To translate, use the Google button at the top right 

Pendant que la France vit une vague de froid après une vague de chaleur, nous, de ce côté de l'Atlantique, nous vivons le contraire.

Il ne reste plus de neige, et tout est en avance d'un mois entier ; d'ailleurs, depuis hier soir les grenouilles chantent dans l'étang de mon voisin, ce qu'elle ne font jamais avant la mi-mai.

Il a fait 24,6° à Sherbrooke vendredi 9 avril, et le ciel bleu d'azur donnait envie d'aller se promener.

C'est ce que nous avons fait, en compagnie de Maryllis et Bob !

Nous leur avons demandé où ils voulaient aller ; ils nous ont expliqué qu'ils iraient bien manger des hot-dogs sur les bords de la rivière Richelieu.

OK, c'est parti, leur avons-nous répondu ! Maryllis a emporté son appareil photo Brownie (voir ICI ), puis ils ont enfourché le scooter de Bob et ils nous ont suivi.

Première constatation sur la route : tout est SEC, et même archi-sec. Les avis de risques élevés d'incendie de forêt émis par la Sopfeu ne sont pas du chiqué.

IMG_9616-1

IMG_9630-1

IMG_9658-1

IMG_9685-1

En nous promenant dans notre région la semaine dernière, nous avions déjà constaté que le niveau des cours d'eau était très bas, mais cette semaine, c'est presque dramatique car toutes les zones humides qui sont habituellement pleines d'eau une bonne partie de l'été sont déjà asséchées.

Voyez ces photos, dans le bas vous apercevez les roseaux séchés de l'an dernier ; cette année, il n'y a pas une goutte d'eau pour faire pousser la nouvelle génération :

IMG_9690-1

IMG_9691-1

Ici, normalement, il y a toujours des canards sauvages et des bernaches ... les pieds dans de l'eau qui n'est pas là cette année :

IMG_9697-1

Ce marais est normalement énorme, et rempli toute la l'année ; c'est la première fois que je le vois comme ça depuis que je suis arrivée au Canada ; c'est une vraie catastrophe pour ces écosystèmes déjà très fragiles.

IMG_9701-1

Bref, il n'y a presque pas eu de neige cette année encore (en fait, il y en a de moins en moins chaque année), et il ne pleut pas du tout, alors on pouvait s'y attendre. 

Malgré tout, une fois arrivés à la rivière Richelieu, on s'est rattrapé, parce que là, il y en a, comme toujours ; toutefois, nous avons été étonnés de voir que les rives qui sont normalement inondées à cette époque, en raison de la fonte de la neige et de la glace, sont déjà très à découvert. Mais bon, vu sa largeur, cette rivière là a largement de quoi voir vernir !

IMG_9633-1

IMG_9634-1

IMG_9635-1

IMG_9637-1

IMG_9672-1

IMG_9676-1

Sur une berge, dans une anse de la rivière où le courant était moins fort, des bernaches profitaient du soleil dans un charmant concert de cacardages (et oui, un canard, ça cancane, mais une oie, ça cacarde, mais on dit également cagnarder). Avec la partie brune, vous voyez jusqu'où l'eau monte normalement au printemps, alors que là, elle est à son niveau habituel de l'été.

IMG_0004-1

IMG_0005-1

C'est là, sur une table de pique-nique, que Maryllis et Bob ont pris leur repas ; comme vous le voyez avec la frange de Maryllis qui vole au vent, ça soufflait un peu, comme souvent au bord de l'eau, mais pour une fois qu'on trouve un endroit où on peut accéder au bord de l'eau, sur un endroit qui n'est pas privé et interdit, aucun d'entre nous ne s'est plaint !

IMG_0012-1

Je précise que nous avions apporté un repas plus sain que le leur, mais rappelons-nous qu'ils "vivent" en 1955, et qu'à cette époque, un hot-dog avec un soda (du 7Up) paraissait être quelque chose de très diététique ! (les hot dogs sont fabriqués maison avec de la pâte Model Magic blanche "sèche à l'air" de Crayola, le pain est coloré avec des pastels secs grattés et brossés sur la pâte séchée, et les saucisses sont colorées avec du colorant alimentaire dans la pâte molle, mélange de rouge et de jaune ; la moutarde jaune est faite avec de la peinture relief)

Autre précision, avant de s'installer, nous avons copieusement nettoyé la table et les bancs avec deu désinfectant car la Montérégie, secteur voisin du notre, où nous étions, est en zone rouge pour la Covid. Vive l'alcool isopropylique à 99 %: ça désinfecte instantanément et ça s'évapore tout aussi vite, et ça ne tache pas ; j'en ai mis dans des spray, c'est bien pratique pour tout désinfecter, à la maison comme en déplacement. Toutefois, si j'ai bien compris, ça ne se vend pas en France, il n'y a que du 70 %, qui est moins efficace. Ici, on a ça en supermarché, vendu à côté des lingettes désinfectantes.

540503

Ensuite, on a jeté un coup d'oeil à la ville de St Jean sur Richelieu (94 000 habitants)  avant de rentrer ; l'entrée dans la ville n'était pas encourageante, comme dans beaucoup de villes d'ici :

IMG_9638-1

Mais à l'intérieur, c'est ressemblant à toutes les autres villes du Québec, ou même du Canada en général : 

IMG_9640-1

IMG_9641-1

IMG_9642-1

IMG_9644-1

IMG_9648-1

IMG_9650-1

Ensuite, c'était l'heure de revenir sur nos pas, ce que nous avons fait par l'autoroute pour éviter les embouteillages de la route 112 un vendredi ; c'était également très sec :

IMG_9682-1

IMG_9683-1

IMG_9685-1

Notre bon gros Mont Orford nous attendait au bout de la route : 

IMG_9712-1

Maryllis et Bob étaient un peu fatigués de cette journée au grand soleil, mais ils étaient aussi ravis que nous de cette sortie quasi-estivale, totalement incongrue pour un 9 avril.

IMG_0020-1-2

Comme vous le voyez, les températures vont redescendre au cours des prochains jours, mais aucune goutte de pluie n'est annoncée, en dehors de 1 minuscule millimètre potentiellement prévu dans 2 semaines.... ça craint :-(

ScreenShot05898

ScreenShot05899

 

Je pense que je vais demander à ma petite tribu de poupées amérindiennes si elles veulent bien faire une danse de la pluie pour moi, parce que je dormirais beaucoup plus paisiblement sans la menace des incendies de forêt.

Je leur demanderai de la faire également pour certaines régions de France, puisque Mamieminette nous disait récemment sur le forum (pour ne pas dire THE forum !) que c'était déjà sec chez elle également.

Mais actuellement, nous en profitons bien ; normalement nous devrions encore avoir plus d'un mètre de neige autour de la maison et des journées à 5° alors que depuis vendredi j'ai ressorti short et t-shirts... du coup, mon coeur balance entre regretter les changements climatiques et profiter des bons moments qui passent. Cruel dilemme ! 

Bon dimanche :-)

♥♥♥