la conversation était laborieuse car aucun des sujets lancés par Fleur ou Elsa ne semblait intéresser leur voisine.

Toutefois, quand elles lui ont demandé si elle commençait à découvrir et apprécier Sherbrooke et sa région, Natasha s'est révélée intarissable sur l'absence de loisirs par rapport à toutes les sorties qu'elle faisait avec ses amis à Montréal ; sorties qu'elle s'est mise à leur décrire avec enthousiasme, parlant des restaurants, concerts et boîtes de nuit dans lesquels elle allait presque à chaque fin de semaine depuis qu'elle avait eu 18 ans et que ses parents ne pouvaient pas l'empêcher de sortir.

Elsa et Fleur l'écoutaient poliment, se disant qu'il leur serait difficile de devenir amie avec une jeune fille dont les goûts sont si différents des leurs.

IMG_4736-1

Au bout d'un moment, Marysol est arrivée (histoire de Marysol ici) parce qu'elle avait besoin de voir Christopher (histoire de Christopher ici) d'urgence ; son téléphone est éteint et ne l'ayant pas trouvé chez lui, elle a pensé que le jeune homme serait peut-être chez sa cousine.

Tout en lui apportant son smoothie à la menthe préféré, Elsa lui présenta leur voisine Natasha, puis elle lui expliqua qu'elle avait vu Christopher ce matin quand il était venu voir Grand-maman Nadette, il leur avait alors raconté qu'il partait faire une balade en vélo en campagne avec le responsable du club de photo pour préparer le prochain thème.

IMG_4752-1

Marysol a semblé contrariée.

- Il devient agaçant avec son club de photo, il n'y a plus que ça qui compte ; moi qui espérais qu'on pourrait sortir ce soir parce qu'on m'a offert deux billets pour un spectacle, a-t-elle dit d'un ton agacé. 

- Un spectacle de quoi ? il y a donc des endroits pour sortir ici ? moi qui pensait que c'était mortellement ennuyeux de vivre à Sherbrooke ! s'exclama Natasha.

IMG_4750-1

- C'est Sherblues & Folk, un festival musical urbain qui est décrit comme "électrisant" ; ça semble bien. Tu sais, il y a pas mal d'endroits pour sortir dans la ville et dans la région, c'est juste que tu ne dois pas encore les connaître. 

- Si tu ne sais pas avec qui y aller ce soir, je peux t'accompagner, proposa Natasha.

IMG_4751-1

- Mais oui, on va se faire une soirée entre filles, tant pis pour Christopher, il n'avait qu'à être là après tout !

Marysol et Natasha semblent avoir immédiatement sympathisé et Elsa et Fleur se sentent totalement exclues de leur conversation animée qui se met à tourner sur les spectacles, les concerts, les groupes, et les meilleurs liens de téléchargement de musique.

IMG_4738-1

Ensuite, Marysol, toujours aussi passionnée d'histoire, s'est lancée dans un comparatif sur les musiques primitives et la musique actuelle, ce qui a semblé fasciner Natasha. Fleur et Elsa ont trouvé cette digression beaucoup plus intéressante que le sujet précédent auquel elles ne s'intéressent pas du tout. 

Au bout de plus d'une heure de bavardages, Marysol et Natasha les ont finalement quittées pour que Nastasha avertisse ses parents qu'elle sortait et qu'elle s'habille pour la soirée.

Fleur et Elsa se sont presque senties soulagées de leur départ tellement ces bavardages les ont saoulées. Pour tout dire, elles en avaient un peu honte, mais elles étaient bien contentes de retrouver leurs habituelles discussions tranquilles, entrecoupées de moments de réflexion dans un silence paisible juste occupé par le chant des oiseaux que Fleur aime tellement écouter.

Néanmoins, elles sont ravies parce qu'elles voulaient que Natasha se sente moins seule et, d'après ce qu'elles ont vu, elles y ont réussi puisque, à partir d'aujourd'hui, elle aura au moins une amie pour l'aider à s'acclimater dans sa nouvelle vie sherbrookoise.

