30 août 2022

Rose et la prochaine rentrée scolaire

Comme tous les professeurs et instituteurs (pardon, professeurs des écoles), Rose prépare la prochaine rentrée dans l'école de la petite ville où elle enseigne depuis quatre ans déjà.

IMG_2297-1

Elle a sorti des livres pour préparer quelques changements qu'elle voudrait apporter à certains de ses cours pour les plus grands de la classe. Elle adore son métier  d'enseignante et elle aime ses élèves de tout son coeur.

Sauf une !

Et elle s'en veut un peu de ne pas arriver à l'aimer comme les autres. 

En entendant son amie soupirer, Adrienne lève la tête de la broderie qu'elle allait commencer et lui demande quelle en est la raison.

- J'espère qu'avec une année de plus, Mellie sera un peu moins pénible et prétentieuse, et surtout meilleure élève afin que j'ai moins à la punir et moins à supporter les plaintes injustifiées de sa mère, explique-t-elle. 

Adrienne se met à rire.

- Oh mon doux Seigneur, pour ça, je crois que même en faisant des prières à genoux au Bon Dieu pour qu'elle devienne plus gentille, avec la mère qu'elle a, on n'a pas trop d'illusions à se faire ! répond-elle avec le doux accent de son Alabama natal. Heureusement que Monsieur McGill est intelligent et sait faire la part des choses entre sa fille, sa femme et les autres.

Rose ne peut pas s'empêcher de sourire en entendant la plaisanterie de son amie. Mais c'est vrai qu'elle appréhende de retrouver Mellie, la fille du Maire McGill, une jeune semeuse de trouble qui est souvent méchante avec les autres élèves, les écrasant de son mépris, et malheureusement soutenue par son arrogante mère.

La classe serait si tranquille et studieuse sans Mellie !

Mais Rose n'abandonne pas la partie, elle va tout faire pour que Mellie devienne une meilleure fille.

IMG_2300-1

On notera qu'en 1870 les enseignants étaient respectés, pas malmenés comme ils le sont de nos jours, tant par les élèves que par les parents, ou encore par l'Éducation Nationale. Je fais référence ici à ce qui s'apparenterait presque à de la maltraitance mentale que doivent subir certains enseignants.

Exemple pour l'une des membres de mon forum (où sont plusieurs enseignantes), une institutrice française, bien notée, qui exerce avec passion son métier depuis de nombreuses années, qui vient de passer la seconde partie de son temps de vacances à préparer une nouvelle classe pour laquelle rien n'existait, achetant elle-même du matériel, allant installer la salle par de nombreux aller-retours, préparant les cours et tout ce qui s'en suit, bref, s'investissant à fond depuis début août pour prévoir une bonne année pour cette classe de CM1 qu'on lui avait annoncée en juillet comme lui étant attribuée (nous avons, dans mon forum, une section "Le Journal du jour" dans laquelle nous nous racontons ce que nous faisons chaque jour, donc nous avons pu suivre tout le travail qu'elle a fourni et le temps que cela lui a pris sur ses vacances).

Mais imaginez vous donc qu'hier, coup de théâtre : on lui a appris que finalement cette classe allait être attribuée à une contractuelle !

Et, cerise sur le gâteau : quand elle a protesté en expliquant tout le travail réalisé et ses investissements personnels en temps et en matériel, la réponse du secrétariat a été "eh bien, c'est parfait, vous allez pouvoir passer tout ça à la contractuelle" !!! Puis qui encore ?!

Le pire, c'est qu'elle ne sait même pas encore où elle va être envoyée.... la veille de la rentrée ?!!

Félicitations à l'Éducation Nationale pour son organisation.... de merde.

Notez bien que nous avons exactement le même problème ici au Québec (voir les articles ICI - ICI  - ICI  ou ICI  avec en plus des classes vétustes, non ou mal entretenues, avec des faux plafonds qui s'effondrent, des crottes de rats et de souris dans les salles et les couloirs, certaines sans aucune fenêtre, et toutes ou presque sans aucune ventilation (cool avec la covid !).

