31 mai 2020

Une histoire d'amour (digi-scrap)

Une page de digi-scrap avec une de mes photos, juste pour changer un peu, parce je crois qu'on a besoin de beaucoup d'amour et de tendresse pour le moment, à travers le monde entier.

page 310520

Avec en prime la photo d'un touriste assez inattendu à Montréal (photo de l'édition numérique du journal Le Devoir) :

ScreenShot04300

Bon lundi :-)

♥♥♥


Cette musique qui vient du coeur

Bob joue du saxophone alto. Il l'emporte souvent lorsqu'il va voir Maryllis.
Aujourd'hui, ils sont allés dans le jardin, il s'est adossé à un arbre et a joué pour elle.

IMG_3599-1

Elle l'écoute, fascinée par la beauté de cette musique qui semble venir directement du coeur.

IMG_3603-1

Si vous voulez écouter ce qu'il a joué pour elle, c'est ici, et c'est beau : 
Bon dimanche :-)
♥♥♥

Posté par Guyloup à 00:27 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 mai 2020

Pique-nique avant l'orage

Il faisait très chaud et très lourd en ce 29 mai 2020 1955 ; nos amis sont allés s'installer sur une table de pique-nique, avec le BBQ portable et le panier de pique-nique que la mère de Maryllis et Claudine avait copieusement rempli de saucisses et pains à hot-dogs.

IMG_3560-1

C'est Richard qui faisait cuire les saucisses.IMG_3538-1-2

La joyeuse bande était tellement affamée, comme tous les jeunes de leur âge, que le pauvre garçon n'avait pas le temps de se reposer !IMG_3563-1

Mais il a eu sa récompense quand Maryllis et Grace l'ont félicité pour sa technique de cuisson : ces hot-dogs sont un vrai délice, lui ont-elles dit.IMG_3566-1

Ça c'est vrai, je n'en ai jamais mangé d'aussi bons que ceux-là ! a ajouté la petite Claudine.

Le jeune Angelo ne disait rien, mais sa bouche pleine parlait pour lui !IMG_3567-1

Ils ont passé un bon moment a rire et à s'amuser ensemble.

La table de pique-nique avait été fabriquée par mon adorable petit mari il y a 2 ans.

Les hot-dogs ont été fabriqués avec de la pâte Model Magic de Crayola (blanche, sèche à l'air), que je colore avant utilisation avec des colorants alimentaires ; je termine la coloration avec de la poudre de pastels secs. Le filet de moutarde est fait avec de la peinture relief jaune (puffy paint).

Il était temps d'en profiter, car après ces quelques jours de "canicule" à la québécoise (quand le thermomètre atteint 30°C pendant 3 jours consécutifs), les orages de ce soir vont nous faire perdre VINGT DEGRÉS d'un coup !! en effet, dimanche il fera 11° seulement en journée, et le soir nous allons frôler le gel au sol avec une nuit à 1 ou 2° seulement. Qu'on ne se plaigne pas ici dans le sud, car plus au nord, il vont même voir quelques flocons !

ScreenShot04254

ScreenShot04255ScreenShot04259

Avouez que, si on se rappelle qu'on avait encore de la neige qui tombait fort les 9, 10 et 11 mai, avoir une canicule, puis revenir au gel nocturne, ça demande d'avoir une sacrée dose de bonne humeur pour ne pas râler !!! icon_biggrin Mais tout comme les amis de Maryllis, j'ai super bien profité de cette belle chaleur pendant 4 jours, avec toute la verdure enfin installée dans les arbres...c'est si bon l'été !

Et vous, allez-vous faire comme Maryllis et aller pique-niquer avec le déconfinement qui réouvre toutes les possibilités d'évasion dans la nature ? D'ailleurs, connaissez-vous l'origine du pique-nique ?

Le mot « pique-nique » vient de piquer, synonyme du verbe « picorer » utilisé au 17e siècle (par allusion aux oiseaux ou aux poules qui picorent des graines de-ci de-là) et de nique, « chose sans valeur » en ancien français. L’expression pique-niquer consisterait donc à grignoter des petites choses "par ci, par là", de manger un peu de chacun des plats. Il se disait sous la forme de « faire un repas à pique-nique », ce qui signifiait « faire un repas où chacun, soit apporte quelque chose à manger, soit paye sa quote-part ». Ces repas pouvaient se faire aussi bien en extérieur, chez quelqu’un, voire dans une auberge. 

