Le médecin ayant renouvelé hier une prescription pour Grand-maman Nadette, cet après-midi, les filles sont allées à la pharmacie en vélo pour récupérer les médicaments.

En revenant, elles se sont arrêtées au marchand de glaces ambulant qui stationne devant le parc et elles sont allées déguster leurs cornets sur leur banc préféré sur lequel elles se sont littéralement effondrées tellement elles avaient chaud.

- Je ne connais rien de meilleur qu'une glace quand on meurt de chaud à ce point-là. Ces canicules à répétion depuis fin mai me stupéfient parce que je n'aurais jamais imaginé que le Canada puisse ressembler à un sauna en été, j'ai la même affreuse sensation que lorsque j'avais accompagné mes parents en vacances en Thaïlande,  dit Fleur en se laissant tomber sur le banc.

IMG_2124-1

- Il fait chaud en été au Canada comme partout, mais dans la province de Québec, nous avons une exception très particulière qui n'existe pas dans le restant du pays : l'humidité qui devient très rapidement étouffante quand on atteint 24 ou 25°C, et avec ce que les météorologues appellent le "facteur humidex", on atteint vite ce pénible ressenti de 40°.

IMG_2118-1-3

- C'est quoi ce "facteur humidex" ? je ne me souviens pas avoir entendu parler de ça en France.

IMG_2147-1

- L'humidex c'est la sensation de chaleur ressentie par notre corps, ça combine la chaleur réelle et l'humidité de l'air. Or, l'emplacement géographique du Québec fait  que l'humidité nous vient de partout à la fois : de la Baie James au nord, de l'océan Atlantique à l'Est, des Grands Lacs à l'ouest, et de la remontée d'air humide du Golfe du Mexique qui suit le littoral est nord-américain ; sans parler du fleuve Saint-Laurent et des innombrables lacs qu'on trouve ici à tous les coins de rue. De ce fait, dès qu'on arrive à 24 ou 25°C, ce qui pour tous les autres habitants du monde est considéré comme une bonne température agréable, et bien ici avec l'humidité qui se retrouve, selon les jours, aux alentours de 65 à 90 % dans l'air, ça tourne tout de suite à la sensation lourde et pénible. De ce fait, des 30° secs, des 35° secs, ou même des 40° secs, dans n'importe quel pays, sera plus supportable qu'un simple 25° ici, puisque ici, avec le facteur humidex, on aura la même sensation que s'il faisait vraiment 40°, en plus de ce désagréable contact des matières qu'on touche qui paraissent collantes, ou molles et "mouillées".  

IMG_2118-1

- Ah ! nous sommes bénis des dieux en quelque sorte ? au Québec, on nous donne un aperçu de l'enfer par avance !! plaisante Fleur.

IMG_2124-1-2 sourire

Elsa rit.

- On pourrait voir ça comme ça ! mais malheureusement, ça n'est pas un cadeau, ça aurait plutôt tendance à gâcher la chaleur que tout le monde attend avec impatience durant les longs mois d'hiver.  Sans compter que c'est dangereux pour la santé.

IMG_2158-1sourire

- Que ça soit pénible à supporter, oui, mais j'ai du mal à comprendre qu'un "ressenti" soit dangereux ; il ne fait quand même que 30 actuellement, même si on a un ressenti de 40. Mais c'est vrai qu'on a juste fait 4 ou 5 Km en vélo et pourtant je me sens épuisée comme si j'avais couru un marathon en plein désert, objecte Fleur. 

IMG_2150-1-2

- C'est parce que notre corps essaie toujours de maintenir sa température à 37 °C maximum, alors il utilise la transpiration, qui, en s'évaporant sur la peau va nous rafraichir. Malheureusement, avec une si grande quantité d'humidité dans l'air, ça ne fonctionne plus et la température du corps ne réussit pas à descendre. C'est ça qui rend la chaleur accablante et épuisante, et même dangereuse pour la santé. Les températures ressenties supérieures à 37 sont considérées à risques, notamment chez les femmes enceintes, les enfants en bas âge et les personnes souffrant de maladies cardio-vasculaires, ou tout simplement d'asthme, comme moi, et sont considérées comme dangereuse à partir de d'un ressenti de 40.  De plus, l'humidité crée une sorte de couvercle isolant durant la nuit, et cela empêche l'air de se rafraichir normalement, de ce fait, les nuits sont rarement en dessous de 20°C, et cette température empêche le corps de se reposer comme il le devrait.

IMG_2118-1

- En toute franchise, je suis incapable d'imaginer qu'on va avoir froid cet hiver comme lorsque j'allais faire du ski dans les Alpes, murmure Fleur en tentant de se rappeler ce que fait une sensation de froid sur la peau ! 

IMG_2160-1

- Oh, alors là, comme j'avais quitté le Québec toute petite, je ne me souviens pas de mes premiers hivers, mais je ne suis venue ici en janvier 2018, pour le décès de mon père, je suis restée 2 semaines, et je peux te dire c'est bien pire que ce que tu peux imaginer ! Parce que cette fameuse humidité, elle est là aussi en hiver, et qu'à l'inverse de l'été, elle te donnera un ressenti plus bas que la température réelle : quand il fera - 25°C tu pourras avoir un ressenti de -35 ou pire, parce que en hiver, il faut aussi ajouter le vent, ce que la météo appelle "le facteur éolien' et lui, il est pénible je t'avertis d'avance ! Dans la ville de Québec, particulièrement humide, il arrive que les ressentis descendent à -50 !

- Hum, ça promet ! répond Fleur, qui commence à se demander si va elle va vraiment supporter de telles amplitudes de climat.

IMG_2145-1

Ce que Elsa explique ci-dessus est extrait d'un article de Météo-Média qui explique 'le facteur humidex" et le "facteur éolien" qui sont si importants dans la météo québécoise. 

Bon mercredi :-)

♥♥♥