Bon lundi :-)

♥♥♥

Personnages :

Fleur : Happy Kidz, de Götz, modèle Emma customisée avec une perruque American Girl Lea Clark

Elsa : Happy Kidz, de Götz, modèle Sophie customisée avec une perruque American Girl Blaire Wilson

Marysol : Happy Kidz, de Götz, modèle Sophia customisée avec une perruque American Girl Nanea Mitchel

Natasha : Happy Kidz, de Götz, modèle Laura customisée avec une perruque Basics for Dolls (Etsy) 

-------------

Chapter 44 of Fleur's Adventures in Canada
Fleur and Elsa having seen Natasha in the neighboring garden, they called out to her and invited her to come and get acquainted around a refreshment.
The young neighbor agreed but the girls got the impression that it was without real conviction.
Once seated, Elsa offered her a smoothie or lemonade; Natasha replied that not liking fruit or dairy products, she would take the lemonade. She asked if she could smoke, but Elsa asked her to abstain if she could because she has asthma.
At first, the conversation was laborious because none of the topics launched by Fleur or Elsa seemed to interest their neighbor.
However, when they asked her if she was starting to discover and appreciate Sherbrooke and its region, Natasha was inexhaustible about the lack of leisure compared to all the outings she made with her friends in Montreal; outings she enthusiastically proceeded to describe to them, talking about the restaurants, concerts and nightclubs she had gone to almost every weekend since she was 18, an age at which her parents could not attend keep her from going out.
Elsa and Fleur listened to him politely, thinking that it would be difficult for them to become friends with a young lady whose tastes are so different from theirs.
After a while, Marysol arrived because she needed to see Christopher urgently ; she said his phone is off and not having found him at his home, she thought the young man would be maybe at his cousin's.
While bringing her her favorite mint smoothie, Elsa introduced her to their neighbor Natasha, then she explained to her that she had seen Christopher this morning when he had come to see Grandma Nadette, he had then told them that he was going to do a bike ride in the countryside with the head of the photo-club to prepare for the next theme.
Marysol looked annoyed.
- He becomes annoying with his photo-club, that's all that matters; I was hoping we could go out tonight because I was offered two tickets to a show, she said annoyingly.
- A show of what? So there are places to go out here? me who thought it was mortally boring to live in Sherbrooke! Natasha exclaimed.
- It's Sherblues & Folk, an urban music festival that is described as "electrifying"; it seems good. You know, there are quite a few places to go out in the city and the region, it's just you don't know them yet.
- If you don't know who to go with tonight, I can go with you, Natasha offered.
- Of course, we're going to have a girls night out, too bad for Christopher, he just had to be there after all!
Marysol and Natasha seem to have hit it off immediately and Elsa and Fleur feel totally excluded from their heated conversation which turns to shows, concerts, bands, and the best music download links.
Then, Marysol, still passionate about history, embarked on a comparison of primitive music and current music, which seemed to fascinate Natasha. Fleur and Elsa found this digression much more interesting than the previous topic which they did not care about at all.
After more than an hour of chatting, Marysol and Natasha finally left them so that Nastasha would warn her parents that she was going out, and get dressed for the evening.
Fleur and Elsa almost feel relieved by their departure : they feel drunk with all this chatter. To be honest, they are a little ashamed of it, but they are very happy to find their usual quiet discussions, interspersed with moments of reflection in a peaceful silence just occupied by the song of the birds that Fleur loves to listen to so much.
Nonetheless, they are thrilled because they wanted Natasha to feel less lonely and from what they saw, they succeeded since, from today, she will have at least one friend for help her acclimatize to her new Sherbrooke life.

Posté par Guyloup à 22:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Marysol galope

Chapitre 43 des Aventures de Fleur au Canada

Quand sa journée de travail sur le marché est terminée (revoir l'histoire ICI et ICI), Marysol revient à la ferme familiale.

Ensuite, elle selle son cheval, Mirador, et elle va faire une promenade autour des champs de ses parents, en longeant la forêt voisine. 

Elle n'a pas encore reçu le résultat de son concours d'admission à une bourse d'études pour l'université ; il était prévu qu'elle reçoive le courrier fin juillet. Plus les jours passent et plus elle se persuade qu'elle ne l'aura pas réussi. Alors, elle galope pour se changer les idées.

IMG_1919-1

IMG_1920-1

IMG_1921-1

IMG_1918-1

IMG_1925-1

Si vous voulez voir une de ces photos en grand format plein écran, ou la télécharger, cliquez ici : IMG_1924_1920

Bonne soirée ou bonne journée, selon le cas :-)

♥♥♥

(Marysol est une poupée Happy Kid de Götz, modèle Sophia, customisée avec une perruque American Girl Nanea).