Les anglais ont ensuite emprunté ce mot qu’ils ont transformé phonétiquement en picnic, et au 19 siècle, il commence à apparaître en France avec la même signification qu’en Angleterre, à savoir un « repas collectif pris à la campagne ».

hogue-14-picnic-tableen 1912

Quoi qu'il est vrai que le pique-nique sur table est moins traditionnel en France qu'en Amérique du nord, où des tables de pique-nique sont présentes partout, dans le moindre espace vert ou halte routière. Le pique nique est une tradition très américaine : dès qu'il fait beau, on voit les gens venir s'installer avec leurs BBQ portatifs pour prendre le repas en famille (l'apogée étant le 4 juillet, jour de la fête nationale américaine, où on a presque l'impression que tout le pays est dehors avec son BBQ, partout et dans le moindre parc).

Picnic_in_Columbusen 1950

ScreenShot04277de nos jours

La première table de pique-nique a été décrite dans un journal new-yorkais en 1903, elle était basée sur une simple table de sciage à laquelle on avait ajouté deux bancs ; le concept a plu, a été reproduit, puis amélioré, à tel point qu'on voit partout maintenant le modèle moderne "en A", appelé "table Lassen", normalisé en 1926, qui est devenu l'équipement populaire de plein-air par excellence.

Source: Externe 

Il s'en vend même des modèles pliants, qui se rangent dans le coffre de la voiture, mais sont bien sur moins grands que les modèles normalisé pour les espaces verts.

Aux USA, on reconnait les endroits où on en trouve à ce panneau situé sur le bord de la route pour indiquer leur présence aux alentours :

Source: Externe

Mais malheureusement, ces tables de pique-nique sont également des cibles courantes du vandalisme : elles sont régulièrement brulées, cassées, défoncées.... c'est tellement dommage, mais on ne refera pas les humains.

Bon samedi :-)

♥♥♥

27 mai 2020

Promenade du 25 mai, coup de gueule, et mini-nous

Lundi 25 mai, c'était l'anniversaire de Petit mari. Nous espérions pouvoir aller pique-niquer près d'un lac que nous aimons beaucoup, situé juste à la frontière américaine. Mais la météo a un peu gâché nos projets, avec des nuages, du vent et une ambiance de pluie.

Je dis ambiance de pluie, mais malheureusement sans voir une seule goutte d'eau tomber  (on l'attend toujours avec impatience, pendant que les feux continuent à se multriplier et que le niveau des rivières non contrôlables par écluses de lac ou barrages continue à baisser).

Voici donc quelques photos de cette balade, qui fut malgré tout fort agréable en la compagnie de l'amour de ma vie :-)

Comme vous le voyez, les agriculteurs sont en train de préparer les champs pour les cultures de l'année (en raison de nos hivers sans fin, on commence très tard, c'est pour cela que nous utilisons autant de pesticides dans ce pays : il faut rattraper le temps perdu).

IMG_3260-1-2

Pendant ce temps, les prairies commencent à pousser, et permettront de ramasser 2 à 3 récoltes de foin qui nourriront les animaux des étables, qui, les pauvres, ne voient jamais le pré, sauf les derniers jours de leur vie, avant d'être emportés à l'abattoir. Un écoeurant mode d'élevage carcéral à l'américaine, avec les fermes-usines : tout pour le pognon, rien pour le bien-être animal.

IMG_3267-1

IMG_3272-1

Le lac Lyster, au bord duquel nous comptions pique-niquer :

IMG_3277-1

Les Appalaches côté amérincain, vues du Canada :

IMG_3309-1

IMG_3310-1-2

IMG_3315-1

Ici, la rivière Tomifobia (à cheval sur USA et Canada) ; vous voyez la hauteur des berges, et bien fin mai, normalement, l'eau devrait presque être au plus haut ou au moins à la moitié pour les précédentes pires années. Mais pour 2020, nous avons actuellement le niveau de fin juillet/début aout.

IMG_3318-1

IMG_3396-1

Un étang dans la sortie d'eau a été bloquée par les castors pour garder leurs cabanes dans l'eau.

