En Amérique du nord, le principe du "jour de la marmotte" est simple : l'animal, tiré de son sommeil hivernal le 2 février, sort de son terrier. Si la marmotte ne voit pas son ombre et demeure à l’extérieur, c'est signe que l’hiver se terminera bientôt. Si, au contraire, elle prend peur en voyant son ombre, elle retournera se cacher sous terre, indiquant que l’hiver durera six semaines supplémentaires.

IMG_4670-naturelimages.com

Les origines : La tradition du jour de la marmotte s'inspire de la Chandeleur, une fête religieuse chrétienne également célébrée le 2 février. Selon la coutume, une Chandeleur ensoleillée annonce encore six semaines d’hiver, et une journée grise signifie un printemps hâtif.

Mais l'idée de se fier au comportement d'un animal pour prédire l'arrivée du printemps se rapporte également à d’anciennes croyances populaires européennes : les agriculteurs observaient la fin de l'hibernation d'un animal, que ce soit l’ours, le blaireau ou le hérisson, selon les régions, afin de déterminer le meilleur moment pour ensemencer leurs champs. Ces croyances ont été importées en Amérique du Nord par les colons germaniques, qui se sont  principalement installés en Pennsylvanie. Ne trouvant pas de blaireaux en Amérique, ils ont attribué des pouvoirs divinatoires à un animal plus commun sur le nouveau continent : la marmotte.

Les marmottes les plus célèbres : Une dizaine de villes possèdent leur marmotte devineresse, mais quelques-unes d'entre elles ont acquis une plus grande notoriété.

- Punxsutawney Phil: Phil, qui réside à Punxsutawney, en Pennsylvanie-USA, est la marmotte «officielle» des États-Unis, et sans doute la plus connue. L'organisation qui prend soin du rongeur durant toute l’année, affirme que les autres marmottes oracles sont des imposteurs; seul Phil peut réellement prédire l'arrivée du printemps, et sa prédiction est toujours exacte! Même si l’espérance de vie d’une marmotte est d'environ 10 ans, la légende veut qu’il n’y a eu qu’un seul Phil, et que celui-ci tiendrait sa longévité d’un élixir magique. La ville de Punxsuatawney et son célèbre rongeur apparaissent dans le film Groundhog Day, mettant en vedette Bill Murray.

- Wiarton Willie : Willie, une marmotte albinos de Wiarton, en Ontario-Canada, tiendrait son don de clairvoyance du fait qu’elle soit née exactement sur le 45e parallèle, à mi-chemin entre l’Équateur et le Pôle Nord. Elle aurait un taux de précision de 90 %, selon ses curateurs. Contrairement à son cousin pennsylvanien, Willie n’est pas immortel ; il est d’ailleurs décédé en 1999, deux jours avant la date de sa prédiction annuelle, à l’âge vénérable de 22 ans. Heureusement, le rongeur a eu le temps de livrer sa prédiction annuelle avant son décès... du moins, c'est ce que les responsables de l'événement ont voulu faire croire! Son successeur, Wee Willie, n’a pas eu la même longévité ; il est mort en 1996, pour être remplacé par Wee Willie 2, qui assure toujours la relève à ce jour.

- Shubenacadie Sam : Sam est annuellement la première marmotte à effectuer sa prédiction en Amérique du Nord, puisque la ville de Shubenacadie, en Nouvelle-Écosse-Canada, se situe dans un autre fuseau horaire. Sam effectue sa prédiction depuis 1987. Contrairement aux autres marmottes, Sam n'hiberne pas : il est nourri et passe l'année dans une maison spécialement chauffée, ce qui l'empêche de s’endormir pour l’hiver.

- Fred de Val-d'Espoir : la marmotte Fred, dans la petite ville de Val-d'Espoir, dans la région de la Gaspésie au Québec-Canada, est le seul rongeur à effectuer une prévision printanière au Québec. L’évènement se tient sur le perron de l’église de la petite municipalité. Elle est toutefois moins expérimentée que ses congénères; il ne s'agira en 2012 que de sa troisième prédiction (au cours des trois premières années, Fred ne s’est trompé que lors de la première édition de l'évènement).

Et la météo dans tout ça ?! : Bien que les responsables des différentes cérémonies prétendent le contraire, les prédictions des rongeurs sont loin d'être toujours exactes ! des météorologues ont évalué les données des 40 dernières années pour en venir à la conclusion que le taux de réussite des marmottes est en fait de... 37 %, soit à peine plus d'une bonne prédiction sur trois. Évidemment, le résultat de la prévision dépendra grandement de l'état du ciel au 2 février : si le ciel est nuageux, les chances que la marmotte voit son ombre seront plus faibles que lors d'une journée ensoleillée !

Et.... finalement, le résultat du 2 février 2013 : Au cours d’une cérémonie qui a réuni des centaines de personnes, tôt samedi matin, à Val-d’Espoir, en Gaspésie, Fred est sortie de son terrier et a vu son ombre. L’hiver devrait donc se poursuivre pour au moins six autres semaines.

Mais.... le problème est que cette année, Fred ne s'entend pas avec ses collègues ontarienne et américaine !!!! :

- En Ontario, Wiarton Willie a prédit un printemps hâtif...

- Et la plus célèbre des marmottes, Punxsutawney Phil, en Pennsylvanie, n'a pas vu son ombre non plus, ce qui signifie que la fin de l'hiver approcherait à grands pas....

Qui croire ?!!