Articlée précédemment paru sur mon ancien blog 2009-2013 : http://bricoguyloup.canalblog.com/ 

Lu aux infos de Radio-Canada, des gens "ont peur" de dindes sauvages !!!! si vous saviez comme ces animaux ont de grandes dents !!!!!!!!!!!!!!!! MDR ! j'en ai une trentaine qui stationne autour de la maison, intéressées par les mangeoires des oiseaux et des chevreuils ; durant l'été ce sont des adultes et des petits de l'année, et pour vous dire, j'ai du mal à les photographier tant elles sont méfiantes, et pourtant elles nous connaissent.... ces animaux sont aussi peu agressifs que des poules dans un poulailler.... ce vieux pépé doit avoir peur de se faire peur, ou alors il est retombé en enfance !.... j'en ai connu une dans ce genre, quand j'étais petite, qui a réussi à faire supprimer le chien de mon voisin d'en face, cette vieille peau passait volontairement sur le trottoir du voisin et invectivait le chien en brandissant son parapluie qu'elle promenait toujours, été comme hiver, soit disant pour se défendre (croyez-moi, en la voyant, personne n'aurait eu envie de l'attaquer pourtant : un mélange de style entre clocharde et laideron, 75 ans bien tassés en plus)... bien sur, le berger allemand du voisin arrivait à fond de train : il adorait jouer ! il avait 18 mois, et nous faisions des parties de jeux à n'en plus finir (j'avais 11 ans).... mais un jour, à force de ramasser des coups de parapluie, il l'a mordue... elle a porté plainte et le chien a été piqué.

Je pense que le pépé de cette maison de retraite doit être du même genre... s'il vous plait, qu'on me pique si je deviens comme ça à cet âge là ! (j'ai "seulement" 57 ans pour le moment, et aucune crainte de ce qui porte plumes ou poils !! mais beaucoup plus peur des humains par contre).

Remarquez bien que depuis que l'autorisation d'avoir des poules à Montréal a été donnée, il y a eu des plaintes de gens qui "avaient peur de se faire attaquer par les poules du voisin si elles s'échappaient"......

Pauvre monde ! un peu moins de yaourt dans la cervelle, et ça irait mieux.... ils auraient des choses plus importantes à penser que de pareilles conneries.

Bien entendu, les amis des animaux noteront avec intérêt que les dindes sauvages, qui avaient disparu du Canada depuis longtemps, ont été réintroduites pour que les %$?*"!Fou furieux de chasseurs puissent se défouler de leurs frustrations de minables en s'amusant à tirer dessus..... il est également à noter que les dindons sauvages ne sont pas consommables, tant ils sont durs et maigres.... on dit d'ailleurs en riant que la recette de cuisson du dindon sauvages c'est de mettre un dindon et un morceau de bois dans une casserole avec bouillon de légumes, bouquet garni, etc, laisser cuire doucement durant 6 heures, jeter le dindon et manger le morceau de bois car il sera le plus tendre des deux !!!

Voici l'article en question :

Un groupe de dindes sauvages, qui s'est établi sur le terrain d'une résidence pour personnes âgées du quartier Barrhaven à Ottawa, cause tout un émoi.

Quatre de ces gros volatiles viennent se nourrir sur le terrain de la maison pour aînés depuis environ deux mois et ont un comportement parfois agressif envers certains résidents.

Lorenzo Andrews, 79 ans, un résident de la maison The Court, affirme qu'il doit se munir d'une canne lors de promenades sur le terrain de la résidence afin de se défendre contre les dindes, qui s'en prennent à lui.

Les oiseaux ont fait de la résidence leur lieu de prédilection, mais peuvent aussi être aperçus de l'autre côté de la rue, sur le terrain de l'école secondaire catholique Pierre-Savard. Les dindes perturbent même parfois la circulation sur la promenade Strandherd.

Selon la conseillère municipale du quartier Barrhaven, Jan Harder, les oiseaux représentent un danger pour la sécurité routière. Elle craint que la présence des dindes sur la route ne provoque un accident.

La Ville d'Ottawa ainsi que le ministère des Richesses naturelles refusent d'agir dans le dossier. Ils soutiennent qu'il revient au propriétaire de la résidence d'entreprendre des actions pour se départir des oiseaux indésirables.

Le ministère souligne que pour éviter les problèmes de dindes sauvages, les gens doivent éviter de les nourrir, retirer les mangeoires pour oiseaux et mettre des filets sur les plantes et les fruits qui les attirent.

De son côté, Heather Reid, directrice de la résidence The Court, affirme qu'une entreprise de contrôle des animaux indésirables lui suggère de se doter d'un chien pour une journée, afin d'effrayer les oiseaux. Elle hésite toutefois à recourir à cette solution, craignant que les dindes ne causent des accidents de la route.

Le gouvernement de l'Ontario a réintroduit la dinde sauvage dans la province dans les années 1980 pour la chasse. Depuis, l'espèce a prospéré, mais est généralement peu présente dans les banlieues.

D'après la CBC (http://www.radio-canada.ca/regions/ottawa/2012/12/20/002-dindes-sauvages-residence-ottawa.shtml?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter)

Pour ceux qui ne connaissent pas cette race, voici des dindons sauvages sur mon terrain à l'automne (elles vivient dans la forêt, été comme hiver, et sont chassées, massacrées, en plus d'avoir à subir leurs nombreux prédateurs qui ne leur font pas de cadeaux, car si devenues adultes, elles s'envolent pour se percher dans les arbres pour dormir, les petits et les couveuses doivent passer des longs mois au sol, et les loups, coyotes, mouffettes, ratons et rapaces en profitent :IMG_4505-naturelimages.com