Bonne rentrée !

♥♥♥


29 août 2022

Lutins et animaux "sauvages"

Tout d'abord, je vous remercie pour l'accueil chaleureux fait, ici et sur Facebook, à mes deux jeunes Canadiennes de la Nouvelle-France du 18e siècle, ainsi qu'à l'enthousiasme suscité par le prochain retour des aventures de Rose et sa famille.

Bien sûr, je n'abandonne pas les lutins, comme vous allez le voir ci-dessous (de toutes manières, je ne pense pas qu'ils se laisseraient abandonner !), mais le charme de mes American Girl commençait à me manquer, alors elles sont de retour sur mon blog :-)

Toutefois, aujourd'hui, ce sont à nouveau les lutins qui sont en vedette, avec Clémentine et Gepetto qui s'amusent à se lancer et se renvoyer des balles de baseball.

IMG_9028-1-2

Cette photo a été prise au parc des Nations à Sherbrooke, et comme vous pourrez le constater sur cette photo (prise par Petit Mari Chéri), nous n'étions pas seuls à admirer les lutins !

IMG_9030-1-3

- Mais qui sont ces mini-humains ? demande cette canne colvert.

IMG_2233-1

- Je sais pas, mais ils n'ont pas l'air méchants, lui a répondu l'écureuil gris.

IMG_2181-1

- C'est vrai qu'ils ont l'air sympa, mais petit ou grand, un humain, c'est dangereux, a dit le jeune goéland à bec cerclé.

IMG_2216-1

- Ne craignez rien, ce sont des lutins et ce sont nos amis ! a expliqué maman goéland, au grand soulagement des autres animaux qui ont pu venir assouvir leur curiosité.

IMG_2214-1

Bonne journée :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 21:53 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
25 août 2022

Marie-Félicité et la Nouvelle-France abandonnée

Vous savez que j'utilise des poupées American Girl de la série historique, mais que, si je respecte bien la période à laquelle elles sont sensées vivre (selon les romans relatant la vie de ces filletes devenues des personnages historiques américains), de mon côté je les adapte à une vie canadienne et je modifie leurs prénoms et noms de famille.

C'est ainsi que Felicity Merriman, la jeune américaine, vivant et soutenant la révolution d'indépendance de la jeune Amérique vis à vis de l'Angleterre, que je vous avais présentée ici il y a 3 ans : http://www.milleet1passions.com/archives/2019/08/28/37598304.html , est restée sur mes étagères pendans un long moment avant que se dessine son histoire canadienne sous le nom de Marie-Félicité Mercier.

En fait, son histoire canadienne est proche de l'histoire de sa voisine américaine : la tension puis la guerre entre Anglais et Français. 

Mais malgré tout une histoire bien différente.

Pour la découvrir, je vais devoir vous expliquer pourquoi et comment la Nouvelle-France est devenue le Canada, propriété de l'Angleterre.

Attention : je ne vais pas vous casser les pieds avec une fastidieuse leçon d'histoire !!! mais juste résumer ce qui s'est passé.

La Nouvelle-France était l'ensemble des colonies françaises d'Amérique septentrionale, ayant existé de 1534 à 1763. Elle était constituée des colonies d'Acadie (actuellement Nouvelle-Écosse), du Canada et de la Louisiane, comprenant le fleuve Saint-Laurent, les Grands Lacs et le Mississippi, le nord de la Prairie (Canada central) et la péninsule du Labrador.

Jacques Cartier entra sur le Saint-Laurent dès 1534, mais c'est seulement en 1604 qu'on établit le premier établissement permanent en Amérique du Nord à Port-Royal en Acadie. Cette colonie servait alors uniquement à la pêche et à la traite des fourrures. Les Français exploitaient les ressources dont ils avaient besoin et repartaient en Métropole.

