Samedi matin, il ne faisait pas chaud, mais le ciel était très beau ; comme les pommiers sauvages commencent à fleurir (ils fleurissent avant les pommiers cultivés), j'ai capturé ce moment tellement évocateur du printemps.

Toutefois, tristesse  et silence total : pas une seule abeille, pas un seul bourdon ne voltigent autour des fleurs ouvertes avec le gai vrombissement du passé. Plus personne n'est là pour polliniser.

Nous en sommes arrivés à un point où les abeilles deviennent si rares que les producteurs de myrtilles (appelées bleuets ici) et de canneberges en arrivent à se voler des ruches pour pouvoir polliniser leurs champs.......... c'est lamentablement triste. Voir un article sur le sujet ici : http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/778566/pollinisation-abeilles-maladie-apiculteur-champs-bleuets-cannerberges-ruches

IMG_3699-1-2

 À bientôt,

Guyloup ♥