Hier soir, la maman de Grenadine a téléphoné au vétérinaire local pour savoir si quelqu'un recherchait le chien "perdu" (?) que la petite a ramené hier à la maison et qui a sagement dormi près de son lit sans bouger de toute la nuit.

Ce matin, lorsqu'elle a dû partir à l'école, Grenadine pleurait en embrassant le chien, persuadée qu'elle ne le reverrait pas si le vétérinaire trouvait son véritable propriétaire.

La maman le garderait volontiers car c'est un chien très doux, très bien élevé, propre et calme ; et aussi parce que la petite semble s'être aussi rapidement attachée à lui que la brave bête semble s'être attachée à la fillette.

Sur le conseil du vétérinaire, elle est allée à la SPA pour vérifier si ce brave toutou avait une puce électronique enregistrée : il en avait une. La propriétaire du chien a été contactée et elle l'a rencontrée lorsqu'elle est venue chercher le chien à midi pendant son heure de pause-repas.

C'est une jeune femme qui habite en appartement et qui a des difficultés pour garder ce jeune gros chien enfermé toute la journée, il aboie, dérange le voisinage et s'échappe dès qu'il le peut. Il est ce qu'on appelle "les chiens covid" : ces chiens que des gens ont adoptés sans réfléchir pour ne pas se sentir seuls durant le temps du confinement et du télétravail. Elle avoue franchement qu'elle se résignerait volontiers à s'en débarrasser si elle lui trouvait un bon nouveau maître qui habite une maison avec un jardin car elle ne peut pas continuer ainsi, autant pour elle qui doit aller travailler chaque jour, que pour ce chien de 2 ans qui est malheureux tout seul toute la journée.

La maman de Grenadine lui a alors proposé de l'adopter, en racontant la rencontre entre le chien et la fillette, et assurant que, ne travaillant pas, le chien ne sera jamais tout seul à la maison et pourra courir tant qu'il veut dans le jardin. Soulagée, la jeune femme a immédiatement donné son accord et le changement de propriétaire a été enregistré.

Inutile de dire que la maman était bien heureuse en rentrant à la maison en compagnie du chien ; elle avait si peur de voir la petite fille à nouveau en larmes en ne retrouvant pas son nouveau compagnon. 

Mais vous imaginez aussi sans doute la joie de Grenadine lorsqu'elle est est rentrée de l'école et qu'elle a appris que Poilu serait désormais tout à elle ! 

Elle l'a emmené jouer dehors dans la neige, qui, comme prévu, est bel et bien tombée et tombe encore.

En entendant des rires et des aboiements, Malik, le petit voisin d'en face, est sorti pour venir jouer avec eux.

- Tu me laisseras le promener des fois ? lui demande-t-il avec envie (car sa maman à lui ne veut pas de chien).

- Oui, d'accord ; on ira ensemble et tu tiendras la laisse si tu veux, promet Grenadine.

IMG_7792-1-2

Tout est bien qui finit bien, tant pour la fillette que pour ce brave chien :-)

Bonne journée,

♥♥♥