To translate, use the Google button under the banner at the top right , and choose your language ; the entire page will be translated (only if your browser accept javascript). 

Ce n'est pas un jardin de roses, mais c'est le jardin de Rose. 

C'est un jardin qu'elle entretien et qu'elle choie avec ardeur, continuant l’œuvre de sa mère qui lui avait transmis sa passion des fleurs.

IMG_0748-1-2

Ce soir, après le souper, elle y est allée pour bêcher un peu là où s'était nécessaire, et elle s'inquiétait de la sécheresse qui va l'obliger à arroser, et arroser encore et encore. Bien sur, son frère et sa sœur, ou même Adrienne ou Joséphine, vont l'aider à transporter de l'eau du puits jusqu'au jardin, mais elle préfèrerait une bonne pluie abondante  car la terre est vraiment sèche en profondeur.

IMG_0740-1-2

Quelle est la calamité des jardins durant l'été sur le continent nord américain ? les insectes piqueurs !.... mouches noires, moustiques, mouches à chevreuils, taons ; tout un cocktails de vilaines bestioles qui empoisonnent la vie des amateurs de jardins.

Et Rose n'y fait pas exception ; voyez la se battre contre ces calamités estivales :

IMG_0729-1-2

IMG_0731-1

IMG_0733-1

IMG_0736-1

- Ils sont vraiment trop ennuyeux aujourd'hui ; j'abandonne, dit-elle.

IMG_0737-1

Ce que, au Québec, nous avons "la chance" d'avoir 53 espèces de moustiques !! des gros, des petits, des noirs, des gris, des rayés, et même des bruns-rouge. Notez comme nous sommes fiers de ce beau record !!! mdr !

Je précise que je dis bien "moustiques", l'insecte que les québécois appellent des 'maringouin" (pour eux, le mot 'moustiques" est un mot générique qui englobe tous les insectes piqueurs..... Mais oui, rappelez-vous : les québécois défendent la langue française et son utilisation !!).

En dehors des moustiques, que je ne vous décrirai pas, puisque vous les connaissez aussi, nous avons également :

- la mouche noire, qu'on trouve partout au Canada. Elle est toute petite, de 1 à 5 mm, mais grande par ses effets : elle mord afin d’en extraire le sang, et pour le faire, elle enlève carrément un petit morceau de peau ! Et je vous garanti que la douleur et l’enflure sont vives lorsqu’elle nous attrape ! Ces sales bestoiles causent des pertes de poids très importantes dans les élevages de bétail des Grandes Prairies canadiennes, et pour les travailleurs extérieurs, c'est une vraie ennemie.

- la mouche à chevreuil, une sorte de gros taon appelé aussi frappe-abord ; peu importe son nom, la douleur est la même lorsqu’elle mord. On la trouve partout elle aussi, et elle aussi nous trouve partout malheureusement, surtout si on a chaud (ça les attire). Elles rendent le bétail et les animaux de la forêt fous, incitant les orignaux, chevreuils, ours, etc, à se jeter sur le sol en se roulant, ou encore à se jeter à l'eau pour calmer la douleur et nettoyer le sang qui coule des morsures, attirant malheureusement d'autres insectes piqueurs.

- le brûlot, si minuscule qu'il est souvent difficile à voir à l’œil nu, silencieux, imprévisible mais très douloureux, donnant une impression de brûlure intense, ce qui lui a donné son nom, attaquant autant les humains que les animaux. Il s'infiltre partout, même dans les vêtements.

Et, cerise sur le gâteau, contrairement à la France, où, dans ma bien aimée et regrettée forêt landaise, je me faisais bouffer par les moustiques essentiellement le soir lorsque le jour déclinait et durant la nuit, ici, ces quatre saletés de bestioles nous piquent indifféremment quelque soit l'heure de la journée, assurant avec énergie un service 24/24 !!

Il y en a encore quelques autres, mais je vous ai parlé des principaux; ceux qui empoisonnent vraiment la belle saison.

Bref, si on veut profiter des étés dehors, on a le choix entre se couvrir de vêtements à manches et jambes longues élastiquées au extrémités (ce que je refuse parce que pour moi, l'été c'est tongs, short et débardeur, et que j'ai toujours trop chaud), ou bien de s'enduire de produits chimiques hautement toxiques comme le "Off régions sauvages" dont tout le monde se tartine bien que le fait qu'il soit indiqué comme interdit aux moins de 12 ans sur leur site devrait faire réfléchir (ce que je refuse d'utiliser parce que si je mange bio et que je ne ne suis aucun programme médical chimique, ce n'est pas pour m'empoisonner avec des insecticides puissants), ou alors, faire ce que je fais : essence de citronnelle et de lavande-aspic, et on croise les doigts (le pire, c'est que ça fonctionne assez bien, et pourtant, Dieu sait combien ils m'aiment tous ces petits vampires !).

Une anecdote : un jour, un couple d'internautes de Montréal, qui étaient sur un groupe Yahoo que je fréquentais dans les années 90, devait aller en vacances d'été dans le sud de la France, et plus précisément en Camargue pour une raison que j'ai oubliée depuis. Sur le groupe, tout le monde leur a dit qu'ils allaient se faire dévorer par les moustiques car la Camargue est réputée pour ça. Quand ils ont été de retour de leur périple français, ils nous ont dit qu'ils avaient bien rigolé avec les moustiques camarguais, qui étaient largement moins nombreux et moins agressifs que ceux qu'ils devaient supporter dans leur arrière-cour à Montréal !

Voilà pourquoi ci-dessus vous voyez les photos de Rose en train de tenter de chasser les moustiques, ou bien une mouche à chevreuil, ou encore des mouches noires !

Mais vous noterez qu'elle a la chance de pouvoir le faire........ simplement parce que je lui ai donné, à elle aussi, un corps articulé aux coudes, poignets, genoux et pieds (voir ICI).

Elle trouve d'ailleurs cela bien plus pratique pour écrire :

IMG_0727 (2)-1

Si par hasard la photo  de Rose dans son jardin vous plait, je vous propose de la voir en très grand format ou de la télécharger, en cliquant ici : IMG_0748__1920

En ce qui concerne la sécheresse, je ne pense pas qu'il y en ait vraiment eu en 1870, époque bénie où les changements climatiques ne déglinguaient pas encore toute la météo, mais de nos jours, c'est bel et bien le cas, et ça devient dramatique et des incendies de forêt font rage un peu partout comme vous pouvez le voir sur cet éditorial du jour de Météo Média.

ScreenShot06309

ScreenShot06310

Mais en dehors de "3 gouttes sur 4 pavés" comme disait ma petite grand-mère adorée, aucune vraie pluie n'est annoncée dans les deux prochaines semaines de prévision météo..... alors, on croise les doigts.

Bon vendredi :-)

♥♥♥