Aujourd'hui, il était prévu beaucoup de pluie. En réalité, il a très peu plu, mais la journée a oscillé entre nuages, ondées et soleil. Une occasion pour aller promener l'appareil photo pour tenter de capturer quelques beaux contrastes.

Voici ce que j'ai rapporté. Je commence par chez moi, où vous pouvez constater que les arbres sont pas mal dénudés 

IMG_9202-1

 Comparaison du même endroit il y a moins de deux semaines ; très différent, non ?!

IMG_8342-1

 

On continue la promenade de ce jour :

IMG_9224-1

IMG_9227-1

IMG_9228-1

IMG_9230-1

Ici, juste une photo pour vous montrer que certaines maisons ne sont pas toutes aussi bien rangées et élégantes que celles que j'ai l'habitude de vous montrer ; et celle-ci ce n'est qu'une sur de très nombreuses autres. Notez que ce n'est pas une maison en travaux, ce bazar sur le terrain est identique, sinon pire, depuis près de 20 ans qu'on se balade par là, été comme hiver !

IMG_9225-1

IMG_9246-1

IMG_9249-1

IMG_9252-1

 Après une ondée :

IMG_9255-1

IMG_9256-1

IMG_9257-1

 Et bien sur, quand pluie et soleil se rencontrent, cela crée ce spectacle grandiose :

IMG_9283_IMG_9285-1

Pour le voir en plein écran comme si vous y étiez, cliquez ici : IMG_9283_IMG_9285_2  (une fois la page ouverte, cliquez encore dessus pour l'afficher en plein écran)... en espérant que, comme la tradition le veut, le voir en entier vous portera chance :-)

Ensuite, nous sommes rentrés tranquillement, et là encore, en fin d'après-midi, en arrivant près de chez nous, un autre spectacle enjolivait l'autoroute : la pluie de la plaine se transformait en neige fondue sur le sommet du Mont Orford (852 m), et les rayons du soleil couchant se retrouvaient prisonniers dans sa douce opacité, le nimbant d'un joli voile de mariée :

IMG_9273-1

IMG_9274-1

L'an dernier, à cette date, il avait déjà neigé chez nous. Mais cette année, la météo repousse de jour en jour l'avertissement de première neige, et l'automne s'étire pour mon plus grand  plaisir. Pour paraphraser Madame Bonaparte lorsque son fils a été couronné, je vais dire comme elle l'a parait-il dit avec un fort accent : "pourvou qué ça doure" !

 

Passez un bon jeudi :-)

♥♥♥