Richelieu puis Colbert mirent ensuite en place les premières expéditions et établissements français qui donnèrent l'impulsion à la colonisation de la Nouvelle-France.

En 1664 furent envoyées 800  «Filles du Roy », c'est à dire des jeunes femmes, parrainées par le roi et éduquées à Paris par la fine fleur de l'aristocratie française qui partaient vers la Nouvelle-France pour s'y marier, y fonder un foyer catholique et établir une famille pour coloniser le territoire (contrairement à ce que pensent certains, elles n'étaient nullement des repris de justice ou femmes de mauvaise vie).

Elles représentaient près de 25 % de la population d'avant leur arrivée. Neuf ans après les premières arrivées, la population double pour un total de 6 700 âmes en 1672 ; elle triple en 1682 moins de 18 ans après l'arrivée des premières Filles du Roy pour un total de 10 000 âmes. Un siècle plus tard, la population s'élevait à 90 000 personnes.

Louis XIV avait décrété que "les officiers, les soldats et tous les sujets de Sa Majesté doivent traiter les Autochtones de façon équitable, sans jamais avoir recours à la violence". Les colonisateurs français entrèrent en contact avec les tribus amérindiennes et s'allièrent alors avec les Micmacs, les Abénaquis, les Algonquins, les Innus et les Hurons qui participèrent à la protection de la colonie française contre les Iroquois, ennemis des Hurons et des Algonquins (Iroquois qui, pour se venger, s'allièrent par la suite aux Anglais pour combattre les Français).

En 1644, Samuel de Champlain leur dit alors que "nos garçons se marieront à vos filles, et nous ne ferons plus qu'un peuple", et il parle de la naissance de la Nation métisse en Nouvelle-France. Mais cela n'a jamais abouti et la plupart des tentatives ont été des échecs. L'historien Benjamin Sulte déclare : « Un projet avait été soumis pour marier des Sauvagesses avec les Français, mais il fut abandonné parce que le métissage n'a jamais été bien vu et il ne présente que des rares cas d'exception".

Les colonies françaises d'Amérique en 1715 :

2022-09-20 18_09_04-Window

Louis XV hérita du trône de France en 1715 et il devient rapidement mal conseillé, notamment par ses maîtresses, dont Madame de Pompadour.

Éclate alors ce qui deviendra la "Guerre de Sept Ans", qui fut en fait la toute première "guerre Mondiale" comme vous allez le voir ci-dessous.

Cette guerre fut créée par différents problèmes internes français, notamment l'opposition du Parlement à la politique fiscale (catastrophique) du roi, et les guerres de succession en Autriche et en Pologne dans lesquels la France fourra son nez pour des raisons que je ne vais pas décrire ici par manque de temps. L'Angleterre s'allie à la Prusse qui s'allie elle-même ensuite à la Russie, et la France s'allie contre l'Angleterre à l'Autriche et à la Suède.

Le conflit s'enlise et se déroule fort mal pour la France qui essuie défaite sur défaite, en Europe mais également dans ses colonies, ce qui rend le pays exsangue alors que les finances publiques étaient déjà au plus bas.

Les Anglais conquirent alors la vallée du Saint-Laurent, puis Québec et Montréal qui finit par capituler en 1760. Comme un coup de grâce, l'Angleterre conquiert également en 1762 la majeure partie des colonies françaises des Indes orientales.

En dernier recours, la France demande alors l'appui de l'Espagne qui, elle-même, se bat contre les Anglais pour conserver ses colonies de Floride et de Cuba.

Des délégations sont envoyées de toutes les colonies, et notamment de la Nouvelle-France, pour supplier Louis XV de ne pas signer de traité d'abandon des colonies françaises aux mains des Anglais. Mais le roi refuse car celles-ci lui coûtent trop cher, autant en finances qu'en pertes humaines. 

