Vendredi matin les 3 petites ont dormi tard ; la fin de matinée s'est passée sans histoires, mais on sentait qu'elles n'avaient plus l'entrain des jours précédents.

Dans l'après-midi, elles étaient en train de travailler sur leurs devoirs dans le salon en se plaignant que la maitresse devait penser qu'elles étaient plus intelligentes à la maison qu'à l'école parce qu'elle leur donnait beaucoup plus de travail que d'habitude.

Ethan était d'accord avec elle car lui aussi a reçu un volume de travail à faire bien plus important que ce qui aurait été fait si il avait été au Cegep de manière normale. 

Belle ne disait rien, elle travaillait en silence sur son ordinateur.

Tout semblait donc sous contrôle.

Jusqu'à ce que la sonnette retentisse à la porte d'entrée.

Belle va ouvrir.... et fait entrer Louise !

En entendant la voix de leur copine, les 3 petites arrivent dans la cuisine pour entendre ce qui se dit ; mais elles restent prudemment en arrière.

Louise est en train d'expliquer :

- Vous savez Belle, mon père est prof de physique-chime, et il a beaucoup de travail pour organiser les cours, joindre ses élèves et leurs parents, envoyer les devoirs, les corriger, et puis en même temps me faire travailler et jouer, surtout qu'on lui a donné en plus 2 classes qui nétaient pas à lui, il dit qu'il n'a plus le temps de faire à manger. Ça fait une semaine et un jour qu'on est dans l'appartement sans sortir, et il a dit hier soir que si ça continuait comme ça, il allait m'enfermer dans un placard pour avoir la paix ; bon, il rigolait, hein ! Il a pensé que c'était mieux que je vienne chez vous comme Zoé a proposé, parce qu'avec le jardin en bas de l'immeuble au moins je pourrai sortir un peu, et je pourrai jouer avec elle. Il m'a dit de faire mon sac, il a mis son ordinateur portable dedans pour faire les devoirs, et il m'a amenée en voiture jusqu'ici, et il est rentré à la maison pour travailler et rattraper son retard.

En voyant les 3 filles serrées dans un coin, elle se penche et leur lance :

- Salut les copines !

Belle n'est pas du tout enchantée de voir Louise débarquer, surtout qu'elle trouve que le père de la petite est gonflé de se débarasser d'elle pour avoir la paix sous prétexte qu'il est prof, alors que elle même est étudiante et a aussi du travail à faire. Mais elle sait aussi qu'il est veuf depuis l'an dernier, et que la petite doit avoir envie d'être entourée dans les circonstances perturbantes actuelles.

Le problème, c'est qu'elle connait Louise, et elle sait que c'est un adorable petit lutin ! un phénomène plein de vie et d'idées farfelues qui lui ont souvent mérité des punitions en classe ! 

IMG_2037-1

- Oh la la,  je crois que ta soeur va péter les plombs ! dit doucement Coraline.

- Je ne crois pas, fait Mia, je pense plutôt qu'elle va téléphoner à son père pour lui dire non.

- Pas sur, répond Zoé, attendons de voir.

Au bout d'un court moment de réflexion, Belle dit à Louise :

- Je vais discuter avec ton père au téléphone quand il sera rentré chez toi. En attendant, tu devras dormir sur le canapé du salon ce soir. Et je ne veux pas d'histoires, tu seras sage ? 

- Je vous le promets Belle, je serai sage comme je n'ai jamais encore été, je serai sage comme une image, comme dit papa, répond Louise avec un grand sourire charmeur.

- C'est bien, ça, rétorque Belle en riant, du moment que c'est une image fixe et pas animée, ça me va très bien !!

Mais dès qu'elle entend les rires et la cavalcade des filles en direction de la chambre de Zoé, elle a très vite des doutes sur la sagesse promise par la coquine Louise.

À suivre......

icon_biggrin (2)

Vous vous demandez peut être pourquoi le père de Louise se retrouve avec des classes qui ne sont pas à lui en plus de la sienne. C'est que le gouvernement a indiqué que les employés de l'éducation, en tant que fonctionnaires, pouvaient être ré-affectés dans n'importe quel autre poste au sein du gouvernement, leurs horaires modifiés et les primes et heures supplémentaires suspendus.

ScreenShot03766

Bon samedi :-)

♥♥♥