À la sortie des cours, Grace dit à Maryllis qu'il faut absolument qu'elle se mette au régime parce qu'elle a l'impression de prendre du poids.

Maryllis lui explique que sa mère a suivi le régime Pennington l'an dernier, qui est vraiment simple, puisqu'il s'agit seulement de supprimer le sucre, et que ça a bien fonctionné pour sa mère qui a perdu les quelques kilos qu'elle estimait avoir en trop.

- C'est génial, répond Grace, c'est un régime très simple, c'est tout à fait ce qu'il me faut. Je vais le faire, et ça sera facile parce que je n'aime pas manger du sucre.

IMG_3074-1

Elles passent alors devant le marchand de glace ambulant qui a repris sa place habituelle près du lycée dès que la belle température s'est installée.

Comme souvent, Grace craque pour sa douceur préférée : une glace à la fraise.

Sur le chemin du retour, Maryllis lui demande :

- Tu ne m'avais pas parlé de faire un régime ? 

- Bien sur, répond Grace, je te l'ai dit, je ne mangerai pas de sucre.

IMG_3052-1-2

- Mais... il y a du sucre dans ta glace à la fraise, objecte Maryllis.

- Et bien, ce n'est tout de même pas de ma faute si les fraises ne sont pas assez sucrées et qu'il faut en ajouter pour faire la glace ! répond Grace en éclatant de rire.

IMG_3051-1

Maryllis regarde son amie avec stupéfaction, et éclate de rire à son tour en voyant son visage taquin ; elle sait que Grace va désormais se priver de sucre partout, mais pas de glace à la fraise ! 

Le régime dont parle Maryllis au sujet de sa mère a bien existé : c'est le Docteur AW Pennington (https://www.dietdoctor.com/a-low-carb-high-fat-diet-from-1953) qui l'a mis au point en 1953, en découvrant le mauvais effet hormonal de la consommation de glucides. Ce régime fut repris quelques années plus tard par un autre médecin , le Docteur Robert Atkins, qui en fit un régime toujours en vogue à ce jour (https://fr.atkins.ca/how-it-works/atkins-20).

Savez-vous que de tous temps, et encore de nos jours dans de nombreux pays du monde, être "bien en chair" a toujours été signe de bonne santé et/ou de richesse ? autant dans l'Antiquité que dans notre ère judéo-chrétienne. 

Et chez nous aussi. Enfin, uniquement jusqu'au 13e siècle, quand l'église "grâce" à Saint Thomas d'Aquin, a créé la notion des 7 péchés capitaux : l’orgueil, l’avarice, l’envie, la colère, la luxure, la paresse et, enfin, la gourmandise. Dès lors, il fallait "faire maigre, et être maigre car être "bien en chair" signifiait qu'on ne plaisait pas au bon Dieu dans la mesure où ne faisait pas assez pénitence et qu'on mangeait trop ou trop bien ; je cite : "la gourmandise rabaisse au stade de l’animal et pousse à bafouer le principe de charité chrétienne et de partage" ; vous me direz qu'il vaut mieux lire ça et en rire que de ne pas savoir lire du tout ! 

Je pense que tous ces réactionnaires bien-pensants confondaient la gourmandise avec la goinfrerie....du reste, par son étymologie, le mot "gourmand" signifie seulement "qui aime les bons morceaux".

La gourmandise est loin d'être un péché, c'est juste l'art de bien et bon manger, de savourer, et ça apporte tant de plaisir.... pourquoi s'en priver ? en restant dans une sage limite, bien sur, pour ne pas faire d'excès néfastes pour notre santé.

Et j'espère bien que la mignonne Grace saura rester raisonnable en ne se trouvant pas trop d'excuses pour ne pas suivre son régime !!!

Bon mardi :-)

♥♥♥