Finalement, pour mettre fin à ce conflit, est signé le 10 février 1763 le traité de Paris, par lequel la France laisse à l'Angleterre : le Canada, une partie de la Louisiane et des Antilles et, le Sénégal, et dédommage l'Espagne de son appui en lui cédant le reste de la Louisiane.

Tout est perdu pour la France ; l'Angleterre devenue toute puissante, la Nouvelle-France n'existe plus, elle est devenue anglaise.

Mon histoire débute alors ici, en 1764.

Marie-Félicité vient d'avoir 15 ans ; jeune fille assez indépendante et volontaire, elle vit dans une famille aux revenus relativement confortables car ses parents tiennent un magasin général qui fait également office de comptoir.

Depuis la prise de possession du territoire par les Anglais, elle s'est fait une amie de son âge qui est la nièce d'un intendant britannique, Jane-Elizabeth. Cette amitié n'est pas du goût de tous, mais elle s'en moque car les deux jeunes filles font passer leur amitié avant les choix de leurs aînés et les politiques de leurs pays d'origine.

Depuis plusieurs années, a été attribuée à Marie-Félicité une jeune métisse abénaqui qui est de 2 ans sa cadette, Madeleine, qui fait à la fois office de confidente et de femme de chambre (son nom abénaki était Acoona, avant que son père naturel l'ait fait baptiser quand il l'a accueillie dans sa maison).

Madeleine n'est autre que sa demi-soeur, née de la liaison de son père avec une amérindienne, mais, si Marie-Félicité l'a deviné, elle n'en dit rien car "on ne parle pas de ses choses là" (bien qu'elle brûle d'envie de questionner la jeune métisse avec laquelle elle s'entend très bien).

Pour vous les présenter, les voici au petit matin, parties cueillir des fleurs pour décorer la maison, Marie-Félicité choisissant et coupant, pendant que Madeleine porte le panier dans lequel elles seront déposées.

IMG_2170-1

Pour voir cette photo en grand format plan large 1920 px, ou la télécharger, cliquez ICI : IMG_2170_1920

À bientôt pour la suite.

Bonne journée :-)

♥♥♥

(PS : vous verrez également bientôt la reprise des aventures de Rose :-)

24 août 2022

Des GROSSES fleurs !

Praline a pris son petit panier en annonçant qu'elle allait cueillir des fleurs.

Son copain Gribouille s'est aussitôt proposé pour l'aider à les couper.

IMG_2167-1

En voyant que Gribouille avait pris une hache, Praline est restée un peu stupéfaite !

- C'est juste des fleurs que je vais chercher, pas des arbres, a-t-elle cru bon préciser.

- Oui oui, mais on ne sait jamais, tu pourrais vouloir des GROSSES fleurs, s'est justifié Gribouille.

IMG_2166-1-2

Ah, ces lutins, ils ont des idées parfois bien bizarres !

Bonne journée :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 21:37 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
22 août 2022

Le faon et sa maman

En allant jouer dans la forêt, les jumelles et leurs copains ont trouvé un faon perdu ; ils ont attendu un long moment pour voir si la biche était dans les parages, ils sont mêmes partis pendant 2 heures et quand ils sont revenus, le petit animal tremblant était toujours au même endroit, affaibli. Sans doute que sa maman a été tuée, les pauvres cerfs ont tant de prédateurs : les lynx, les loups, les coyotes, et surtout les humains.

Andréa a dit aux autres : "restez là, j'ai une idée, je reviens".

Elle est partie en courant. Un quart d'heure plus tard, elle était de retour avec un biberon plein de lait qu'elle a présenté au petit faon.

IMG_2128-1

"Youpi, ça marche, il boit. On va le sauver, et maintenant, ça sera moi sa maman", s'est-elle écrié joyeusement.

