Ici, la plupart des jardineries ont déjà fermé leurs portes ; d'autres ne sont plus ouvertes que le matin, ou encore le week-end. C'est le cas de celle où travaille Christopher. Comme il faisait beau, il est parti à vélo faire une balade au parc national du Mont Orford afin de voir où en est l'avancée des couleurs d'automne.

Nous l'avons suivi :-)

Nous n'étions pas retourné au parc national depuis le début de l'été car il y avait beaucoup trop de visiteurs et de campeurs pour que les promenades y soient agréables, compte tenu du fait que la frontière américaine est toujours fermée et que les Canadiens sont restés sur place. Alors déjà que nous trouvions pénibles les étés précédents, cette année, c'était carrément l'horreur des envahisseurs. Nous avons discuté avec plusieurs personnes qui nous ont raconté ce qu'elles ont vu durant l'été, et franchement, il y avait de quoi être dégoûtée tout autant qu'enragée vis-à-vis du comportement de ces "consommateurs" qui ne font pas la différence entre une forêt et un terrain vague en plein coeur de la cité. Que viennent-ils donc faire là ??? pourquoi ne restent-ils pas en ville, ou dans des terrains de campings style zombies empilés, qui aiment le boucan, la musique et le bazar des animations, au lieu de venir camper dans la paix sauvage d'un parc national, y persécuter les animaux, esquinter la végétation et transformer le tout en dépotoir après leur passage ; certains faisant même passer leurs chien "en douce" et les laissant "s'amuser" à pourchasser les animaux sauvages du parc. Le problème est qu'il y a un flagrant manque de gardiens et de surveillants dans le parc ; mais il est si vaste qu'il serait impossible d'en embaucher un qui resterait embusqué derrière chaque arbre !

Par chance, les vacances sont finies, le travail et l'école ont repris, les envahisseurs sont rentrés chez eux. Il y a toujours des campeurs et des visiteurs qui profitent du beau temps qui s'étire encore (toujours pas pluie.... soupir...) même si les nuits sont déjà bien fraîches, mais cette fois, ce sont des retraités, et le calme est revenu.

Par contre, les voitures roulent toujours trop vite, bien que des panneaux 30 Km/h et des compteurs électroniques qui nous indiquent notre vitesse aient été ajoutés un peu partout sur la route qui traverse le parc pour desservir les différents sites de camping, les étangs et le lac (ce n'est pas une route qui traverse le parc, c'est uniquement une route qui dessert les espaces de campings et les divers sites du parc). Du coup, Christopher n'était pas trop rassuré de se faire doubler par des voitures excitées qui le poussaient à rouler sur le talus herbeux, mais dans l'ensemble sa randonnée s'est bien passée et il s'est régalé avec ces beaux paysages.

Le couleurs commencent à s'installer "grâce" aux jours qui ont considérablement raccourci, notre soleil boréal descendant déjà très bas à l'horizon (j'ai fait une comparaison de la hauteur de l'ombre de notre maison avec des photos de fin juin : à midi, l'ombre du toit est à l'endroit où elle se trouvait à 18 h en été et elle va descendre encore plus jusqu'en décembre) et actuellement la nuit est déjà presque tombée à 18 h 30.

IMG_3115-1-3 

Voici les photos "qu"il" a rapportées.

IMG_6704-1

IMG_6703-1

IMG_6705-1

IMG_6706-1

IMG_6709-1

IMG_6711-1

IMG_6712-1

IMG_6714-1-2

IMG_6716-1

IMG_6718-1

IMG_6720-1

IMG_6727-1

IMG_6732-1

IMG_6735-1

IMG_6739-1

IMG_6743-1

IMG_3110-1

IMG_3111-1

IMG_3112-1

Au cas où vous penseriez que les couleurs présentées sur ces photos ne sont pas naturelles, Christopher a tenu à prendre celles-ci en plan rapproché, pour vous prouver qu'elles sont bien réelles :

IMG_3108-1

IMG_3109-1

IMG_3123-1

IMG_3115-1-3

Si la photo ci-dessus vous plaît, vous pouvez la voir en très grand format ou la télécharger en cliquant ici : IMG_3115_1920

J'espère que la promenade vous a plu.

Bon mercredi :-)

♥♥♥