(for translation, use the button at the top left / para traducción, use el botón en la parte superior izquierda)

Lea nous a accompagné dans une sortie au Vermont. Côté américain, il faisait beau, mais comme souvent, du côté canadien, c'était relativement gris et nuageux.

Comme vous voyez, c'est le 2 mai, et nous n'avons toujours pas de feuilles sur les arbres ; malgré tout, la pluie des jours précédents a permis à l'herbe de reverdir un peu, et cela donne un peu plus de gaité aux décors.

IMG_3336-1

IMG_3339-1

Toutefois, il n'a pas assez plu encore pour compenser le niveau bas des nappes phréatiques, et les rivières sont bien basses :

IMG_3347-1

Mais cela a suffit pour que les vaches de boucherie soient enfin mises au pré (ici, les vaches laitières ne voient jamais la prairie, elles restent toute leur vie enfermées dans les étables) :

IMG_3348-1

Les chevaux sont également heureux de cette jeune herbe qui les change du foin :

IMG_3350-1

Lea et moi avons voulu passer faire un tour à l'étang-sanctuaire Knight (où je faisais beaucoup de photos animalières par le passé).

Nous n'avons pas été déçues : les castors sont toujours là (malgré des voisins qui tentent de les traper pour protéger leurs jardins arborés)... et ils travaillent toujours, Lea en a la preuve devant elle !

En voyant la taille du copeau qu'elle tient dans la main, cela vous donne une idée de la puissance de la dentition d'un castor :

IMG_3344-1

Et devinez qui arrive à ce moment là ? mais oui, c'est Pollux le castor.

- Eh, toi.......... l'interpelle-t-il, veux-tu bien lâcher mon copeau, c'est à moi !!

IMG_3342-1-2

- Mais, si tu coupes tous les arbres, où les oiseaux vont-ils se poser ? lui demande Lea.

- Je ne les coupe pas TOUS ! et si je ne coupe pas d'arbres pour faire des barrages et créer des zones humides pour renforcer la nappe phréatique, comment d'autres arbres pousseront-ils pour que tes oiseaux puisse se poser dans le futur ? lui répond Pollux.

- Ah oui, c'est juste, concède Lea. Mais je suis quand même un peu triste pour les arbres, ajoute-t-elle.

- Si tu as bien écouté ce que ton amie Callie t'a expliqué, tu te rappelleras que souvent, la coupe qu'on fait dans ces arbres leur permet de repartir de plus belle avec un enracinement plus profond. Tu sais, on est un peu les jardiniers de la forêt, il faut nous faire confiance car depuis de milliers d'années, comme beaucoup d'autres animaux, on sait très bien ce qu'on a à faire pour préserver notre (et votre) environnement.

- Merci Pollux, bon courage alors... et à la prochaine fois !

Je vous dis moi aussi à la prochaine,

où vous verrez pourquoi Lea est allée au Vermont.

♥♥♥