Au niveau des nouvelles sur le déconfinement, sachez que c'est autant la pagaille, la désinformation, et les décisions contradictoires ici qu'en France.

Exemple de la logique : la semaine dernière encore, les personnes âgées devaient rester chez elles, et depuis aujourd'hui on fait appel à elle pour garder les enfants, car ils viennent de réaliser qu'il n'y a pas assez de place ni de monde pour le retour en classe lundi !!!!!!!

 

Il est évident qu'ils ne renvoient pas les enfants en primaires et en garderies pour une quelconque immunité collective, comme ils l'ont raconté pendant un temps (du reste, ils n'en parlent plus !), puisqu'il a été démontré qu'on peut attraper cette saleté de virus deux fois de suite (ou plus, on ne le sait pas encore), ni non plus par bonté d'âme pour le bien être des enfants.

Je déteste Trump, mais lui, au moins, a eu la franchise (enfin, de sa part, c'est plutôt de l'inconscience et de la stupidité je pense !) de dire hier en Arizona que "Je ne dis pas que tout est parfait. Est-ce que certains vont être durement touchés ? Oui. Mais nous devons ré-ouvrir l'économie de notre pays et nous devons l'ouvrir bientôt".

En gros, on  peut traduire qu'il a dit : il va encore y avoir des dizaines de milliers de morts, mais il n'y a pas le choix si on ne veut pas que le pays fasse faillite totalement.

Je n'ai pas entendu nos gouvernements, québécois ou français, avoir cette franchise parmi leurs explications oiseuses et fumeuses, qui se contredisent d'un jour sur l'autre.

Par contre, une différence notable avec la France, c'est que les québécois ne veulent pas porter de masques. et qu'on se fait renvoyer dans sa cour si on en porte un.

Comme vous pourrez le lire dans cet article ICI, au Québec, personne, ou quasiment personne ne porte de masque, et quand on en porte un, on se fait interpeller et ridiculiser....

J'ai été faire des courses lundi : dans Canadian Tire (= Castorama), j'ai vu une petite centaine de personnes, sans contrôle et sans masque, et parmi eux, des groupes de 4 ou 5 personnes en train de "blablater" aux intersections, qui m'ont engueulée quand je leur disais de se pousser pour que je passe en respectant les distances... les employés dans le magasin ne portent pas de masque non plus, par contre, il y a un écran aux caisses pour protéger les caissières.

Je suis aussi allée au supermarché Walmart : là non plus, aucun masque sur le visage des centaines de clients présents... bien sur, on rentre avec la distanciation, mais à l'intérieur, personne ne suit les flèches, les gens se croisent, et font la queue sans respecter la distance imposées par les marques aux sol. Et là non plus, le personnel ne porte pas de masque.

À l'épicerie biologique Avril, il y avait un jeune homme (client) qui en portait un... et moi. C'est tout, parmi la cinquantaine de personnes présentes.

Or, si les chiffres des asymptomatiques ne sont pas connus, ont sait qu'ils sont très nombreux, bien plus qu'on ne l'imaginait au début de l'épidémie, et surtout qu'ils sont là : PARMI NOUS, contagieux sans s'en même s'en rendre compte.... Alors ? quel tribu le Québec devra-t-il payer à la grande faucheuse avant que le port du masque devienne obligatoire ??????????

Comme je l'ai dit à mon mari : la prochaine fois que je sortirai en ville, je me mettrai un panneau dans le dos, où il y aura d'écrit : "je porte un masque, je vous protège ; et vous, que faites-vous pour me protéger ?".

Parce que, CONTRAIREMENT À VOUS encore, notre nombre de nouveaux cas et de nouveaux décès continue à augmenter chaque jour.... et que nous sommes bien partis, au Québec, pour battre le record du nombre de cas par habitants de toute l'Amérique du nord. Quelle joie d'être un jour dans le Guiness book des records mondiaux à ce chapitre là :-((((((

Seule consolation : le retour du froid et de la neige ce week-end (et oui, à la  mi mai !) , plus de monde va rester dans les maisons, ça sera moins dangereux pour les autres.

Parce que, je vous le confirme, à l'heure où je vous écrit : il neige sur Orford.

♥♥♥