Si la sécheresse continue à s'aggraver d'année en année, peut-être devrait-on "embaucher" des castors dans toute la province de Québec au lieu de les trapper pour assécher les zones humides afin de les rendre constructibles.

IMG_3319-1

Rencontres au bord de l'étang.

IMG_3331-1

Ce ouaouaron (bull frog, grenouille taureau) venait d'attraper un pauvre bébé libellule qui ne savait pas encore bien voler (on voit ses ailes qui dépassent de la bouche de la grenouille).

IMG_3335-1-2

IMG_3335-1-4

IMG_3338-1

C'est que, grace à ce temps lourd et chaud pour la saison, il y avait une incroyable quantité de libellules fauves qui sortaient de leur exuvie pour leur métamorphose finale, les ailes encore froissées et mouillées.

Voici comment se déroule la métamorphose : les libellules adultes pondent des oeufs sur l'eau, il éclosent et donnent vie à une larve. Après une croissance de 2 ans dans l'eau, la larve de libellule émerge et grimpe sur le talus pour s'agripper à la végétation ; une fois cramponnée, elle s'immobilise, l'air la sèche et fait petit à petit éclater sa peau au niveau du dos, un fois l'ouverture suffisante, la libellule s'extirpe de l'enveloppe, appelée exuvie ; elles déplie alors ses ailes, attends que l'air les sèche, avant de pouvoir s'envoler définitivement pour vivre son cycle aérien.

Voici des exuvies (les enveloppes grises), autour d'une libellule en train de sécher et déployer ses ailes .

IMG_3385-1

Et quelques libellules en gros plan.

IMG_3356-1

IMG_3360-1

IMG_3363-1

IMG_3365-1

Il est évident qu'elles sont très vulnérables à tous les prédateurs durant le temps de cette métamorphose, et si l'on observe attentivement le regard de celle-ci, il est, pour ma part, très clair qu'on y discerne ce qui doit être de l'inquiétude à l'échelle de ces petites bestioles soit-disant dénuées d'intelligence : 

IMG_3383-1

Et pourtant, elles n'avaient pas à s'en faire, on est plutôt du style à les aider à se sécher un peu plus vite pour qu'elle prennent plus rapidement leur envol :

IMG_3370-1

Pour les curieuses, voici une vidéo accélérée du processus :

Une très grosse tortue sepentine (chelydra serpentina) : IMG_3350-1

Et là, je vais pousser un coup de gueule !! il y avait longtemps allez-vous dire ! la Guyloup semblait plus calme depuis un moment !! et bien non ! il y a deux sujets pour lesquels je ne resterai JAMAIS calme : la défense des enfants, et la défense des animaux.

Et en ce qui concerne les tortues, je vous invite à lire cet article HONTEUX de la chaine d'information québécois TVA : https://www.tvanouvelles.ca/2010/07/21/les-tortues-debarquent. En cas de problème de lecture pour géolocalisation hors du Canada, je vous faire une capture d'écran, et je vous invite à lire la SCANDALEUSE conclusion de l'infâme journaliste qui a écrit ça, sur le dernier paragraphe ; ce connard (désolée pour le mot, mais il est mérité à mon avis), ne voit qu'une chose : écraser une tortue, ça peu endommager sa bagnole !!

ScreenShot04230

De plus, il raconte que ces tortues peuvent causer des problèmes aux personnes qui s'approchent, alors que, lorsque ces pauvres bêtes montent sur la terre ferme, c'est pour pondre, une fois par an, fin mai ou début juin, et qu'elles sont totalement apeurées et se sauvent aussi vite qu'elles le peuvent en voyant un humain.... tout au moins, quand elles le peuvent, car si elles viennent de pondre, elles sont ÉPUISÉES, et ont à peine la force de se déplacer pour traverser et regagner le point d'eau où elles vivent toute l'année.... c'est là que les cochons d'automobilistes les écrasent comme des choses sans intérêt, parce que s'arrêter ou faire un détour ne vient même mêeme pas à leurs esprits de débiles limités.