IMG_2127-1

Si cette photo vous plait, vous pouvez la voir en grand format détaillé (plan plus large) 1920 px, ou la télécharger, en cliquant ici : IMG_2125_1920

Bonne journée :-)

♥♥♥

PS : cet article est en hommage aux cerfs, biches et faons, du parc naturel urbain de Longueuil, jugés trop nombreux par certains, qui vont être sauvagement abattus à l'arbalète le mois prochain par décision de la mairie qui a trouvé que c'était moins onéreux que de les déplacer dans une aire sauvage. Pétitions, protestations, offres, rien n'y a fait, le maire est resté obstiné sur sa honteuse décision.  Lire ici : https://www.journaldemontreal.com/2022/07/26/la-complainte-du-cerf-de-longueuil 

Posté par Guyloup à 19:38 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

19 août 2022

Essai sur route !

C'était le grand jour : l'essai du tracteur "sur route".

André s'est installée aux commandes.

Sakura était devant pour dégager la route au cas où un autre "véhicule" était arrivé dans le chemin.

"Allez-y, poussez... allez, poussez plus fort" ! criait elle.

IMG_2103-1-3

Sous l'effort conjugué de Qanik, Benjamin, Gepetto et Clémentine, le tracteur a commencé à avancer....

"Youpi, ça y est, il roule" ! s'est écrié Andréa. 

IMG_2102-1-2 

L'avantage de ce tracteur est indéniable : avec ce carburant là, il n'a aucune influence sur l'augmentation des GES néfastes à notre environnement :-)

IMG_2103-1-2

Si vous voulez voir la première photo en plus grand, vous pouvez cliquer ici : IMG_2103_1  (pas taille fond d'écran comme je le fais souvent, mais au moins un peu plus grande que le format timbre poste ci-dessus qui ne laisse pas voir les détails !

Bonne journée :-)

♥♥♥ 

Posté par Guyloup à 19:28 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
18 août 2022

L'enfant du vent

L'enfant du vent chantonnait doucement.

"Tourne, tourne, petit moulin"... 

Dans ses yeux de lutin se reflétaient ses rêves.

"Que toutes les personnes du monde qui sont tristes deviennent heureuses".

Son souhait se réalisera peut-être car les enfants du vent sont très puissants.

IMG_2091-1

Si cette photo vous plait, vous pouvez la voir en grand format plan large 1920 px, ou la télécharger, en cliquant ici : IMG_2094_1920

IMG_2094-1920

Mon lutin Benjamin et moi vous souhaitons une belle journée.

♥♥♥

Posté par Guyloup à 18:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
16 août 2022

Vengeance !!!

- Tu veux goûter à ma glace ? demande Andréa (qui ne peut pas s'empêcher de rire d'avance à l'idée de la farce qu'elle veut faire à son copain).

IMG_2069-1

- Je te préviens que si tu fais ça, je vais me venger ! répond Qanik.

IMG_2073-1

Mais elle l'a fait quand même...

IMG_2075-1

Et elle a goûté à la vengeance !!!

IMG_2076-1

C'était bien bon (même si il fallait avoir la langue assez longue pour lécher la crème glacée jusque sur le bout du nez !!)

Bonne journée :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 18:43 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
15 août 2022

Arrosage !

Ce soir, j'ai demandé à Andréa de m'aider pour arroser les plantations.... mais la coquine s'est trompée de cible !

IMG_2060-1

Notez qu'au pays imaginaire des lutins, il n'y a pas de problèmes de rationnement d'eau.

(tuyau d'arrosage fait maison).

Bonne journée :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 22:09 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
14 août 2022

Les fleurs, c'est plus joli

Grandma lutin a envoyé Angela et Janot "emprunter" des tomates et du basilic dans ma serre.

- Mais Janot, c'est des feuilles de basilic qu'il faut rapporter à Grandma, dit la grande soeur.

- Oh... mais pourquoi ? les fleurs, c'est tellement plus joli, répond le petit.

IMG_2044-1

Bonne journée :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 18:49 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,