When her day at the market is over (review the story ICI et ICI), Marysol returns to the family farm.
Then she saddles her horse, Mirador, and goes for a walk around her parents' fields, along the nearby forest.
She has not yet received the results of her entrance exam for a scholarship for the university; it was expected that she would receive the mail at the end of July. The more days pass, the more she is convinced that she will not have succeeded.

Have a good evening or a good day, depending on the case:-)

(Marysol is a Happy Kid doll from Götz, model Sophia, customized with an American Girl Nanea wig).

Posté par Guyloup à 13:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 juillet 2021

Le clafoutis-flan-quiche sans pâte aux courgettes de Elsa

Chapitre 42 bis des Aventures de Fleur au Canada

Comme promis hier, voici ce qu'Elsa avait préparé pour le souper.

Lorsqu'elle sortit le plat du four, elle dit à Fleur :

- tu me promets de me dire si c'est vraiment bon, hein ? ne fais pas comme Grand-maman Nadette qui dit que tout ce que je fais est bon. Voilà, c'est une espèce de "flan-clafoutis ou quiche sans pâte", avec des courgettes et de l'emmenthal ; je ne sais pas comment l'appeler !

IMG_4508-1

IMG_1536-1

Fleur a été catégorique :

- Je te promets de te dire honnêtement ce que j'en pense mais crois nous quand on te dit que c'est bon parce que tu sembles avoir un vrai don pour la cuisine, et tout ce que tu fais est VRAIMENT très bon.

IMG_4505-1

Effectivement, Fleur s'est régalée avec cette délicieuse recette bien de saison, et Grand-maman Nadette aussi à qui Elsa a été en porter une part. À l'origine, elle en avait vu une version sur le net (ICI) mais différente ; elle l'a modifiée, allégée et simplifiée. Comme sa recette a été jugée excellente, elle a copiée dans son carnet ; je me suis permis de la recopier pour vous !

Ingrédients

- 5 courgettes

- 1 belle tête d'ail entière

- huile d'olive

- 1 pot de crème fraiche (allégée de préférence pour les hanches !) 

- 1 tasse d'emmenthal râpé

- 4 oeufs

- sel, poivre

1) Selon votre gout, épluchez tout ou partie de la peau des courgettes, et coupez les en rondelles de 1,5 à 2 cm d'épaisseur

2) épluchez et hachez les gousses de la tête d'ail

3) mettez le tout dans une cocotte allant au micro-ondes (pour moi en pyrex), mélangez bien courgettes et ail

4) arrosez de 2 bonnes cuillerées à soupe d'huile d'olive + 1 fond d'eau (2 / 3 cm)

5) cuisez au MO à puissance maximum durant 10 minutes

6) égouttez et versez dans un plat allant au four

7) dans un bol, battez la crème avec les oeufs + l'emmenthal + sel, poivre

8) versez sur le mélange courgettes-ail précuit

9) enfournez à 190° à 200° pendant environ 20 à 25 mn (selon que vous êtes au niveau de la mer ou en altitude, comme je l'avais expliqué ICI )

Servez avec une belle salade verte, ou comme celle de Elsa, une salade de laitue avec vinaigrette aux oignons hachés, agrémentée de tomates cerises.

IMG_1530-1

Fleur s'est régalée, et elle a félicité Elsa ! Essayez la recette, je pense que vous vous régalerez aussi :-)

Bon samedi !

♥♥♥

Posté par Guyloup à 00:58 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 juillet 2021

Glace, orage sur la plaine, hémérocalles et hibiscus

Chapitre 42 des Aventures de Fleur au Canada

Il faisait chaud, lourd, orageux. Fleur et Elsa avaient une course à faire en ville ; en rentrant, elles ont voulu aller manger une glace sur "leur" banc dans le parc, mais il était occupé, ainsi que les bancs voisins.  Quelques coups de pédale de plus, et elles se sont rendues dans un endroit plus tranquille et se sont tout simplement assises par terre à l'ombre des arbres.