Et c'est pareil pour les grenouilles : les gens n'en tiennent aucun compte ; pour preuve, voici une photo prise à 50 cm des libellules ci-dessus ; actuellement, les grenouilles aussi traversent la route pour aller pondre dans un plan d'eau moins profont qui est de l'autre côté.... et voilà le résultat :

IMG_3374-1

Et le pire, c'est que le long de cet étang (et de ceux qui sont un peu plus loin devant), il y a une piste cyclable, que vous voyez ci-dessous ; et bien même les vélos écrasent grenouilles et petites tortues naissantes.... MAIS OUI..... qu'on ne me disent pas qu'ils ne le font pas exprès....

IMG_3343-1

C'est pourquoi, aussi amusant que cela puisse paraitre, il y a des panneaux indiquant "traversée de grenouilles", même dans les étangs situés dans un parc municipal en pleine ville de Sherbrooke (parc du Domaine Howard) comme je vous l'avais montré il y a quelques semaines, car les gens MARCHERAIENT sans complexes sur les grenouilles.... oui oui oui ...

IMG_2803-1

Bref, je ne referai pas le monde, et m"exaspérer contre ces connards ne fait que faire monter inutilement ma tension : ce sont des abrutis pour qui les animaux ne comptent pas, et je leur souhaite juste d'être réincarnés en grenouilles ou en tortues dans une prochaine vie !

On continue la balade, avec mes fleurs préférées du printemps, les pissenlits qui étendent leurs merveilleux tapis jaunes si plein de gaieté :-)

IMG_3398-1

IMG_3406-1

Des vaches au pré. Ici malheureusement, ce n'est pas bon signe pour elles : on ne les sort des étables que dans les derniers temps ; elles seront ramassées par camion d'ici quelques jours :-(

Et là, en plus, il y a la Covid qui s'invite dans le décor : des éleveurs de porcs, de bœufs et de poulet déjà aux prises avec une chute brutale de la demande des restaurants n’arrivent plus à envoyer leurs bêtes dans les abattoirs québécois qui sont ravagés par la COVID-19 ... alors ils euthanasient les animaux  (par exemple : 100 000 porcs euthanasiés au Québec (  https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1698646/covid-porcs-euthanasie-quebec-abattoirs-olymel ) ; pareil pour les vaches et la volaille. ÉCOEURANT.

IMG_3411-1

IMG_3412-1

IMG_3413-1

 Dans l'après-midi, l'ambiance humide est très perceptible ; au fur et à mesure de l'avancée de la journée, la température augmentait, un peu comme une cocotte minute !

IMG_3416-1

Retour chez nous, revoici notre bon gros Mont Orford !

IMG_3420-1

Nous étions accompagnés par les mini-nous qui profitaient eux aussi de la promenade.

Près d'un lac, j'ai surpris cette scène tendre qui m'a fait oublier la folie du monde moderne pendant quelques instants (après tout, les poupées, c'est fait pour ça, non ?) :

IMG_3298-1

IMG_3303-1-2

Aujourd'hui, le soleil était revenu, il faisait 31°, avec un ressenti de 37... demain ça sera pire, autant vous dire que je vais rester au frais sur le terrain, peut être avec une petite mise en scène de poupées, mais sans certitude, ça sera peut être bien simplement farniente : la plus belle occupation de l'été !! Il faut en profiter car vendredi : chute libre .... on repasse à 15° ; on va avandonner les shorts et débardeurs, et ressortir les sweat-shirts. Vive la météo canadienne !

Passez un bon mercredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 00:11 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mai 2020

Des fleurs pour Guyloup

Les triplés, Samantha, Sarah et Samuel, sont allés se promener dans les limites du parc.

- Samuel, toi aussi tu aurais pu cueillir des fleurs pour Guyloup.
- Pffff... cueillir des fleurs, c'est un truc de filles, ça.

IMG_3229-1

Poupées American Girl, modèle Samantha Parkington, d'époques différentes (Plesant Compagny-Götz - Plesant Company - Mattel).

Passez un bon lundi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 22:52 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 mai 2020

Léane et Théo vous souhaitent un bon week-end

Léane et son ami Théo repartent pour une nouvelle année de balades photo estivales.

IMG_3199-1 

IMG_3194-1

et ils se joignent à moi pour vous souhaiter un bon week-end :-)

♥♥♥

PS : si vous le souhaitez, cliquez ici pour voir la première photo en très grand format : IMG_3199_1920

Posté par Guyloup à 23:55 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

Tricot à la chaîne pour les Wellie Wishers

Je déteste travailler à la chaîne habituellement, mais dans le cas présent, je trouvais ça amusant de faire des marinières identiques pour la bande des petites Wellie Wishers de 36 cm.

