Il y a quelques jours, les parents de Coline et Corinne les ont emmenées à l'Abbaye Saint Benoît-du-lac, située sur la rive ouest du lac Memphrémagog (QC-Canada) afin d'aller cueillir des pommes dans les vergers de l'abbaye.

Une fois la cueillette effectuée, c'était l'heure du goûter, et nous les voyons ici s'installer sur une barrière pour le prendre dans le décor bucolique des prairies de l'abbaye.

Vous noterez que leurs petites différences dont je vous avais déjà parlé au sujet de leurs goûts s'affichent encore ici : Corinne aime les pommes rouges avec des biscuits à la vanille, et Coline aime les pommes vertes avec des biscuits au chocolat !

IMG_3337-1-2

Voici l'histoire de cette abbaye.... dont l'origine remonte à la Normandie :-)

- En 1912, Dom Joseph Pothier, abbé de la communauté française de Saint-Wandrille de Fontenelle (Seine Maritime), alors exilée en Belgique à la suite des lois contre les congrégations confessionnelles en France, décide d'établir une communauté au Canada. Il envoie alors dans ce but le Père Dom Paul Vannier en mission dans le pays, lequel se porte acquéreur d’une ferme aux abords du lac Memphrémagog.
- Quelques postulants se présentent dans ce qui n'est alors qu'une simple cella, et cinq moines français sont envoyés en renfort peu de temps avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale.
- En 1919, la communauté, qui ne compte alors que cinq moines (quatre français et un canadien-français), rend sa situation critique et l'abbaye-mère décide de mettre fin à l’expérience. Cependant, afin de demander le maintien de la fondation, Saint-Benoît-du-Lac envoie deux religieux en Europe. Ces derniers convainquent finalement leurs supérieurs du maintien de la communauté canadienne. 
- C'est le prieur Dom Crenier qui prit en 1935 la décision de bâtir l'abbaye. Seront construits ensuite, avec l’aide financière de nombreux laïcs, l’hôtellerie, le clocher et la crypte de l’église abbatiale.
- En 1990, commencent les travaux de construction de l’église abbatiale.

Actuellement l'abbaye compte une cinquantaine de moines qui vivent selon la règle de saint Benoît.

Pour financer en partie toute la vie des moines et l'entretien de ces gigantesques bâtiments, il y a, parmi d'autre revenus, les ventes issues des vergers de pommes et des boutiques des produits de la pomme (beurre de pomme, cidre, compotes, pâtes de fruits, etc), de fromages et de livres.

Voici à quoi ressemblait l'Abbaye dans son écrin d'automne lorsque Corinne et Coline y sont allées :

IMG_7372-1

Le grand hall intérieur :

1280px-St-Benoit-du-lac-hall

L'Intérieur de l'église :

1280px-St-Benoit-du-lac-Interieur

Le cloître :

1280px-St-Benoit-du-lac-cloitre

Je précise que les trois photos intérieures ci-dessus ne sont pas les miennes (je ne suis pas moine, donc pas d'accès intérieur !) mais de Pierre Bona.

Par contre, en accompagnant les filles dans les vergers, j'ai photographié les bâtiments vus de l'arrière.... impressionnant, non ? 

IMG_7391-1

Bien sur, mon histoire est incohérente avec les dates, puisque Coline et Corinne sont sensées "vivre" dans les années 80, et qu'à cette époque, les bâtiments de l'Abbaye n'étaient pas totalement visibles dans leur présentation actuelle.... mais avec les poupées, tout est possible, non ?!

Bonne soirée :-)

♥♥♥