To translate, use the Google button at the top right 

Extrait du journal de Rose : Vendredi 15 janvier.

[...  Ce soir, depuis la cuisine, j'ai entendu les filles discuter dans la chambre de Liliane, qui est aussi mon ancienne chambre, puisque avant mon mariage je la partageais avec ma jeune soeur ; pour l'arrivée de Jane, nous avons simplement eu à y réinstaller mon ancien lit qui en avait été retiré. 

Comme je le demande, elles avaient laissé la porte ouverte et je les entendais nettement. Je ne demande pas que la porte reste ouverte afin de les surveiller, mais simplement parce que je connais la passion de la lecture de Liliane, et si je ne la contrôle pas, je sais qu'elle serait capable de lire une partie de la nuit à la lumière de la bougie !

Je savais que ma jeune soeur allait offrir sa poupée à la petite Jane, et je voulais savoir comment elle réagirait, alors j'ai tendu l'oreille.

IMG_8300-1

Tout d'abord, Liliane lui a demandé comment était la poupée qu'elle a perdu dans le naufrage, et la petite Jane lui a expliqué combien elle était belle et combien elle l'aimait, la cajolait, et jouait tout le temps avec elle. Quand elle a entendu à son changement de voix que cette évocation commençait à trop émouvoir l'enfant, elle lui a coupé la parole :

- Elle te manque ?

- Oui, a répondu Jane d'une toute petite voix.

- Et bien, alors, je t'offre la mienne. 

IMG_8302-1

Et Liliane a ajouté d'un ton sérieux :

- Mais je te l'offre seulement si tu me promets de l'aimer aussi fort que tu aimais ta poupée et aussi d'en prendre grand soin car c'est mon papa qui me l'avait offerte, et j'y tiens beaucoup.

IMG_8304-1

- Je l'aime déjà très fort, elle est si jolie, a dit la petite Jane d'une voix visiblement émerveillée. Je te promets d'en prendre grand soin. Mais elle va te manquer, tu vas la regretter !

- Tu sais, je vais avoir 15 ans dans peu de temps, je ne m'occupe plus d'elle depuis un long moment, et elle doit s'ennuyer, elle sera contente que tu joue avec elle maintenant. Elle s'appelle Fanny. Demain, je sortirai de la malle mes jouets que j'y avais rangé, il y a un service à thé pour la poupée, et d'autres choses encore. Et puis, tu vois, il me reste mon ours en peluche.

IMG_8305-1

La petite Jane a fait un grand câlin à Liliane pour la remercier ; il semble que pour cette fois, cette petite fille, pourtant assez bavarde de nature, ne savait plus quoi dire !

IMG_8306-1

J'espère que cela l'aidera à mieux dormir cette nuit, et qu'elle ne fera pas de cauchemars comme elle en a fait les nuits précédentes ; mais j'ai bien peur que les horribles images du naufrage ne mettent longtemps à s'effacer de sa mémoire, si même elles arrivent à s'effacer un jour. Toutefois, nous ferons tout notre possible pour que des images agréables viennent petit à petit prendre leur place dans son esprit.

....]

Fanny est une minuscule poupée ancienne avec un corps en tissu, la tête, les mains et la partie basse des jambes en véritable porcelaine peinte. Je l'ai trouvée dans une brocante. Ses vêtements étaient très esquintés, tachés et déchirés, je l'ai déshabillée, nettoyée (elle sentait le moisi), puis habillée d'une robe, panty et chemise, mais la couture miniature à ce point n'est pas très agréable, alors j'espère que Jane n'espère pas que je ferai un trousseau complet pour la poupée que Liliane lui a confiée !! MDR !

Vous noterez qu'il y a une erreur historique dans mon histoire : les ours en peluche n'existaient pas en 1870, puisqu'ils ont été créés par Margarete Steiff en 1902 en Allemagne, à la demande de son neveu Richard Steiff qui lui montra des croquis d’ours articulé qu’il avait dessiné. Il demanda à Margarete de fabriquer cet ours articulé, persuadé que cette peluche conviendrait aussi bien aux garçons qu’aux filles. Ce premier modèle appelé l'Ours PB 55 était un petit ours en mohair rembourré avec des copeaux de bois. L’année suivante, l’ours en peluche est exposé à la foire du jouet de Leipzig ou il est repéré par Hermann Berg, un acheteur américain qui en commande 3 000 exemplaires. Cette date marque le début d’un énorme succès. En 1907, il se vendait déjà à plus d’un million d’exemplaires à travers le monde.

Mais je ne pouvais pas ne pas laisser un jouet "souvenir d'enfance" à Liliane, alors j'ai décidé lui laisser un ours en peluche.

Bon mardi :-)

♥♥♥