Moins amusant par contre de tricoter avec des aiguilles 1,75 mm et de la laine ultra-fine, avec l'impression un peu agaçante que ça n'avance pas !

J'ai suivi le tutoriel de Poupées de Chine, que vous pouvez trouver ICI

IMG_3161-1

Je suis sans doute un peu masochiste parce que je continue ; c'est qu'il y a deux autres Wellie Whishers encore, la petite amérindienne, Tessie, et celle qui vit en 1950, Claudine. Elles ne font pas partie de ce groupe, mais elles ont aussi droit à un pull marinière après tout.

Les arbres que vous voyez bien verts derrières elles, ce sont des pins ; pour le reste, les feuilles ne sont pas encore en place, mais ça vient vite.

Voici une vue depuis la maison cet après-midi, l'herbe commence à bien s'étoffer chez nous, il y a de moins en moins de plaques jaunes, et vous voyez que les bourgeons éclatent sur les chênes et les grands bouleaux ; difficile de croire qu'il y a 11 jours, la neige avait tout reblanchi , et pourtant, c'était le cas. 

Je crois que je ne me ferai jamais à ce passage brutal de l'hiver à l'été, si typique de ce pays ; le plaisir du printemps qui étend doucement son renouveau sur la nature me manque un peu.

Mais d'un autre côté, l'hiver est si looooooooooong et pénible ici, qu'on est finalement bien heureux de pouvoir tout à coup profiter d'une vie "normale" (pour moi, vie normale = dehors, en short/t-shirt et tongs. Quoi de plus agréable que sortir l'ordi portable ou la tablette dans le jardin pour bavarder avec les copines du forum, au lieu de rester enfermée dans la maison !).

IMG_3162-1

 

Les érables ont même commencé à développer leurs bébés feuilles, ainsi que l'arbre boule de neige devant la maison :

IMG_3163-1

IMG_3165-1

 

Et ce soir, ce que j'attends durant des mois en soupirant en regardant le thermomètre, ce que j'appelle "ma norme du bonheur", mon point de référence sur le vrai beau temps : il faisait encore 20° à 20 h !! trop génial !

Bon vendredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 00:35 - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 mai 2020

Le jardin des poupées

Que ce soit en 1870 ou maintenant, s'occuper des fleurs de son jardin est toujours une joie lorsque le printemps revient.

IMG_3135-2

IMG_3139-1-2

IMG_3140-1

IMG_3143-1

IMG_3144-1

IMG_3145-1

Bon jeudi :-)

♥♥♥

PS : si vous le souhaitez, cliquez ici pour voir la seconde photo en très grand format : IMG_3139_1920

Croisez les doigts pour moi, merci

Depuis plusieurs années, je vous ai parlé à plusieurs reprise de la sécheresse qui s'installe ici ; chaque année un peu plus. Il ne pleut plus assez, et quand ça tombe, c'est violent, de ce fait, au lieu de rentrer dans le sol, ça file vers les cours d'eau, le fleuve, et la mer.

Les nappes phréatiques baissent, et les cours d'eau sont à sec de plus en plus tôt.

Cette année, en plus, nous avons eu peu de neige, même si elle s'est étirée dans le temps, et il ne pleut pas du tout depuis.

Du reste, certaines pelouses commencent à avoir triste mine, et j'ai vu plusieurs terrains où les arroseurs à balance étaient en route.

La conséquence que je craignais est déjà là :

ScreenShot04200ScreenShot04207

 

Et malgré l'interdiction des feux à ciel ouvert en vigueur depuis le 19 mai, les incendies dus à ces feux sont déjà très nombreux (site de protection incendie de nos forêts : https://sopfeu.qc.ca/ ) parce que des tas d'imbéciles se croient plus intelligents que tout le monde, et continuent à nettoyer leurs terrains en brulant les feuilles et branches à ciel ouvert, même en bordure de forêt. Sans compter les obsédés du "petit feu dehors le soir" autour duquel on boit quelques bières en finissant par ne plus tenir compte des braises qui s'envolent dans le vent.