IMG_1848-1-2

En rentrant, les nuages s'amoncelaient et l'orage approchait ; Fleur a sorti son téléphone et elle a photographié le ciel vu de la plaine derrière chez Grand-maman Nadette :

IMG_4499-1

Puis, au cas où elles seraient abîmées par l'orage, elle a aussi photographié les hémérocalles fauves qui fleurissent devant la maison :

IMG_4502-1-4

IMG_4502-1-3

IMG_4502-1-5

Toujours curieuse de tout, elle se renseigne sur les plantes qui poussent dans le jardin dont elle doit s'occuper, ainsi elle a découvert que cette variété d'hémérocalle géante est une fleur sauvage qui pousse partout au Canada, dans les champs, les fossés et bien sûr les jardins où elles s'installent parfois sans même qu'on les y ait invitées,  mais qu'à l'origine, c'est une hémérocalle cultivée qui a été importée en Amérique au 17e siècle pour agrémenter les parcs des colons de la Nouvelle-France. Elle s'est particulièrement bien acclimatée puisqu'elle s'est vite échappée des jardins et s'est rapidement répandue, poussant sa route de plus en plus loin vers l'ouest, et ayant atteint la cote Pacifique au 19e siècle !  La fleur d'hémérocalle fauve sauvage ne dure qu'une journée, c'est pourquoi on l'appelle souvent "lys d'un jour".

Une fois la pluie terminée, elle est ressortie pour photographier une des énormes fleurs de l'hibiscus tropical rose qui pousse dans un gros pot de fleurs (qu'elle et Elsa devront rentrer dans la maison à l'automne, puisqu'elles doivent s'occuper du jardin de Nadette).

IMG_4394-1

IMG_4394-1-2

Pour l'hibiscus aussi les fleurs ne durent qu'une journée. Fleur est désolée de voir tant de beauté ne vivre que si peu de temps, c'est pourquoi elle aime les photographier, un peu comme si elle leur donnait une forme de vie éternelle sur écran, afin qu'on ne les oublie pas.

Pendant ce temps, Elsa s'activait en cuisine mais vous devrez attendre demain pour savoir ce qu'elle y préparait !

Si la photo de l'arrivée de l'orage sur la plaine vous plaît, je vous propose de la voir en 1920 pixels, à voir en détail ou à télécharger, en cliquant ICI (une fois l'image ouverte, cliquez à nouveau dessus pour l'afficher en grand format).

Bon vendredi :-)

♥♥♥


21 juillet 2021

Christopher et la photo

(english translation at the bottom)

Chapitre 41 des Aventures de Fleur au Canada

Mais où va donc Christopher d'un air aussi décidé chaque mardi après avoir terminé sa journée de travail à la jardinerie ?

IMG_1806-1

IMG_1804-1

La réponse est : au rendez-vous hebdomadaire de son club de photo. La photo est sa passion. Il fait des petits boulots à droite et à gauche dès qu'il le peut et garde chaque sou qu'il peut en économiser afin de s'acheter les objectifs dont il rêve pour l'appareil photo reflex qu'il s'est offert (d'occasion) l'an dernier.

Car comme beaucoup de garçons, Christopher a décroché des études très tôt. À 14 ans il a commencé à travailler à temps partiel, et c'est avec joie qu'il a totalement abandonné l'école dès qu'il a eu 16 ans, âge auquel il pouvait alors travailler à plein temps (voir ICI). Depuis trois ans et demi ont passé, il a maintenant deux emplois saisonniers fixes aux deux mêmes endroits qui font appel à lui chaque année : vendeur-caissier dans une jardinerie de Sherbrooke durant l'été, et vendeur-conseil à la station de ski du mont Orford en hiver. Ce qui prouve son sérieux, c'est qu'à partir de cette année, pour sa quatrième saison de travail à la station de ski, il y deviendra Chef d'équipe des ventes et du service à la clientèle. Il espère bien avoir aussi une promotion dans la jardinerie dès l'an prochain.

Remontons un peu dans le temps : la mère de Christopher était pédiatre ; tous les deux ans, elle partait durant 2 mois pour participer à un programme de Médecins sans Frontières dans des camps de réfugiés au nord de la Somalie, jusqu'au jour où elle a été enlevée avec 2 journalistes par une milice armée locale ; aucun des trois n'a jamais été revu vivant. Christopher avait 7 ans. Lorsque, à 13 ans, il avait annoncé qu'il voulait laisser tomber l'école à la fin du premier cycle de secondaire (voir ICI), son père s'était violemment fâché, voulant absolument que le jeune garçon continue sa scolarité et fasse un minimum d'études. L'enfant persévérant dans sa décision, il l'a puni, puis il l'a privé de sorties, lui a coupé son abonnement téléphonique, et bien d'autres sanctions encore. La soeur aînée de Christopher a tout fait pour le convaincre de renoncer à cette idée qu'elle jugeait folle, mais aucun de ses arguments n'a porté, et elle a fini par approuver le comportement de leur père. En réaction à ce qu'il considérait comme une injustice, Christopher s'est révolté et s'est mis à faire régulièrement l'école buissonnière.

