Avant de tourner en bourrique définitivement avec Canalblog, je vous confirme que je n'ai reçu aucun nouvel avis, malgré les commentaires que je viens de voir sur mon message d'hier.

Je vais donc répondre sur le blog, mais du coup, c'est vous qui ne serez pas avisées que je vous ai répondu ! quel truc de dingues !!

J'ai vu que Anne-Catherine disait avec humour (au sujet de l'agrion bleu transformé en rose) : "Tu t'amuses avec la nature à une période où il est de bon ton de ne pas parler de genre !". 

Alors, tant pis si je choque car je parle des genres : une fillette ça aime jouer avec des poupées et une dinette, et un petit gars, avec un établi et des petites voitures.  Si l'enfant ne veut pas, c'est qu'il y a un problème indentitaire, et là, ça se traite au cas par cas, en toute compréhension, mais on n'impose pas le mélange des genres dès l'enfance à tous les enfants.

Cela maintient l'équilibre tel qu'il doit être dans une nature où tout marche par deux, à condition d'être complémentaires et non pas identiques (jour/nuit, chaud/froid, plus/moins en électricité, etc etc.... et mâle/femellle pour avoir un enfant  petit).

Chacun fait ce qu'il veut de sa vie lors qu'il devient adulte, si il a envie d'être arc en ciel, ça le regarde et c'est correct.  Mais il n'a malgré tout pas à l'imposer aux autres comme étant une norme, notamment en limitant les enfants à jouer uniquement avec des jouets "asexués" comme me l'avait expliqué une puéricultrice de crêche, amie d'un de mes fils.... ni en imposant des layettes de toutes couleurs possibles, sauf rose pour les filles et bleue pour les garçons.

Oui, Anne-Catherine, tu as bien raison, il est de 'bon ton", pour être au gout du jour et parce que "c'est très tendance" de ne pas en parler, mais tant pis, car je n'ai jamais aimé être de bon ton !

Bon vendredi :-)