Du coup, voici la situation à l'heure où je vous écrit :

ScreenShot04205

Comme vous le savez peut être, je vivais dans l'extrême sud de la Gironde, dans la magnifique forêt des Landes,  avant de venir au Canada ; et il m'est arrivé à plusieurs reprises de ne pas dormir pendant certaines nuits où des incendies de forêt étaient très proches (une fois si proche que des brandons arrivaient sur le terrain et le toit portés par le vent, il a été circonscrit à 1,5 km de chez moi).

J'ai conservé de cette époque une peur panique des incendies de forêt, à tel point que je suis incapable de regarder des images à ce sujet aux infos télévisées....

Alors imaginez quand je lis ces alertes, car je vis en lisière de la forêt du parc national, comme vous le voyez sur les photos ci-dessus, et en plus avec une pinède juste à côté, et quand on sait en plus que les toits des maisons québécoises sont en bardeau d'asphalte, et non pas en tuiles, ça n'est pas fait pour arranger les choses. 

C'est clair : j'ai la trouille du geste d'un inconscient, qu'il soit un voisin plus ou moins proche qui va brûler ses déchets à ciel ouvert, ou un touriste dans le parc national qui va vouloir fumer sa clope dans la forêt, ou faire griller ses saucisses sur un feu de camp improvisé.

Soyez gentilles, croisez les doigts pour moi (et les orteils aussi si possible !) ; MERCI.

♥♥♥

Posté par Guyloup à 01:05 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mai 2020

Belle et Ethan au bord du lac + pépinières + Facebook

Belle et Ethan ont profité du soleil pour aller faire un tour près du lac.

- Pas de doute, ça fait du bien que les filles soient retournées à l'école, dit Ethan.

- Et bien, pour ma part, j'avoue que je trouve presque l'appartement un peu trop calme maintenant, a avoué Belle.

Qu'elle ne s'inquiète pas, elle va bientôt avoir de nouveau la garde de sa petite soeur qui saura remettre de l'ambiance, sans aucun doute !

IMG_2840-1

 Comme vous le voyez, la végétation avance à pas de géants pour rattraper son retard.

IMG_2836-1

Je ne sais pour la France, mais ici les vendeurs de piscines et les pépinières ont  été littéralement dévalisés : selon un reportage de Radio-Canada, beaucoup de gens ont prévu de rester chez eux cet été de de profiter de leur chez eux en investissant dans des améliorations de leur cadre de vie tout l'argent qu'ils auraient dépensé "à perte" en partant en vacances (je dis "à perte" puisque finalement tout ce qu'il reste des vacances quand on est rentré, ce sont des souvenirs et des photos). Ce qui me semble d'ailleurs une excellente chose : j'ai toujours été étonnée de voir des gens se priver pour payer durant de longues années une maison et son terrain, mais filer en week-end "ailleurs" dès qu'ils en ont l'occasion, et partir systématiquement en vacances durant l'été.... quand en profitent-ils donc ?  (par contre, bien sur, pour les gens qui vivent en appartement, c'est bien différent).

Bref, tout ça pour dire que cet après-midi, j'ai fait le tour des 3 pépinières locales pour ne pas trouver grand chose, le choix était très retreint et les rayons très vides.... mais j'ai quand même trouvé de quoi refleurir le jardin des poupées : Belle et Rose, chacune à leur époque, vont pouvoir à nouveau jardiner cet été !

Par contre, je ronchonne car j'ai des problèmes d'accès à Facebook depuis le 18 au soir ; ça tourne, ça tourne, pour finalement ne donner qu'un affichage sommaire de liens qui me ramènent toujours sur cet affichage sommaire. Ça ne vient pas de mon compte FB ni de mon ordinateur puisque le problème est le même sur la tablette, mais aussi sur le compte Facebook de mon mari sur son propre ordinateur. Si j'essaie d'accéder à Messenger, ça me dit  "il y a eu un problème avec cette requête. Nous travaillons à sa résolution". Apparemment, ils ne travaillent pas trop vite. Ça n'est pas bien grave, on vivait sans FB avant, et ça n'empêchait pas de respirer , mais c'est tout de même un peu agaçant.  Vive la technologie !

Bon mercredi :-)

♥♥♥

Posté par Guyloup à 01:34 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,