Voyant que le ton montait de plus en plus entre son fils et son petit-fils, Grand-maman Nadette les a persuadés de la laisser héberger le jeune garçon, ce dont son père s'est trouvé fort soulagé car il ne savait plus comment gérer leur contentieux ni briser le mur qui s'était élevé entre eux deux. Contrairement à ce qu'il vivait chez son père, Christopher s'est alors vu encouragé par Nadette à travailler en dehors de ses heures d'école, mais à condition qu'il termine ses deux années de scolarité du mieux qu'il le pouvait (ou voulait), et elle l'a fait embaucher dans la ferme des parents de Marysol comme magasinier. Au contact chaleureux et plein d'humour de sa grand-mère, et voulant briller aux yeux de la belle Marysol, Christopher est rapidement devenu un jeune homme sérieux, ambitieux et courageux. Il a terminé son deuxième cycle de secondaire à 16 ans et a trouvé très rapidement les deux emplois mentionnés ci-dessus, qu'il occupe encore plus de trois années plus tard. Muni d'un petit pécule, et avec la garantie présentée par sa grand-mère, il a quitté la maison de Nadette pour emménager dans un petit appartement peu de temps avant l'arrivée de sa cousine Elsa.

Pour en revenir à sa passion pour la photo, il l'a toujours eue, ou presque toujours. Là encore, c'est à cause de Nadette, qui lui avait offert pour ses 10 ans un appareil bridge Powershot ; depuis ce jour-là, on a rarement vu Christopher sans son appareil photo ! Une année, à l'école, un professeur d'arts plastiques l'ayant rencontré par hasard dans la rue alors que le jeune garçon était en train de prendre des photos, a trouvé que ses prises étaient excellentes et a convaincu la direction de l'école de le laisser exposer plusieurs de ses clichés à la fête de fin d'année scolaire ; ses photos ayant été chaudement complimentées par les visiteurs, Christopher s'est trouvé conforté dans sa passion naissante et depuis, elle ne l'a jamais plus quittée.

C'est d'ailleurs le seul regret qu'il a de ne pas avoir continué sa scolarité plus loin, car pour passer un diplôme officiel de photographe, il aurait fallu qu'il continue ses études au Cégep (voir ICI). Alors, il se contente de participer au club de photo dans lequel règne une ambiance bien sympathique, et cela lui suffit.

Aujourd'hui, il est ressorti de l'atelier du jour avec le thème de la semaine : il devra rapporter trois photos sur le thème "scène de vie dans un parc public". Alors il est allé au parc Jacques Cartier, et il a cherché ce qui attirait son regard.

IMG_1825-1

Il a d'abord vu cette dame dans le coin des rochers ; hop, un cliché. Il a décidé de l'appeler "connectée solitaire".

IMG_4449-1

Puis il a continué à se promener et observer. Parce que l'observation est la part principale de la photo, et qu'il adore ces moments où ses yeux "fouillent" autour de lui pour trouver sur quoi ils vont s'arrêter et lui donner envie de cliquer.

IMG_1816-1-2

Et là, de l'autre côté des arbres, il a vu un père et ses enfants ; hop, un second cliché !

IMG_1817-1

Il va l'appeler... ? Il ne sait pas encore comment. Cette scène l'émeut, elle lui rappelle son enfance, avec sa soeur et son père, bien avant qu'ils se fâchent parce qu'il voulait arrêter l'école. Mais il gardera le cliché, parce qu'il lui plaît.

IMG_4446-1

Du coup, il arrête et décide de rentrer se cuire des lasagnes ; c'est l'occasion de décongeler celles qu'il s'est achetées la semaine dernière.  Des lasagnes devant un bon film, c'est un super programme. Eh oui, là aussi grand-maman Nadette a laissé ses traces : elle a fait découvrir le cinéma à Christopher lorsqu'ils passaient leurs soirées tous les deux chez elle devant son méga grand écran ! D'ailleurs, elle lui a offert une super télé 4K pour Noël dernier.

Après tout, il a toute une semaine pour trouver le sujet de sa troisième photo.

IMG_3382-1

(Christopher est une poupée Happy Kidz de Götz, modèle Frieda, customisée avec une perruque American Girl Logan Everett ; le vélo est de la marque American Girl)

Je remercie chacun d'entre vous qui avez laissé un commentaire sur mes précédentes publications ; merci infiniment pour ces gentils petits mots qui font ma joie du jour quand j'ouvre ma messagerie !

