Vendredi dernier, cétait le dernier jour de l'année scolaire à l'école Caverndor (revoir ICI ).

IMG_0607-1

(voir cette photo en plus grand format détaillé en cliquant ici : IMG_0607_1_3 )

Dame Yllayra était un peu émue en souhaitant à ses petits élèves de passer de bonnes vacances. C'était sa première année d'enseignement et si elle avait des craintes les premiers jours, elle a vite compris que l'enseignement était vraiment ce qu'elle voulait faire toute sa vie en apportant son savoir à ses petits élèves.

Elle s'est fortement attachée à cette bande de petits lutins malicieux et pleins de vie qui, malgré quelques anicroches bien normales à leur jeune âge, ont été d'une grande gentillesse avec elle. Même si elle sait qu'elle va les retrouver à la rentrée, elle se dit qu'ils vont bien lui manquer pendant cet été.IMG_0606-1

Mais elle ne s'attendait pas à ce qu'ils aient écrit un poème rien que pour elle et lorsqu'ils se sont tous mis à le réciter ensemble, elle avait le coeur qui battait très fort.

"Dame Yllayara, vous êtes la maîtresse la plus gentille de tout l’univers.
Vous savez être à la fois sérieuse et drôle.
Vous êtes toujours juste quand on n'est pas sages.
Vous savez nous encourager quand on en a besoin.
Vous nous avez fait passer une très bonne année.
Vous nous avez appris plein de choses qu'on n'oubliera pas.
On a hâte de de vous retrouver à la rentrée,
mais avant on vous souhaite des bonnes vacances".

IMG_0612-1-2

La gentille maitresse avait du mal à retenir les larmes qui lui étaient montées aux yeux.

IMG_0606-1-2

Quel beau métier je fais, se dit-elle.

Après les avoir embrassés chacun à leur tour, ils sont sortis pour la dernière fois de l'année de la salle de classe dans un joyeux chahut .

- Bonnes vacances les enfants, soyez bien sages... rendez-vous à l'automne pour une nouvelle année d'école ensemble, murmura-t-elle.

---

Je rends ici hommage aux enseignants qui s'impliquent de tout leur coeur et de toutes leurs forces (et ils en ont bien besoin à notre époque) pour éduquer les enfants qui leur sont confiés. Métier ingrat car mal connu et mal reconnu, tant par les parents que par les ministres, dont j'ai fait la découverte grâce à mon forum où plusieurs institutrices et professeurs de collège et de lycée nous racontent souvent leur vie, leurs expériences quotidiennes, leurs espoirs, leurs attentes, leurs déceptions, leurs révoltes, et surtout le dévouement qu'ils donnent à ces enfants auxquels ils espèrent laisser quelque chose qui les aidera dans leur vie future.

Bonne journée :-)

♥♥♥