Bon mercredi :-)

♥♥♥

But where does Christopher go with such a determined air every Tuesday after finishing his day at the garden center?
The answer is: weekly photo club meeting. Photography is his passion. He does odd jobs right and left whenever he can and keeps every penny he can save to buy the lenses he dreams of for the SLR camera he bought ( used) last year.
Because like many boys, Christopher dropped out of school very early on. At 14 he started to work part-time, and it was with joy that he completely dropped out of school as soon as he was 16, at which age he could then work full-time. For the past three and a half years, he now has two permanent seasonal jobs at the same two places that call on him each year: salesman-cashier in a garden center in Sherbrooke during the summer, and sales consultant at the ski resort of Mount Orford in winter. What proves his seriousness is that from this year, for his fourth season of work at the ski resort, he will become Team Leader of Sales and Customer Service. He also hopes to have a promotion in the garden center next year.
Let's step back in time: Christopher's mother was a pediatrician; every two years, she left for 2 months to participate in a Médecins sans Frontières program in refugee camps in northern Somalia, until the day she was kidnapped with 2 journalists by a local armed militia; none of the three were ever seen alive. Christopher was 7 years old. When, at the age of 13, he announced that he wanted to drop out of school at the end of junior high, his father got very angry, absolutely wanting the young boy to continue his education and do a minimum of studies. The child persevering in his decision, he punished him, then he deprived him of outings, cut his telephone subscription, and many other sanctions. Christopher's older sister did everything to convince him to give up on this idea she thought was crazy, but none of her arguments succeeded, and she ended up approving of their father's behavior. In response to what he saw as an injustice, Christopher revolted and began to truant regularly.
Seeing that the tone was rising more and more between her son and her grandson, Grandma Nadette persuaded them to let her host the young boy, which her father was very relieved because he no longer knew how to manage their dispute or break the wall that had been raised between them two. Contrary to what he lived with his father, Christopher was then encouraged by Nadette to work outside his school hours, but on the condition that he completed his two years of schooling as best he could, and she got him hired at Marysol's parents' farm as a storekeeper. In the warm and humorous contact of his grandmother, and wanting to shine in the eyes of the beautiful Marysol, Christopher quickly became a serious, ambitious and courageous young man. He finished his upper secondary at 16 and very quickly found the two jobs mentioned above, which he still holds more than three years later. Provided with a small nest egg, and with the guarantee presented by his grandmother, he left Nadette's house to move into a small apartment shortly before the arrival of his cousin Elsa.
Coming back to his passion for photography, he always had it, or almost always. There again, it is because of Nadette, who gave her a Powershot bridge camera for her 10th birthday; since that day, we have rarely seen Christopher without his camera! One year at school, a visual arts teacher who happened to meet him in the street while the young boy was taking pictures, found his shots to be excellent and convinced the management of the school to let him exhibit several of his photos at the end of the school year party; her photos having been warmly complimented by visitors, Christopher found himself comforted in his budding passion and she has never left it since.
This is also the only regret he has for not having continued his education further, because to obtain an official diploma in photographer, he would have had to continue his studies at Cégep. So he is content to participate in the photo club in which a very nice atmosphere reigns, and that is enough for him.
Today, he came out of the day's workshop with the theme of the week: he will have to bring back three photos on the theme "scene of life in a public park". So he went to Jacques Cartier Park, and he looked for what caught his eye.

He first saw this lady in the corner of the rocks; hop, a cliché. He decided to call it “lonesome connected”.
Then he continued to walk around and observe. Because observation is the main part of the photo, and he loves those moments when his eyes "search" around him to find what they are going to stop on and make him want to click.
And there, on the other side of the trees, he seen a father and his children; hop, a second shot!
How is he going to call her ...? He doesn't know how yet. This scene moves him, it reminds him of his childhood, with his sister and his father, long before they got angry because he wanted to quit school. But he will keep the cliché, because he likes it.
Suddenly, he stops and decides to go home and cook himself some lasagna; this is an opportunity to thaw the ones he bought for himself last week. Lasagna in front of a good movie is a great program. Yes, there too Grandma Nadette left her traces: she introduced Christopher to the cinema when they both spent their evenings at home in front of her mega big screen! And she gave him a great 4K TV for last Christmas.
After all, he has a whole week to find the subject of his third photo.

Posté par Guyloup à 01:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 juillet 2021

Tonte du gazon et repos

Chapitre 40 des Aventures de Fleur au Canada

Comme la météo a prévu des orages avec un peu de pluie pour demain, Fleur et Elsa ont enfilé leurs shorts et sont dépêchées de tondre chez Grand-maman Nadette, puisqu'elles ont la charge d'entretenir le terrain et le jardin.

IMG_1765-1

Fleur préfère passer la tondeuse que ramasser l'herbe.

IMG_1772-1

IMG_1765-1-3

IMG_1759-1-2

C'est le contraire pour Elsa qui déteste se battre avec le fil électrique (une fois, elle l'a coupé en passant dessus avec la tondeuse !), elles n'ont donc aucun mal à se partager l'ouvrage.

Mais aujourd'hui, le ramassage de l'herbe n'avance pas vite parce qu'elle a tendance à rêvasser au lieu de manier le râteau à herbe !

IMG_1747-1

Une fois la tonte terminée, la tondeuse nettoyée et rangée, et la brouette remisée, elles se sont installées dans les chaises longues pour bavarder.

En réalité, c'est plutôt Elsa qui bavarde en chantant les louanges de James qu'elle espère revoir bientôt.

IMG_1790-1

Fleur l'écoute, partagée entre amusement et somnolence, et se demandant si elle sera aussi enthousiaste et bavarde que son amie si, un jour, elle tombe amoureuse elle aussi.

IMG_1786-1-2

La tondeuse a été fabriquée par Petit Mari : il a découpé le socle et les roues dans du bois. Le "moteur" est fait avec deux pièces de plastique issues du stock de "ça pourrait peut-être servir un jour pour un bricolage", collées ensemble. La poignée est une tige de plastique pliée à chaud avec un pistolet à chaleur. J'ai terminé en peignant le tout).

J'avais fait les chaises longues à l'aide du tutoriel qui est ICI 

Bon mardi !

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:15 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 juillet 2021

Bon lundi, bonne semaine

Ma petite troupe Götz se joint à moi pour vous souhater une bonne semaine, que vous soyez en vacances ou au travail.

IMG_4384-1-2 2

Et pour commencer, nous espérons que vous aurez un bon lundi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 23:43 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 juillet 2021

Natasha et Katerina

Chapitre 39 des Aventures de Fleur au Canada

Natasha adore sa petite soeur de 8 ans, Katerina.

Lorsqu'elles vivaient à Montréal, elle avait souvent rendez-vous avec ses copains et ses copines dans le joli parc Raimbaud (voir ICI) et parfois, quand sa mère lui demandait de garder sa jeune soeur, elle l'y amenait, ce qui ravissait l'enfant car ce parc est plein de canards, de bernaches et d'écureuils.

Aussi, en début de semaine, lorsqu'en revenant des courses leur mère leur a dit qu'elle avait aperçu un grand étang avec des canards pas très loin de la maison, la petite n'a plus une qu'une idée en tête : aller voir les canards. Bien sur, elle n'avait pas le droit d'y aller seule et elle a cassé les pieds à sa grande soeur chaque jour pour qu'elle l'y accompagne.

La grande n'avait pas du tout envie d'aller voir des canards, mais elle a fini par céder et elles y sont allées cet après-midi avec son Vespa. Elles se sont arrêtées en route parce que Natasha voulait s'acheter un paquet de cigarettes. Elle n'a pas le droit de fumer et pour que sa petite soeur ne la dénonce pas aux parents, elle lui a acheté une énorme sucette.

Arrivées à l'étang, elles ont vu qu'il était privé, mais qu'il n'était pas clôturé ; la maison du propriétaire était loin de l'autre côté de l'eau, elles se sont permis de s'en approcher.

La jeune Katerina exultait de joie !

- Regarde Nat, il y a une famille de bernaches ! Oh, regarde, il y a une famille de canards aussi ! Regarde Nat, regarde !! Oh, ils vont se croiser ! Maintenant les bernaches montent sur le talus ! Quand je serai vétérinaire, tu verras, je les soignerai tous !

- Arrête de crier comme ça Kat, tu les effrayes ! Il faudra que tu apprennes à parler moins fort si tu veux devenir vétérinaire, sinon tu feras peur à tes clients !

IMG_1739-1

Natasha finit par être amusée par l'enthousiasme de sa petite soeur et pour lui laisser un souvenir de cette promenade, elle prend des photos avec son téléphone.

IMG_4352-1

IMG_4356-1

IMG_4354-1

IMG_4360-1

De retour chez elles, Katerina a raconté à ses parents avec beaucoup (beaucoup !) de détails à quoi ressemblaient les canards et les bernaches, mais elle a tenu parole, elle n'a rien dit pour les cigarettes.

Pendant ce temps-là, Natasha était montée dans sa chambre et se remplissait les oreilles de hard rock en regardant si ses anciens copains de Montréal étaient connectés sur Facebook, afin de leur raconter encore combien la vie était "mortellement ennuyeuse" à Sherbrooke.

Bon dimanche :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 19:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 juillet 2021

Natasha n'est pas heureuse

Chapitre 38 des aventures de Fleur au Canada

Ce matin au petit déjeuner, Elsa a pris son ipad et a dit :

- J'ai demandé le nom de famille des nouveaux voisins à Grand-maman Nadette, et j'ai trouvé le Facebook de la nouvelle voisine ; elle s'appelle Natasha Kovalenko, et je crois que tu devrais le regarder.

- Puisque tu l'as déjà regardé, dis-moi donc ce qu'elle y dit ? répond Fleur qui a très envie de manger tout de suite son pancake bien chaud.

IMG_4335-1

- Elle n'est pas heureuse, tout simplement, explique Elsa. Son petit frère est mort, elle a quitté son pays, et maintenant elle déménage à nouveau, c'est dur pour elle. Regarde la vidéo qu'elle a enregistrée hier quand on la voyait dans le jardin. 

IMG_4337-1

Fleur prend finalement l'ipad.

Sur la page Facebook de la jeune ukrainienne, elle voit une vieille photo de famille, sans doute elle et ses parents, quand elle était petite.

Profil FB Natasha

Puis, elle commence à regarder la vidéo. 

IMG_4338-1

Elle écoute Natasha expliquer : "Je ne suis pas, ou plus, tout à fait la joyeuse fêtarde que vous croyez connaître. Quand on a quitté l'Ukraine pour aller vivre à Montréal, j'avais 11 ans. J'étais si malheureuse de ne plus voir mes grands-parents, mes oncles, mes tantes, mes cousins. Puis il y a eu la mort de mon petit frère, dont je ne me remets pas parce que je resterai toujours sûre que j'aurais pu l'éviter ; à ce moment là, j'ai cru qu'on allait repartir, mais non, on est restés. Avec le temps, j'ai fini par m'habituer à ma nouvelle vie à Montréal, surtout quand j'ai commencé à faire du théâtre, c'était exaltant, tout le monde me disait que j'étais douée et que j'irai loin. Et voilà que mon père a changé de travail et qu'on vient de déménager ici, à Sherbrooke, où je ne connais plus personne. Tous mes amis sont à Montréal ; qu'est-ce que je vais faire ici ? Je n'ai envie de rencontrer personne ici, je veux juste retrouver mes amis qui me manquent et continuer à m'amuser avec eux ; on aurait passé un bel été à rire dans les parcs, aller bronzer à la plage, faire du bateau sur le fleuve. En plus, mon père s'est mis dans la tête que je devais faire des études "sérieuses". Pour lui qui est médecin, des études "sérieuses", c'est des études scientifiques. Et ma mère le soutient. Mais moi, je déteste les sciences, la chimie, la biologie, les maths. J'ai dit que je voulais bien faire des études dans le social, mais pas dans les sciences et que j'acceptais d'apprendre le métier de coordinatrice sociale à l'université parce que dans tout ce qu'ils proposent comme cursus, c'est le seul que j'ai trouvé qui me plaise à peu près. Il a dit que je devrai me payer mes cours de théâtre en bossant si je ne faisais pas un meilleur choix de carrière. J'ai vu que ça l'avait blessé que je ne veuille pas être "plus que ça". Il attend tellement de moi, tellement trop. Comme si je devais remplacer mon petit frère et rendre mes parents fiers de lui et de moi en même temps. Je sens que je vais détester cet endroit, détester ces études, détester tout ce qui est cette nouvelle vie que je dois recommencer une fois de plus". 

IMG_1734-1

IMG_1726-1

IMG_1731-1

Quand Fleur repose l'ipad sur la table, son pancake est froid, mais elle n'y fait plus attention ; elle a les larmes aux yeux.

- Pauvre fille. Il faut qu'on aille faire la connaissance de notre nouvelle voisine, dit-elle. 

- Je le crois aussi, répond Elsa. 

IMG_4340-1

Les deux amies arriveront-elle a nouer une relation avec Natasha ?

Bon samedi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 17:54 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :